Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 04.26/27.L. Boire un p'tit coup c'est agréable.

Aller en bas 
AuteurMessage
Lazare Favro

avatar

Messages : 471
Taille : 1.80 mètre
Poids : 78 kilos

Feuille de personnage
Réputation:
1/15  (1/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: 04.26/27.L. Boire un p'tit coup c'est agréable.   Ven 14 Aoû - 16:31

Parc de Graymalkin Industries  Arrow

Le voyage en bagnole se fit assez rapidement mine de rien, bercé par les sonorités de son groupe de métal français préféré Lazare c'était un peu calmé grâce à la conduite. Conduire lui faisait un bien fou, il devait rester concentrer, même si parfois il s'était fait un peu plaisir avec de petites pointes de vitesse. Il avait dû se retenir une fois arrivé en ville, histoire de ne pas se faire gauler sa bagnole un de ses quatre, enfin si jamais cela venait à arriver il essayerait de convaincre la directrice de lui filer un peu d'argent... ou il volerait quelques trucs pour payer l'amande. Il aimait beaucoup cette bagnole, malgré le fait qu'il s'agisse d'une mustang de l'édition de vintage de 2020 imitant à la perfection une de 67 et qu'elle marchait aux carburants actuels, elle avait un beau bruit de moteur. Lazare c'était toujours demandé ce que ferait le bruit d'une véritable ford mustang 67.

Ils arrivèrent donc devant le bar habituel de Lazare, ce dernier se trouvait aux abords des quartier pauvres de la ville, ce n'était donc pas "la zone". D'ailleurs le bar devant lequel Lazare se garait, n'était pas un bar stéréotype du repaire de malfrat, c'était plus un repère de poivrot et de fan de musique rock et métal (d'où le nom Rock Box). Lazare sortit de la voiture et il pensa à rabattre son siège pour que Vadim puisse sortir, puis il entra dans le bar comme l'habituer qu'il était depuis trois semaines.

L'endroit semblait vieux certes, mais bien entretenu, la plupart du mobilier était en bois simple, il y avait quelques poutres apparentes et les murs en briques arboraient des guitares et des cadres contenant des vinyles, il y avait plusieurs photos de groupes et de festivals, Juste à côté d'eux en entrant trônait une petite estrade pour les quelques groupes de passage. L'endroit possédait aussi un petit coin ou était aménagé un jukebox, un billard et un jeu de fléchettes. A l'opposé de l'estrade se trouvait le comptoir, un homme y était assis et consommait, apparemment le seul client pour le moment et un homme massif se trouvait derrière le bar, bien en chair, le visage marqué, de longs cheveux noirs et une petite barbichette venait compléter le tableau. Il portait plusieurs bagues, tatouages et bijoux informant sur ses goûts musicaux.
.:
 

Quand Lazare entra l'homme leva la main en signe de salut, ce à quoi Lazare répondit de la même manière. Et dire qu'il était à ce comptoir un peu plus tôt dans la journée.

Lazare choisit rapidement une petite table pour s'y installer dans un soupire, attendant que Bob (le patron/barman) vienne prendre la commande. Laz' aimait cet endroit, pour le style, la clientèle, mais aussi pour Bob. Dans d'autre endroit les gens sont mal à l'aise avec un mec aux yeux jaunes pouvant leur grogner dessus quand il n'est pas jouasse. Ici c'était différent, Bob se foutait bien de ce que pouvait être les gens tant qu'il consommait et qu'il payait comptant. Il préférait un mutant payant directement, qu'un humain consommant avec ardoise en plus sous ses airs de rockeur bourrin, ce mec était assez sympa et il avait toujours des anecdotes de folie à propos des concerts qu'il faisait avec son groupe dans sa jeunesse. D'ailleurs il arriva rapidement à leur table :


Okay, j'vous sers quoi les gars ? Par contre, j'avoue que j'ai pas grand chose pour les moins de 21 ans, c'est rare par ici.

Il fini sa phrase avec un sourire aux lèvres un rire bref, mais franc. C'est vrai qu'en général, y'a jamais de touriste ou de gamins par ici, juste des pochards, leurs femmes et d'autre métalleux. D'ailleurs le fauve eu un petit sourire à la remarque de Bob et il répondit rapidement :

Une bière pour moi, pour eux... Du coca ça vous irait les morveux ?


Bob était juste à côté de Féral et comme les deux "morveux" était en face de l'animal, ils pourraient sans mal remarquer que Lazare avait sortit quelques centimètres de ce qui semblait être une flasque d'alcool, qu'il replaça discrètement l'objet sans que Bob ne le remarque. Oui l'animal comptait ne pas laisser les mioches sans leur dose, par contre il faudrait se contenter de whisky.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 04.26/27.L. Boire un p'tit coup c'est agréable.   Lun 17 Aoû - 17:34

Parc de Graymalkin Industries Arrow

Lazare semblait vraiment mettre un point d'honneur à paraître le plus antipathique possible. Si la compagnie des jeunes mutants de Graymalkin Industries l'insupportait à ce point, pourquoi ne les envoyait-il pas, tout simplement, se faire voir ailleurs ? Malo voulait bien se montrer sympa et patient mais il ne fallait pas trop pousser mémé dans les orties. L'animal avait beau être un (presque) compatriote, il y avait des limites à ne pas franchir. Ce n'était pas parce qu'il était plus grand et, à priori, plus fort que le gamin que ce dernier allait s'écraser. Le dernier "grand" à l'avoir ainsi provoqué (et sous-estimé en quelque sorte) s'était retrouvé avec une fracture du crâne. Certes, la blessure avait été totalement involontaire car jamais Malo n'aurait blessé intentionnellement un camarade, mais dans le feu de l'action, tout devenait possible, surtout avec le tempérament impulsif du jeune Breton.

"Eh… Keep cool…", répliqua-t-il néanmoins. "Personne va t'le piquer, ton os… Putain… Arrête tes conneries !"

Tout en jurant, Breizh se récupéra d'extrême urgence suite au coup de frein brutal. Une main sur la ceinture de sécurité, l'autre en opposition pour amortir le choc avec le tableau de bord et les dégâts furent minimes, ne nécessitant même pas une téléportation d'urgence vers l'extérieur.

Secouant sa main ankylosée d'avoir supporté le poids de son corps, Malo jeta un regard furieux au conducteur, tout en attachant rapidement sa ceinture, retenant une nouvelle remarque mordante que Lazare n'aurait même pas écoutée.

~~~~~~

Le trajet fut finalement assez tranquille, le volume sonore du groupe de métal suffisant à décourager la moindre tentative de discussion. De toute façon, l'autre mal-embouché aurait surement encore laissé éclater son côté acariâtre sans que cela n'apporte rien de positif… Lazare semblait tellement convaincu de n'avoir besoin de personne qu'il fallait espérer qu'il ne se retrouve pas, un jour, en position de devoir demander de l'aide. Son ego risquait de ne pas supporter devoir son salut à l'intervention d'un élément extérieur, surtout aussi insignifiant que Malo ou Vadim.

Surprise, le bar choisi par Lazare n'était pas un ignoble troquet miteux, où la crasse aurait régné en maître. Malo s'était attendu à trouver un endroit où l'odeur d'alcool et de vomi aurait prévalu, peut-être juste surpassée, et encore, par celle d'urine, mais non. Le bisto était propre. Un peu vieillot, certes (certains diraient "vintage") mais très correct, dans le plus pur cliché des films de gangsters du siècle précédent. Même le barman était dans le ton (la cinquantaine attardée, se la jouant métalleux rebelle)…

Malo se glissa rapidement derrière la table choisie, rapidement rejoins par Vadim, son complice de toujours et arriva vite la question des consommations. Bien entendu, même dans un endroit comme celui-là, le patron n'allait pas prendre le risque de servir de l'alcool à des mineurs – même en se hissant sur la pointe des pieds et en prenant l'air méchant, jamais les membres du gang des terreurs en culottes courtes n'arriveraient à donner le change.

Tordant sa bouche dans une grimace désabusée mais sans s'offusquer de ce faire traiter de "morveux", Malo hocha la tête pour valider la suggestion de Lazare. Le Breton aurait bien sifflé une bière, lui aussi, ou une bolée de cidre mais les enfants américains étaient de vraies demi-portions et il était bien obligé de faire comme si il entrait dans ce moule.

Par contre, la petite flasque montrée discrètement par Féral amena un regard interrogateur et légèrement dubitatif. Le griffu proposait certainement "d'arranger" un peu leur coca avec une mixture quelconque mais Malo n'était pas certain que son gosier supporte de l'alcool trop fort, le souvenir d'une certaine gorgée de bière avalée déjà en compagnie de l'animal restait encore assez frais dans sa mémoire…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Vadim Leskov

avatar

Messages : 390
Taille : 1m52
Poids : 41 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: Caïd des Récrés
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 04.26/27.L. Boire un p'tit coup c'est agréable.   Ven 21 Aoû - 22:01

Vadim ne releva pas la provocation de Feral. Il se demandait intérieurement si tous les français étaient aussi grande gueule et hyperactifs. Lazare était dans la catégorie "beuglant agressif", le genre à aimer les défis, les "tes pas cap' " et à se la jouer taciturne mal dégrossi. En général, c'étaient des mecs fragiles qui se donnaient juste un air et aimer montrer qu'ils avaient la plus grosse. Étant une crevette, le petit russe avait croisé pas mal de gars comme ça au collège : grand, fort, macho le plus souvent, les parangons du "deux cerveaux un muscle" à la récré. Mais, là, tout de suite, le show du français lui passait au dessus.

Il avait suivi Malo plus que Lazare dans la voiture et avait été silencieux durant tout le trajet. Seul le coup de frein qui avait projeté le jeune téléporteur contre le tableau de bord avait tiré le blondinet de ses inquiétudes.

Arrivée à destination, Zero-G cligna des yeux en voyant le bar. Finalement, pas besoin de voyager loin pour trouver ce genre d'endroit. Sauf que, à la place du drapeau russe et des ouvriers mal embouchés, c'était ambiance rock-metal et drapeau américain. Cela arracha un sourire à l'ado. A son corps defendant (quoique), il aimait bien ce genre d'endroit. Son grand frere, maintenant agent chez Arcade, l'avait emmené dans ce genre de bar, un an auparavant. Un gamin au milieu de jeunes recrues militaires, de l'armée de l'air soviétique. Un petit frères aux basques de son mauvais garçon de frangin.

Les choses avaient-elles vraiment changée? Son grand frère était une sorte de mutant refoulé bossant pour les safarimen de son espèce. Et, finalement, après quelques missions avec les x-men, grandir avait plus été une sorte de massue qui vous tombe dessus plutôt qu'une entrée vers un paradis convoité. Et là, il trainait avec deux frenchies, dans un bar 100% américains jusqu'aux tatouages, à planifier une attaque armée sur une organisation anti-mutante.

La vie banale et routinière d'un x-men, quoi...

Vadim leva son minois vers le cinquantenaire, les oreilles emplies des tubes d'une autre époque, où les super-héros mutants (ou en armure) arrivaient en prenant la pause pour sauver les veuves et les orphelines.

Si le gamin ne s'offusqua pas de ne pas pouvoir commander une bière (les bières américaines étaient de toute façon dégueulasses), son regard ne manqua absolument pas le reflet métallique de la flasque sortit par Féral. Bon, un point pour le bad boy français! Un sourire détendu aux lèvres, le mini-slave acquiesça à l'offre : "Coca etrre parrfait!" Par réflexe, sa main se glissa dans la poche de son short pour faire tourner son briquet. C'était pas mal comme endroit pour une réunion!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazare Favro

avatar

Messages : 471
Taille : 1.80 mètre
Poids : 78 kilos

Feuille de personnage
Réputation:
1/15  (1/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 04.26/27.L. Boire un p'tit coup c'est agréable.   Jeu 3 Sep - 15:28

Après que Bob soit reparti pour le comptoir, Féral s'étira un peu en baillant, découvrant totalement ses crocs, il commençait à être un peu fatigué mine de rien, entre le taf, l'alcool, la séance avec Damian et l'alcool (encore), il avait un petit coup de barre, en plus la suite allait être de la parlotte apparemment donc pas le plus excitant, mais bon.

L'animal s'étonna même un peu que Malo et Vadim ne le lancent pas directement sur le sujet, après tout le breton est un moulin à parole et le russe semblait tout de même assez curieux vis-à-vis d'Arcade, mais il appréciait ce petit silence, lui qui n'aimait pas trop parler et écouter les autres il appréciait ce moment d'accalmie avant que la machine à parler française se remette en mouvement. Il jeta un coup d'oeil en arrière et il vit Bob qui finissait de remplir le dernier vers, c'était l'avantage quand il n'y avait personne : service rapide. Le cinquantenaire vint servir la commande et il repartit derrière le comptoir pour continuer sa discussion avec l'habitué.

Féral quant à lui rapprocha les verres de coca pour y verser une dose de whisky dedans, Malo serait content, car cela ne serait pas aussi dégueu' que la bière qu'il avait bu avec lui la dernière fois et sans être bourré, ils sentiraient les effets avec ce qu'il leur mettait, puis il leur posa les verres devant eux et après une gorgée de sa propre bière il commença :

Okey, Vadim avant d'entrer dans l'vif du sujet j'vais te dire une série d'mot, dis moi si certains t'sont connus : Boris Iléa, trahison, enfants, école détruite, Ouroumov, Trafalgar, 3.14, Pym.

Il se doutait que certains mots n'avaient aucun rapport avec lui, mais il s'était fait chier à les retenir, il ne savait pas encore si toutes ses choses faisaient partie du passé et si oui ou non elles joueraient un rôle dans toute cette histoire, mais il devait en avoir le cœur net. Et puis honnêtement il ne savait pas ou commencer, toute cette histoire lui était tombée dessus parce qu'il était au mauvais endroit au mauvais moment, même si Amy lui aurait dit que c'était le destin il se doutait qu'elle n'avait fait que mentir depuis leur rencontre, ou presque.

[hj : désoler pour le temps d'attente.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 04.26/27.L. Boire un p'tit coup c'est agréable.   Ven 11 Sep - 11:20

Les lèvres closes tant que des oreilles indiscrètes et "non-habilitées à en connaître" se trouvaient à proximité, Malo avait patiemment et silencieusement (comme quoi, tout était possible) attendu que le dénommé Bob s'éloigne, son service accompli, pour entamer la conversation. Tout en suivant du coin de l'œil droit le propriétaire du bar qui regagnait son comptoir, le gamin remarqua, du coin de l'œil gauche (ce qui l'amena à loucher de façon horrible), un mouvement suspect du côté de son verre. Lazare mettait donc sa promesse muette à exécution et agrémentait quelque peu la boisson insipide de ces cadets.

"Bon, alors, vous m'mettez au parf…", commença-t-il avant de se faire interrompre par une succession de mots bizarres, apparemment sans aucun rapport entre eux, que le griffu énonça à l'intention de Vadim.

Du coup, le Breton choisit de se taire (temporairement, bien sûr) afin d'observer la réaction de son complice. Machinalement, il rapprocha son verre et le regarda avec méfiance avant de le porter à son nez pour sentir la mixture. Rassurée par l'odeur de l'alcool, le téléporteur y trempa les lèvres avant de reposer rapidement son verre. Pur, le whisky restait quand même encore un peu fort, même pour un garçon élevé quasiment au cidre (dès le biberon).

Attendant donc d'avoir des informations sur le complot dans lequel avaient trempé ses deux compagnons de mauvais coup, Malo entreprit de transférer la bouteille de coca dans son verre. L'avantage avec le mazout américain, c'est que l'apport de whisky devenait totalement invisible et que, une fois dilué, sa consommation ne poserait plus aucun souci au vaillant mutant qui ne se voyait pas échouer face à un défi aussi ridicule.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 04.26/27.L. Boire un p'tit coup c'est agréable.   

Revenir en haut Aller en bas
 
04.26/27.L. Boire un p'tit coup c'est agréable.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ♪♫ Allez, viens boire un p'tit coup au bar du coin ! ♫♪ (pv Naoki)
» 109 entrée de la ville de Buffalo | Boire un peu coup c'est agréable... *Roxy
» Allez viens boire un p'tit coup à la maison (ilyas&sarah)
» Il ne faut pas boire de sang.
» Manger et boire restent un luxe pour la grande majorite!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: San Francisco :: La ville :: Bas-fonds-
Sauter vers: