Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Walentyn Szatanik

avatar

Messages : 1691
Taille : 1m73
Poids : 65 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Baron du string
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Dim 11 Mar - 23:48

Etrangement, la poignée de cacahuètes engloutie par Malo avait le goût très prononcé de tabasco. Le Breton éprouva une vive sensation de brûlure à l'intérieur de sa bouche et sur ses lèvres. La chaleur lui monta au visage pendant que sa bouche prenait feu, un feu qui demandait à être rapidement éteint.


Les présents purent soudainement remarquer la silhouette dégingandée du Polonais confortablement installée dans l'un des fauteuils rouges à l'opposé vide l'instant d'avant, les souliers noirs vernis posés sur le repose-pied assorti au siège, une expression amusée sur les traits tandis qu'il faisait tourner d'un geste souple du poignet les glaçons dans son verre au contenu ambré. Pour les jeunes qui le connaissaient à l'état brut, on pouvait dire qu'il était méconnaissable : costume de velours bleu nuit à la coupe impeccable, chemise bleue à fines rayures au col toutefois ouvert... Son anneau flibustait toujours à son oreille, mais le mafieux avait pris soin de passer un peigne dans sa chevelure mi-longue et gominée pour rabattre ses mèches en arrière. Même sa barbe de trois jours avait une note... plus étudiée qu'à l'accoutumée.

D'ordinaire, les soirées mondaines l'ennuyaient à mourir. Mais cette soirée était spéciale pour les X-men. Même un type comme Walentyn, et peut-être même en particulier un type comme Walentyn, savait toute l'importance que revêtait l'événement pour leur image, malheureusement un peu trop exposée à son goût. Maintenant qu'ils étaient venus à la rescousse du président et de toute sa clique, les gens savaient où les trouver, ce qui était bon lorsqu'il était question d'encaisser un petit chèque de l'état, mais moins bon quand il s'agissait d'expliquer la disparition d'un gros chèque de l'état, ce qui était déjà plus sa spécialité. Ils se retrouvaient maintenant dans une situation plus précaire qu'avant leur intervention : maintenant, il fallait la jouer finaude. Et minaude au besoin. L'enjeu lui était clairement apparu lorsque Lily-Rose les avait informés de la petite sauterie. Vu le regain de méfiance de l'opinion publique à leur égard, l'opération séduction était lancée. Et ça plus que les mondanités, ça restait plus ou moins dans ses cordes. Et dans celles de ses poulains, si le besoin s'en faisait sentir.

Alors le Polonais n'avait pas lésiné sur le toilettage. S'ils devaient se faire connaître, autant être à son avantage. Et si ce plouc de Drown arrivait à se faire interviewer par les revues mutantes, il n'y avait pas de raison pour que Walentyn n'ait pas lui aussi son fanclub. Après tout ce qu'il avait fait pour l'Amérique, l'Amérique lui devait bien ça. Sous le couvert d'un voile d'invisibilité, il avait été on ne peut plus simple d'observer tout ce petit monde dire et médire à volonté. C'était l'open bar ! Il ne lui manquait plus que le popcorn. Les singeries des gosses mises à part, il avait attentivement observé Beckett. Bon choix de vitrine pour l'ONE. Une femme suffisamment mûre pour avoir fait ses preuves, suffisamment jeune pour filer la trique et suffisamment autoritaire pour filer des coups de trique. Venue en invité, elle avait réussi à faire blablater les mômes, hormis Alexander qui avait goûté à la version la moins agréable de la trique, en lâchant uniquement le strict nécessaire sur ses propres activités. Certainement une bonne joueuse de poker, ce qui ne manqua pas d'intéresser Chimère. Lui qui était plutôt du genre à se montrer, il trouvait maintenant son choix de discrétion fort intéressant. Et sa réapparition ne manquerait sûrement pas de rappeler innocemment aux gosses qu'il pouvait être dans leur dos ou dans leur tête à tout moment.

"Miss Beckett, nous ferions de bien mauvais hôtes en parlant de nous-mêmes alors qu'une invitée aussi charmante que vous nous fait l'honneur de sa présence."
lança-t-il d'une voix suave où perçait son accent britannique, tout en se levant de son siège avec des gestes calculés pour se rapprocher de son interlocutrice, un léger sourire prédateur au coin des lèvres.

Il tendit sa main libre à la directrice de l'ONE pour la serrer avec délicatesse et un soupçon d'attardement.

"Walentyn Szatanik. Puis-je vous offrir un verre ? Une danse ? Un président ? Entre nous, j'aurais une préférence pour la deuxième proposition." fit-il, avant de prendre une gorgée de son verre sans lâcher la femme du regard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Lun 12 Mar - 12:56

Eve ne manqua pas de remarquer les divergences d'opinion tranchées au sujet des professeurs, entre les trois jeunes élèves de l'Institut. Apparemment, chacun avait ses supporters et ses détracteurs.

- Je ne suis pas certaine de comprendre...Existerait-il une rivalité entre les professeurs ?


Les rouages du fonctionnement de l'Institut lui étaient après tout étrangers, et la pointe d'étonnement qui perça dans sa voix calme indiquait qu'elle avait plutôt imaginé une grande classe regroupant tous les jeunes mutants, plutôt que des factions en bisbille. Elle eut un petit signe de tête à l'intention de Malo, pour lui indiquer qu'elle ne se formalisait pas du tour de la conversation.

- J'ai aussi été jeune. Mais de mon temps, on se chamaillait au sujet de la meilleure équipe de NFL, pas du meilleur professeur du lycée, précisa-t-elle non sans malice. Je défendais l'honneur des Patriots contre les viles attaques de fans des Giants. L'atmosphère bon enfant déteignait sur la sévère directrice du ONE, qui n'avait apparemment pas de raison particulière de rester sur ses gardes...jusqu'à ce qu'elle découvre, tout comme les élèves, la silhouette de Walentyn dans son fauteuil. Le léger sourire s'effaça, laissant de nouveau place à la politicienne méfiante qui jaugea longuement le professeur. Sans le dire ouvertement, elle n'avait pas apprécié d'être surprise. Eve Beckett était une femme précise et organisée, ennemie du hasard et de l'imprévu.

- Enchantée. Vous devez être Chimère, déduisit-elle des informations glanées dans les discours des jeunes mutants. Si le compliment - ou la flatterie - avait été apprécié, elle n'en laissa rien paraître à l'assemblée. Un verre sera amplement suffisant, je vous remercie. Un martini.

Elle se redressa, sa courte relaxation l'ayant amenée à s'appuyer contre un des buffets, avant de lui offrir une poigne ferme malgré ses mains fines.

- Alors, si j'en crois ce qui est dit, vous êtes une sorte de héros ? Enfin, surtout selon ce jeune homme
précisa-t-elle en désignant Timour, puis en reportant de nouveau son attention sur Walentyn. Apparemment, même prolongée, son inspection ne lui avait pas apporté toutes les réponses attendues.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Mar 13 Mar - 14:11

Timour eut un peu de mal à se concentrer sur les paroles venimeuses de Janet. Le SMS qu'il venait de recevoir lui avait coupé le souffle. Il était allé reposer le bol de gâteaux apéritifs, tout en remettant en poche l'appareil. Heureusement, Malo fit preuve de plus de répartie. Il ricana à son tour.

"C'est clair que chez toi y'a rien à voir, Claw ! On se demande comment tu feras pour allaiter tes portées ! C'est quand tes chaleurs, d'ailleurs ?"

La menace des coups de griffe et du piratage de son blog n'étaient cependant pas passées inaperçues. L'empathe se promit de continuer à faire régulièrement des sauvegardes de ses précieux messages. Savait-on jamais si la petite peste comptait lui pourrir son précieux blog.

"Si t'es si maline, pourquoi tu fais pas ton blog ? T'as peur de pas assurer ? Tous les mecs de la zone 51 pourront répondre à tes vannes ce serait cool !"

L'empathe était sidéré des critiques que la fauve de gouttière osait proférer contre Walentyn. Il ravala sa petite colère pour s'intéresser à la grande dame.

"Moi j'aimerais bien me fighter avec les autres sur le baseball, je suis un fan des White Sox !! Le baseball c'est carrément plus la classe que le foot ! Mais je respecte !"

Timour sursauta littéralement devant l'apparition divine ! Walentyn qui était là depuis le début !! Quelle victoire écrasante contre cette pimbèche de Janet !

"CHIMERE ! Bord..."

Mais il s'interrompit car son héros avait des affaires plus importantes que porter attention à un moucheron comme lui. Des étoiles dans les yeux, Timour regarda son mentor aborder la Miss Pentagone. Il était drôlement fier de Walentyn et la moindre de ses paroles lui paraissait le comble de l'à-propos. Trop bon, Walentyn ... il arrivait à séduire la meuf tout en repoussant les questions indiscrètes, et en prime il se la pétait l'air de rien sur le sauvetage du président ... L'empathe n'en pouvait plus d'admiration. Ou donc son héros avait-il acquis un tel don de baratin/séduction/répartie/charisme ??

Timour était si fier qu'il lança un sourire tout gourmand à Janet et Malo. C'est pas eux qui avaient un prof référent aussi classe ...

Une ombre planait sur ce tableau, outre les menaces castratrices de Claw. C'était le SMS. L'empathe se recula dans un fauteuil éloigné pour laisser toute la scène à son boss. Il lut et relut le message, en ressentant des frissons. Mince ... la femme de fer, capable de broyer les c.... d'Arkin avec une seule main ... qui le convoquait dans un coin sombre pour une discussion privée ... Bordel ... Il s'était passé quoi avec Roxie ? Elle lui avait montré le SMS ? La rockeuse n'était quand même pas du style de Damian, à rapporter les secrets. Non non ... mais alors, c'était quoi le blème ??

Très inquiet, Timour n'en laissa rien paraître. Il tapota tranquillement sa réponse.

Timour sur le portable de Vesna a écrit:
Grave!! jsui o salon on peu sparlé dan lkouloir c trankil en +tu vera Chimère en action qd on aura fini loooool il ê la avec la meuf du Pentag"

L'empathe craignait cette entrevue, mais il se rassura en songeant à ses nouvelles capacités. La poigne de fer ne pourrait rien contre lui, elle n'avait point de bouclier psychique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Mar 20 Mar - 10:17

[HRP]Désolé mais n'ayant aucune nouvelle de Janet, je me permets de poursuivre...[/HRP]

"Y'a pas réellement de rivalité.", commença Malo, avec un sourire. "C'est juste que chacun défend son professeur référent, notre prof principal si vous préférez, comme au collège…"

Espérant que cette petite explication suffise, le jeune Breton engloutit la poignée de cacahuètes et se figea soudain, comme une brûlure horrible lui envahissait le palais. Se crispant, il sentait les larmes lui monter aux yeux et faisait des efforts surhumains – normal pour un super-héro – pour ne pas tout recracher. Son visage passait par toutes les couleurs, du rouge au blanc, pour revenir au rouge.

Quel était le crétin qui avait planqué un piment fort dans un récipient inoffensif, supposé ne contenir que des cacahuètes ? La plaisanterie n'était vraiment pas drôle ! On ne joue pas avec de la nourriture ! Il y a quand même des limites à tout !

La petite chamaillerie et les piques qu'ils se lançaient avec Janet étaient déjà oubliées, il devenait urgent d'éteindre cet incendie… Une main sur la bouche, Malo regarda sur le buffet, à la recherche d'une bouteille d'eau mais ne vit rien de tel. La douleur se faisait de plus en plus vive. Sans vraiment y faire attention et sans faire de lien de cause à effet, l'adolescent vit soudain Chimère surgir du néant.

Ainsi, le professeur était là depuis le début à les épier. Heureusement que le Breton n'avait pas proféré à voix haute ses réflexions irrespectueuses ! Bien qu'avec un télépathe, comment savoir ce qu'il avait réellement capté…

Attrapant une serviette en papier, Malo la mit devant sa bouche pour recracher rapidement la nourriture incendiaire. Les lèvres en feu, il bafouilla un mot d'excuse, honteux de se donner en spectacle de la sorte. Ne sachant pas vraiment quoi faire, le garçon regarda encore une fois autour de lui avant de disparaître brusquement, s'évanouissant comme par magie pour se téléporter dans sa chambre.

Arrow Chambre d'Alexander et de Malo

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Mar 20 Mar - 13:09

L'attention de TImour fut captée par le comportement étrange du Breton. Le teint du gamin virait couleur moutarde, ketchup puis mayo, les larmes au coin des yeux trahissaient une sensation de brûlure ou d'étouffement. L'empathe ne put s'empêcher de pouffer de rire. Qui ne l'aurait pas fait, vu le comique de situation ? Il se demanda pourquoi ça ne lui était pas arrivé à lui. Son cerveau fit le même cheminement que celui de l'infortuné Blue Lagoon, en allant toutefois plus loin (tête froide oblige). Timour adressa un petit sourire joyeux à Walentyn devant l'hypothèse qu'il ait fait ce mauvais coup. Qui d'autre ? Il ne connaissait pas à l'Institut de petit plaisantin qui aurait saboté aveuglément un bol de gâteaux au hasard ...

Mais Malo n'avait pas sitôt disparu, que la silhouette de la Briseuse de Bijoux se montrait à la porte. Le cœur légèrement oppressé, Timour trottina sur ses talons.

"Elles se battent pour moi les meufs c'est grave ! Je reviens tout de suite !"

Lança-t-il de sa voix parfaitement fluette en imitant le ton gouailleur de Walentyn.

Arrow cuisine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Mar 20 Mar - 18:54

HRP : Désolée, longue déconnection internet. Je vais faire une poupée vaudou où je vais graver dessus "Orange" pour écarter toute récidive. /HRP

Les deux jeunes mutants n'étaient pas les premiers à faire un commentaire déplacé sur le physique de la jeune mutante. Elle avait fini par apprendre une façon tout ce qu'il y a de prude et de délicat à faire face à ce genre de comportement. Mais les deux gaillards savaient pour sa vraie nature, donc pourquoi se cacher derrière une réplique outrée. Doucement, le visage de Janet s'illumina, un grand sourire bien visible par des lèvres retroussées plus que de raison. En effet, les lèvres découvraient un attirail d'engins perforants et tranchants qu'on ne voyait guère que dans des cauchemars après usage de produits illicites. Elle claqua juste un coup la mâchoire avant de refermer la bouche et se frotter les mains de contentements.

Le futur s'annonçait radieux avec deux boucs émissaires déclarés. Elle allait pouvoir s'en donner à coeur joie pendant les longues nuits. Timour pouvait lui donner envie de partir, Malo pouvait tout simplement partir... Mais dans le sommeil, on reste en place. Génial ce pouvoir mutant... Le fait que les chats soient des animaux nocturnes était un bonus pas toujours facile à utiliser. A propos de bonus, elle tentait de prendre le contrôle d'une petite carcasse de musaraigne...

Faire un blog? J'en avais un. Mais ici je peut pas le mettre à jour. Vous êtes pas assez riches et puissants pour que je m'amuse à vous placer dans l'embarras... En plus vous êtes tous trop honnêtes et gentils...

Quand l'opposé absolu se matérialisa face à elle.

"J'ai pas entendu parler de braquage d'une boutique de fringues pourtant..."

Janet salua toutefois le polonais. Elle appréciait sa compagnie comme deux prédateurs chassant des proies différentes pouvaient se supporter. Elle lui devait peut-être la vengeance épicée? Piste à explorer pour un usage individuel. Sans attendre, il se lança à l'assaut. A propos d'assaut, elle avait une mare à défendre et se concentrait surtout sur son ordinateur.

"Madame... comptez vos bagues..."

En l'absence de Lily-Rose, Janet se donna le but dérisoire d'empêcher Walentyn de faire de tros grosses bêtises, arrogance toute adolescente d'une jeune fille croyant tout savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Walentyn Szatanik

avatar

Messages : 1691
Taille : 1m73
Poids : 65 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Baron du string
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Mer 28 Mar - 20:44

Sirotant son verre, Walentyn suivi d'un regard amusé le départ précipité du Breton. Sans même lire les esprits, il savait que certaines présomptions pesaient déjà sur lui, mais le plus beau, c'est que personne ne pouvait rien prouver. Il était donc innocent comme l'agneau qui venait de naître, et cette pensée était grisante, plus que sa boisson en tout cas ; l'habitude ou la main légère du serveur.

La directrice de l'ONE choisit elle aussi la retraite, à sa façon, en rentrant dans sa coquille. Le sourire qu'elle avait arboré n'était de toute façon que de circonstances. Walentyn avait du mal à s'imaginer ce genre de femme sourire spontanément ou sans arrière pensée. Cela faisait toute la préciosité de ce petit trésor pour qui saurait le voler. Mais Il n'était pas certain de vouloir jouer les pêcheurs de perles ce soir. Cela faisait plusieurs moins qu'il était en apnée dans le sillage d'Emily sans un quelconque signe de succès. Les eaux étaient froides et troubles autour de ces intellos. Le mutant ne se départit néanmoins pas de son propre sourire, lui aussi non dénué de calculs.

Walentyn eut un petit rire nasal à la sortie de Timour. Toujours sur la brèche, celui-là. Mais même avec toute la bonne volonté du monde, il avait du mal à s'imaginer Vesna vouloir un rendez-vous bécottage avec l'Azéri. L'escroc polonais pouvait sentir le bizbiz là où il y en avait, et il ne faisait pour lui aucun doute qu'un petit trafic se tramait entre les deux élèves. C'était bien. Il devait apprendre à se dépatouiller, et qui mieux qu'une Russe pouvait lui servir de cobaye ?

Il esquissa ensuite un sourire en coin pour Janet :

"Justement, Janet." répondit-il à sa répartie sur la boutique de vêtements.

Il n'éprouvait pas le besoin de justifier de sa tenue, honnêtement achetée ; difficile de chaparder du sur mesure, mais malgré son éducation, Janet ne devait pas avoir suffisamment l'oeil pour repérer ce genre de choses. Au lieu de ça, il préférait alimenter sa propre légende, que Janet se faisait visiblement un plaisir de propager à vitesse grand V. Il n'espérait pas se faire passer pour quelqu'un d'autre auprès de Beckett, vers qui il retourna toute son attention.

"En personne." répondit-il à son interlocutrice.

Nouveau rire, plus mondain celui-ci.

"Un héros ? On m'a déjà appelé par beaucoup de noms, mais jamais celui de héros, non..." répondit-il sans fausse modestie.

Evidemment, Timour n'était pas très objectif.

"Qu'en pensez-vous ?" s'enquit-il en offrant son bras à la directrice.

"Pour le martini, ça se passe à l'extérieur." indiqua-t-il en prenant le chemin de la sortie.

Arrow Jardin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Ven 30 Mar - 16:17

La description du référent proposée par Janet différait quelque peu du panégyrique déclamé par Timour quelques instants plus tôt. Eve Beckett se garda toutefois de modifier son jugement par le seul fait d'un détracteur - après tout, une rancune quelconque de Janet suite à une décision disciplinaire était une explication pour le moins probable dans un dortoir. Tout comme une possible corruption du petit alien, même si la directrice du O.N.E. aurait été bien en peine de deviner quels pouvaient être ses goûts. L'opportunité d'une discussion lui permettait de se faire sa propre idée. D'ici là, elle ne jugeait pas l'homme assez stupide pour tenter de lui subtiliser son portefeuille devant témoins visiblement prêts à fournir un témoignage accablant sur commande.

- Mon contrat stipule un devoir de méfiance. Il me faudra des preuves solides, précisa-t-elle pour ne pas se contenter d'une note négative. Beckett avait assez d'expérience pour savoir que l'hostilité n'apportait que très rarement des solutions diplomatiques en absence de rapport de force. Favorable.

Elle accepta le bras gracieusement tendu avec un léger sourire.

- Vos élèves risquent de se poser des questions. Cette perspective ne vous effraie pas ?

Malgré toutes les implications d'entrer en scène au bras d'un des responsables des lieux, Beckett savait que cela lui offrirait des opportunités. Inconsciemment, elle n'était plus une étrangère aux yeux de ceux qui ne la connaissaient pas. Un statut social acquis instantanément, à peu de frais, car les hautes sphères de l'administration américaine lui avaient offert des cavaliers plus repoussants.

Elle se laissa donc guider jusqu'au jardin par son hôte.

Arrow Jardin

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Ven 6 Avr - 11:08

Le spectacle était carrément inquiétant. Jamais elle n'avait entendu parler de proies qui se jètent avec délice dans un piège à ours et pourtant, elle en avait la version humaine sous les yeux. Encore que... vu la nature des deux personnes, elle devait plutôt envisager une version plus ancienne. Limite Néolithique. Quelque chose comme deux vélociraptors qui sortaient bras dessus, bras dessous, en direction du buffet pour profiter de la présence de quelques invités croustillants remplis de petits morceaux tendres à partager.

Fallait-il prévenir les autres du danger qui débarquait ou ne rien faire pour compter les petits bouts éparpillés sur le gazon. La seconde option était vraiment alléchante. Une série furieuse de vombrissements lui fit prendre sa décision. Il fallait d'abord défendre sa mare bon sang!

La partie continua, frénétique, violente et, vu que Janet était impliquée, remplie de coups sournois.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   

Revenir en haut Aller en bas
 
02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge
» UIMM: des complèments de retraite
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» " RETRAITE SEREINE SANS AUTOMOBILE "
» maisonde retraite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Graymalkin Industries :: Premier étage :: Salon-
Sauter vers: