Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anastazia Ligeza

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Anastazia Ligeza   Dim 7 Oct - 21:15

Fiche numéro XW-039

Nom : Ligeza

Prénom : Anastazia

Nom de code : Zleoko

Date de naissance : 16/12/2025

Âge : 20 ans (nous sommes en 2045)

Lieu de naissance : Marki (Pologne)

Nationalité(s) : Polonaise

Taille : 1m69

Poids : 57 kg

Langues parlées : Polonais, Anglais

Pouvoir : Création de rêves éveillés. Anastazia a le pouvoir de vous faire vivre vos pires cauchemars ou vos plus beaux rêves… Ce qui aura des conséquences assez particulières sur l’individu en question…

Savoirs particuliers :
  • Cuisine polonaise
  • Secourisme

Sport(s) pratiqué(s) :
  • Patinage artistique
  • Aïkido


Description physique :

Un sourire d’ange, voilà la première chose que l’on constate sur le visage d’Anastazia. A la différence de la croyance populaire, toutes les Polonaises ne sont pas des blondes pulpeuses, aux cheveux aussi clairs que les blés, la preuve en est avec elle. Sa chevelure brune tombe négligemment sur ses fines épaules.
Le visage d’Anastazia est légèrement ovale, ses joues sont relevées par de jolies pommettes qu’elle aime à maquiller pour les faire ressortir.
Prenant un soin particulier d’elle-même, la dite Polonaise ne sort jamais sans s’être maquillée à son goût. Ses yeux dont la couleur n’a d’égale que celle de ses cheveux possèdent une profondeur étrange, comme s’ils étaient la porte ouverte à un autre monde.
Celui qu’Anastazia s’est ouvert pour elle-même…

Son corps svelte cache un physique quasi-parfait. Une poitrine ferme et ronde, des mains fines et manucurées le plus clair de leur temps, et bien entendu, le reste de son corps est en adéquation avec le haut. Néanmoins, la Polonaise garde un souvenir physique de ses ancêtres : sa taille… Etant légèrement moins grande que la majorité de ses consœurs, elle frôle tout de même les 170cm, taille qui, malgré tout, lui confère un certain plaisir.



Caractère :

Sous ses airs de femme sûre d’elle, Anastazia cache une très grande sensibilité. Ses principaux traits de caractères sont d’être très dynamique et enthousiaste. Elle aime plaire à tous et doit attirer l’attention sur elle (certainement dût à son enfance). Très à l’écoute des autres elle adore aider mais se fait souvent avoir.
La jolie brune adore provoquer soit par des actes soit par des tenues peu conventionnelles…
Mais pour son âge cette dernière à la tête sur les épaules et sait gérer les moments difficiles ainsi que réagir sous la pression… Elle réfléchit vite et bien mais peut également être à l’inverse, très spontanée dans ses dires et ses attitudes.
En résumé Anastazia est une fille plutôt poser pour son âge mais elle à su garder un coté très délurer qui plais beaucoup aux autres…
De part son enfance Anastazia à toujours aimé se maquiller ainsi que porter de jolis bijoux (faux pour la plus part), pour « masquer » le milieu d’où elle venait, pour ce qui est de ses goûts vestimentaires, la jolie brune n’est pas difficile. Elle se sent à l’aise dans tout et choisi ses tenues au gré de ses humeurs.
Anastazia n’aime pas se retrouver enfermée dans une pièce exigüe sans fenêtres et ne mange pas de viande.

Historique :

Anastazia est née à Marki (ville de la banlieue de Varsovie) dans une famille très pauvre. Fille unique, elle a grandit seule avec son père, sa mère étant décédée en la mettant au monde. Ce drame fit que son paternel voulu prendre le plus grand soin de sa fille, mais pour cela il ne s’y prit pas vraiment de la bonne manière… Traumatisé par la mort soudaine de sa femme, il eu un blocage affectif, il ne savait plus comment donner de l’amour à sa fille. Il l’aimait c’est certain, mais ne la prenait jamais dans ses bras, et ne lui démontrait que très rarement ses sentiments, préférant s’enfermer dans son travail. Ce dernier, qui était ouvrier dans l’une des plus grande usine de textile du pays, ne pouvait réellement s’occuper d’Anastazia et, n’ayant pas les moyens de prendre une nourrice il décida de l’amener à son travail ou une secrétaire pouvait s’occuper d’elle. Tout au long de son enfance, le père d’Anastazia son père lui répéta sans cesse combien il était désolé de lui faire vivre cette vie de misère, et que, si elle voulait être mieux plus tard, elle devrait travailler à l’école et faire de grandes études. La seule fois où il lui démontra son affection fut lorsqu’il lui expliqua que s’il travaillait autant c’était pour lui « assurer » un avenir.

Ce n’est que vers l’âge de 7 ans (âge légal pour entrer à l’école en Pologne) qu’Anastazia compris ce que son père voulait dire. Ce dernier l’avait fait entrer dans une des plus grandes écoles de Varsovie où elle pourrait étudier correctement et également pratiquer des activités telles que le patinage artistique, quelques sports de combat… Mais son père ignorait que cette école avait été construite pour les personnes de la haute société de Varsovie… Et ce fut avec grand mal qu’il fit accepter sa fille dans cet Institut très fermé. Ana avait beaucoup de mal à s’intégrer de part sa façon d’être, ne pouvant cacher qu’elle était pauvre. Portant des habits achetés dans les magasins de prêt-à-porter, ne sachant pas se tenir convenablement. Et surtout, la jeune fille ne se maquillait pas encore à la différence des autres filles. Rejetée par la majorité des élèves, et évitée par les autres, la jeune Polonaise passait la plupart de son temps seule dans sa chambre ou à faire la pitre en classe pour avoir un minimum d’attention.

Jusqu’au jour ou, en cours d’année une certaine Félicja Ambroziewicz, arriva et prit place à côté d’elle. Et la conversation commença tout naturellement par les présentations quand soudain une ombre s’avançaient vers les deux jeunes filles… C’était Mlle Czajkowski qui venait les rappeler à l’ordre et leur demander de reprendre leur conversation à la fin du cours. Les deux complices s’excusèrent en cœur.

A la fin du cours, la brunette fit signe à Félicjia de la suivre et l’emmena visiter l’école le temps de la pose. Depuis ce jour les deux jeunes filles ne se quittèrent plus, à tel point qu’elles partageaient tout : du maquillage à la façon de s’habiller, du caractère à la façon de vivre.

* *
*


Ana et son père se donnaient des nouvelles régulièrement par courrier ou par téléphone… Il essayait de lui envoyer de l’argent tous les mois ; cet argent permit à la fillette de s’inscrire à différentes activités. Poussée par Félicja, Ana se lança à son tour dans le patinage. Pratique qui était presque devenu un sport national depuis plusieurs années.

Les années passant, Ana était devenue une élève très assidue et particulièrement douée. Mais sa vie si heureuse s’écroula le jour où elle reçue une lettre de l’hôpital de Marki. Cette dernière l’informant que son père était en phase terminale et qu’il souhait la voir une dernière fois. Anastazia s’écroula en pleur en lisant ses mots. Sans dire un mot à personne, elle quitta l’Institut dans l’heure.

Un taxi l’amena en plein cœur de Marki, juste devant la dernière demeure de son père. Ana le découvrit allongé, livide, et plus maigre encore que d’habitude. Seuls quelques tubes translucides le reliait encore à la vie. S’avançant doucement vers lui elle lui demanda ce qu’il s’était passé car, au vu de sa dernière lettre, tout allait bien pour lui. Son père la regarda tristement et, baisant les yeux, lui avoua que les médecins lui avait diagnostiqué un cancer des poumons il y a déjà plusieurs mois. Mais ne voulant pas perturber sa vie il préféra ne rien lui dire. Malheureusement, la maladie ayant évoluée plus vite que prévu, il dut se décider à la mettre au courant. Anastazia eut beaucoup de mal à digérer cette nouvelle, néanmoins elle décida de ne rien laisser paraître et de soutenir son père au maximum. Son regard se posai sur lui et c’est tout naturellement qu’elle lui prit la main en marque de soutient. C’est à ce moment qu’Anna senti la main de son père se crisper sur la sienne. Ses yeux se retournèrent et son corps se raidit d’un coup, tandis que son cœur s’emballait. Elle voulut se défaire de lui pour appeler un médecin, mais impossible pour elle de retirer sa main… Alertés par ses cris, les spécialistes arrivèrent et c’est à ce moment précis que tout rentra dans l’ordre. Abasourdie, choquée, et épuisée par ce qu’elle venait de vivre, Anastazia retira sa main et s’écarta un peu du lit pour laisser les médecins contrôler la santé de son père. C’est alors qu’une des infirmières s’avança vers elle pour la rassurer et l’informer que son père voulait lui parler, mais qu’elle devrait faire court pour le laisser se reposer. Ana la remercia en se précipitant vers son père. Ce dernier lui tenait des propos incohérent. En effet il la remerciait de lui avoir fait voir sa femme et que maintenant il était prêt à partir en paix, en ajoutant d’un ton plus que fatigué de rester comme elle était, de s’accepter et que cela ne faisait pas d’elle un monstre. Sur ces mots ses yeux se fermèrent et son cœur cessa de battre. Anastazia eut une réaction étrange face à la mort de son père. Elle quitta la pièce les yeux dans le vide, se faisant bousculer par le personnel soignant, sortit de l’hôpital et appela un taxi pour retourner à son école. Assise sur la banquette arrière, Ana s’emblait regarder le paysage qui défilait sous ses yeux, mais en réalité beaucoup de questions s’emmêlait dans sa tête. Que s’était-il passer ? Qui était-elle réellement ?

Le chauffeur de taxi dut l’appeler à plusieurs reprises avant qu’Ana ne réagisse et se rende compte qu’elle était déjà arrivée. Sortant de la voiture en titubant légèrement, elle vit Félicja qui se précipitait vers elle. Son ami compris immédiatement que son père était décédé. L’aidant à aller jusque dans sa chambre, elle l’aida à s’allonger en douceur sur son lit en lui demandant ce qu’elle faisait déjà ici alors que son père venait de mourir. Un long silence s’installa le temps qu’Anastazia reprenne ses esprits, puis elle expliqua à Félicja ce qui s’était passé quelques heures auparavant. Très attentive, la jeune bourgeoise essayait de comprendre les paroles plutôt extravagantes de son amie, qui semblait dire qu’elle était peut être une mutante. Voyant la détresse dans les yeux d’Ana, Félicja lui proposa, avec une boule au ventre, de tester son pouvoir sur elle, pour en avoir le cœur net.

Ana ne semblait pas très en adéquation avec sa proposition mais devant son insistance, la jeune mutante accepta et prit la main de son amie, ferma les yeux et pensa très fort à son père, à ce qui s’était passé avec lui quelques heures auparavant. Elle sentit la main de Félicja se crisper sur elle comme celle de son paternel plus tôt dans la journée. Ouvrant les yeux elle la vit le regard remplis de terreur. Cherchant à la réveiller par tous les moyens, elle la secoua vivement mais rien n’y faisait, elle resta dans cet état durant une ou deux minutes. Se réveillant, Félicja eut un grand mouvement de recul ne voulant plus que son amie la touche.

Ana ne comprenait pas se qui se passait. Une nouvelle fois elle était totalement déconcertée. Elle resta un peu en retrait tout en essayant de calmer son amie. Il fallu une bonne dizaine de minutes avant que Félcja ne se calme et puisse expliquer ce qu’elle avait vu et ressenti. Contrairement à son père, la « cobaye » avait vu son pire cauchemar se réaliser. Manifestant une sincère compassion, Anastazia semblait regretter d’avoir fait subir cela à son ami. Tout ça pour prouver, ou pas, qu’elle était une mutante. La réponse était donc sans appel. La Polonaise était bel et bien une mutante. Après cette découverte, Anastazia décida - malgré le conseil de son père - de ne plus utiliser son « pouvoir » avant un long moment. ,Elle et Félicja devinrent encore plus proches ; et c’est à ce moment que les deux jeunes filles commencèrent à pratiquer l’Aïkido pour pouvoir se dépenser un peu et oublier ce qui s’était passé.

Au bout de 6 ans passés dans cette école, les deux amies devaient se décider dans leur choix de carrière. Toutes deux passionnées de mode, c’est tout naturellement qu’elles partirent ensemble dans une école de stylisme toujours à Varsovie.


Nombre de points initiaux : 7


Dernière édition par Anastazia Ligeza le Lun 15 Oct - 11:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Mancini

avatar

Messages : 999
Taille : 1m83
Poids : 72 kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: En muto-ménopause
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Anastazia Ligeza   Lun 8 Oct - 23:56

Bonsoir Anastazia et (re)bienvenue sur X-Heritage! cheers


Comme convenu, ton pouvoir ne pose pas de problème. Le reste de ta fiche nous convient aussi.

En revanche, je vais te demander de revoir l'organisation de ton historique afin d'en faire un historique sans dialogue, ni parties au discours direct. Il faut que ce soit une description de la vie d'Anastazia d'un point de vue extérieure (même si tu peux expliciter la psychologie du personnage et sa mentalité) plutôt neutre, sans parties en discours direct, en bref sans situations décrites sur le vif. J'espère que mes explications sont à peu près claires. Cette organisation était l'organisation de base des fiches et celles que tu as avais été tolérée pour une fiche, il y a quelques mois et finalement, le système n'est pas très clair et agréable, c'est pourquoi nous préférons que l'historique se présente sous sa forme traditionnelle et propre au forum.

Voilà, nous attendons cette petite modification pour valider ta fiche!

Merci de ta compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anastazia Ligeza   Mar 9 Oct - 7:00

Merci beaucoup. Very Happy

Je pensais que les dialogues était accepter. Mais si vous préférez sans, je m’exécute lol!

Je fais ça dans la journée sans soucis
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anastazia Ligeza   Mar 9 Oct - 13:33

Fiche modifiée. J'espère que ce sera bon cette fois What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Mancini

avatar

Messages : 999
Taille : 1m83
Poids : 72 kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: En muto-ménopause
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Anastazia Ligeza   Dim 14 Oct - 23:35

Pour l'historique c'est presque bon! Enlèves-juste l'écriture italique et réduits les sauts de phrase (où tu reviens à la ligne) et ta fiche sera validée!

Dès que tu auras fait ça, tu pourras poster en Europe où un Mj viendra s'occuper de toi! What a Face

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anastazia Ligeza   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anastazia Ligeza
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anastazia Ligeza
» Anastazia Kasper - L’interrogation est l'un de mes plus grand problème.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Règlement et Inscription :: Archives-
Sauter vers: