Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jour 1 - Incognito dans l'imbroglio

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Jour 1 - Incognito dans l'imbroglio   Sam 27 Oct - 12:28

Pedro avait vu ses camarades entrer dans le bâtiment dont l'intérieur trop sombre, ne lui était pas apparu, d'autant plus à cette distance. Il était donc seul au milieu des passants dans une artère mineure de la rue. Comme dans toutes ces dernières, des portiques annexes aux bâtiments abritaient des sans-abris regroupés autour d'un feu de camp.

La voix publiait régulièrement ses annonces, portant sur l'exécution publique, le recrutement mais aussi sur des concepts plus abstraits tel que l'échec de l'Eunomia, la nécessité de se libérer de l'entrave que constituait le "poison isogène". La voix adressait même une prière à tous les frères perdus dans l'hérésie de l'Eunomia. C'est déclarations s'espaçaient toutes les demie-heure, parfois plus, parfois moins. Leurs diffusions semblaient aléatoires.

Personne ne faisait attention à Zooman, même les cavaliers qui poursuivaient ce qui semblaient être des rondes. Des véhicules tirés par des molosses, semblable à des carrosses, passaient aussi de temps en temps mais rarement. Ils étaient généralement noirs, de forme ovoïde, et des rideaux de velours masquaient parfois leur intérieur. Aucun d'eux ne possédait de cocher, les molosses semblaient conduire d'eux même.

L'un de ces véhicules, s'arrêta à la hauteur de Pedro et un homme passa son bras par-dessus la fenêtre. Zooman remarqua sa main blanche, aux ongles propres et parfaitement coupés. L'homme avait une cinquantaine d'années et portait sur le nez des lunettes rondes et noires qui contrastaient avec ses habits d'un blanc éclatant. Il adressa un sourire affable au X-men avant de lui demander :

"Bonjour mon garçon... J'ai sur moi plein de gourmandises... Est-ce que tu voudrais en avoir une? Un bonbon peut-être? Un chocolat? J'ai aussi des sucettes... Il sortit à chaque fois la confiserie dont il était question et il finit par demander : "Qu'est-ce qui pourrait bien te faire plaisir mon garçon?"

Autour de Pedro, les gens s'éloignèrent de façon ostensible, jetant des coups d’œil terrifiés au carrosse et au jeune homme. De leur coté, les cavaliers ne semblèrent pas s'en préoccuper outre mesure....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jour 1 - Incognito dans l'imbroglio   Jeu 1 Nov - 12:20

Tout à coup, Pedro se sentit extrêmement seul. Il n'était pas encore au point de regretter son acte, mais quand il vit ses amis pénétrer dans ce sordide immeuble et que la porte claqua derrière eux, un frisson parcourut son dos. Il jeta un coup d’œil rapide autour de lui, tout en se souvenant du conseil de Parnetios : baisser les yeux, ne jamais croiser le regard de quiconque. Pedro était en mission d'infiltration, personne ne devait le remarquer. Il distingua un groupe de personnes à l'abri sous un portique, qui encerclait un feu de camp. La température commençait à franchement se rafraîchir et le terrien s'approcha à pas de loup pour capter quelques bribes de chaleur.

Il resta un moment immobile, à observer l'immeuble d'un œil passif pour tenter de détecter toute forme d'agitation suspecte. Il était loin de se douter que les fesses de Clara avaient mis un sacré bazar... Mais l'idée ne l'aurait pas étonné non plus. Cet instant de tranquillité profita à son esprit qui ne put s'empêcher de cogiter et de ressasser tout ce qu'il avait vécu depuis son arrivée ici. Cette société avait de nombreux points communs avec celle de la Terre et le garçon se demanda si tous ces gens avaient des pouvoirs... Après tout, les mutants qui avaient attaqué Cérébra avaient clairement dit qu'ils étaient leurs ancêtres. Ces mutants venaient-ils de ce monde ? Et où se trouvaient-ils ? Pedro creusa sa mémoire pour essayer de se rappeler d'un nom. Y'avait cette fille flippante, là... Kitty avait mentionné son nom... mais oui, celle qui avait essayé de lui couper son.. EROG ! Voila ! Autant que Pedro avait pu en juger, c'était elle le cerveau de la bande. Mais l'autre petite fille avait parlé aussi d'un certain Utazas... Le jeune homme secoua la tête comme pour tout remettre en place. Le puzzle était trop complexe. Il fallait qu'il trouve quelqu'un de haut placé, quelqu'un qui pourrait le renseigner...

La providence l'avait-il entendu ? L'un de ces étranges carrosses stoppa devant lui et une silhouette curieusement « clean » apparut. La scène sembla terrifier les passants qui s'éloignèrent de Pedro. Celui-ci ne leva quasiment pas les yeux quand il entendit une voix étonnamment douce s'adresser à lui. L'homme, plutôt âgé, lui proposait des confiseries. Quand la réalité et l'absurde s'entremêlent... Le garçon flaira le sale coup à dix kilomètres. Pas de bol, même ici les pervers étaient des vieux hommes et pas des blondes à forte poitrine. Le colombien s'apprêta à l'envoyer balader quand une idée traversa son esprit... Et si... Toujours en cachant ses yeux, Pedro répondit d'un ton aimable.

J'ai passé l'âge depuis longtemps. En revanche, j'aurais peut-être besoin d'aide. Mais je sais pas si vous seriez capable de me renseigner...

L'intonation de sa dernière phrase était clair : il émettait de gros doutes sur l' « importance » de l'individu. Pedro était curieux de connaître son identité... De plus, il était presque amusé par l'idée de devoir se jeter dans la gueule du loup, alors qu'il avait délibérément refusé de suivre ses camarades pour la même raison. Mais il était, a priori, plus aisé de s'échapper d'un véhicule que d'un immeuble où se trouvait quelqu'un d'aussi important que le « borgne »...

Avant de poursuivre la conversation, Pedro voulut vérifier deux choses : est-ce que le carrosse semblait blindé (pourrait-il s'en échapper?) et, surtout, y avait-il un moyen pour lui de retrouver, plus tard, l'immeuble dans lequel se trouvaient ses camarades ? Il chercha ainsi un point de repère, le nom d'une rue ou d'un bâtiment... pour pouvoir revenir assez facilement s'il devait s'éloigner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jour 1 - Incognito dans l'imbroglio   Sam 3 Nov - 22:48

L'homme sourit de toutes ses dents parfaitement blanches.

"On ne passe jamais l'âge pour des confiseries! Mais si tu as besoin d'aide, je veux bien croire qu'elles passent au second plan..." Indiqua-t-il alors que son regard prenait une expression compatissante. " Tu es chanceux d'être tombé sur moi ; je connais le monde aussi bien qu'il me connait moi-même!"

Ses doigts s'agitèrent sur la portière du véhicule et son visage sortit de quelques centimètres de la fenêtre pour s'approcher de celui de Pedro qui put le détailler :


"Je perçois l'âme d'un aventurier, d'un expérimentateur! Tu es fougueux, entreprenant!" L'homme semblait se parler à lui même et il conclut simplement : "Passionnant!"

Pendant ce temps là Zooman constata sans mal que le véhicule était fait d'une matière semblable à du plastique noir. Il tenta en même temps de repérer les lieux et il y avait bien deux ou trois détails originaux même pour quelqu'un d’étranger comme Pedro. Ainsi, une grande affiche de plusieurs mètres pendait d'un balcon : elle représentait le visage de l'homme qu'avait déjà croisé les X-men sur le même genre d'affiche il y a peu de temps. Autre point de repère, au carrefour, il y avait une place circulaire dont le centre était composé d'un piédestal autrefois destiné à une statue désormais brisée en plusieurs morceaux tout autour.

"Nous pouvons discuter au chaud si tu le désires..." Proposa finalement l'étrange individu alors que sa portière s'ouvrait d'elle-même.

Un petit marchepied se déroula, invitant Pedro à grimper vers l'inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jour 1 - Incognito dans l'imbroglio   Dim 4 Nov - 19:25

L'homme continuait à parler, il semblait très intéressé par Pedro. Évidemment, il lui apprit qu'il était quelqu'un d'on ne peut plus important. Mais le jeune homme n'était pas dupe. L'homme n'avait probablement pas des intentions honnêtes et il n'aurait jamais avoué qu'il n'avait aucune influence dans la cité. Pourtant, il dégageait une certaine sérénité qui inspirait confiance. Il avança le visage et Pedro put l'observer du coin de l’œil. On aurait dit un gourou des années 60, le personnage était très intrigant. Était-ce vraiment un pervers sexuel ? La description qu'il fit du caractère du jeune terrien était plutôt troublante et pouvait laisser imaginer d'autres hypothèses. Mais le mutant ne fut pas effrayé par ces étranges paroles car il était concentré sur autre chose, il regardait autour de lui.

Le coup d’œil rapide mais appuyé de Pedro lui apprit trois choses. Premièrement, le véhicule ne semblait pas construit dans un matériau indestructible. Si le danger se faisait trop présent, il pourrait envisager une fuite, mais sans certitudes. Deuxièmement, s'il devait s'éloigner, il pourrait a priori retrouver l'immeuble dans lequel se trouvaient Clara, Mbarou et Malo. L'affiche qui pendait au balcon et surtout la grande place ne pouvaient passer inaperçues. Enfin, tous les regards inquiets des passants tournés vers lui mettaient en avant la noirceur de leur yeux. C'était ça ! Parnetios leur avait parlé de leurs regards si différents... Les gens, ici, avaient des pupilles noires. Pourquoi ? Peu importait. Mais si le jeune mutant voulait éviter (ou plutôt reporter) des ennuis certains, il devait trouver une solution pour noircir son regard. La plupart des chiens avaient les yeux noirs. Ça se tentait.

Ok. Je monte.

Alors qu'il montait dans le véhicule, prenant appui sur le marchepied, l'animorphe noircit ses yeux comme ceux d'un chien. Néanmoins, il évita le regard de l'homme alors qu'il s'asseyait dans le carosse.

Alors ? Vous êtes qui ? Et vous me voulez quoi ?

Pedro allait droit au but, il n'était pas ici pour s'amuser. Autant ne pas perdre de temps avec les préliminaires...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jour 1 - Incognito dans l'imbroglio   Lun 5 Nov - 0:19

Zooman monta dans le véhicule, tout en teintant ses yeux à la manière de ceux d'un canidé. Pendant ce temps là, l'homme aux lunettes commenta d'un air aussi enthousiaste que calculateur :

"Oh oh! Quel jeune homme téméraire! J'aime ça! Tu ne seras pas déçu..."

Pedro entra donc dans le véhicule constitué d'une banquette circulaire cernant une table ronde où étaient disposés de multiples confiseries et aliments en tout genre. Leur vue excita la faim que le ventre du jeune X-man commençait à ressentir... L'intérieur sentait l'anis, le sucre chaud et un mélange odoriférant de plantes indiscernables pour le nez du mutant. Des rideaux de velours pourpres, actuellement non rabattues, étaient disposés sur les cotés des fenêtres. Leur couleur n'étaient pas sans rappeler celle des coussins qui contrastaient avec la blancheur immaculée de la banquette. Le tout formait un ensemble aussi cosy que simple.

Sans chercher à tergiverser, Pedro enchaîna les questions qui amusèrent dans un premier temps l'inconnu lequel n'y répondit pas tout de suite ; il tapa négligemment sur le coté de la portière et le carrosse se remit en marche pour une destination inconnue.

"Hmmmm... Cela fait bien longtemps que l'on ne m'a pas posé cette question. Qui je suis... Tout le monde nous connait mais tu tiens malgré tout à me l'entendre dire..." Il écarta les mains et forma un rectangle avec ses indexes et ses pouces, visant ainsi Perdo. "Je suis un découvreur de talents!" Reprit-il avec gaieté."Je donne une chance à de jeunes gens comme toi de devenir célèbre... Je suis un Sumonosias ou un Révélateur, dit-on généralement, je possède un don pour repérer notamment les personnes talentueuses."

Il sourit et croisa les jambes.

"Tu es une personne incroyable et très intrigante. J'ignore encore quels sont tes talents cachés mais tu en possèdes. Le simple fait de ta présence volontaire ici prouve ton courage. Mais tu dois savoir que celui-ci n'est pas toujours suffisant mon garçon..." Souffla-t-il sur le ton de la confidence. "La témérité et la folie que l'on prête à tort comme des synonymes de cette vertu ne le sont pas non plus, sois en bien conscient."

Dehors, les rues défilaient, éloignant Pedro du bâtiment où devaient vraisemblablement se trouver ses camarades. Elles se ressemblaient toutes et les passants l'air sombre et loqueteux les occupaient, certaines plus activement que d'autres. Ainsi Zooman, aperçut une sorte de rixe entre deux groupes qui se battaient avec d'étranges bâtons longs à la pointe en forme de lame. Certaines rues étaient jonchés de cadavre qu'enjambaient imperturbables les citadins.

Le Révélateur replaça ses lunettes sur le haut de son nez avant d'indiquer avec un sourire de convenance :

"Tu connais la procédure... Il faut passer un test. Si tu en réchappes, tu intègreras soit la prestigieuse Arène des Sumonosias, soit la garde d'élite du Borgne. Dans le second cas, cela se fera après la phase d’entraînement bien évidemment..."

Le visage souriant du Révélateur se pencha vers Pedro.

"Alors mon garçon...tu vises quoi? Combattre dans l'Arène ou être au plus proche du Borgne?" Demanda-t-il malicieusement, tandis que ses mains mimèrent une balance soupesant des poids.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jour 1 - Incognito dans l'imbroglio   Mar 6 Nov - 16:26

Pendant quelques secondes, le cerveau de Pedro se braqua sur les sucreries qui trônaient sur la petite table. L'estomac du garçon gargouilla bruyamment mais celui-ci décida de ne pas craquer. Il ne connaissait pas les motivations de l'étrange individu. Pourquoi ne chercherait-il pas à l'empoisonner ? Ainsi, le colombien écouta silencieusement et attentivement ce que l'homme avait à dire. Et il ne fut pas avare en informations. Son laïus se conclut sur une proposition étonnante. Ce n'était pas vraiment à cela que le mutant s'était attendu. Mais avant de lui répondre, il devait absolument tenter d'en savoir plus.

Pedro se mit à ricaner légèrement.

« Vous allez croire que je me fous de vous, mais... je ne sais absolument pas de quoi vous parlez. En fait, je ne sais pas grand chose. Ça fait des heures que j'erre dans cette ville, sans même savoir qui je suis. Je me suis réveillé dans une ruelle sordide avec ce... cette espèce de clochard qui me faisait les poches. Je crois que je l'ai tué. J'avais un mal de crâne terrible. Je sais pas ce qui m'est arrivé et surtout... je ne sais plus qui je suis. »

Il leva enfin ses yeux pour fixer le Révélateur.

« Du coup, je suis rempli de questions... On est où ici ? C'est qui ce borgne ? C'est qui ce mec ? »

Pedro désigna le visage qui se trouvait sur le grand drapeau sur la façade de l'immeuble.

« En fait, je me souviens de quelques trucs. Y'avait des gens avec moi. Ils étaient importants. Enfin je crois. Erog... Utazas... Ça vous parle ? »

Il dévisagea le visage de l'homme, espérant voir si celui-ci montrait une gène à l'évocation de ces noms. Puis, il se pencha en avant, les bras posés sur ses genoux. Enfin, il leva le poing et fit apparaître de larges griffes qui disparurent presque aussitôt, sans paraître le moins du monde agressif.

« Vous voyez, vous avez raison. J'ai pas mal de ressources qui pourraient vous intéresser. Mais j'ai besoin de réponses. Ensuite, nous parlerons plus précisément de votre proposition, qui pourrait bien m'intéresser. »

Le jeune homme se vautra en arrière sur sa banquette, un petit sourire satisfait en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jour 1 - Incognito dans l'imbroglio   Sam 10 Nov - 18:21

Le Révélateur observa silencieusement Pedro s'expliquer sur sa situation puis poser une foule de question sur celle du lieu où il se trouvait. Il ne l'interrompit pas et son air psychologue, à la fois grave et compréhensif, n'avait rien qui puisse retenir le mutant à la confession.

La démonstration de force de Zooman fit froncer les sourcils du Révélateur qui ne laissa pas paraître pour autant une quelconque surprise. Il était même plutôt calme si bien qu'il laissa terminer complètement le jeune homme. Après quelques secondes songeuses, l'homme mystérieux indiqua :

"En ma qualité de Révélateur, rares sont les supercheries ou les mensonges que je ne puis discerner... Les gens comme moi sont parmi les personnes les moins ignares de ce monde et tu dois savoir que nous duper n'est pas chose aisée." Un petit sourire amusé presque complice étira les lèvres du Révélateur. "Je suis convaincu que ton histoire est fascinante et je suis tout aussi certain que je vais apprendre beaucoup de choses avec toi mais si tu veux en apprendre autant de ma part, tu vas devoir être parfaitement sincère..."

Par dessus ses lunettes rondes, le Révélateur jeta un coup d’œil explicite à Pedro. Tout sourire s'était effacé de son visage. Il attrapa ensuite un bonbon vert qu'il déballa tranquillement.

"N'hésites pas à te servir surtout..."

Il porta alors le bonbon à sa bouche et le croqua lentement. Une fois qu'il eut terminé son interminable mastication, il exposa :

"Je vais te révéler deux ou trois choses et toi en retour, tu devras m'en apprendre un peu plus sur tes origines... Plus tu en diras, plus j'en dirai." A nouveau ses mains formèrent une balance. "L'équilibre en tout..."

Une fois qu'il se fut assuré que Zooman l'avait bien compris, il passa son bras par la fenêtre, tirant le rideau pour dégager un peu plus la vue. Pedro constata qu'ils se trouvaient toujours dans une grande avenue mais qu'ils longeaient désormais une rivière malodorante. Il y avait moins de monde dans cette partie de la ville... Pedro remarqua que la vitesse du véhicule s'était accrue, elle devait avoisiner les 70km/h...

"Je sais que tu ne connais strictement rien de ce monde... Il est difficile de te faire comprendre ce qu'il est, en toute objectivité... Je vois bien que tu es radicalement différent des gens que j'ai déjà côtoyé car malgré les frusques que tu portes, ton âme ne peut se déguiser. Je vais donc tâcher d'être le plus explicite possible..." Après ce préambule, le Sumonosias poursuivit en ouvrant complètement le rideau : "Je te présente Vakhtos qui veut dire dans notre ancienne langue "Terre des dieux" mais ce nom est en réalité impropre... La province où nous sommes se décompose en plusieurs îles qui représentent le cœur de Vakhtos. Nous sommes actuellement sur l'île de Tel-Anis, une île dite séditieuse... Il y a de cela plusieurs années, le Borgne et d'autres grands Eunomiens, commandés par "le mec" dont tu parlais appelé Prometheus le Prévoyant, ont quitté la caste d'Eunomia et se sont révoltés contre le système que leur ancienne caste a toujours imposé à tous. Ils ont fomenté la Glorieuse Révolution qui est encore d'actualité... De l'ordre est alors né le chaos que tu vois sous tes yeux... Nous avons compris que le chaos était le prix à payer pour la liberté car aucun de nous ne voulait accepter une liberté contrôlée que nous avions toujours connue." Il soupira avant de conclure : "Après la mort de Prometheus, le Borgne et ses successeurs ont continuer de régner sur les îles séditieuses. Le Borgne contrôle Tel-Anis depuis maintenant quatre ans. C'est l'une des premières îles à avoir été libérée par Prometheus..."

Le Révélateur s'interrompit ici et fixa tranquillement Pedro pour lui signifier qu'il en avait, pour le moment, fini avec les révélations. Le jeune homme en profita pour évoquer des noms qu'il avait entendu dans le Cérébra à une époque qui semblait désormais si lointaine...

"Erog, Utazas... Hmmm... Non, ça ne me dit rien du tout. Ce ne sont pas des patronymes courants par ici, en tout cas... Si je ne les connais pas, je doute que personne sur les îles séditieuses n'en ait connaissance. Mais je sais où vivent les personnes les plus érudites de Vakhtos et quel lieu peut éventuellement détenir des informations à leur sujet... "

Il sourit puis leva la main pour couper court à tout ce que pourrait dire Pedro à ce sujet ou un autre.

"Avant toute chose, je veux désormais savoir une partie de la vérité à ton sujet. Ton identité, tes origines et ton histoire feront très bien l'affaire pour commencer."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jour 1 - Incognito dans l'imbroglio   Lun 12 Nov - 17:42

Pedro soupira de dépit. Cela faisait (au moins) la troisième fois qu'on le surprenait à mentir. Après le capitaine du cargo et le flic au zoo de San Francisco, voila que l'espèce de hippie chic était un détecteur de mensonges sur pieds... Il se promit de prendre des cours de comédie, si jamais il rentrait chez lui un jour. L'homme décida pourtant de lui révéler certaines choses mais il prit d'abord le temps de déguster lentement un bonbon. L'estomac de Pedro lui rappela son existence et le vide qui l'habitait ; mais le colombien restait toujours sur ses gardes. Et d'ailleurs, ce n'était pas de confiseries qu'il avait besoin, mais plutôt d'un bon gros steak bien saignant. L'idée le fit saliver. Dès qu'il aurait les réponses voulues, il se remplirait la panse. Ainsi, il écouta ce que le Révélateur avait à lui dire. Les renseignements étaient précieux mais n'aidait pas le jeune homme à comprendre sa présence dans ces lieux. De plus, les noms d'Erog et d'Utazas semblèrent inconnus à l'homme...

Enfin, Pedro fut invité à se confier. Que faire ? Après une courte réflexion, le mutant jugea qu'il n'avait rien à cacher et qu'il avait même tout intérêt à en révéler le plus possible sur sa situation. Il fallait qu'il mette toutes les chances de son côté pour tenter de comprendre cet imbroglio... Il lâcha un sourire en coin un peu gêné, toussa dans son poing et prit la parole.

« Très bien, je vais tout vous raconter. Mais si je vous ai menti, ce n'était pas pour vous cacher quoi que ce soit ou essayer de vous duper. C'est juste que... c'est tellement hallucinant toute cette histoire ! Même moi, j'ai du mal à y croire... Et je ne voulais pas que vous me preniez pour un menteur... »

Après cette remarque involontairement ironique, Pedro fixa le Révélateur, espérant que celui-ci capte sa sincérité.

« Je viens d'une autre planète. On l'appelle La Terre. J'ai l'impression qu'elle a pas mal de points communs avec Vakhtos, d'ailleurs. Vous parlez l'une des langues principales de notre monde et Promotheus... Si je me souviens bien, y'a eu un Prométhée sur Terre... Ça devait être le nom d'un dieu ou d'un roi antique, je suis pas sûr. »

La culture générale de Pedro n'était pas exceptionnelle mais il avait suffisamment de connaissances pour avoir entendu ce nom, dans son passé. Peut-être l'avait-il lu dans un comic ? Soudain, une idée trop étrange pour être vraie lui traversa l'esprit.

« Ou peut-être que Vakhtos et La Terre sont la même planète mais à deux époques différentes ? Il faudrait que je vois une carte de votre monde pour en être sûr. Bon, bref. Comme je vous l'ai montré, j'ai des capacités spéciales mais je ne suis pas le seul sur Terre. On nous appelle des mutants. Je fais partie d'un groupe de mutants, réuni dans une école. On est parfois mal vus, donc on a tendance à s'isoler... Est-ce qu'il y a aussi des mutants sur Vakhtos ? Visiblement, vous pouvez lire dans mon esprit... Êtes-vous le seul à être spécial ? »

Le garçon ne pouvait pas oublier que ceux qui les avaient attaqués avaient précisés être des ancêtres. Ou du moins, il l'avait compris ainsi. Cette information l'avait marqué et il cherchait des traces de cette filiation.

« Et donc un jour, on s'est fait attaquer par des étrangers au sein même de l'école. C'étaient aussi des mutants mais extrêmement puissants. Ils nous ont capturé, nous ont réuni et puis sans vraiment nous expliquer... POF ! On s'est réveillé ici. Enfin, moi, je me suis réveillé ici, avec trois camarades. Les autres... Aucune idée d'où ils sont. Quant à ceux qui nous ont apparemment envoyés ici, les fameux Erog et Utazas notamment, on ignore où ils sont. Pourquoi ont-ils fait ça ? »

Désormais, Pedro savait pertinemment que le sumonosias ne saurait pas répondre à cette question, malheureusement la plus importante.

« Me voilà donc sur un monde inconnu et hostile, n'en déplaise à votre borgne, et que je ne sais pas comment retrouver mes amis et rentrer chez nous. Après, ce qu'il se passe ici... finalement je m'en fous pas mal. »

Le jeune mutant croisa les bras comme pour signaler qu'il avait terminé. Toute cette histoire lui donna le cafard. Son sentiment de solitude devait certainement être palpable par son interlocuteur et il se demanda si Clara, Mbarou et Malo avaient réussi à entrer sans se faire remarquer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jour 1 - Incognito dans l'imbroglio   Jeu 22 Nov - 18:43

L'homme en blanc écouta avec une attention toute particulière les révélations de Pedro mais il l'arrêta lorsqu'il évoqua la langue.

"Tous les individus de cette planète possède ici un transcripteur de langue, outil inventé par les Eunomiens pour unifier les peuples de Vakhtos... Les langages n'existent pas sur Vakhtos, chacun entend ce que son interlocuteur veut lui faire comprendre. Le système est complexe et je n'en connais pas tous les ressorts mais ne te fie pas à cela jeune homme... Quant à Prometheus, ce n'est pas un dieu chez nous, bien au contraire..."

Zooman poursuivit spéculant sur les capacités de son interlocuteur qui n'hésita pas lui aussi à en dire un peu plus :

"Je ne lis pas les pensées mais les âmes. Chacun de nous avons des signatures énergétiques très précises et certaines personnes sont capables de les voir. Elle me révèle certaines choses mais pas vos pensées, auquel cas, je ne serais pas contraint de vous en demander plus sur vos origines..." Il croisa les bras et déclara : "Certaines personnes possèdent des capacités peu communes sur Vakhtos mais rien de très remarquable par rapport à ce que vous m'avez montré..."

Le Révélateur laissa le jeune homme poursuivre, expliquer sa situation, évoquer ses difficultés auxquelles il ne donna pas suite. Il se contenta d'acquiescer puis de conclure :

"Si l'on vous a envoyé ici, c'est certainement pour une raison... Je te conseille de t'intégrer rapidement ici et de mener l'enquête. Si tu ne t'intègres pas rapidement, tu ne feras pas long feu... Les gens ici sont brutaux, sauvages, ils sont l'opposé de l'eunomia, ils sont en stasis..." Il soupira en observant le paysage urbain puis demanda : "Où sont tes trois camarades? Pourquoi n'es-tu pas avec eux"


Dernière édition par Vakhtos le Sam 24 Nov - 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jour 1 - Incognito dans l'imbroglio   Ven 23 Nov - 20:37

Les points communs entre leurs deux mondes ne semblaient pas interpeller le révélateur. Bien au contraire, il avait une explication pour la langue parlée et Pedro s'en accommoda. Il aurait pu demander des renseignements sur l'alphabet utilisé ou sur le passé plus lointain de Vakhtos. Mais, pour le moment, le mutant avait eu sa dose de révélations. Comme il s'en doutait, le type ne savait rien de plus sur la raison de la téléportation des X-Men. L'hypothèse selon laquelle ils auraient atterri sur un monde où les mutants régneraient ne semblait plus d'actualité. L'homme finit par le conseiller mais il n'ajouta rien de probant sur la situation de Pedro.

« Oui, je crois que la meilleure idée, pour l'instant, c'est de survivre. » Il écouta son estomac qui continuait pourtant de gargouiller... « Et votre proposition de tout à l'heure me permettrait de m'intégrer et de me faire connaître. Si ça peut m'aider à retrouver les miens... » Il marqua une pause. « Quand à mes trois camarades, ils sont partis avec un type qui devait les guider jusqu'au borgne, je crois... Enfin, ça sentait le coup fourré à trois kilomètres et j'ai préféré les laisser temporairement. De toutes façons, même si c'est bien un traquenard, je sais qu'ils sauront rester calmes, prudents et diplomates. »

Il parlait sans regarder son interlocuteur. Ses yeux se perdaient dans le paysage qui défilait à la fenêtre. La mélancolie qu'il ressentait alors ne devait pas échapper au révélateur. Finalement, Pedro se retourna vers lui et lâcha un petit sourire en coin. Et enfin, il se laissa tenter par un bonbon. Il le croqua bruyamment et sembla retrouver un semblant de joie de vivre.

« Bon ! On est bientôt arrivé ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jour 1 - Incognito dans l'imbroglio   Jeu 13 Déc - 21:33

Le voyage se poursuivit tranquillement jusqu'à ce que le véhicule s'arrête brusquement. Une violente détonation retentit alors et le Révélateur jeta un coup d’œil surpris par la fenêtre. Une main robotique pénétra brusquement dans l'habitacle et attrapa l'homme blanc par les vêtements. Il fut brusquement éjecté par la fenêtre en une fraction de seconde. Pedro se retrouva seul un instant dans le carrosse du Révélateur...

Les gonds de la porte volèrent alors en éclats, et dans l'encadrement se trouvait...

Spoiler:
 

Danger! Elle n'annonça rien à Zooman et l'attrapa simplement par le bras. Tout deux disparurent alors du véhicule... Pedro n'avait pas vu ce qu'il était advenu de l'étrange homme aux lunettes rondes...

Arrow La suite ici!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jour 1 - Incognito dans l'imbroglio   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jour 1 - Incognito dans l'imbroglio
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un jour, les sucreries domineront le monde et je serai leur plus fidèle serviteur [en cours]
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]
» Un livreur bloqué dans un ascenseur pendant trois jours...
» Cycle jour et nuit
» Vivre et mourir, en ce jour [PV Atlas]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Terre 616 :: Espace :: Espace 616 :: Vakhtos :: Île de Tel-Anis (I.S)-
Sauter vers: