Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   Lun 3 Oct - 19:57

En arrivant à San Francisco, Gregory ne pouvait s’empêcher de respirer l’odeur de sa nouvelle convoitise. Certes, il lui était impossible d’adresser la parole à Vesna, mais cette proximité toute relative suffisait à épancher son désir, que l’on pourrait sans crainte qualifier de malsain. Il visita le bivouac dont il préféra s’écarter à cause de la masse populacière qui s’agitait dans les plantes. Il respectait ses camarades, et parfois même il lui arrivait d’envier une telle bravoure uniquement motivée par l’altruisme ; pourtant, et peut-être était-ce là une résultante de son pouvoir, la proximité des autres demeurait quelque chose d’inadmissible.

C’est ainsi qu’il s’engagea à l’intérieur du bâtiment, entamant une visite approximative des lieux qui, peut-être, deviendraient un jour sa nouvelle demeure. Quel taudis ! La plupart des vitres étaient brisées, des cadavres calcinés traînaient çà et là, quelques lézardes ne laissaient pas de l’inquiéter sur la solidité du complexe, et l’ambiance funeste ne présageait rien d’agréable pour l’avenir. Mourir pour une bonne cause… En voilà du gâchis ! En tâtonnant, il déboucha sur une pièce qui ressemblait fort à un ancien bureau. L’endroit était isolé, insalubre, et personne ne viendrait le trouver ici, loin de toute vie et de tout enfantillage.

Et puis, il fallait être honnête ; l’importance que s’accordait la directrice promettait certainement l’acquisition de cette pièce. Il n’en était pas sûr, mais le hasard œuvrait parfois pour le bien commun et ne fallait-il pas, selon la philosophie grabataire de la directrice, conserver un optimisme de fer ? La résolution fut prise. Gregory s’approcha d’un coin de la pièce, débraya son pantalon, concentra ses pensées sur la belle fontaine de Durham, et délivra toute l’urine que pouvait contenir sa vessie. Indéniablement, justice était faite !
Revenir en haut Aller en bas
Damian Allaway

avatar

Messages : 1525
Taille : 1m80
Poids : 78

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Roméo
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   Lun 3 Oct - 23:47

Bon, voici le nouveau décors, une bâtisse moderne qui avait autrefois dû imposer respect et admiration. Aujourd'hui elle n'était plus qu'un édifice balafré et éventré un peu partout. Plusieurs étages, certains étaient effondrés. Environ un quart des baies vitrées étaient brisées ou avaient tout bonnement disparu.

Par endroit, des brèches dans les murs, tagués à hauteur d'homme, laissaient entrevoir les restes de squats peu réjouissants. La végétation semblait quant à elle avoir repris ses droits à l'intérieur. C'était donc ici qu'ils allaient dormir. Craignos. Mais toujours moins craignos que les derniers jours qu'ils venaient de passer.

Il s'était donc aventuré à l'intérieur, seul, Voulant peut-être se prouver à lui même qu'il valait encore quelque chose et qu'il n'allait pas être un boulet pour ses pairs. Il remarqua Arkin un peu plus loin. Il passa, concentré, sans trop le remarquer. Sans doute avait il les sens surchargés par ce qui l'entourait. Finalement il ne le connaissait pas. Tout juste avait il entendu parler de sa mutation.

Il le suivit et constata l'étendue des dègâts. Il pissait dans une grande pièce. Mouais ça commençait bien. Il allait falloir reinstaurer des règles d'hygiène élémentaire.

"Salut!... Tu marques ton territoire?..."

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paulmuabdib.deviantart.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   Mar 4 Oct - 17:56

Gregory continuait son office lorsqu’une voix vint le déranger dans sa formidable entreprise. Il demanda deux petites secondes à l’intrus, la chose étant délicate, et parfois même capricieuse, une simple maladresse pouvait causer des dommages considérables sur ses nouvelles chaussures. En quelques soubresauts, il s’égoutta et referma son pantalon qui était demeuré intact, tandis que sur le sol une flaque morte vociférait une odeur nauséabonde. Il se retourna, affichant un visage satisfait, et répondit d’une voix faussement outrée à l’accusation de Damian :

« Oh non ! Rien de tel ! J’urine afin de satisfaire une profonde discordance dans la répartition spatiale des entités hiérarchiques. Cette attitude justicière, que l’on pourrait hâtivement taxer de triviale, résulte d’un sentiment philanthropique découlant lui-même d’une éducation saine basée sur les principes fondamentaux de la péréquation entre les hommes d’importances. Comprends-tu ? Cet excès d’espace présuppose, uniquement si l’on formule une prolepse anticipative, tu me pardonneras bien ce pléonasme, une acquisition prochaine par une personne dite émérite selon des conventions préétablies ante « moi ». Injustice donc ! Que je répare ici et que tu mésinterprètes à cause de tes préjugés sur les animus felidae tel que moi, Gregory Arkin. »

Il regarda d’un peu plus près son interlocuteur et, affichant un sourire, il reprit :

« Tu es Damian, n’est ce pas ? Le type qui a buté la Mère Fondatrice ! Je te reconnais, t’as une sacrée réputation ! Quelqu’un de bien, certainement, et qui n’a pas froid aux yeux ! Pour une fois, je peux le dire en grande sincérité, j’admire ton travail ! Il paraît que tu as fais mouche en une seule balle ! »

Il croisa les bras et inclina la tête sur la droite, dévisageant toujours son interlocuteur.

« Pourquoi me déranger quand je pisse ? Remarque, c’est vrai que ça encourage la fraternité entre garçons. »
Revenir en haut Aller en bas
Damian Allaway

avatar

Messages : 1525
Taille : 1m80
Poids : 78

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Roméo
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   Mar 4 Oct - 20:49

La venue de Damian n'empêcha pas Arkin de continuer son office. Il demanda deux petites secondes histoire de finir ce qu'il avait commencé. Satisfait, il se retourna et répondit d’une voix faussement outrée dans un charabia que Damian ne comprit absolument pas...

«Heu... Pardonne moi mais j'ai rien capté!...»

Il sembla regarder d’un peu plus près Damian et il afficha un grand sourire, comme s'il venait de le reconnaître... Du coup ce qu'il lui dit se faisait plus compréhensible.

« Yep c'est moi... Ca ne te choque pas toi?... Ce que j'ai fait?... Tu sais c'était un coup de chance, enfin je veux dire c'est ma mutation la chance! C'est pour ça que je suis si adroit...»


Arkin croisa les bras et inclina la tête sur la droite. Une attitude féline.

« Comme tu dis... Je me demandais juste pourquoi tu pissais dans cette pièce? A cause de ta bête? ou d'autre chose? »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paulmuabdib.deviantart.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   Mer 5 Oct - 22:45

Gregory décocha un sourire à Damian qu’il dévisageait toujours de la même façon, la tête inclinée sur le côté.

« Je ne suis pas choqué, non. Au contraire, je suis admiratif. Pas pour les raisons que tu penses. Butez quelqu’un n’est jamais chose facile, mais tu as endossé cette responsabilité sans sourciller. Je trouve ça plutôt honorable d’accomplir le sale boulot, ça évite aux autres de le faire. Surtout aux plus jeunes… »

Gregory abandonna sa position et s’approcha de son interlocuteur. Il le dépassait de quelques centimètres sans vraiment le dominer. Damian cherchait à comprendre les motivations subtiles qui se cachaient derrière cet incohérent jet d’urine, et il ne semblait pas disposé à changer de sujet. Un scatophile, probablement…

« Depuis quand doit-on se justifier de sa pisse ? Sérieusement, ça t’intéresse de savoir combien de torche-cul j’utilise après un repas de fayots ? »

Néanmoins, il tiqua.

« Comment ça ma bête ? Tu sous-entends quoi ? Que je suis incapable de surmonter mes instincts ? Si c’était le cas, tu le saurais. Je pisse contre un mur, comme se le permettait un Roi au XVIIème siècle. Ouais mon gars, c’est dans les hautes sphères qu’on pisse contre les murs, pas ailleurs. Les pauvres n’ont pas assez d’eau dans le ventre pour l’évacuer, alors les riches, ils partagent. Ça se cultive l’altruisme, et avec parcimonie, parce que si tu tires la chasse pour rien, c’est les éthiopiens qui viennent se plaindre. Pisse où tu veux et ne viens pas me faire chier. »

Que pensait-il accomplir en lui crachant ses préjugés à la gueule ? Ce n’était pas un chiot que l’on dressait à être propre. Il avait sa dignité, même si elle se résumait à pas grand-chose. S’il continuait sur ce terrain là, il lui foutrait le poing dans la gueule, et il la verrait sa bête.
Revenir en haut Aller en bas
Damian Allaway

avatar

Messages : 1525
Taille : 1m80
Poids : 78

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Roméo
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   Jeu 6 Oct - 22:37

Gregory décrocha un sourire à Damian la tête inclinée sur le côté, comme s'il essayait de le sonder. De voir quelque chose à travers lui.

« Mouais effectivement, c'est une conception que moi même je défend. A force de voir le regard mêlé au dégoût que me jetait certains de notre communauté je ne savais plus trop quoi faire. J'étais plus inquiet parce que j'avais provoqué que par la mort de Rib. Elle, si c'était à refaire, je le referais sans me poser de question. C'était elle ou nous de toute façon..."

Gregory s’approcha de Damian, ils faisaient à peu près la même taille même si Arkin le dépassait de quelques poils de cul. Celui ci semblait prendre mal le fait que Damian tentait de trouver une explication rationnelle qu'il pouvait avoir à pisser dans un endroit où il allait sans doute dormir quelques temps.

« Non pas vraiment, je me demandais juste ce qui pouvait pousser quelqu'un à pisser à l'endroit où il allait peut être dormir quelques jours? D'habitude je pisse dehors contre les murs... Tu vois? »

Bon, il prenait la mouche. Damian ne se démonta pas, l'autre s'emballait comme s'il s'agissait d'une lutte entre deux mâles alpha. Mais ce n'était pas le cas.

« Hé ho calmos... T'emballe pas! Te trompes pas d'ennemi mec.. »

Posant sa canne contre le mur, Damian se déplaça en boitillant vers le mur qu'Arkin venait de repeindre. Et commença à faire la même chose que lui... Snobant un peu le jeune homme qui se campait près à en découdre...

"T'as raison ça soulage!"

Puis tournant la tête dans la direction d'Arkin.

"Sinon pour changer de sujet c'est quoi ton histoire à toi? Tu viens d'où?"

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paulmuabdib.deviantart.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   Ven 7 Oct - 0:24

Gregory maugréa.

Damian appartenait aux caractères conciliants, catégorie étrange qui parvient toujours à désarçonner les tempéraments bilieux. Il se rendit compte de sa méprise ; peut-être n’était-il pas victime d’une raillerie grossière destinée à l’énerver. L’expression lui restait en travers du gosier, mais devant une telle éloquence corporelle, il ne pouvait que s’incliner. Son visage se radoucit progressivement.

Damian paraissait un garçon assez bonhomme, il avait sans doute rejoins le Old School avec les intention vertueuses que l’on prête aux héros des belles histoires emmiellées de niaiseries. Il fallait un esprit retors pour élaborer un persiflage habile, et le garçon semblait d’une telle sincérité de propos qu’il serait presque malavisé de lui prêter une quelconque duplicité. Un type avec qui on pouvait boire une bière sans arrière pensée, mais qui aurait certainement des scrupules à cracher sur le parvis d’une église.

« Je pensais que tu me cherchais des noises… »

Il allait devoir se contenter de ça. Pas d’excuses, juste une reconnaissance partielle de sa méprise sans pour autant convenir d’une accusation déplacée. Mouais… Ça restait louche cette histoire... Pourquoi s’intéressait-il autant à sa petite gueule ? Gregory ne le connaissait pas, et inversement. Il voulait qu’il lui raconte son histoire, afin probablement de mieux le cerner, de comprendre les motivations de son engagement dans l’armée personnelle d’une vieille folle toujours frustrée par une ménopause douloureuse et, quelque part, salvatrice, car une femme pareille, si elle venait à pondre son œuf - il ne la pensait pas capable d’enfanter normalement - condamnerait le monde à la tyrannie de l’antéchrist.

« J’viens de Durham, en Angleterre où je m’emmerdais passablement. C’est le genre de ville terne, sans vie, où avant de coucher avec une femme tu dois t’assurer d’aucune consanguinité possible. Walentyn est venu me trouver, il m’a proposé de vous rejoindre, et me voilà. »

Il dévisagea le garçon une nouvelle fois.

« Ma réputation ne t’est pas étrangère, je pense. Tu sais que je suis plutôt instable, assez violent, Luz a dû te raconter notre première rencontre. Alors, je m’interroge. Pourquoi venir me parler ? Pas que ça me dérange, au contraire, t’as l’air d’un bon gars. Ce genre de curiosité m’échappe, si c’est pour apprendre à mieux me connaître, mon histoire n’a rien de bien exceptionnelle, pas assez pour t’éclairer en tout cas. Mais si tu veux coucher avec moi, c'est très volontiers et bien plus instructif. »

* Et ça me permettrait de l'oublier une minute.* Pensa-t-il au plus profond de ces entrailles.

Revenir en haut Aller en bas
Clara Wurtz

avatar

Messages : 1760
Taille : 1m65
Poids : 50 a 100

Feuille de personnage
Réputation:
13/15  (13/15)
Connotation: Allumeuse
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   Ven 7 Oct - 16:34

Arrow hall.

entendant des garçons discuter dans une des salles, et pensant qu'elle y trouverait Alex et sa carte de crédit. Clara et son bonnet se dirigèrent à tâtons avec tant bien que mal vers l'une des pièces. Trop occupée à éviter de se prendre les pieds quelques part où de se cogner dans les murs, Sans parler que sa journée qui était vrai désastre, Voila que Timour apparaissait comme un cheveux sur la soupe alors qu'elle avait eut l'occasion d'une discutions sans crêpage de chignon avec Roxie.

Elle ne fit attention à la conversation que quand elle fut assez prés et visiblement ça parler des origines d'Arkin.

Clara entra en s’enfonçant un peu plus la tête dans son bonnet de sky pour cacher sa blondeur.

"Salut les gars, vous avez une lampes torche en plus, je me suis perdue, je cherche Al.... Euh!"


Elle cligna des yeux en voyant Damian occupé contre le mur. Elle ne mit pas longtemps à comprendre ce qu'il faisait et se retourna en rougissant.

" Mais.. mais... tu... Tu es dégueulasses! Walentyn ou Timour, j'aurais compris! mais toi... Et toi tu le laisses faire! Mais vous êtes vraiment des porc tout les deux! Y a des endroits pour ça... J'y crois pas! Tu me déçois Damian!"


Quand même un peu curieuse, elle tourna légèrement la tête pour essayer de voir quelque chose.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.kitsune-games.fr/personnages/clara-wurtz
Damian Allaway

avatar

Messages : 1525
Taille : 1m80
Poids : 78

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Roméo
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   Sam 8 Oct - 12:54

Etrange bonhomme ce Arkin, avait il vraiment eu envie de se défouler sur lui? Hum, Damian connaissait bien ce genre de mec, prêts à s'emporter pour un rien. Des soupes au lait qui offraient de bonnes premières lignes, mais peu de réflexion contrairement au langage châtié qu'il utilisait pour s'exprimer... Paradoxal non?

Il en avait fréquenté pas mal avant, de ce genre de bonhomme, obligés de faire exploser leur hormones pour montrer quelque chose. Damian aussi avait été de cela avant que la vie ne lui fasse comprendre que c'était une erreur.

"Durham, sans doute une ville paisible?... Moi j'étais au cirque, je lançais les couteaux, et j'étais venu me recueillir sur la tombe de mes parents à Chicago quand j'ai croisé la LR et me voilà... Quant à coucher avec toi, désolé mon vieux je préfère les femmes... Mais je veux bien parler avec toi, je pense que l'on peut se comprendre et s’apprécier..."


Damian finissait ce qu'il avait commencé en essayant de ne pas s'en mettre partout sur les chaussures, enfin sur la chaussure et le plâtre. Pas super pratique.

"Tu sais on est en guerre. Les derniers évènements m'ont au moins permis de comprendre cela. Connait ton ennemi et soit prêt à réagir quand tu le rencontreras. S'il t'agresse, rend lui coup pour coup, et s'il cherche à te tuer, et bien réagis avant lui... Je pense que toi tu peux comprendre cela au vu de ce que j'ai entendu. Je crois que Walentyn est aussi dans cet état d'esprit... On a pas le choix. Si nous on le fait pas, les jeunes seront peut être contraints de le faire et il ne faut pas, ils n'assumeront pas, ils perdront leur innocence.."

Ils furent interrompus par l'arrivée de Clara. Un peu outrée par ce que faisait Damian.

"Oups... Je suivais un conseil d'Arkin... Tu devrais essayer, ça soulage."


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paulmuabdib.deviantart.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   Sam 8 Oct - 23:08

La présence inopportune de ses camardes s’imposait à lui comme la chtouille s’acharne sur l’irréprochable archevêché de Castille. Gregory trouvait étrange que l’on juge si abruptement l’urine d’un autre sans connaître ses motivations. Cela se permettait de déranger un moment intime et cela continuait de proférer des accusations infondées sur la pratique courante de la pisse entre mecs. Certes, la pratique était d’une inélégance peu commune, mais elle constituait un droit inhérent à la condition masculine qui dispose de si peu de privilège face à leurs homologues féminins.

« Je ne le laisse pas faire, je l’encourage. Et nous étions entrain de parler, alors si tu permets, garde tes pudibonderies pour plus tard. »

Il jeta un regard net à la jeune fille, découvrit sa curiosité déplacée, mais poursuivit néanmoins :

« Mon brave Damian, je préfèrerai qu’on baise. Les Pères Fondateurs sont une menace, nous sommes en guerre, il faut tuer pour épargner la besogne aux perverses couardes qui se dénudent sur Timour, je comprends, et je suis d’accord. Mais, et écoute bien mon raisonnement, peut-être parviendra-t-il à te convaincre, nous sommes jeunes, en relative santé, et en guerre avec une institution mutante bien décidée à nous faire la peau. Nous allons bientôt mourir, et on ne peut décemment pas aller au ciel sans savourer tous les plaisirs qui s’offrent à notre corps, corps qui deviendra bientôt une charogne inerte et inutile. Bon, tu n’aimes pas les hommes, personne ne te demande d’apprécier la chose, au contraire, toute souffrance n’est pas mauvaise si elle constitue une source d’expérience. Hallucinons le regard ! et découvrons les merveilles qui se cachent derrière cette sombre réalité ! »

Mince, il réalisa qu’en présence de Clara, il serait difficile à Damian d’accepter sa proposition. La jeune fille était une inlassable bavarde qui racontait tout à qui voulait bien la supporter. Il reporta son attention sur elle et demanda :

« J’ai pas eu le temps de voir, il est bien fait ou juste commodément ? »
Revenir en haut Aller en bas
Clara Wurtz

avatar

Messages : 1760
Taille : 1m65
Poids : 50 a 100

Feuille de personnage
Réputation:
13/15  (13/15)
Connotation: Allumeuse
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   Dim 9 Oct - 18:10

Mince, Clara, qui pensait être position de supériorité, se fit limite assassinée moralement par les répliques des deux tueurs de l'ancien Old School. Elle blêmit un peu surpris pas leur réactions.

"Euh...Pudiquoi? bah non... Je vais pas essayer. J'ai de la pudeur moi... enfin peu quand même"

Elle se gratta l’arrière de la tête. Son bonnet grattait un peu. Elle se retourna pour faire face au deux garçons intriguée par les paroles d'Arkin sur leur espèces de Gueguerre ou il fallait protéger les plus jeunes. Elle s'était promis de ne plus se laisser intimider.

" Hé... Dites le, si je dérange! Et puis J'étais déjà nue avant d'être sur les genoux de ton petit-ami le martien! En plus c'est quoi cette histoire de guerre? Je vous ai jamais demander de tuer quelqu'un a ma place! J'ai 14 ans, je suis assez grande pour savoir ce que je fais d'abord!"

Elle essaya de les regarder de haut malgré la tête et demi et plus de différences entre eux et elle. Elle essaya de paraitre confiante mais ses genoux tremblait légèrement. Arkin la surpris avec sa question suivante. Il avait remarqué son petit coup d’œil? Elle pensait avoir été discrète. Elle rougit d'un coup et se défendit d'abord en bégayant.

" Bah.. euh... Je... c'est la pre..."
Elle se tut d'un coups et reprit d'une voix pas très assurée dans le but d'être un peu méchante. " Bof... Il semble pas avoir eut beaucoup de chance de ce côtés là. Mais faites ce que vous voulez c'est pas mon problème! Je venais juste vous demandez une lampe torche, moi!"

Elle croisa ses bras. En se disant qu'elle n'avait pas bien vu à cause de l'obscurité. Mais elle en avait marre de passer pour une cloche en verre. Elle prit un ton de petite peste en mettant ses mains de façon aguicheuse sur les anches.

" Mais on peut s'arranger! je dis rien à personne si vous me filez 30 $!"


Elle espérait que ce serait assez pour aller s'acheter un flacon de teinture pour les cheveux. Elle soupira, ce qu'il faisait chaud sous son bonnet elle avait hâte de s'en débarrasser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.kitsune-games.fr/personnages/clara-wurtz
Damian Allaway

avatar

Messages : 1525
Taille : 1m80
Poids : 78

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Roméo
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   Dim 9 Oct - 20:30

la conversation prenait des allures qui commençaient à mettre Damian mal à l'aise. Arkin voulait baiser avec lui, et apparemment il insistait. Il ne savait apparemment pas s'arrêter aux déclarations des gens qu'il avait en face de lui. Et Clara qui était là et qui se mêlait à la conversation. Il remballa le matos, une fois fini.

"Nan tu déranges pas!... J'ai trouvé notre ami ici présent qui se soulageait contre le mur, il m'a vanté les mérites de ce soulagement et j'en ai profité pour essayer... C'est tout."

Clara devint ensuite rouge à la déclaration d'Arkin. Comme un peu gênée, mais elle se rattrapa et en profita pour se moquer de la vérilité qu'elle aurait vaguement entraperçue dans le noir. Décidément cette conversation prenait des allures génantes. Et maintenant elle voulait les faire chanter.... Mais pourquoi Damian avait il était fourrer son nez ici?

"Bon Clara écoute, raconte ce que tu veux je m'en moque. Je ne suis pas gay. Je n'ai pour l'instant rien contre les gens qui le sont. Je n'ai pas de lampe torche non plus. Par contre, si tu veux je peux peut être t'en trouver une sur un coup de chance si vraiment c'est ce que tu veux."

Puis il se tourna vers Arkin, pour finir sa tirade explicative.

"Quant à toi, ta proposition ne m’intéresse pas. Je n'ai pas envie de découvrir ça. Garde tes hormones pour ta première mission mec! T'en auras besoin crois moi!"

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paulmuabdib.deviantart.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   Dim 9 Oct - 22:21

Gregory éclata d’un rire tonique en entendant la description fournie par Clara. La petite ne manquait pas d’audace ! Elle souhaitait soutirer de l’argent aux deux garçons en échange de son mutisme. Il avait une sorte tendresse indéfinie pour ce genre de gredin sans principe. Il regarda la jeune fille d’un air affecté et plongea la main dans la poche de son pantalon, où il ne trouva qu’un billet de cent dollars, qu’il tendit à Clara :

« Voilà ton argent ma belle, et même plus, mais à condition que tu dises tout ! Sans omettre les détails ! Et n’hésite pas à affabuler… Euh, je veux dire, à rajouter des détails croustillants que t'inspire ton imagination ! »

L’expérience serait intéressante, pensa-t-il secrètement, on découvrirait l’étendue de la duplicité de Clara et on tronquerait l’opinion de tout le monde avec de fausses informations.

« Et si ton mensonge me plaît, je te double la prime, quoiqu’en dise Damian. Deal ? »

Il avait bien fait d’emprunter de l’argent à Spencer avant de partir. Bon, il s’agissait de son dernier billet depuis son départ à Porto Rico, mais il n’existait aucune façon de mieux le dépenser. Il détourna son attention sur Damian et écouta ses reproches d’une oreille amusée. Ainsi, il n’appréciait pas l’insistance de Gregory ?

« Mais enfin, moi aussi je ne suis pas gay, rétorqua-t-il à Damian, ces gens là me dégoutent ! Et ma première mission, si tu te souviens bien, consistait à secourir Eden des griffes qui t’étaient destinées. »

Où était Vesna ? Que faisait-elle ? Avec qui parlait-elle ? Elle ne quitterait donc jamais ses pensées ? La peste, elle s’infiltrait en lui jusqu’à rythmer les battements de son cœur. Il fallait continuer cette conversation, la prolonger, même si elle n’aboutissait pas à un échange grossier de fluides corporels.
Revenir en haut Aller en bas
Clara Wurtz

avatar

Messages : 1760
Taille : 1m65
Poids : 50 a 100

Feuille de personnage
Réputation:
13/15  (13/15)
Connotation: Allumeuse
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   Lun 10 Oct - 0:00

Clara s'attendait à se faire jeter ou juste qu'ils payent en lui disant de partir. Elle n'avait jamais eu l'intention de dire quoi que ce soit. Avec un peu de chance elle les aurait remboursé plus tard. Elle n'était pas Timour après tout et regrettait déjà ses paroles. Tout ce qu'elle voulait c'était de l'argent pour sa teinture. Elle commençait déjà a se dégonfler en entendant le rire D'arkin et Damian expliquait de quoi il était question. Il avait l'air de mal prendre les choses, elle espérait qu'il ne lui en voudrait pas. Elle l'aimait bien le Lucky Luke de l'Old Shool.

Sa virilité avait semblait être froissée par sa remarque et les avance d'Arkin. Clara pencha la tête sur le côté avant en espérant qu'il accepterait ses excuse plus tard. Mais sa coupe de cheveux était prioritaire sur l'amitié qu'elle lui portait. c'était une question de vie ou de mort. il essaya de la dissuader, elle n'eut le temps que de répondre

" Si tu l'avais trouvé en train de sauter par la fenêtre en te vantant les mérites de s'écraser par terre? Tu l'aurais aussi suivi? c'est..."

C'était un mec, simplement... Elle se tut en regardant le billet tendu par Arkin. Un peu prise de court. Elle l'écouta en jetant des regards rapide et pas vraiment rassurés vers Damian en se demandant dans quoi elle s'embarquait. Elle attrapa le billet de 100 $, le regardant de prés histoire d'être sûre qu'il ne s'agissait pas d'une blague. N'en croyant pas vraiment ses yeux, elle le tendit comme pour vérifier qu'il s'agissait d'un vrai en demandant.

" C'est un vrai.... Mais j'ai pas besoin d'autant pour... enfin ça fait beaucoup quand même! Et puis j'avais pas l'intention de... Tu veux que je mente? Je parlais de ce que vous faisiez sur les murs pas de ce que vous aviez l'intention de faire... "

Elle eut un regard désolé vers Damian en se disant qu'elle allait aussi pouvoir se faire faire des soins complets en institut de beauté. "ou de ne pas faire!"

Elle regarda de nouveau Damian, elle hésita a le mettre dans sa poche. Mais le dernier reproche que fit Arkin a Damian la décida. Elle finit par lui rendre son billet.

"Tiens! Arkin! Reprends ton fric! Je préfère être pauvre et garder un bon ami! Et je te signale que c'est Eden qui s'est jetée toute seule dans la gueules du loup! T’embêtes pas pour la lampe torche Damian, je ferais sans..." Elle se tourna pour s'en aller, adieux les soins en institut de beauté "Oh! Vous savez si Alex a reçu sa carte de crédit?"

Elle crut soudain entendre un bruit venant de l'étage comme si quelque chose c'était écraser contre un mur. Elle leva les yeux en demandant. "Vous avez entendu?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.kitsune-games.fr/personnages/clara-wurtz
Damian Allaway

avatar

Messages : 1525
Taille : 1m80
Poids : 78

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Roméo
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   Lun 10 Oct - 18:42

Bon Clara lui répondit du tac au tac, dézinguant sa déclaration du même coup. Elle venait de marquer un point la fille de verre-asiatique-sud africaine.. Elle apportait toujours un ton de fraicheur à l'institut un peu à la manière de Malo... L'innocence avait du bon.

" Non... Je ne l'aurais pas suivi, je sais ce qui est débile de ce qui ne l'est pas... Quoi que là... Maintenant que tu le dis..."


Damian, gêné par le fait que l'on est pointé si facilement le ridicule de son action, se passa la main dans les cheveux comme si cela allait le rendre moins en vue?

Arkin tendit un billet de 100 dollars à Clara. Sûr de lui. Décidément les carottes allaient être cuites pour le jeune chanceux. Comment osait il? Il se savait en position forte du coup il en abusait, voyons que Damian était mal à l'aise en ce moment.
Oh merde... Elle venait d'accepter le billet... Sa vie était foutue... Fini la possibilité d'entrevoir le début d'une relation avec la gente féminine. Il mettrait certainement des années à faire oublier cela même si il faisait tout pour ne pas y penser. Elle jeta un regard du coin de l'oeil à Hawkeye comme si elle hésitait en voyant sa mine déconfite. Arkin rajouta l'ultime clou à sa tirade, en parlant d'Eden... Damian commençait à sentir l'agacement, et la colère poindre provoquant un léger picotement annonciateur d'une décharge d'adrénaline.

Finalement, Clara finit par lui rendre son billet. Sainte Clara! Il avait envie de la serrer dans ses bras. Elle n'avait pas craqué et renvoya Arkin dans les cordes lui assénant un coup bien placé...

Regardant Arkin tout en savourant son triomphe, il répondit à Clara, lui faisant un gros sourire comme pour lui montrer qu'il l'a remercier grandement, en espérant qu'elle comprenne : "Non, je ne sais pas... Il en a parlé il me semble mais je ne sais pas s'il l'a reçu..."

Un bruit se fit entendre.

"Oui c'était quoi?"


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paulmuabdib.deviantart.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   Lun 10 Oct - 23:42

Clara lui rendit son billet en brandissant une vertu déplacée qu’il jugea niaise. Il lui afficha tout son mépris grâce à une grimace vulgaire qui contorsionna chaque trait de son visage. Le masque était venu naturellement, sans forcer ; il ressemblait à une gueule d’histrion, béante et massacrée, dont les longues dents effilées brillaient à la manière d’un ridicule. Il rangea son billet et le geste s’accompagna d’un retour la normale

« Vous êtes incorruptible, autant l’un que l’autre… Tant mieux pour vous. »

Il haussa les épaules, vaincu. Il se balada dans la pièce, rasant les murs et s’intéressant aux fissures. Peut-être fallait-il user d’une autre stratégie, convaincre Damian des bienfaits curatifs de l’homosexualité, affirmer, comme un prédicateur austère, l’intérêt éminent d’accepter de l’argent contre toute morale. Mais, la réflexion fut tranchée par la certitude que jamais il ne parviendrait à ses fins avec ces deux là. Ils avaient du caractère, ce qu’on appelle communément l’étoffe des héros. Ce qu’il appelait, lui, le carcan invincible d’une éthique figée.

« Bah… Vous m’impressionnez. »

Un bruit vint déranger ses oreilles, une sorte de beuglement bovin en provenance d’une pièce voisine. Ses camarades semblaient l’avoir entendu, et ils s’interrogeaient du regard, perplexe et interdit. Le traumatisme des Pères Fondateurs s’infiltrant dans le Old School vint distiller son poison, ce qui décida Gregory à se transformer. Il s’habituait à sa métamorphose ; d’abord, les os se déchirèrent avec un son funeste, puis sa gueule se disloqua au rythme d’une douleur grinçante, enfin, ses longues griffes furent annoncées par un son strict et puissant. Il parla d’une voix rauque où l’on distinguait l’imperceptible perversité qui régissait son âme lorsqu’il se trouvait sous cette forme inhumaine.

« J’vais voir, vous venez ? »

Il sortit de la pièce, l’excitation froide du meurtre rythmant sa démarche.

Arrow Chambre des garçons
Revenir en haut Aller en bas
Clara Wurtz

avatar

Messages : 1760
Taille : 1m65
Poids : 50 a 100

Feuille de personnage
Réputation:
13/15  (13/15)
Connotation: Allumeuse
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   Mar 11 Oct - 10:06

Clara ressentit une certaine satisfaction de ne pas s'être laissée faire, mais ce n'était rien en comparaison avec le fait d'avoir laissé échappé 100$. Si l'un des garçons sembla heureux de sa décision. L'autre afficha un masque terrifiant de bête sauvage à face humaine. Clara blanchit d'un coup en se mettant à trembler de frousse.

Il n'allait pas lui sauter à la gorge tout de même. Elle afficha un petit air d'ange innocent pour essayer de le dissuader de lui faire mal. Puis elle ferma les yeux en attendant le coup fatal. Mais rien ne vient, au contraire. Quant elle rouvrit les yeux, il avait un visage complètement humain.

Tandis que Damian annonçait sans aucun complexe qu'il ne savait pas si Alex avait reçu sa carte. Ce fut l'assaut fatal pour l'adolescente. Tandis qu'elle se rendait compte qu'elle venait laisser passer une sacrée somme. Arkin s'en alla en leur demandant s’ils le suivaient. Clara secoua la tête, la gorge nouée. Quand le fauve fut parti elle se tourna vers Damian.

" Tu sais Damian, un peu plus et je pense que je me serais laissée avoir... en attendant, tu me dois 100 $. Va avec lui, je vais prévenir les autres qu'il se passe un truc"


Elle se laissa tomber sur le sol comme épuisée par tout le courage dont elle venait de faire preuve. Sans vérifier si elle était seule, elle se répéta pour elle-même avant de fondre en larme.

"100 $... un soin du visage... un massage... je suis trop conne... 100 Bouhouhouhouhouhouh !»

Elle sécha ses larmes et appela le robot chargé de les surveiller d'une voix sanglotante, le cœur encore déchiré par la perte de ses 100$.

"ouhou... Mme Danger? Mme le robot ? Il se passe un truc dans le bâtiment on a entendu un bruit suspect dans les étages..." Elle se sentait vraiment bête de parlez dans le vide." Prévenez les autres que deux des gars sont allé voir, s'il vous plait."

Mouais ça ne devait pas marcher comme ça. Elle se rappelait avoir entendu la voix d'Emily pas loin. Elle décida d'aller la prévenir.

Arrow A la recherche d'un prof.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.kitsune-games.fr/personnages/clara-wurtz
Damian Allaway

avatar

Messages : 1525
Taille : 1m80
Poids : 78

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Roméo
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   Mar 11 Oct - 21:56

bon Arkin était revenu à la raison. Tout de même, il devenait intrigant avec ses propositions déplacées. Heureusement Clara l'avait aidé à s'en sortir. Arkin en profita pour clore le débat, et partir en direction du bruit étrange qu'ils avaient entendu. Une transformation de Lily-Rose? Un entrainement improvisé comme l'autre fois? Ou une nouvelle attaque des pères fondateurs?
Le mieux était d'aller voir pour s'en rendre compte en vrai.

Il répliqua à ce que lui dit Clara.

"Hum, non je ne pense pas j'ai confiance en toi... Et pour les 100$ dès que je les ai je te les donne t'inquiètes pas, si y a que ça, ça devrait aller, il suffit que je le veuille et..."

Et puis Damian partit tant bien que mal récupérer sa béquille avant de tenter de rattraper Arkin, qui marchait bougrement vite.

Arrow Chambre des garçons

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paulmuabdib.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice   

Revenir en haut Aller en bas
 
01.02/10.L.Une conception corporelle de la justice
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le prof de maîtrise corporelle
» Messe pour le temps présent: illustrations
» Une humiliation publique... (RP terminé)
» Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF
» La justice de Raphael [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Graymalkin Industries :: Rez-de-chaussée :: Bureaux des professeurs-
Sauter vers: