Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jour 1 - Sous la canopée

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Neith Harlow

avatar

Messages : 726
Taille : 1m65
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Attachante petite taupe
Nota Bene:

MessageSujet: Jour 1 - Sous la canopée   Dim 9 Sep - 19:24


Le sol couvert de feuilles et de jeunes pousses offrait un matelas doux et humide aux mutants qui semblaient dormir paisiblement sous la canopée. Partout autour d'eux, des sons, cris d'animaux, mouvements, raisonnaient à des distances variées, mais le plus souvent lointains. Un vent léger faisait onduler les feuilles les plus hautes des arbres, sans que son souffle n'en atteigne les pieds des arbres. Ça et là, des rayons de lumière perçant les branchages heurtaient le sol, diffusant un éclairage agréable dans la forêt.


Allongé à quelques mètres les uns des autres, les mutants pouvaient à tout instant émerger. Les feuilles basses d'une fougère chatouillaient respectivement le museau de Blancpoil et les oreilles de Tonga. Bien que leur souvenir le plus récent soit l'assaut lancé contre Graymalkin, ce dernier ne portait plus aucune séquelle des nombreuses blessures qu'il s'était vu infliger dans la bataille. Dans leur nombril, sous leur fourrure respective, une bille argentée d'une matière inconnue était logée.
Un peu plus loin, situé entre deux imposantes racines d'arbre, Samuel qui avait reprit sa forme humaine, était recroquevillé sur un tapis de mousse. Non loin de lui, couchée sur le flanc et portant pour seuls vêtement un pantalon bleu et une bande blanche sur la poitrine, Vesna gisait, portant elle aussi cette petite bille au creux de son nombril.

A leur réveil, l'une des premières visions des x-men serait très certainement du vert… Beaucoup de vert, et une canopée laissant supposer que le soleil se trouvait déjà haut dans le ciel. Quelque chose néanmoins pouvait s'avérer gênant dans ce décor. Hormis le fait que Graymalkin et sa flore ne ressemblait en rien à celle-ci, les dimensions donnait facilement l'impression d'être soi-même minuscule. En effet, les arbres particulièrement imposants possédaient des troncs de plus d'une vingtaine de mètres et leur hauteur, et leur sommet exact se trouvait bien trop haut pour être visible depuis le sol. Un bon nombre de feuilles mortes sous leur corps étaient plus grandes que les x-men eux-mêmes.

La bouche pâteuse, tous subissaient une légère migraine, peu gênante, mais tout de même présente. Malgré le fait que leur membres soient ankylosés, tous s'avéraient être en parfaite santé. A l'exception de leurs souvenirs dans lesquels ils ne trouvaient rien qui puisse faire une transition entre le dernier éclat de lumière dans Cérébra et ce réveil dans ce décor inconnu. La chaleur ambiante aurait pu être pénible s'il n'y avait pas eu l'ombre de la végétation et l'humidité propre aux forêts tropicales. Par delà ce confort relatif, les sons, peu connus pour certains, ne conféraient pas un grand sentiment de sécurité.


Pourtant, malgré les nombreux bruits qui les entouraient, aucun animal ne semblait se montrer à leur vue. Aucun sauf une petite bête d'une quinzaine de centimètres, affublée de huit pattes, qui avait entreprit d'escalader la hanche de Vesna.



La bestiole s'immobilisa sur son support vivant pour recroqueviller contre la moscovite, et commença à pulser d'une faible lueur bleutée.






[HJ] Bonjour, mes beaux aux bois dormants. Vous venez de vous éveiller sur Om que je vous invite à parcourir. Je crains que vous n'ayez pas tout de suite l'opportunité de vous remettre de vos émotions dues à l'attaque de Graymalkin. Nous débutons donc en mode mission. Les règles d'action demeurent telles que vous les avez employées jusqu'ici. Bon jeu à tous!


Dernière édition par Om le Jeu 13 Sep - 12:14, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blancpoil Wade

avatar

Messages : 677
Taille : 98 cm
Poids : 21 kg

Feuille de personnage
Réputation:
6/15  (6/15)
Connotation: Sauvageon
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Dim 9 Sep - 20:30

Le noir. Le noir absolu. Et puis des sons qui se faisaient de plus en plus persistants. Bientôt, un mal de crâne et enfin une sensation désagréable au bout du museau. Blancpoil souffla du nez pour s'en débarrasser. Elle revint aussitôt. Le louveteau ouvrit péniblement un oeil, puis les deux. Le paysage flou lui rendait une image verte et quelques touches plus lumineuses ça et là. La vue lui revint peu a peu alors qu'il restait a fixer le lointain, les yeux mi-clos. Il se releva péniblement et baya longuement. En se léchant les babines, Blancpoil leva les yeux aux ciel. ça ne ressemblait pas au terrier des mutants... D'ailleurs, il était où au juste ?

Le petit lupin avait du mal a rassembler ses souvenirs. Une attaque, Lily-Rose qui l'exhortait de rester caché, la peur, une lumière blanche... Les autres ! Blancpoil tourna la tête en tout sens. Il n'en aperçut que trois. Et des gens avec qui il n'avait jamais discuté ! Mbarou, Jane, Alex, Malo... ou étaient-ils ? Oh ça recommençait encore... Cette fois il devait vraiment y être, dans le monde d'esprit. Les anciens lui avaient toujours dit qu'il y avait une lumière blanche, celle de ses ancêtres, avant de mourir lorsqu'il leur avait demandé ce que ça faisait.

D'abord il atterrissait dans ce monde avec plein d'humains avec des pouvoirs bizarre. Et maintenant là. Si c'était vraiment le monde des esprits, il ne devaient pas sentir la chaleur. Blancpoil suffoquait avec sa fourrure polaire. Heureusement qu'ils étaient a l'ombre du soleil Il n'avait même pas remarqué la bille sur son nombril. Un peu suspicieux, il observa silencieusement les alentours a l’affût des bruits de la forêt. Curieuse forêt d'ailleurs. Blancpoil n'en avait jamais vu de pareille. Il se sentait ridiculement petit. Même les feuilles étaient plus grandes que lui. Déjà qu'il n'était pas bien grand dans le monde des humains, même parmi ses congénères...

Un mouvement attira son attention. Il s'agissait d'une grosse bestiole qui avait entreprit de grimper sur Vesna. Elle était moche en plus. Enfin la bestiole... Quoique... Blancpoil n'aurait su le dire. Les humains avaient une façon qui lui paraissait étrange pour distinguer les belles femelles des autres. En tout cas, concernant l'insecte, il était vraiment gros.

Faisant fi des tracas de sa mémoire défectueuse ou de ceux concernant l'endroit exact ou il se trouvait, Blancpoil se dirigea vers Vesna. Il s'assit sur son séant devant elle, et observa de plus près la grosse bestiole. Il cligna plusieurs des yeux lorsqu'elle se mit a pulser. Bah ça... c'était pas commun. Le petit lupin hésita a la réveiller. Si ça se trouvait, elle était morte... Quoique être mort dans le monde des esprits, ça semblait illogique. En tout cas, elle serait surement pas contente si elle voyait ça sur elle.

Le petit lupin, de son air interloqué, essaya de virer la bestiole d'un claquement de doigt. Rapide, efficace. Et puis, il avait déjà vue des humains faire ça avec des insectes sur leur peau.
Blancpoil eut fin nez. Les méthodes humaines, quoique souvent étranges à ses yeux, portaient parfois leurs fruits. La bestiole se fit catapultée à un petit mètre à côté de Vesna et chuta sur le dos. Dans sa position inconfortable, l'arachnide cessa sa pulsation lumineuse et agita ses pattes en tout sens en se tortillant pour essayer de se relever, sans succès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jahwa.deviantart.com
Vesna Jovanovic

avatar

Messages : 736
Taille : 1m68
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: A de(ux) bons arguments
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Lun 10 Sep - 0:47

Vesna était bien. La chaleur, la douceur de son matelas et sa presque nudité étaient si palpables que ces sensations la confortaient dans son rêve éveillé. Les yeux fermés, elle apprécia la qualité du duvet et tendit sa main, à la recherche de sa dulcinée... Car en effet, toutes ces impressions ne pouvaient signifier qu'une seule chose : Vesna s'était évanouie de bonheur après avoir passionnellement démontrer tout son amour à Roxie qui elle, doutait toujours de ses sentiments... Sans doute la Russe avait-elle dû boire quelques verres la veille, parce que ça bouche était pâteuse mais ceci n'avait de toute évidence pas empêché cela! Maintenant le soleil se levait sur le couple, mettant malheureusement fin à cette nuit fiévreuse qui néanmoins et en l'absence de cours et d’ennemis potentiels - songea Vesna - pouvait sans mal être prolongée quelques heures...

A tâtons, la main de la jeune Moscovite chercha celle de la sulfureuse rockeuse mais en vain. Du matelas, toujours du matelas... Ah! Un coussin? Vesna poursuivit son inspection... Ca ressemblait plutôt à une...peluche? Ca cassait un peu le mythe de la rockeuse pour le coup... Roxie n'avait jamais parlé à Vesna d'un quelconque doudou...

"Comme c'est trognon, Rox'!" Déclara l'ancienne stripteaseuse en commençant à ramener la peluche vers elle.

Mais celle-ci était étrangement chaude et lourde. Surprise, Vesna ouvrit un œil et resta un moment choquée... Non, elle n'était pas en train de palper le ventre de Tonga - l'un des petits nouveaux tout dégueulasse de l'Institut - mais bien celui tout doux et tout blanc de sa petite amie. Non, elle n'était pas dans une jungle suffocante et bruyante mais bien dans le lit douillet et calme de Roxie. Non, elle n'était pas à moitié nue en pleine nature, en tête à tête avec le tamanoir mais bien avec une fille (dont elle était amoureuse qui plus est). Non, elle n'était pas en train d'imaginer ce qu'elle pouvait bien faire là, allongée près du fourmilier mais bien plutôt, occupée à réfléchir à ce qui pourrait faire plaisir à Roxie pour prolonger cette nuit frénétique.

Ouvrant son œil gauche, elle cligna plusieurs fois, alternant chaque paupière dans l'espoir que cette terrible vision cesse enfin. Mais non, les secondes passaient et rien ne bougeait. Angoisse. Effroi. Terreur panique. La Russe, sans pour autant se relever, s'écarta du jeune mutant à la limite du dégout. Un peu plus loin, il y avait Blancpoil et Samuel. Et les autres? Où étaient-ils? Mais déjà et surtout, où était-on? Pourquoi ce mal de tête? Les X-men avaient-ils décidés d'aller prendre une cuite en forêt amazonienne? Pour fêter la victoire? Ceci expliquait-il le trou noir?

La Russe porta la main à son crâne avant de pousser un grognement rageur. La mémoire lui revenait peu à peu... L'attaque à Graymalkin... Sa tornade... L'homme sauterelle... Danger... Et cette femme blonde qui l'avait assommée! Que s'était-il passé ensuite? Peut-être ses camarades en savaient-ils quelque chose? Vesna s'apprêta à les interroger quand soudain, elle remarqua la présence d'une sorte d’araignée, occupée à escalader sa divine hanche de stripteaseuse. Pas gênée pour un sous celle-la! Elle se décidait même à briller. Elle en bavait pour elle ou quoi? Bon c'était différent de Roxie mais ça restait touchant! Eh oui...On prend l'affection là où on peut!

"Brave bête, tu sais reconnaître un canon de beauté quand tu..." Commença Vesna avant de s'interrompre, interloquée.

Un coup de patte plus tard et l’arachnide avait déjà disparue, reléguée un mètre plus loin - pattes en l'air - par Blancpoil, dont la sensiblerie n'était manifestement plus à démontrer. Vesna se redressa - remarquant alors ses muscles endoloris - pour lui jeter un coup d’œil furibond :

"Nan mais t'es pas gêné, toi!" La Russe se déporta jusqu'à l’araignée dans l'intention de la remettre d'aplomb."Si ça se trouve dans son langage, cette araignée était en train de me déclarer sa flamme et ta réaction à l'emporte-pièce la coupée dans son élan! C'est plus que brutal et machiste! Bête où humain, les mecs sont bien tous..." Commença à s'emporter la Russe en portant la main à son ventre comme pour pallier au manque d'air. A nouveau surprise, Xéna jeta coup d'œil sur son nombril où elle y remarqua une petite boule argentée.

Cette soudaine vision la coupa net dans son sermon féministe et sa volonté de sauver la victime de Blancpoil...

"Qu'est-ce que c'est encore que cette horreur?" Vesna commença à tirer négligemment dessus tout en vociférant : "J'vous préviens les mecs... Si vous m'avez emmenée dans un plan foireux et tout chelou, ça va chier!"

_________________


Dernière édition par Vesna Jovanovic le Lun 10 Sep - 1:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/t379-publicvesna-jovanovic-coup
Tonga Boudawa

avatar

Messages : 1154
Taille : 1m79/90cm
Poids : H:67kg F:6kg900 P:12kg300 D:4kg800

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Chair d'Assaut
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Lun 10 Sep - 1:18

Maintenant que j'ai un flingue, j'vais tous les sauver !
Tous les sauver !
Je serais un héros...

Un hérooooooos...

...

*gratouille, gratouille*

Quelqu'un grattouillait le ventre de Tonga.
La seule qui avait fait ça, c'était sa maman, quand il était petit.
Et là...

Maman ?

"Comme c'est rognon, Rox'!"

Wait, what ?
Maman ne parlait pas anglais avec un accent russe.
Il ouvrit un oeil, puis les deux, et se rendit compte qu'il se trouvait dans les bras d'une fille qu'il n'avait encore jamais vraiment rencontré.
Mais un jolie fille.

Lorsqu'il remarqua qu'elle ouvrait les yeux, il lui fit un sourire.

Tout ceci n'eut pas réellement l'effet escompté.
Il se retrouva jeté à terre alors que la jeune femme affichait clairement son sentiment de dégout.
Et il se releva.

Attendez... Il avait pas la jambe cassée, y'a 5 minutes ?
Genre "cassée et ça fait méga mal et tout" ?
Notez, ça l'arrange bien. Mais d'un coup, Tonga se remémora ce qui s'était passé.
Des aliens, une téléportation, une grosse lumière, le noir, le flou, des effets photoshop et PAF, on se réveille ici.

Tonga regarda autour de lui.
Une jungle. Calme et merveilleuse. Tonga se sentait... chez lui. Vraiment. C'était beau et atterrant à la fois... n'étaient ils pas tous à San Francisco il y a 5 minutes ? Peu importe le temps réel, c'était l'effet que ça avait donné à Tonga. Le combat contre les envahisseurs datait d'il y a 5 minutes.
Il se releva pour vérifier le monde autour de lui. Il y avait deux personnes... qu'il ne connaissait pas. Leurs visages lui disait vaguement quelque chose, mais il ne leur avait jamais parlé. Impossible pour Tonga de dire qui ils étaient... En tout cas, cette furie qui ne faisait que crier ne lui donnait pas envie d'en savoir plus sur elle.

Mouais, le mieux, ce serait d'aller leur parler, on serait fixé.
Il se leva sur ses pattes: elles étaient en excellent état. Cette guérison avait quelque chose de miraculeux. Pas une douleur, pas un bleu, rien...Il baissa la tête pour vérifier sa jambe.
A travers la fourrure, il constata aussi qu'on lui avait posé un piercing. Sans doute les mêmes personnes qui l'ont amené ici.
Et là, Tonga se posa la question qui tue.
Et si il était mort ? Et si c'était le paradis. Ca y ressemble beaucoup pour lui, en tout cas. Une jungle luxuriante mais calme, un réveil dans les bras d'une bombasse, un état de santé exceptionnel... peut-être même surprenamment plus. Bon, si ça se trouve, la bombasse était juste morte en même temps que lui.

D'un doute, son esprit s'éclaira.

Et si...
Et si tout ceci était réellement le paradis ?
Et si Tonga avait été guéri miraculeusement...
Ne serais-ce pas logique que...?

Tonga plongea sa main dans son entrejambe pour vérifier si sa castration avait été annulée...
Tout ceci était d'une importance capitale pour lui. Majeure même ! Une perle de sueur coulait sur son front lorsqu'il obtint sa réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survivor.forumotion.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Mar 11 Sep - 1:52

C'était d'un bien étrange sommeil que dormait Samuel, calme, pacifique, reposant ; régénérateur même. Il se laissait aller sans y songer à la douce léthargie de ceux qui n'ont rien à penser, et qui en conséquence de quoi ne pensent rien. Puis soudain, une question traversa son esprit, foudroyant sa torpeur. Y'avait-il eut des morts, des blessés graves ? Pouvait-il faire quelque-chose pour eux ? Il se rappelait de deux téléportations successives, dans son esprit à peine espacées. Il n'avait pas même eu le temps de comprendre la situation que les autres élèves avaient discutés, et qu'ils s'étaient tous envolés. Il se souvenait en avoir repéré certains en fâcheux état, mais curieusement, sur le coup, il ne s'en était pas vraiment inquiété. Il avait beau n'être qu'une tâche de lumière, il était celui qui irait chercher le plus vite du secours.

Enfin, il se rendit compte qu'il pensait sans rien observer d'autre qu'un voile noir. C'était impossible, la seule explication aurait été qu'il soit devenu aveugle. Tout son être n'était que clarté ! Sa seule présence pouvait percer les ténèbres les plus profondes  ! Quelle triste vie allait-il mener maintenant qu'il avait perdu son avant-dernier sens. Il lui restait le son, certes, il entendait. Une ambiance dont le mutant n'avait pas beaucoup d'expérience, son environnement de prédilection n'ayant jamais été la forêt. Aux paysages qui lui cachaient l'horizon, il préférait les étendues vides et basses. Mais il y avait autre chose, une autre impression, qu'il ne parvenait pas à identifier. Son cerveau hébété peinait à traiter les nouvelles informations qui lui parvenaient, à retrouver les vieilles connexions d’antan. Et pourtant, l'adolescent touchait. Il était capable de se rendre compte qu'il était posé sur un sol, et pouvait même dire, comparant à des souvenirs enfouis, qu'il était plutôt douillet.

Alors, s'il touchait, c'est qu'il avait un corps. Un vrai corps, constitué de matière et non de particules immatérielles. Par quel miracle ? Un instant, Samuel crut comprendre. Il se réveillait d'un long rêve au réalisme extrême, mais qui ne serait bientôt plus dans son esprit qu'une brume. Dans ce cas, cependant, pourquoi ne voyait-il pas ? Un accident l'avait peut-être plongé dans le comas, et il avait du même coup perdu la vue. Rien de tout cela ne tenait : il était vraisemblablement dans une sorte de bois, pas dans un hôpital !

Puis la lumière vint, au sens figuré. Au prix d'un effort d'imagination, il tenta d'ouvrir les paupières. La lumière vint, au sens littéral. La première chose qu'il vit fut ses propres jambes, habillées d'un pantalon inconnu. Il prit une bouffée d'air. La première consciente depuis plus de quatre ans. Il cligna des yeux, déglutit. Péniblement, il osa relever la tête, et aperçu, comme il se l'était imaginé, une végétation abondante. Trop humide néanmoins pour pousser dans les environs de New York, rien de caractéristique de la région. Comment l'avait-on transporté ici, lui qu'on ne pouvait saisir... jusqu'à maintenant. S'il ne se réveillait pas d'un coma, il y avait une autre explication : il était fou. Depuis le début, il ne faisait que se débattre avec des infirmiers, Mask était la chef de service, Damian un stagiaire faisant semblant d'entrer dans son jeu, tous les autres élèves étaient des patients aussi timbrés que lui. Pourtant, il se sentait lucide... comme tous les fous, songea l'adolescent.

Il passa la main le long de son corps retrouvé, s'assurant que c'était bien le sien, auscultant ses cotes saillantes, ce qui, malgré la chaleur, lui tira un léger frisson. Les prochaines secondes furent ainsi accordées à la découverte de ce troublant renvoi à la matière. Jusqu'à ce que la voix grondante d'une femme ne le fit prendre conscience de la présence d'individus non-loin de lui. Tournant la tête, il reconnu Tonga, qu'il avait aperçut lorsqu'il était arrivé à Graymalkin. Sans jamais avoir entretenu avec lui une discussion, il l'avait trouvé sympathique, et en somme pas plus étrange que lui. Il lui rappelait un personnage de dessin-animé, en étant grand amateur. Les deux autres individus lui étaient moins familiers, bien qu'ils lui disent quelque-chose, il n'aurait su donner leur nom.

Il était capable de parler, lui aussi, maintenant ! Comment faisait-on déjà ? Il s'essaya à utiliser ses cordes vocales, saluant cordialement les individus en suédois.

-Hejkillar, wetdu vardet, är?

Hélas, nombre de ses mots finirent collés les uns aux autres, et son intonation n'était pas pertinente. Si bien que lui-même se comprit à peine. Enfin, tout de même, il avait émit un son ! A ses yeux, c'était un indicible exploit. Le mutant chercha ensuite à se soulever du sol, mais l'effort lui parut pénible, il se sentait écrasé. Samuel en avait oublié jusqu'à la gravité. S'aidant de ses bras, dont les doigts étaient encore raides, il prit tout de même appui sur les deux racines de l'arbre où il couchait pour se décoller.
Revenir en haut Aller en bas
Neith Harlow

avatar

Messages : 726
Taille : 1m65
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Attachante petite taupe
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Mar 11 Sep - 13:33

Avec l'aide de la mutante, l'araignée bascula sur ses pattes et se carapata dare-dare pour escalader sans mal aucun le tronc d'arbre le plus proche. La créature disparu entre les premiers feuillages. Tirant sur sa bille, Vesna ressentit un léger tiraillement, puis un picotement, avant que l'objet ne cède finalement pour se retrouver entre ses doigts. En le détaillant, la moscovite pu constater qu'il était parfaitement sphérique, totalement uniforme dans sa couleur. Il lui restait cependant difficile de déterminer la matière exacte dont l'objet était fait.

Ces considérations purement techniques passèrent totalement par-dessus la tête de Tonga qui, prit d'un doute quant au degré de guérison auquel ils avaient tous été soumis, porta une patte à son entre-jambe. Il pu constater un relief qu'il n'avait pas senti depuis longtemps, pour autant que le grattage typiquement masculin des parties génitales soit dans ses habitudes. Et oui, à présent le mutant pouvait espérer un jour avoir sa propre descendance!

Un peu plus loin, émergeant finalement de son sommeil, Samuel dont personne n'avait jusqu'ici vu l'apparence humaine, ressenti un essoufflement marquant alors qu'il tentait de se réveiller. Bien que chacun des mutants présents ressentaient une certaine lourdeur et respiraient un peu plus rapidement qu'à l'accoutumée, Wisp ressentait tout particulièrement les effets de la gravité. Sa première tentative pour se relever se solda par un échec et, le souffle court, il dû s'y reprendre une deuxième fois pour réussir enfin à se redresser. Pour garder sa position debout, il lui était indispensable de conserver un appui dans l'immédiat.

Quant à Blancpoil, ses sens de loup lui faisaient constater que pour un monde des esprits, celui-ci était particulièrement riche en odeurs de toutes sortes. Chacune d'entre elles se révélaient légèrement différentes de tout ce qu'il avait pu sentir jusqu'à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blancpoil Wade

avatar

Messages : 677
Taille : 98 cm
Poids : 21 kg

Feuille de personnage
Réputation:
6/15  (6/15)
Connotation: Sauvageon
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Mer 12 Sep - 0:03

Touché et... Home run ! Magnifique. L'expression des humains avec leur jeu de baballe collait parfaitement a la situation. Blancpoil avait craint un instant qu'elle ne s'agrippe comme une sangsue a la peau de la mutante. Mais finalement non. Mais contre toute attente, Vesna ne fut guère emballée par son geste. Elle l'engueula sèchement avant d'aller prêter main forte a l'insecte. Le petit lupin baissa les oreilles et prit un air penaud.

"D-Désolé. Je croyais que... Enfin je me disais que t'aimerais pas qu'un gros insecte te grimpe dessus. Je voulais pas te fâcher."

C'était toujours pareil. Il voulait bien faire, aider les autres, servir la meute, et ça ne servait a rien au final. Ou alors on le réprimandait. C'était pas juste. Il ne savait jamais comment s'y prendre avec les humains. Et avec les femelles, c'était encore pire. Y'avait que Jane qui était gentille avec lui...
Et puis Vesna continua a vociférer en arrachant sa bille qu'elle avait au nombril, ce qui arracha au passage a Blancpoil un regard de stupéfaction.

"Mais on a rien fait, nous ! se défendit-il. Et puis enlèves pas ça ! Si ça se trouve, c'est un cadeau de bienvenu des esprits ou un truc du genre... Ils vont pas être content."

Blancpoil tourna la tête et huma l'air. Les odeurs qu'il percevaient ne lui disaient pas grand chose, mais au moins il y en avait, et pas qu'un peu. Une chose était sûre, ça ne ressemblait a rien de ce qu'il avait connu.

"On doit être morts et dans le monde des esprits. Je me demande s'il n'y a que nous qui n'avons pas survécu a l'attaque. Je me rappelle juste d'une lumière blanche. Et puis plus rien..." dit-il d'un air pensif.

Il fut interrompu par un bipède qu'il n'avait jamais vu tenter de se relever et prononcer des paroles qu'il ne comprenait pas. Blancpoil arqua un sourcil et fixa Vesna.

"C'est qui ?"

Il avait l'air d'avoir du mal en tout cas. Y'avait aussi Tonga. Il avait l'air préoccupé par ses parties.

L'estomac du lupin se mit a gargouiller. Un repas n'aurait pas été de refus. Il devait y avoir de quoi chasser dans cette forêt en plus.
Les odeurs eurent tôt fait de le distraire. Il huma plusieurs fois l'air avant de ramener sa truffe près du sol. Blancpoil le renifla en décrivant un cercle autour de l'endroit ou ils s'étaient réveillés. Peut-être que si ils avaient toujours leur corps, il pourrait dénicher une odeur qui ressemblait a celle des bipèdes. Avec un peu de chance, il trouverait les esprits, ou a manger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jahwa.deviantart.com
Vesna Jovanovic

avatar

Messages : 736
Taille : 1m68
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: A de(ux) bons arguments
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Mer 12 Sep - 16:40

L’araignée avait rapidement pris ses pattes à son cou tandis que la Russe parvint à se débarrasser de l'étrange boule sur son nombril. Passablement agacée, elle la jeta au sol, totalement indifférente à son utilité. Elle plongea ensuite son visage entre ses mains...

Peu à peu, Vesna prenait conscience de la réalité et le réveil était à chaque seconde de plus en plus dur. Roxie n'était pas là... Elle était paumée en pleine jungle avec trois mecs, habillée bizarrement.... Elle n'avait plus de cigarette... La seule chose dont elle ne manquait pas, c'était de question! La forêt était terriblement oppressante, accentuant l'angoisse de plus en plus forte qui lui tordait le ventre.

Bon il s'agissait de se calmer... D'analyser froidement la situation... D'abord ses camarades... La Russe tourna son visage vers Tonga avant de le détailler, l'air incrédule. Qu'est-ce qu'il était en train de se tripoter, là? Les yeux de Vesna s’agrandirent sous l'effet de la surprise.

"Gros pervers..." Souffla-t-elle dans un murmure inaudible.

Après tout, à chacun se façon de se réveiller! Certains s'étiraient, d'autres buvaient un café ou prenaient une douche, Tonga, lui se tripotait le manche. Et dire que la Russe était coincée en sa compagnie... Ses autres camarades se révéleraient peut-être plus utiles.... Xéna porta donc son attention sur le jeune homme qu'elle ne connaissait pas. Il était lui aussi en train de caresser son corps presque nu, à la manière d'un pré-pubère découvrant son anatomie nouvelle... Cette forêt devait avoir des phéromones ou des trucs super chelou qui excitaient les mecs... Songea Xéna, de plus en plus inquiète sur son sort.

Dans tous les cas, elle ignorait s'il s'agissait là d'un X-man ou même d'un ennemi. Elle ne l'avait jamais vu à Graymalkin... D'un autre coté, son jeune age, son air chétif et son incapacité à tenir sur ses deux pieds n'étaient pas pour éveiller la méfiance de la Moscovite. Il commença à parler une langue...scandinave? Devina-t-elle, reconnaissant cet accent particulier. En revanche, elle ne comprenait rien n'ayant jamais fait beaucoup d'effort pour apprendre une quelconque langue mise à part l'anglais...

"Hey mec, tu sais parler anglais? T'as un prénom?"

Bon, récapitulons : un coéquipier excité dès le réveil, un second chétif et impossible à comprendre... Il ne restait plus le troisième, Blancpoil que Vesna connaissait un peu mieux que les deux autres. Elle se souvenait très bien de son appétit qui n'avait d'égal que celui de Malo ou Dakota... Il avait semble-t-il voulu bien faire pour l’araignée et la jeune femme reconnut que sa réaction partait d'un bon sentiment et que la sienne avait été un peu excessive :

"Allez, va, j'te pardonne... J'suis un peu énervée aussi.... Et puis, tu ne sais peut-être pas que je suis tout, sauf une fille apeurée par une araignée..."

Blancpoil mit alors en garde la Russe qui venait de se retirer ce qu'elle imaginait être un piercing.

"Je ne supporte pas les piercings... Et puis tu parles d'un cadeau! Si tu crois vraiment que c'est le monde des esprits, alors j'ai deux mots à leur dire à ceux-là! Ca n'est vraiment, mais alors vraiment pas ma conception du paradis! Faut que tu me parles plus précisémment de cette lumière blanche, il s'est passé quoi durant l'attaque?" Vesna haussa les épaules à la question du loup. "Aucune idée, il va nous dire ça j'imagine..."

La Moscovite balaya les alentours du regard avant de reprendre :

"Non pour moi, on est quelque part... Je ne sais pas où... Ca ressemble à la forêt amazonienne mais je ne l'imaginais pas aussi grande, aussi étrange... Le mieux pour le moment, c'est qu'on essaie de s'y repérer un peu..."

Xéna écarta les bras et créa un vent ascendant pour s'élever dans les airs tout en écartant les éventuelles branches et feuillage de la forêt et lui permettre ainsi de dépasser la cime des arbres pour repérer les éventuelles limites de la forêt, d'éventuelles clairières, des montagnes, des structures humains, etc...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/t379-publicvesna-jovanovic-coup
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Mer 12 Sep - 18:37

Lourd, l'air est incroyablement lourd, se dit Samuel. Ayant eu beaucoup de peine à se lever, il en avait autant à se maintenir debout ; il tremblait légèrement chaque mouvement, comme un vieillard. Mal assuré, il préféra pour le moment rester appuyé au tronc l'arbre. Il n'était pas lui-même sûr de pouvoir se relever seul s'il chutait dans une position fâcheuse.

L'adolescent réalisa finalement qu'on lui parlait en anglais, et tâcha de faire de même. C'était une difficulté supplémentaire, car s'il maîtrisait la langue de Shakespeare presque aussi bien que celle de Strindberg, il en avait eu jusqu'ici un usage presque exclusivement écrit. Il essaya de se concentrer sur l'accent, et détacha cette fois au mieux ses mots, forçant l'articulation de manière un peu artificielle. Le procédé donnait à son élocution un rythme lent, se mariant assez mal à sa voix aiguë, qui n'avait pas encore commencer à muer, et qu'on imaginait plutôt avec un ton rapide et léger.

-Salut, c'est un plaisir de vous rencontrer. Oui, je parle, mais c'est assez nouveau. Je suis Samuel. Vous êtes de l'école vous aussi ? Je suis arrivé hier. J'étais une sphère lumineuse avant. Ce n'est plus le cas, n'est-ce pas ? Je ne suis pas sûr d'être toujours mutant, je ressemble à quoi ? Il reprit son souffle. Je suppose que cette attaque n'était pas un exercice... Mais je ne sais pas ce qui se passe.

Il songea à la réaction de ses parents, s'il ne rentrait pas dans les délais qu'il leur avait donné. Pour sûr, ils allaient s'inquiéter, et sa mère allait faire des mains et des pieds pour le retrouver. Malheureusement, il ne savait pas s'il était encore reconnaissable par qui que ce soit. Sa forme actuelle ne lui permettait à priori pas de parcourir les mêmes distances aussi vite, bien au contraire.

Cherchant à dévier le torrent de ses pensées vers quelque chose de plus joyeux, il observa ses compagnons. Tous, grâce à leur fourrure ou à un ajout vestimentaires, étaient plus couverts que lui. Cependant, le piercing qu'ils avaient au nombril l’interpella. Il baissa les yeux vers son propre ventre et constata qu'il portait le même. Il fronça les sourcils, et releva la tête. Il ne se souvenait pas avoir jamais porté un ornement semblable. Samuel remarqua que la jeune femme était parvenu à l'extraire de son corps, sans chercher à faire pareil. Les conseils du loup ne lui semblaient que trop justes. La prudence était de mise.

-Ça non plus, on ne sait pas ce que c'est, constata-t-il.

Haussant les épaules, le mutant commença à avancer prudemment, en s'aidant de la végétation d'abord, puis en tentant de s'en affranchir.
Revenir en haut Aller en bas
Tonga Boudawa

avatar

Messages : 1154
Taille : 1m79/90cm
Poids : H:67kg F:6kg900 P:12kg300 D:4kg800

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Chair d'Assaut
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Jeu 13 Sep - 1:09

Détaché de quelques mêtres du groupe, Tonga n'écoutait pas.
Ses pattes grattaient quelque chose qu'il n'avait eu depuis des années... Une poche de peau molle et douloureuse qui pendouillait de son corps flasque...
Oui !
Tonga avait retrouvé sa virilité d'antan !

- Putain, les gars, j'ai des couilles !, hurla-t'il à qui voulait l'entendre, j'ai des couilles alors qu'on m'avait castré !...


Extatique, Tonga le répéta une seconde fois, comme pour se convaincre lui-même.
- J'ai des couilles ! WOOOOOHOOOOOO !!!

Se calmant un peu, il se stoppa et prit, pour la seconde fois, la peine de regarder autour de lui.
C'est bien mignon d'être enfin en un seul morceau, mais au final, où est-ce qu'on était ?
Comme décrit un peu auparavant, Tonga émit l'hypothèse suivante:

- C'était mon rève... Mais la dernière chose que je me souvienne, c'est qu'on se faisait tous casser la figure à Graymalkin...

En pointant Samuel du doigt, il ajouta, en allant au bout de sa pensée:

- Et si on était tous morts ? Y'a qu'à le regarder lui, là... C'est un fantôme. Moi, je me retrouve guéri par miracle alors qu'on m'avait opéré... On est p'tet au paradis...

Il fit un tour sur lui-même en s'emplissant les narines de l'air ambiant, se remplissant la mémoire d'images de la jungle et des bruits du coin...

- Pour moi, en tout cas, ça y ressemble.

Néanmoins, si Paradis c'était, il devrait y avoir de la bouffe. Tonga huma l'air dans l'espoir de trouver l'odeur d'une bestiole qui serait potentiellement comestible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survivor.forumotion.com/
Neith Harlow

avatar

Messages : 726
Taille : 1m65
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Attachante petite taupe
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Jeu 13 Sep - 13:14

Blancpoil commença à effectuer des cercles autour du groupe, humant le sol et les plantes avec un intérêt certain. Il ne trouva aucune odeur familière à proprement parlé. Rien ne s'apparentait à des humains, ou toute autre créature qu'il avait eu l'occasion de côtoyer, hormis les effluves propres à ses camarades. En élargissant un peu son périmètre, il pu néanmoins constater qu'une odeur se faisait plus puissante que les autres. En s'éloignant un peu, il pu constater qu'un arbre dont le tronc avait été quelque peu abimé portait nettement la marque olfactive d'un animal qui avait marqué là son territoire. Et vu la hauteur des traces, celui qui s'y était frotter était tout particulièrement immense. De l'ordre de six ou huit mètres de haut.

Vesna fit naître autour d'elle un courant d'air assez puissant pour s'élever. Le mouvement de celui-ci déstabilisa quelque peu Samuel dans ses tentatives d'avancées. Ecartant les imposants branchages, la moscovite eut l'impression d'effectuer un véritable parcours du combattant. Certaines branches étaient tout particulièrement solide pour du bois. Une fois la canopée franchie, il lui fut possible de constater quelques menus détails anormaux.
Pour commencer, le soleil était trois à quatre fois plus gros que d'habitude. Elle pu d'ailleurs le ressentir à la brusque montée de température qu'elle ressenti hors du couvert du feuillage. La forêt, elle, semblait infinie. Face à elle, à plusieurs centaines de kilomètres, elle pouvait distinguer une chaîne de montagne au-dessus de laquelle. En se tournant, Vesna aperçu à une distance passablement lointaine, ce qui devait s'apparenter à une mer, ou un gigantesque lac. Discernable avant l'étendue d'eau, une construction semblait émerger tant bien que mal de la végétation. A cette distance, il lui était impossible d'en déterminer les matériaux exactes. Et au loin dans le ciel, à mi-chemin entre elle et la construction, un groupe d'oiseau planait paresseusement.



Pendant ce temps, au sol, Samuel arrivait peu à peu à s'affranchir d'un support pour avancer, mais son équilibre restait précaire. L'effort accentuait la sensation d'un étau enserrant sa poitrine, et décupla quelque peu sa migraine d'origine.
En reniflant le sol, Tonga tomba sur une drôle de bestiole.


A priori, il s'agissait d'un insecte, avec ses six pattes, ses deux paires d'antennes dont deux sommet semblait porter ses yeux. Sans son odorat, il ne l'aurait probablement pas remarqué. L'exosquelette de la créature reflétait ce qui l'entourait à la manière d'un miroir, ce qui le dissimulait plutôt bien. Grosse de deux centimètres, elle avançait tranquillement, indifférente à la menace du mutant. Quand à savoir si elle était comestible... C'était une autre paire de manches.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blancpoil Wade

avatar

Messages : 677
Taille : 98 cm
Poids : 21 kg

Feuille de personnage
Réputation:
6/15  (6/15)
Connotation: Sauvageon
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Jeu 13 Sep - 18:26

Blancpoil de son air enfantin répondit a la question de Vesa en levant les yeux en direction de la canopée.

Bah euh... Je sais pas. Je me rappelle juste de la lumière blanche, et puis après je me suis réveillé ici avec vous. Mais je me souviens que j'étais caché... Oui voila. Lily-Rose voulait que je reste caché, enfin je crois...

Les souvenirs étaient flous et brouillés. Impossible de mettre la griffe sur quoi que ce soit qui aurait pu les aider a mieux comprendre ce qui s'était passé. La moscovite quant a elle y alla de sa petite conclusion en décrétant qu'elle était certaine qu'ils se trouvaient encore quelque part, et qu'ils n'étaient pas morts. Elle finit par s'envoler pour aller scruter les environs. Le petit lupin haussa les épaules, incrédule, et commença a chercher de son côté en reniflant le sol et les alentours.
Samuel se présenta dans un dialecte assez particulier. L'accent était bizarre. Mais bon, les humains avaient tous un accent bizarre... Le jeune lupin releva la tête et esquissa un petit sourire a son compagnon d'infortune.

Moi c'est Blancpoil, ambassadeur des loups et membre de la meute des X-men. dit-il accompagnée d'une petite révérence traditionnelle de son peuple.

Il se remit donc a son ouvrage, écoutant d'une oreille peu attentive les propos de Tonga qui allaient pourtant dans le sens de son hypothèse, absorbé qu'il était par ces nouvelles odeurs qu'il ne reconnaissait pas. Et y'en avait pleiiiiiin ! C'était comme la première fois qu'il avait débarqué dans la ville des bipèdes. Seulement, les odeurs d'ici étaient moins nocives pour son museau encore fragile. Ceci dit, les effluves de ses camarade saturaient son périmètre de recherche. Blancpoil se demanda distraitement s'il aurait été capable de déterminer combien de temps ils avaient dormi la. C'était peut-être une piste a creuser. Mais une autre odeur l'incita a mettre de côté ces questions. Bien malgré lui, guidé qu'il était par cette nouvelle odeur plus forte que les autre, il s'éloigna un peu plus du petit groupe. Les sons se faisaient moins présents, en tout cas dans sa tête, tant il était concentré. C'était bizarre... anormalement fort aussi. Il se dirigea vers le point olfactif culminant. Il aperçut quelques racines puis releva la tête. C'était un arbre, un immense arbre, marqué par quelque chose... de gros, d'énorme même. Plus grand que n'importe quel animal qu'il avait croisé. Blancpoil plia les oreilles en arrière a mesure qu'il découvrait les traces de l'animal sur l'écorce. Une telle bête ne pouvait résider dans le monde des esprits, c'était impossible. Et elle ne marquerait pas son territoire comme ça... Un vent de panique souffla en lui. Son instinct lui hurlait qu'ils étaient tous en danger. Et pour cause, ils étaient sur le territoire d'un animal sauvage qui ne ferait surement qu'une bouchée d'eux. Son coeur s'emballa sous la peur. Il fallait fuir. Ils n'étaient plus a l'abri ici.

Blancpoil se retourna et courut jusqu'à ses camarades le plus vite possible, accompagné de petits bonds pour éviter de se prendre les pattes dans les branchages et les racines. Il leur bafoua d'un air paniqué.

"Faut s'en aller ! C'est pas le monde des esprits ici ! On est pas en sécurité !"

Il leva la tête et hurla a l'attention de la moscovite:

"VESNA ! REDESCENDS ! FAUT PARTIR TOUT DE SUITE !"

Il sautilla sur place d'impatience.

"Dépêches-toi, Dépêches-toi, Dépêches-toi !" répéta-t-il de manière éfreinée.

Beaucoup plus haut, cachée par les branchage, Vesna n'était plus visible aux yeux du petit groupe. Survolant es arbres, elle pu entendre comme un cri rendu totalement incompréhensible par les épais feuillages. Les braillements du louveteau provoqua néanmoins quelques réactions autour d'eux. Les bruits habituels de la jungle commencèrent à s'atténuer, comme si les bêtes des environs avaient cessé toute activité pour se concentrer sur les cris de Blancpoil. Sous le nez de Tonga, l'étrange insecte commença à s'enfoncer sous la litière forestière, visiblement dérangée par les bondissements du jeune mutant effrayé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jahwa.deviantart.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Dim 16 Sep - 3:23

Même avec tout ce qu'il avait vu hier et tous les pouvoirs mutants qu'il avait pu observer, souvent fictifs, car au cinéma, Samuel continuait à s'émerveiller de la puissance de certaines manifestation. Il contempla ébahi la jeune femme s'élever dans les airs tout en soufflant la végétation proche, un comportement qui failli lui coûter son équilibre. Manquant de tomber, il baissa la tête et se concentra plutôt sur où il mettait les pieds. Il n'était pas sûr de beaucoup aimer marcher. Il lui apparut comme un moyen de locomotion pénible, absurdement complexe. Dire qu'il pouvait, il y avait quelques minutes, quelques heures, quelques jours, quelques semaines de cela, simplement glisser en faisant fi de la matière.

Suivi l'étrange déclaration de Tonga, tellement décalée dans un tel contexte. Dans les faits, songea l'adolescent, le mutant-fourmilier n'était pas le seul à les avoir récupérées, bien que n'ayant jamais subi de privation aussi terrible. La situation provoqua un sentiment fort habituel chez-lui : l'amusement. Mais celui-ci se coupla avec une sensation qu'il avait oublié. Il pensa d'abord subir les affres d'une convulsion étrange, puis sa mâchoire s'ouvrit en grand, ses lèvres s'étirèrent vers le haut, il se courba légèrement. Et enfin, il rit. Pendant dix bonnes secondes. C'était agréable.

-Peut-être ne nous veulent-ils pas que du mal, s'avança le suédois, avec dans la voix, outre le soin un peu scolaire qu'il mettait à s'exprimer, un accent rieur.

Plus il y réfléchissait, et plus il hésitait sur s'il devait considérer son retour dans son corps matériel comme une bonne chose ou non. Cela lui rouvrait de nombreuses perspectives depuis longtemps fermées, mais les contraintes étaient légion. A commencer par se déplacer. Il ne se souvenait décidément pas que tout était si pesant. Il salua le loup, tel qu'il se qualifiait lui-même, et eut le temps de faire quelques pas supplémentaires, avant que ce dernier, paniqué, ne commence à alerter tout le monde. Le cœur de Samuel bondit dans sa poitrine, ne s'attendant pas à un revirement aussi soudain de l’ambiance.

-Tu as vu quelque chose ? demanda-t-il, tout son sérieux retrouvé.

Les directives de Blancpoil l'inquiétaient. S'il fallait se dépêcher, il savait qu'il ne pourrait pas tenir le rythme. Pas avant un bon bout de temps. Sous l'effet de la panique, il ne doutait pas de s'effondrer après seulement quelques mètres de course. Les élèves qu'il avait rencontré étaient sans doute formés à l'action, mais ce n'était pas son cas. Pour autant, il était hors de question que sa lenteur mette quiconque autre que lui en danger. Il lui fallait trouver un moyen de réduire son handicap. Tournant la tête en tous sens, il chercha un grand bout de bois de mort, une branche semblant facile à briser, n'importe quoi pouvant faire rapidement office de béquille improvisée.
Revenir en haut Aller en bas
Vesna Jovanovic

avatar

Messages : 736
Taille : 1m68
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: A de(ux) bons arguments
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Dim 16 Sep - 14:19

Le vent se révéla suffisamment fort pour écarter toute la broussaille qui barrait le chemin à la jeune Moscovite dont les yeux dorés fixaient le plafond végétal avec attention. Cette forêt avait l'air très ancienne et complètement vierge... Il devait y avoir des bestioles terribles dans le coin, se fit pour toute réflexion la jeune mutante. Quelques secondes plus tard, elle se retrouva à l'air libre, hors de la forêt d'où elle pouvait contempler les alentours. Mauvaise nouvelle, cette jungle ne semblait pas posséder de lisière ou du moins les X-men en étaient trop éloignés... Il y avait une vaste étendue d'eau au-delà et peut-être serait-elle potable... Mais il y avait quelque chose d'étrange...

Le soleil était anormalement chaud et un coup d’œil indiqua à Vesna qu'il était beaucoup plus gros que la normale. A aucun endroit sur Terre, le soleil pouvait changer autant de dimension... Ces conditions météorologiques étaient différentes de toutes celles décrites dans ses bouquins sur la climatologie... Alors certes, le réchauffement climatiques était passé par là mais le soleil ne pouvait pas avoir grossit autant...

Le coup de chaud combinée au choc de cette révélation manqua de déstabiliser Xéna. Etait-il possible qu'ils ne soient plus sur Terre.? Mais sur une autre planète? Pour quelles raisons? A quoi tout cela rimait-il?

Malheureusement et pour le moment, mieux valait mettre ces questions de coté... Il fallait d'abord résoudre des problèmes plus urgents, tel que le manque d'eau, de nourriture et de tout contact avec la civilisation.

A ce sujet, il y avait une monticule de ce que Xéna imaginait des pierres, constituée de marches grises un peu plus loin au cœur de la jungle. Des humains étaient sans aucun doute à l'origine de la construction et peut-être certains d'entre eux se trouveraient sur place... En espérant qu'il s'agisse bien là d'humains...

Un cri distinct mais incompréhensible traversa le feuillage sous Vesna qui soupira. Que pouvait-il donc bien se passer? Tonga avait-il découvert une autre de ses parties intimes retrouvées? Blancpoil avait-il dénichée une croquette? Seul Samuel semblait à peu près normal dans ce groupe et la Moscovite en ressentait un certain soulagement... Il s'était à l'évidence réveiller sous sa forme humaine qu'il ne connaissait de toute évidence pas beaucoup, ce qui expliquait ses étranges caresses...

Vesna entama sa descente, en retenant mentalement la direction à prendre pour se rapprocher de la construction. Une fois à terre, elle interrogea :

"C'était quoi ces cris? J'ai rien pigé d'là haut... Bon c'est pas tout ça, mais on est paumé en pleine forêt... Elle s'arrête à une espèce de mer... J'ai la nette impression qu'on est ni au paradis ni sur Terre... Le soleil est énorme ici... On dirait qu'on est sur une autre planète..." La Russe laissa le temps à ses camarades de digérer l'information avant de reprendre : "Néanmoins, il y a une imposante construction un peu plus loin, je pense qu'on devrait y j'ter un œil... Peut-être trouvera-t-on des autochtones qui pourront nous renseigner... Quand on en sera pas trop loin, quelques uns d'entre nous pourront peut-être jouer les éclaireurs?" Proposa Vesna qui n'était pas des plus discrètes...

Dans tous les cas, la Russe s'avança vers Samuel et indiqua :

"Je peux t'aider à marcher au besoin... Tu me dis."

Vesna commença alors à partir en direction de la construction, peu désireuse de s'attarder en pleine jungle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/t379-publicvesna-jovanovic-coup
Tonga Boudawa

avatar

Messages : 1154
Taille : 1m79/90cm
Poids : H:67kg F:6kg900 P:12kg300 D:4kg800

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Chair d'Assaut
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Lun 17 Sep - 1:40

Du manger !
Du manger !

Tonga tomba nez à nez (si ce truc a un nez...) avec un insecte... peut-être... vaguement dans l'ensemble...
Un insecte camouflagé vachement bien, j'vous jure. Furtif et tout.

Tout doucement, pour ne pas l'effrayer, il tenta d'avancer la patte, tout doucement...


Très doucement.
Si ce truc inconnu était capable de se rendre invisible, il n'était sans doute pas doté du meilleur système de défense comme un poison ou une carapace super dure... mais cet endroit était surprenant comme jamais et Tonga ne voulait courir aucun risque. Et il avait bien envie de se boulotter ce truc...

Sa patte à quelques centimètres de l'insecte, un cri monstrueux retentit derrière lui.
Un hurlement à la mort digne d'un loup, hurlant de battre en retraite n'importe où mais pas ici...

Bien sûr, le temps de tourner la tête pour voir que c'était bien Blancpoil et l'insecte s'était barré...
Fouteur de merde, ce loup...

Tonga se tourna vers Blancpoil, avec un regard, un peu énervé, un poil renfrogné... un truc qui s'assimilerait un peu à ça:


- Mec, t'as intérêt à t'expliquer vite fait sur tes cris, parce que tu viens de faire fuir mon repas...

D'un sens, la bouffe ici était bizarre, la jungle était bizarre. Et s'il voulait qu'on se barre, fallait décider d'où...
Vesna avait une idée intelligente, mais bon. Une construction chelou au milieu de la jungle... Ca pue l'aventure à la Indiana Jones, ça...
Elle demanda un éclaireur...

Un regard à droite... une fille qui vole, un fantôme qui tient pas debout...
Un regard à gauche... un loup infoutu de s'expliquer sans gueuler...

Ok, j'ai compris.

- Fais chieeer... Ok, je jouerais les éclaireurs. Je suis le plus discret dans une jungle comme ça, et on peut me confondre avec le décor... Mais j'aimerais bien savoir si on est réellement ailleurs que sur Terre, parce que c'est super chelou ce que t'avance...

Tonga afficha une mine dépitée et un poil agacée. Malgré le retour de ses bouboules, les annonces allaient de mal en pis et toute cette mascarade commençait réellement à lui foutre les boules... sans mauvais jeu de mots. Un réveil en lieu inconnu, avec des inconnus, dans des circonstances quasi magiques, et avec une situation qui commençait à le dépasser clairement.
Génial, ça fera des trucs à raconter aux petits-enfants qu'il peut à nouveau avoir (si il se fait pas recastrer entre temps...)

Tonga rejoint le groupe et suivit Vesna qui était la seule à savoir où aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survivor.forumotion.com/
Neith Harlow

avatar

Messages : 726
Taille : 1m65
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Attachante petite taupe
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Mar 18 Sep - 13:33

Les bruits de la forêt reprirent de plus belle, quelques instants après que les cris de Blancpoil se soient tus. Après quelques menues recherches, Samuel finit par dénicher, entre deux imposantes feuilles mortes, ce qui ressemblait à une branche fraîchement tombée. Cette dernière possédait une forme tout particulièrement tarabiscotée, mais le bois étant très solide, le jeune suédois pu s'y appuyer et constata non sans un certain soulagement qu'elle pourrait parfaitement supporter son poids.


Apparemment tous d'accord sur le fait qu'il valait mieux en tous les cas se déplacer, la petite troupe se mit en route à travers la jungle. L'avancée n'était pas si laborieuse qu'il aurait pu y paraître au premier regard. En effet, la taille conséquente des plantes nécessitait bien souvent de larges écarts entre elles pour pousser, et la lumière qui atteignait peu le sol limitait la densité de la végétation, ce qui réduisait considérablement les obstacles sur leur passage. Néanmoins, Samuel n'avançant pas vite, le petit groupe allait mettre certainement plusieurs heures pour atteindre la destination voulue, à supposer qu'ils ne s'écartent pas du droit chemin par inadvertance. Malgré tout, il était compliqué de se repérer correctement dans un tel environnement. Ce qui n'était pas pour rassurer Blancpoil. Ce dernier, en prêtant plus attention aux odeurs les entourant, commençait à reconnaître dans la foule d'effluves le passage régulier de l'imposante créature qui avait laissé sa trace sur l'arbre.

Sans compter que le temps passant, les x-men pouvaient se rendre compte que la faim venait peu à peu les tenailler.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Jeu 20 Sep - 14:37

Il aurait pu se trouver sur Mars que sa matérialisation lui aurait semblé moins surprenante. L'appréhension qu'il aurait pu ressentir fut vite supplantée par l'enthousiasme. Il remercia vivement la jeune femme, tout en déclinant sa proposition :

-Ça va, merci, je vais essayer de me débrouiller ! C'est juste que j'ai plus l'habitude. Je ne me souvenais plus que tout était aussi... pénible. Retour au monde réel, Samuel...

Marcher dans une forêt, même aussi peu dense, pour sûr, ce n'était pas chose facile, surtout que les automatismes de la marche n'étaient pas encore tout à fait rétablis pour le mutant. Il devait porter attention à chaque pas, à l'endroit où il posait chacun de ses pieds. Heureusement, sa béquille l'aidait à ne pas fatiguer trop vite, et réduisait considérablement ses probabilités de chute. Trois points d'appuis, songea le suédois, c'était l'idéal. Bien mieux que quatre, et infiniment plus stable que la bipédie. Trois points étaient toujours situés sur un même plan, quel que soit le relief ou l'inclinaison du sol. Il parvint ainsi à chasser les questionnements potentiellement sinistres en se demandant pourquoi la nature n'avait pas fait la majorité des animaux tripodes, et pourquoi elle avait tant favorisé une symétrie contraignante.

Enfin, après quelques temps d'effort, une sensation étrange, encore une, l'assailli. Contrairement aux précédentes, qui étaient difficile à hiérarchiser, celle-ci était purement désagréable. Ce n'était pas tout à fait de la douleur, et pourtant, située l'abdomen, elle lui donnait envie de se recroqueviller. Un désagrément de plus qu'il avait cru éviter tout le reste de sa vie. Cela allait faire drôle, se dit-il avec enthousiasme, de se sustenter de nouveau. Si toutefois ils trouvaient de quoi assouvir leur faim.

-Vous croyez qu'il y a à manger par ici ?

Tonga avait aperçu quelque chose, mais il ce quelque chose avait visiblement filé, et ils n'avaient pas de ration de survie. Il n'y avait donc pas quarante-deux façons de se procurer de la nourriture. Comme les premiers hommes, la cueillette, la pêche, ou la chasse. Évidemment, il n'y avait pas de rivière visible et il ne se sentait pas les capacités d'un chasseur. Cela lui épargnait l’embarra du choix. Tout en suivant le groupe, Samuel tenta de reconnaître certaines plantes lui rappelant des végétaux comestibles. Bien sûr, s'ils n'étaient pas sur Terre, c'était risqué. Mais ingérer un toxique était toujours préférable au dépérissement.
Revenir en haut Aller en bas
Blancpoil Wade

avatar

Messages : 677
Taille : 98 cm
Poids : 21 kg

Feuille de personnage
Réputation:
6/15  (6/15)
Connotation: Sauvageon
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Jeu 20 Sep - 15:38

Vesna arriva enfin, et demanda des explications, suivie de Tonga, qui semblait visiblement contrarié que son casse-croûte se soit fait la malle.

"Mais j'ai vu des grosses traces ! se défendit-il. Y'a une grosse bestiole dans les parages. Elle fait au moins 6 fois vot' taille. dit-il en désignant les deux bipèdes du groupe. Elle va nous bouffer tout cru si elle nous trouve. Moi je veux pas rester la !"

La moscovite leur annonça une nouvelle troublante. Ils n'étaient pas sur terre. Blancpoil la regarda d'un air inquiet.

"Mais... et les autres ? Ils sont où les autres ? Pourquoi ils sont pas avec nous ? Et pourquoi on nous aurait envoyé ici ? Je veux rentrer a la maison..."

Les larmes lui montaient aux yeux a mesure qu'il parlait. Ils étaient perdu en pleine jungle sur une planète inconnue. Ils étaient seuls face au la faune locale, et y'avait personne d'autre. Ou alors s'ils étaient là, les autres X-men devaient se trouver a l'autre bout de la planète. Le petit lupin ne les sentait pas, et ce n'était pas pour le rassurer.

Ils se mirent toutefois en route pour un monument que Vesna avait aperçu. Blancpoil suivait Vesna et Tonga en traînant la patte, fixant le sol, accablé par la peur de ne jamais rentrer chez lui. Un coup d'oeil sur Samuel lui permettait de constater, non sans une certaine exaspération, que leur nouveau camarade s'émerveillait de chaque banalité de la vie, comme la marche. Lui, il avait faim, il avait peur, et ils allaient ils ne savaient ou a travers la broussaille titanesque de cette forêt. Sans compter le fait que l'odeur de la bête qu'il avait senti plus tôt était encore là. Pas de doute, ils étaient sur son territoire. Avec un peu de chance, ils pourraient passer sans se faire remarquer, en espérant que le groupe ne se dirige pas tout droit vers son nid ou son terrier. Pour l'heure, il faudrait sans doute trouver un endroit ou passer la nuit, si possible en hauteur.

"J'ai faim..."bredouilla-t-il, découragé.


Dernière édition par Blancpoil Wade le Jeu 20 Sep - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jahwa.deviantart.com
Tonga Boudawa

avatar

Messages : 1154
Taille : 1m79/90cm
Poids : H:67kg F:6kg900 P:12kg300 D:4kg800

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Chair d'Assaut
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Jeu 20 Sep - 17:33

Tonga n'était pas convaincu par l'explication de Blancpoil.
Avec l'équipe qu'ils étaient, qu'est ce qu'un gros animal pourrait leur faire ?
Malgré tout, il se rallia à l'avis de l'équipe de quitter l'endroit en se dirigeant vers la zone la plus probablement peuplée de la jungle.

Tonga était dans son élément, il tenait donc à aider les autres à se mettre à l'aise.
Samuel ne semblait pas à l'aise avec une forme humanoïde dont il n'avait pas l'habitude, et Blancpoil montrait déjà des signes de nostalgie...

- [Samuel] Vous croyez qu'il y a à manger par ici ?
- [Blancpoil] J'ai faim...


Tonga tiqua sur leurs commentaires.
Il avait faim, lui aussi ! Mais la faim, il avait connu. Des années d'errance dans les rues, ça forme à ne pas être abattu au premier gargouillis.

- Bon, on ira pas bien loin sans manger... Blancpoil, je pense que toi et moi, on doit pouvoir chasser efficacement, non ? De toute façon, au rythme où on va avec Sammy, on est pas arrivés. Autant se préparer à passer un moment dans cette jungle.

Les moments de galère, Tonga avait donné. Comme dans tout moment de galère, le bon instant, c'est quand on décide d'arrêter de se laisser porter par les évènements et qu'on se créé ses propres règles.
Il respira un grand coup et continua son petit speech d'idée:

- Je propose que Blancpoil et moi, on aille chasser ou trouver quoique ce soit de comestible, et pendant ce temps, vous essayez de monter un camp de fortune et un feu...

Rien n'était encore sûr, mais vu l'endroit, ils étaient peut-être partis pour y passer quelques jours.

- En plus, le feu devrait repousser la grosse bête du coin. Vu la verdure, y'a peu de chances d'un incendie de forêt, mais gaffe quand même.

Tonga se tut et, tout en attendant les réactions des autres, il humait l'air, à la fois pour trouver des proies ou une zone d'eau, mais aussi pour savoir si ils étaient encore sur le territoire de la grosse bête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survivor.forumotion.com/
Vesna Jovanovic

avatar

Messages : 736
Taille : 1m68
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: A de(ux) bons arguments
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Mar 25 Sep - 12:09

Vesna ouvrit la marche et fut surprise de constater que leur avancée n'était pas aussi difficile qu'elle ne l'avait supposée un peu plus tôt. La végétation était assez basse et l'ombre assurait un confort relatif pour cette marche en pleine jungle. C'était une bonne chose pour Samuel qui avait poliment décliné la proposition de la Russe pour tâcher de se mouvoir seul. Elle lui avait adressé un bref sourire en signe d'encouragement sans rien ajouter de plus... Blancpoil intervint peu après pour expliquer clairement ce qu'il avait détecté et Xéna décrocha non sans agacement :

"Qu'elle essaie de me bouffer et je lui ferai passer un sale quart d'heure à ta bestiole..." La série de questions du lupin qui suivirent achevèrent de mécontenter la jeune Moscovite, laquelle ignorait tous de leurs réponses. "Ch'ais pas" Cet aveu était angoissant. Si elle ne savait pas, elle ne contrôlait pas. Vesna aimait dominer mais ici, elle était soumise à l'inconnu et la perspective était terrible."Mais nous devons en apprendre le plus possible et le plus rapidement possible... C'est capital." Ajouta-t-elle sans s'expliquer pour autant.

Il était dans la philosophie de l'ancienne stripteaseuse d'être toujours maîtresse de sa vie. Par expérience, elle savait que si ça n'était pas le cas : on était à la merci des autres et ça, elle ne pouvait s'y résoudre, ni même s'en contenter.

La faim commençait à se pointer pour ne rien arranger et Blancpoil le remarqua à haute voix. Forcément... Ce qui donna au second vorace du groupe, l'idée de camper en pleine jungle pour se restaurer.

Xéna tourna alors son visage vers lui, en haussant un sourcil circonspect. Il semblait avoir mijotée sa petite idée puisqu'il la développa, assignant les tâches possibles pour chacun. Il évoqua même un feu de forêt qui amusa la Russe, laquelle trouvait que cela relevait du cadet de leur soucis. A la suite des propos du tamanoir, elle leva une main impérieuse pour reprendre :

"Camper en pleine jungle? Dans un milieu potentiellement hostile où vit une bête immense, certainement pas des plus accueillantes? Faire un feu, sans briquet ni allumette? Pour chauffer une viande ou un légume dont on ne connaîtra même pas la comestibilité? Sans compter que si le feu repousse les bêtes, ça peut aussi les attirer... On a toujours tendance à voir ce qu'il y a à la lumière et il y a fort à parier que ce n'est pas un ridicule feu de camp - tant bien même arriverait-on à en faire un - qui dissuadera l'énorme bête de venir nous rejoindre pour ce qui serait notre dernière veillée... Et puis si vous vous pouvez, dormir à la belle étoile, toi et Blancpoil, cela va s'avérer beaucoup plus compliqué pour Samuel et moi, d'autant plus avec nos habits très légers..."

Vesna jeta un coup d’œil à son camarade humain avant de reprendre :

"Certes Samuel n'est pas au mieux de sa forme mais nous devons continuer. Nous prenons beaucoup plus de risque en restant ici, aussi vulnérable, qu'en tentant de rejoindre une infrastructure peut-être habitée et potentiellement protégée des prédateurs et donc plus facilement défendable. D'autant plus que la construction devrait nous renseigner un peu plus sur notre situation... Sur place on pourrait peut-être même trouver de personnes susceptibles de nous aider, de nous nourrir... Taisons notre faim et continuons encore une à deux heures. Lorsque nous serons à la construction, on pourra plus facilement établir un camp."

Pour faciliter la marche - si elle était poursuivie - Vesna décida de rafraichir légèrement l'air pour l'amener jusqu'à une petite vingtaine de degrés.

"Ca devrait nous permettre de dépenser le moins de calories possibles et de faciliter la marche..." Indiqua-t-elle tout en fixant le plafond végétal.

Il fallait faire vite, la jeune Russe n'avait aucune envie de se retrouver dans la jungle en pleine nuit...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/t379-publicvesna-jovanovic-coup
Neith Harlow

avatar

Messages : 726
Taille : 1m65
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Attachante petite taupe
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Mer 26 Sep - 18:38

Portant son attention sur la végétation, Samuel ne reconnaissait pas avec certitude les différentes espèces les entourant. Il y avait quelques similitudes avec des fougères, certains types d'arbres typiques de milieux tropicaux, mais un détail détonnait à chaque fois, qu'il s'agisse de la forme des feuilles, ou de l'apparente texture de certains troncs. Il repéra néanmoins parmi les feuillages, à quelques mètres de hauteur, qu'un arbre semblait produire quelque chose de similaire à des caramboles, si ce n'était qu'à défaut du vert terrestre, celles-ci arboraient une jolie couleur bleue ciel. Et surtout, posé sur une à la quasi verticale, une bestiole étrange, rouge pétant, étendait ses pinces et découpait scrupuleusement un morceau qu'il sembla gober avec un soin tout particulier, tel un gourmet capricieux.


Trainant la patte, Blancpoil suivait Vesna sans grande conviction. Il nota néanmoins que malgré l'épaisse litière de la forêt, il lui était possible de repérer ça et là des traces de déplacement de créatures, quadrupèdes ou rampantes. Pour avoir eu l'attention attirée par le louveteau sur une grosse bête, Tonga pouvait sentir par alternance le territoire d'un prédateur. Certes, à certains moments plus diffus que d'autres, mais constamment présent. Il lui était difficile de localiser la présence d'eau. Le taux d'humidité étant particulièrement élevé, et les sons des animaux confondus avec celui des éléments, rien n'indiquait la proximité d'une rivière ou quoi que ce soit qui y ressemble.

Le pouvoir de Vesna activé rendait l'avancée plus confortable. La fraîcheur provoquée rendait également la respiration plus simple. Samuel redécouvrait la marche et prenait peu à peu ses aises, pas après pas. Le poids qu'il avait sur la poitrine s'estompait peu à peu, de même que la migraine que les X-men avaient hérité à leur réveil.
Certains sons devenaient un peu plus spécifiques. Au loin, et malgré l'épais feuillage, dans la direction qu'ils avaient entrepris, quelques cris d'oiseaux plus particuliers pouvaient être devinés.

>>Bande son pour ceux qui veulent<<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blancpoil Wade

avatar

Messages : 677
Taille : 98 cm
Poids : 21 kg

Feuille de personnage
Réputation:
6/15  (6/15)
Connotation: Sauvageon
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Lun 1 Oct - 1:23

Le petit groupe marchait toujours au ralenti. Certains prêtaient attention aux alentours, d'autres se concentraient sur leur marche. Il y en avait même qui faisait les deux a la fois. Tout du moins jusqu'à ce que Blancpoil et Samuel évoquent leur faim. Tonga sembla tiquer et proposa un plan d'action pour aller tout de suite chercher des victuailles. Le jeune lupin s'arrêta une seconde et le fixa, une oreille baisse sur le côté et une moue dubitative au visage. Cette solution ne semblait pas vraiment appropriée. Il n'osa cependant rien dire. Vesna, par contre, n'avait pas la langue dans sa poche et émettait des objections. Blancpoil tourna la tête dans sa direction et l'écouta, avec cette même expression blasée. Il n'était pas au mieux de sa forme, et ça se voyait. Etait-ce la chaleur accablante ou bien leur situation actuelle qui lui sapait le moral ? Sans compter sa migraine ? Sans doute un peu de tout ça a la fois.

Quand elle eut finie, il baissa la tête d'un air dépité.

"Elle a raison... On devrait pas traîner ici, c'est dangereux. On serait encore plus vulnérable aux prédateurs si on campait sans abri ici cette nuit."

Il en savait quelque chose, pour avoir vécu plusieurs années en territoire hostile. Finalement, cette grande jungle, c'était comme en Alaska, sauf qu'il y faisait chaud en lieu et place de la température polaire.

En y repensant, Blancpoil avait honte. D'habitude, il ne se plaignait pas de la faim. Il avait appris a survivre quelques temps sans manger, quand les proies se faisaient rares pour la meute. Mais le fait de pouvoir se nourrir a sa guise quand il le voulait dans le terrier des mutants lui avait fait prendre de mauvaises habitudes. Sa mère n'aurait surement pas été contente de voir ça... Le petit lupin se résigna a prendre sur lui. Il y avait des priorités

En laissant vagabonder son regard, il voyait beaucoup d'empreintes diverses. Les ressources ne devaient pas manquer ici. Timidement, il osa proposer a son tour quelque chose.

"Peut-être que... si on se dépêche un peu, on pourrait arriver la bas avant le coucher du soleil. Et peut-être que Tonga et moi, on pourrait aller chasser quelque chose si on a assez de temps. Au moins, dans tous les cas, on aurait un abri..."

Pendant ce temps là, Vesna en profita pour apporter un peu de fraîcheur. Elle était plus que bienvenu pour le lupin, bien qu'il ait encore beaucoup trop chaud a son gout. Il suffoquait littéralement sous son épaisse fourrure polaire.

Le mieux qu'il puisse faire, dans tous les cas, était de faire en sorte de ne pas croiser cette grosse bestiole qui l'effrayait tant. En humant de temps a autres l'air, pendant la marche, il essayait de discerner la fraîcheur de la trace odorante. Cela lui donnerait au moins une indication sur la proximité de la bête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jahwa.deviantart.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Lun 1 Oct - 23:05

L'annonce et la peur apparente du mutant-loup fit courir dans le dos de Samuel un frisson d'appréhension, mais il ne céda pas à la panique. Il n'était pas d'une nature très craintive, et surtout, il n'avait pas tout à fait conscience de sa propre vulnérabilité. Parcourir le monde pendant plusieurs années sans courir le moindre risque n'aidait pas à se fabriquer une réelle conscience des risques. Il parvint même à raisonner un peu sur les éléments dont ils disposaient, et crut bon d'en faire part à ses compagnons d'infortune :

-Vous savez, s'il est très gros, c'est peut-être pas un prédateur. Les herbivores le sont plus, d'habitude. Chasser, ça demande beaucoup d'énergie, alors soit il mange des feuilles soit il a des proies encore plus grosses que lui... Et les animaux ici ne semblent pas si énormes, pas vrai ? … Une grande taille, c'est pas pratique pour la forêt de toute façon. Ils peuvent pas passer leur temps à écraser des arbres.

Sans tenir particulièrement à avoir le dernier mot, il espérait vraiment que son raisonnement était juste, tout en sachant que certaines règles lui échappaient sans doute... Si tout du moins ils étaient vraiment sur une autre planète. Le suédois constata avec soulagement que Vesna et Tonga, quant à eux, ne paraissaient pas s'affoler de la situation. Être une gêne pour leur progression s’insupportait, heureusement, son allure commençait à s'arranger un peu au fur et à mesure qu'il reprenait ses marques, le pouvoir de la jeune femme aidant à minimiser son impression de fatigue. Ce n'était pas encore ça, aussi s'efforça-t-il d'être utile au groupe. Après une hésitation, il se remémora un geste usuel, et leva le bras pour montrer de la main la créature étrange sur laquelle ses yeux s'étaient posés.

-Regardez ça ! Ça ressemble à un serpent... ou à un crustacé. Il s'adressa plus particulièrement à Tonga, avec un accent de défi pas aussi subtil qu'il l'aurait voulu. Tu crois que tu pourrais l'attraper sans te faire pincer ? Il a l'air agile.

L'adolescent ne savait quel consigne suivre, ne se sentant pas vraiment l'âme d'un décideur, entre ces personnalités bien affirmées et expérimentées. Le fourmilier lui était extrêmement sympathique, mais Vesna lui rappelait un peu sa mère : son ton ferme, à la limite du vindicatif, quand elle cherchait à s'imposer, qui s’adoucissait considérablement lorsqu'elle s'adressait à un individu dans le besoin. En soi, cette ressemblance constituait à elle seule un argument d'autorité. Samuel entreprit alors de donner un avis prudent.

-Je crois aussi qu'on devrait pas trop traîner.

Dès que le cas de l'animal rouge aurait été traité, il reprendrait donc la marche vaillamment.
Revenir en haut Aller en bas
Tonga Boudawa

avatar

Messages : 1154
Taille : 1m79/90cm
Poids : H:67kg F:6kg900 P:12kg300 D:4kg800

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Chair d'Assaut
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Mar 2 Oct - 0:12

Visiblement, le groupe n'était pas d'accord avec lui. Leurs priorités étaient toutes autres: un abri. Leur avis se tenait, même si Tonga n'avait jamais réellement eu besoin de cela, il pouvait comprendre.
Cette jungle, ça faisait ressortir l'animal en lui et il avait presque envie de quitter le groupe et de commencer à se balader seul.
Mais ce n'était pas le plus intelligent à faire, oh non. Heureusement que Tonga restait intelligent malgré tout.

- Comme vous voulez...

La marche reprit un peu, Tonga se pliant docilement à l'avis du groupe et de la matriarche, incarnée par Vesna. Tonga n'appréciait pas particulièrement cela, mais il devait reconnaître qu'elle prenait les décisions pour le groupe. Blancpoil semblait énervé, voire apeuré. Tonga le sentait aussi. Cet endroit n'était pas sûr.
Chaque pas que le groupe faisait était un danger: ils étaient sur le territoire d'un gros truc, où qu'ils aillent.
Tonga se ravisa sur son avis d'avant et fut alors un peu plus d'accord avec le groupe. Se tirer vite fait. Et s'il n'était pas aussi dévoué à l'équipe, il se carapaterait bien plus vite que ce qu'il ne fait maintenant.

Samuel semblait soulever un point intéressant, arguant que la créature était peut-être un herbivore. Il avait des arguments valables, mais Blancpoil et Tonga avaient leur odorat pour eux. Et leur instinct animal.

- Te mets pas en boule, Sammy, mais c'est clairement une bête prédatrice. A l'évidence, elle est seule, alors qu'un herbivore ou un insectivore comme moi se balade plus en groupe. Son territoire est vachement grand, et son odeur est partout. Un chassé s'amuse pas à laisser son odeur partout. Un chasseur, par contre... ça lui permet de camoufler son odeur présente et donc d'attaquer sans être senti.

Non, rien à faire, ce truc était dangereux. Le loup avait raison de paniquer un peu. Et Vesna avait eu raison de vouloir continuer à avancer..

Tiens, c'est quoi ça ?



Tonga. doit. toucher. ce. truc.
Tout doucement, comme pour répondre à la provocation de Samuel, Tonga s'approcha de la bête et tenta de lui attraper la queue en gardant les mains le plus loin des pinces.
S'il arrivait à l'attraper, il se dépêcherait d'utiliser la force d'inertie pour le jeter contre l'arbre d'où il vient, pour essayer de le tuer d'un coup franc et sec.
Mi-homard, mi-serpent... ça se bouffe ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survivor.forumotion.com/
Vesna Jovanovic

avatar

Messages : 736
Taille : 1m68
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: A de(ux) bons arguments
Nota Bene:

MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   Mer 3 Oct - 11:21

L'expérience camping sauvage sur une planète inconnue n'avait pas non plus tenté Samuel et Blancpoil et Tonga s'était donc rangé à l'avis de la majorité. Vesna en ressentit un certain soulagement à l'idée de ne pas camper en forêt.. D'autant plus avec la créature qui rodait dans le coin, qui malgré les dires de la jeune Russe, l'effrayait quelques peu. Elle devint d'ailleurs rapidement le centre des attentions et Samuel proposa qu'elle soit herbivore tandis que Tonga affirma qu'elle était carnivore, histoire de rassurer ses coéquipiers.

Acquiesçant au plan de Blancpoil qui souhaitait chasser une fois rendu à la bâtisse, la Moscovite ajouta :

"C'est une bonne idée et nous tâcherons d'en savoir plus une fois sur place..."

Puis Samuel attira l'attention sur une bestiole au sol que Vesna distinguait mal de là où elle était, plus en avant du groupe. Peut-être s'agissait-il là de leur premier casse croute... Même si l'ancienne stripteaseuse répugnait à le manger cru, elle n'hésiterait néanmoins pas longtemps si c'était une question de survie.

En parlant de survie, il fallait se renseigner au maximum sur la grosse bébête présente dans la forêt. Seule, Xéna aurait été démunie mais avec l'aide de ses coéquipiers, ils allaient peut-être en apprendre plus sans trop d'effort. Tout en poursuivant la marche désormais plus aisée, la Russe interpella :

"Hey les mecs - je pense surtout à Blancpoil et Tonga pour ça - on peut tenter de localiser la bête... Je peux créer des vents qui traverseront quelques kilomètres de la forêt avant de tous nous rejoindre au lieu où nous sommes. Ces vents devraient être chargés d'odeurs et peut-être détecterez-vous celle de la bestiole ou d'autres dangers éventuels parmi celles-ci... C'est un peu spécial mais théoriquement ça pourrait peut-être le faire..." Souffla Vesna à l'attention de ses camarades.

Jamais, la Russe n'avait été confrontée à ce genre de situation et jamais cette idée d'utiliser son pouvoir, combiné avec un mutant à l'odorat développé ne lui était venu à l'esprit. Le danger était parfois le meilleur des moteurs, particulièrement chez Vesna dont l'esprit dominateur ne supportait pas la perte de contrôle.

Imaginant qu'elle et ses camarades ne risquaient rien dans la manœuvre, Xéna écarta les bras et créa un vent qui formerait comme un entonnoir dont le centre ne serait autre que le groupe des quatre X-men. Elle voulait créer le plus gros "entonnoir" possible pour pouvoir ramener le plus d'odeurs possible. Elle prendrait un vent un peu moins rapide qu'une bourrasque, dont la vitesse était à ses yeux la plus adaptée à ce genre d'expérience.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/t379-publicvesna-jovanovic-coup
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jour 1 - Sous la canopée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jour 1 - Sous la canopée
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jour 1 - Sous la canopée
» A quels autres jeux sympa jouez-vous sous Android ?
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Terre 616 :: Espace :: Espace 616 :: Om :: Forêt de Yemao-
Sauter vers: