Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Mer 4 Avr - 21:23

Quoi de plus agréable qu’une balade en moto en plein hiver Allemand ?
Le vent froid, le verglas à tous les coins de rues et bien sûr une neige abondante…
Malheureusement, ce mois de Mars était en rien pareil aux précédents.
A la place de l’habituel temps hivernal, celui qui se présentait aux roues de la moto d’Alyson était plus porté sur un semi-été au vu des températures.

A peine frustrée, elle dévalait les rues en trombe, faisant crisser les pneus sur le bitume encore humide de la rosée nocturne.

S’arrêtant devant un magasin de vêtements, elle se dit qu’il fallait qu’elle se décide à changer sa garde-robe. A force de les porter, ses robes et autres pantalons de cuir finissaient par souffrir et vieillissait cruellement vite.

Les portes automatiques s’ouvrirent à son arrivé, pratique ces trucs. Souriante, elle flâna entre les rayonnages à la recherche d’une trouvaille qui corresponde à ses idées.
Mais entre le bleu flashy, le rose pivoine et des horribles nuances jaunes poussins… Le choix était vite fait.

La mutante sortit du magasin sans dire un mot, d’ailleurs les vendeuses n’avaient même pas bougées un œil lors de son entrée, alors sa sortie…
Son estomac lui fit comprendre qu’il était temps d’aller manger un morceau, après un bruit pareil, n’importe qui l’aurait compris.

Et hop ! Direction le fast-food du coin afin de remplir ce ventre si bien entretenu…
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Mer 4 Avr - 22:26

Alyson n'eut pas à aller bien loin. A quelques mètres à peine, de l'autre côté de la rue, un petit fast food comme on en trouvait dans chaque quartier était ouvert. Un employé plaça une pancarte à côté de l'entrée, affichant l'offre alimentaire du jour: pour un menu classic burger, un milkshake - taille small - était offert. N'étaient pas compté les extras du milkshake, à savoir pépites de chocolat, coulis de framboise/caramel/vanille et supplément crème fouettée. Il rentra avant que la jeune femme ne se soit assez rapprochée. En poussant la porte, une petite sonnerie imitant électroniquement le son d'une petite clochette retentit. Il n'y avait pour le moment pour ainsi dire aucun client malgré quatre personnes présentes derrière le comptoir.


L'employée la plus proche de la motarde portait une tenue sensiblement différente des deux autres. En gris, elle était occupée ranger quelques boissons dans une vitrine réfrigérée. Au son du tintement, elle releva la tête avec un sourire commercial qui s'estompa vite pour devenir plutôt crispé.


Une petite poignée d'années n'empêchèrent pas Alyson de reconnaître sur ses traits une ancienne amie "humaine" qu'elle n'avait plus croisé depuis un très long moment. Jutte de son prénom, reprit vite son rôle de serveuse et scanda sur un ton enjoué des mots atrocement communs dans ce genre d'endroit.

"Bonjour et bienvenu au Deli, le paradis du fast food allemand! Que puis-je vous servir?"

Apparemment, elle semblait décidée à faire comme si elle n'avait pas reconnu Alyson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Jeu 5 Avr - 15:44

Tous les fast-food se ressemblaient finalement, avec cet horrible bruit de clochette électronique, et l’odeur nauséabonde d’huile fraîchement réchauffée de veille ; sans compter sur les discussions tournant autour du dernier match de la Bundesliga.
Une chose était sûre, ici ou ailleurs, rien n’avait changé ces dernières années.

Alyson s’approcha du comptoir où une jeune femme lui posa la question habituelle lorsqu’un client arrivait :


"Bonjour et bienvenu au Deli, le paradis du fast food allemand! Que puis-je vous servir?"

Un sourire cynique se dessina sur le visage de la mutante, apparemment il était assez mal vu que de discuter avec des anciennes connaissances…
Fouillant sa mémoire, elle fini par retrouver son prénom : Jutte. Par contre son nom de famille, là c’était plutôt le désert.
D’une voix suave et nuancé d’un ton ironique, Alyson porta son regard sur les affiches derrière la serveuse, et passa commande.


— Je vais choisir votre offre du jour… Le menu classic burger avec le milk-shake. Par contre vous me mettrez en supplément… (S’appuyant sur le comptoir, la tête posée sur ses mains, elle fixa son ancienne amie.) La raison du fait que tu toise une de tes anciennes copines de classe ? Je ne suis plus assez bien pour toi ?

Et paf ! En plein dans le mille ! Rien qu’en y pensant, la mutante prit un malin plaisir à la mettre mal à l’aise.
Elle devait avoir ça dans le sang, ce petit quelque chose qui faisait toute la différence.
Calmement, posant son casque à côté d’elle ; Alyson continua de fixer Jutte, comme un serpent fixe une souris, attendant le moindre mouvement de sa part pour mieux lui fondre dessus.

Son sang bouillonnait dans ses veines, qu’est-ce que ça pouvait être grisant de rester aussi calme alors qu’on venait de se faire copieusement insulter…
Surtout quand la dite insulte était aussi silencieuse qu’un escargot asthmatique !
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Jeu 5 Avr - 18:25

Se concentrant sur son travail, Jutte se décala pour rejoindre la caisse informatisée. Les yeux obstinément baissé poru ne pas avoir à faire face à une quelconque reconnaissance, elle retint de justesse un soupire de soulagement en entendnt la gothique-cosplayeuse lui passer une commande comme si de rien n'était.

La serveuse fut pourtant contrainte de relever la figure quand, se penchant en avant, Alyson pénétra ipunément son espace personnel. Le but de la mettre mal à l'aise était pleinement atteint. Réprimant une envie de reculer, elle semblait avoir toutes les peines du monde à fixer la june femme dans les yeux. Du moins pendant quelques secondes. De légèrement pâle, ses joues s'empourprèrent d'un ridicule rouge écrevisse.

"Tu n'aurais pas comme l'impression de te moquer du monde, là?"


Les autres employés tournèrent instantanément leur tête en direction du duo. Faisant fi de l'air de prédateur d'Alyson, Jutte baissa d'un ton, ce qui ne l'empêcha pas d'ajouter sur un ton assez sec.


"Pour quelqu'un qui a choisi de snober ses copines et d'aller rejoindre des gens bizarre, je te trouve plutôt gonflée quand même."

Elle se redressa, tâchant de reprendre contenance alors que la clochette signala l'entrée d'un autre client.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Jeu 5 Avr - 18:47

Jutte, comme l’avait prévu Alyson changea de couleur, et remplie de colère l’envoya convenablement sur les roses, avec une phrase réellement ironique.

"Tu n'aurais pas comme l'impression de te moquer du monde, là?"

Les collègues de son ancienne amie se retournèrent, relativement étonnés d’entendre une des leurs s’emporter ainsi.
Qu’il était plaisant d’arriver et mettre une pagaille pareil comme si de rien n’était…
Dans tous les cas, Jutte ne serait plus regardée de la même manière après cette courte discussion, la mutante en était sûre et certaine.


"Pour quelqu'un qui a choisi de snober ses copines et d'aller rejoindre des gens bizarre, je te trouve plutôt gonflée quand même."

Tout à son habitude, rejetant quelques mèches de cheveux à l’arrière de sa tête Alyson se releva sans quitter Jutte du regard. Toujours aussi neutre, elle croisa les bras devant sa poitrine, laissant aller une courte chaîne tomber le long de ses côtes.

— Tu n’as pas changé d’un iota… Toujours aussi tranchante dans tes idées sur les mutants. Ceux que tu considère comme bizarres seront peut-être ceux qui t’aideront demain…
(Alyson se frotta les yeux, perplexe.) Ne soit pas si condescendante avec moi. Je t’accorde le fait que je sois partie… Mais avoue quand même une chose : vous n’avez pas étés non plus très tendres avec moi lorsque vous avez apprit que j’étais une mutante.

Le mot « mutante » avait été craché comme du venin à la fin de sa phrase. Non pas qu’elle se considérait comme supérieur, ni même comme inférieur ; mais parfois, certaines personnes les jalousait, ou alors les méprisait directement.
Et Jutte faisait de même. Alyson avait des torts, mais il fallait le crier haut et fort, elle n’était pas la seule à en avoir…

Celles qu’elle considérait comme ses amies avaient fini par presque toutes lui tourner le dos.
Malgré tout, à son grand étonnement, pas toutes…
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Jeu 5 Avr - 19:40

Jutte prit une longue inspiration. S'emporter sur son lieu de travail n'était pas vraiment dans ses intentions. Mais elle n'appréciait clairement pas le ton de son... Amie? Pouvait-elle la considéré comme telle? La réponse lui parut évidente quand une chaîne se fit remarquer. Elle recula d'un pas, et lança un regard acéré à Alyson.

"Tu veux quoi, qu'on te plaigne comme une victime? J'ai pas le souvenir de t'avoir vu t'accrocher, ou même essayer de te faire comprendre. T'as qu'à me traiter de raciste, si c'est la seule chose qui te donne bonne conscience. Mais en attendant..."

Elle posa ses deux mains à plat sur le comptoir, pour se pencher en avant, essayant, avec une conviction plutôt douteuse, de faire valoir une certaine autorité.

"Si ta seule intention c'est de me chercher des noises, ait au moins la décence de consommer, ou alors va-t'en."

Son bras se tendit vers la sortie. Un employé, après avoir jeté un petit regard soupçonneux à Jutte s'approcha un peu pour prendre la caisse d'à côté et s'occuper du client qui, visiblement amusé par un petit échange houleux entre deux donzelles, eut l'ébauche d'un sourire alors qu'il passait sa commande.


"Un hawai burger s'il te plait, Fried'."

Il posa une main sur le comptoir pour mieux profiter du spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Jeu 5 Avr - 21:18

Sur la défensive de manière plus qu’outrageuse, Jutte pesta après Alyson avec des mots salement cruels.

"Tu veux quoi, qu'on te plaigne comme une victime? J'ai pas le souvenir de t'avoir vu t'accrocher, ou même essayer de te faire comprendre. T'as qu'à me traiter de raciste, si c'est la seule chose qui te donne bonne conscience. Mais en attendant..."

Alyson fut presque surprise de l’arrogance que semblait arborer son ancienne amie. Elle lui faisait désormais face, mains sur le comptoir. Prête certainement à en découdre d’une manière ou d’une autre.

"Si ta seule intention c'est de me chercher des noises, ait au moins la décence de consommer, ou alors va-t'en."

Alors là c’était le bouquet ! Ses paroles avaient étés à ce point transparentes que Jutte ne les ais pas entendues ? Pourtant, elle avait bien commandé non ? Et le menu du jour en plus.

— Je ne veux pas te froisser mais… J’ai déjà passé commande. De plus ne dis pas ce qui ne l’a pas été ! Je ne t’ai jamais traité de raciste, en tout cas pas toi personnellement ! Vous toutes avez eu des réactions de rejet vis-à-vis de moi ! (Alyson imita Jutte en prenant appuis à son tour sur le comptoir.) Mais j’ignorais aussi que toi ou d’autres n’étiez pas dans cette optique, tu savais où j’habitais, alors pourquoi n’êtes vous pas venues me voir ?

A la limite de lâcher prise, Alyson se retint de l’insulter comme elle aurait – peut-être – dut le faire. Mais au lieu de ça, elle se tourna vers l’homme au sourire sarcastique.

— Si monsieur le désire en plus de son menu, je lui offre ma spécialité : la salade de pains !

Le jeu de mot était aussi fortuit qu’amusant. Elle le scruta attentivement, cherchant quelque chose dans ce pseudo sourire de charmeur de bas étage.
Jutte était passée au second plan, la mutante lui avait dis ce qu’elle avait à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Jeu 5 Avr - 21:32

Jutte ravala les paroles grossières qu'elle allait être sur le point de proférer. Comme par exemple, si elle prenait son milkshake avec supplément d'arrogance ou si elle devait deviner à quel truc dégoulinant elle voulait son dessert, puisque la commande n'avait clairement pas été terminée. Elle serra les dents, les poings aussi. Un léger son de tissu étiré se fit un instant entendre et la serveuse tourna purement et simplement les talons pour filer dans les cuisines réservées au personnel. L'homme en revanche, restait d'un calme olympien face à ce mot d'humour qui laissait sous-entendre comme une menace peu subtilement cachée.

"Je vous remercie, jeune fille, mais mon médecin m'a déconseillé les repas trop percutants."

Il jeta un coup d'oeil du côté des cuisines.

"Navré d'avoir détourné votre attention. J'aurais préféré continuer de suivre ce débat intéressant sur la mutanité. Mais puisque votre détractrice s'en est allée, peut-être puis-je vous offrir votre menu?"

Son sourire s'élargit quelque peu. Curieusement, il n'y avait pas grand chose de pervers dans son expression. On aurait plutôt dit un vague amusement paternel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Jeu 5 Avr - 22:20

L’amie-serveuse avait finit par se détourner d’elle, se dirigeant désormais vers les cuisines.

*Elle n’a pas mâché ses mots… Tu as bien changé Jutte…*

Quand à l’homme qu’Alyson avait poliment rembarré, il avait l’audace – lui aussi, à croire que c’était le jour…– de continuer de la regarder comme un chien de faïence.

"Je vous remercie, jeune fille, mais mon médecin m'a déconseillé les repas trop percutants."

Alyson sourit, fière d’elle d’avoir fait mouche. Rare étaient les personnes qui appréciaient son humour si particulier. Mais l’homme avait l’air d’être fin connaisseur dans cet art qu’est le cynisme.

"Navré d'avoir détourné votre attention. J'aurais préféré continuer de suivre ce débat intéressant sur la mutanité. Mais puisque votre détractrice s'en est allée, peut-être puis-je vous offrir votre menu?"
*Mais il me drague ou je rêve ?*

Son sourire s’élargit, laissant apparaître une dentition parfaite. En voilà encore un qui devait écumer les bars à la recherche d’une midinette bien stupide… S’il pensait être tombé sur une poule à plumard… Il se trompait et amèrement.

— Mais ce monsieur a de l’idée dans ses actes dirait-on… Mais je préfère régler mes notes de frais moi-même. N’y voyez rien de personnel, mais je ne fais que rarement ami avec ceux de votre espèce

A titre indicatif, Alyson n’avait rien contre ce genre de personnes, malgré qu’ils étaient la plupart du temps plus que collant.
Mais la mutante avait du répondant, et c’est en tout honneur qu’elle lui en aurait fait volontiers une démonstration…
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Jeu 5 Avr - 22:36

Le serveur s'occupant de l'homme commença à poser sur un plateau la petite boîte en carton habituelle contenant un hamburger d'où s'échappaient une odeur paradoxalement sucrée. Vinrent quelques frittes, une boisson dans un verre aux couleur du fast-food qui n'indiquait pas vraiment son contenu, et le client sorti une carte bancaire en répondant à Alyson.

"Quelle dommage..."

Il se tourna face au serveur pour composer le code de sa carte sur un petit clavier alors que sa réponse se poursuivait. Le son, avec un léger écho, paraissait comme étouffé, un peu plus mesuré, les syllabes sensiblement plus lentes, et surtout... Ce ne fut pas réellement avec les oreilles que la mutante pu s'en rendre compte.

"J'avais cru comprendre que nous étions justement de la même espèce."

Le serveur et lui échangèrent une très courte banalité. Avec une serviette supplémentaire? Désirait-il une paille? Il lui répondit très brièvement avant d'en revenir à Alyson.

"Et si je me contentais de vous offrir ma compagnie, non pas en tant qu'ami, mais en tant que simple inconnu croisé un jour dans un fast food de Dresde?"

Pourquoi s'embarrasser d'un avenir d'amitié quand la question était simplement de faire connaissance? Néanmoins il ne sembla pas tenter le moindre geste et prit une simple petite moue faussement suppliante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Jeu 5 Avr - 22:50

Alors que l’homme qui ne s’était d’ailleurs pas encore présenté, obtenait sa commande, Alyson se laissait divaguer dans ses pensées.
Quelque chose avait du l’attirer à elle, mais quoi ? Un chasseur de mutant ? Un scientifique désireux de la disséquer dans l’espoir de comprendre leur fonctionnement ?
Sa réponse arriva aussi vite qu’il se mit à payer son repas. La voix résonna dans sa tête comme un écho dans un ravin.


"J'avais cru comprendre que nous étions justement de la même espèce."

Le choc faillit la faire tomber sur le sol. Il était donc lui-même mutant…
Comme quoi il ne fallait pas se fier aux apparences. Malgré tout, cet instant de relâchement lui avait permit de la sonder un peu plus.
Et toujours aussi calmement, il s’adressa à elle à nouveau.


"Et si je me contentais de vous offrir ma compagnie, non pas en tant qu'ami, mais en tant que simple inconnu croisé un jour dans un fast food de Dresde?"

Son instinct lui dictait toutes sortent d’idées plus ou moins dangereuses. Lui apprendre par exemple à ne pas se glisser dans son esprit en était une par exemple.
Quoique, s’il aurait creusé un peu plus profondément… Il n’en serait certainement pas sorti indemne ; Alyson sourit à l’image qui se profila dans son esprit, celui de le voir se rouler par terre en appelant sa mère à la rescousse.


— Si vous réussissez à me faire servir, on pourra discuter. Mais seulement si vous acceptez une condition…

Pas de fouille de son esprit, et pas de chaînes ou de katana sous la gorge en retour.
Œil pour œil, pouvoir pour pouvoir…
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Jeu 5 Avr - 23:14

L'homme eut une petite expression de satisfaction alors qu'il se tournait à nouveau vers le serveur qui, un peu mécaniquement, alla chercher une boîte cartonnée, les frites, et le milkshake précédemment demandé d'Alyson pour les poser sur le même plateau que l'homme. Curieusement, il sembla ne pas réaliser qu'il venait de rajouter un menu et ne demanda strictement rien à son client qui, grand seigneur, profita du porte-feuille qu'il avait ouvert pour ranger sa carte, pour en sortir aussi un billet qu'il déposa sur le comptoir.

"Oh, excusez-moi, je manque à l'essentiel. Souhaitiez-vous un supplément sur votre milkshake?"

Il attrappa du bout des doigts une serviette supplémentaire sur le présentoir pour la poser sur le plateau, poursuivant par la pensée.

"Si cela peut vous rassurer, et par la même occasion entre dans vos condition, je n'aurais pas l'outrecuidance d'aller fouiller par-delà votre esprit par-delà les pensées actuelles et superficielles."


Il saisit le plateau entre ses mains en refaisant face à Alyson, tout en revenant à une façon de communiquer plus verbale.

"Lukas Wegleiten. Pour ce qui est de mon nom. Et vous c'est... Non. Jutte, c'était notre irascible camarade. Par élimination, vous devez être Alyson."

le serveur repartit pour aligner des petites cartes avec support affichant les desserts à l'autre extrémité du comptoir.

"Me feriez-vous le plaisir de nous choisir une table?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Ven 6 Avr - 15:34

Le serveur devait être aussi doué qu’une nouille dans une cup-noodles… En tous cas, ce fut l’impression qu’il donna à Alyson lorsqu’il ajouta sur le plateau de l’homme le menu précédemment commandé à Jutte.

Parfois on se demande vraiment pourquoi on rentre dans ce genre de fast-food…


"Oh, excusez-moi, je manque à l'essentiel. Souhaitiez-vous un supplément sur votre milkshake?"
*Me voilà bien… Il veut m’amadouer avec de la nourriture maintenant ?*

A nouveau sa voix résonna dans la tête d’Alyson, il remettait ça avec sa télékinésie.

"Si cela peut vous rassurer, et par la même occasion entre dans vos condition, je n'aurais pas l'outrecuidance d'aller fouiller par-delà votre esprit par-delà les pensées actuelles et superficielles."
— Il ne vaudrait mieux éviter pour votre état de santé de ne pas l’essayer… J’ai la lame facile, et mes chaînes me démangent beaucoup aujourd’hui. (Elle lui offrit un sourire particulièrement étrange.) Je suis déchaînée voyez-vous !

Pour toute réponse, il s’empara du plateau et lui fit face de nouveau.
Etrangement l’impression qu’Alyson avait eue de lui aux premiers abords s’estompait lentement. Même si elle préférait finalement continuer à garder ses distances avec ce mutant inconnu.


"Lukas Wegleiten. Pour ce qui est de mon nom. Et vous c'est... Non. Jutte, c'était notre irascible camarade. Par élimination, vous devez être Alyson."

Son sang ne fit qu’un tour, depuis son entrée et même avant qu’il ne soit là, elle n’avait jamais fait part de son prénom à qui que ce soit.
Là, il allait déchanter le gigolo ! Primo, lui en coller une, secundo, lui en coller une autre.
Verbalement bien entendu, il valait mieux éviter de faire une quelconque esclandre.


"Me feriez-vous le plaisir de nous choisir une table?"
— Celle-ci conviendra très bien. (Elle indiqua une table cernée par une baie vitrée, et la sortie de secours.) Je vous suis…

S’étant assise en face de l’homme, la porte à sa droite, la baie vitrée juste derrière elle, Alyson ouvrit le feu en posant sur lui un regard anthracite.

— Jouons franc-jeu voulez-vous. Si me vous m’expliquiez la raison de votre présence. Et surtout comme vous avez réussi à obtenir mon prénom sans même que j’y fasse allusion ?
(La chaîne droite d’Alyson sortit de sa main tel un serpent, elle s’enroula autour de son avant-bras.) Si vous m’avez fait suivre, – car vu son gabarit, il avait forcément des gros-bras sous sa coupe – je vous serais gré d’éviter de continuer à le faire. Je ne suis pas du genre à faire dans le nettoyage de fond. Mais là je ferais une exception rien que pour vous…

Ce qui pouvait être réellement insultant en plus d’être suivie, n’était autre le l’idée même de l’être par un clampin incapable de tenir sa langue. Surtout quand le dit clampin faisait une telle erreur.

*Débutant…*
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Ven 6 Avr - 15:58

Très calmement, l'homme déposa le plateau et commença à répartir les deux menus sur la table, posant devant Alyson serviette et paille. Forcément un lieu bien en vue qui en prime donnait une porte de sortie. Pas très sûre d'elle probablement? Ou au contraire très portée sur le "je frappe et je fuis"? Il prit une serviette qu'il déplia très consciencieusement pour la poser sur ses genoux avec une certaine maniaquerie sembait-il.

"Charmante créature."

Il baissa les yeux un instant sur la chaîne mais ne sembla pas s'en formaliser. Au lieu de ça, il entreprit d'ouvrir le carton contenant son propre hamburger.

"Ne vous mettez pas ainsi sur la défensive. Vous savez, aussi dingue que cela puisse paraître, il existe en ce monde toute une variété de personnalité. Toutes les personnes que vous croisez ne sont pas nécessairement là pour porter atteinte à votre intégrité physique."

Il renifla son hamburger d'un air suspicieux puis, décidant qu'il n'y avait rien de potentiellement périmé, il mordit dedans et avala rapidement une bouchée.

"J'étais venue pour votre... Amie? En tout les cas, vous crioser ici ne tient que du pur hasard. Je fais partie d'une organisation qui tâche de réunir les mutants en Allemagne. Trop des nôtres se sentent abandonnés du fait de leur différence, ne trouvez-vous pas?"

Il secoua une main au-dessus du carton poru faire tomber quelques miettes.

"Cette charmante Jutte avait envie de hurler votre prénom sous l'effet de... Quelque chose que je qualifierait de frustration. Ses pensées sont peu cachées. Oh, et... Tâchez d'être poluies dans vos pensées superficielles. Je n'aime pas particulièrement être considéré comme un débutant, quand ien même je ne suis pas aussi... Hm... Sucseptible que vous."


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Ven 6 Avr - 17:32

L’homme faisait réellement très gay-friendly avec ses gestes maniérés, et sa petite serviette bien propre. A croire qu’il était tellement sûr de lui, que rien ne pouvait l’atteindre. A ce qu’il croyait dans tous les cas…

"Charmante créature."

Ben tiens ! Il la prenait pour une poulette ou quoi ? Ses petites manières, sa façon de parler…
Il en devenait de plus en plus insultant, la mutante en était à deux doigts de se lever et le planter là comme un âne.


"Ne vous mettez pas ainsi sur la défensive. Vous savez, aussi dingue que cela puisse paraître, il existe en ce monde toute une variété de personnalité. Toutes les personnes que vous croisez ne sont pas nécessairement là pour porter atteinte à votre intégrité physique."

Alyson ne pu retenir un léger rire de gorge lorsqu’il sentit ton hamburger. Tous les mecs sont des chiens disait d’ailleurs Jutte lorsqu’elles étaient plus jeune, même sur la nourriture dirait-on.
Là, par contre ça en devenait risible, mais il se prenait pour qui à lui faire ainsi la morale ? Son père ?


"J'étais venue pour votre... Amie? En tout les cas, vous croiser ici ne tient que du pur hasard. Je fais partie d'une organisation qui tâche de réunir les mutants en Allemagne. Trop des nôtres se sentent abandonnés du fait de leur différence, ne trouvez-vous pas?" (Méthodiquement, il se mit à nettoyer sa main d’où quelques miettes tombèrent. Puis il continua sa tirade.) "Cette charmante Jutte avait envie de hurler votre prénom sous l'effet de... Quelque chose que je qualifierais de frustration. Ses pensées sont peu cachées. Oh, et... Tâchez d'être polie dans vos pensées superficielles. Je n'aime pas particulièrement être considéré comme un débutant, quand bien même je ne suis pas aussi... Hm... Susceptible que vous."

Alyson ne prêta guère attention à là remarque ; en plus, s’il l’a connaissait, ce Lukas machinchose n’aurait jamais dit qu’elle était susceptible. Ce sentiment convenait aux arrogants et aux mégalos. Alyson n’était seulement qu’une personne qui connaissait ses capacités autant que ses propres limites.

— Une organisation dites-vous ? Dans quel genre ? Secte séculaire prônant la suprématie mutante, et au bout du compte, on se retrouve à tous danser dans un brasier… ? Ou alors plutôt l’inverse, vous voulez conquérir le monde ? Faut garder les pieds sur Terre Cortex ! (Alyson attrapa son milkshake et en y planta la paille avant d’y boire une bonne rasade.) Plus sérieusement, je ne me sens pas des plus abandonnées. Bien au contraire d’ailleurs.

Ses pensées glissèrent vers ses parents, ses amis – le peu qui lui était resté fidèle tout du moins –, et quelques voisins d’immeuble.
Il ne fallait qu’elle se voile la face ; au final, Lukas avait peut-être raison. Ou peut-être pas.
Alyson mordit dans son hamburger sans faire autant de fioritures que son voisin, et le fixant dans les yeux, lui envoya ses propres pensées.


*Alors que me proposez-vous qui pourrait changer à ce point ma vie ? L’éternité ? Un lieu où dormir ? Ou alors, une victime bien grasse à dépecer ? Pour la dernière proposition, je m’en passe facilement, soyez-en rassuré !*

Mouaif, il fallait encore que sa proposition vaille la peine d’être écoutée. Dans une autre mesure, les sandwich ici n’étaient pas mauvais tout compte fait.

— Et en ce qui concerne l'emplacement... C'est juste que d'ici je peux surveiller que personne ne touche à ma moto ! C'est tout !
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Ven 6 Avr - 18:18

Spoiler:
 

Il semblait y avoir un certain paradoxe entre les paroles plutôt acerbes et anti-diplomatiques de la mutante et les quelques pensées superficielles qu'il était possible à Lukas de percevoir. Il répondit tout d'abord à sa dernière remarque.

"Evidemment..."

Il baissa les yeux sur la chaîne. La contradiction était atrocement flagrante. Mais il n'était pas là pour faire dans la psychanalyse. Les faits et les pensées étaient tout ce qui permettaient de juger les gens pour quelqu'un comme lui, et il savait très bien s'en contenter.

"Nous permettons aux mutants d'agir en adequation avec leurs pouvoirs, pour une future meilleure cohabitation avec le genre humain. Pour faire court. Je ne recrute pas, Mademoiselle. Je signale."

Il prit une autre bouchée mais ne se pressa pas pour avaler cette fois. Le regard fixe, quelque peu vide qu'il posa sur Alysson laissa supposer plus de distance. Tout mutant n'était pas nécessairement bon à approcher, mais il avait au moins eu le professionnalisme de faire son boulot.

"Vous n'êtes selon toute vraisemblance pas prête à vous mêler à vos semblables dans l'immédiat. Trop sur la défensive, ou peut-être trop de mauvaises expériences, je ne saurais le dire. Mais sachez que si l'envie se fait ressentir prochainement, nos portes vous seront ouvertes. Souhaitez-vous nos coordonnées ou est-ce inutile que je sorte ma carte?"

Il reposa son hamburger à moitié entamé pour prendre une gorgée de... Difficile à dire vu l'indication inexistante sur le gobelet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Ven 6 Avr - 19:06

Spoiler:
 

Le sandwich déjà bien entamé de la mutante commençait à être froid, peut importe, elle continua à le manger écoutant d’une oreille plus attentive les explications de Lukas.
Pas de recrutement ? Juste de l’information ? Ses paroles avaient touchés un point sensible chez elle.


*Etrange personnage…*

La force de l’habitude lui avait prouvé que le plus souvent, les inconnus n’étaient bons qu’à vous embobiner dans telle ou telle arnaque.

Mais le magnétisme qui émanait de ce mutant, la faisait changer petit à petit de vision des choses. Finalement, se retrouver avec d’autres mutants ; dans l’espoir qu’un jour ils ne soient plus considérés comme des menaces, commençait à devenir une idée plaisante.

Certes Alyson avait été échaudée un nombre incalculable de fois, mais le regard de l’homme en disait tellement long sur lui-même et leurs semblables… Qu’elle ne pu se retenir de lui répondre directement, sans cynisme, sans langue de bois ; juste une mutante face à un mutant.


— Ecoutez, je ne suis pas du genre sociopathe… Malgré tout, je n’ai jamais été habituée à vivre en communauté. Je suppose que je n’aurais droit qu’à votre carte… (Alyson fit disparaître sa chaîne de son bras.) A moins bien sûr que vous ne vouliez en savoir réellement plus sur mes capacités.

Entre le hamburger qui avait du mal de descendre, et le goût de fond de cuve du milkshake, elle avait une folle envie d’aller en mettre une à Jutte. S’en retenant, elle se leva.

— Je vous remercie pour le repas. Comme je suis garée devant, je vous laisse me conduire à cette idylle dont vous m’avez parlé. Vous commencez à m’intéresser, j’avoue ne pas être entièrement apte à gérer mes pouvoirs… Une aide ne serait pas désagréable, quand bien même c’est ce que vous voulez réellement.
*Si ça vous tente, il y a un terrain vague pas loin… On pourrait y passer, et discuter loin des oreilles indiscrètes.*


Sa pensée lui était directement destinée, même si un mutant possédants les mêmes capacités que lui s’approchait ; nul doute qu’il n’en aurait eu que des bribes.
Le mal de crâne qui s’empara d’elle vint combler la douleur stomacale ; se tenant à la table pour éviter de tomber, Alyson reprit son souffle et attendit une réponse de la part de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Ven 6 Avr - 20:27

Spoiler:
 


Le mutant finit calmement son sandwich et reposa le carton vide sur le plateau. Prenant la serviette, il prit le temps de bien s'essuyer la bouche avant de poursuivre.

"Si vous voulez me montrer vos capacités, c'est tout à votre honneur. Sachez que nous essayons autant que possible de mettre en place un système d'entre-aide, alors peut-être trouverons-nous ensemble un mutant plus spécifique pour vous aider en fonction de vos pouvoirs."

Il secoua son gobelet au fond duquel ne se percutaient plus que des glaçons. Sans intérêt donc. Lukas le déposa également sur le plateau. Reposant un regard sensiblement interrogatif sur Alyson, il parut hésitant l'espace d'un instant puis, jetant un coup d'oeil à l'extérieur, il observa un instant la moto, répondant directement dans les pensées de la mutante.

"Comme bon vous semble. Si vous le souhaitez, je pourrais par la suite vous faire visiter nos locaux, que vous puissiez vous faire une idée plus précise de notre groupe."

Il se releva calmement, et attrappa le plateau pour aller en vider le contenu inutile dans une poubelle, en poursuivant.

"La vie en communauté n'est qu'une option. Beaucoup de nos membre mènent leur vie, vivent au sein de leur famille, et nous rejoignent quand l'envie ou le besoin s'en fait ressentir. Je crois qu'il existe une autre organisation, avec des infrastructures autrement plus développées, mais celle-ci se trouve aux Etats-Unis."

Dubitatif néanmoins, il se tourna se frotta les mains en revenant vers Alyson.

"Êtes-vous certaines de vouloir monter sur votre véhicule? Vous ne m'avez pas l'air au mieux de votre forme, sans vouloir vous offenser."

Peut-être que sa voiture serait plus indiquée. Une légère lueur d'inquiétude passa par son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Ven 6 Avr - 21:40

Les paroles plus calmes devenaient presque rassurantes à leur écoute. Alyson se sentie à la fois comprise et mise à nue. Un sentiment aussi désagréable qu’inconnu pour elle. Jusqu’à lors, personne ne l’avait aussi bien perçue.

Tout en finesse la mutante se recoiffa, histoire de chasser aussi vite ses idées noires que son mal de crâne.
Mais là, un mutant capable de l’aider à gérer son pouvoir ? C’est idée tenait de l’improbable. A moins bien sûr d’être une entité mutante supérieure en tous points capable de générer une puissance aussi vaste qu’amicale.

Répondant de la même manière qu’elle l’avait contactée, le mutant lui expliqua le fond de la chose. Des locaux privés pour les mutants ? Idée plus qu’alléchante !
Les douleurs laissèrent place à quelques spasmes de douleurs avant de finalement disparaître entièrement. Un avantage non négligeable avec son pouvoir, était celui de ressentir la douleur dans ses chaînes, et en paradoxe, que ces dernières lui fassent disparaître cette douleur.
Ou tout du moins de son centre nerveux.

La table rapidement débarrassée, Lukas reprit la parole. Il lui décrivit les particularités de ce groupe de mutant. Alors quelques uns préféraient continuer à vivre avec leurs parents ?
Des mutants plus jeunes et plus anarchistes certainement, un peu comme elle quelques années auparavant.

Rien que l’allusion à ce pays si lointain lui fit relever la tête. Les USA, berceau des premiers mutants d’après les explications de son père. Et pourquoi ne pas y aller d’ailleurs ?
Ses parents profitaient de leur vie de couple depuis son départ. Et en ce qui concerne son boulot… Il suffirait de démissionner ; son patron n’en serait que ravi. Cette saleté d’anti-mutant jubilerait dans son bureau pendant au moins trois jours après avoir lut une telle lettre.

Lukas se tourna vers elle, interrogateur sur son état physique. Comme c’était mignon, papa-poule qui prend soin de son nouveau protégé !


— Ça va aller… J’en ai connu d’autres. Et j’ai beaucoup plus confiance en elle qu’en quiconque sur cette Terre ! (Alyson étira ses bras au dessus de sa tête, faisant craquer quelques cervicales au passage.) On y va ? Aux USA je m’entends bien !

Trépignant d’une impatience enfantine, la dure mutante s’était muée en une douce curieuse.
Mais toute cette histoire n’allait pas la changer pour si peu, elle aimait ce qu’elle était, et rien n’y ferait !
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Ven 6 Avr - 22:10

Dubitatif, Lukas pinça sensiblement les lèvres. La jeune femme était bien assez grande pour se connaître convenablement, alors il n'émit pas la moindre opposition supplémentaire. La question d'Alyson l'étonna quelque peu, et son engouement subit alla même jusqu'à lui faire lâcher un rire d'amusement un peu coincé.

"Et bien... Ne le prenez pas mal, mais pour ma part je préfère rester dans ma Dresde bien-aimée. Néanmoins, si cette histoire de mutants aux Etats-Unis vous intéresse, je crois que la secrétaire de notre centre possède un dossier sur le sujet. Ne serait-ce que pour vous indiquer la route à suivre si celle-ci vous tente."

Au comptoir, sortant des cuisines. Jutte revint prendre son poste derrière sa caisse. Glissant un téléphone portable dans sa poche, elle jeta au duo un regard de mépris avant de baisser la tête sur son écran, jouant les filles très très concentrées sur son travail. Deux autres personnes pénétrèrent dans le fast food et s'arrêtèrent à quelques mètres des serveurs pour regarder la liste des menus proposés par le restaurant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Ven 6 Avr - 22:29

Voilà enfin une bonne nouvelle ! Direction le centre d’information mutante.
L’appartement du centre-ville afin de prendre quelques affaires, et direction les USA…
Quelle sensation agréable que de se dire que l’on va traverser un océan !

Alyson finit par se reprendre lorsque Jutte revint des cuisines, encore passablement énervée d’après la tête qu’elle faisait de les voir encore ici.
Deux clients entrèrent dans le fast-food sans prêter attention au duo tragi-comique.


*Je vous laisse me montrer le chemin ? Histoire que je puisse discuter un peu avec votre secrétaire, Herr Wegleiten.*

Ce fut la première fois où elle lui parla en prononçant – dans son esprit – le nom de l’homme qui, quelques minutes auparavant aurait put finir en cheese-cake métallique.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Ven 6 Avr - 22:48

Lukas se retourna, portant sur Jutte un regard scrutateur. Tant d'animosité... Quand il revint sur Alyson, il parut prendre quelques secondes pour réfléchir. Avait-il seulement capté ses dernières pensées? Difficile à dire dans l'instant. Il sorti son porte-feuille, qu'il ouvrit pour en sortir une carte de visite, tout ce qu'il y avait de plus conventionnel. Pas de fioriture, ni de couleur quelconque. Il la tendit à la mutante, alors que ses paroles revinrent directement dans la tête d'Alyson.

"Je vous invite à vous y rendre sur l'heure si vous le désirez."

Le petit carton indiquait une adresse dans le centre de Dresde, avec pour seul en-tête le nom du télépathe. Il afficha un petit sourire contrit en poursuivant, à haute voix.

"Pour ma part, il va falloir que j'aille échanger quelques mots avec votre "amie". Peut-être vous retrouverais-je au centre?"

Il rangea finalement son porte-feuille, jetant quelques regards en direction des serveurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Sam 7 Avr - 15:18

La main de Lukas lui tendit une carte blanche. Seules quelques inscriptions y étaient inscrites.
Son nom et prénom, ainsi qu’une adresse. Rien de plus.
Alyson la glissa dans une poche de sa veste, puis attrapa son casque sur la table.
Avant de quitter le restaurant, il lui conseilla de s’y rendre rapidement.
Quelqu’en était la raison, elle savait au fond d’elle-même qu’il n’avait pas tort.

Alors qu’il s’approchait du comptoir, la mutante le salua poliment d’un simple geste de la main. Il n’avait peut être pas remarqué son geste, car il lui expliqua simplement qu’il avait « a parler à Jutte.
Le terme exact utilisé fut celui d’ « amie », paradoxe assez particulier après qu’elle leur ai fait une scène aussi… Tonitruante ?

Enfin sortie, le vent soufflant délicatement dans ses cheveux, Alyson ressortit la carte de sa poche. A cheval sur son deux-roues, elle enfila son casque se répétant l’adresse dans sa tête.


*J’y serais rapidement… Si je ne tombe pas sur un flic bien sûr…*

Ces derniers avaient la fâcheuse habitude de l’arrêter alors qu’elle était attendue et plus que pressée. Bon d’accord, rouler à plus de 100 en ville ce n’est pas forcément très intelligent, voir même pas du tout…


_______

La moto fit une partie du chemin en sens inverse. Tournant parfois dans une ruelle, évitant ainsi les camions de livraison stationnés en plein milieu de la route ; et au bout de quelques minutes de conduite, bercées par des feux rouges omniprésent dans cette ville, et les piétons qui traversaient n’importe comment, Alyson arriva à destination.

S’attendant à un bâtiment surprotégé, entouré de barrières de fer et autres caméras, elle fut surprise de n’y voir aucuns mouvements de surveillance.
Une simple bâtisse du type purement Germanique, avec ses poutres apparentes et ses fenêtres propres.

La moto garée un peu plus loin, le casque sous le bras, elle remonta le trottoir calmement bien décidée à en savoir plus sur ce « groupement d’entre-aide mutante » comme l’avait appelé Lukas.

Ses doigts fins s’approchèrent de la sonnette murale, cette dernière disposé de manière à ce quiconque soit capable de l’atteindre.


*Belle intention… Ça change…*

Une petite sonnerie se mit à retentir derrière la porte d’entrée. Maintenant, il ne restait plus qu’à attendre que quelqu’un daigne bien vouloir lui ouvrir…
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Sam 7 Avr - 17:50

Lukas posa un regard paternel sur la mutante alors qu'elle quittait le fast food. Ne sortant pas à sa suite, il alla pour sa part se reposter au comptoir.
Les rues et avenues commençaient à se remplir, rendant l'avancée laborieuse. Heureusement, par ses détours et sa connaissance de la ville, Alyson pu éviter une bonne partie du trafic.

La vieille ville de Dresde, et ses parties piétonnes, étaient envahies de véhicules de livraison. Le travail battait son plein, et les premiers cris et prises de becs entre employés commençaient à animer le quartier. Alyson dû parquer sa moto quelques mètres plus loin, là où les véhicules motorisés non livreurs étaient autorisés pour faire quelques pas le long de la rue piétonne. Le bâtiment s'offrant à elle avait été rénovés quelques années auparavant. Pas de poutres apparente, une peinture d'un rose pâle assez peu plaisant mais qui se perdait à merveille avec les teintes des blocs bleus et verts entre lesquels il était coincé.


La porte au centre était bel et bien close, et, postés juste à côté de celle-ci, quatre jeunes adultes avaient cessés de parler à l'approche d'Alyson.


Celui à la coupe militaire blond détailla la mutante et fit quelques pas pour s'en éloigner et se rapprocher de son ami au chapeau. Dans l'interphone, une voix féminine et fort accueillante et chantante se fit entendre.

"Bienvenu au CEAM. La porte est ouverte, sixième étage!"

En pressant la poignée, Alyson pu constater que l'entrée n'était pas verrouillée. Un véritable moulin! Au fond, un ascenseur moderne s'ouvrait. A côté de chaque étage, une plaquette laissait comprendre que le centre n'était pas le seul locataire des lieux. Il y avait un avocat, un médecin, une sorte d'assurance, et au sixième, comme indiqué, le CEAM. A l'étage indiqué, les portes s'ouvrirent sur un couloir à l'ancienne, aux murs de papier peint élégant, orné de quelques cadres aux peintures reposantes, et d'une jolie moulure suivant le plafond et entourant les lustres de petites taille qui dispensaient leur lumière. Quelques chaises en plastiques étaient déposées le long d'une paroi. Sur l'une d'elle, une personne était avachie, comme somnolant, un capuchon rabattu sur une casquette, le visage trop incliné pour être réellement discernable. Un peu plus loin, derrière une sorte de bureau, une femme à l'allure bizarre, vêtue d'une robe sobre noire, se pencha par-dessus le meuble pour jeter un coup d'oeil en direction d'Alyson.


"Bonjour! C'est par ici!"

Elle leva une main en signe d'invitation. Malgré son visage peu commun et ses pupilles en croix, elle affichait un sourire radieux, débordant de sympathie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   Sam 7 Avr - 22:34

Ce fut certainement l’ivresse de la vitesse qui lui avait fait voir cette immense bâtisse comme une création de la plus pure Allemagne du Sud-ouest, ou alors le contrecoup de rencontrer quelques uns de ses semblables.
Dans tous les cas, en attendant une réponse à cet appel, Alyson se recula pour mieux apprécier les lieux.

La place était bondée, livreurs, promeneurs, et bien sûr bon nombre de touristes et autres badauds sans grand intérêt.
Un silence s’abatis lorsqu’elle se rapprocha de la porte, les quatre hommes se turent instinctivement. Elle ne bougea pas d’un pouce alors qu’un des leurs s’écarta d’elle.


*Encore des anti-mutants ? Étrange d'en trouver devant ce qui doit être un centre d'aide…*

Une idée germa dans sa tête, ces quatre là avaient des airs de vieux loubards bien patauds. Le genre qui frappe sans même avoir de raisons valable. Un peu comme elle il y a quelques années.

L’interphone grésilla et une voix de femme lui donna sa prochaine destination : sixième étage…
Sa main se posa sur une poignée qui tourna dans le vide, laissant la porte s’ouvrir nonchalamment sur un couloir en prolongement direct de l’entrée.


*Direction l’ascenseur… Hum… J’espère au moins que ça ira vite ces histoires…*

Quelques étages plus hauts l’ascenseur s’arrêta, laissant la mutante en sortir les mains dans les poches, le casque glissé sur son avant-bras gauche.
L’appartement qui semblait servir de lieu de chute à certains mutants, n’avait rien à envier aux locaux de la police locale. Sauf peut être des barreaux aux fenêtres, et un cruel manque de goût pour l’art…

Alyson ressentit une tension dans son corps alors qu’elle passa à côté d’un homme – une femme ? – tellement recouvert(e ?) qu’on pouvait difficilement y voir l’humanité.
Il (elle ?) semblait plus être un vieux tapis posé là, et oublié par quelqu’un qu’une personne à proprement dite.


*Sympa le comité d’accueil, il faut que j'y pense pour chez moi...*

Son regard croisa celui d’une femme au physique plus qu’atypique… Malgré son style vestimentaire assez proche du sien, elles n’avaient foncièrement rien en commun, ou tout du moins une part mutante non négligeable.
Les pupilles n’auraient jamais put avoir cette forme avec des lentilles, ou alors chapeau l’artiste !

Se rapprochant du bureau, Alyson se demanda où elle était tombée. Entre l’entrée gardée par les loubards, la salle d’attente avec l’homme-tapis et une femme aux yeux « étranges »…
L’évolution mutante ne cessait de l’étonner, quoique, après s’être fait envoyer sur les roses par une ancienne « amie », plus grand-chose pouvait la choquer.


— Je suis ici sur conseil de Herr Wegleiten… Mais je pense qu’il a déjà dû vous contacter. (Un sourire se dessina sur son visage laiteux.) Il est si attentionné !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...   

Revenir en haut Aller en bas
 
02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...
» Petite chatte sans défense (PV Rosiel)
» Mon petit coin miiia
» C'était une petite fille, sans histoire et très sage ♪ [Résolu]
» June Reyne > Petite lionne sans griffe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Terre 616 :: Europe-
Sauter vers: