Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Dim 12 Fév - 23:07

La réparation de l'Institut avait permis de transformer une salle en ruine et aux murs fissurés voire partiellement détruits, en un salon cossu, au mobiliser flambant neuf choisi dans une gamme unique ce qui donnait à l'ensemble une allure d'exposition de magasin, que le passage du temps seul pouvait contribuer à estomper.


Une série de fauteuils rouges (incluant un canapé) entourait une table basse ronde, qui pour l'évènement avait été ornée d'un bouquet de fleurs. Le reste de la pièce comportait des tables de bois sombre massif, qui restaient pour le moment majoritairement vides de décorations, de même que les bibliothèques qui n'accueillaient pas encore de trésors du savoir humain, faute de temps pour les commander et les installer (certains cartons étaient toujours hermétiquement fermés, au sous-sol). L'écran plat XXXXL avait été pour l'occasion recouvert d'une tenture bordeaux, l'heure n'étant pas aux séries télévisées.

Néanmoins, à des points stratégiques en termes de besoin de déplacement, des bols (rouges eux aussi, l'Institut avait effectué une commande groupée de très grande envergure) offraient aux gourmands des friandises, cacahuètes, noix de cajou, et autres petits fours moins nourrissants que les cadeaux placés dans le jardin.

Une femme en tailleur blanc, élégante, était en train d'opérer un lent tour de la pièce, s'arrêtant devant chacun des tableaux "art moderne", qu'Emily avait choisis par elle-même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Lun 13 Fév - 0:15

Le temps avait passé depuis le sauvetage du président et la situation avait évolué de façon spectaculaire. Ils étaient devenus des célébrités auprès du pays, ce qui était quelque part normal et à la fois surprenant. Alexander ne savait pas réellement quoi penser de cette notoriété. Elle leur donnait une influence non négligeable mais elle les mettait également en avant d'une façon qui pouvait se montrer dangereuse à son goût.

Quoiqu'il en était, une soirée avait été organisée et chacun pourrait se reposer et s'y détendre ce qui n'était pas du luxe, d'autant que l'asiatique et Malo étaient revenus aujourd'hui avec deux nouvelles recrues qui avaient tout le loisir de se ballader dans Graymalkin actuellement. La décoration des lieux avaient bien avancée depuis quelques semaines et le salon était devenu un lieu très agréable à vivre, devenant peu à peu le lieu favori du Néo-Zélandais.

Pour cette soirée, Alexander s'était vêtu d'un smoking gris acheté pour l'occasion.

Spoiler:
 

En arrivant dans la pièce, il remarqua rapidement la femme qui observait avec attention les tableaux. Le jeune garçon alla se chercher une assiette et y plaça quelques amuses gueules avant d'admirer aux côtés de leur invité l'oeuvre qu'elle fixait. Il prit finalement doucement la parole :

- " Emily a beaucoup de goût pour la décoration. On peut songer que c'est bienheureux vis à vis de son travail, mais il y a probablement un part d'inné dans le bon goût et dans la sensibilité à l'art. "

L'asiatique détailla une seconde le tableau, avant de tourner le visage vers la femme.

- " Alexander Conowell. J'ai fait parti du groupe qui a libéré le président. " annonça-t-il pour se présenter.

Souriant doucement à l'élégante personne, il attendit qu'elle esquisse un geste de la main afin de la lui serrer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Mer 15 Fév - 10:21

La femme se retourna sans brusquerie en entendant une voix s'adresser à elle. Elle prit de longues secondes pour toiser Alexander des pieds à la tête, sans laisser filtrer la moindre émotion pouvant trahir son opinion sur le jeune mutant. Puis elle lui tendit une main. Sa poigne était ferme.

"Eve Beckett", dit-elle d'une voix posée.

Alex put voir qu'elle tenait dans la main gauche un verre à cocktail qu'elle n'avait pas encore entamé. L'annonce de la participation à la libération du président avait été accueillie avec neutralité : si cette dame avait des préjugés favorables ou défavorables à l'encontre des mutants, bien malin qui pouvait le deviner - excepté Walentyn, probablement.

"Je me dois de vous adresser des félicitations"
, poursuivit-elle. "C'était une opération audacieuse, qui mettait en lumière de graves dysfonctionnements de sécurité dans certaines de nos infrastructures. Dysfonctionnements qui ne tarderont pas à être rectifiés."

A l'entendre parler, il était difficile de savoir si la libération du président était plus ou moins importante que la découverte des failles dans le système.

"A la réflexion, il me semble en effet avoir reconnu votre visage sur certaines vidéos de sécurité. Je suis curieuse : comment avez-vous fait pour ne pas attirer l'attention des gardes du hall ? Je n'ai eu que les images, pas le son."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Mer 15 Fév - 13:28

Le sol avait été refait et la moquette, par endroit, devait avoir son propre écosystème vu son épaisseur. Mais Janet ne pouvait pas le savoir, vu qu'elle planait à quelques centimètres du sol. Elle avait été rarement aussi contente, heureuse, béate, voir même euphorique. Pour changer, tout allait bien. Son vilain coup de froid s'était envolé, ses (faux) papiers avaient été refaits, elle avait réussi à accéder à nouveau à son argent (et à une partie du compte en banque de son père au passage) et le cadre allait à s'améliorant à vue d'oeil.

La crasse était devenue ici un animal rare et souffrant d'une forte prédation. Les autochtones avaient décoré la grotte avec des objets artisanaux qui sentaient vraiment le neuf, sans emploi d'antiseptique. Et la renommée... Disons que le fait de savoir qu'on est en train de se demander si on doit pas faire une série animée sur Cartoon Network sur le thème de son existence est quelque chose qui flattait l'égo démesuré de la chatte avec la douceur de la soie d'importation chinoise, côté Nanjing.

En plus de ça, elle avait pu refaire un peu sa garde-robe et, objet ultime, se procurer un ordinateur portable. Pas très puissant, il avait les capacités standard d'un modèle de moyenne gamme. L'intérêt était ailleurs. Conçu comme une espèce de coffre-fort de la taille d'une petite valise, il était si robuste qu'on pouvait taper son nom en sautant sur le clavier à pied joint. A l'origine conçu pour les ingénieurs de chantier, elle avait dû ruser pour se procurer ce monstre de douze kilos capable de fonctionner par des températures polaires, tropicales ou même dans une tempête de sable. Bref, les conditions standard d'une pièce de Graymalkin remplie de mutants facétieux. Ce petit bijou lui avait permit de gonfler encore davantage sa fierté vu qu'elle était déjà joueuse numéro 43 dans le top 100 des adeptes de "Bugs Wars". Les longues heures d'entrainement nocturnes avaient payé!

Habillée d'une robe bleu royal tout ce qu'il y a de plus sage, de ses nouveaux souliers cirés fétiches et de petits gants blancs pour aller dans le ton de la fête, Jameson déambulait dans les couloirs, évitant les grosses concentrations de personnes. Les réceptions officielles, elle connaissait bien. Trop bien, même. Raison pour laquelle elle laissait les profs se débattre avec les officiels gouvernementaux et visait un buffet moins convoité mais tout aussi bien fourni. Crotte, elle n'était pas seule. Alexander ne comptait pas : la politesse faite femme... pardon, homme. Il lui aurait suffit de dire qu'elle voulait surfer tranquille pour qu'il la laisse faire ce qu'elle voulait. Mais l'autre semblait trop âgée pour être une nouvelle élève. Et trop normale pour être une nouvelle prof.

Toujours souriante, elle lâcha un "Bonjour" tonitruant avant d'aller vers le buffet, sautillant tout en tenant à deux mains le monstrueux ordinateur par la poignée en acier renforcé. Parano par nature, elle laissa Alexander se sacrifier pour savoir ce que voulait cette femme. Mmmh... Des noix de pécans...
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Ven 17 Fév - 21:24

Alexander serra la main de la femme avec la même fermeté, agrémenté d'un sourire poli. Eve Beckett... Ce nom ne lui disait strictement rien. Il serait peut être bon de chercher des informations sur sa personne plus tard. La neutralité de son visage avait de quoi représenter le miroir du masque qu'il avait lui même l'habitude de porter durant les réceptions. Et l'asiatique devait bien avouer que c'était pour le moins déstabilisant de voir une personne s'en servir avec autant de réussite.

Mais qu'importait ! Le jeune homme n'allait pas se laisser démonter par si peu. Un sourire un peu plus large s'afficha aux félicitations somme toute agréables. La suite de ses paroles furent pour le moins surprenantes. Elle parlait de leurs infrastructures. Etait-elle liée à la sécurité ?

- " Je ne saurai dire si le Pentagone était encore réellement "votre" infrastructure à l'heure où les Pères Fondateurs y étaient installés. "

Amusé, il l'écouta chercher à en savoir plus sur la façon dont s'était déroulée l'infiltration. Peut être voulait-elle qu'il crache le morceau en entier, mais Alexander n'était pas stupide.

- " Un bon magicien ne révèle jamais ses tours, madame. Néanmoins... " dit-il sur un ton mystérieux car il fallait toujours donner quelque chose à se mettre sous la dent aux curieux pour qu'ils s'en contentent un instant " ... Vous partez du postulat que les gardes ne nous ont pas vu. Ou que s'ils nous ont vu, ils n'ont pas réagi. Ou encore que c'est nous qui avons eu à faire quelque chose pour qu'ils ne fassent rien. Peut être faut-il revenir sur l'une de ces idées. "

Ou l'art de noyer le poisson. Invisiblité, changement d'apparence, loyauté remise en cause, gardes inexpérimentés ou désintéressés, ou qui les connaissaient... Les réponses à cette question étaient nombreuses. L'attention de Dreams fut détournée par l'arrivée de mademoiselle Janet dans une jolie robe bleue.

- " Tu es ravissante Janet. Laisse moi te présenter madame Eve Beckett. Elle est chargée auprès du gouvernement de... " Alex prit une fausse mine troublée, avant de se tourner vers la femme. " Que m'avez vous dit que vous faisiez ? "

Question hypocrite par nature, puisqu'elle ne le lui avait pas dit ! Puis retournant les invitations, il présenta la jeune fille :

- " Je vous présente Janet Jameson qui est une personne importante pour les X-Men. "

Alexander offrit un joli sourire à son amie lorsqu'il remarqua l'ordinateur épais qu'elle transportait. Saisissant délicatement un verre de champagne, il en but une gorgée en attendant que l'une ou l'autre prenne la parole.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Sam 18 Fév - 18:33

En entrant dans la pièce, Janet subit le même regard analytique qu'Alexander quelques secondes plus tôt. Des pieds à la tête, lentement, et sans émotions apparentes. Puis elle fit un très léger signe de tête, avant de reporter son attention sur Dreams.

"Vous avez été vus en train d'interagir avec un des vigiles. Que nous avons longuement interrogé, mais il affirme n'avoir rencontré que des civils, des militaires et des soldats du feu. Je ne viens pas vous parler de magie, Mr Conowell. Je viens vous parler de sécurité et de diplomatie. De gages de bonne volonté. Une information n'a pas la même valeur lorsqu'elle est fournie spontanément, ou obtenue après des recherches approfondies."

Son ton était dur, même si sa dernière affirmation était énoncée sur le ton de l'évidence, plus que de la menace.

"Je suis la directrice du Bureau National d'Urgence. L'O.N.E. Je suis la responsable gouvernementale de toutes les questions de sécurité liées de près ou de loin aux mutants."

Elle se dirigea ensuite d'un pas rythmé vers l'une des réserves de nourriture, et attrapa une poignée de cacahuètes qu'elle commença à croquer, une à une, après s'être retournée pour faire face aux deux élèves.

"Par conséquent, le Pentagone est bel et bien mon infrastructure. Mettez vous à ma place : si quelqu'un s'était introduit dans votre Institut à votre insu, et refusait de vous avouer comment il s'y est pris, le traiteriez-vous comme un ami, ou comme un ennemi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Sam 18 Fév - 22:51

Alors que la petite américano-égyptienne faisait le tour des grignotages et céda pour des bretzels longs, Alexander se mettait à parler avec un ton assuré qui lui était pas trop familier. Visiblement, cette pause d'un mois sans immeuble qui s'écroule sur votre crâne lui avait fait du bien, à lui aussi. A tel point qu'il s'amusait à parler par énigme. Elle allait accroître l'écart entre elle et lui histoire d'éviter d'être contaminée par le virus Yoda quand il se mit à la complimenter. Sans avoir besoin de torture physique ou mentale.

"Merci, Monsieur Conowell. Je vois que toi aussi tu t'es mis dans l'ambiance."

Pas de méchanceté gratuite dans la phrase, elle planait encore trop pour vouloir se montrer cruelle avec quelqu'un qui la complimentait sans rien attendre de retour. Et qui rajouta encore qu'elle était une personne importante par-dessus le supermarché! C'était le métamorphe ou quoi? A ce moment, l'inconnue se présenta et ramena brutalement l'adolescente à un monde d'intrigue, de gens de pouvoir, de complots et de coups de hallebarde dans le dos. Son quotidien quoi. Crotte, une officielle. Une haut placée en plus.

Elle n'avait pas saisi le nom mais elle avait la fonction. Calmement, avec son sourire neutre sur le visage, Jameson alla s'installer dans un fauteuil, alluma son ordinateur-massue et commença à chercher. C'était quoi cette organisation encore?

"C'est pas facile comme question... Je vois plutôt quelque chose du genre : Imaginez si pendant votre absence des terroristes avaient pris possession de votre maison et qu'un troisième groupe était parvenu à s'infiltrer chez vous malgré tout vos systèmes d'alarmes et leur avait nuit... Comment réagiriez-vous? Parce que, bon, on n'y est pas allés de gaité de coeur. On l'a fait seulement parce qu'on pouvait le faire et que personne le ferait pour nous... Si ça peut vous rassurer, on a bien failli y passer plusieurs fois."

Janet n'était pas allée au Pentagone, mais ça, miss Sécurité n'avait pas besoin de le savoir. Elle avait envie de laisser quelqu'un d'autre se dépatouiller avec ça mais Alexander était trop tendre et miss Pentagone finirait par croire que les X-Men n'étaient que des mous ayant eu un coup de chance fabuleux. En plus c'est quoi cette histoire de sécurité par rapport aux mutants. Ils en sont encore à se demander s'ils peuvent faire confiance aux X-Boys and Girls? C'était blessant pour la jeune fille qui avait encore tendance à se réveiller au milieu de la nuit dans des cauchemars où elle se fait enterrer vivante.

"C'est pas vraiment une bonne question. On a réussi à entrer avec nos talents mutants et les Pères Fondateurs en ont d'autres. Si ils veulent aller quelque part, ils le feront à leur manière qui n'a rien à voir avec une intrusion sans effusion de sang... Plutôt le genre qui laisse des bouts de machabés partout..."

Crotte, il y a pas de photos du personnel sur leur site? Peut-être dans les infos plus générales ou dans les notices gouvernementales qui annoncent la création de commissions...

"Et puis c'est dur de décrire... On est des mutants... On trouve normal de se promener au plafond, de passer à travers les murs sans faire de trous ou de donner de sérieuses envies d'aller aux toilettes aux personnes qui nous dérangent... Il y a pas de systèmes de sécurités anti-mutants qui puisse marcher correctement... A part l'utilisation d'autres mutants. Comme nous?"

Elle se tourna vers Alexander pour lui parler comme sur le ton d'une conversation tranquille.

"C'est un bon plan non, Alex? On utilise des petits jeunes pour faire le sale boulot et on les récompense avec de la publicité."

Janet continuait de pianoter. La base de données qu'elle essayait d'attaquer était récente mais âprement défendue. Sûrement l'oeuvre d'un stagiaire qui sort du MIT. Le challenge était trop gros pour l'apprentie pirate mais elle pouvait tenter de chercher toutes les informations non classées sur cette organisation pour commencer. Plongée dans son ordinateur, concentrée sur sa frappe de touche, elle parla alors d'un ton un peu plus énigmatique.

"En face, ils tuent sans sourciller. Nous, on doit laisser en vie. On a déjà assez de problèmes pour survivre comme ça sans en plus crier sous tout les toits la meilleure façon de nous zigouiller..."

Ils avaient lâché un traceur contre elle. Elle coupa la communication avec la borne wifi de la pizzéria pour relancer une recherche beaucoup moins sensible depuis la borne du self service à deux rues d'ici. Antenne intégrée je t'aime...
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Dim 19 Fév - 11:33

Alexander accueilli les précisions d'Eva de façon neutre. Elle semblait plus ou moins vouloir mettre les points sur les i, mais il était tout à fait normal qu'elle s'en inquiète après tout. Elle considérait bien le bâtiment comme à elle, ce qui était à présent en effet le cas, et n'avait pas le temps de chercher, quoiqu'elle serait décidée à le prendre. Eva n'était pas n'importe qui. La question de sécurité liée aux mutants... Alors que l'asiatique allait lui répondre, Janet parla la première.

Dreams l'observa, se demandant si le ton employé allait plaire à leur invité. D'autant qu'elle était parfois davantage à son ordinateur qu'à la conversation. Alex lui sourit lorsqu'elle proposa d'utiliser de jeunes mutants pour faire le travail, puis elle finit par une note juste mais qui n'avait peut être pas sa place dans l'équation actuelle. Prenant la suite de la jeune fille, le garçon tempéra :

- " Je pense que nous avons déjà fait gage de bonne volonté envers le pays en libérant le président et en mettant en déroute les Pères Fondateurs, vous permettant par là même de reprendre vos infrastructures qui vous revenaient naturellement de droit, et de reprendre le contrôle sur tout le territoire. Je comprends que vous n'aimiez pas les cachoteries telles que je viens d'en avoir à votre égard et vous pris madame de m'en excuser. C'était déplacé de ma part. "

Froisser une représentante du gouvernement, surtout liée à la question mutante était bien sa dernière volonté. Dreams jeta un coup d'oeil rapide à Janet qui avait le nez plongé dans son ordinateur et continua :

- " Je préfère néanmoins laisser ce genre de réponses être données par l'un de nos professeurs qui sera plus qualifié que moi pour vous la donner. Vous savez ce que c'est j'imagine : la hiérarchie, la sécurité... " conclue-t-il sur un ton plus léger pour tenter d'alléger l'atmosphère.

Il ramassa à son tour quelques cacahuètes et les grignota au même rythme que leur invité, espérant peut être un peu d'aide pour la suite par l'arrivée d'un professeur ou d'un autre élève.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Lun 20 Fév - 14:43

Parc Arrow

Arrivant directement de l'estrade au fond du parc où il était en compagnie de Roxie et d'Eden, Malo apparut brusquement dans la pièce. Pourquoi avoir choisi d'aller visiter le salon plutôt que le buffet en plein air ? Il n'en savait rien au fond. Peut-être avait-il estimé qu'il y aurait moins de monde à cet endroit et qu'ainsi il pourrait plus facilement grignoter…

Mauvais calcul en fait car les lieux étaient déjà occupés. Janet et Alex y tenaient compagnie à une femme, d'apparence très mondaine, inconnue du jeune garçon. Surgissant du néant, Malo se matérialisa à proximité du buffet.

"Tiens, Janet, Alex, vous êtes là ? C'est sympa. Faudra venir nous voir tout à l'heure derrière, dans le parc. Y'a un truc en préparation…" Indifférent au mouvement de surprise que provoquaient toujours ses téléportations brutales, il sourit à ses amis, satisfait au fond de son petit effet.

"Au fait, Alex, t'avais dit que tu me montrerais pour faire mon nœud de cravate… J'y arrive pas.", poursuivit-il en sortant de la poche de son blazer, une cravate rouge aux fines rayures jaunes. "Euh, pardon, bonjour madame. Malo Le Pouhibec.",

Réalisant soudain la présence de l'inconnue, il effectua une brève inclinaison du buste en se présentant poliment. Il n'allait quand même pas faire honte à ses parents en se comportant comme le dernier des sagouins.

Puis, tranquillement, comme si de rien n'était, le jeune garçon piocha ostensiblement dans un bol de cacahuètes, en prenant une poignée qu'il enfourna entièrement dans sa bouche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Lun 20 Fév - 22:11

Un mince sourire apparut sur les lèvres de la directrice du O.N.E. en écoutant les argumentaires de Janet et d'Alexander.

- Si je considérais cet Institut comme ennemi, croyez-moi, je n'y aurais pas mis les pieds. Ou alors pour constater les dégâts une fois le bombardement terminé. Mais j'ai été nommée pour assurer la sécurité du Président et des intérêts des Etats-Unis, et cela implique d'être préparée à tout.


Chaque nouvelle cacahuète produisait un craquement sec entre ses dents.

- Nous sommes reconnaissants de vos actions. Nous avons par exemple fait nommer un nouveau chef de la Police à San Francisco, connu pour faire respecter les droits des mutants. Mais nous ne vous sommes pas redevables.


Elle eut un petit regard ironique pour Janet.

- Nous aider, c'est aussi vous protéger. C'est diminuer le risque d'avoir un jour à libérer de nouveau le Pentagone en vous mettant encore une fois en danger.


A la téléportation de Malo, Eve se retourna, sans sursauter, et opéra le même scan que précédemment, même s'il fut plus rapide. Ou bien le Breton paraissait moins menaçant, ou bien elle considérait qu'ayant montré son pouvoir, il n'avait plus rien à cacher. Elle acquiesça légèrement à son salut.

- Nous avons l'intention de proposer une collaboration à l'Institut. Pour que vous nous aidiez à développer nos compétences de défense face aux terroristes et criminels mutants. Je dis bien terroristes et criminels. Car les Pères Fondateurs n'étaient sans doute pas les seuls à entretenir des ambitions hégémonistes. Au prochain mégalomane, nous serons préparés.

La dernière phrase était prononcée avec détermination, comme une affirmation plus que comme un souhait. Une chose était certaine : Eve Beckett n'était pas une femme en proie au doute, ni celle qui reculerait face au premier obstacle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Mar 21 Fév - 16:57

Alexander prit la parole. Et il parla. Il parla même très bien. Trop bien. Il avait eu quoi comme vie pour parler comme un livre du Chat Qui Expire à son âge? Elle le couva d'un regard du genre scanner numéro quatre, celui qu'elle réserve à une curiosité qui déboule du fond du grenier. Il faudrait qu'elle se renseigne un peu après... mais pas question de poser la question directement, ce serait trop facile et peu gratifiant. Retour à Miss Pentagone. Bon, elle annonce plus clairement la couleur et semblait avoir dans ses veines un peu du sang militaire qu'elle avait appris à détester dans les réceptions de son père. Janet grimaça un peu.

"Moui... On a juste fait le sale boulot alors qu'une bonne partie d'entre nous n'est même pas américains quand même..."

Janet était encore bien jeune et ne pensait pas plus loin que le lycée qu'elle projettait d'intégrer pour son futur immédiat. Ces histoires de protéger les intérêts d'un pays étaient du chinois pour elle : protéger les intérêts signifiait en règle général protéger des comptes en banques, des mines de diamant ou autres joyeusetés exotiques de ce qu'elle avait appris de son séjour en Afrique. En général, elle ne voyait pas trop de personnes se vanter publiquement de protéger des "intérêts" quels qu'ils soient.

Alors comme ça ils étaient assez gentils pour faire un petit jeu de chaises musicales pour nous? Ce que c'est sympathiques. Avec le même regard ironique, Janet contra.

"Et je suis sûre que ce nouveau chef de la police devra un jour ou l'autre vous renvoyer l'ascenseur. Échange de bons procédés entre gens convenables, hum?"

Ne pas risquer sa vie si le Pentagone tombait à nouveau? Si après tous leurs efforts les soldats foiraient leur coup une nouvelle fois, ils les laisseraient se dépatouiller oui! En tout cas, si Janet devait retourner en mission dans une Maison Blanche hostile, ce serait avec miss Pentagone au bout d'une laisse pour faire sauter les mines! Non mais! A ce moment, Malo brisa l'ambiance qui allait virer au Clash entre les deux crânes épais d'Eve et Jameson. Il avait gardé sa cravate dans sa poche? Et broutait littéralement les cacahouètes! Trop c'est trop.

Janet referma son ordinateur - la recherche ne menait nulle part pour le moment - et se leva pour marcher droit sur Malo. Elle tendit la main droite tout en posant son ordinateur par terre.

"Passe-moi cette cravate, je vais te montrer."

Le ton était celui de la maitresse d'école, celle avec les lunettes qui pouvaient voir dans le dos et qui gardait une trique en bambou dans un tiroir de son bureau. Elle continua de parler en montrant l'exemple en même temps.

"Et on ne mange pas comme ça à une réception. D'abord, on regarde le buffet et on mémorise l'emplacement des différents apéritifs. On ne fait ça qu'une fois, pour ne pas passer pour un idiot quand on recherche à nouveau quelque chose à grignoter plus tard dans la soirée. Ensuite, on prend une petite assiette comme ça - elle est en carton recyclé, tant pis - et on prélève quelques apéritifs. De deux à cinq et pas plus de deux en même temps dans la main. Tu en prends plus, tu passe pour un goinfre, tu en prends moins, tu insulte ton hôte. Surtout, tu ne remplis pas ton assiette, il faut pouvoir bouger sans en mettre partout. Pour le verre, tu le tient dans la même main que l'assiette, en le coinçant entre le pouce et l'index, les trois autres doigts tenant l'assiette à apéritifs. De cette façon, tu garde une main libre pour saluer, serrer, chercher quelque chose... Tu as compris? La cravate c'est que le début. Même le moment où tu mange l'apéritif est important. Il faut rester concentré sur la conversation donc ne mange que si quelqu'un se lance dans une longue diatribe où tu ne penses pas intervenir. Ne mange pas pendant que c'est ton tour de parole ou tu passe pour un grossier personnage. Ne tient pas l'assiette devant toi, elle doit se trouver à environ dix centimètres de ta ceinture. Garde toujours un espace dégagé à gauche - si tu est droitier, met l'assiette dans ta main gauche - pour éviter de bousculer quelqu'un et de lui renverser ton verre dessus. Pour la même raison, ne pivote que vers la droite pour, en cas d'impact, être le seul éclaboussé..."

Bon, ça suffirait pour le moment. Dégrossir un ado, quel boulot... D'ici dix ans il pourrait sortir sans trop faire honte aux X-Mens... A ce moment, Miss Sécurité lança une diatribe comme quoi ils voulaient se tenir prêt au cas où un nouveau Mégalo allait venir. La phrase la fit un peu tiquer. Est-ce qu'ils pourraient l'arrêter dans sa tentative personnelle de contrôler le monde? Non, le plan était trop parfait et toute la puissance de feu de l'armée américaine ne pouvait l'arrêter. Pas de panique, laisse couler.

"Pas de problème pour une coopération. Le temps que vous vous fassiez votre propre petit corps d'élite mutants aux ordres je suppose?"

Elle voulait avoir un contrôle absolu, pas le genre à se reposer sur des mercenaires, même parfaitement fidèles. Des patriotes, drogués ou à qui on fait miroiter l'espérance d'une vie meilleure ou la survie de sa famille disparue emportée par des hommes en noir... Voila qui formait un vrai corps d'élite selon les normes gouvernementales partout dans le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Mer 22 Fév - 21:21

Eva était décidément une dame de fer qui ne laissait jamais rien au hasard. Tant mieux quelque part. Il était probablement préférable de l'avoir dans son camps. Elle insista pour faire remarquer que la reconnaissance n'était pas la redevabilité. Etait-ce une façon de mettre de la distance prudente entre eux ?

Malo apparut soudainement près du buffet. Naturellement. Puis il leur parla d'un évènement bientôt derrière le bâtiment. L'asiatique hocha de la tête en observant ensuite le Breton sortir une cravate pour demander de l'aide. Alex sourit légèrement. Imaginer le garçon avec une cravate aurait presque paru décalé.

Eva précisa ensuite qu'une alliance aurait peut être lieu entre les deux corps. Allaient-ils devenir de super héros au service de la nation ? Janet commença à répondre aux paroles de la femme de façon désinvolte. Alex ne savait plus vraiment où se mettre, alors que soudainement elle bifurquait totalement dans ses paroles et énonça les bonnes manières au Breton. Dreams ne manqua pas d'afficher un grand sourire, amusé de voir son camarade se faire remettre dans le droit chemin par une fille à peine plus âgée que lui. Il devait bien avoir sa petite virilité tout de même...

- " Je vais aller chercher une autre cravate pour te montrer sans qu'elle soit autour de ton cou. Ce sera peut être plus simple à comprendre... Surtout pour toi. "

Les derniers mots étaient une petite pique, naturellement, pour taquiner le garçon qui était rabaissé au stade d'enfant, ce qu'il était toujours, dans le fond.

- " Madame. " adressa-t-il pour Eve avec un signe de tête poli avant de se diriger vers les chambres.

Arrow Chambres des garçons

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Dim 26 Fév - 15:24

[HRP] Toutes mes excuses. Je viens de réaliser, qu'en fait, c'était moi que tout le monde attendait (alors que je commençais à maudire le Gardien… Embarassed Désolé encore…[/HRP]

Malo avait à peine eut le temps d'enfourner une (petite) poignée de cacahuètes que Janet s'empressa auprès de lui, pour lui donner une première leçon de savoir-vivre et de bonne tenue en société. Surpris, le Breton alla pour retourner chercher, dans un geste machinal, la cravate qu'il avait enfoui de nouveau ay fond de sa poche, lorsqu'il s'arrêta net. Il venait de réaliser qu'il s'apprêtait à ressortir la cravate avec la même main qui avait contenu les cacahuètes, main "légèrement" grasse et couverte de sel.

Aussitôt, bredouillant des mots d'excuses indistincts (pas facile de parler avec la bouche encore pleine), Malo posa sa bombarde sur le buffet et empoigna des serviettes en papier avec lesquelles il s'efforça de s'essuyer les mains. Lorsqu'enfin, il put sortir la cravate de sa poche pour la tendre à sa camarade, cette dernière était partie dans une longue tirade, visant à inculquer un minimum de bonnes manières au jeune garçon.

Abruti par le flot de paroles, Malo hochait la tête, semblant approuver ce qu'il se disait mais sans réellement retenir. On verrait bien à l'expérience si le professeur Janet avait réussi à dégrossir l'adolescent perpétuellement affamé.

Mais, maintenant, que racontait donc la mystérieuse inconnue ? Elle voulait leur proposer une collaboration pour affronter des criminels mutants… Mais ils étaient qui, eux ? Si la bonne femme se trouvait là, invitée à leur crémaillère, c'est qu'à priori, elle était de leur côté. De toute façon, ce n'était pas à Malo de juger du bien fondé d'une éventuelle collaboration. Y'avait des professeurs pour ça !

Pendant que Janet exprimait, avec son habituel ton cynique, toute la réserve que lui inspirait pareille proposition, Alex s'éclipsa pour répondre à la première inquiétude de Malo, à savoir réussir à faire un nœud de cravate correct. Après tout, il était venu pour ça et non pour subir une leçon de savoir-vivre par une fille à peine plus vieille que lui. Et, bien sûr, Dreams n'avait pu s'empêcher de lancer une petite pique en partant, histoire de taquiner le Breton.

"Comment ça ? Surtout pour moi ?", s'indigna-t-il, ayant enfin réussi à avaler la dernière cacahuète. "J'comprends vite quand l'prof est compétent…"

Se tournant vers Eve Beckett, l'adolescent s'efforça de retrouver bonne contenance – après tout, il venait de se faire sermonner indirectement par Janet. Abordant un sourire crispé, hypocritement correct, il s'enquit.

"Mais quelle genre de collaboration attendez-vous de nous ? J'veux dire, nous sommes juste des enfants. En quoi pourrions-nous vous aider ? Vous avez vu nos professeurs pour ça ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Dim 26 Fév - 22:30

La suspicion de Janet fit hausser les sourcils de la directrice. Elle patienta quelques secondes afin d'être bien certaine de savoir où la jeune fille voulait en venir.

- Vous pensez réellement que nous avons placé une marionnette à la tête de la police de San Francisco ?
Elle paraissait réellement surprise. Il s'agit d'un officier remarquable, et qui a démontré à plusieurs reprises sa modération et son ouverture d'esprit. Bien sûr, c'est un policier avant tout. Si vous lui donnez la moindre raison d'enquêter sur votre sujet, il ne s'en privera pas. Et si je lui demande ses rapports, je les obtiendrai.

Le ton d'Eve Beckett indiquait qu'il s'agissait d'une évidence.

- Je dirige une agence gouvernementale. Tous les chefs de la police peuvent devenir des marionnettes.
Elle fit une petite pause cacahuète. Vous n'imaginez pas le nombre de crimes et de délits imaginaires que votre présence pourrait déclencher. Ou de fraudes à l'assurance.

Eve se tint coite durant l'exposé de savoir-vivre de Janet. Le voyant durer en longueur, elle reprit son inspection artistique du salon avant de s'apercevoir qu'on s'adressait de nouveau à elle.

- Ce projet n'est pas à l'ordre du jour. Je vous rappelle que nous venons à peine de reprendre la Maison Blanche à un corps d'élite de mutants. Au-delà des considérations matérielles, ce serait un suicide électoral. Un nouveau Watergate.


Puis elle posa son regard bleu sur Malo.

- Vous êtes les seuls mutants à notre disposition dont l'intégrité fait peu de doute
- elle assortit cette remarque d'un bref coup d'oeil pour Janet. Bien sûr, tout accord sera passé avec vos professeurs. Je ne suis pas ici pour vous débaucher. Et je ne peux pas vous donner de détails pour le moment, nous ne sommes pas encore parvenus à l'étape de test.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Lun 27 Fév - 20:11

Alexander finit par s'éclipser, la laissant seule avec le jeune breton. Il espérait quoi? Les laisser seuls en tête à tête en espérant qu'il se passe quelque chose entre les deux jeunes adolescents? Abandonnés sur une île déserte, oui, il se passerait quelque chose. Janet essayerait de le dévorer. D'ailleurs son élève semblait écouter poliment son argumentaire. Bon, ça suffira pour cette fois. Elle s'arrangera pour être à côté de lui au moment du repas histoire de redresser un peu la barre à ce moment là.

Miss Pentagone continua, l'air visiblement surprise. Soit c'était une actrice de tout premier plan, soit elle était vraiment sincère. Était-ce possible qu'à ce niveau de la politique se trouve quelqu'un d'une franchise de missile balistique? Elle avait plus l'habitude de croiser des esprits conçus comme des tires-bouchons.

"Bon, Malo, entraine-toi un peu à faire comme je t'ai dit mais si tu as faim, va voir au vrai buffet. Laisse des cacahuètes pour les autres, quoi..."

Janet réfléchissais. Elle avait un problème sur la conscience depuis des semaines et elle se demandait si l'arrivée providentielle de cette femme n'était pas un signe de ce saligaud qui a crée le monde sans en laisser le mode d'emploi. Bah, elle n'avait rien à perdre à en parler... Les X-Mens ne pouvaient de toute façon rien faire dans ce domaine et ça entrait dans le domaine de - Jameson frissonna intérieurement de la tête au pied à la mention de ce terme - la coopération.

Se rapprochant d'Eve, une assiette dans la main gauche avec différents apéritifs et un verre de jus d'orange coincé entre le pouce et l'index, Janet fit mine d'observer la toile avec la femme en blanc. Les artistes étaient, aux yeux de la petite cynique, de fantastiques escrocs capable de faire croire que la merde ça vaut de l'or. Elle pensait ça surtout de l'art moderne. Elle avait pas mal entendu parler de peintres morts il y a des paquets d'années de la bouche des amis de ses parents et s'était un peu renseigné à leur sujet sur le WWW. La plupart étaient morts ruinés et non reconnus pour leur talent. Si un mutant pouvait faire les voyages dans le temps il y aurait quelques fesses de vendeur d'art à botter...

"Finalement, on peut peut-être coopérer... Je vais être gentille et vous donner une information gratuitement. Il y a quelques semaines, un témoin a vu plusieurs des membres les plus puissants des pères fondateurs avec un militaire haut gradé américain. Ce témoin est mutant donc personne ne le croirait. Sauf quelqu'un qui aurait besoin de leur coopération. Et qui saurait qu'un militaire haut gradé qui a changé de camp mais qui aurait toujours ses entrées au Pentagone peut représenter un certain danger..."

Croquage de bretzels, silence calculé de trois secondes. Reprise de la négociation.

"Vous en dites quoi? Les X-Mens ont accès aux bases de données non sensibles de l'administration américaine et en échange vous avez la description du possible traître... "

Elle en demandait peut-être un peu trop finalement. Janet haussa les épaules. Si elle trafiquait dans son coin les professeurs lui tomberaient sur le poil et elle tenait à rester dans cet endroit, surtout maintenant qu'il prenait une apparence flatteuse.

"Cette information ne nous sert à rien. On a pas accès aux fichiers des armées américaines et ne pouvont donc pas mettre un nom sous ce visage. C'est un danger potentiel que l'on ne peut pas contrer. Bon, je vous le donne gratuitement. Échange de bons procédés, quoi!"

Au pire, elle pourrait toujours se vanter d'avoir oeuvré pour le réchauffement des relations entre les X-boys et les autorités.
Revenir en haut Aller en bas
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Mer 29 Fév - 10:02

La leçon de savoir-vivre semblait terminée et Malo hocha une nouvelle fois la tête, essayant de prendre l'air convaincu de celui qui avait tout compris et allait le mettre en pratique. De toute façon, il y avait bien plus important que la façon de se rationner en grignotant des petits fours du bout des dents. La femme – toujours inconnue certes, mais dont la façon de parler laissait présager une personne importante – venait de passer une bonne couche de pommade sur l'égo du jeune garçon.

Se redressant légèrement sous l'effet des compliments, le Breton adressa un sourire un peu plus chaleureux à celle qui reconnaissait leur intégrité et leur sens de l'honneur.

"On fait c'qui est juste, m'dame.", affirma-t-il avec assurance. "On peut pas rester les bras croisés quand des terroristes agissent et qu'on a les moyens de les contrer…"

Bon, il y avait bien un truc qui chagrinait un peu Malo. Il n'était à la disposition de personne ! Mais, diplomate pour une fois, il se dit que ce n'était peut-être pas le moment de rectifier cette divergence.

Janet, dans une attitude très professorale, entreprit de faire une démonstration d "je sais évoluer en société et je tiens mon verre et mon assiette avec classe" sous le regard un peu inquiet du Breton qui se demandait bien comment réussir un pareil tour d'équilibriste sans en mettre la moitié par terre, inquiet à l'idée qu'elle lui demande de procéder à l'imitation pour voir s'il était au point.

Mais, fort heureusement, sa camarade n'était pas dans une phase "poursuite de la leçon" mais attaquait le jeu subtil du "je mens mieux que toi", cher aux politiciens. J'abas une carte pas trop forte, en espérant te voir abattre les tiennes… Amusé et intrigué, Malo observait la scène, se sentant quand même un peu étranger devant tant de subtilités.

Finalement, Janet, un peu moins retorse qu'à l'accoutumé, livra complètement une information propre à faire réagir la maniaque de la sécurité. Il y aurait donc un traitre potentiel parmi les haut-gradés de l'armée américaine… Info réelle ou canular ? En tout cas, rien que la vérification de ce renseignement risquait d'occuper du monde pendant un petit moment.

Tout à l’écoute attentive du dialogue entre les deux représentantes du sexe (dit) faible, Malo oublia la leçon fraichement reçue et, machinalement, piocha une nouvelle poignée de cacahuètes qu'il porta aussitôt à sa bouche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Ven 2 Mar - 12:20

L'annonce de "coopération" de Janet sembla intéresser au plus haut point Eve Beckett, qui pour la première fois cessa toute consommation apéritive et écouta attentivement, les yeux braqués sur la jeune mutante.

- Effectivement, ce genre d'information pourrait être intéressant, même si je ne vois pas en quoi des données non classifiées pourraient vous être d'un quelconque intérêt. A moins que vous ne souhaitiez étudier la sociologie des employés gouvernementaux.


Elle s'attendait sans doute à des demandes un peu plus ambitieuses, ou difficiles à accepter.

- Nous n'allons pas régler ce point tout de suite. Il faudra que vous me précisiez le lieu et la date de cette rencontre, et je vous ferai parvenir des photographies des généraux susceptibles de s'être retrouvés sur votre chemin. Vous pourrez également discuter avec vos professeurs de la contrepartie. Car très sincèrement, toutes les bases de données non sensibles sont publiques. Et celles qui ne le sont pas, il est exclu que je les transmette à qui que ce soit.


Au moins Beckett ne cherchait-elle pas à escroquer Janet. Elle se tourna vers Malo.

- Et nous ne chercherons en aucun cas à vous en empêcher. Encore une fois, ma seule et unique mission est d'assurer la sécurité des Etats-Unis. Vous ne serez pas réquisitionnés : le moment venu, nous conviendrons d'un rendez-vous avec vos professeurs.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Ven 2 Mar - 19:12

Arrow Le hall

Timour quitta le salon, et avec lui la nouvelle musique que Danger avait choisi ... Il se sentait le coeur léger, enfin débarrassé des émotions hautes en couleur de Mia et Damian. Il était bien content de son petit tour aux deux tourteraux. Sa nouvelle puissance l'enivrait. Quant à Décibel ... il la verrait plus tard, maintenant qu'elle était dûment avertie.

L'empathe endimanché se présenta donc dans le salon, arborant une mine légèrement assombrie. Un poil d'irritation pouvait se lire sur ses lèvres crispées. L'expression se lissa tout à fait quand il vit une adulte fort impressionnante. Drôle de compagnie qu'elle avait là ! Malo la puce toujours prête, et Janet la petite princesse qui mord. Elle avait fait un effort pour l'habillement en tout cas, la geek féline.

"Bonsoir ..."

Souffla timidement Cupidon pour ne pas interrompre brutalement la conversation, qui semblait importante. Il alla se servir une poignée de cacahuètes et espionna la discussion. Bien entendu, il surveilla d'un regard en coin la possible réaction de la dame, à la vue de son faciès peu commun. Sans se formaliser toutefois. Il était chez lui après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Sam 3 Mar - 18:52

La féline prit le verre de la main droite et humidifia un peu son palais avant d'avaler. Dommage qu'elle se soit un peu laissée entraînée par l'euphorie de la fête, elle n' aurait pas dit non contre une petite joute verbale avec miss Pentagone. La dame en blanc commença par une vue un peu dédaigneuse de la demande de Jameson qui haussa un sourcil surpris.

"Les mouvements de fonds, les établissements de crédits, les avis de recherches, les casiers judiciaires... Tout ça c'est en accès libre dans ce pays? He bien... "

Elle laissa passer quelques secondes, le temps de remettre son verre dans sa main gauche et de croquer un petit bretzel.

"Vous seriez surprise par le niveau de ce que je considère comme "trop sensible pour être touché"..."

Ensuite, la femme l'énerva. Car elle avait raison. Les profs étaient - pour le moment - l'autorité supérieure au-dessus de la petite féline et il faudrait voir les contreparties avec eux. Janet espérait que ce serait Walentyn qui se chargerait de la négociation. Si c'était le cas, elle savourait le moment d'avance. Visiblement la militariste ne voulait pas lui laisser farfouiller dans l'épais fichier des hauts-gradés et, si elle se trouvait à sa place, les photos seraient envoyées sans aucune explications. Ni nom, ni grade, ni certifications. Il faudrait chercher par soi-même. Ce qui promettait de nouveaux moments de plaisirs.

"Oui, oui, on verra à ce moment..."

La petite peste décida à ce moment de rompre le charme et de retourner à son ordinateur. Le clavier étanche survivrait bien à quelques miettes d'apéritifs. S'asseyant dans le fauteuil rouge, elle pianota distraitement, consultant les informations locales. Elle partageait la crainte de Malo d'être téléguidée par de gros bonnets mais elle savait que les profs n'étaient pas assez dingues pour les envoyer dans des missions suicides. Surtout depuis les réussites in-extremis de leurs dernières missions. Elle envisageait de se laisser noyer dans le cyberspace quand Timour proposa à son corps défendant une nouvelle occasion à Janet d'exercer sa langue de reptile.

"Je vous présente Timour. Ne vous formalisez pas pour son physique, vous avez dû croiser ses ancêtres lors de vos récentes visites à la zone 51. Timour, je te présente miss Pentagone. Plaisante pas avec elle, elle a le bouton nucléaire...

Un bruit de craquement insistant lui rappela la présence de l'estomac baladeur dans le même espace-temps que lady Jameson.

Malo! Une par une les cacahouètes. Et exerce toi un peu bon sang! On a un repas avec des officiels américains à peine quelques semaines après notre arrivée. Si tout se passe bien, on a un dîner à la maison blanche avant la fin de l'année à ce rythme! Et si tu tiens mal à ce moment, Walentyn aura l'air d'un bouddha de bienveillance à côté de moi!"

Elle retourna d'ailleurs temporairement à miss Beckett.

"Quand vous trouverez des mesures pour contrer des pouvoirs mutants, faites le nous savoir. Les filles ici cherchent encore un moyen de l'empêcher de se matérialiser dans la douche des filles avec un appareil photo numérique."
Revenir en haut Aller en bas
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Dim 4 Mar - 19:38

Manquerait plus que quelqu'un essaie d'empêcher Malo de faire ce qu'il avait envie… Surtout un truc qui promettait d'être aussi marrant que de courser les Pères Fondateurs survivants. Mais bon, il était quand même hors de question de se faire réquisitionner, le Breton tenait à son indépendance. Il voulait bien faire les quatre cents coups avec ses camarades du feu Old School mais sur les directives des chefs qu'il s'était choisi, pas aux ordres d'une quelconque organisation gouvernementale. De toute façon, il n'était pas citoyen américain donc le gouvernement de ce pays n'avait aucune raison d'avoir la moindre autorité sur lui.

Tiens, Timour se pointait à son tour dans le salon, visiblement attiré lui aussi par les victuailles. Malo lui fit une grimace comique pour lui souhaiter la bienvenue, tout en enfournant – encore une fois – une nouvelle poignée de cacahuètes.

Bon, d'accord, il se fit reprendre par Janet, décidemment très à cheval sur l'étiquette et le savoir vivre. Ben quoi ? On n'allait tout de même pas lui reprocher de se sustenter, de façon raisonnable qui plus est. La preuve, le bol visé par Malo n'était pas encore complètement vide et ça faisait au moins trois minutes que le Breton avait lancé la razzia dessus. Il y allait donc avec modération… CQFD…

Et qu'allait donc ajouter là, mademoiselle persiflage ? Elle l'accusait à demi-mots (à mots complets même d'ailleurs) d'aller mater les filles sous la douche ! Et même d'essayer de les y prendre en photos.

D'indignation, le jeune Breton ouvrit la bouche, restant provisoirement muet tant était grande sa surprise. Le premier choc passé, ce fut avec la plut profonde conviction qu'il apporta une dénégation outrée à de tels propos.

"Quoi ? Ca va pas ? J'ai jamais fait ça… et, même que…"

Marquant un temps d'arrêt, Malo se sentit quand même un peu mal à l'aise. Certes il n'avait jamais accompli l'acte dont l'accusait, de façon sournoise, Janet mais il devait bien avouer que l'idée l'avait bien effleuré. Pas pour aller prendre des photos bien sûr – quoique maintenant qu'on lui suggérait la chose, il allait peut-être y penser – mais imaginer ses camarades féminines nues sous la douche avait quand même de quoi attiser la libido naissante du jeune adolescent.

"Et même que c'est pas vrai !", conclut-il brusquement avant de se mettre à bafouiller.

Heureusement qu'Alex n'était pas là pour entendre ces accusations car Malo n'osait imaginer le lot de taquineries ou de plaisanterie moqueuses que son ami n'aurait pas manqué de faire à cet instant. A moins qu'il ne lui demande de l'emmener avec lui la prochaine fois qu'il aurait l'idée de se téléporter dans les douches des filles (si une telle idée devait germer dans son esprit fécond).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Mar 6 Mar - 14:27

Si l'arrivée de Timour fut accueillie par la même froide analyse que ses interlocuteurs précédents avaient déjà subi - avant qu'elle ne réponde, tout de même, à son salut, sans manifester la moindre gêne devant son apparence - les taquineries très adolescentes finirent par arracher à Eve Beckett son premier sourire non politique. Comme si elle se rassurait de voir que ces mutants, malgré leur différence parfois évidente, restaient des jeunes gens normaux, et non une bande d'anarchistes en puissance.

Néanmoins, ce fut la dureté qui prédomina dans sa réponse à Janet.

- Il est hors de question que quiconque ait accès aux antécédents judiciaires de nos concitoyens. Entre de mauvaises mains, on pourrait s'adonner à toutes sortes de fraudes ou de chantages. Quant aux autres informations, soit elles sont légales et vous pouvez les obtenir en faisant la demande auprès de l'hôtel de ville, soit elles ne le sont pas, et elles relèvent des forces de l'ordre.


Les points étant retournés sur les i, apparemment, elle sembla tenter de sortir Malo de l'ornière dans laquelle il s'enfonçait.

- Dites-moi...je n'ai croisé que Mrs Donowho jusqu'à maintenant, mais qui sont vos autres enseignants ? Que pouvez-vous me dire sur eux qui ne soit pas classifié, justement ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Mer 7 Mar - 15:00

Timour écoutait cette petite frimeuse de Janet parler business avec la grande dame du Pentagone. Comme elle se la pétait la gamine ! L'empathe s'offusqua de sa très mauvaise plaisanterie. Elle en rajoutait une couche sur Malo le petit goinfre ... ah ça, elle voulait attirer leurs foudres ou quoi ? Tenter de les humilier devant une personne officielle !

"Hé la quadrupède t'es trèèèès loin de pouvoir te comparer à Walentyn alors camembert !"

Asséna l'empathe en serrant les poings pour illustrer son énervement et appuyer sa répartie. Ah, il avait bien envie de lui balancer une émotion avilissante, histoire de la remettre à sa place ! Mais il se retint de peur de se compromettre. La salle gamine recevrait la réplique plus tard, et plus sournoisement.

Timour eut un instant de réflexion et de mémorisation pour cette histoire d'espionnage sous les douches. Il brancha ses antennes empathiques sur Malo pour guetter sa réaction, et le gamin était effectivement mal à l'aise.

"Franchement Malo, moi à ta place je le ferais ! Et si t'as des photos je les mettrai sur mon blog, Timourland."

Dit-il avant de croquer quelques chips. Bien sûr, Cupidon avait noté l'extrême professionnalisme de "miss Pentagone", selon l'expression de Janet. Elle n'avait pas tiqué une seconde ! Rien, aucune expression physique de surprise ou de dégoût. Voilà une femme qui avait certainement l'habitude des mutants. Timour fut très intrigué, il n'osait pas sonder le cœur de la dame, redoutant de commettre un impair diplomatique s'il se faisait repérer.

Il adressa un sourire ravi à Claw lorsqu'elle se fit justement rembarrer par leur hôte. Mais tout cela ne diminuait pas la curiosité et l'intérêt de l'alien. Il prit une soucoupe de petits bretzels salés et se déporta avec grâce et classe jusqu'à la dame pour lui en offrir.

"Bah alors vous connaissez pas Chimère ? C'est quand même lui qui a libéré le Président. Chimère il s'y connaît grave grave en Pères Fondateurs. Il sait gérer toutes les situations délicates et il sait toujours comment parler aux gens pour bien se faire comprendre, Chimère. C'est comme si c'était lui notre vrai chef ! La dirlo, c'est quand même plus la grande forme hein, parfois ! Normal hein, avec son âge !"

Timour se garda de demander l'approbation de Janet et Malo pour ces paroles. Il enchaîna, regardant le détail de la tenue et du maquillage de la grande dame.

"Et à côté de ça on a Swift, qui assure bien, vraiment bien même."

Il préféra passer sous silence cet homme, Lorenzo, pressenti pour entrer dans la danse des X-Men. L'empathe ne voulait point en dire trop long, mais assez pour contenter superficiellement l'agente du Pentagone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Vesna Jovanovic

avatar

Messages : 736
Taille : 1m68
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: A de(ux) bons arguments
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Jeu 8 Mar - 0:14

Vesna sur le portable de Timour a écrit:
"Re Timour! Je voudrais te parler, t dispo là? On peut srejoindre dan un endroit calm, genre en privé stp?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/t379-publicvesna-jovanovic-coup
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Jeu 8 Mar - 18:42

Miss Pentagone était aussi rigide qu'un missile nucléaire : Ses subordonnés devaient entendre plus souvent "Non" que "Pourquoi pas"... La dame en blanc tenait à mettre des limites très strictes à ce que la petite féline aurait le droit de faire avec son ordinateur. Pour ce que Janet respectait des ordres des adultes et des lois des gouvernements, cette mise au point avait autant d'impact qu'un pet de moustique contre un coffre-fort. Claw se contenta donc de hocher la tête comme la petite fille modèle auquel elle ressemblait. Tant que la présence officielle hantait le salon, elle ne pourrait pas tenter de crackage sérieux. Et il était hors de question de s'éloigner de la table des apéritifs. Un chat fait ce qu'il veut, point final.

Timour sembla s'énerver. Mais pas pour sa vanne franchement boueuse mais plutôt pour la comparaison avec le mafieux local. Pour le coup, Claw leva un sourcil franchement étonnée. Il le vénérait à ce point? L'opinion sur les adultes de la petite peste étant très nettement négatif, le fait d'admirer quelqu'un lui semblait aussi naturel que de manger des cailloux. Mais il soulevait un point intéressant. Faisant un calcul mental et levant les doigts les uns après les autres, se livrant à des pesages complexes du type pour et contre, la conclusion vint vite. Avec un soupir elle prit la parole.

"Bon, d'accord. J'admets, vu qu'il est plus vieux que moi il a plus d'entrainement et de coups tordus à son actifs. Mais je désespère pas qu'il envie mon tableau de chasse un jour."

La conversation s'orienta ensuite vers un autre sujet, plus croustillant. Trop croustillant. Un plan se mettait en place et Janet se trouvait être une victime potentielle. Il était temps d'y mettre le holà de suite avant qu'une fille plus expéditive en entende parler. Elle parla donc sur un ton calme, professoral et vaguement inquiète de voir de telles choses dans la tête de ses petits élèves.

"Heu... Je dois juste vous rappeler un petit détail. Malo, tu n'arrivera pas dans une douche remplie de filles pulpeuses, canons, bien faites et digne de figurer dans un catalogue orné d'un lapin rose... Tu arriveras dans une douche remplie de filles pulpeuses, canons, bien faites, dignes de figurer dans un catalogue orné d'un lapin rose et mutantes. Ton espérance de vie sera de l'ordre de la seconde. La minute si tu arrives à t'enfuir... Pas plus. Ce qui restera de toi sera pas beaucoup plus qu'une tache de graisse sur le sol et même Horacio Kaine serait prêt à manger ses lunettes noires pour avoir un petit indice de ce qui se serait passé..."

Maintenant, au tour du jeune bloggeur.

"Timour, ton blog aurait une espérance de vie à peine supérieure. Je m'en occuperai, soit certain. Et si tu fuis avec ton ami breton, je vous traquerai. Tu sait que l'on ne peut pas se cacher de moi. Demande au Père Fondateur que j'ai défiguré si je suis pleine de pitié une fois ma proie coincée. Mais moi je ne vous tuerai pas, non. J'ai promis de pas le faire et je m'y tiendrai. Je tuerai juste Malo et Timour. Donnant naissance à Mélusine et Tiphanie."

Bon, fin de la petite leçon. A présent, Timour bavait littéralement de plaisir en décrivant Chimère. Quel entrain, quel feu, quelle folie! Le mafieux devait sentir comme un frisson parcourir son échine en ce moment. Par contre, il passa bien vite sur le rôle de Swift.

"C'est quand même elle qui a supervisé le nettoyage de la Maison Blanche par le vide! Désolée madame pour les dégâts, mais c'était surtout les Papounets au Fondements Profonds les responsables... Elle est un peu la grande soeur de tout le monde ici. C'est pas un job facile avec toutes ces hormones dans l'air mais elle le tient bien. Walentyn lui est parfait dans le rôle du mauvais garçon qui explique comment faire le mur. Quand au nouveau... J'ai pas encore d'avis tranché. Ou tranchant."

L'ordinateur émit une petite mélodie lugubre. Crotte, son titre de meilleure joueuse débutante de la côte ouest des Etats Unis était remis en jeu! Janet plongea sur son clavier comme un chat sur une souris. Qu'il y vienne Roméo673 et &Plathard&, elle allait les éreinter avec son collègue de guilde §Slayers§.
Revenir en haut Aller en bas
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   Ven 9 Mar - 21:32

Malo était sincèrement très mal à l'aise, suite aux affirmations fantaisistes de Janet. Visiblement ses dénégations embarrassées n'arrivaient pas à convaincre ses camarades. Malgré le soutien de Timour qui laissa paraître son regret de ne pouvoir agir de la sorte, le jeune téléporteur protesta encore une fois.

"Mais… Mais non, j'f'rais jamais un truc comme ça. C'est pas réglo comme truc ça…"

Ecarquillant les yeux, l'adolescent écoutait miss quadrupède – le nom donné par l'empathe n'était pas si mal trouvé que ça – en rajouter une couche avec des menaces à peine voilées. Mais, pour qui se prenait-elle, cette pimpèche ? Pourquoi se sentait-elle toujours obligée de jouer un rôle en présence des autres ? De conforter son statut de petite peste officielle des X-Men ?

Finalement, elles avaient quoi, les X-Miss pour toujours essayer de se mettre en avant et de dénigrer leurs camarades ? Généralement, c'était les garçons qui adoptaient cette attitude pour jouer aux jeunes coqs devant les filles, pas l'inverse… A croire que le gène X provoquait un excès de testostérone chez les adolescentes…

Dans son ancien collège, les camarades de classe de Malo avaient coutume de dire qu'une fille dans ce cas de figure devait avoir ses règles pour justifier un tel comportement agressif et irrationnel. Mais, dans le souvenir que le Breton avait de ses cours de SVT, le cycle moyen féminin était de l'ordre de quatre semaines. Chez Janet, il ne devait être que de quelques jours, voire même de quelques heures seulement…

" De toute façon, toi tu risquerais rien.", poursuivit-il avec un petit sourire en détaillant la jeune fille de bas en haut. "Y'a vachement mieux à voir chez les autres. Faudrait vraiment être en manque pour jeter un coup d'œil dans la douche quand tu y es…"

C'était vrai après tout. Avec son physique de planche à pain et son caractère de cochon, Janet était loin de faire faire fantasmer le jeune garçon. Vraiment rien à voir avec Vesna, Mia, Eden ou Clara… Clara… A cette pensée, Malo se laissa envahir par un sentiment de tendresse à l'égard de la jeune fille. La séance cinéma était déjà bien loin et le Breton avait hâte de pouvoir de nouveau sortir avec elle, d'autant que leurs activités réciproques les avaient tenus éloignés l'un de l'autre depuis quelques semaines déjà…

"Veuillez nous excuser madame", continua-t-il avec une grimace contrite en regardant Eve Beckett. "Notre conversation doit vous sembler bien puérile…"

Mais bon, après tout, ils n'étaient que des enfants encore et ce genre de chamaillerie restait logique. Saisissant la perche qui lui était tendue pour changer de sujet, Malo mit également son grain de sel dans son appréciation des professeurs.

"C'est vrai que Chimère est vachement efficace et il cache bien son jeu."

*Quand on le voit bourré, on a du mal à se douter de sa puissance, c'est sûr…*, pensa-t-il avec une pointe d'irrespect.

"Mask est vachement balaise aussi mais trop prudente. Elle a toujours peur qu'il nous arrive quelque chose. Quant à Swift, c'est la plus jeune des profs mais elle assure grave."

Le jeune Breton n'oubliait pas que c'était Emily qui était venu le trouver à Brest pour lui proposer de rallier les X-Men. Ce dont il lui serait éternellement reconnaissant.

Machinalement, pour masquer son trouble, Malo piocha encore une fois dans le bol à cacahuètes, portant à sa bouche les dernières arachides restant. Il fallait d'ailleurs qu'il songe à changer vite de récipient sous peine de tomber rapidement d'inanition. A moins qu'il ne soit temps d'aller voir ailleurs, là où se tenait le vrai buffet…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge   

Revenir en haut Aller en bas
 
02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 02.03/13.L.Crémaillère - Retraite lounge
» UIMM: des complèments de retraite
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» " RETRAITE SEREINE SANS AUTOMOBILE "
» maisonde retraite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Graymalkin Industries :: Premier étage :: Salon-
Sauter vers: