Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Athenodora Gheistling

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Athenodora Gheistling   Sam 10 Nov - 18:12

Fiche numéro XW-053

Nom : Gheistling

Prénom : Athenodora

Nom de code : ???

Date de naissance : 25 décembre 2022

Âge : 23 ans

Lieu de naissance : Berlin (Allemagne)

Nationalité : Allemande

Taille : 1m76

Poids : 62 kgs

Langues parlées : Allemand, anglais et français

Pouvoir : Création/manipulation minéral & élémentaire minéral

Savoirs particuliers :

  • 1) Vol (pickpocket)
  • 2) Crochetage de serrure
  • 3) Combat de rue


Sport(s) pratiqué(s) :

  • 1) xxxxx
  • 2) xxxxx
  • 3) xxxxx

Description physique : Athenodora est allemande, par définition elle possède donc cette étrange beauté germanique qui mélange habilement grâce et puissance. Ses traits paraissent singulièrement sévères, une vision que sa personnalité farouche n’aide pas vraiment à atténuer. Perçant, son regard ténébreux porté sur vous avec insistance lui donne un petit air de prédateur aux aguets, prêt à bondir sur sa proie à tout moment. En résumé, elle ne ressemble en rien à une fragile petite brebis sans défense et ce n’est pas sa flamboyante crinière cascadant qui va adoucir un physique assurément dominé par la force. Néanmoins, elle n’en possède pas pour autant un corps physiquement très développé au niveau musculaire. Même si gracile n’est peut-être pas un terme très adéquat dans son cas dans la mesure ou on ne craint pas de la briser en deux en la serrant un peu trop fort entre ses bras, Athenodora n’en possède pas moins des courbes plutôt avantageuses qu’elle met généralement en valeur dans le cadre de son activité professionnelle. Elle appelle cela une valeur ajoutée, en sus de ses connaissances dans son domaine de prédilection. Ses horaires de travail n’étant pas vraiment défini, on peux donc dire qu’elle se met physiquement en valeur quasiment tous le temps… Le client peut surgir à n’importe quel moment après tout. Ses tenues, généralement des robes très généreuses au niveau pulmonaire, lui donne souvent une léger parfum de bohème qui plait bien souvent au gens et qui les trompent sur sa véritable personnalité, très loin de celle d’une Esmeralda cruche et insouciante. Que ce soit dans un sens ou bien dans l’autre, avec Athenodora le physique ne correspond bien souvent pas au psychologique.

Caractère : Au naturel, Athenodora a une forte tendance au mensonge inhérente à son activité, pas vraiment légale. Egoïste et personnelle, elle ne vit que pour elle-même et les quelques rares personnes qui on l’honneur de trouver grâce à ses yeux peuvent s’estimer chanceuses. Peu avenante, elle éprouve toutefois une profonde affection pour les enfants. Ce trait de sa personnalité est sans doute un héritage de sa propre enfance passé et de l’environnement dans lequel elle s’est humainement construite. Bien que l’on ne puisse pas dire que c’est une personne violente, elle n’hésite jamais à utiliser ses poings si jamais la situation l’exige ou bien si un enfant est maltraité d’une quelconque façon. Peu instruite, elle ne s’engagera jamais dans une conversation ou elle jugera ne pas pouvoir faire face et prétextera généralement un désintérêt complet de la chose. Peu instruite ne signifie cependant nullement être stupide, car sa grande curiosité l’incite à se cultiver par elle-même à force de lecture et autres canaux culturels à sa disposition. En dépit de ses défauts, Athenodora possède ce que l’on appelle un bon fond. Pas vraiment méchante malgré un visage peu engageant de par l’obscur de ses traits, assez froid il faut bien l’avouer, elle ne se dévoile en fait que à très peu de gens et encore, avec du temps et de la parcimonie. On dit d’elle qu’elle est parfois un peu rude, ce qui en soi n’est totalement erroné. Cela étant dit, lorsqu’elle veut obtenir quelque chose de quelqu’un elle sait se montrer redoutablement sympathique et souriante, pour ne pas dire très chaleureuse, comme pourraIent en témoigner ses nombreuses victimes détroussées d‘une manière ou d’une autre. Bien qu’elle soit parfaitement capable de travailler en groupe, œuvrer en solitaire demeurera toujours prépondérant dans ses choix si elle possède ce dernier.

Historique : Née vingt-trois ans après l’année qui modifia en profondeur le monde, aussi bien pour les mutants que pour les non mutants, Athenodora a poussé son premier cri dans une maternité du centre de la ville qui fut autrefois littéralement coupé en deux par la bêtise et la peur absurde des hommes. Cette ville, Berlin si besoin était de la nommer, est celle d’ou est originaire son père. Ce dernier a fait la connaissance de celle qui allait devenir plus tard sa compagne, lors d’un séjour étudiant en France qui dura une année entière. Amoureux comme on pouvait l’être à leurs âges, finalement encore proche de l’adolescence, la jeune femme qu’était alors la mère de Athenodora se laissa convaincre de partir vivre en Allemagne avec son bel éphèbe, après la conclusion de ses études de marketing.

Le jeune couple vécut heureux et en parfaite harmonie durant presque deux ans, mais la venue au monde de leur petite fille bouleversa, de façon assez tragique, leur relation de couple. En effet, le papa, pas si heureux que cela, laissa alors apparaître un égoïsme latent qui le fit considérer la naissance de son enfant comme une sorte de désagrément mettant un frein à ses ambitions concernant sa vie personnelle. Le temps aidant, il quitta finalement Athenodora et sa mère, et disparu alors définitivement de leurs vies. Bien que tenter par un retour dans son pays d’origine, la jeune maman préféra cependant demeurer à Berlin ou elle éleva seule sa petite fille. Lorsque Athenodora eu sept ans, sa mère trouva la mort dans un accident de la circulation et la fillette fut placé, faute de famille susceptible de l’accueillir, à l’assistance sociale. Elle y demeura durant cinq longues années avant de finalement s’enfuir, incapable de supporter plus longtemps la vie, parfois difficile, dans son orphelinat.

Se retrouvant à la rue, âgée tout juste de douze ans, la fillette aurait pu connaître à son tour une fin tragique si elle n’avait pas fait la connaissance d’un groupe d’enfants vivant sous la protection d’un couple de jeunes femmes. Très vite, la fillette apprit que derrière une attitude sincèrement aimante et bienveillante, ces dernières étaient en réalité des escrocs qui utilisaient les enfants recueillis pour voler et escroquer les gens afin de rapporter de l’argent. En dépit de l’aspect sordide de la situation, ‘’les enfants’’ du couple ne rechignaient pas à leur obéir car, outre le fait qu’elles n’étaient jamais violentes, elles les considéraient réellement comme étant une famille et prenaient soin d’eux comme l’auraient fait des véritables parents digne de ce nom. Même si elle n’allait plus à l’école, Athenodora s’en moquait car en dépit d’une vie plutôt insolite elle se sentait heureuse avec ses mères, ainsi que ses frères et sœurs de cœur.

Lorsque sa nature de mutante fit son apparition, le sentiment d’appartenance à une véritable fratrie de la fillette se trouva très fortement renforcé car son pouvoir fut accepté presque comme étant une chose naturelle par l’ensemble de sa nouvelle famille. Même si ils ne savaient pas vraiment comment faire, tous l’encouragèrent à passer du temps à appréhender et maîtriser son étonnante capacité, ce que Athenodora, ravie d’une telle positivité dans leurs réactions, accepta de faire. Alors, durant son temps libre ou bien encore entre deux rapines ou escroqueries, la jeune mutante se mit en devoir d’en découvrir un maximum sur sa capacité et ses possibilités. Plusieurs cerveaux étant plus efficace qu’un seul, elle fut aidé par les avis, conseils et idées de ses frères et sœurs, qui lui permirent alors d’explorer des voies auxquelles Athenodora n’aurait peut-être pas pensé par elle-même. Bien entendu, c’est tout naturellement qu’elle décida de mettre son étrange capacité de mutante au service, certes plus que douteux il est vrai, de sa famille et ses activités hors-la-loi. Sans grande surprise, ses mères trouvèrent rapidement un usage des plus utile au pouvoir de Athenodora.

Si la vie dans la rue, ou peu s’en faut, n’était pas facile pour un enfant, elle l’était encore moins pour une petite fille, plutôt mignonne de surcroît. Grâce à leurs mères de substitution, la fratrie de Athenodora était protégé des horreurs qui attendaient bien souvent les orphelins livrés à eux-mêmes. Même si on ne pouvait nier que d’un point de vue purement légal les deux femmes exploitaient les enfants qu’elles avaient recueillis, on ne pouvait cependant pas nier le fait qu’elles s’en occupaient bien mieux que certains parents véritables. Consciente que passer ses journées à se promener dans toute la ville pouvait potentiellement se révéler extrêmement dangereux, notamment pour des filles, à cause des prédateurs de tous poils qui rôdaient dans l’anonymat de la grande ville, l’une des deux mères s’était mis en devoir d’apprendre à sa fratrie à se défendre. Pour cela, la jeune femme en question pouvait compter sur un physique assez impressionnant qui témoignait d’un aptitude certaine à combattre. Sans en faire des combattants expérimentés, celle-ci prodigua toutefois un enseignement en la matière à chacun des membres de la fratrie, qui leur permis de faire face à quiconque aurait l’envie de s’attaquer à eux. Si la victoire se révélait impossible, tout au moins ses chères petites têtes blondes pourraient-elle résister assez longtemps pour fuir.

Ainsi passèrent donc les années pour Athenodora, nichée au sein de cette famille, certes, quelque peu hors-normes, mais finalement facteur de bien-être et de bonheur tendre. Tout ne fut pas toujours rose, notamment de par le fait de l’activité extra familiale assez peu orthodoxe à laquelle tous s’adonnaient sans le moindre trace de culpabilité, mais les bons moments parvenaient bien souvent à équilibrer les plus mauvais pour le plus grand plaisir des membres de la curieuse fratrie interdite. A dix-neuf ans, Athenodora était devenue une jeune femme adulte en mesure de prendre soin d’elle-même. Comme ses aînés avant elle, elle décida alors de quitter le giron familial afin de prendre son propre envol dans la vie, sans toutefois, à l’instar de ces mêmes aînés, renier la tradition familiale qu’étaient le vol et l’escroquerie. Les aînés en question dont elle faisait désormais partie, soulageaient d’ailleurs bien volontiers leurs mères, en prodiguant aides et conseil en leur domaine aux nouveaux jeunes membres de leur famille renouvelé… Car aussi triste que cela puisse être à dire, ils y avait toujours des fugueurs en quête d’un refuge et d’une famille aimante.

Mais cette hégémonie naissante, à mi-chemin entre la noblesse et l’exploitation humaine, trouva son terme deux ou trois an plus tard lorsque la justice rattrapa enfin cette famille pas comme les autres. La tâche de la loi fut rude et laborieuse, car elle savait traquer des réseaux de criminels mais certes pas des familles. Mais avec les années la justice avait finalement affiné le profil de cette si peu commune bande de malfrats et c’est ainsi que les deux femmes à l’origine de tout furent arrêtés et emprisonnées. Les mineurs encore sous leur responsabilité furent répartis dans différents foyers d’accueil, ce qui causa à tous une profonde déchirure familial que ne comprirent pas vraiment les représentants de l’ordre. Toutefois, la justice ne serait arrivé à rien si elle n’avait pas bénéficié de l’aide providentiel d’un traître au sein de la fratrie.

Ce traître, se révéla être un des anciens enfants de la fratrie qui, une fois devenu adulte et parent lui-même, se convainquit de l’aspect néfaste de cette étrange situation familiale sans doute unique au monde. Alors, et contre une immunité totale pour lui-même, il avait donc choisi de causer le malheurs des siens en les trahissant cruellement. Sans doute afin de soulager sa conscience coupable, le judas en question ne donna cependant aucune information sur ses frères et sœurs devenus eux-mêmes indépendant, en mesure de les faire condamner. Malheureusement pour lui, la bonté de son geste n’atteignit pas le cœur de ses frères et sœurs épargnés par sa trahison, qui décidèrent par la suite de le punir en détruisant sa propre famille comme il avait détruit la leur. Ce fut Athenodora, qui se proposa afin d’exécuter la sentence unanimement approuvée par ses pairs. Elle jugea en effet que utiliser une arme, à feu ou blanche, risquait de conduire la police au coupable, alors que en utilisant son pouvoir personne n’arriverait à remonter jusqu’à l’un d’entre eux.. Le crime parfait en somme…

Le traître fut retrouvé un beau matin, dans une ruelle isolée un peu à l’écart du centre ville, allongé sur le sol froid et humide de l’hiver naissant. La police ne releva aucune empreinte susceptible de laisser penser à un meurtre, mais elle constata que la zone autour de la bouche du cadavre était hérissée d’une myriade d’éclats de granite profondément ancrées dans ses chairs fines. Déjà bien étrange dans les conditions de son décès, le corps ne révéla pourtant la véritable raison de celui-ci qu’au cours de l’autopsie qui fut pratiquée un peu plus tard. Selon le rapport du médecin légiste, un petit morceau de granite fut retrouvé, coincé dans la trachée artère de la victime, lui-même accompagné de quelques éclats disséminés ici et là dans la bouche et qui, mystérieusement, avaient eu tendance à s’agglomérer progressivement au plus gros morceau. En dépit de l’évidente étrangeté de cette mort qui, malgré l’absence de preuve évidente tendait vraisemblablement à imaginer un meurtre, la cause réelle de celle-ci fut tout simplement liée à une asphyxie.

Aujourd’hui âgée de vingt-trois ans Athenodora poursuit sa petite vie tranquille, vivant toujours de vols et, parfois, de petites escroqueries sans grande conséquence, persuadée que jamais personne ne pourra prouver son implication dans le meurtre qu’elle a commis de sang-froid. Elle sait que de toute façon, jamais personne ne pourra prouver que l’arme du crime est réellement son œuvre et que dans une société moderne, le doute profite toujours à l’accusé.

Nombre de points initiaux : 11-12 ou 13-14 (j’avoue ne pas voir une réelle différence entre ‘’régulièrement’’ et ‘’fréquemment’’, alors c’est au choix)


Dernière édition par Athenodora Gheistling le Mer 26 Déc - 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Christophe Valet

avatar

Messages : 400
Taille : 1m76
Poids : 70 kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Taureau de Troie
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Athenodora Gheistling   Dim 16 Déc - 21:29

Bonsoir Athenodora et merci de ta patience,

Le changement d'administration pour le forum a quelque peu perturber notre organisation et ta fiche a été un peu laissée de côté le temps de nous y retrouver.

Pour ma part, la fin de ton historique me gêne un peu. Hormis l'aspect moral de l'exécution du "traître" que tu décris (la psychologie de ton perso te regarde), il me semble assez improbable que la fratrie ait pu avoir des infos sur ce dernier. Dans le cas où un ancien membre de la bande ait été amené à témoigner, il aurait bénéficié d'un programme de protection des témoins, visant à justement éviter ce genre de représailles.

J'attends de voir ce que les autres administrateurs en diront.

Sinon, le reste me convient tout à fait. J'attends que Lorenzo me communique les informations sur ton pouvoir. S'il les a déjà acceptées, ce n'est pas la peine de devoir les renégocier avec nous.

Encore désolé de te faire attendre comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Athenodora Gheistling   Jeu 20 Déc - 21:31

Salut !

Comme déjà dit, je ne suis plus pressée, alors pas de soucis en ce qui me concerne pour l'attente.

Pour l'aspect moral de l'acte en lui-même, je ne fais qu'utiliser une des libertés du forum me semble-t-il, rien de plus (la réputation, toussa...). Mais l'acte s'explique parfaitement dans la mesure ou ce "couple" de malfrats a réellement instauré un esprit de fratrie indivisible, à la limite du "nous contre le reste du monde et envers et contre tous" entre eux et les enfants qu'ils ont recueilli. Un psy dirait peut-être que c'est assimilable à une sorte de manipulation mentale et, même si ce n'est pas entièrement faux, ce petit groupe si peu orthodoxe était (est toujours d'ailleurs, même sans les "parents") réellement une famille au sens premier et profond du terme.

Maintenant, je reconnais bien volontiers que ce n'est pas très explicite dans la fiche, mais étant donné qu'on doit rester sur un seul post j'ai du faire des coupes dans le récit, c'est un fait... Mes "histoires de vie" se compresse assez mal.

Pour les informations sur la balance, ce sont des malfrats... Sympathique, mais fondamentalement des malfrats et qui connaissent forcément d'autres malfrats... Etc, etc... Je vous fait grâce du détail de la chose.

Pour le dernier point et bien que je ne sois pas spécialiste dans le domaine judiciaire, il me semble que le système de protection des témoins n'existe pas en Europe. Mais même s'il existe, le "traître" n'a pas non plus balancé un des grands pontes de la mafia New Yorkaise et les programmes de protection des témoins, étant donné leur cout financier, ne sont donné qu'au personne très clairement en danger de mort... Dans le cas qui nous occupe, personne ne pouvait prévoir une telle sanction puisque jamais encore aucun membre de la famille n'avait vendu un des siens et encore moins ses parents.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Brown

avatar

Messages : 1158
Taille : 1m78
Poids : 79Kg

Feuille de personnage
Réputation:
6/15  (6/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Athenodora Gheistling   Lun 24 Déc - 10:53

Bonjour Athenodora (l'exploratrice ? clown )

L'historique me convient personnellement.

Faire des coupes dans ton récit pour atteindre cette taille était nécessaire. Il faut savoir être synthétique. L'historique permet de donner les éléments principaux relatifs à ton personnage et nous n'avons pas besoin de connaître la moindre relation de façon extrêmement précise. Tu répètes par exemple à plusieurs reprises qu'il y a un lien très fort entre les membres de la fratrie, ce qui se comprend facilement par le fait de grandir tous ensemble sur de nombreuses années, d'où le lien de "famille" que tu cites. Insister davantage m'aurait paru inutile. L'égocentrisme du groupe est très clair.

La moralité de ton personnage n'a pas été remise en question par Jotnar. Le forum l'autorise comme tu le dis.

Le seul commentaire qui est davantage une remarque, provient de ton utilisation du pic sortant du sol pour tuer le traître. Lorsque ton diagramme sera disponible, il faudra être capable de faire ce que tu dis. Tel que tu le décris, j'imagine un pic de facilement deux mètres. Se concentrer sur cet aspect lors du placement de tes points risque de t'handicaper pour la suite car comme tu dois l'imaginer, la manipulation d'éléments de cette taille qui soit en plus "formé" comme tu le souhaites nécessitera un certain niveau déjà relativement élevé.

Je me permet donc de te conseiller de modifier légèrement la manière dont tu assassines l'homme, par exemple en parlant plutôt de petits éléments minéraux plantés dans le torse comme l'auraient été des balles d'armes à feu. Ton diagramme n'existe pas encore, mais cette action devrait être accessible bien plus facilement pour équilibrer les capacités de ton personnage (petits éléments, télékinésie légère, prendre ce qui est disponible). J'en conviens néanmoins, la mort serait moins "prodigieuse".

Je laisse à mon tour parler Om. Pour moi tout est bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Athenodora Gheistling   Mar 25 Déc - 0:20

Salut !

Alors... En vérité, l'aspect dit "prodigieux" de la mort n'était pas le but premier de la chose. Je cherchais avant tout une manière de tuer rapidement, sans laisser la moindre empreinte, tout en laissant exprimer un sentiment de punition indéniable... En la matière, le faire transpercer par un pic sortant du sol me paraissait assez bien vu. Comme tu le dis, sans barème il est difficile de juger au plus juste de ce qui est possible ou non. ici, je misais un peu sur une exacerbation temporaire des capacités, du à la colère et à une certaine rage vengeresse. Une sorte de poussée d'adrénaline pour pouvoir qui n'existe que le temps de l'acte, comme on en a déjà vu avant (sans parler de pouvoir, la mère soulevant exceptionnellement une voiture pour dégager son enfant est un bon parallèle avec mon idée). Ceci dit, si vraiment c'est impossible je trouverais autre chose, ce n'est pas le plus important si ce n'est que cela à modifier.
Revenir en haut Aller en bas
Neith Harlow

avatar

Messages : 726
Taille : 1m65
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Attachante petite taupe
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Athenodora Gheistling   Mar 25 Déc - 10:56

A moi! A moi!

Alors dans le fond, je rejoins l'avis de Jotnar et Khane. Hormis une tendance à la répétition émotionnelle (notamment le lien familial) qui hélas ne rend pas honneur au style d'écriture pourtant bon, je ne vois rien à reprocher à la fiche. Effectivement, le forum autorise ce type de personnage, et c'est tant mieux pour varier les plaisirs.

Maintenant, je rejoins Khane concernant le petit soucis du pic sortant du sol. Bien que cela soit possible, il est clair que placer tous tes points pour ce pouvoir risque de considérablement t'handicaper. Après, c'est ton choix.

Concernant la possibilité d'une poussée de puissance dû à un surplus émotionnel, je crains de ne pouvoir le cautionner dans la mesure où, concrètement, de violentes poussées d'adrénalines sont monnaie courante ne serait-ce qu'en mission, ce qui ne justifie jamais subitement un déblocage temporaire des compétences encore non atteintes.
Sauf erreur de ma part, le seul instant où le pouvoir peut s'avérer plus puissant que la maîtrise effective, est lors de la révélation de celui-ci. Donc si tu veux miser sur un effet inhabituel et unique, il faudra revoir l'historique. Il te reste donc plusieurs options.
- Soit tu place tes points de manière à respecter l'historique quitte à être limitée dans les premiers temps,
- soit tu modifie la fin pour correspondre à un barème plus uniformisé,
- soit enfin, tu revois l'historique de manière à ce que la révélation du pouvoir se produise au moment de la vengeance, justifiant ainsi un effet visuel plus impressionnant.

Hormis ces détails d'arrangement, je ne vois rien à redire, si ce n'est...
Bienvenue! (je ne pense pas l'avoir dit, ça.)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Athenodora Gheistling   Mer 26 Déc - 1:57

Arf... Avouez qu'il m'est assez difficile d'évaluer ou et combien de points placer, sans avoir une vision globale et précise du diagramme et de ses capacités de base (surtout que c'est un double diagramme, avec une partie proche d'autres diagrammes et une seconde, totalement nouvelle). Mais je vais simplement changer la méthode d'exécution, c'est tout.

Maintenant, pour la fiche et le "reproche" de la répétition, je ne vais pas vous mentir non plus. Cette fiche, si elle n'est certes pas à la hauteur de ce que je fais habituellement, c'est tout simplement parce que je l'ai écrite plus ou moins à reculons et sans réelle envie, de par le fait d'avoir été bridée dans mon style d'écriture (par brider, j'entends uniquement la limitation de caractères afin de tout faire tenir dans un seul post, rien de plus). Je respecte cette règle imposée, sans le moindre soucis, mais cela ne donne malheureusement pas un texte satisfaisant (pas satisfaisant à mes yeux en tous cas).

Bon, bah... Des que j'aurais et le temps et l'idée, je modifierais ce qui est à modifier.

A plus !
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Brown

avatar

Messages : 1158
Taille : 1m78
Poids : 79Kg

Feuille de personnage
Réputation:
6/15  (6/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Athenodora Gheistling   Mer 26 Déc - 11:00

J'en conviens avec toi, tu ne peux pas deviner précisément ce que te permettra de faire ton diagramme sans le voir ni sans placer de points. Néanmoins, tu n'es pas nouvelle dans le domaine des jeux mutants avec des barèmes/diagrammes de puissance des personnages. Tu peux donc aisément avoir ne serait-ce qu'un ordre d'idée de ce qu'un diagramme de niveau relativement "faible" peut permettre sur le principe.

Faire sortir un élément du sol qui soit imposant, de deux mètres, qui briserait le bitume en passant, et de forme pointue, me parait plus ou moins être évident que c'est quelque chose possiblement d'un niveau avancé.

Pour le "reproche", ça rejoint ce que je t'ai indiqué dans ma première réponse. Il n'y a pas de notion de bride au sens où tu le ressens. Il est demandé de faire un historique afin d'avoir un aperçu des éléments de vie ayant conduit chaque personnage à ce qu'il est, notamment les évènements majeurs de sa vie qui ont pu le forger tel qu'il est actuellement. Chez certains personnages, ce nombre d'éléments peut être élevé, et il est donc naturel que leur historique soit plus long que d'autres qui ont eu des vies relativement calmes.

L'esprit de synthèse est une qualité de rédaction aussi utile qu'être très prolixe comme tu l'es. S'il peut chez certain seulement être la preuve qu'ils n'ont pas d'idées pour leur personnage, ce n'est pas nécessairement le cas et un historique concis mais précis peut être tout aussi utile qu'un récit long de quelqu'un qui sait broder, ou qui ne parvient pas à garder les éléments les plus importants.

Les instructions sur la limitation de taille obligent à savoir faire des coupes pour ne garder que l'essentiel, ne pas s'étirer en longueur sur chaque évènement de la vie du personnage, et demandent de faire preuve d'un esprit de synthèse qui est un travail aussi difficile pour certains que d'étoffer un historique peu rempli. C'est un exercice comme un autre, et si nous acceptions de te laisser faire des historiques de plusieurs messages, nous devrions tout autant accepter que certains joueurs ne fassent que deux ou trois lignes parce qu'ils sont "habitués" à faire comme ça, et ne souhaitent pas se plier à l'exercice.

Je salue donc les efforts que tu as fait pour diminuer ton historique et t'entraîner à être synthétique. C'est bien d'avoir des idées, mais gardes-en quelques-unes secrètes, qui seront d'autant plus intéressantes à être dévoilées en jeu, avec d'autres joueurs (même si je ne doute pas que tu aies encore des tonnes de choses non dites). L'important est que tu saches qui est ton personnage et son histoire lorsque tu le joues. Nous ne validons que l'essentiel des grands évènements de sa vie, pas son autobiographie détaillée.

Cela dit, puisque tout est bon sur la forme et presque sur le fond si tu souhaites suivre nos conseils (concernant l'assassinat, libre à toi de le faire ou non mais n'oublie pas de nous l'indiquer), tu peux poster dans la région du monde que tu désires pour démarrer ton aventure. J'imagine que ce sera probablement l'Allemagne.

Ton diagramme viendra dès que nous aurons des nouvelles de celui-ci.

Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Athenodora Gheistling   Mer 26 Déc - 15:24

Ouaip's... Je ne sais pas si les félicitations sont vraiment de rigueur, étant donné que ce qui a été remplacé l'a été par quelque chose d'un peu plus long encore. Razz

Ceci dit, j'ai donc modifié les conditions d'exécution (voir plus haut). Pour bien comprendre, il faut savoir que, dans ma vision, elle crée des objets en projetant des minéraux au travers de ses mains (la paume ou la main entière et, plus tard, avec toutes les parties de son corps) et que quasi instantanément, ces minéraux s'agglomèrent afin d'adopter la forme désirée (plus ou moins, avec le temps, toussa quoi...)

Ce qui explique donc les éclats et le morceau de granite dans la gorge. En l'absence de référence, je pense rester dans le minimum syndical requis. ^-^"

Si cela vous conviens, je posterais d'ici... Bientôt en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Neith Harlow

avatar

Messages : 726
Taille : 1m65
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Attachante petite taupe
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Athenodora Gheistling   Lun 4 Mar - 21:33

Avec retardement, ayant cru que c'était déjà fait, voici donc tes diagrammes. Tu as douze points à y répartir. Je t'invite à générer ta fiche de personnage dans la partie profil, et y écrire ton choix de placement des points. Bonne suite!



Familier minéral
Nombre total de points : 60/60
1
2
3
4
1
2
3
4
1
2
3
4
1
2
3
4
1
2
3
4
1
2
3
4
Nature
Dureté 1 ou 2
(talc, gypse)
(rayé par l'ongle)
Force
Brise un os
Volume
Insecte
(araignée)
Forme
Sphérique
Intelligence
Aucune
Durée de
l'autonomie
1 minute
Dureté 1 ou 2
(calcite, fluorine)
(rayé par le cuivre)
Dureté 5 ou 6
(apatite, orthoze)
(rayé par le verre)
Dureté 7 ou 8
(quartz, topaze)
(peut rayer le verre)
Dureté 9 ou 10
(rubis, diamant)
Défonce une
porte en bois
Casse un mur
de brique
Casse un mur
de béton
Plie un rail
d'acier
Rongeur
(rat)
Petit mammifère
(chien)
Taille humaine
Gros mammifère
(éléphant)
Géométrique
simple
Géométrique
complexe
Géométrique
articulée
Libre
Ordre simple
Ordre complexe
Ordres complexes
successifs
Ordre élaboré
10 minutes
1 heure
12 heure
Illimitée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Athenodora Gheistling   

Revenir en haut Aller en bas
 
Athenodora Gheistling
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Athenodora Gheistling
» Athenodora Mia Natrix
» Un moment agréable [PV Athenodora]
» 03.05/15.Sc.L'art du lard ou le lard de l'art? [Athenodora, Aberthole, Clara et Timour]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Règlement et Inscription :: Archives-
Sauter vers: