Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Clare : Australie-Méridionale]-Le premier jour...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Clare : Australie-Méridionale]-Le premier jour...   Mar 16 Avr - 22:43

Encore une journée chaude et sèche. Depuis qu'il avait montré ses pouvoirs, on l'avait changé de prison. De celle de Sydney en Nouvelle du Sud à un patelin à 140 kilomètres d'Adélaïde en Australie-Méridionale. C'était une prison un peu particulière, pas violente ou sale, mais dans une petite ville à l'entrée d'un désert. Même si le gouvernement le voulait, il ne pouvait pas mettre de mutant au pilori sans une bonne raison. Ils l'avaient donc envoyé dans une autre prison et isoler des autres prisonniers. Il pouvait toujours faire des promenade ou utilisé le matériel comme tout autre détenu, mais il devait le faire seul. Autant dire que les deux dernières années furent un peu longues, et solitaires, mais se fut finalement assez plaisant pour lui, il ne parlait que quelques fois aux gardiens ou à quelques prisonniers parfois, mais ce n'était jamais bien long... le bonheur pour lui. De plus le directeur de la nouvelle prison avait accepté de le laisser finir ses deux derniers tatouages, après tout c'était l'avantage en Australie : la plupart des gens ne voient pas encore de la mauvaise manière les mutants.

Yann était dans sa cellule, comme habituellement, mais aujourd'hui ce n'était pas habituel, aujourd'hui c'est le grand jour. Cela faisait cinq années qu'il était en prison et maintenant sa peine arrivait à son terme. Le grand australien regardait la porte massive de sa cellule, les patrons au gouvernement avaient vu gros en son honneur et avaient prévus une cage et une porte massive, ce qui avait fait beaucoup rire Yann. Toujours est il qu'à présent la lourde porte s'ouvrait, doucement, difficilement, puis deux hommes apparurent avec cette phrase tellement douce à son oreille : ''allez Swoford c'est l'heure de sortir''.

C'est avec un grand sourire que l'australien parcourut une dernière fois cette prison qu'il qualifiait lui de ''four''. Cinq ans qu'il attendait ce jour, et encore... pendant un moment la sentence avait statué sur le double d'années, mais la justice fonctionne tellement bien, même pour les criminels. Toutes ses années lui avaient bien servit au final. Il savait qu'il sortirait un jour et il avait réfléchit à plusieurs choses. Déjà la première étant ''Et après je fais quoi ?'', il avait tout d'abord pensé aller revoir M. Woodstone, mais vu que la dernière fois lui à couté cinq ans il avait décidé de laissé tomber l'illégal... enfin... il pensait continuer de combattre pour se faire de l'argent et dealer un peu aussi, cela amène à une autre question : ''Je reste ou non ?''. Aujourd'hui il savait qu'il allait partir, c'était certain, plus il mettrait d'espace entre lui et les embrouilles qu'il a eu ici et mieux ce sera.

Il cessa ses petites rêveries quand lui et les deux hommes arrivèrent à une grille. Il voyait la porte de sortie à l'autre bout et il était déjà impatient de sortir, mais avant cela on le conduisit dans une petite pièce ou ont lui redonna ses affaires civils vêtements : bermuda gris, converse noires, T-shirt sans manche blanc avec une chemise noire plus le caleçon et des sandale en osiers. Le tout lui donnait un air ''brute décontracté''. En plus des vêtements il y avait bien sur ses effets personnels : un porte-feuille avec quatre-vingt dollars australiens, un baladeur, un peu vieux mais bon, un briquet, un paquet de clope, un paquet de feuilles à rouler et c'est tout. Et n'ayant plus de compte en banque, d'appartement ou de famille on peut dire que tout ce qui était dans ses poches était tout ce qu'il avait.

Il signa un papier et il put enfin sortir au dehors. Certainement comme beaucoup d'autres avant lui il respira un bon coup avant de se sortir une cigarette, il avait arrêté en taule, mais il pouvait bien s'en permettre une, d'autant plus que celles qu'il avait maintenant étaient vieilles d'au moins cinq ans. Un grand cru. Il aspira quelques bouffés de se poison et se dirigea vers l'arrêt de bus juste en face de la prison. La ville de Clare était à une ou deux heures à pied donc autant prendre le bus, après Clare, direction Adélaïde, puis Sydney. Et une fois à Sydney, une gigue et quelques crachats sur la tombe des parents et en route pour... et bien New York ou Bangkok, plus Bangkok en fait. Il verrait bien sur le moment, de toute façon il ne restera pas là. Il continua de fumer sa cigarette tout en regardant cette prison, il était vraiment content d'en être sortit, il devait savourer ce moment. Il n'y avait généralement personne près d'une prison, donc personne qui vient vous énerver en venant vous parler. Il devait profité de ce moment de silence, car bientôt le bus viendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: [Clare : Australie-Méridionale]-Le premier jour...   Mer 17 Avr - 12:06

La température était horrible. la chaleur était très présente dans la prison mais les murs de pierres avaient un certain avantage, et pas des moindres, puisque naturellement ils conservaient la fraicheur. Dans une certaine mesure tout du moins, mais qui était grandement enviable par rapport à la fournaise que prodiguait le soleil de plomb tapant sans disconstinuer sur l'abri bus de Yannick.

Il ne lui restait plus qu'à prier pour que le bus arrive rapidement et que sa climatisation fonctionne...

Tournant la tête à droite puis à gauche le long de la seule voie menant à la prison, le mutant put observer, venant de la gauche une trainée de poussière assez importante. Signe qu'un véhicule s'approchait de la prison. Quelques minutes lui permirent de confirmer cette première analyse... Ce n'était pas un bus mais une mercedes noire aux vitres fumées. Une fois celle ci arrivée à sa hauteur elle s'arrêta à quelques mètres de lui. La vitre arrière descendit dans le même temps et Yannick put reconnaitre le visage familier de Woodstone qui s'adressa à lui.

Spoiler:
 

- Monte, petit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Clare : Australie-Méridionale]-Le premier jour...   Mer 17 Avr - 16:08

La chaleur était étouffante. Yann était pourtant Australien de naissance, mais il faisait un peu moins chaud à Sydney, certainement à cause de la proximité avec l'océan. Il espérait franchement que le bus aurait de l'air climatisé, parce que sinon le voyage serait très long et beaucoup trop chaud. Finalement il aurait presque mieux fallut rester en prison le temps que le transport en commun arrive, au moins à l'intérieur de ses murs en pierre imposant la fraicheur était plus présente, mais entre crever de chaud et être dehors, Yann était certain de ne pas être le seul à préférer la chaleur, hors de question de retourner dans une prison, ni pour la chaleur, pour rien ni personne.

Yann en était à la moitié de sa cigarette quand il décida de la laisser tomber et de l'écraser. Il n'allait pas s'y remettre aussi facilement. S'il devait succomber à nouveau aux doux appellent de la nicotine, il ne le ferait que à cause d'une seule chose : la beuh. Ce serait le seul moment il fumerait du tabac maintenant. Yann voulait réduire pour ne pas perdre trop d'endurance, mais il ne voulait pas arrêter la weed d'autant plus que cela faisait presque deux ans qu'il n'en avait pas fumé et il avait hâte d'en griller un.

En écrasant sa clope il regarda une énième fois à sa droite et à sa gauche, il ne savait pas par ou allait arriver le bus, il savait juste qu'il y en avait un toutes les heures. Il fallait vraiment espérer que le dernier ne soient pas arrivé il y a quelques minutes, mais en regardant cette fois Yann put apercevoir une trainée de poussière. Enfin le bus arrivait, tant mieux. L'australien se leva, les mains dans les poches l'épaule contre la paroi de l'abri. Mais la trainée avançait drôlement vite pour être un bus. En plissant les yeux Yann remarqua qu'il s'agissait en fait d'une voiture, il soupira un coup et vint se rassoir, mais que foutait ce bus ? La voiture arriva finalement devant lui et elle ralentit, c'était une merdeces noire et quand elle s'arrêta Yann savait déjà de quoi il s'agissait, ou des membres de la pègre ou des flics (et du genre gouvernementaux en voyant la voiture). LA vitre se baissa : c'était Woodstone.

Le visage de Yann fut quelque peu piqué par la surprise, que faisait LE grand patron du crime de Sydney dans le trou du cul de L'Océanie ? La réponse était simple, il était venu pour lui. Yann n'avait pas eu de nouvelle de la pègre pendant deux ans, d'ailleurs il n'a pas eu beaucoup de nouvelle pendant ses deux années. Même si Yann se doutait de ce qui pouvait les intéresser chez lui il était tout de même surpris de voir le patron plutôt qu'un sous fifre. Peut être avait il eu peur (et à raison) que le jeune australien n'écoute pas ce qu'il ai à dire s'il avait envoyé n'importe qui.

Mais maintenant que faire ? Le dernier travail qu'il avait fait lui avait apporté dix ans de réclusion, il ne voulait plus vraiment rester dans l'illégalité, il préférait flirter avec, mais il serait pas mal pour lui de trouver un job tranquille, histoire de pouvoir continuer à faire des combats. Donc la première réaction qu'il eu envie d'avoir c'était d'envoyé balader Woodstone, mais d'un autre côté, cet homme avait toujours été correct avec lui et c'est également lui qui lui permit de réduire sa peine de moitié et de tuer son père, l'envoyer balader n'aurait pas été correct de la par du mutant, mais il n'était pas correct. Non le véritable argument qui l'encouragea pas d'envoyé Woodstone aller se faire foutre c'était le fait que ce dernier avait fait une longue route jusqu'ici et qu'il avait certainement des hommes à l'avant de la voiture, donc s'il refusait il se ferait contraindre, Yann était bourrin, mais pas spécialement con, il savait qu'il ne pouvait pas faire ce qu'il voulait en présence de certaines personnes : Woodstone était l'une d'elles. Il accepta donc d'un signe de tête et fit le tour de la voiture pour y entrer. Juste avant il repéra des gardes de prison à leurs postes en extérieur, il leur envoya un doigt d'honneur (qu'ils ne verraient sans doute pas) et il entra dans la voiture. C'est là en saluant Woodstone qu'il ce décida à parler.


Bonjours monsieur Woodstone, merci d'être venu me chercher. Que me vaut le plaisir de votre présence ?


Son interlocuteur, savait que Yann pouvait se montrer docile, et comme ce dernier n'avait pas tellement envie de se faire exilé du pays ou éventrer comme un cochon il se devait de respecter un minimum cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: [Clare : Australie-Méridionale]-Le premier jour...   Jeu 18 Avr - 20:55

l'Homme attendit que Yannick face le tour de la voiture et prenne place à son bord. La clim était bien réglée, mais le choc thermique du corps du mutant qui était resté au soleil pendant un grand moment le fit légèrement frissonner.

Une fois à bord, la voiture démarra.

Woodstone le regarda de la tête aux pieds, écouta ce que le mutant lui dit et s'alluma tranquillement un cigarillo. Une fois cela fait, il se pencha en avant et ouvrit le vide poche arrière qui se trouvait être un mini-bar.

- Tu prends quelque chose fils?

Il attendit que le jeune homme fasse son choix, parmi les spiritueux les plus diverses, éparpillés en petite mignonnettes pratiques. Il prit soin ensuite de répondre à la question que Yannick avait posé précédemment.

- j'me suis dit que tu serais content que je passe te prendre. Comment ça c'est passé, petit? Ils t'ont pas trop fait chier les matons?


l'homme se servit un verre de Whisky sans glace en attendant la réponse de Yannick.
Il avait cette "aura" et ce "charisme" de tous ces gens qui avaient l'habitude d'avoir ce qu'ils voulaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Clare : Australie-Méridionale]-Le premier jour...   Ven 19 Avr - 18:58

L'entrée dans la voiture de son ancien patron fit légèrement frémir Yann, non pas par peur, mais bien à cause du choc thermique, la climatisation diffusait une température agréable, mais la chaleur à l'extérieur faisait beaucoup de contraste. Woodstone était à côté de lui, cet homme était craint, mais aussi aimé, mais tous les criminels ne pouvaient qu'être fasciné par lui. Il émanait de cet homme un tel charisme et une telle prestance, même Yannick pouvait ressentir cela. C'était quelqu'un qui avait fait beaucoup de choses plus ou moins légal, plus ou moins sanglante pour arriver là où il était maintenant et personne ne contestait son autorité ou ses ordres. L'homme lui semblait amical et lui proposa même un verre, il faut dire qu'ils se sont vus assez souvent et que même arrêté Yann n'avait jamais rien balancé, de plus le jeune australien avait même tué son propre père pour Woodstone (même si cela n'avait rien d'un problème pour Yannick).

Juste de l'eau fraiche. Par contre, si vous avez de la weed je ne dis pas non.

Cela pouvait paraître étrange, surtout venant de quelqu'un comme lui. Mais il ne voulait plus vraiment boire, il avait arrêté le tabac (ou presque) et l'alcool pour se concentrer sur un véritable entrainement intensif à la boxe anglaise. C'était monsieur French (un ami d'ailleurs de Woodstone) qui lui avait conseillé d'arrêter la boisson s'il voulait s'entrainer convenablement. Depuis il n'avait pas bu une goutte d'alcool, par contre il faut bien avouer qu'il n'a pas réellement stopper la fumette de ganja, mais il la bien diminuée. Enfin bref tout ça pour dire que Yann appréhendait déjà la suite des évènements, car même si son ancien employeur semblait s'intéresser à son séjour en prison, lui savait que ce qui allait suivre serait certainement une proposition de job. Restait a savoir si c'était comme dans les films, c'est-à-dire s'il était vraiment dur de sortir de ce milieu.

C'est le fait que vous vous soyez déplacé en personne qui me surprend. J'ai passé que deux ans dans celle-ci et les matons sont tous pareils, ils veulent tous rentrez dans leurs baraques minables, lire une histoire aux enfants, embrasser leurs femmes et baiser leurs maîtresses. Alors, ils n'ont pas tenté le diable.

Si Woodstone lui avait donné un verre d'eau et un pétard Yann boirait une gorgée et s'allumerait le joint. Deux ans sans fumer vue qu'il était étroitement surveillé pendant ce laps de temps. Mais les yeux du jeune homme continuaient de regarder l'homme à ses côtés parfois il dérivèrent sur le décors, mais jamais très longtemps, il se demandait s'il devait être fidèle à lui même ou prendre des gants au moins pour cette fois la. Après une légère réflexion il décida d'être honnête, avec cet homme tout du moins.

Écoutez monsieur je vais être franc avec vous parce que je vous respecte. Si vous êtes venu me chercher pour me proposer un job vous feriez mieux de me laissez descendre ici. J'ai décidé de quitter le pays.

Même si le visage et la voix de Yann semblaient légèrement haineux ou colérique, les gens comme Woodstone qui le connaissaient, savaient qu'il était toujours comme cela, c'est une chose qu'il ne peut pas enlever, il bouillonne constamment, c'est... son carburant en fait. Le mutant continuait de regarder son ancien patron dans les yeux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: [Clare : Australie-Méridionale]-Le premier jour...   Sam 20 Avr - 18:34

Spoiler:
 

Woodstone sirota son verre, puis tira quelques bouffées de son cigarillo. Lorsque Yannick passa sa commande il leva un sourcil d'un air amusé.

- Je vois que les conseils de la vieille brute ont porté leurs fruits. Tu devrais aussi décrocher de l'herbe à mon avis, ça rapporte mais c'est la même merde que le reste. Et puis j'en ai pas pour toi, enfin, j'en ai pas du tout. J'ai des cigares par contre, à foison même.


Woodstone fit un signe discret au chauffeur pour que la voiture commence à démarrer. Aussi, fut il surpris de ta déclaration.

- La prison t'a fait réfléchir à ce que je vois c'est bien... Mais comme tu le sais dans le milieu on aime bien vérifier par soi-même ses propres investissements, aussi ai je tenu à venir te chercher moi-même. Il se trouve que par le plus grand hasard des choses, j'ai aussi un rendez vous dans le coin. J'aimerais que tu sois là avec moi.

Il attendit un peu retirant un peu sur son cigarillo. Regardant la réaction de Yannick.

- Ensuite j'ai besoin de toi pour un truc. Un seul. Ensuite tu pourras faire ce qu'il te plait. Prends cela comme un dédommagement de ce que j'ai fait pour toi en prison. Allez roule!!


La voiture démarra et roula une bonne vingtaine de minutes, pendant lesquelles les sujets traités seraient superficiels, étant donné que Woodstone passa de nombreux coups de fils, semblant délaisser Yannick, jusqu'à ce que la voiture fasse stop, en plein milieu du désert.

Seule une autre voiture se trouvait là.

- allons y!!
dit il en ouvrant la porte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Clare : Australie-Méridionale]-Le premier jour...   Lun 22 Avr - 13:33

Pas d'herbe, c'était dommage, mais il aurait tout le temps de s'en trouver plus tard que ce soit en Australie ou dans un autre pays c'était l'avantage avec cette drogue. Il aurait du se douter que le vieux n'aurait rien, après tout c'était un vieux de la vieille, du genre que ne consomme pas ce qu'il vend et toutes les autres même ''merdes''. Il lui proposa des cigares, mais c'était pas tellement le genre de Yannick qui refusa poliment, il n'aimait pas vraiment l'odeur que pouvait avoir les cigares et le problème avec ces derniers c'est qu'ils sentent fort...

Apparemment Yann venait de surprendre notre ami Woodstone, au moins un peu, un bon point pour Yann ? Peut être, peut être pas. Et si il devait croire le reste des paroles de son ancien patron il fallait croire que cela ne changeait pas les plans qu'il avait. Il voulait avoir Yann à ses côté pour un rendez vous, chose qu'il ne lui avait jamais demandé autrefois. Cela ne sentait pas bon, pas bon du tout, Yann ne voulait pas retourner en prison et en général c'est là bas que conduisent les boulots de Woodstone. Devait il refuser ? Pouvait il refuser ? Yann décida de voir, il improviserait si la situation l'exige, après tout il ne s'agit que d'un rendez vous, que se soit pour des affaires ou pour un deal de drogues, la présence de Woodstone suffirait à calmer le jeu.


Ok. De toute façon j'pense pas avoir le choix.

Les sourcils de Yann froncèrent un peu plus quand Woodstonne parla de dédommagement. Quel dédommagement ? Il était tombé pour dix ans pour ce mec, il n'avait rien dit du tout. En échange Yann à eu des facilités dans la prison (mais c'était aussi dut à monsieur French), ensuite Woodstone lui avait demandé de tuer son propre père, ce que Yann à fait contre une réduction de peine de cinq ans. Que lui devait Yann maintenant ? Pour lui la réponse était clair nette et précise : il ne lui devait plus rien du tout.

Yann préféra ne pas répondre, histoire de ne pas s'engager trop tôt. La voiture démarra doucement, et heureusement pour lui Woodstone fut occupé pendant presque tout le trajet avec son portable : des affaires urgente à régler certainement. De son côté le mutant ne parlait pas, il regardait à travers la vitre d'un air songeur. Il se demandait combien de temps le voyage durerait et surtout quel allait être son travail dans quelques minutes, et le travail que Woodstone lui demanderait de produire plus tard. Et puis il se demandait également ou il irait ensuite. Il était fortement tenté par Bangkok, une ville ou les combats clandestins sont légions. Il pourrait certainement devenir assez riche en peu de temps, à condition d'éviter tout les gangs et autres saloperies qui gravitent autour de ce genres de choses.

Il fallut attendre environs vingt minutes avant que la voiture ne s'arrête. Ils étaient en plein milieu du désert, et il n'y avait seulement qu'une autre voiture à cet endroit. Sa sentait l'exécution sommaire à deux kilomètres. Deux voitures, dans un désert, sans personne autour... Oui c'est à ce genre de situation que faisait penser celle sous les yeux de Yann. Woodstone ouvra la portière tout en annonçant à Yann qu'il était temps d'y aller. Le jeune mutant s'exécuta et fut à nouveau surpris par le changement de température. Il avait complétement oublié qu'il faisait si chaud dehors, il faut dire que la climatisation avait bien fait oublier tout cela. Yann but une nouvelle gorgé d'eau puis il demanda :


Juste pour savoir comment j'devrais réagir, ont est là pour quoi ?

Le jeune mutant garda son verre à moitié plein en main et suivit son ancien patron. Yann voulait savoir ce qu'il se tramait ici.

Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: [Clare : Australie-Méridionale]-Le premier jour...   Mar 23 Avr - 16:51

Yannick n'allait pas tarder à savoir ce qui se tramait. Woodstone s'avança les bras en l'air en signe d'apaisement, puis le mutant et enfin le chauffeur qui les devançaient, armé d'un fusil à pompe et d'une micro-caméra à l'épaule.

Deux malabars sortirent de l'autre véhicule, ils semblaient sortis tout droit de la légion étrangère, le genre de mecs dont woodstone aimait être entouré. Le genre de gars qui peut tuer n'importe qui avec son petit doigt. L'un d'entre eux s'approcha et vint serrer la main de Woodstone, ne jetant même pas un regard vers le mutant ou le chauffeur.

- Monsieur Woodstone. Nous avons accompli la mission que vous nous aviez confié. Le colis est livré comme il se doit... Il lui manque une rotule c'est tout.


L'autre homme avait lui été ouvrir le coffre du véhicule et en sortie un gars qui gueulait comme un putois de douleur. Sa jambe droite pendait dans un sens peu conventionnel et semblait le faire atrocement souffrir. Woodstone eut un léger tic de dégoût en voyant cela mais reprit très vite une attitude professionnelle.

Yannick put reconnaitre un ancien contact de woodstone. Son comptable.

- Bien... Monsieur Hortiz... fidèle comptable... Ou devrais je dire Ashley Cooper... Détective de l'intelligence drugs department...

Woodstone fouilla dans sa poche intérieure et jeta à ses pieds, sa plaque, et sa carte professionnelle. Dans un geste souple.

- Je crois que tout est dit, non?... Yannick, c'est le moment de me montrer comment marche ton crochet du droit...


Woodstone en disant cela se recula de quelques pas, et mit une paire de lunettes à 5000$.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Clare : Australie-Méridionale]-Le premier jour...   Mar 23 Avr - 17:51

Bien sur il fallait que ce soit une exécution. Cela ne pouvait pas être un simple échange non bien sur que non. Yann se tenait juste derrière Woodstone quand celui-ci fut accueillit par deux gros malabar, le chauffeur lui était devant avec son fusil à pompe. Notre héros essaya de faire un tour rapide des choses, il y avait le chauffeur armé, les deux gros ne semblaient pas l'être, mais ils semblaient pas en avoir besoin du tout, quand à Woodstone... Et bien disons qu'il était certainement armé cela ne faisait aucun doute, quand à lui, il n'avait qu'un verre d'eau et sa force pour seuls armes, autant dire qu'il était mal barré.

L'un des hommes salua Woodstone, en lui disant que le colis était livré, cela sentait le futur cadavre à vingt kilomètres. Dans quelques instant quelqu'un serait mort Yann en était de plus en plus persuadé, le désert, les malabars... tout cela sentait le règlement de compte et qui serait chargé de faire le sale boulot ? Lui ou les deux gorilles ? Il ne savait pas et sa le faisait un peu chier de tuer quelqu'un alors qu'il est sortit de taule il y a à peine une demi heure, il espérait sincèrement que les malabar seraient là pour faire se boulot.

Quelques paroles furent échangé et bientôt le coffre de la voiture s'ouvrit dévoilant un homme dont la jambe n'était qu'un lambeau de chair et cet homme semblait être le comptable (ou plutôt le futur ex-comptable) de Woodstone, c'est toujours eux qui partent les premiers dans les films.. L'homme hurlait de douleur, le pauvre il était tellement pathétique aux yeux de Yannick, se dernier ne semblait pas tellement affecté par le spectacle, il avait vu pire, ou identique il ne se rappelait plus trop. Enfin bon bref, le jeune mutant bu une nouvelle gorgé d'eau, il était assez content d'avoir gardé son verre, il faisait vraiment très, très chaud en plus une masse de verre comme celle-ci pouvait toujours servir en cas de coup dur. Ce qui pourrait arriver ici par exemple.

Woodstone commença à parler, apparemment l'homme était un agent des stups' décidément le pauvre n'allait pas perdre que sa rotule aujourd'hui, sa vie aussi certainement et comme Yann l'avait prédit un peu plus tôt. Après que le grand patron ai fait son show il se recula pour demander à Yann de mettre un crochet du droit à cet homme. En gros il voulait certainement que Yann tu ce mec avec ses poings, mais ce dernier n'avait tout à fait envie de jouer de cette façon.


Ok ok. Tient moi mon verre toi.

Dit il en donnant son verre d'eau au chauffeur, il ne voulait pas que du sang éclabousse dans son verre, il avait encore soif et ne voulait pas avoir de fluides ensanglanté d'un autre dans son propre verre. Yann avança alors tranquillement vers l'homme qui était sur le sol à présent, il se plaignait toujours mais criait un peu moins, surtout quand il vit la montagne, qu'est Yann, arrivé devant lui. Le jeune mutant saisit l'homme par le col pour le mettre à peu prêt à hauteur de visage, le tenant par la main gauche Yann serra son poing droit et utilisa son pouvoir, il ne voulait pas tuer le mec, mais le mettre KO pour un bon moment, après avoir essayé de jauger sa force il asséna au détective un violent crochet du droit pour le mettre à terre et KO. Le jeune homme essuya ses doigts et remis ses mains dans les poches il regarda Woodstone en lui demandant :

C'est tout c'que vous vouliez voir ?

Sous entendu ''j'peus me casser maint'nant ?'', oui il en avait déjà marre, heureusement Yann peut jouer sur une débilité de sa part si Woodstone lui dit qu'il voulait voir l'homme mort. Alors il valait mieux attendre. Le jeune australien se redirigea vers le chauffeur à qui il reprit son verre pour boire une nouvelle gorgée.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: [Clare : Australie-Méridionale]-Le premier jour...   Jeu 25 Avr - 0:06

Woodstone se contenta d'observer la scène d'une oeil amusé. Une fois que Yannick eut fini et lui posa sa question, il fit un léger signe à l'un des deux colosses, tout en esquivant la question du mutant.

Le colosse s'approcha du corps de l'agent inanimé.

Sortit son automatique de son holster, et tira deux balles. Une dans le corps de l'agent et l'autre dans sa tête. Son collègue lui, prit un sac dans le coffre de la voiture, s'approcha du corps, et avec un sécateur lui découpa les phalanges des doigts, pour les recueillir dans une boite.

- Vous l'adresserez à son service d'origine, à titre d'exemple. Quant au corps laissez le sécher ici. On se retrouve au QG.


Il prit le mutant par l'épaule, et l'entraina d'une main ferme vers le véhicule.

- J'avais besoin d'être sûr! Ce n'est pas cela le dernier boulot que tu vas faire pour moi. J'ai besoin de ta force pour quelque chose de spécial. Je vais t'expliquer le fin mot de l'histoire une fois arrivés à Sydney. Mais disons qu'une de mes équipes doit faire un casse inédit. Et qu'un élément essentiel de la reussite de ce braquage et une épreuve de force que toi seul peut reussir. Alors toujours prêt?


Il ouvrit la portière et t'invita à monter à l'intérieur du véhicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Clare : Australie-Méridionale]-Le premier jour...   Jeu 25 Avr - 14:31

Il faut avouer que au début Yannick ne comprenait pas trop pourquoi Woodstone lui avait demander de mettre un coup de poing à cet homme si c'était pour lui mettre deux balles par la suite. Pour tester sa force ? Très certainement, en tout cas c'était la seule explication valable au yeux du mutant. Le reste qui suivit fut assez glauque, mais il fallait bien dire que le coup des phalanges en terme d'avertissement cela marchait assez bien, un vieux truc de mafieux, une façon de faire un peu à l'ancienne ce qui correspondait assez bien avec le personnage à vrai dire. Tant qu'on était dans les joyeusetés pourquoi ne pas lui sectionner aussi sa virilité pour l'envoyé à sa femme, ça dans le genre dégueulasse cela se posait là.

Yannick, alla reprendre son verre des mains du chauffeur non sans un petit regard noir, c'était pas spécialement contre lui c'est juste un regard que Yann avait toujours, comme sa mine patibulaire et son expression faciale qui semblait en permanence colérique. Le mutant sentit bientôt la main de Woodstone venir sur son épaule, l'homme entraina le mutant vers la voiture en lui expliquant ce qu'il attendait de lui pour la suite. Bien entendu il ne lui expliqua pas tout et Yann ne savait pas pourquoi en réalité il aurait très bien put tout lui dire maintenant, mais bon c'était encore un truc de mafieux.


N'attendez pas à ce que j'porte un camion ou une bagnole ou une connerie dans le genre, j'ai d'jà essayé et j'ai pas réussi.

C'était vrai Yann avait testé pas mal de chose pour voir ou était sa limite. La fonte de musculation en prison, lui avait apprit que déjà trois cents kilos c'était de trop. Le mutant ne savait pas exactement ou s'arrêtait sa force, mais il connaissait déjà une ou deux limites. Après tout quand tu doit vivre avec quelque chose ou quelqu'un tu doit le connaître et bien c'était la même chose pour les pouvoirs mutants, il faut apprendre à vivre avec, savoir qu'elle sont ses points fort, ses points faibles et ses limites. Sinon on risquait de se faire surprendre au moment le moins attendu et ce genre de connerie pourrait le fait mener au cimetière.

Le mutant entra donc dans la voiture de Woodstone sous son invitation. Une fois encore la différence de température le fit frissonner un peu. Vivement le retour à Sydney, il y faisait chaud mais moins que dans cette région d'Australie connu pour son désert. Yann était songeur, il savait que son patron était généralement assez surveiller par différentes organisations -la preuve étant le pauvre bougre de tout à l'heure- était il réellement judicieux de revenir à Sydney en compagnie de cet homme ? Certainement pas, d'ailleurs Yann avait besoin de dissiper un doute, même s'il se doutait de la réponse de Woodstone.


Et si j'refuse ? Y s'passe quoi ?

Il est vrai qu'il se doutait de la réponse ce serait certainement de l'ordre du ''si tu refuse je te met une balle'' mais il avait besoin d'être sur de cela. Après tout les deux hommes ne se devaient rien au yeux de Yann. Il avait prit dix ans sans rien balancé à la police et il avait tué son père sous l'ordre de son patron. Ce dernier l'avait ''récompensé'' pour ses deux choses là. Alors que lui devait il ?
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: [Clare : Australie-Méridionale]-Le premier jour...   Ven 26 Avr - 23:21

Woodstone fit le tour de la voiture pour prendre sa place, il lissa son costume puis s'asseya dans un geste assez souple pour son âge. Il finit le verres de Whisky qui trainait sur son plateau et te regarda tout en faisant signe au chauffeur d'avancer.

- Disons qu'à un endroit précis, seul la force brute peut nous permettre de reussir à passer, il s'agirait de dégonder une porte composée de quelques barreaux, un peu moins épais et un peu moins résistants que ceux de ta cellule. C'est dans tes cordes je pense. Sinon porter un peu de matos, et lancer un grappin assez lourd à une vingtaine de mètres...

La voiture démarra tranquillement, la chaleur retomba rapidement avec la climatisation. Yannick recommença à s'habituer à l'air ventilé.

- Je crois que tu ne tiens pas à le savoir. C'est aussi pour cela que tu viens d'assister à cette scène. Si tu as des questions ou des états d'âmes... C'est le moment petit.


Woodstone n'avait pas eu besoin de forcer le ton pour être menaçant, et intimidant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Clare : Australie-Méridionale]-Le premier jour...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Clare : Australie-Méridionale]-Le premier jour...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINÉ] Premier jour, première drague ! [Paige]
» 01 . Premier jour de travail
» A l'aube du Premier Jour [Aniel]
» Premier jour [ Fini ]
» Le premier jour du reste de notre vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Terre 616 :: Océanie-
Sauter vers: