Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Nouvelles-Orléans - Vampires ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Nouvelles-Orléans - Vampires ? Empty
MessageSujet: Nouvelles-Orléans - Vampires ?   Nouvelles-Orléans - Vampires ? EmptyVen 4 Mai - 19:30

Louis était en train de refaire le lit avec la nouvelle infirmière de garde. Il s'agissait d'une opération délicate, mais machinale, au cours de laquelle il fallait faire rouler le patient impotent sur le côté et en profiter pour arranger les draps.
La discussion, sans que l'on sache trop pourquoi, avait dévié sur la nouvelle série télé à la mode : il s'agissait de vampires qui vivaient justement en Louisiane, cela faisait fureur dans tous les États-Unis. Louis n'avait jamais eu le loisir de la regarder, et de toutes façons, il n'avait pas la télé. Le petit téléviseur coincé dans le coin d'un mur en salle d'attente ne diffusait que des soaps tranquilles.
Cette nouvelle série, très populaire, ne plaisait pourtant pas tellement à la nouvelle infirmière, de toutes évidences. Tout en manipulant le patient de ses bras solides pour que Louis puisse faire son travail, elle énumérait par le menu tous les défauts de ce tv show qu'elle devait pourtant regarder avec passion pour pouvoir donner autant de précisions.

- D'abord, c'est complètement racoleur, la plupart du temps, les personnages sont nus ou en train de faire l'amour. En fait, c'est du porno déguisé, édulcoré. La caméra coupe les acteurs juste au-dessus du bassin mais je ne suis pas dupe. Tout ça pour camoufler un scénario faiblard. Et puis, c'est anti-féministe. Dés que l'héroïne se dispute avec son petit ami, elle se fait attaquer par un monstre, comme si elle était punie. Et puis, j'ai l'impression que toutes ces histoires de vampires, c'est de la métaphore.

Elle avait craché ce mot comme si elle voulait dire un mot beaucoup plus grossier.

- Une métaphore ?

Louis participait distraitement à la conversation. Il se demandait déjà où il allait passer la nuit ce soir. Au Cabaret ? Au Girlie Show ? À moins qu'il n'accepte la proposition de ce type aux cheveux bouclés, qui était chauffeur de taxi...

- Oui, tu sais bien. Pour les mutants.

Il se figea, malgré lui. Est-ce que ses mains allaient se mettre à trembler ? Non, il devait garder son calme. Est-ce que sa collègue était en train de le jauger de ses yeux perçants ? Non, il se faisait des idées, ne pas céder à la paranoïa. Il choisit plutôt de continuer sa tâche en commentant d'un ton dégagé :

- Ah oui ?

- Oui, toute cette histoire d'êtres qui possèdent des pouvoirs et qui ne demandent qu'à avoir les mêmes droits que les êtres humains. C'est comme si ce truc était de la propagande pour les mutants.

Tout en terminant de lisser les draps, Louis soupira. À la Nouvelle-Orléans, on croyait autant aux vampires qu'au Bon Dieu : c'est à dire avec beaucoup de conviction. Il y avait même des sorcières vaudou assises sur le trottoir qui fumaient la pipe et avaient la réputation de pouvoir vous changer en zombie. Mais des mutants ? Non, cela était inacceptable.

Il n'était cependant pas au bout de ses surprises car lorsqu'ils furent dans le couloir pour se rendre au réfectoire, la nouvelle infirmière (avec qui il ne pouvait s'empêcher d'être de plus en plus distant) avait manifestement décidé qu'elle n'avait pas terminé sur ce chapitre.

- Est-ce que tu as déjà entendu parler de l'Ange de la Mort ?

Son coeur manqua un battement. Il sentit le sang lui battre les tempes tandis qu'il jetait un regard nerveux à cette nouvelle infirmière. Est-ce que cela était vraiment un hasard si elle en parlait maintenant ? Avec lui ? Elle reprit, manifestement enchantée :

- Jésus-Marie-Joseph, tu es livide ! Il était temps de faire une pause. Bon, tu sais de quoi je parle : C'est ce fantôme tout blanc, barré d'une croix de sang, qui surgit mystérieusement dans l’hôpital, et aux moments les plus inattendus, pour abréger la vie des grands malades. Il parait que la fille qui m'a précédé l'a déjà surpris en train de disparaître par la fenêtre après avoir vidé un patient de son énergie vitale et que c'est pour ça qu'elle a démissionné. Quelle sotte ! Tu veux mon avis ? Je suis certaine que c'était un mutant.

Louis remercia en pensée le climat de Louisiane d'être si chaud et humide. La nervosité avait déjà formé deux auréoles sous les bras de sa blouse d’infirmier. Il jeta malgré lui des regards de bête traquée, ici et là. Il était maintenant de moins en moins persuadé qu'il s'agissait d'une véritable infirmière. Elle devait être de la police, ou pire.

Lorsqu'il osa la regarder de nouveau dans les yeux, il frissonna.

Les coins de sa bouche étaient relevés en un rictus qui dévoilait une rangée de petites dents, dont deux incisives, un peu trop longues, qui lui donnaient presque l'air d'un vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
Le Gardien

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
Nouvelles-Orléans - Vampires ? Trai15/15Nouvelles-Orléans - Vampires ? Trai  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

Nouvelles-Orléans - Vampires ? Empty
MessageSujet: Re: Nouvelles-Orléans - Vampires ?   Nouvelles-Orléans - Vampires ? EmptySam 5 Mai - 16:26

[Bonjour et bienvenue sur X-Héritage ! Si tu as des questions générales, n'hésite pas à les poser dans le sujet prévu à cet effet qui te semble le mieux correspondre. Si tu as des questions précises sur ton aventure, tu peux me MP à tout moment pour avoir quelques précisions qui te semblent importantes. A partir de maintenant, je m'occupe des PNJ ! Bon jeu !]

Continuant à marcher aux côtés de Louis en direction du réfectoire, la nouvelle infirmière qui semblait être pire qu'une pipelette continuait à donner son avis sur tout.

- On a pas assez de soucis avec les gens normaux sans que ces... "gens" viennent nous faire du mal ! C'est vrai quoi, je veux dire, il se sert de ses pouvoirs pour tuer des gens ! Ils sont en fin de vie mais... - elle changea brusquement de sujet - D'ailleurs ça me fait penser que j'ai vu une série l'autre jour où un espèce de fantôme devait pomper la vie des vivants pour ne pas se décomposer ! C'était dégueulasse de voir les victimes être vidées de leur vie ! Ca ressemblait un peu comme si on asséchait les corps, genre morts depuis plusieurs mois ! Tu vois le genre ? Tu crois que des mutants peuvent faire ça ? Ca me fait penser aux vampires justement, comme dans "Les dents de la mort" ! On en revient encore à ça ! Non mais tu te rends compte ? Les scénaristes sont vraiment opportunistes !

Si un dicton avait pu lui être associé, on pouvait penser que le plus adapté aurait sans doute été en transformant "dépenser sans compter" en "parler sans compter". Toujours était-il qu'au cours de la discussion à sens unique, Louis et Lisa, l'infirmière, arrivèrent sur le lieu de restauration. D'ailleurs, ils trouvèrent un autre infirmier qu'ils connaissaient bien en train de faire sa pause repas et ils allèrent naturellement allèrent à sa table une fois les victuailles récupérées. Cet infirmier, Jared, était un jeune homme noir à peine plus âgé que Louis, le sourire communicatif et les cheveux en bataille.

Spoiler:
 

Celui-ci semblait porté sur les potins, comme Lisa.

- Vous connaissez la dernière ? Y'a une fille qu'est arrivée aux urgences tout à l'heure en début de soirée ! Il parait qu'elle a des trucs qui lui sortent du dos !

- Des trucs ? l'interrogea l'infirmière, visiblement intriguée.

- Ouai ! Des... machins. Pointus, il parait. J'ai aussi entendu dire que ça la faisait hurler de douleur, même quand on lui donnait des anti-douleurs ! Ils ont fini par lui donner des calmants mais ils sont assez sceptiques sur quoi faire !

- Ils peuvent pas lui couper ses machins-trucs là ?

- Je sais pas girl. Je répète que ce que j'ai entendu.

Lisa se tourna alors vivement vers Louis, avec un air de "je te l'avais bien dit" :

- Tu vois ? Des mutants ! Je suis sûre que c'est un mutant ! Les vampires, ils ont pas ces "machins trucs" qui sortent du dos ! Manquerait plus que l'Ange de la Mort vienne lui régler son compte !

Sur ces bonnes paroles, la jeune femme goba un radis qu'elle mastica avec énergie. Elle semblait cogiter comme Jared.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Nouvelles-Orléans - Vampires ? Empty
MessageSujet: Re: Nouvelles-Orléans - Vampires ?   Nouvelles-Orléans - Vampires ? EmptySam 5 Mai - 22:10

À ce moment-là, Louis sortit la seconde pire diversion de l'histoire de l'humanité, juste après "Hey, regardez, il y a pas un truc derrière vous ?"

- Je vais faire pipi, ânonna-t-il bêtement.

Il sortit dans le couloir et fila à grandes enjambées vers les vestiaires du personnel. Quand il arriva devant son casier, il ferma les yeux et se cogna doucement le front de façon répétée contre la porte glacée. C'était stupide, ce n'était vraiment pas le bon moment. Il allait se mettre en danger, et toute cette histoire ne le regardait pas.

Mais c'était terriblement tentant d'aller voir une fille avec des trucs qui lui poussent dans le dos de près, qui plus est peut-être une de ses... semblables ?
Et ils avaient dit que rien ne parvenait à la calmer, à empêcher ces trucs de la faire souffrir, si ça, ce n'était pas une mission pour lui, qu'est-ce que c'était, alors ?

Il songea que son service se terminait dans une heure. Il allait prendre une douche brûlante, mettre son blouson de cuir et son pantalon serré, une paire de boots, et se déhancher ensuite en descendant la rue jusqu'au quartier gay. Il se mettrait à danser sur de vieux tubes des années 2010 (c'était la grande mode, ces derniers temps, les gens trouvaient terriblement rétro d'écouter Lady Gaga) sous une lumière épileptique puis il lécherait le cou d'un mec avec de belles fesses fraîches et fermes.

Il ouvrit la porte de son casier et leva les yeux sur le crucifix qui était fixé à l'intérieur, au bout d'un rosaire de perles rouge sang. Il s'agissait d'une de ces vieilles croix de bois où Jésus-Christ était représenté avec un luxe de détails baroques : plaies sanguinolentes, corps torturé, yeux révulsés, bouche ouverte en grand.

Oh, Seigneur, donne-moi un signe, songea-t-il, tandis que le sang lui battait les tempes, aide-moi à prendre une décision, donne-moi juste un signe.

Son costume blanc et rouge reposait plié au fond de son casier, sous un manteau de cuir.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
Le Gardien

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
Nouvelles-Orléans - Vampires ? Trai15/15Nouvelles-Orléans - Vampires ? Trai  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

Nouvelles-Orléans - Vampires ? Empty
MessageSujet: Re: Nouvelles-Orléans - Vampires ?   Nouvelles-Orléans - Vampires ? EmptySam 5 Mai - 22:34

Lisa et Jared regardèrent aussi benoitement que possible Louis s'en aller après cette annonce pour le moins franche.

- Heu. D'accord... répondit l'infirmière avant de se remettre un radis dans le bec et de continuer à piailler auprès de l'homme sur les mutants et cet Ange de la Mort.

A présent devant son casier, Louis attendait donc un signe providentiel pour choisir entre continuer sa vie classique qui l'était un peu moins depuis quelque temps, ou aller visiter l'intrigante personne qui avait été qualifiée de mutante.

Lorsque soudain, le signe qu'il attendait... ne vint pas. L'infirmier était toujours en proie au doute, seul, dans les vestiaires du personnel. A cette heure de la soirée, les allés et venus étaient plus faibles qu'à l'accoutumée. Et choisir ses actes en fonctions de la façon dont était plié son manteau de cuir risquait d'être difficile tant qu'il n'y voyait pas clairement écrit : fait ceci ou fait cela.

Louis devait choisir seul, sous le regard révulsé de Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Nouvelles-Orléans - Vampires ? Empty
MessageSujet: Re: Nouvelles-Orléans - Vampires ?   Nouvelles-Orléans - Vampires ? EmptyLun 7 Mai - 17:53

Finalement, à deux heures du matin, Louis se retrouva dans une boîte de nuit à danser sur de vieux tubes. Tout en sautillant sur "RA RA RA AH AH AH, ROMA RO MA MA, GAGA OOH LA LA" et autres refrains très inspiré aux paroles profondes et censées, Louis essayait d'évacuer ses pensées culpabilisantes, ébloui par les lumières violentes et colorées des spots.

Après tout, c'était logique, non ? Il était beaucoup trop égoïste, il ne pouvait pas se mettre en danger pour une autre personne. Ce n'était pas pour rien qu'il avait inventé le personnage de Despentes, cette identité secrète, il s'agissait de se protéger, lui et Carmina.

La discothèque était un gigantesque bloc de ciment bourré de monde, la plus grande portion d'espace étant dévolue à la danse, mais il y avait également une scène sur laquelle dansaient pour le moment des clients. De l'autre côté, il y avait un bar auquel s'affairait un barman simili-hétéro (car l'hétéro excite le client, et le client donne des pourboires).

Louis, essoufflé, prit une pause, avec une sérieuse envie de clopes. Il aurait dû en demander une à Lisa ou Jared avant de partir de l’hôpital. Il se donna une contenance en faisant un tour prés du bar, faisant également le tour d'horizon pour se trouver un potentiel compagnon d'un soir.

Décidément, se fit-il la réflexion, un mutant, même le plus étrange, pourrait facilement se dissimuler dans un endroit comme celui-ci. La population étant tellement haute en couleurs, entre les drag queens, ces mecs baraqués en mini-jupes qui vous toisaient de haut sous leurs maquillages, les bears, ces types poilus à la grosse bedaine, souvent vêtus de cuir, ou les twinks, petits minets imberbes aux cheveux teints et coiffés au gel, on pouvait facilement se croire sur une autre planète.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
Le Gardien

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
Nouvelles-Orléans - Vampires ? Trai15/15Nouvelles-Orléans - Vampires ? Trai  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

Nouvelles-Orléans - Vampires ? Empty
MessageSujet: Re: Nouvelles-Orléans - Vampires ?   Nouvelles-Orléans - Vampires ? EmptyLun 7 Mai - 21:57

Alors que Louis furetait pour se trouver quelqu'un pour partager sa nuit (ou moins), il fut aborder par un type qui visiblement cherchait également un compagnon. Du moins, c'est ce qu'on pouvait déduire de ses paroles :

- Salut minet. Tu veux voir un vilain matou en action ?

Les paroles étaient aguicheuses. Mais c'était loin d'être le plus surprenant. L'homme était chauve et avait dans la vingtaine d'année avancée. D'étranges cicatrices trop bien ordonnées pour être naturelles semblaient dessiner des symboles sur les côtés de son crâne. Ses sourcils étaient rasés et avaient été remplacés par des tatouages de la même forme. Deux cornes de démon lui avaient été placées sous la peau sur les côtés de son crâne et trois piercings formaient un triangle centré sur le milieu de son front. D'énormes trous à ses oreilles laissaient penser qu'il portait généralement des agrandisseurs qu'il avait décidé de retirer cette nuit. Un autre piercing lui traversait le sommet du nez et formait deux petits boules près de ses yeux. Enfin, un énorme tatouage devait recouvrir une partie importante de son torse étant donné ce qu'il était possible de voir dans le décolleté de sa chemise noire.

Spoiler:
 

- Je t'offre un verre ? T'as l'air tout essoufflé...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Nouvelles-Orléans - Vampires ? Empty
MessageSujet: Re: Nouvelles-Orléans - Vampires ?   Nouvelles-Orléans - Vampires ? EmptyMar 8 Mai - 20:22

Waw, zéro pour la drague, mais dix sur dix pour le look. De plus, Louis ne refusait JAMAIS un verre gratos.

À ce moment-là, la musique devenant assourdissante, Louis fit comprendre par signe à son interlocuteur qu'il était d'accord et qu'ils allaient tenter de se rapprocher du bar.
Tout le monde était maintenant assez bourré pour ne plus être self-conscious et les gens criaient comme des chimpanzés tout en dansant les bras en l'air.
Le DJ de pacotille tenait une de ses mains sur son casque tout en donnant la mesure de l'autre, comme si l'ambiance de la soirée en dépendait.

Tu allais voir qu'ils n'allaient plus tarder à lâcher les paillettes.

Louis se glissa entre les corps virils et les mains baladeuses, à l'aise au milieu des attouchements dans son petit pantalon serré. Il prit appui des deux bras sur le rempart du barman pour commander un verre de ce qu'il y avait de plus fort. Il fut obligé de répéter plusieurs fois sa commande, d'autant que la foule en liesse explosa de joie lorsque le tout dernier tube de Britney Spears (qu'elle avait sorti peu de temps avant sa mort, il y a une vingtaine d'années) se mit à remplir la salle. C'était un classique dont tout le monde connaissait les paroles.

C'était exactement ce qui lui fallait pour oublier cette nuit à l’hôpital. Tout en attendant patiemment, Louis avala cul-sec un shooter qui passait par là, avec sa petite prière habituelle que personne n'y aurait versé du GHB, cette fois. Puis il s'apprêta à chanter avec tous les autres.

Everyone knows the most delicious part of the muffin is the top, entonna la défunte chanteuse via les gigantesques caissons de basse.

My muffin top is all that.
Whole-grain, low-fat.
I know you wanna piece of that,
But I just wanna dance.

Ch-checkin' out my sweet hips,
My sugar-coated berry lips.
I know you wanna get with this,
But I'm just here to dance.

So back up off of me,
You're weirding me out.

I'm an independent lady.
So do not try to play me.
I run a tidy bakery.
The boys all want my cake for free,
But if you can't shake your fakery
Then kiss my muffin top.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
Le Gardien

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
Nouvelles-Orléans - Vampires ? Trai15/15Nouvelles-Orléans - Vampires ? Trai  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

Nouvelles-Orléans - Vampires ? Empty
MessageSujet: Re: Nouvelles-Orléans - Vampires ?   Nouvelles-Orléans - Vampires ? EmptyMer 9 Mai - 23:03

Louis dansait, collé aux autres personnages échauffées par l'alcool et l'ambiance. Le plus zélé était le personnage qui venait d'aborder l'Américain, n'hésitant pas à se frotter de façon langoureuse avant de soudainement tenter d'embrasser le jeune homme dans le cou afin de démarrer une relation plus approfondie.

Dans le brouhaha du chant et de la sono, Louis ne s'aperçut pas qu'une bouteille vola. Puis une autre. Des cris percèrent soudainement et un nouveau type de chahut se leva alors que la musique s'arrêtait. Une bagarre violente entre une dizaine de personnes était en train de faire rage au milieu de la piste.

Il était difficile de savoir quels étaient les groupes qui s'opposaient dans la pénombre. Régulièrement, des verres, des bouteilles et d'autres objets non identifiés survolaient la pièce. Le chauve hurla un cri de guerre avant de s'élancer le poing levé dans la bagarre pour frapper tout ce qui était à portée. Tout objet était bon pour servir d'arme contendante.

Louis était malheureusement encore assez près du bar, ce qui voulait dire que l'entrée était à l'opposée des groupes hostiles. D'ailleurs il remarqua qu'au bar siégeait encore un homme de dos, à la chemise violette, qui était en train de continuer à siroter tranquillement un verre, totalement désintéressé de la scène. D'un côté de la salle, non loin, se trouvaient les WCs généralement assez glauques à cette heure de la nuit, tant par l'état de propreté dans lequel ils se trouvaient que par les gens qu'on y découvrait et leurs activités extra privées.

Une porte à double-battant avec un écriteau "Accès Privé" se trouvait également un peu plus loin dans la pièce. Il était difficile de visualiser les zones de tumultes dans le chaos ambiant généralisé. Des bruits de verres cassés, des cris et autres beuglements ainsi que des bruits de coups étaient la nouvelle sono. Le barman, lui, n'était plus à son poste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Nouvelles-Orléans - Vampires ? Empty
MessageSujet: Re: Nouvelles-Orléans - Vampires ?   Nouvelles-Orléans - Vampires ? EmptyVen 11 Mai - 21:24

Louis fut déçu que son rencard se fasse la malle pour aller se bagarrer, ah, décidément, les mecs, tous les mêmes, des promesses, toujours des promesses.

Son premier réflexe était de sortir par la grande porte, mais il devenait impossible de passer à travers la foule grossissante qui faisait cercle autour des lutteurs.
Il soupira en secouant la tête. Les mecs gays ne se battaient pas souvent, ce n'était quand même pas un bar irlandais, mais il arrivait par contre qu'une lesbienne qui couchait avec une lesbienne qui avait déjà couché avec une autre qui avait couché avec la première... Enfin, bref, il pouvait arriver qu'une histoire compliquée de lesbiennes pousse une femme très bien élevée à dégainer une chaîne de moto pour en castagner une autre.

Le second réflexe de Louis fut d'aller se réfugier aux toilettes. Comme les petits mammifères sauvages, il était attiré par les recoins étroits et obscurs pour se mettre à l'abri des prédateurs.
Et puis c'était un endroit qu'il connaissait bien, ce n'était pas comme s'il n'y avait pas plein de bons souvenirs.

Il se dirigea à petites foulées vers les gogues, oubliant du reste le mec à chemise violette qui n'avait pas retenu son attention. Quand il s'agissait de sauver sa peau, Louis ne prenait plus vraiment garde aux gens qui l'entouraient.

Il songea un moment, avec hésitation, qu'il pourrait emprunter la petite porte avec l'écriteau "Accès Privé", mais si ça se trouvait, elle actionnerait une alarme, comme la porte de secours, alors il ne valait mieux pas y penser.

De toutes façons, il ne s'agissait que d'une petite bagarre, pas vrai ? Il suffisait de s'éclipser un moment, le temps que les gens dessaoulent et se calment.

Il s'engouffra dans les toilettes.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
Le Gardien

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
Nouvelles-Orléans - Vampires ? Trai15/15Nouvelles-Orléans - Vampires ? Trai  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

Nouvelles-Orléans - Vampires ? Empty
MessageSujet: Re: Nouvelles-Orléans - Vampires ?   Nouvelles-Orléans - Vampires ? EmptyDim 13 Mai - 15:58

En pénétrant dans les toilettes, Louis découvrit à peu près ce à quoi il s'attendait. C'est à dire un couple dans une phase d'exploration du corps de l'autre à un degré heureusement encore non choquant. Quelques mains baladeuses caressaient respectivement le partenaire de chacun des compères qui étaient dans le fond de l'allée sans prêter la moindre attention à Louis.

Soudain, quelques coups de feu secs furent entendus, faisant sursauter les deux personnages qui se décollèrent :

- Putain c'était quoi ça ?

Une autre rafale fut tirée suivie de cris paniqués.

- Il se passe quoi là ? demanda le second en entraînant son compagnon dans une cabine afin de s'y enfermer.

La salle n'avait aucune issue, ne donnant la possibilité de fuir par nulle part si ce n'était par l'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Nouvelles-Orléans - Vampires ? Empty
MessageSujet: Re: Nouvelles-Orléans - Vampires ?   Nouvelles-Orléans - Vampires ? EmptyLun 14 Mai - 16:59

Louis éclata d'un petit rire hystérique.

- What the fuck ?! demanda-t-il à personne en particulier en jetant des regards de bête traquée partout autour de lui.

Il n'avait jamais été aussi proche de coups de feu. Il avait déjà soigné des blessés, par contre, et les blessures par balles avaient l'air de faire mal.

Est-ce qu'il allait tout lâcher ? Ouf, non, il n'avait pas tout lâché. Soulagé de ne pas s'être uriné sur la jambe, Louis tendit l'oreille quelques minutes, entre les capotes usagées sur le sol et les tags coquins grattés sur les murs. L'un d'eux, aux lettres effacées, disait quelque chose comme Le Gu rdien p te à gr s seins : s'en suivait un numéro de téléphone soigneusement raturé. Louis le contempla longuement. C'était drôle comme de minuscules détails comme celui-là vous monopolisait l'attention quand vous étiez au bord de la panique.
Il se demanda si quelque part, dans un bar, traînait un graffiti du style "Louis Lacroix, p te à gr s cul". Il ne le saurait sans doute jamais s'il ne sortait pas de là.
Après ces quelques minutes d'attente qui avaient semblé des heures, Louis sortit des toilettes à pas de loups.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
Le Gardien

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
Nouvelles-Orléans - Vampires ? Trai15/15Nouvelles-Orléans - Vampires ? Trai  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

Nouvelles-Orléans - Vampires ? Empty
MessageSujet: Re: Nouvelles-Orléans - Vampires ?   Nouvelles-Orléans - Vampires ? EmptyMar 15 Mai - 23:01

Un silence étrange et oppressant s'était posé sur la discothèque. Doucement, Louis ouvrit la porte et passa la tête pour observer l'intérieur de la salle. Un spectacle extraordinaire s'offrait devant ses pieds : le sol entier semblait avoir disparu et donnait sur la pièce inférieure. Celle-ci avait quatre murs blancs dont l'un d'eux était recouvert d'une vitre teintée et d'une porte en métal blanc sur son côté.

Au sol se trouvaient des dizaines de personnes que Louis n'eut aucun mal à reconnaître puisqu'il s'agissait des danseurs. Mais ce qui était surprenant était qu'aucun gravat qui aurait pu témoigner d'un effondrement n'était présent. Les usagers de la discothèque semblaient en partie sonnés tandis que quelques uns s'étaient relevés et observaient autour d'eux sans comprendre ce qu'il s'était passé.

En relevant le visage, Louis remarqua du côté de l'entrée où le trou ne semblait pas être présent, cinq personnages équipés de fusils d'assaut tandis que du côté du bar, l'homme à la chemise violette était debout au bord du trou, les mains dans les poches, un sourire satisfait au visage.

Nouvelles-Orléans - Vampires ? Images?q=tbn:ANd9GcTdkkvDlachG8GH8dmkLldZSJDdmqyNSYKPLJskrubv9GkmXml8

Son regard comme ceux des "militaires", si on en croyait leur accoutrement, se posa sur Louis de façon synchronisée. L'homme seul pointa rapidement sa paume ouverte vers les pieds du mutant. A sa grande surprise, le trou s'étendit jusqu'à lui et telle une vague s'étala jusqu'au fond de la pièce. Louis eut à peine le temps de réaliser qu'il tombait qu'il atterrit parmi ses camarades d'une nuit.

Derrière lui, l'un des deux personnages rencontrés aux toilettes se mit à hurler de douleur en se tenant la cheville. Visiblement, il venait également de chuter. Si Louis relevait le visage vers le plafond, il n'y verrait rien d'autre qu'un plafond entièrement blanc comme le reste de la pièce. Il n'y avait plus aucune trace de la discothèque à l'étage au dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Nouvelles-Orléans - Vampires ? Empty
MessageSujet: Re: Nouvelles-Orléans - Vampires ?   Nouvelles-Orléans - Vampires ? EmptyJeu 17 Mai - 21:00

Louis, bien après, ne comprit toujours pas pourquoi il fit ce qu'il allait faire, à ce moment-là. Était-ce l'instinct de survie ? Peut-être.

Toujours est-il qu'il se mit à lever les mains en l'air, comme en signe de soumission, plus que d'apaisement, les épaules rentrés et la voix forte pour se faire entendre des ravisseurs.

- Écoutez, vous êtes des mutants. Je suis comme vous, ne me faites pas de mal. regardez, j'ai le pouvoir de calmer la douleur des gens.

Puis, joignant le geste à la parole, il s'agenouilla prés de celui qui avait la cheville foulée, et qui s'apercevait, éberlué, qu'il n'avait plus mal du tout, après que Louis eut imposé ses mains sur sa jambe.

Louis se releva doucement, toujours en hurlant. Il ne s'en rendait pas compte, mais il avait les mains qui tremblaient et il transpirait à grosses gouttes.

- Ohé ? Vous m'entendez ? Sortez-moi de là !

Il saisissait tout le sel de la situation : s'il restait là, il allait se faire lyncher par les gens normaux après son "coming out" !

Il avait peur aussi que son petit numéro passe pour un coup monté aux yeux des mystérieux... terroristes (?) Après tout, le type par terre pouvait très bien faire semblant de s'être rétabli pour tromper l'ennemi. Ils croiraient sans doute que Louis essayait de s'en sortir par la ruse. Quelle ironie ! Pour une fois qu'il essayait de dévoiler son secret.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
Le Gardien

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
Nouvelles-Orléans - Vampires ? Trai15/15Nouvelles-Orléans - Vampires ? Trai  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

Nouvelles-Orléans - Vampires ? Empty
MessageSujet: Re: Nouvelles-Orléans - Vampires ?   Nouvelles-Orléans - Vampires ? EmptyDim 20 Mai - 12:15

[En tant que MJ, c'est mon rôle de résoudre tes actions. Dans l'idéal, il aurait fallu t'arrêter au moment où tu poses tes mains pour apaiser la cheville sans décrire le résultat, ce que j'aurai fait dans mon message. De plus, tu fais réagir le PNJ, ce qui rentre également dans mes attributions. Fais attention la prochaine fois Smile BTW, nous allons pouvoir accélérer le rythme à présent. Je serai davantage disponible !]

Dans le brouhaha généralisé, Louis tentait de se sauver comme il le pouvait. Quelques personnes seulement avaient remarqué son manège sans paraître davantage choquées qu'il ne l'aurait pensé. La cheville foulée semblait pour le moment être en état pour ne plus faire souffrir son propriétaire, si bien qu'il se releva avec un regard reconnaissant pour son bienfaiteur.

Un long moment d'inaction de la part des ravisseurs pesa sur le moral de la population qui avait été capturée au club. Peut être une dizaine de minutes, peut être vingt ou trente. Petit à petit, les discussions fortes se calmaient, certains se taisaient tandis que d'autres s'asseyaient contre le mur en attendant d'avoir le moindre signe qui pourrait leur faire comprendre ce qu'il leur arrivait.

Soudainement, le sol disparu presque instantanément sous les pieds de la moitié des clubeurs de la salles qui chutèrent dans une salle inférieure qui était une copie conforme de la présente pièce. Les cris de surprise vrillèrent les tympans tandis qu'à nouveau le sol réapparaissait.

En quelques secondes, la moitié de la population de la salle avait disparu. Louis était resté dans la première. Peu rassurés, les camarades d'infortunes du mutant observèrent le côté vide avant d'oser y mettre les pieds. Le seul intérêt relatif était qu'à présent ils avaient davantage de place pour eux. Ils ne devaient plus qu'être une trentaine. Les murs étaient préférés par la plupart pour s'asseoir, laissant un passage notoire au centre de la pièce.

Mais cette fois, le repos ne fut pas de longue durée. La porte à côté de la vitre teintée glissa latéralement et un groupe armé de cinq soldats comme ceux que Louis avait aperçu dans le club entra, fusils d'assaut dressés devant eux, prêts à réagir à toute attaque. Cagoulés et vêtus de treillis, le premier d'entre eux hurla :

- TOUS DEBOUT CONTRE LE MUR ! VITE !

Dociles et apeurés, tous les clubeurs obéirent, Louis compris qui se retrouva ainsi le troisième aligné.

Tandis que quatre soldats gardaient en joue la population présente, un autre commença à passer en revue les personnes présentes, à commencer par le premier sur le visage duquel il pointa son arme :

- T'es un mutant ? lui demanda-t-il de façon froide.

L'interrogé parut hésiter. Difficile dans sa situation de savoir ce qu'il devait répondre. Être le premier à passer n'était jamais évident, d'autant que l'arme pointée ne devait pas aider à tenir un raisonnement clair. D'un ton terrorisé, il finit par se décider dans ce qui devait lui paraitre le plus évident :

- Non, non, je suis pas un mutant, je suis pas un...

Sans avoir le temps de terminer sa phrase, le soldat tira une rafale de trois balles dans la tête de l'homme, laissant une trace contre le mur, avant que le corps ne s'effondre en avant sous les cris horrifiés de tous les autres.

Sans perdre de temps, le tireur se déplaça en crabe jusqu'au second aligné, arme toujours pointée sur le visage de l'interrogé et demanda à nouveau :

- T'es un mutant ?

Il paraissait évident que "Non" n'était pas la bonne réponse ici. Aussi, l'homme dont de grosses larmes roulaient sur les joues mentit très probablement :

- Oui, je suis un mutant !

Du tac o tac, comme si le soldat s'attendait amplement à cette réponse, il hurla :

- ALORS PROUVE-LE !

Acculé, il paraissait n'y avoir aucune voie possible pour s'échapper. L'homme tremblait de terreur, réalisant que cette fois, c'était fini pour lui. Il tentait vainement de se protéger avec les mains devant lui, comme si ce simple geste pourrait dévier les balles. Il finit par pleurer entre les dents :

- Pitié, je...

Sans perdre de temps, le soldat l'exécuta froidement puis se positionna d'un pas de côté sur Louis, l'arme pointée sur son visage.

- T'es un mutant ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Nouvelles-Orléans - Vampires ? Empty
MessageSujet: Re: Nouvelles-Orléans - Vampires ?   Nouvelles-Orléans - Vampires ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelles-Orléans - Vampires ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelles-Orléans - Vampires ?
» Les nouvelles armes légendaires...
» Prends des nouvelles de sa maman ( Luna )
» Petites nouvelles sans intérêt LNH
» Les Vampires Végétariens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Terre 616 :: Amérique-
Sauter vers: