Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Belinda Broek

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Belinda Broek   Lun 18 Fév - 19:48

Fiche numéro XW-054

Nom : Broek

Prénom : Belinda

Nom de code : Dryad

Date de naissance : 14/05/2026

Âge : 19 ans

Lieu de naissance : Bruxelles (Belgique)

Nationalité(s) : Belge

Taille : 2m06

Poids : 83 kgs

Langues parlées : Français, Néerlandais, Anglais

Pouvoir :

"Vigueur végétale", Belinda possède une force surhumaine et quelques aptitudes d'endurance, récupération et autres résistances mineures; meilleure tolérance à la douleur, cicatrisation légèrement plus rapide que l'humain moyen, moins susceptible aux maladies et infections ordinaires, etc...

Dans les jusqu'ici rares moments de fort stress, colère ou autre puissante émotion "active", voire complètement agressive, le pouvoir de Belinda semblait plus profondément affecter son corps: peau plus sombre, aspect d'écorce plus prononcé, traits humains du visage en partie dissipés, des allures de branches plus prononcés au niveau des membres, etc...

Savoirs particuliers :
  • Jardinage


Sport(s) pratiqué(s) :
  • Jogging



Description physique :

Belinda se présente, de façon un peu fantaisiste, comme un arbre à la silhouette de femme, et on ne peut pas complètement lui donner tort: elle est particulièrement élancée, ses formes ne sont pas des plus prononcées, ses doigts sont longs et fins et ses articulations vont d'un caractère étrangement anguleux à l'inverse, et tout cela n'entre pas encore dans le détail de sa "texture": ainsi, la peau de Belinda est-elle d'une couleur n'évoquant pas tant la chair que le bois et possède une sorte de douce rugosité, à la manière d'une irréelle écorce tendre. Ses cheveux, également, s'éloignent de l'ordinaire et de l'animal, teintés de vert et mélangeant les traits des feuilles et des lianes, avec une tendance très marquée à ressembler à des dreadlocks.

Au niveau vestimentaire, Belinda arbore une sorte de look "baba cool épuré", aux formes et couleurs simples, faits de robes, tee-shirts et pantalons amples, se passant souvent de chaussures, et alternant entre sandales et baskets de toile le reste du temps. Elle porte également fréquemment une sacoche d'une forme ou l'autre, avec une préférence marquée, semble-t-il, pour celles à l'air usé et élimé.

Caractère :

Fort jeune déjà, Belinda se montrait contemplative, calme et patiente, et les années passées, surtout après son "éveil mutant", n'ont fait que renforcer ces traits de caractère, allant jusqu'à gommer bien des "éléments parasites" de sa gestuelle: il est ainsi fort déconcertant de la croiser assise sur un banc à discrètement écouter de la musique, ou même de dîner avec elle tant son impassibilité se traduit dans son absence de mouvements, tics nerveux et autres détails subtils qui, ordinairement, font d'un humain un humain. Elle n'utilise pratiquement aucuns gestes des mains lors des conversations et ses yeux ne clignent peut-être pas assez souvent au goût de l'interlocuteur moyen.

A côté de cela, de cette nature parfois franchement distante, Belinda aime à lire, pratiquer une activité physique, en particulier le jogging, à s'occuper d'un jardin et même à cuisiner un peu, bien que son régime alimentaire se soit fait un peu plus exotique depuis son éveil, éliminant bien des fruits et légumes de son assiette pour les remplacer par de la viande, de préférence rouge. Son appétit est particulièrement féroce, mais pas tant au niveau de la manière (elle mange relativement lentement, ce qu'elle appelle "savourer") que des quantités.

Belinda est également une personne douce et bien intentionnée, avec des revirements plus enflammés sur certains sujets, un peu à la manière d'une amie des animaux tendant vers le vindicatif, bien qu'ici il soit presque toujours question de plantes.

Un dernier élément important à aborder: la peur. Belinda a une peur panique du feu, qu'elle suppose liée à sa condition de mutante bien que, déjà toute petite, cette phobie était présente à un point tel que sa mère l'a longtemps fait suivre par un spécialiste, ce qui, au jour d'aujourd'hui, lui donne un relatif contrôle de ses émotions...


Historique :

Née d'une avocate et d'un dentiste, Belinda Broek, ainsi prénommée pour cause de "coup de cœur Claude François", a grandi dans le confort, les bonnes intentions, les bonnes fréquentations et la bonne éducation et, également, la quasi-irrémédiable impossibilité d'écouter la moindre chanson de Claude François avec objectivité. Elle était alors physiquement tout ce qu'il y a de plus normalement ordinaire.

Fille unique élevée de manière distante, calculée même, parfois, Belinda se replie fort jeune dans ses propres contemplations solitaires et dans le jardin d'hiver à l'ancienne de la maison, dont elle fait rapidement son territoire pour les années à venir.

Elève brillante mais pas extraordinaire, Belinda fait à l'école ce qu'elle fait à la maison: proprement ce qu'on veut d'elle, sans chichis ni fioritures mais guère plus, et se réserve tout ce qu'elle peu de temps "privé" pour jouer doucement, observer au soleil les choses et les gens, lire, etc...

En grandissant, elle développe un attrait pour le monde du végétal, ce qui n'est pas sans surprendre ses parents, eux qui s'attendaient à la plus classique "fascination naïve pour les animaux"; cela ne fait que changer quelques détails, pensaient-ils, ainsi sera-t-elle dans la biologie ou quelque science botanique!

La fillette est également suivie pour sa phobie du feu et ses progrès sont tranquillement rythmés et sereins, quoiqu'un peu lent au goût de sa mère. Tout le monde à ses faiblesses, pensait-elle, et c'est tout de même un peur logique, simplement, il est dommage de ne pouvoir profiter du charme rustique de la cheminée du salon sans plonger Belinda dans des crises de panique et des cauchemars pour les trois nuits à venir.

La puberté approchant, Belinda réclama non pas une chambre bien à elle, ce qu'elle avait, logiquement, déjà, mais une "autre" chambre: le jardin d'hiver. Cela lui fut refusé mais au prix de quelques concessions au niveau de l'entretien des plantes: ce serait désormais la jeune fille qui en aurait la charge.

On pensait que ça ne durerait pas. On se trompait: le jardin prenait autant d'ampleur que l'enfant, et ce n'était pas peu dire! Belinda, tout en restant très mince, filiforme même, grandissait, atteignant rapidement une hauteur moins "passe-partout" pour une fille. Soit, la minceur et les longues jambes, cela faisait très "mannequin"...

Finalement, aux alentours de ses quatorze ans, on accéda à sa demande et le jardin d'hiver devint sa chambre, son repaire même. Et ce fut là qu'on découvrit sa mutation: une semaine d'une sorte de fatigue la clouant dans son hamac ("Ah! Ces jeunes et leurs idées!") fit d'elle, à peu de choses près, une plante de plus dans son jardin. Ses parents prirent la nouvelle avec... quelque émoi, mais le changement ne semblant pas affliger leur enfant d'autre chose qu'un corps exotique (bien qu'il fallut le diagnostic de plus d'un spécialiste pour en convaincre la famille qui, du reste, avait tout de même l'esprit assez ouvert), la vie reprit son cours sans trop de heurts, les relations parents-enfants étant déjà assez distantes, avec de peu de grands échanges, de mots ou d'autres choses, et la transformation accentuant encore un peu plus le besoin de tranquillité et de solitude de la-dite enfant.

Toutefois, par souci de discrétion, Belinda fut retirée de l'école privée qu'elle fréquentait jusqu'alors et où elle n'avait jamais vraiment considéré avoir beaucoup d'amis, et poursuivit ses études par professeurs particuliers interposés, pour son plus grand bonheur. Si tant est que cela puisse se dire. La jeune fille prit également l'habitude de se couvrir d'une capuche ou autre pour tous ses trajets impliquant une ville, bien que sa taille à elle seule suffise souvent à attirer les regards...

Il fallut encore quelques années, deux ans environ, pour que Belinda mette le doigt avec exactitude sur ce qu'était son pouvoir: c'était un bel après-midi ensoleillé, pas bien chaud, mais illuminé, la jeune fille rentrait paisiblement chez elle après une promenade au parc le plus proche, crème glacée à la main, lorsque survint un carambolage.

L'une des voitures, qui alla jusqu'à faire quelques tonneaux, ce qui n'était quand même pas rien dans ces rues, finit de glisser dans un grincement aigu et froid, pas loin de Belinda, et ses occupants, dont un jeune enfant, semblait bien trop groggys pour en sortir, ce qui tombait plutôt mal selon la jeune fille, qui regardait quelques flammes timides danser par-dessous le capot désormais plié par endroits.

Ni une, ni deux, Belinda se mit en tête d'aider les victimes à sortir de leur véhicule et s'en éloigner rapidement, juste au cas où, le feu n'étant pas, selon elle, un élément à fréquenter. Mais les portières résistaient, si bien que l'une d'elles en perdit sa poignée sous l'effort exercé par la jeune fille, qui se dit que cela fonctionnerait peut-être mieux si elle s'y prenait à deux mains.

La première portière à subir ce traitement grinça un peu brutalement mais céda très vite, et les ceintures de sécurité ne purent même pas protester, cédant, elles aussi, d'un vif geste du bras.

Encore hagards, les blessés, pas vraiment conscients que Belinda n'avait peut-être pas eu le réflexe le plus sensé d'un point de vue "premier secours", la remercièrent un peu timidement avant de lui demander si elle comptait emmener avec elle la portière chiffonnée qu'elle tenait à la main, se demandant si leur assurance n'en aurait pas besoin pour une raison ou une autre. "Oh", se dit le jeune fille, se demandant si ça ne faisait pas partie de ces actes extraordinaires que les mutants pouvaient accomplir. L'accident eut, quant à lui, une conclusion heureuse, et quelques journaux mentionnaient positivement l'intervention de la jeune mutante lorsque leurs colonnes réservées aux faits divers le permettaient.

Suite à cela, Belinda prit régulièrement un peu de son temps pour se "mesurer", essayant de soulever, briser, plier, tordre diverses choses, tout en prenant garde à ne pas trop se laisser aller au quotidien, avec ses parents, ses quelques connaissances... juste au cas où, histoire de ne pas se retrouver à briser tous les os de la main à un voisin en la lui serrant.

Nombre de points initiaux : 3-5


Dernière édition par Belinda Broek le Dim 24 Fév - 21:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Brown

avatar

Messages : 1158
Taille : 1m78
Poids : 79Kg

Feuille de personnage
Réputation:
6/15  (6/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Belinda Broek   Ven 22 Fév - 18:33

Bonsoir Belinda et bienvenue sur X-Héritage !

Désolé pour l'attente ! Ta fiche me parait cohérente, mais quelques détails me paraitraient intéressants à être développés dans ton historique Wink

Il faudrait peut être développer la réaction des parents et de Belinda face à la mutation, chose que tu résumes à "quelques émois". C'est assez flou !

Sinon je me demande comment Belinda a caché son pouvoir à l'école, et si elle ne l'a pas caché, comment ont réagi ses amis et son entourage en général. Ses traits et son corps changeant n'ont probablement pas été faciles à porter.

Concernant ton pouvoir, tu donnes quelques aspects superflus d'ordre esthétique en le décrivant, notamment ce qui concerne ses modifications physiques lors de situation stressante. Celles-ci sont acceptées en tant qu'élément RP mais n'apporteront en réalité aucun avantage en jeu, et ne seront pas des parties de ton diagramme de pouvoir.

Vis à vis de ce dernier, nous tenterons de voir plus exactement ce qui pourrait te convenir comme pouvoir.

Je laisse mes collègues donner leur avis à leur tour Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Belinda Broek   Ven 22 Fév - 19:05

Bonsoir!

Je vais voir à ajouter un peu de matière à ces passages plus flous, c'est vrai que je les ai négligés, ce ne sont pas vraiment des moments que j'envisageais particulièrement troublés (à part peut-être l'école, maintenant qu'on en parle :p), du fait de la nature de Belinda, assez solitaire, tendances à s'éloigner des autres en quête de quiétude, etc... Et des personnalités plutôt distantes de ses parents. Et puis, j'imagine que la combinaison "école privée+mère avocate" doit permettre d'esquiver quelques errances scolaires typiquement mutantes Razz

Pour les aspects superflus, c'est parfait: c'est exactement ce que je voulais Razz

Quant au diagramme, on s'occupe de moi via messages privés en ce moment même Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Belinda Broek   Dim 24 Fév - 21:16

Voilà, j'ai ajouté quelques lignes au paragraphe de la transformation, et je n'ai peut-être pas fais bien attention à d'éventuelles répétitions Sad

Je copie/colle aussi directement la bête ici, ce sera sans doute plus simple. N'hésitez pas s'il y a vraiment quelque chose qui vous manque à me poser directement la question, je me débrouillerai pour faire une jolie phrase à glisser dans l'historique à partir des réponses que je trouverai Wink

"Finalement, aux alentours de ses quatorze ans, on accéda à sa demande et le jardin d'hiver devint sa chambre, son repaire même. Et ce fut là qu'on découvrit sa mutation: une semaine d'une sorte de fatigue la clouant dans son hamac ("Ah! Ces jeunes et leurs idées!") fit d'elle, à peu de choses près, une plante de plus dans son jardin. Ses parents prirent la nouvelle avec... quelque émoi, mais le changement ne semblant pas affliger leur enfant d'autre chose qu'un corps exotique (bien qu'il fallut le diagnostic de plus d'un spécialiste pour en convaincre la famille qui, du reste, avait tout de même l'esprit assez ouvert), la vie reprit son cours sans trop de heurts, les relations parents-enfants étant déjà assez distantes, avec de peu de grands échanges, de mots ou d'autres choses, et la transformation accentuant encore un peu plus le besoin de tranquillité et de solitude de la-dite enfant.

Toutefois, par souci de discrétion, Belinda fut retirée de l'école privée qu'elle fréquentait jusqu'alors et où elle n'avait jamais vraiment considéré avoir beaucoup d'amis, et poursuivit ses études par professeurs particuliers interposés, pour son plus grand bonheur. Si tant est que cela puisse se dire. La jeune fille prit également l'habitude de se couvrir d'une capuche ou autre pour tous ses trajets impliquant une ville, bien que sa taille à elle seule suffise souvent à attirer les regards..."
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Christophe Valet

avatar

Messages : 400
Taille : 1m76
Poids : 70 kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Taureau de Troie
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Belinda Broek   Dim 3 Mar - 15:36

Désolé d'avoir un peu traîné pour t'annoncer la nouvelle.

Ta fiche est validée et tu peux commencer à jouer en créant un nouveau sujet en Europe et en te plaçant en situation. Un MJ viendra s'occuper de toi.

Ton diagramme est en cours de "mise au propre". Ce sera celui qui t'a déjà été présenté. Tu peux, d'ors et déjà, y positionner tes 5 points en veillant à respecter une certaine cohérence par rapport à ton historique.

Bon jeu à toi. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Belinda Broek   Dim 3 Mar - 17:02

Merci! Je vais voir à ce diagramme, donc Wink
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Brown

avatar

Messages : 1158
Taille : 1m78
Poids : 79Kg

Feuille de personnage
Réputation:
6/15  (6/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Belinda Broek   Dim 3 Mar - 17:08

Le voici, tout beau tout chaud :

Vigueur végétale
Nombre total de points : 40/40
1
2
3
4
1
2
3
1
2
3
1
2
3
2
3
1
2
3
1
Force
Haltérophile
Transformation physique
Ecorce fine
(bouleau)
Mouvements
raides,
articulations
bloquées
Résistance
Douleur légère
Régénération
Plaies légères
Endurance
Coureur de demi-fond
Enfonce une
porte
Soulève une
voiture, enfonce
un mur
Soulève un camion
Brise une poutre
d'acier
Ecorce épaisse
(chêne), résiste
aux coupures
Formation
d'épines
Ecorce dure
(teck, ébène),
résiste aux balles
Mouvements
saccadés
Mouvements
ralentis
Mouvements
normaux
Maladie bénigne
Douleur vive
Maladie mortelle
Immunité aux
infections
Organes abimés
Effort normal
et soutenu
(Marathon)
Effort
important et
soutenu
Effort
surhumain et
soutenu
Plaies
profondes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Belinda Broek   Ven 8 Mar - 11:15

Euh, je prendrais bien "Enfonce une porte", "Soulève une voiture, enfonce un mur", "Écorce épaisse" et "Mouvements saccadés", sinon, côté points.

C'est bien comme ça fait? Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Christophe Valet

avatar

Messages : 400
Taille : 1m76
Poids : 70 kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Taureau de Troie
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Belinda Broek   Ven 8 Mar - 11:31

Tout me semble correct. Ton diagramme va être prochainement mis à jour ici.

Il faut maintenant que tu ouvres un sujet en zone Europe (là où tu vies en fait) en décrivant la situation que tu veux. Un MJ viendra te prendre en compte pour te faire vivre ta première aventure.

Bon jeu à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Belinda Broek   

Revenir en haut Aller en bas
 
Belinda Broek
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La faim justifie les moyens [Belinda A. Goldsmith]
» Un bel homme pour la petite Belinda ^^
» More than half the long-term care health workers are Haitian or West Indian
» « Salut Mademoiselle, je t'offre quelque chose ? » [Belinda]
» test pneu Michelin WRC au col de la bonette.... (glisse pour le broek)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Règlement et Inscription :: Archives-
Sauter vers: