Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Bureau de Neith Harlow

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lorenzo Mancini

avatar

Messages : 999
Taille : 1m83
Poids : 72 kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: En muto-ménopause
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Bureau de Neith Harlow   Mar 11 Aoû - 21:06

Le mort-vivant garda la main de Lily-Neith dans la sienne mais il ne la porta pas à sa bouche, il vint la placer sur son crâne dégarni. Il manipula le membre de façon à ce qu'il tapote la tête du zombie comme s'il souhaitait exprimer quelque chose. Néanmoins, la manipulation s'arrêta là lorsque Neith intervint pour bloquer tous les mouvements de son collègue. Aussitôt, Lorenzo se retrouva dans l'incapacité de bouger. Ses cordes vocales elles-mêmes, déjà fort atrophiées, ne pouvait même plus vibrer. Heureusement les organes physiologiques du mutant n'avaient pas subi la même immobilité.

Au même moment, Lily-Neith s'insinua dans l'esprit de Claymore. La doyenne s'aperçut aussitôt que les pensées de son confrère étaient fragmentées comme dans un rêve. C'était brouillon, chaotique : les pensées étaient fugaces, certaines très étouffées et le tout n'avait rien de cohérent. Néanmoins, l'ensemble était obscur et très simple. Tout ceci manquait de profondeur.

A la question de Mask, les pensées de Lorenzo s'éclaircirent :

*La garce ! Regarde ce qu'elle nous a fait ! Elle nous a immobilisé et maintenant, elle s'incruste dans notre esprit... Elle est belle la confiance chez les X-men ! Et d'abord qui es-tu ?*

La signature télépathique était bien celle de Lorenzo même si Lily-Rose ne pouvait en être certaine comme elle n'était jamais entrée dans l'esprit de Claymore.

*Que viens-tu faire ici télépathe ? Lutter contre l'inévitable ? Comprendre l'incompréhensible ? N'as-tu pas autre chose à faire ? Un passé à cacher ? Des remords à oublier ?*
Interrogea la voix avec agressivité. *Déguerpis d'ici ! Tu n'est pas la bienvenue chez nous ! Il faut vraiment que je te l’apprenne ?*

Ces pensées étaient étranges car elles semblaient résonner en écho.

*Mais je suis néanmoins satisfait que tu sois-là, ça rend ce premier contact plus facile et je t'en remercie... Le moment est sans doute mal choisi ? Deux Neith dans la même salle... L'une de vous doit être Lily-Rose... La vieille peau suivrait-elle une cure ? Ah vraiment... Les X-men sont bien lôtis ! Mais je compte bien y remédier...*


Ce qui était en tout cas remarquable c'est que Lorenzo était très prolixe. Les pensées s'enchaînaient presque sans interruption. Mais n'était-ce pas le propre des pensées ?

La mentaliste tenta de fouiller encore plus l'esprit du médecin mais il n'y avait rien d'autres que ces pensées superficielles : comme si une toile noire occultait tout le reste. Il était impossible d'avoir accès à la mémoire de Lorenzo pour une raison qui échappait pour le moment à la mutante.

Parallèlement, avec l'esprit de Lorenzo désormais occupé, les démangeaisons semblaient s'apaiser mais elles ne disparurent pas totalement...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neith Harlow

avatar

Messages : 726
Taille : 1m65
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Attachante petite taupe
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Bureau de Neith Harlow   Mer 12 Aoû - 11:20

Finalement non, il n'y avait pas d'agressivité dant le geste de Lorenzo. Neith poussa un soupire de soulagement qui s'estompa bien vite sous la réaction de sa copie (non?) conforme. Etait-elle du genre à vouloir avoir le contrôle sur les esprits de ses collègues, ou l'imitation de la doyenne était-elle faussée par les aléas de son pouvoir? Elle préféra, pour sa fierté personnelle, miser sur ses seconde option alors qu'elle rectifiait, sur un ton qui aurait pu paraître un peu sec, malgré son expression de dégoût lié à l'odeur emplissant la pièce.

"Sous SON contrôle, Lily-Rose..."

Répugnée au possible, il lui semblait presque pouvoir visualiser la pestilense remper le long des murs, se fondre dans le moindre textile présent, ronger le mobilier en bois... La télépathe réprima un frisson en contournant le fauteuil.

Si les premiers pas furent incertains, l'élan donné lui permit de se reprendre et elle tâcha à son tour d'aller saisir les pensées du cadavre ambulant, puisque sa physionomie actuelle faisait qu'il n'avait pu pousser qu'un râle à défaut de prononcer un mot. Si elle loupa les premiers commentaires, et heureusement aussi, la si délicieuse insulte balancée dès les premières secondes, elle ne loupa cependant pas une miette de l'agressivité latente et des reproches qui lui étaient faits. A nouveau elle pris une grande inspiration, et retint un haut-le-coeur puisque ce n'était pas une si bonne idée, en retenant ses propres pensées pour ne pas rentrer directement et très grossièrement dans le lard mental putréfié du médecin décomposé. L'esprit de Lorenzo était à son tour chaotique. Décidément ce genre de problème devenait récurrent à Graymalkin. Pour un peu, elle en viendrait presque à regretter l'époque malsaine des abus de lobotomies. Elle voulu aller chercher elle-même la raison de l'apparence de Lorenzo, mais l'accès aux profondeurs du cerveau de son collègue lui fut interdit. Perplexe, elle fronça les sourcils. Le problème viendrait-il d'elle? Neith en doutait fortement. Elle se reporta sur Lily-Neith.

"Inutile de le retenir, je suppose."

Elle-même relâcha tout blocage, avant de poursuivre la conversation dans la tête des deux autres protagonistes. Savait-on jamais, peut-être que l'ouïe du zombie était déjà décomposée.

*Avant de remédier à quoi que ce soit pour les x-men, commençons déjà par remédier à la situation actuelle. Tout d'abord, j'apprécierais que tu maîtrise ton agressivité, Lorenzo. Que tes pensées soient claires ou non, il n'en demeure pas moins que j'apprécie moyennement ce genre de ton, surtout de la part d'une personne venue spontanément dans mon bureau.*

Elle marqua un temps d'arrêt en s'immobilisant sur le côté de Lily-Rose et Lorenzo en plein face à face avant de poursuivre, sur un ton suspicieux.

*Aurais-tu augmenté la posologie du kick?*

Sans quoi elle ne voyait pas trop comment son pouvoir aurait pu lui échapper à ce point. A moins qu'il ne s'agisse pas de perte de contrôle et que le médecin révélait une part dominante de personnalité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neith_Harlow

avatar

Messages : 2426
Taille : 1m72
Poids : 70 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Sur répondeur
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Bureau de Neith Harlow   Jeu 13 Aoû - 20:08

Neith² tressaillit au contact du crâne dégarni du cadavre ambulant. Il y avait là, certainement, un message à décrypter. Désignait-il par là son "mal de tête" ? Mais ce n'est pas en fouillant l'intérieur du cerveau maudit qu'elle y vit plus clair. Jusqu'à ce que les pensées de son collègue verbalisent... et l'insultent, et l'outragent, et la renvoie à son statut minable.

...

Heureusement la télépathe² était au-dessus de ce genre de vociférations, malgré les démangeaisons persistantes.

Dans l'embroglio de pensées qui la heurtèrent, elle faillit presque pourtant ne pas entendre les propos de son double énoncés à haute voix.

"Hm ? Son contrôle ? Effectivement."

Répondit-elle aussi posément que possible vu la situation nauséeuse où elle se trouvait. Faire cesser cette puanteur inextricable ! Faire taire cet impertinent ! Grâce au sang froid de Neith, elle força doucement pour retirer sa main de la tête de l'Italien décomposé.

*Calme-toi, jeune trépassé. Nous sommes là pour te soutenir. Tu nous mets tous en danger en utilisant ton pouvoir sur moi. Veux-tu que je me gratte pour enlever ma "vieille" peau, comme tu dis si mal ?*

Elle non plus ne loupa pas une miette de l'agressivité latente et des reproches qui lui étaient faits. A nouveau elle prit une grande inspiration, et retint un haut-le-coeur puisque ce n'était pas une si bonne idée, en retenant ses propres pensées pour ne pas rentrer directement et très grossièrement dans le lard mental putréfié du médecin décomposé. L'esprit de Lorenzo était à son tour chaotique. Décidément ce genre de problème devenait récurrent à Graymalkin. Pour un peu, elle en viendrait presque à regretter l'époque malsaine des abus de lobotomies. Devait-elle s'auto-lobotomiser ? Pourquoi pas ?

Elle voulut aller chercher elle-même la raison de l'apparence de Lorenzo, mais l'accès aux profondeurs du cerveau de son collègue lui fut interdit. Perplexe, elle fronça les sourcils. Le problème viendrait-il d'elle? Neith² en doutait fortement. Elle se reporta sur Neith, au moment où celle-ci faisait le même geste, suite à une même chaîne de pensées.

"Oui, inutile, mais attention son agressivité à mon encontre est toujours active..."

Informa-t-elle sa collègue, avant d'approuver mentalement les paroles que Neith transmit en pensée à Lorenzo. Il fallait le remettre à sa place où l'on n'arriverait à rien. La question sur le kick était très pertinente et faisait écho à ses propres déductions.

Neith² resta calme en apparence, mais mentalement (et olfactivement, et dermatologiquement) sur la défensive. La perspective d'un mutant aussi puissant que Claymore devenu enragé était effrayante. Plutôt que céder à la panique il valait mieux l'écouter et lui faire confiance... jusqu'à un certain point.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Mancini

avatar

Messages : 999
Taille : 1m83
Poids : 72 kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: En muto-ménopause
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Bureau de Neith Harlow   Jeu 13 Aoû - 21:29

Lorenzombie tourna sa tête vers Neith qui venait de le libérer son étreinte mentale. Ses yeux vitreux sondèrent les siens pendant qu'elle lui reprochait son agressivité.

*Et patati et patata ! "Il n'en demeure pas moins que j'apprécie moyennement ce genre de ton"*
Reprirent les pensées de Lorenzo dans une imitation assez fidèle et pleine de sarcasmes. *Bon Dieu ! T'es vraiment un cul-serré Neith ! Une parfaite bureaucrate ! Mais on n'est pas dans tes sphères politiciennes ici : Neith Harlow. Tes manières de Miss tu peux te les mettre bien profonde, si tu vois ce que je veux dire...*

La voix s'amusa elle-même de ses propres réflexions tandis que le zombie désormais libre, partit s'installer sur l'un des fauteuils près de la fenêtre avant de croiser ses jambes déchiquetées.

*Bien bien bien... Trêve de bavardages inutiles si tu le veux bien Neith... Reprenons tous les trois. Je vais éclairer vos lanternes visiblement plongées dans la perplexité... Le kick comme vous dites nous a donné la vie. Nous n'y sommes pour rien, nous n'avons pas augmenté "la posologie".*

Passant sa main cadavérique sur son menton en signe de réflexion, les pensées de Claymore se poursuivirent tandis que son pouvoir venait de prendre fin sur les bras de Lily-Neith :

*Pas besoin que tu grattes, seulement il faut que nous déversions ce trop-plein... Cette forme de notre pouvoir, insuffisamment utilisée, réclame aujourd'hui sa part... Mais j'imagine que je peux la retenir pour le moment.*


Les deux télépathes comprirent que cela agaçait le mutant d'avoir à répondre à leurs questions. Il avait autre chose en tête : il voulait...se présenter.

*Je m'appelle Dario : je suis la part de Lorenzo qu'il n'apprécie pas et dont il a peur... Je fais désormais pleinement partie de lui et je ne crains donc pas de me révéler à vous car vous ne pourrez jamais rien contre moi... Du moins en l'état actuel des choses et je sais qu'il ne voudra pas y mettre fin. Il essaie et il essaiera mais le sacrifice est trop important pour lui. Donc je resterai tant qu'il aura besoin de moi... Et je crains pour vous que ça ne s'arrête jamais... Depuis qu'il est chez les X-men, Lorenzo a bien changé... Il s'est éloigné de ses tendances névrotiques et il a trouvé un certain équilibre auquel il se raccroche désespérément. Je dois vous avouer que ça m'est plutôt profitable. A refouler certaines choses, elles peuvent refaire surface à la faveur des circonstances...*


Les lèvres ravagées de Lorenzo s'étirèrent en un sourire étrange dont il était difficile de deviner l'expression.

*Bien évidemment avant de venir ici, j'ai pris quelques dispositions... Là, dans ma tête.*
Ajouta Dario en tapotant son crane du bout de son index. *Il est donc inutile de tenter quoi que ce soit pour me détruire... La synergie de nos pouvoirs est tout bonnement parfaite...* Les pensées se turent l'espace d'une seconde avant de reprendre : *Autant nous habituer maintenant les uns aux autres...car vous allez devoir composer avec moi dorénavant. Agissons comme à notre habitude donc ! En tant que collègue, puis-je ainsi m'enquérir de la santé de ma très chère Lily-Rose ? Neith est-elle utile à ton rétablissement ? Si je vous ai dérangé, je m'en excuse platement. Un seul mot de vous et nous ne resterons pas plus longtemps. Lorenzo se fera un plaisir de respecter votre intimité...*

La forme physique de Claymore fit la grimace tout en taisant ses pensées pour écouter la réponse de ses interlocutrices.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neith Harlow

avatar

Messages : 726
Taille : 1m65
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Attachante petite taupe
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Bureau de Neith Harlow   Mar 18 Aoû - 17:36

Bizarrement, oui, Neith voyait très bien ce qu'il voulait dire. Et si son fondement était déjà passablement rempli, c'était principalement par ce qui allait suivre. Pensive tout d'abord, elle écoutait avec attention tout le flot de pensées que la chose putréfiée lâchait à la suite. Dès le premier "nous", elle percuta que ce qui allait viendrait ensuite allait être tout particulièrement détestable. Ce qu'elle se confirma mentalement. Elle tâcha de résumer:

Pas d'augmentation du kick, Lorenzo avait de base présumé de ses forces et s'était retrouvé dépassé par un aspect de son pouvoir qui avait jugé bon de s'octroyer une personnalité. Depuis combien de temps celle-ci était-elle présente? Bien longtemps sans doute. L'état de faiblesse de Lorenzo lui avait offert une merveilleuse opportunité, ce qui de fait soulevait pas mal de question chez Neith, mais elle y reviendrait.

La seconde personnalité débordait de prétention et de mépris pour ce qui n'était pas lui, à en juger par la grâce qu'il accordait à Lily-Neith en faisant l'effort de retenir son pouvoir - qu'il ne contrôlait pas plus au final - ce qui était accessoire à son sens. Seul comptait sa présentation.

Dario donc. Une rencontre intéressante, dont la dissimulation jusqu'alors prenait tout son sens. Qui voudrait exprimer ouvertement une telle part de personnalité? L'énumération de faits ne cachait en rien la prétention sous-jacente et le désordre qu'il avait établi dans ses pensées décomposées révélaient bien que s'il se méfiait de télépathes au point de préférer mettre en avant son potentiel destructeur à défaut de ses objectifs d'implication en tant que personne supplémentaire à Graymalkin.

La perspective de détruire ce truc ne passa même pas par l'esprit de Neith. Non, en fait, ce qui lui traversait l'esprit tenait plutôt en un flot de questions, telles...
Lily-Rose et les autres anciens professeurs avaient-ils eu connaissance de l'instabilité de Lorenzo avant de le tolérer parmi eux ou la perspective d'avoir un guérisseur avait-elle primé sur toute autre considération?
Ce Dario se rendait-il compte qu'en mettant en évidence son potentiel destructeur à défaut d'un soucis d'aide rendait rendait sa protection, tout comme son être tout entier, plus menaçant que tolérable? Si oui, c'en devenait affolant.
Compte tenu des circonstances, parmi les deux seuls anciens professeurs restants, on avait une qui ne gérait aléatoirement les caractères intégrés par son pouvoir et un autre qui s'était purement et simplement fait dominé par ce dont il redoutait.
Que penseraient les élèves s'ils savaient que ceux-là mêmes qui avaient comme devoir de leur apprendre à gérer leurs compétences étaient incapables de le mettre en pratique pour eux-mêmes?
Ne restait plus qu'Aurock, dont la cote de popularité n'était pas vraiment au meilleur de sa forme, et Morgan, mais compte tenu de la facilité avec laquelle il s'était débarrassé de la corvée de lecture avec Blancpoil, elle se demandait s'il serait en mesure de pousser son implication suffisamment loin pour apporter un soutient indéfectible au moins à l'égard des élèves.

Neith se sentit seule. Désespérément seule. Et elle avait tout à coup une angoisse indiscible qui lui étreignit le coeur quant à la sécurité des élèves. Ces gosses étaient mal partis. Et si Beckett avait des méthodes auxquelles elle ne pouvait plus s'identifier, il n'en demeurait pas moins que sur le fond, elle avait raison. Cet établissement partait purement et simplement à la dérive et, aussi horrible que ce soit pour elle de l'admettre, Graymalkin n'avait qu'une viabilité chancelante si les choses continuaient à s'égarer sur ce terrain.
Elle resta de longues secondes silencieuses, en raison de la pestilence qui ralentissait ses réflexions. Elle avait une atroce envie de vomir. Finalement, elle se tourna face à Lily-Neith.

*Bien. Poursuivons toujours par télépathie, je préférerai éviter que des élèves entendent ce qui va suivre.*

Elle se tourna vers la personnalité moisie qui infectait son bureau.

*Dario Merci pour cette présentation très révélatrice.*

Elle réprima un nouveau haut-le-coeur en posant une main sur son décolleté, avant de se reprendre. Il allait falloir qu'elle prenne une décision, car les nouvelles informations intégrées changeaient beaucoup de choses sur les objectifs moraux qu'elle avait choisi d'adopter en démissionnant du bureau.

*J'ai énormément de respect pour toi Lily-Rose, tout comme j'en ai pour Lorenzo. Mais si dans quarante-huit heures l'un de vous ne s'est pas repris suffisamment pour assumer son rôle pédagogique, alors je crains que Graymalkin ne perde la majeure partie de sa raison d'être. Si l'un de vous reprend le contrôle de sa situation, alors cette conversation n'aura jamais eu lieu. Dans le cas contraire, et n'ayant ni l'ancienneté ni les prétentions nécessaires pour vous dire comment diriger une école, je m'en irais. Maintenant si vous voulez bien m'excuser...*

Lor... Dario se trouvant dans la fenêtre, le doux air entrant se teintait instantanément de relents cadavérique. Bien trop pour les délicatesse olfactive de Neith. Elle poursuivit à haute voix.

"J'ai besoin de prendre l'air."



Arrow vers l'extérieur, sauf si retenue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neith_Harlow

avatar

Messages : 2426
Taille : 1m72
Poids : 70 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Sur répondeur
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Bureau de Neith Harlow   Ven 21 Aoû - 14:13

Tout comme son double, Mask fut attérrée des mots insultants de leur collègue à leur égard, mais elle garda aussi son calme. Ce "Dario" se révélait un cas intéressant, malgré tout ce que cela impliquait de désagréable. Elle croisa les bras, songeuse.

Ainsi Lorenzo avait confiné en lui la part sombre de son pouvoir, et en avait développé une personnalité déviante et méprisante. Pour la doyenne, qui avait les drogues en sainte horreur, il était évident que le kick jouait un rôle malsain dans cette évolution. Elle en fut très peinée pour son collègue et ami. Sa propre déchéance l'avait rendue aveugle à celle de son plus proche associé. Il ne fallait pas que Lorenzo souffre au bénéfice de son hôte cadavérique.

Neith² fut soulagée d'entendre la voix de Neith dans sa tête. Sans doute la télépathe allait trouver une solution. Mask acquiessa à la suggestion de continuer la communication intra-cranienne, et tourna la tête vers Dario quand Neith le fit. La présence de Cupidon non loin lui échappa tout à fait.

La suite des pensées transmises par la télépathe la surprirent comme une claque. Malgré "tout le respect" qu'elle exprimait, il était évident que Neith s'estimait d'emblée dépassée par ce nouveau problème. Ou bien essayait-elle de secouer le cocotier en espérant qu'une thérapie de choc serait efficace ?

Déconcertée, humiliée, Neith² ne retint pas sa collègue. Un sentiment de grande solitude s'empara d'elle, et de la crainte pour le futur de Graymalkin et la sécurité des enfants. Quelque chose en elle s'insurgea contre cet état d'esprit résigné, ajoutant à son trouble.

"Nous ne serons pas longs. Je laisserai ta fenêtre ouverte."

Répondit-elle du même ton calme à son double. L'odeur de Dario contrariait terriblement l'odorat sensible de Neith². Elle alla fermer la porte derrière Neith pour être plus tranquille avec le mutant drogué, et prit une bouffée d'air moins vicié au passage.

Avec courage elle refit face au cadavre ambulant.

*Dario, on ne se connaît pas mais je te comprends. Comme tu l'as entendu Lily-Rose n'assume pas son rôle pédagogique. Mais en tant que Mask je dois composer avec cette femme sénile qui est mon socle biologique. Mon but est de réussir là où elle échoue visiblement.*

Transmit-elle rapidement, reprenant les arguments convaincants de Though sur le sujet. Il était vain de le nier, "Lily-Rose" était essentielle à sa propre survie.

*Es-tu prêt à discuter ?*

Malgré son calme apparent, sa silhouette était légèrement crispée par l'aspect repoussant de son vis-à-vis. Comment au moins échapper à cette odeur ? Elle cogita et songea au pouvoir de Morgan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bureau de Neith Harlow   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bureau de Neith Harlow
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Neith Harlow
» 03.05/31.L.Alaska+faits+divers+Neith+Harlow+14+heures
» Bureau du maire
» Inauguration du Bureau Haitien du Droit d'Auteur
» Le bureau des assignations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Graymalkin Industries :: Rez-de-chaussée :: Bureaux des professeurs-
Sauter vers: