Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Mar 29 Juin - 1:46

"Une super soirée". C'était ce que sa mère lui avait dit. "Beaucoup de monde". Que des vieux. "Des gens de bonne famille". Des bourges péteux. "Et en plus y'aura ton frère !". Ce gland. Des points noirs de la soirée, c'était peut être bien lui le pire. En plus il ratait sa série à la télé. Le seul truc sympa de la soirée : le buffet. Alexander allait poser sa tente ainsi que l'ensemble de son feu de camp par là. Il s'assurerait un minimum de plaisir. Sa mère tenait à le présenter à des gens. Son père voulait absolument présenter MONSIEUR Gabriel, le grand, le beau, celui qui reprendrait les affaires familiales, à des messieurs tous biens comme il fallait, c'est à dire plein aux as.

Mais le garçon voulait faire plaisir à sa mère adoptive. Alors il serait là et ferait bonne figure comme le garçon bien élevé qu'elle avait fait de lui... en partie. Avec Mme Azuchi. Il devait bien ça à sa famille, être un garçon correct. Par contre dès que l'autre courge débarquerait, il n'attendrait pas de se faire tirer le premier pour riposter. Il frapperait fort. Son frère lui avait au moins enseigné ça : frapper avant de l'être.

Le costar était donc de mise pour faire bien et se fondre dans la masse. Mais sa tête d'asiat', il pouvait pas l'enlever par contre. Parce que dans le lot, c'est ce qui faisait que les gens qui ne le connaissaient pas savaient qui il était, et ça, ça l'énervait. Il n'était pas Alexander, il était le gamin adopté comme un jouet par sa mère dont elle s'était lassée aussi vite que les deux clebs, Bernard et Bianka du nom d'un truc que sa grand mère avait montré à sa mère quand elle était petite. Il détestait penser du mal d'elle mais parfois il se demandait vraiment pourquoi est ce qu'elle avait voulu l'adopter... Il se disait que c'était pour remplacer cet idiot de Gabriel. Mais dans le fond, soit il avait raté aussi son coup, soit Samantha était quelqu'un qui voulait du neuf régulièrement. Apprendre le japonais, s'occuper d'intégrer un nouveau gamin, les papiers administratifs, les voyages "forcés" au Japon, faire parler de soi et passer pour quelqu'un de bien, ça l'avait amusé un temps mais maintenant elle était passée à autre chose. C'était sa période shopping et soirée mondaine. Enfin... Il devait y avoir pire comme famille. Il ne manquait de rien de matériel et ça, il ne pouvait qu'en être heureux.

Tout devait être prêt pour la réception. Alexander s'était bien habillé avec l'aide de Mme Azuchi et les invités étaient déjà là. C'était l'heure de descendre. Gabriel serait probablement à la bourre... un peu comme d'habitude. D'ailleurs, il ne manquerait pas de le chambrer à ce propos. Un tonitruant : "Mon frère respire la ponctualité" en montrant sa montre. Ca serait sympa pour lui souhaiter un bon retour. Avec un peu de chance, il ne reviendrait pas. Mais le rêve, c'était pas pour maintenant.

Alex sortit de sa chambre à l'étage et resta un instant devant les escaliers, profitant de ses derniers instants de "naturel". Mode hypocrite lancé. Il descendit les marches. Visiblement les hommes d'affaires étaient encore avec son père et son frère était probablement avec eux. Ca lui laisserait le temps de préparer une saloperie pour l'arrivée de Gabriel. Là-bas y'avait la grosse Schmidt. Elle avait les mains vides. Dès qu'elle buvait un peu, elle avait beau donner de petites tapes affectueuses l'air de rien sur son fessier, elle filait quand même quelques billets, et ça c'était intéressant. Il fallait la plumer avant que son frère ait le temps de s'attaquer à elle. Il connaissait aussi le truc.

L'adopté se faufila parmi les quelques personnes, prit deux coupes de champagne du plateau d'un serveur et se dirigea droit sur Carole Schmidt qui observait un tableau tranquillement. Il lui tendit un des verres en la flattant :

- " Madame Schmidt, au rythme auquel vous embellissez jours après jours, j'ai hâte d'atteindre la majorité ! "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Mer 30 Juin - 12:57

La porte donnant sur le bureau de son père adoptif s'ouvrit alors qu'Alexander entamait son compliment. Les hommes d'affaire conviés par son père en sortirent alors, suivis d'Erik, l'élégance incarnée dans son complet Gucci. Il n'avait pas lésiné sur les moyens pour l'intronisation de Gabriel. Il était rayonnant.

Un bref coup d'oeil permit à Alexander de repérer M. Schmidt. Oui, oui, le mari de Carole Schmidt, car l'adipeuse invitée ne cherchait même pas à se cacher lorsqu'elle manifestait son affection débordante aux fils Conowell. L'homme était au téléphone et ne sembla pas remarquer l'approche d'Alexander. Le mutant nota le regard scrutateur de son père, qui cherchait Gabriel parmi les invités dans la pièce. Il eut un petit tic et nerveux et se dirigea vers Samantha avec laquelle il échangea quelques mots.


Carole Schmidt accepta avec joie le verre proposé par Alexander. C'était une femme forte aux cheveux blonds tirant sur le châtain.


"Oh, mais c'est le petit Alexander !" couina-t-elle.

Elle but une gorgée goulue puis s'éventa coquettement le visage au compliment.

"Allons bon, petit coquin, tu vas me faire rougir ! Crois-moi, pas mal d'invitées attendent avec impatience que ton frère et toi soyez majeurs, oh oh oh !" lui dit-elle avant de plonger à nouveau ses lèvres dans sa coupe.

"Alors mon garçon, raconte-moi un peu ce que tu deviens ! Je sais tout sur Gabriel, Roger n'arrête pas d'en parler à la maison. Ton père lui a dit beaucoup de bien de lui. Stewart aussi me dit qu'il se débrouille bien à la fac."
dit-elle.

Stewart Schmidt, fils de Roger et Carole, était dans la même promotion que Gabriel.

"Tu dois être content de le voir !" ajouta-t-elle avec naïveté.


En plus de l'afflux d'hommes d'affaire, de nouveaux invités faisaient leur entrée par la porte principale de la villa. Le buffet ne tarderait pas à être pris d'assaut. Un homme en complet crème qu'Alexander n'avait jamais vu contourna d'ailleurs la pétulante bonne femme pour se faire servir un verre, du whisky d'après l'apparence de la bouteille verte, au buffet. Il alla se mettre dans un coin de la salle, survolant les convives des yeux l'air visiblement ennuyé. En bonne hôtesse ou séductrice, Samantha prit congé d'Erik pour aller faire son numéro de charme.

Erik vint à la rencontre d'Alexander.

"Bonsoir, Carole, vous allez bien ?" salua-t-il la femme de son collaborateur.

"Dis-moi, Alexander, tu as des nouvelles de ton frère ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Mer 30 Juin - 14:31

Phase 1 : Approche du monstre. Done.
Phase 2 : Lui donner l'alcool. Done.
Phase 3 : Attendre qu'elle soit pompette. Work in progress.

Alexander sourit hypocritement à l'appellation de "petit" Alexander. Il avait passé l'âge de se faire nommer ainsi même si comparativement à elle, il l'était, petit. Dans tous les sens du terme, physiquement, jeune ou de réputation. Il l'observa faire le paon devant lui. Le compliment avait fait mouche semblait-il. Elle retourna d'ailleurs le compliment. Autant son frère était plutôt beau garçon, autant lui... il avait du mal à saisir si elle parlait de physique ou de porte monnaie.

Il avait observé distraitement son père sortir en compagnie d'hommes tous plus élégants les uns que les autres. Le garçon était fier de son père qui dans le rayon de la classe, en imposait. D'ailleurs il semblait anxieux. Gabriel n'était toujours pas là. Il allait se faire défoncer en privé, sitôt la petite réception terminée. Alexander jeta un oeil discret à la pendule. 20h02. Pour quelqu'un qui devait arriver pour 20h, sous entendu au plus tard, c'était mal barré. L'asiatique était ravi. Son aîné méritait bien ce qui lui arrivait de toute façon. Il se retrouvait toujours dans des situations pas possibles à la dernière minute.

Alexander tenta d'imaginer les situations probables, tirées de son top 50 des raisons de retard made In Gabriel. Il ne s'était pas réveillé d'une bringue. Il avait perdu son costard pour la réception ou il l'avait tâché. Il avait oublié que c'était aujourd'hui. Il avait perdu les clés de sa voiture. Il avait oublié de faire le plein de carburant. Il avait perdu sa voiture. Il s'était fait voler sa voiture. Il avait perdu les clés de son appart. Il avait perdu son app... Heu non. Il était stupide mais quand même.

Carole Schmidt commençait à faire la conversation en s'intéressant à l'asiatique. Que pouvait-il répondre qu'il devenait. Ses études étaient encore relativement généralistes même s'il était en école privée qui l'orientait vers les affaires. Un mince sourire étendit les lèvres d'Alex lorsque la femme énonça qu'il devait être content de voir son gland de demi-frère. Tout le monde les croyait proches. C'est que leur manège en public marchait.

-"Vous n'imaginez même pas à quel point il me manque..." pour servir de porte-manteau. Bien sûr, la fin était gardée pour lui.

Le gratin commençait à débarquer en masse. Le buffet allait être attaqué ! Sauvons les petits fours ! Quoique. Les billets de la Schmidt ou les petits fours ? Les billets... La vie est une question de priorité. (Magnum©)

Sa mère partait taper la discussion à un inconnu pendant qu'Erik s'approchait pour prendre des nouvelles comme il le pouvait du divin enfant biologique.

Mon frère ? Il doit être étalé dans un caniveau à moitié à poil, la bouteille à la main, en train de gerber ses tripes, le nez rempli de poudre blanche. Pourquoi ?

- " Je suis sûr qu'il veut te faire honneur en étant le plus beau. " et y'a du boulot dans la catégorie ravalement de façade.

Davantage pour aider son père que son frère, il indiqua tout de même, partant de base que Gabriel serait parti vers 19h55 :

- " Il devrait arriver vers 20h20 j'imagine. "

C'était son analyse de retard moyen empirique. Son frère devait toujours prévoir de partir à l'heure nécessaire pour arriver à l'heure exacte de début de rendez-vous, sans penser à prendre en compte les éventuels imprévus qui semblaient s'agglutiner autour de lui comme deux femmes un jour de solde au dernier top à -50%. Donc tabler sur vingt minutes de retard, c'était raisonnable, même s'il offrait généreusement cinq minutes supplémentaires à son frère sur les vingt minutes théoriques de trajet.

Jetant à un nouveau un oeil vers l'homme en complet crème, Alexander demanda autant à Carole qu'à son père adoptif :

- " Qui est-ce ? Son visage ne me dit rien... "

Avec le nombre de pitres qui passaient ici, il pouvait être fier de réussir à retenir qui était qui rien qu'au visage. Le cercle restait généralement assez fermé aussi, ce qui évitait de faire des rencontres qui ne se renouvelaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Ven 2 Juil - 0:11

Erik arbora une expression pincée.

"Je lui avais pourtant dit d'être à l'heure." marmonna-t-il.

Carole de son côté, venait de terminer son verre et lorgnait avidement sur le buffet, qui subissait les assauts des nouveaux convives. Le rose commençait à lui monter aux joues. Dans quelques minutes, elle serait à point, comme un arbre aux fruits bien mûrs.

Erik se retourna pour voir de qui Alexander parlait. Samantha sortait le grand jeu : rires exagérés, main tantôt posée sur l'avant-bras du type, tantôt sur son épaule comme s'ils étaient de vieux amis. L'inconnu se laissait faire, mais son attention semblait ailleurs. Il émanait quelque chose de lui... Quelque chose de hors sujet, comme s'il n'appartenait pas à cet univers de mondanités. Peut-être que Bernard et Bianka l'avaient senti, car ils firent soudain irruption dans la pièce, poursuivis par l'un des commis de cuisine, et se dirigèrent droit vers l'homme avec qui flirtait Samantha. Ils se mirent à japper sans raison apparente devant lui. Il roula des yeux.

Erik se retourna de nouveau vers Alexander, l'air légèrement troublé par la conduite désinvolte de sa femme, et répondit :

"Oh, c'est sûrement un invité de ta mère."
répondit-il en haussant les épaules. Il jeta un coup d'oeil nerveux à sa montre comme l'heure avait pu évoluer drastiquement en quelques secondes.

"Bon, je vais me prendre un petit scotch, ça me détendra." fit-il avant de prendre la direction du bar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Ven 2 Juil - 14:04

Un invité de sa mère. Pour être aussi mal à l'aise, elle l'avait probablement croisé dans un magasin de fringues de luxe. C'était p'tête même le vendeur. Elle l'avait trouvé classe - ou mignon - et lui avait proposé de venir ici. Ca n'aurait étonné personne. Mais sa façon exagérée de draguer pour "mettre à l'aise", gênait généralement tout le monde. C'est alors que le sauveur de ces messieurs ou dames intervenait : Alexander, coupeur de tentacules maternelles.

Erik partait boire un verre pour se détendre. Il aurait le temps de rouler par terre avant que Gabounet arrive. C'était en tout cas bon signe pour qu'il se fasse engueuler avec ferveur par le paternel en privé. Et ça, ça valait bien son coup d'oeil (ou d'oreille). De son côté Carole louchait sur le buffet. Son teint rosissait, ce qui prouvait qu'elle était bientôt prête à être pillée de quelques billets. Mais pour le coup, il y avait un innocent crème à sauver de sa pieuvre de mère.

- " Je vous laisse aller vous sustenter Madame. Je vous conseille vivement les bouchées au crabe. Je vais aller satisfaire ma curiosité quant à notre invité inconnu. Je reviendrai vous voir pour vous informer de son identité ! "

Alexander offrit un joli sourire à Carole avant de prendre congé d'elle. Dans le fond, même si elle l'intéressait de prime abord pour ses billets, il l'aimait bien. Et tant qu'il n'avait pas à vivre avec, sa présence sporadique dans sa vie ne le gênait pas... contrairement à l'autre gland qui accumulait le retard. Déjà 20h07.

Les B&B s'étaient échappés de la cuisine pour ennuyer l'homme crème. L'adopté s'approcha donc de lui et de sa mère, alors qu'un commis tentait d'attraper les quadrupèdes exaspérants. Alex avait enclenché son pouvoir sur les chiens pour les calmer.

L'asiatique s'accroupit de façon élégante, un genou presque à terre, et du bout des annulaires massa les deux chihuahas en un faux point très précis le long de la colonne vertébrale. Quelques courtes secondes plus tard, les deux crottes de bique étaient en mode veille. Satisfait, il se releva et tendit sa main vers l'inconnu.

- " Je suis Alexander Conowell. Je vous prie de les excuser. Ils devaient être curieux de vous connaître. "

Il sourit à l'homme pour tenter de le mettre à l'aise, prêt à écouter les présentations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Sam 3 Juil - 14:20

[Hrp : pour la suite, c'est le MJ qui indique le résultat des actions importantes comme l'utilisation des pouvoirs Wink ]

"Qui ne le serait pas !" répondit Samantha avec une oeillade enjôleuse vers l'inconnu. "Je vous présente mon second fils." ajouta-t-elle, avant de saisir une coupe de champagne sur le plateau d'un des serveurs.

Faisant agir son pouvoir, Alexander parvint à endormir le petit Bernard, mais Bianka ne semblait pas décidée à se calmer. Le commis parvint néanmoins à l'attraper et s'empara du chien endormi pour ramener les deux chihuahuas à leur place.

"Je n'ai jamais su comment il s'y prenait, mais c'est efficace. Ils lui apprennent ça en cours d'aïkido, n'est-ce pas mon chéri." expliqua Samantha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walentyn Szatanik

avatar

Messages : 1691
Taille : 1m73
Poids : 65 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Baron du string
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Sam 3 Juil - 14:42

Qu'est-ce qu'il foutait là ? Il faudra qu'il pense à remercier Lily-Rose pour cette mission mondaine. D'autant qu'il était censé repérer non pas un mais deux gamins. Walentyn se demandait ce que pouvait bien faire Lily-Rose pendant qu'il se farcissait le gros du boulot. Il soupira. La femme pendue à son bras n'était cela dit pas si mal et le whisky qu'il avait commandé de bonne qualité. Le mafieux pouvait sentir l'oseille et la soirée sélect où qu'il posât les yeux dans cette villa. Le genre d'endroit où le Polonais ne mettait jamais les pieds. Une chance que son pouvoir le dispensât de carton d'invitation, sans quoi sa dégaine suspecte l'aurait probablement fait vider.

Par chance, le premier gosse était venu de lui-même se présenter et le débarrasser de ces ptains de clébards. En même temps, dans une réception de ce genre, il ne devait pas y avoir 36 ados, mais ça lui épargnait une recherche encore plus fastidieuse que ces ronds de jambes. Walentyn observa son petit manège, un sourire au coin des lèvres, puis serra la main du petit.

"Walentyn Szatanik." répondit-il sans chercher à tourner autour du pot.

*T'as appris ça à l'aïkido, hein ?* lui transmit-il par télépathie. Son regard était planté avec insistance dans celui du jeune asiatique. Il n'avait d'ailleurs pas lâché sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Sam 3 Juil - 15:32

Pendant que sa mère continuait de son style si particulier ses oeillades vers le pauvre homme de moins en moins à sa place, Alexander écouta son interlocuteur se présenter. Szatanik. Un nom de pays de l'Europe de l'Est probablement ou de Russie. Son nom ne lui disait strictement rien. Sa mémoire auditive ne lui avait pas révélé de nombreuses personnes ayant des noms aussi marqués.

Samantha annonça fièrement que le "massage" avait été appris en aïkido. Il doutait de toute façon que le fameux Walentyn puisse y redire quelque chose. A force de le raconter à tout le monde, une sorte de cohérence globale se mettrait en place. Du moins l'espérait-il.

Alexander se figea lorsqu'il reçut le message télépathique. Il reconnaissait largement la voix pour l'avoir entendue quelques secondes plus tôt. D'ailleurs, l'homme crème plongeait son regard dans le sien. L'asiatique soutint son regard, son sourire tombant lentement. Sa main continuait à serrer celle de son interlocuteur même si le mouvement était terminé depuis bien longtemps. C'était qui, ce type, à la fin ? Est ce que c'était un mutant ?

Il se demanda ensuite ce que signifiait cette parole dans sa tête, contenant son coup de stress derrière ce masque qu'il arborait si souvent en public.

* Si vous saviez ce qu'on nous apprend. * s'hasarda-t-il à penser, des fois qu'ils lisent les réponses également.

Ce type ne lui donnait pas confiance. Et le fait qu'il émette des doutes quant à l'origine de l'endormissement d'un des chiens ne le rassurait pas. Alexander ne tenait pas à ce que sa capacité soit connue. Et l'homme avait compris trop rapidement ce qu'il se passait pour être neutre. A moins qu'il lui ait parlé par télépathie afin de préserver son secret face à sa mère, ce qui serait relativement noble. Mais ça ne changeait rien au fait qu'il ne lui fasse pas confiance.

Devait-il appeler son frère pour le prévenir ? Cet imbécile songerait probablement à une blague. Lui donner un coup de fil lui aurait au moins permis de s'isoler quelques instants pour voir si dès que possible Walentyn serait revenu à la charge. Restait à savoir si ce qui l'intéressait ici. Les affaires, sa mère (le courageux), ou... l'un des frères. Un lourd silence de quelques secondes s'étant installé, Alexander brisa le mur de glace soudainement formé en tentant de lâcher la poignée de main, mais gardant les yeux braqués dans celui de cet homme étrange. Il sourit à nouveau, dans un soucis d'esthétique communicative.

- " Alors Monsieur Szatanik, dans quel domaine et région travaillez vous ? "

Il allait peut être raconter du flan. Tout était sujet à interprétation. Mieux valait pour le moment s'efforcer de rester neutre, même si la communication télépathique l'avait quelque peu déstabilisé, quoiqu'il garda son masque habituel des soirées mondaines.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walentyn Szatanik

avatar

Messages : 1691
Taille : 1m73
Poids : 65 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Baron du string
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Mar 6 Juil - 15:23

L'ombre d'un instant, Walentyn put lire comme un élan de panique dans l'attitude figée du garçon. Parfois, le langage corporel était plus éloquent que les pensées elles-mêmes. C'était un peu comme de voir un menteur suer à grosses gouttes ou détourner le regard. Le Polonais sut ainsi avant même de lire sa réponse télépathique qu'Alexander avait bien reçu le message.

*Certainement pas grand-chose comparé à ce que je peux t'apprendre.* répliqua psychiquement le mutant, avant de lâcher la main de l'adolescent.

Quelle idée de l'envoyer chercher ces mômes en pleine réception mondaine, aussi ? Les explications étaient pour le moins ardues avec ce monde, et le Polonais préférait éviter la migraine que provoquerait fatalement une conversation en duplex télépathique, d'autant qu'il maintenait l'illusion de son costard, improvisé sur le pas de la porte lorsqu'il avait cerné la situation ; il se serait certainement fait vider de la soirée avec son style habituel, dont ne subsistait visuellement que sa boucle d'oreille.

Samantha sembla vivement intéressée par la réponse que pourrait faire Walentyn à la question de son fils adoptif. C'était amusant : il avait presque perdu l'habitude de se présenter tant le milieu dans lequel il avait évolué jusqu'ici était fermé. Il faillit répondre qu'il était escroc, mais c'était sans compter sa reconversion. Il avait désormais une titre un peu plus vendeur. Sans se départir de son petit air roublard, Walentyn répondit :

"Je suis professeur dans une école américaine." répondit-il.

Après tout, ça pouvait se résumer ainsi, si l'on omettait qu'il faisait partie de la Résistance occulte contre les Pères Fondateurs.

Survolant l'assemblée des yeux, le regard de Walentyn sembla s'assombrir une seconde. Sans quitter la personne qu'il fixait des yeux, il envoya un nouveau message télépathique à Alexander.

*Ce type, là. Il trafique quelque chose contre Gabriel.* lui transmit-il. Gabriel, le deuxième prénom sur sa liste. Et comme il l'avait vite appris auprès de Samantha en arrivant, ce dernier n'était toujours pas arrivé. En se retournant, Alexander put constater que le type en question était M. Schmidt, toujours pendu au téléphone.

Samantha semblait ravie d'avoir affaire à un érudit. Elle commença à entraîner Walentyn par le bras vers le buffet.

"M. Szatanik, dites-m'en un peu plus sur votre discipline." lui demanda-t-elle.

Walentyn lança un regard désespéré à Alexander. La rançon du succès. Il n'avait pas spécialement envie de trifouiller le cerveau de Samantha pour se défaire d'elle, mais il n'avait pas non plus l'intention de laisser quelque chose arriver à l'un de ces deux gamins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Mar 6 Juil - 17:37

Un prof ? Lui ? Les cours devaient être Rock'n Roll. Prof de quoi d'ailleurs ? Tout ça restait assez vague. Et Alexander ne voyait toujours pas ce que ce type foutait à la réception et par qui il pouvait être invité. Sa mère visiblement semblait découvrir ces informations en même temps que lui ce qui l'ôtait des responsables présumés. Son père aurait invité un prof alors ? Etrange aussi. Même si ça pouvait être impoli suivant la formulation, il lui aurait bien demandé si c'était un ami de son père.

C'est à ce moment là que le fils adoptif reçut encore un message télépathique. Décidément. Cette fois, il parlait de M. Schmidt. Si ce dernier voulait trafiquer quelque chose contre son demi-frère, grand bien lui fasse. Après tout, chacun sa merde. Gabriel avait le don d'attirer la merde sur lui. Avec le comportement dégueulasse qu'il avait constamment, c'était bien fait pour sa poire. Si ça pouvait lui donner une leçon de vie, pourquoi l'en empêcher ? Et puis pourquoi il devait faire confiance à cet inconnu ?

A moins que... M. Schmidt organise une petite surprise pour son demi-frère ? Etant donné son retard, il passait des coups de téléphone pour synchroniser le tout. Alexander croisa le regard désespéré de Walentyn qui se faisait embarquer par sa mère adoptive. Pauvre homme. Il allait probablement se la coltiner toute la soirée. Il éprouva un court instant de la pitié pour lui. Il compatissait.

En observant le "couple" partir, il tomba sur Carole au buffet et imagina quelques billets virevoltant autour d'elle. Que Gabriel aille au diable après tout. Il méritait ce qu'il lui arrivait sans aucun doute. C'était un fouteur de merde fini.

Alexander ne pouvait pas se douter du type de "trafique" autour de son frère. Et c'est en conséquence de cela qu'il accrocha à nouveau Carole, un grand sourire ravi (et sincère pour une fois) de la retrouver. Elle au moins n'était pas télépathe. Ni même mutante. Ou alors elle le cachait bien et ça lui allait parfaitement.

-" Alors madame, comment trouvez-vous les crabes ? "

Puis la parole de Walentyn lui revint en tête. Si M. Schmidt organisait quelque chose pour son frère, bon ou mauvais, il était dans son intérêt de l'arrêter. M. Schmidt ne ferait jamais rien de mauvais à son encontre de toute façon, il en était sûr. Donc il fallait forcément qu'il organise un truc pompeux pour l'arrivée de son frère. Hôtesse, feux d'artifice, arrivée en hélicoptère ? Dans tous les cas, il fallait arrêter ça !

C'était toujours cet abrutis de Gabriel qui récupérait la gloire. Ca devait s'arrêter. Et Carole l'y aiderait bien malgré elle. Il activa donc son pouvoir pour l'endormir et se prépara à appeler de l'aide en précisant bien que c'était "Mme Schmidt qui faisait un malaise" afin que son mari arrive rapidement. Alexander pourrait ensuite la veiller et elle lui filerait de la thune. Là elle allait l'apprécier encore plus, c'était certain. D'une pierre deux coups. Se débarrasser de la surprise de son frère et gratter des points de réputations chez la Schmidt !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Mer 7 Juil - 23:04

Carole Schmidt s'était préparé un petit plateau télé à l'aide d'une assiette, sur laquelle elle avait entassé différents mets du buffet. Lorsqu'elle pivota pour faire face à Alexander, une saucisse cocktail dépassant de ses lèvres disparut subitement dans sa bouche, comme aspirée par quelque créature vorace.

"Dé-li-cieux, Alexander ! Tes parents ont tellement de goût ! Il faudra que je demande l'adresse du traiteur à ta mère. Nous prévoyons d'organiser une réception en l'honneur de Stewart et j'aimerais que tout soit aussi parfait que cette soirée." répondit-elle joyeusement.

Deux bouchées au crabe, vestiges d'une razzia interrompue sur le buffet, figuraient parmi les condamnés dans l'assiette de la gourmande. Cette dernière posa son assiette sur un guéridon, farfouilla dans son sac à main et en sortit un billet de 5 $ qu'elle glissa dans la poche arrière du pantalon d'Alexander, non sans lui pincer les fesses au passage.

"Alors, dis-moi, qui est ce monsieur ?" gloussa-t-elle, se souvenant probablement de la promesse de potin que lui avait fait miroiter le mutant.

Cependant, Carole n'eut pas le temps d'écouter la réponse. Sous l'influence du pouvoir d'Alexander, ses yeux se révulsèrent et elle se laissa choir de toute sa masse... sur Alexander, qui ne put la soutenir très longtemps. Elle roula donc au sol, se cognant la tête contre le pied du guéridon en tombant. Pour le coup, elle semblait plus qu'endormie.
Aux appels d'Alexander, un murmure parcourut l'assemblée. Voilà qui alimenterait les conversations plus que le retard de Gabriel.

M. Schmidt, toujours au téléphone, sembla remarquer ce qui se passait, mais n'accourut pas immédiatement. Sa conversation semblait l'accaparer. Il avait le visage tendu et tortillait nerveusement sa cravate.

Un serveur se précipita aux côtés de Carole et se mit à l'éventer après lui avoir surélevé la tête à l'aide de sa veste repliée.

"Laissez-lui un peu d'air frais, s'il vous plaît."
dit-il en indiquant à Alexander, ainsi qu'aux autres curieux, de s'écarter.

"Ca doit être sa robe. Trop serrée." lança Walentyn avec un regard soutenu pour Alexander, ce à quoi d'autres invités, dont Samantha, approuvèrent. Il reporta ensuite un regard aigu sur M. Schmidt, observant la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Jeu 8 Juil - 18:24

Carole semblait ravie de la soirée. Alexander eut un sourire crispé lorsqu'elle lui pinça la fesse. Il n'avait pas eu le temps de voir la valeur du billet. Mais il avait rempli le début de l'objectif. Elle s'intéressa rapidement ensuite à l'homme crème avant de s'écrouler sur lui.

Surpris, il tenta de la retenir mais face à l'imposante masse, elle ne put que s'effondrer en se cognant la tête. Aïe. Dommage collatéral. Tout ça pour emmerder son frère. Ca allait un peu loin. Les appels d'aide eurent tôt fait d'attirer l'attention et M. Schmidt n'accourut pas, visiblement trop occupé au téléphone.

Putain ! Pour laisser couler ça, soit il se foutait de sa femme, soit il faisait un truc super important pour son frère idiot. C'était vraiment injuste ! Passablement énervé voire furieux que Gabriel ait encore les honneurs, l'asiatique fit quelques pas en arrière comme demandé par le serveur et resta à faible distance de M. Schmidt, l'air de rien, pour écouter la conversation d'une demie oreille et il activa à nouveau son pouvoir.

Alex allait ruiner la soirée de ses parents, mais qu'importe ! Tant que ça ruinait aussi celle de son frère, tout irait bien. Il planifiait dès que l'homme s'écroule de récupérer son portable puis de s'isoler dans sa chambre et d'envoyer par sms au dernier numéro appelé : " On annule tout. ". Au moins ça serait clair et net. Cet abrutis de Gabriel n'aurait vraiment rien et s'il était arrivé à l'heure, tout se serait déroulé correctement. Leur père allait le démonter. Bien fait !

Et si le dénommé Walentyn le balançait, il irait faire un tour chez les anges pendant quelques heures. Il avait déjà l'air d'avoir compris que Carole n'était pas trop serrée dans sa robe. Alex espérait donc que l'homme étrange tiendrait sa langue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Ven 9 Juil - 20:03

"... je me fiche du prix que ça coûtera. Stewart a toujours été le meilleur, je ferai tout pour que ça se sa..."

Alexander avait reculé en direction de M. Schmidt. Le collègue de son père semblait sur le point de raccrocher quand il fut gagné par la même narcolepsie que sa femme. Il n'acheva même pas sa phrase et tomba de tout son long, lâchant son portable, qui glissa dans la pièce adjacente... où l'on pouvait entendre le jappement surexcité de Bianka.

Erik et Samantha se précipitèrent aux côtés de M. Schmidt, tandis que la rumeur s'accentuait parmi les invités. Avant de partir à la poursuite du téléphone, Alexander put apercevoir que le dénommé Walentyn goûtait un petit four en se bidonnant, visiblement fort amusé de la situation.


Le portable avait glissé dans le couloir menant à l'escalier principal de la villa et à la porte d'entrée. Lorsqu'Alexander arriva dans le hall uniquement occupé par le groom de la soirée, Bianka s'empara du téléphone et l'emporta dans sa gueule en trottinant dans l'escalier donnant sur les chambres.


Dernière édition par Le Gardien le Sam 10 Juil - 12:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Ven 9 Juil - 20:35

Alexander entendit la fin de conversation de M. Schmidt avant que celui-ci s'écroule. Il parlait de son fils. La phrase était bizarrement interprétable. Surtout après que monsieur crème lui ait indiqué un "trafic" autour de son frère. Demi-frère. C'était quoi cette histoire entre tous ces gens ?

Mais son objectif concernant le téléphone ne changerait pas. Au pire, le message ne voudrait rien dire pour celui qui le recevrait. L'asiatique fixa le portable se faire la malle dans l'autre salle et l'air de rien, s'y dirigea sans empressement pour ne pas attirer davantage l'attention, quoiqu'elle fut loin d'être sur lui. Walentyn semblait très amusé par tout se qui se passait et dégustait tranquillement un petit four. Alex lui adressa un clin d'oeil entendu avant de disparaitre dans le hall d'entrée.

Où était-il passé ? Comment un téléphone pouvait-il se barrer aussi vite ?! Enervé, il le chercha du regard plusieurs secondes sans prêter attention au groom. Le voilà ! Il commença à s'approcher lorsque cette saloperie de chihuahua le choppa et se tira avec vers l'étage ! Mais c'était pas possible d'être aussi con !

- " Bianka put... Hem. Reviens là ! "

Il s'était retenu dans son tact quotidien de sortir une grossièreté même si dans l'immédiat il était prêt à en lâcher à chaque phrase. Dreams lui courut donc après, enjambant les marches deux à deux. S'il parvenait à maintenir une distance raisonnable, il essayerait encore d'enclencher son pouvoir. Ca commençait à faire beaucoup en si peu de temps.

Il nota dans un coin de sa tête pour plus tard : Buter le chien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Sam 10 Juil - 14:37

Faisant un dernier effort, Alexander parvint à rattraper le chien à l'étage, au niveau de la chambre de ses parents, dans laquelle l'animal avait sûrement prévu de se réfugier (sous le lit, comme d'habitude). Le chihuahua ne résista pas longtemps à l'influence du mutant et se laissa rouler comme une saucisse.

Alexander se sentait un peu flagada, mais il avait récupéré le portable. Le dernier numéro composé ne figurait pas dans le répertoire, aussi ne put-il rien apprendre sur l'identité du correspondant de M. Schmidt. Il appela et transmit l'ordre abscons qu'il avait prévu avant de raccrocher.


Sur ces entre-faits, Gabriel ne mit pas longtemps à arriver, accompagné d'une jeune fille qui se présenta sous le nom de Jessica et titre de cavalière de Gabriel.


Erik mit le grappin sur Gabriel pour le présenter à ses collègues, tandis que Samantha papotait avec Jessica, la curiosité de la soirée. Le dénommé Walentyn n'était plus au salon, visiblement. M. et Mme Schmidt quant à eux, reprenaient doucement connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Sam 10 Juil - 18:44

Dans un dernier élan, Alex se retrouva dans la chambre parental. Le clebs s'était réfugié sous le lit, comme d'habitude, mais grâce à son pouvoir, il parvint à récupérer ce qui l'intéressait : le téléphone. L'utilisation répétée de son pouvoir l'avait affaibli. Il enchaîné trop de choses d'affilées. C'était la première fois en l'espace de si peu de temps qu'il endormait autant de monde.

L'asiatique s'assit sur le lit et composa le message pour l'inconnu. Il prit soin ensuite de le supprimer de la liste d'envoi des messages. Impossible de déterminer le récepteur, mais peu importait. Il prit le portable en main et redescendit de l'étage tranquillement en montrant bien au groom qu'il avait réussi à le récupérer. Un foutu mal de crâne le gagnait avec l'abus de son pouvoir... C'était malin.

Retournant à la réception, il vit son frère débarquer (à peine en retard) accompagné d'un... truc, sexuellement féminin semblait-il, à noter le terme de "cavalière". Si son frère avait essayé de la rentre jolie, il comprenait soudainement son retard ! Leur père ne manqua pas rapidement de faire ce qu'il devait avec messire Gabriel, fils renommé. Sa mère discutait avec le laideron de son frère et semblait avoir lâché le crème.

Les deux invités malencontreusement évanouis reprenaient connaissance, mais Alexander était curieux de savoir plus précisément de quoi parlait Walentyn et de connaitre réellement ses intentions. Seul hic, il avait disparu. Que faire ? Partir à sa recherche, à priori s'il n'était pas dedans, il était dehors. Ou parti. Son frère était accaparé et heureusement, par les hommes d'affaires. Et la chose avec sa mère ne lui donnait pas envie de bavarder.

Il se dirigea donc dehors, à l'air frais, dans l'espoir de retrouver l'homme télépathe ou à défaut de s'aérer quelques instants pour faire passer sa migraine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Dim 11 Juil - 16:49

Comme il fallait s'en douter, son père ne croyait pas un mot de ce qu'ils lui racontaient. Gabriel pensait pourtant que l'intervention féminine allait pouvoir apporter un peu de crédibilité à ses mots, mais non. A la peur s'ajoutait désormais une pointe de colère, ne pas être cru dans un moment pareil était passablement vexant et n'arrangeait en rien la situation. Et puis, tout ceci était incompréhensible... Le cœur battant à tout rompre, Gabriel parvint à reprendre le sens de circulation inverse et repartit à vive allure alors que Jessica continuait les négociations avec le padre. Le jeune homme rétablit son rétroviseur afin de voir ce qu'il en était de la berline, derrière lui.

*Fais chier*

La voiture n'avait en effet pas lâchée l'affaire, puisqu'elle repartait également dans le sens inverse. Mais à la grande surprise de Gabriel, l'acte 2 ne dura qu'un court instant et les poursuivants continuèrent leur route vers d'autres cieux. Jessica confirma ce fait, mais Gabriel n'était pas rassuré pour autant, d'autant que son père semblait particulièrement en colère. Il resta aux aguets le reste du chemin, regardant nerveusement son rétroviseur et ses angles morts de peur qu'une berline aux vitres teintées ne tende une embuscade. Ce ne fut qu'une fois le portail de la propriété franchi, que la pression retomba graduellement. Gabriel gara le véhicule dans un coin de la cour, puis doucement, éteignit les phares et arrêta le moteur.

"Pfouuuuuu"

Un soupir qui venait du cœur, toute la pression retombait, et à présent, il était tellement heureux d'être arrivé en un seul morceau que la colère annoncée de son père passait aux oubliettes. Cependant en sortant du coupé, il ne put qu'aller vérifier les dégâts sur la carrosserie. En effet, le choc sur la glissière avait était plutôt léger, mais suffisant pour que la peinture en ait pris un coup. Le jeune homme se prit la base du nez entre son pouce et son index en fermant les yeux, exaspéré et soupira une nouvelle fois. Il en avait déjà marre de la soirée, et il repensait déjà au moment où il devrait repartir chez lui avec la peur au ventre...Totalement à bout et encore sous le choc, il laissa Jessica jouer les cavalières sans broncher, se rendant à peine compte qu'elle était encore présente. Elle aurait pu rester dans la voiture que ca aurait été la même chose...

Autour de lui il y avait beaucoup de voitures attendant le retour de leurs propriétaires, dont le vacarme s'entendait en dehors de la villa. C'était une de ces fêtes dont sa mère raffolait et dont le bon goût du maitre de maison, un goût raffiné, charmait toujours les invités. Un homme était à l'entrée, s'isolant probablement un moment pour retourner de plus belle un peu plus tard. Le faux couple finit donc par pénétrer dans la villa où tout le monde l'attendait, elle un peu moins... Tout était immense, comme à l'accoutumée, Samantha ne devait pas faillir à sa réputation. Un certain nombre d'invités étaient attroupés autour de deux corps étendus, probablement encore deux qui finissaient ivres morts après avoir abusé de la tequila. Cela dit, il était encore tôt dans la soirée, cela devait inquiétant. En regardant de plus prêt, Gabriel reconnu la grosse Carole... Tout était normal, alors...

Erik Conowell l'accueillit plus doucement qu'il ne l'aurait cru et se contenta d'une morale plutôt soft. Gabriel nota les paroles dans un coin de son cerveau, mais préféra ne rien rétorquer, pour le moment... Mère Conowell l'accueillit à son tour, apportant un peu de fraicheur et de réconfort. Gabriel esquissa d'ailleurs son premier sourire de la soirée en la voyant, et la salua comme il en avait l'habitude.


"Bonjour maman!" Lui dit-il en l'embrassant sur la joue et en l'enlaçant de son bras libre. Son autre bras était en effet accaparé par Jessica, qui semblait bien décidée à ne pas le lâcher, d'autant que Samantha semblait s'intéresser à elle. Gabriel s'empressa tout de même de calmer les ardeurs de l'une et de l'autre.

"Elle m'accompagne, oui, pour la soirée..."

Le jeune homme suivit ensuite son père vers les invités et collègues. Il commença alors à saluer d'une poignée de main ceux que son père lui présentait, mais ne put faire fi des invités KO alors qu'il reconnu parmi les deux, Mr Schmidt, l'un des principaux collaborateurs de son père, et accessoirement, père d'un de ses amis/connaissances.

"Que s'est il passé? Ils vont bien?"

Si la situation était grave, cela aurait mis en péril la suite de la soirée sans qu'il n'ait pu grappiller quelques dollars à la bonne vivante de service. Alexander passa près de lui sans dire un mot. Gabriel, croyant toujours que Jessica était une de ses œuvres, fit un signe de pouce discret de part et d'autre de sa gorge à l'intention de son frère, en signe de vengeance prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Lun 12 Juil - 8:54

La mère de Gabriel était ravie qu'il ait ramené une fille à la maison. Avec sa présentation dans le cercle des collègues de son père et l'arrivée de Jessica, c'était comme si le mutant venait de réaliser le rêve de chacun de ses parents.

"Je ne sais pas, ils ont fait une sorte de malaise." expliqua Erik. "Pourtant, il n'y avait pas d'huîtres au buffet. On n'en prend plus depuis que Larry Rothberg a fini la soirée aux WC."

Lorsque M. Schmidt remarqua la présence de Gabriel, il le dévisagea un long moment, comme troublé, puis lui serra la main, toujours un peu groggy. Sa femme, Carole, embrassa le jeune homme sur les deux joues.

Erik présenta fièrement son fils aux collaborateurs qui ne le connaissaient pas, puis lui indiqua de se restaurer avant le petit conciliabule de groupe qu'il organiserait un peu plus tard dans la soirée. Jessica revint immédiatement aux côtés de Gabriel et lui tendit une coupe de champagne.

"Ta mère est vraiment sympa !"
commenta-t-elle, aux anges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walentyn Szatanik

avatar

Messages : 1691
Taille : 1m73
Poids : 65 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Baron du string
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Lun 12 Juil - 9:05

L'air frais du jardin était vivifiant. Arrivant sur le perron, Alexander distingua nettement une odeur de cigarette flotter dans l'atmosphère. Cela provenait du mur près de la porte, contre lequel était adossé une silhouette indistincte dans la pénombre, mais dont le costume clair aurait pu être couleur crème. La lueur rougeoyante d'un mégot incandescent clignota dans l'obscurité.

"Tu t'en es pas trop mal sorti." lui dit la silhouette sans tourner la tête vers lui.

Alexander put reconnaître la voix du dénommé Walentyn.

"On peut dire que vous savez choisir vos cavalières, Gabriel et toi." ajouta-t-il en riant tout en soufflant sa fumée sur le côté, pour ne pas qu'elle revienne en pleine face d'Alexander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Lun 12 Juil - 15:24

Walentyn semblait être là, en train de fumer tranquillement. Alexander avança jusqu'à la balustrade et s'y appuya des mains en observant le ciel noir, parsemé d'étoiles. Il aimait la nuit, son calme et ses paysages.

L'homme lui adressa la parole, jugeant son intervention pas trop mauvaise.

- " Disons que j'ignorais de quel type de trafic il était question autour de mon frère. Et tout ce qui peut lui être néfaste m'est... "

Bénéfique. Il l'avait pensé, mais l'étiquette lui imposait de ne pas en faire part. A moins que le télépathe l'ait lu en lui.

- " ... insupportable. "

L'asiatique s'approcha alors de lui avec une curiosité mesurée. L'adopté eut un sourire en coin face à la réflexion sur les cavalières.

- " J'avoue que mon demi-frère semble avoir de forts mauvais goût en matière de femme, s'il en a... Mais j'imagine qu'il sait voir au delà et que Jessica est merveilleuse. "

Paraître. Ils étaient des frères aimants. Ou devaient le faire croire surtout. La plaie mondaine. Aimer tout le monde dont Gabriel alors qu'il détestait cet enflure.

- " Quant à moi... Il faut bien s'occuper de nos chères invitées. "

Et c'était une occupation purement pécuniaire. Mais là encore, inutile de le préciser.

- " Je compte sur votre discrétion à propos des quelques malaises malencontreux de cette soirée. " demanda-t-il avec un sourire entendu. Puis il étudia à nouveau le visage de cet homme tellement en dehors de sa place.

- " Pardonnez moi si je me trompe monsieur Szatanik mais vous sembliez mal à l'aise avec ma mère. Etait-ce elle ou était-ce votre première soirée de ce genre ? Si c'est elle, je vous prie d'excuser ma mère, elle veut bien faire ce qui a tendance à être dérangeant. "

Gratter des informations comme il pouvait. Ce personnage était intriguant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Mar 13 Juil - 14:56

S'éloignant de sa mère qu'elle laissait à la Merci de Jessica, Gabriel avait un peu peur de ce qu'elle pourrait lui raconter. Mais bientôt, il n'y pensa plus, passant en mode "Business & Destiny", il devait aller briller en papillonnant autour de ceux qu'il se devait de rencontrer. Monsieur Schmidt et sa femme se remettaient de leurs émotions pendant que le père de Gabriel lui expliquait le pourquoi du comment. Leur petit malaise commun avait de quoi laisser perplexe, surtout quand une histoire d'huitre se mêlait à l'explication. En fait, Gabriel soupçonnait un autre mollusque d'être à l'origine de ces malaises et comptait bien revenir sur cette histoire un peu plus tard. A hauteur de Roger Schmidt, celui le dévisagea étrangement, probablement encore sous le coup de son évanouissement, puis Gabriel le salua comme il se devait.

"Heureux de vous revoir Mr Schmidt! Voulez vous, vous et votre femme, quelque chose à boire, ou un brumisateur? Je dois avouer qu'il fait très chaud..."

Gabriel lui donna une explication comme une autre, cela dit, il faisait réellement assez chaud avec autant d'âmes en ébullition, les habitués comme les inconnus. L'homme semblait avoir vu un fantôme, ce qui fit un moment douter à Gabriel d'être réellement et physiquement à cet endroit. Se serait il encore transformé en fantôme comme il lui arrivait de temps en temps sans contrôle? Mais il se rassura bien rapidement, concluant que les poignées de main qu'il avait faites ces dernières minutes étaient une preuve suffisante de sa matérialité.

Il se dirigea ensuite vers Carole afin de débuter son numéro de séduction. Il arriva vers elle en écartant les bras.


"Ma-dame Schmidt!" Dit-il avec son plus beau sourire. Elle l'embrassa grassement sur les deux joues, et il lui rendit ses baisers tout aussi vigoureusement. "J'arrive et je vous vois étendue! Vous m'avez fait une belle peur, j'espère ne pas être celui qui vous a fait cet effet. J'ai moi-même failli tomber en vous voyant, vous êtes rayonnante ce soir!"

Tout en parlant, il escorta la Schmidt vers le canapé d'une main d'un parfait gentleman, puis chercha un serveur du regard. Lorsque l'un d'eux croisa son regard, il claqua les doigts à son attention et lui indiqua d'un signe d'apporter un verre de champagne à la corpulente fortunée.

"Je vous abandonne un moment, Madame Schmidt!" Dit-il en lui baisant la main d'un air désolé. "Le devoir m'appelle, mais vous ne vous débarrasserez pas de moi si facilement, je reviens vous voir dans un instant."

Après un clin d'œil, il laissa donc la Schmidt se remettre de ses émotions. La séduction des riches épouses était tout un art et Gabriel en avait appris beaucoup auprès de Carole, et il en usait et abusait avec un plaisir certain.

Gabriel retourna donc saluer le reste des éminents collègues et s'exécuta avec étiquette et assurance. Ceci fait, Erik lui donna un petit temps mort qui laisserait le temps à Gabriel de se remettre lui aussi de ses émotions, avant la suite des événements. Mais c'était mal connaître Jessica, qui accourrait déjà vers lui. Bien qu'il essai de se cacher sommairement derrière sa main, elle n'eut pas de mal à le retrouver. Toute aussi excitée, elle lui fit un très bref compte rendu de son entretien.


"Oui très sympa, en effet!" lui répondit il en saisissant le verre de champagne qu'elle lui tendait. "Mais aussi parfois très naïve..." Ajouta-t-il plus bas. "Alors ne lui raconte rien qui sortirait de ton imagination..." Son ton n'était pas menaçant, mais plutôt insistant. Il n'hésiterait cependant pas à hausser le ton si la jeune fille commençait à s'inventer une liaison avec lui, à plus forte raison auprès de sa famille. "On est bien d'accord, Jessica? Ne te fais pas d'idées, tu m'accompagnes, tu peux profiter de la soirée sans soucis, dans ton coin de préférence, mais c'est tout!.." Insista-t-il avant de boire une gorgée de champagne d'un air vaguement indifférent.

Il était de nouveau dans son fief, et la peur qu'il avait pu ressentir lors de la course poursuite précédente s'était déjà presque totalement envolée. Il repensa à la présence de Jessica. Au final qui était le traitre? Alexander ou Stewart, qu'il n'avait d'ailleurs pas vu, ce qui rendait le piège bien plus fourbe. Stewart n'était pas spécialement un excellent ami, mais le fait qu'il vienne également d'une famille très aisée leur donnait un certain nombre de points communs.


"Au fait, Stewart ne vient pas, lui? C'est bien lui qui t'as... heu... invitée?.."
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Mar 13 Juil - 20:07

M. Schmidt déclina avec embarras l'offre de Gabriel, puis prit la direction de la salle de bain afin de se rafraîchir dans l'intimité. Il semblait particulièrement décontenancé, plus en tout cas, que sa femme, qui laissa Gabriel la mener jusqu'au canapé avec une joie non dissimulée. Ses joues étaient bien roses, mais Carole reprenait du poil de la bête. Les flatteries du jeune homme ne devait pas y être étrangères.

L'enthousiasme de Jessica baissa d'un cran aux avertissements du mutant. Elle contempla un moment le bout de ses chaussures sans rien dire, puis reprit la parole, avec autant de discrétion qu'une réception mondaine le permettait.

"Tu sais, ta mère m'a dit qu'elle désespérait de te voir ramener une fille... Qu'elle se posait des questions... Ce serait peut-être bien que tu mettes ta timidité de côté, tu crois pas ?" tenta-t-elle une dernière fois en s'accrochant à deux mains à sa flûte de champagne comme à une planche de salut.

"Oh, Stewart... Si tu veux tout savoir, il m'a dit qu'il avait mieux à faire que de se pavaner comme un paon pour séduire une bande de vieux croûtons. Il n'avait vraiment pas l'air d'avoir envie de venir." répondit Jessica. Elle s'éloigna de quelques pas pour rendre visite au buffet.


Pendant ce temps, une voix masculine résonna dans l'esprit de Gabriel.

*Laisse tomber cette greluche et vient me rejoindre dans le jardin, je t'attends sur le perron.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walentyn Szatanik

avatar

Messages : 1691
Taille : 1m73
Poids : 65 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Baron du string
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Mar 13 Juil - 20:27

Son petit envoi télépathique passé, Walentyn tourna de nouveau son attention vers le jeune Alexander. Ils avaient enfin quelques minutes seul à seul, et le Polonais n'aurait peut-être pas de nouvelle chance de s'entretenir sérieusement avec ces deux gosses, raison pour laquelle il avait appelé Gabriel à les rejoindre dans le jardin, quoiqu'un peu abruptement. Mais si le résultat était là, ce serait l'essentiel.

Il scruta l'Asiatique depuis sa position, puis donna une pichenette à sa cigarette pour en faire tomber la cendre. Il esquissa un sourire rusé.

"Tu peux laisser tomber les ronds de jambes, on est entre nous."
lui dit-il. Et plus important : ils étaient sortis de cette foutue réception.

"Je suis pas venu vous cafter auprès de vos vieux, si c'est ça qui te tracasse." le rassura-t-il en secouant sa main libre. Il avisa alors qu'il ne savait même pas si les deux frères s'étaient révélés leurs pouvoirs. Qu'importe, si ce n'avait pas été le cas, c'était désormais chose faite, et bien faite.

"Ta mère... Nan, elle est au poil. Mais j'avais pas prévu de mettre les pieds dans un banquet à la base."


Il se pencha légèrement en avant pour vérifier que le groom n'espionnait pas leur conversation, puis reprit :

"Je viens spécialement des Etats-Unis pour vous proposer, à toi et Gabriel, de venir développer vos pouvoirs dans le groupe auquel j'appartiens. Nous formons les mutants et à nos heures perdues, on lutte contre le terrorisme, ce genre de choses... Tu as peut-être entendu parler des embrouillaminis à la Maison Blanche ?"

Il s'arrêta là pour le moment, attendant de voir si Gabriel viendrait attraper le train en route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Mer 14 Juil - 0:13

Jessica semblait avoir reçu le message, son visage montrait quelque signes de déception mais elle ne perdit pas totalement pied pour autant. Elle se raccrocha à la dernière lueur d'espoir qui lui restait et se présenta comme sa mère de substitution, à l'écoute avec un avis sur tout.... Etait ce là son dernier argument? Il s'en était sorti jusque là avec ses histoires de cœur et de c...oeur et y parviendrais encore par la suite. Il trouva Jessica presque pathétique pour le coup... Il était certain qu'elle serait capable de servir de bouche-trou en pleine connaissance de cause tout ca pour prétendre être aimée de lui, c'était quelque chose qu'il n'arrivait pas à comprendre et qu'il ne pouvait admettre un jour... Sauf si elle devenait immensément riche et qu'elle continuait à être aussi potiche en le vénérant, mais là encore, il doutait qu'elle soit aussi heureuse que lui pourrait se le permettre en vivant sa vie comme si elle n'existait que pour être un portefeuille ambulant. Cela l'énervait passablement qu'elle s'occupe de ses affaires. Elle ne savait rien de lui, et ne voyait en elle aucun intérêt particulier sur la question, d'autant que si elle le connaissait si bien qu'elle le prétendait, elle saurait que la timidité n'avait rien à voir la dedans, et qu'il était un redoutable prédateur lorsqu'il s'en donnait les moyens et bien sur, lorsque la proie en question avait plus de testostérone. Il hésita un moment à l'envoyer balader pour de bon, mais préférait se rappeler qu'à plus long terme, elle restait d'une utilité relative lorsque l'occasion se présentait...

"J'y réfléchirais, merci..." Se contenta t'il de lui répondre avant de prendre une nouvel gorgée de champagne.

Quelque chose dans les paroles de Jessica éveilla cependant la curiosité du jeune homme. De quel genre de question sa mère pouvait elle se poser le concernant? Avait-elle des doutes quant à ses préférences? Était-elle horrifiée à l'idée que son ainé ne finisse pas au bras d'une starlette hollywoodienne? Briller! Voila la devise des Conowell. N'y avait il qu'un seul moyen de le faire?.. A vrai dire, Jessica avait touché un point sensible. Il s'était déjà bien souvent posé ce genre de questions, mais préférais vivre au jour le jour en voyant ce qu'il en découlerait. Ce jour là était un jour somme toute assez particulier qui pouvait déterminer son future proche et plus lointain.

Comme il s'en doutait, Stewart avait donc fait son coup en douce et ne s'était même pas donné la peine de venir voir le résultat. Dans la retranscription des paroles de Stewart par Jessica, Gabriel se sentit comme visé. C'était donc ainsi qu'il le voyait? Comme une vil egocentrique qui aimait se pavaner dans la luxure, être présent partout et ostentatoirement, et ne cherchant qu'à vider les poches des riches héritières pour remplir les siennes?? Et bien... il avait tout à fait raison! Et i lavait encore plus raison de ne pas être venu! Un trou de balle en moins dans la fête la rendait d'autant plus plaisante, et Gabriel prendrait un plaisir bien plus grand encore à jouer les sangsues avec la mère de cette enflure.

En pleine réaction intérieure alors que Jessica allait vivre sa vie, Gabriel entendit quelqu'un l'interpeller.


"Pardon?" Dit-il en se retournant.

Mais vraisemblablement, tous les gens présents dans la pièce étaient soit en pleine discussion, soit occupés à tout autre chose que de s'intéresser à sa personne. Le jeune homme fronça alors les sourcils, en regardant partout autour de lui. Non, vraiment, personne... Mais cette voix, il n'avait pas rêvé pourtant... Les mots 'sur le perron' se répétaient dans sa tête comme si elles avaient directement été imprimées dedans sans que les oreilles n'aient à servir d'intermédiaire. Après tout, pourquoi pas?.. Jessica avait le dos tourné, et c'était l'occasion de la semer pour un moment. D'un coup, il se dirigea donc vers la sortie du salon, buvant la fin de son verre cul sec avant de le poser vide sur à côté d'une statue chinoise du XVIIIeme...

Passant la porte d'entrée ouverte, Gabriel aperçu d'abord son frère avant de voir l'homme avec qui il était. Voyant les deux hommes en conversation, il hésita un instant à approcher plus. Il estimait qu'un homme parlant plus de deux minutes avec son frère avait forcément quelque chose de louche... Mais alors qu'il entendait l'homme parler de maisons blanches, sa voix lui rappela quelque chose... C'était bien celle qu'il avait entendue quelques instants auparavant. Mais comment avait il fait pour disparaître si rapidement après lui avoir parlé? Et il le retrouvait, là au beau milieu d'une discussion qui semblait déjà durer depuis plusieurs minutes...


"Tiens!.. Ham...lexander!!" Dit-il avec un sourire trop beau pour être vrai. Puis se tournant vers l'inconnu d'un air pas tout à fait sur de lui:

"Hum... Excusez-moi. Est-ce vous qui... m'avez appelé?"
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   Mer 14 Juil - 1:17

Walentyn indiquait qu'ils pouvaient parler tranquillement. Mais tant qu'il ne le connaissait pas mieux, Alexander ne comptait pas laisser quoique ce soit dire qui puisse être relevé. Ce type avait peut être un micro.

Le personnage essaya ensuite de le rassurer. Déjà il ne raconterait rien, à priori, à ses parents adoptifs. C'était pas trop mal. Quant à sa mère, il semblait s'en être accommodé. Tant mieux ! Immobile, Alexander observa l'illusionniste vérifier que personne ne les écoutait. Et en effet, la suite valait quelque chose.

L'étrange télépathe parla d'un groupe auquel il appartenait et qui l'aurait envoyé les recruter, c'était le sens à comprendre, afin d'améliorer leurs pouvoirs dans un premier temps, ce qui était fort louable, mais qui pourrait parfois servir à combattre le terrorisme. Rien que ça.

Gabriel-tête-de-gland arriva à ce moment là. Il tombait mal, pour pas changer. Alex put entendre le sobriquet qu'il allait lancer lorsqu'il se retint en repérant l'homme. Il était passé en une seconde du mode "enflure de demi-frère" à "demi frère mondain". Le sourire hypocrite était de sortie.

Une fois de plus, il venait voir ce qui ne le regardait pas. L'homme s'intéressait à lui, Alexander, et bien sûr à cet imbécile aussi. Qu'est ce qu'il avait donc pour attirer toujours les regards à lui ? Qu'espérait-il en venant à leur rencontre ? Lui piquer son... truc. Sa proposition bizarre. En plus Walentyn allait le griller en tant que mutant face à son frère ce qu'il ne voulait pas du tout.

- " Je vous présente Gabriel, mon demi-frère. Monsieur Walentyn Szatanik me parlait d'une école où il enseigne. Et il venait de me poser une question à laquelle je répondrai simplement que je vois très bien de quoi il veut parler. "

Il aurait bien rajouté que la conversation était privée, mais si son frère devait également se voir proposer la chose, il n'avait pas le choix que de le laisser participer à la conversation. Il jeta un sourire faussement gentil à son frère et rajouta :

- " D'ailleurs, cette école te concerne également, semble-t-il. "

Il reporta son attention sur leur "invité".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours   

Revenir en haut Aller en bas
 
01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 01.01/22.C.Chihuahas, bourges & petits fours
» Apéro dinatoire : Petits fours, Verrines, amuses gueules ...
» [Diplomatie] Les Ambassadeurs, les Traités, les petits fours
» [Diplomatie] les Ambassadeurs, les Traités, les petits fours
» sos petits caniches toys doivent etre euthanasiés !!! HELP !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Terre 616 :: Océanie-
Sauter vers: