Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty
MessageSujet: Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?   Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? EmptySam 29 Sep - 12:25

La bataille de Graymalkin avait rapidement tourné court pour Alyson, mais la longue nuit qui suivit les confus événements n'eut rien de reposant. Le sommeil lourd succéda à l'inconscience.

Ce fut tout d'abord le froid qui s'imposa à sa conscience groggy. Un froid qui l'enveloppait toute entière et s'insinuait en elle, engourdissant ses membres et attaquant ses organes internes. Un air rare et poussiéreux lui titilla les poumons, et une sensation de suffocation devint plus pressante. L'oxygène manquait.

Ouvrir pâteusement les yeux ne fit pas grande différence : le noir total l'enveloppait.

Des objets se trouvaient néanmoins à son contact : du côté de son bras gauche, un épais cylindre vertical en bois sculpté. Contre ses jambes, d'autres objets, bâtons épais, sortes de pieds de tabouret renversé. Côté main droite également elle heurtait des pieds de meuble, verticaux cette fois, plus fin que côté main gauche.

Toutes les blessures que la X-Woman avaient pu subir à Graymalkin paraissaient résorbées. En revanche ses membres au contact des meubles étaient douloureux comme si un choc s'était produit. Elle ressentait des courbatures dues à une position très inconfortable.

Le sol, glacé, semblait de terre battue. Les bourdonnements douloureux dans le crâne d'Alyson étaient les seuls bruits. La jeune femme avait d'autant plus froid qu'elle était demi nue, pieds nus, habillée seulement d'un pantalon en tissu synthétique et d'une bande qui lui enserrait la poitrine. Une petite bille lui chatouillait le nombril.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty
MessageSujet: Re: Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?   Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? EmptySam 29 Sep - 15:13

Quelques secondes, quelques minutes peut-être. Peut importait le temps qu’Alyson avait passé dans le brouillard de son inconscient. A peine avait t’elle posée le pied sur le sol recouvert de verdure de Graymalkin qu’un morceau de rocher vint la percuter à la tête. Puis se fut à nouveau le trou noir, un calme impérieux s’insinua en elle, puis plus rien.

Le froid… Aussi mordant que la mâchoire d’un ours, aussi virulent que le poison du plus dangereux des serpents. Le froid… Il était le seul raccord à sa vie. Puis vint la douleur, l’amertume de n’être au final qu’un être vivant qui doit respirer lui arracha les poumons. L’oxygène semblait se faire aussi rare que le plaisir. Alyson toussa à plusieurs reprises, lui arrachant un peu plus encore ses organes respiratoires.

Ses paupières cherchèrent à s’ouvrir, dévoilant des pupilles dilatées par une obscurité insondable. La douleur, devenue consœur de la germanique, se rappela à elle alors que ses mains, endormis par le froid percutèrent quelques objets.

A tâtons, le dos étendu sur un sol aussi agréable qu’un bloc de glace, Alyson tâta ce qui l’entourait. Le premier objet était cylindrique et vertical. Encore la douleur dans ses doigts.
Au direct opposé, la même chose, mais moins large. Et toujours la souffrance de ses muscles.
La mutante aurait pu se croire crucifiée sur ce sol gelé, entouré par un amas d’objets aussi divers qu’invisibles à ses yeux.

Prenant une position légère plus confortable en imitant le fœtus dans le ventre de sa mère ; cherchant ainsi à garder un maximum de chaleur, Alyson sentit ses pieds buter contre divers autres choses dont elle ne pouvait que ressentir la présence.

Ses bras se lovèrent contre sa poitrine, les genoux repliés contre son ventre. Un hoquet de surprise échappa de sa gorge nouée par le manque d’air. Elle était presque nue. Exit les robes en soie et velours aux teintes sombres, adieu la combinaison de moto qui lui était si chère. Tentant d’oublier la douleur qui s’estompait aussi vite qu’un escargot asthmatique, Alyson passa ses mains sur son corps refroidit afin de se rendre compte de la réelle présence – ou non – d’un cache-poitrine. Succès assuré par une bande qui lui pressait les seins aussi fort qu’elle cru une minute qu’on lui en avait arrachée une partie.

Alyson ne se sentait pas encore capable de bouger plus que ce qu’elle avait déjà fait. Et, gardant la position du fœtus qu’elle avait adoptée, elle tenta de réfléchir. C’était sans compter sur un acouphène qui résonna dans sa tête, l’empêchant de faire quoi que ce soit avec son cerveau. Concrètement, elle n’était plus qu’un animal abandonné, parcouru par une multitude de courbatures, perdu dans le noir. Aucun bruit, aucune présence autre que les objets qui l’entouraient n’étaient perceptibles. Tout ce qu’Alyson savait, c’était qu’elle avait froid, et mal...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty
MessageSujet: Re: Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?   Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? EmptySam 29 Sep - 21:01

Parcourue de frissons, Alyson chercha une position plus confortable et à même de conserver un peu de chaleur corporelle. Ses genoux rencontrèrent une barre de bois horizontale, ce qui confirma encore à Mørke la présence d'un grand meuble devant elle et de plus petits derrière elle. Ses pieds heurtèrent un autre pied de bois, suggérant que le gros meuble était une table et qu'elle gisait en partie dessous.

De longues, froides et nombreuses minutes passèrent. L'esprit engourdi de l'Allemande perçut comme un froissement de tissu, quelque part un peu plus haut et un peu plus loin. Elle crut aussi percevoir le bruit d'un souffle, une respiration lente et faible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty
MessageSujet: Re: Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?   Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? EmptySam 29 Sep - 21:24

Malgré les vibrations assourdissantes qui se répercutaient dans le crâne d’Alyson, elle cru entendre un bruit étrange. Un frottement, peut-être même un froissement de tissu. Ses mouvements n’étaient désormais restreints qu’à quelques centimètres à peine. Ses yeux tentaient de s’habituer sans réels résultats à la pénombre.

Comptant sur son sens du toucher, la Germanique continua sa découverte de ce qui l’entourait. La masse qui l’entourait lui semblait particulièrement commune : une table ?
Son cerveau s’essayait à analyser les lieux, mais la douleur la reprit encore et encore, l’en empêchant encore plus péniblement. Mais ce fut une respiration, ou tout du moins un semblant de respiration qui attira le peu d’attention qui lui restait. Quelqu’un était là, ou même quelque chose. Quoi qu’il en découle, elle devait faire part de sa présence, et ce, d’une manière ou d’une autre.

La voix éteinte par le froid et le manque d’oxygène qui devint petit à petit presque habituel, Alyson n’arriva pas à faire sortir le moindre son du fond de sa gorge. Il ne lui restait plus qu’une chose à faire…


Aussi vivement que le froid et la douleur lui permettait de le faire, Mørke donna un coup dans ce qui était un des pieds de la table.

Advienne que pourra comme disait l’adage. Mais dans le cas présent il ne s’agissait pas d’attendre, mais de tout faire pour rester en vie…


Dernière édition par Meredith le Sam 29 Sep - 21:26, édité 1 fois (Raison : LR met l'action "noire" en orange (nouvelle couleur du noir ;) ))
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty
MessageSujet: Re: Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?   Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? EmptyLun 1 Oct - 20:40

La table était lourde, ce qui empêcha Alyson de la bouger beaucoup, mais son impulsion du pied poussa suffisamment le meuble pour causer du bruit, d'autant qu'un récipient apparemment en verre et de petite taille culbuta, et heurta un autre récipient.

La mutante entendit la respiration s'interrompre. Un silence se fit, lourd de battements de cœur. Quelques timides froissements de tissu - de tissu épais - se firent entendre.

Soudain, une petite voix perça l'obscurité, comme un murmure. Son accent anglais était très différent de tout ce qu'Alyson connaissait.

"...Papa ? Y'a du beuruit... Réveille-toi..."

La voix était enfantine, et très craintive. Elle venait d'en haut par rapport à Mørke, comme s'il y avait une mezzanine assez proche. Des bruissements de gestes l'accompagnaient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty
MessageSujet: Re: Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?   Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? EmptyMar 2 Oct - 9:10

Apparemment sa réaction avait eu un effet inattendu. Plusieurs bruits suivirent sa poussée, du verre qui se brise, puis autre chose de bien moins significatif.

Puis survint ce qu’Alyson espérait : le silence. Sa respiration devenait un peu moins haletant alors que son organisme s’habituait au manque d’oxygène. Malgré la douleur lancinante qui lui traversait les membres, la Germanique tenta de se relever, ou tout du moins de se mettre assise.

Une voix d’enfant s’éleva dans le silence, son ton ne détrompait pas, elle avait peur. S’en suivirent plusieurs bruits de mouvement. Quelqu’un venait ?

Sa tête, toujours bourdonnante, percuta le haut de ce qui semblait de plus en plus être une table. A demi-voutée, les jambes pliées sous ses fesses ; Alyson dévoila un peu plus sa présence lorsque ses articulations se mirent à faire un infâme bruit de craquement, lorsqu’elle prit cette position par forcément plus confortable que la précédente.

Tentant de se remémorer les évènements qui s’étaient déroulés avant qu’elle n’arrive ici, elle passa ses mains sur son corps. Non pas pour vérifier si tout était bien là, mais pour se rassurer elle-même. Ses doigts s’attardèrent sur la perle qui avait été apposé sur son ventre. Retenant un juron, elle pesta intérieurement contre l’idiot qui avait osée lui imposer cette breloque ridicule.


Alyson s’avança hors de la table, espérant que l’obscurité qui l’entourait serait encore là pour cacher quelque peu sa présence.

*Ça ne servira à rien de l’effrayer un peu plus… Je vais déjà passer pour le monstre qui se cache sous la table…*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty
MessageSujet: Re: Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?   Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? EmptyMer 10 Oct - 19:57

Alyson se positionnait, heurtant la table et tâchant de manoeuvrer sans trop se prendre de coups. L'obscurité totale ne l'aidait pas dans cette épreuve. Ces heurts en tout cas provoquèrent un petit cri perçant de la gamine, effrayée.

Un grognement nasal plutôt viril se fit entendre. Puis quelques borborygmes mal réveillés, et enfin des murmures.

"Hmmlm ? Hun ? ... Quoi ? Ne te bouge pas..."

Encore des bruits de draps et des craquements du plancher. On semblait tâtonner à la recherche de quelque chose, là-haut sur la "mezzanine". La voix masculine continua.

"Alors quoi ?"

Gronda tout haut l'énergumène, d'une voix pâteuse et enrouée, sans cesser de farfouiller.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty
MessageSujet: Re: Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?   Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? EmptyJeu 11 Oct - 21:32

Alyson finit par réussir à s’extirper de son carcan de bois, malgré toute sa souplesse – rendue quasi-inexistante avec l’engourdissement de ses membres – elle entendit un cri d’effroi.
S’imposant le plus grand calme, Mørke entendit un bruit stomacal relativement expressif.

S’en suivit une continuité de bruits, un plancher qui craque sous le poids – d’un corps ? –, d’autres mouvements, et enfin une question, dans un anglais à l’accent plutôt curieux.


*Manquerait plus que je me retrouve face à une sorte de malabar dégénéré… Avec ma chance, ça ne m’étonnerais pas.*

Afin d’éviter de se retrouver en face du propriétaire de la voix masculine, Alyson rampa sur le sol, essayant tant bien que mal de s’éloigner le plus possible des bruits de pas et des mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty
MessageSujet: Re: Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?   Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? EmptyDim 14 Oct - 10:36

Alyson rampa mais sa main cogna le pied d'un tabouret, et ensuite elle ne tarda pas à rencontrer un meuble, un buffet rustique, devant sa route.

Pendant ce temps les couinements effrayés de l'enfant se poursuivaient ainsi que les bruits de fouille et les craquements. Puis un léger frottement métallique et une source de lumière jaillit.

Elle était faible, elle provenait certainement d'une lanterne ou objet similaire, trouvé par le mâle.

L'ombre ramassée de cet homme descendit de la mezzanine, grâce à quelques échelles. Il se tourna et la lumière jaune de la lanterne glissa sur la table, les meubles, et Alyson, jusqu'à éblouir légèrement cette dernière.

"Prince Dieu ! Une Exotique !"

S'écria-t-il en se décalant et tâtonnant derrière lui, mettant la table entre Alyson et lui. La gamine cria à son tour et d'autres froissements de draps se firent entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty
MessageSujet: Re: Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?   Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? EmptyDim 14 Oct - 11:32

Par un cruel manque de chance, la tentative d’Alyson de s’écarter des deux personnes en silence fut aussi bruyante qu’un troupeau de zébus en pleine course.
Les bruits s’enchainèrent rapidement, suivis par les plaintes de l’enfant et une multitude de craquements.

Alyson s’attendait à tout sauf à ce qui arriva : une lumière se mit à jaillir de nulle part éclairant une partie de la pièce avec difficulté.
Une ombre se dessina et, tout en s’approchant de la mutante apportait la lumière révélatrice de sa présence.

La lueur aveugla quelques instants Alyson, la forçant à se protéger les yeux de son bras.
L’homme poussa un cri de stupeur en la qualifiant d’ « exotique » ; et la vue revenant petit à petit Alyson remarqua qu’il avait mit de la distance entre eux deux. La petite se remit à crier de nouveau alors qu’un autre bruit de froissement se fit entendre.


Se levant, Mørke mit les mains en avant faisant un signe qui se voulait rassurant, les paumes vers le haut.

— Calmez-vous ! Je suis aussi étonnée que vous l’êtes de me retrouver ici ! Et je ne suis pas une « exotique », je suis Allemande !

L’un dans l’autre, Alyson sourit à ce qu’elle venait de dire. Elle s’était retrouvée à moitié nue dans une pièce sans lumière, et surtout face à un homme qui possédait un accent étrange. Et la seule chose qu’elle avait trouvée à dire, était qu’elle venait d’Allemagne…
Dans le genre explications foireuses… La mutante n'aurait pas put faire mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty
MessageSujet: Re: Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?   Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? EmptyDim 14 Oct - 14:24

La lumière projetée ne permettait pas à Mørke de distinguer les détails de la silhouette de l'homme. Elle devina juste qu'il était assez large d'épaules mais de taille relativement courte.

Elle l'entendit renverser quelque récipient en verre, puis saisir un objet.

"Qu'est-ce que ça me beuragouine ? Venir jusqu'au fond de ma maison ! Venir vouloir mangeurer ma fille et voleurer mes provisions ! Ça me chante des chansons ! A mort l'Exotique !"

Sa voix enrouée trembla sur ces derniers mots. Alison malgré la lueur vit que l'homme armait son bras et lui lançait quelque chose au visage...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty
MessageSujet: Re: Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?   Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? EmptyDim 14 Oct - 14:39

Encore un peu sonnée par tout ce qui s’était passé en quelques minutes, Alyson eu du mal à comprendre ce que l’homme disait. Tout du moins ce qu’il semblait dire, car sa manière de prononcer certains mots laissait présager qu’il n’avait pas réellement l’habitude de parler l’anglais…

Essayant de voir à quoi il ressemblait, tout ce que la mutante pu percevoir, fut la largeur de ses épaules. Mais sa taille paraissait être bien inférieure à la sienne, même en se disant qu’elle était grande pour une femme…

Certainement du à la panique, plusieurs bruits de verre renversés sonnèrent aux oreilles d’Alyson. Sans crier gare, la jeune femme vit un objet voler sur elle. A peine avait-elle eu le temps de lever son bras, que le dit objet la percuta de plein fouet à l’endroit même où devait se trouver son nez.


— On se calme ! Je ne suis pas venue ici pour manger qui ou quoi que ce soit… Je ne sais même pas où je suis d’ailleurs ! Alors pour la énième fois : on se calme le nain de jardin !

Alyson s’était elle-même étonnée d’avoir insulté l’homme de cette manière. Après s’être elle-même faite insultée de « démon » et autres « engeance impie » par certaines personnes, il était assez rare qu’elle porte un tel jugement sur autrui.
Mais là il ne fallait pas pousser… A croire que lui et Damian avait un point en commun… Ils jetaient toujours quelque chose au visage des gens avant de faire réellement connaissance !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty
MessageSujet: Re: Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?   Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? EmptyMer 17 Oct - 21:14

L'objet qui heurta assez douloureusement Alyson était une bouteille, ou un flacon, en verre. Les paroles de la jeune fille laissèrent le lanceur dans une position stationnaire et crispée. Mais déjà il attrapait autre chose, qui semblait plus long et lourd.

"Ah ça la fétide, elle se fait cadeau de ma tête... Bonula, Prince Dieu réveille-toi ! Débouche la cabane et va chercher du monde, zaïah !"

Il employait clairement un ton paniqué, et bien vite il devint clair à l'ouïe de l'Allemande qu'une troisième personne, aidée de l'enfant, venait de se lever et se déplaçaient vivement au niveau de la mezzanine. Malheureusement la lanterne ne donnait pas l'éclairage nécessaire pour apercevoir quoi que ce fut.

Pendant ce temps, l'homme s'enhardit. Il prit en main droite un long gourdin, tandis que la gauche portait la lanterne pour éclairer la visiteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty
MessageSujet: Re: Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?   Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? EmptyMer 17 Oct - 21:48

Se frottant machinalement l’endroit où Alyson allait très certainement avoir un vilain hématome. L’homme en face d’elle était resté dans la même position qu’avant. Il avait agrippé un autre objet plus long, et certainement plus douloureux qu’un simple récipient en verre…

Là, il n’y avait plus aucun doute : il était cinglé ! L’homme insultait une personne qu’il ne connaissait pas, dont, qui plus est il ignorait tout. Et le pire dans toute cette histoire de fou, c’était que désormais ils étaient quatre… Ou tout du moins, deux personnes potentiellement agressives, et une enfant paniquée.

Malgré que la lumière ne trahissait aucunement la présence réelle d’une seconde personne, Mørke remarqua que l’objet que l’homme avait prit en main était un bâton de bois. Au vu de sa forme et des connaissances en armes d’Alyson, qu’elle reconnu en tant que gourdin… Une arme bien peu civilisée pour le monde d’où elle venait…


A la limite de l’énervement, Alyson sortit son katana de sa main. Dardant la pointe de la lame vers l’avant, elle fit quelques cercles en signe de défi.

— Si vous voulez jouer je n’y vois aucun inconvénient… Si bien sûr vous n’avez pas peur de perdre face à moi !

Son pouvoir ne pouvait matérialiser son katana que quelques minutes à peine… Mais ça suffirait – tout du moins Alyson l’espérait – à calmer l’homme, jusqu’au moment où elle trouverait un moyen de quitter cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty
MessageSujet: Re: Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?   Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? EmptyLun 22 Oct - 19:40

L'homme poussa une exclamation d'horreur en voyant cette arme blanche brandie soudain par la visiteuse. Cette fois c'était bien des cris de détresse qu'il poussa à l'égard des autres habitants. Alyson entendit de lourds cliquetis métalliques, par là haut vers la mezzanine, et toujours des piétinements frénétiques.

"Rameute des soldiers ! Prince Dieu c'est une soldière Exotique ! Dis leur qu'ils font maintenant de l'enchantage !"

Ces suppliques frôlaient le désespoir. Néanmoins le gaillard tenait fermement la position. Il n'était plus si résolu à attaquer, depuis que le katana avait jailli.

Des bruits de pas sur des échelons se firent entendre. D'autres claquements métalliques résonnèrent ensuite, suivis de frottements du même acabit, puis une lumière blanche diffuse fit timidement jour au niveau du plafond de l'étage. Plafond qui était bas.

Cela donnait peu de lumière en plus là où se trouvait Alyson. Elle vit simplement que l'homme était barbu et trapu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty
MessageSujet: Re: Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?   Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? EmptyMar 23 Oct - 9:35

Mauvaise, voir même très mauvaise idée que d’avoir sortit son katana. Alyson n’était guère du genre à être diplomate, mais là, il aurait fallut qu’elle le soit, ne serait-ce que quelques minutes…

Etrangement, la mutante ne fit pas réellement attention à son pouvoir, il était devenu une telle part d’elle-même, que même en terrain inconnu Mørke l’utilisait sans gêne d’aucune sorte.

Néanmoins, au dessus de sa tête plusieurs bruits résonnèrent dans la pièce, à commencer par de lourds bruits de métal, et suivit par des mouvements rapides presque apeurés.


*S’ils font appel à des renforts je suis mal… Tant pis, je finirais ma vie dans une pièce aussi froide que lugubre… Il faut voir le bon côté : je garderais mon teint laiteux comme ça…*

Une pointe d’ironie dans sa réflexion la fit sourire amèrement. Là haut, quelqu’un ouvrait ce qui aurait put être sa porte de sortie, mais la lumière qui pénétra dans la pièce lui offrit un spectacle bien inattendu.

L’homme de petite taille arborait une barbe et une masse musculaire imposante. Le visage d’un nain de fantasy lui vint directement en tête, et se retenant de rire, Alyson resta immobile devant l’homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty
MessageSujet: Re: Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?   Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? EmptyMar 30 Oct - 21:33

La situation semblait figée du côté d'Alyson. Ni elle, ni l'homme au gourdin n'était déterminé à passer à l'action. Il se déroula ainsi plusieurs minutes de froide coexistence, durant lesquelles un peu plus de lumière du jour pénétra dans la pièce.

La mutante put un peu mieux distinguer le gaillard barbu. Sa peau était pâle, mais striée de brun par endroits. Il était torse-nu, mais le torse aussi velu qu'un grand singe. Il portait seulement un pantalon en grossière toile, pour ce qu'elle put en juger vu que la table entre eux ne donnait pas une bonne vision.

Une voix se fit soudain entendre, grave et masculine, toujours avec cet accent inédit.

"Zaïaah toujours droit là-dessous ?"

"Oui !! L'Exotique a une sangle !" Tout massif qu'il était, il tremblait.

"Fais-la débouler ici !"

L'homme se décala alors en pas chassés prudents, quittant son poste devant l'échelle de la mezzanine. Il fit des mouvements avec son gourdins et sa lanterne comme pour chasser un moustique.

"Va-t-en la fétide ! Va-t-en chanter horsdeurs !"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty
MessageSujet: Re: Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?   Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jour 1 - Une Allemande en chambre froide ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chambre froide
» Une journée bien froide [jour II]
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» HOROSCOPES DU JOUR
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Terre 616 :: Espace :: Espace 616 :: Meredith :: Province de Kil"pô-
Sauter vers: