Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Sam 22 Oct - 21:52

-"Ah... C'est une femme votre directrice? C'est elle qui fait les prédictions pour trouver de nouveaux élèves? Votre copine Luz s'est peint en vert pour coller à son idéal d'écologie?"

Le breton, toujours aussi glouton et enthousiaste , se cherchait des excuses pour une obscure histoire de billets d'avions volés. Et alexander comatait avec des moments de lucidité embrumée, confirmant ce qu'il ne semblait pas vraiment comprendre. Mia haussa les épaules, le problème de Malo ne lui semblait pas bien grave au vu de sa bonne humeur et de son appétit d'ogre. Elle était muette de stupeur et d'admiration devant l'appétit du jeune garçon, elle se demanda quelle était la capacité de rétention de son estomac avant le point de rupture.

-"Euh finalement je veux bien un sandwich, tu as vraiment un appétit de moineau dis donc!" plaisanta-t-elle, elle se demandait s'il allait comprendre que l'oiseau cité mangeait jusqu'à dix fois son poids par jour. Elle comptait le garder de côté pour le sauver des griffes du puits sans fond, histoire d'avoir de quoi se mettre sous la dent dès qu'elle aurait un peu faim.

Le jeune se montra curieux et lui posa des questions sur sa provenance et la raison de sa présence. Lui rappelant pourquoi elle était la, son humeur s'assombrit d'un coup, elle avait pas encore digéré le tout et certaines choses étaient trop difficiles à dire.

-"Tu n'écoute pas, Porto rico est l'île d'où je viens. Quant au reste, je n'ai pas trop envie d'en parler." fit-elle plus sèchement qu'elle ne l'avait voulu. La douleur lui tordait le ventre quand elle repensait à Liam et tout ce qui s'en était suivi. Le sentiment de culpabilité ne la quittait pas malgré le fait qu'elle n'était pas la responsable de sa mort.

Heureusement pour elle, une nouvelle venue arriva, elle lui sauvait la mise et lui permettait de penser à autre chose. Elle était surprise de voir la jeune fille asiatique toute trempée, de la tête aux pieds, qui se présentait comme si tout était normal.

*Une école de fous... voilà où je suis... des dingues fous de la nature et de ruines croulantes!*

-"Bonjour Jun, enchantée. Moi je viens d'arriver il y a quelques minutes, on peut dire que je suis nouvelle aussi. On dirait qu'il a plu? Malo m'a dit qu'il n'y avait pas de douches?"

Revenir en haut Aller en bas
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Sam 22 Oct - 22:32

Devant les réactions de Mia, Malo eut un petit rire. C'est vrai que maintenant, le Breton faisait un peu figure d'ancien dans l'équipe de mutants. La preuve, il avait été autorisé à partir en mission de recrutement. Bon pas seul il est vrai, mais c'était déjà un début.

"Non, Luz se peint pas en vert. Elle a juste poussé le vice jusqu'à avoir la peau verte naturellement. Tu verras, ça lui donne un look assez space mais c'est pas mal au final… Mais, bon, y'a déjà Timour qui lorgne sur elle. Lui, tu le repéreras facetoche, il ressemble à E.T., tu sais dans le vieux film… T'as du le voir déjà non ?"

Mordant dans son sandwich, l'adolescent mastiqua une grosse bouchée et faillit s'étrangler en avalant de travers à cause d'un nouvel éclat de rire.

"Moi ? Un moineau ? Mon père m'a souvent dit que j'avais un appétit d'oiseau mais lui pensait plutôt à l'autruche comme volatile…"

Ah bon, Mia avait déjà expliqué d'où elle venait ? Oui, possible après tout… Si Malo écoutait les autres quand on lui parlait, ça se saurait finalement… Haussant les épaules sans plus se formaliser, il avoua son ignorance.

"Et ça s'trouve où ton île ? Tu sais, moi à part les Glénan ou l'île de Groix, j'connais pas grand-chose. Les Glénan, c'est un super coin pour faire de la voile d'ailleurs, tu d'vrais essayer…"

Une nouvelle arrivée arrêta le monologue du jeune garçon qui était parti dans un de ses délires habituels. Et bien, il y en avait des nouvelles têtes aujourd'hui, c'était plutôt sympa. Mais comment avait-elle fait pour se retrouver trempée comme ça ? Elle était tombée dans une mare ou quoi ?

Souriant, l'adolescent hésita à remordre dans son sandwich et finalement y renonça. Ce ne serait peut-être pas très poli de souhaiter la bienvenue à la jeune fille avec la bouche pleine…

"Salut Jun, Malo c'est moi. Celle qui t'dit bonjour sans s'présenter, c'est Mia. Elle arrive d'une île bizarre que j'connais pas. L'mec qui roupille à moitié à mes pieds, c'est Alex. Il est plutôt cool quand il dort pas mais bon, c'est une petite nature, il supporte pas les voyages en bus. Pourtant, qu'est-ce qu'il ronfle… L'autre là, c'est Lex, ne pas confondre avec le précédent. Il est pas bavard mais il est sympa mais un conseil, joue pas aux cartes avec lui, il triche…"

Et, estimant qu'il avait assez joué son rôle d'hôte pour l'instant, Malo s'interrompit pour engloutir une nouvelle bouchée du sandwich. C'est que ça donnait faim de faire les présentations comme ça…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Dim 23 Oct - 14:10

Alexander sourit à la réponse de Mia pour Malo. Oui, le Breton n'écoutait pas toujours. Par contre elle répondit plus sèchement qu'elle ne voulait pas parler de ce qui lui était arrivé. C'était à se demander ce qu'il s'était passé. L'asiatique laissa échapper un petit rire à l'allusion du glouton au sujet de l'appétit d'autruche plutôt que de moineau. Les dimensions du volatile étaient plus réalistes en effet.

Être assis était en tout cas agréable. Alex reprit une gorgée d'eau et croqua avec davantage d'envie dans le sandwich. Dormir restait une de ses priorités et même s'il avait une forte tendance à piquer naturellement du nez en cet instant, il se sentait capable de tenir quelques minutes avant de s'effondrer.

Une autre jeune fille asiatique leur fit soudainement face pour se présenter. Jun était trempée de la tête aux pieds et tenait un appareil photo à la main. Qu'avait-il pu se passer pour qu'elle se retrouve ainsi ? Le ciel n'était pas à la pluie et il ne lui semblait pas avoir vu de piscine, quand bien même elle s'y serait baignée habillée.

Malo entreprit les présentations toutes plus caricaturales les unes que les autres et précisa à la sienne :

- " C'est surtout les trois nuits blanches d'affilées que je ne supporte pas, je pense. "

Il adressa un léger sourire au breton puis à Jun, poli, tandis que le benjamin du groupe terminait. Finalement, il demanda, inquiet :

- " Est ce que ca va ? Tu n'as pas froid, trempée ? Qu'est ce qu'il s'est passé ? "

D'ailleurs, était-elle japonaise ? Peut être coréenne ? Difficile à dire. Il lui demanderait plus tard. Il mordit dans son sandwich et reprit une gorgée d'eau fort agréable.

- " Tu aimes la photographie ? " demanda-t-il en pointant d'un geste de sandwich l'appareil qu'elle tenait en main.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Dim 23 Oct - 19:00

A priori, le fait qu'elle soit trempée de la tête aux pieds semblait plus les faire réagir que le reste. La seule autre fille présente à part elle, affirma être enchantée de sa faire sa connaissance sans se présenter pour autant. Et de demander, l'air beaucoup plus intéressée, s'il avait plu ou s'il y aurait finalement des douches contrairement à ce que disait un Malo. Elle n'eut même pas le temps de se demander lequel des garçons présent étaient Malo qu'il se présentait déjà. Et qui en profita d'ailleurs pour présenter le reste de ce petit groupe. La jeune fille venait donc une île, celui qui dormait à moitié ne supportait pas les voyages en bus, et un Lex et non Alex, était lui un tricheur aux cartes. Formidable. Et elle au fait ?

"Heu…" fit-elle, juste après Malo. "Et bien moi, je suis Jun… celle qui a la peau électrique". Tant qu'à faire, autant le dire de suite. Si après, le bouche à oreille aidait bien, elle n'aurait plus besoin de le dire, très rapidement. "En fait, y a des douches", rectifia-t-elle, "C'est juste qu'elles sont collectives et dans un couloir." Et puis, parce qu'Alex lui avait demandé ce qu'il s'était passé, elle rajouta : "En fait, il y a cette fille qui a demandé à Danger devant le salle des dangers… Danger, c'est un robot", précisa-t-elle tout de même, à Mia. Histoire qu'elle comprenne un peu, des fois qu'on ne lui en avait pas encore parlé. "s'il y avait des douches. Et heu… Là, y eut des jets d'eau, comme une super pluie bien dense, dans le couloir. C'est pour ça."

L'autre asiatique, qui avait un prénom absolument occidental – un métisse ?- lui demanda aussi si elle aimait la photo. Instinctivement, son regard se porta sur son précieux matériel. "Ah oui", répondit-elle, souriante. "D'ailleurs, je vais avoir de quoi, ici." Fit-elle, désignant d'un geste lent et ample le bâtiment en ruine. "Je voulais faire des clichés de l'extérieur et de l'intérieur. L'intérieur est superbe. En noir et blanc, ce serait beau, j'en suis sure. Je voulais aussi prendre cette fille... Mbarou, volant autour de ce bâtiment. Et d'autres choses intéressantes, en fait".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Mar 25 Oct - 0:02

Le jeune Malo déblatérait sur des mutants étranges qui faisaient partie de l'école. Mia était intriguée, elle n'avait, à proprement dire, jamais fréquenté de mutants jusqu'à récemment. Sa curiosité fut piquée par ces nouveautés qui entraient dans sa vie.


Elle sourit lorsque Malo éclata de rire a sa comparaison avec un moineau. Elle avait arraché un sourire à un Alex ensommeillé, ce qui fit monter sa bonne humeur d'un cran.

-"En fait Malo, le moineau mange dix fois son poids par jour, donc ce n'est pas si faux comme comparaison je pense!"

Il lui demanda des précisions sur son île, car il ne connaissait que des îles de chez lui apparemment devina Mia en entendant des noms français qu'il citait. Jun, la nouvelle venue l'avait interrompu mais Mia avait gardé en tête sa question pour lui répondre une fois les présentations faites. Alexander demanda à Jun si elle avait froid. Mia se morigéna intérieurement de ne pas avoir été polie en manquant de se présenter comme l'avait rappellé Malo, ce n'est pas parce qu'elle avait vécu un cauchemard ces derniers jours qu'elle devait manquer aux bases les plus élémentaires de la politesse.

-"Je m'excuse Jun, j'avais en effet oublié de me présenter. J'avoue que, jusqu'à récemment, je n'avais jamais fréquenté de mutants. C'est nouveau pour moi d'avoir des connaissances qui peuvent faire des choses spéciales. Si j'ai bien compris, Tu maîtrises l'électricité? Et vous les gars? Vous faites quoi de spécial? Moi, j'ai des affinités avec l'eau."

Un danger? Mia fronça les sourcils, les professeurs mettaient des élèvent prés d'un endroit d'angereux? Elle s'inquiéta puis se calma aussitôt quand Jun précisa que c'était un robot.

-"Ah le robot vous a arrosées? C'est comme le génie de la lampe, il faut faire attention à ce que l'on souhaite? Tu plaisantes, des douches dans un couloir? ça doit être le système anti-incendie ça, pas des douches."

Elle hocha la tête silencieuse lorsque la jeune asiatique expliqua la raison de la présence de l'appareil photo. Une artiste en herbe donc. Ce serait sympa de monter un truc avec elle pour ses projets futur, elle pourrait toujours prendre des photos des futurs modèles de vêtements que Mia créerait. Enfin, il fallait voir les clichés de la demoiselle avant de le lui proposer, histoire de jauger son talent. Mia garda l'idée sous le coude, d'abord elle devait songer au plus pressé, son installation et l'école, discuter avec la directrice ou un des profs de sa situation. Elle se souvint au fil de ses réflexions des question du petit français.

-"Au fait jeune, homme, Porto Rico se trouve dans les caraïbes. En fait tu vois au sud de la Floride tu as Cuba puis Haïti et enfin mon île, Porto Rico. Aprés tu as les petites îles des caraïbes et des Antilles. La voile c'est sympa mais je préfère le surf, comme je suis en affinité avec l'eau tu peux comprendre que je me sens plus à l'aise sur l'eau en contact direct. Si tu veux je t'apprendrai, si tu n'a pas peur de boire la tasse au début..." Le taquina-t-elle.

Elle se leva et fit face à Jun, prête à ouvrir sa valise.

-"J'oubliais, tu veux que je te prête des vêtements secs, le temps que les tiens sèchent? Il faudra que tu me montre ce que tu fais comme photos, ça doit être bien joli à voir!"
Revenir en haut Aller en bas
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Mer 26 Oct - 15:20

Dix fois son poids par jours ? Malo eut un petit sourire songeur. Voilà qui offrait des possibilités inattendues… Le Breton se dit qu'il avait encore un peu de marge et d'ailleurs, ça lui faisait justement penser qu'il venait de vider sa bouche. Aussitôt, pour ne pas perdre le rythme, l'adolescent croqua une nouvelle fois dans son sandwich, tout en écoutant la suite de la discussion.

Avalant le morceau de pain qu'il mâchonnait, il tiqua aux propos de Jun.

"La peau électrique ? Marrant ça mais ça doit pas être facile de prendre une douche avec ça…"

Allusion directe à la tenue bien mouillée de la jeune fille. D'ailleurs, si Malo se souvenait de ses cours de physique, ne disait-on pas qu'il fallait éviter d'avoir les pieds dans l'eau lorsqu'on touchait à l'électricité ?

Plissant les yeux, il nota le pouvoir de Mia, la fille de l'île plus tout à fait inconnue maintenant. Aie, elle c'était la flotte qu'elle semblait maîtriser. Et ben, il faudrait éviter de trop mettre en contact les deux nouvelles si on ne voulait pas se prendre un coup de jus…

"Si j'ai tout capté, y'a Danger qui s'amuse avec vous à l'intérieur ? Va falloir que j'aille voir ce robot moi. Il me parait trop génial… Du moins quand il ne joue pas avec un lance-flamme."

Et le classique jeu du "j'te dis mon pouvoir et tu me dis le tien" se déroulait, dialogue inévitable à chaque nouvelle arrivée. Bon prince, Malo participa au rituel, laissant quand même le soin à Alex de se présenter, ou pas…
En tout cas, à le voir en ce moment, on pourrait croire qu'il s'exerce sur lui-même avec son pouvoir…

"ben, moi, disons que si on me gonfle trop, j'peux aller voir ailleurs rapidement…"

Aussitôt, illustrant ses propos, le facétieux Breton disparut pour se téléporter dans le dos de Mia et lui ébouriffer les cheveux.

"Et quand tu veux pour le surf… Ca me botterait d'essayer. La voile je connais déjà. J'en f'sais pas mal en Bretagne."

Curieux, Malo observait les deux filles, espérant peut-être secrètement que Jun acceptât la proposition de Mia et se changeât devant eux… L'air innocent, il acquiesça rapidement à la proposition de la Portoricaine.

"Oui, tu peux pas rester comme ça, Jun. Tu vas chopper la crève…"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Jeu 27 Oct - 0:44

Jun leur livra son pouvoir. Avec Mia la manipulatrice d'eau, elles formeraient un duo efficace. L'asiatique enchaîna en expliquant les raisons de son humidité. Danger semblait s'être "amusé" avec ceux qui l'avait rencontré. Le robot était passé des flammes à l'eau. Cette dernière était tout de même moins dangereuse au contact. Mais un vilain rhume n'était pas à exclure pour autant dans les jours à venir. Mia proposait d'ailleurs à la jeune fille d'utiliser ses propres vêtements de rechange. Malo expliqua vaguement son pouvoir pour répondre à la porto-ricaine et l'illustra rapidement pour la surprendre.

- " Je peux assoupir les gens. " se contenta de répondre Alexander.

Il écouta ensuite la réponse de Jun au sujet de la photographie. Ses photos feraient probablement un souvenir pour tout le monde de ce qu'étaient les lieux avant d'être rafistolés. Une nouvelle pointe de fatigue s'installait. Il but une gorgée d'eau en pliant le bout du papier qui renfermait encore les trois quarts de son sandwich. Sentant à nouveau qu'il piquait du nez avec les yeux qui se fermaient seuls, il redressa la tête soudainement en clignant à plusieurs fois des yeux vivement.

- " Bon, ca suffit je pense. Je vais dormir, je ne résiste plus à l'appel de Morphée. "

Il adressa un sourire poli et fatigué à ses camarades puis se leva en s'époussetant. Il plaça son sandwich entamé dans la glacière pour le terminer plus tard et garda sa bouteille d'eau à la main avant de se diriger vers la tente qui leur avait été désignée comme la leur. Dreams s'accroupit devant pour l'ouvrir et sentit une bouffée d'air brûlant lui venir au visage comme s'il venait d'ouvrir la porte d'un four. La température était caniculaire à l'intérieur. Il se releva donc et alla remuer la toile de la tente pour faire évacuer autant que possible la chaleur et récupérer un peu d'air frais.

Finalement, il commença à déboutonner sa chemise en retournant devant son "toit" de fortune et la retira avant de s'accroupir à nouveau. Se changer dans une tente était toujours pénible alors autant le faire dans un endroit avec de l'espace. En cet instant, il faisait bien peu attention à ses camarades, trop concentré sur ses gestes pour ne pas s'effondrer avant même d'être dans l'endroit prévu à cet effet. Il rentra dans la tente et s'allongea à plat ventre sur le premier des deux duvets qu'il trouva en prenant instinctivement celui de droite.

Alexander n'eut pas même le temps de songer à fermer sa tente que déjà il dormait à poing fermé. Enfin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Jeu 27 Oct - 16:29

Mia elle, avoua être plus à l'aise avec l'eau lorsqu'elle leur fit part de la particularité de sa peau. Une hydrokinésiste ? Ça, c'était cool. A elles deux, elles pourraient faire un beau combo. Digne de jeux vidéo. La grande classe ! Elle acquiesça doucement de la tête lorsque Mia lui demanda si elle avait bien saisi le pouvoir de la japonaise.

"C'est tout à fait ça. Je suis électrokinésiste, et quand on me touche… ben c'est pas agréable, il parait. Mais… Evite d'aller la voir si tu viens seulement d'arriver. Moi, elle m'a prise pour un intrus et … c'est peut-être pas passé loin."ajouta-t-elle. Juste au cas où. Parce que bon, le compte à remord et tout ça, ça avait été assez flippant tout de même.

Et apparemment, cette même jeune fille venait des caraïbes. Surement un bel endroit, mais pas fait pour elle, songea-t-elle. Elle imaginait surtout que là-bas, ils devaient passer pas mal de temps en tenue courte, vu la chaleur, et que se baigner devait être presque indispensable. A quoi bon vivre sur une ile si on restait toujours sur terre, en même temps ? Et se baigner avec d'autres, même dans une si grande étendue, elle ne l'imaginait pas, par contre.

Le petit blond par contre lui, semblait ravi de savoir que Danger était en bas. Et il l'avait déjà vu joué avec un lance-flamme, apparemment. Un bon frisson lui parcourut le dos, et ce n'était pas la faute à l'eau et à la petite brise ça. Et lui manifestement, pouvait se déplacer d'un endroit à un autre vite fait bien fait. Quant à l'autre asiatique, il pouvait endormir les gens. Elle haussa un sourcil, très légèrement, se demandant s'il était sérieux. Avant de parler d'aller se coucher lui-même, et en retirant sa chemise. Tout en leur montrant son dos. Un dos qui avait tout de même une sacrée marque, en fait.

Elle adressa un regard perplexe et rempli de curiosité au petit blond. "Cette cicatrice qu'il a, là… Il se l'ait faite comment ?" demanda-t-elle. Juste avant que Mia ne se propose pour lui prêter des vêtements à elle. Touchée, tout de même, qu'on le lui proposât, elle déclina poliment l'offre en inclinant légèrement la tête. "Non non, ne t'inquiète pas. J'ai ce qu'il faut." Fit-elle, en désignant la tente qu'elle avait prise avec Eden. Et du coup, s'y diriger. Elle allait sécher dehors à ce rythme-là. Entrant donc complètement dans sa tente, et prenant soin de bien fermer, elle se hâta de mettre des bottes en caoutchouc, une autre jupe, un autre haut, et des gants secs. Et surtout, elle n'oublia pas de remettre son appareil photo autour de son cou, pas plus qu'elle essaya vite fait tant bien que mal d'essuyer au possible ses cheveux avec une serviette et de se recoiffer. Avant de saisir quelques clichés qu'elle avait pris dans son sac, et de ressortir.

Se dirigeant directement vers Mia, elle lui tendit les photographies, des deux mains, en s'inclinant un peu. Puisqu'elle avait demandé à en voir, après tout. Même si ce n'était que des clichés représentants ses clients, dans son bar, en noir et blanc. Tous des hommes, bien souvent, de différents âges.

"Ce sont des photos que j'ai pris il y a pas longtemps", expliqua-t-elle tout de même. "C'étaient mes clients."

Avec sa famille, c'étaient ceux qui lui manquait d'ailleurs le plus. Sa vie s'était résumé à ça au Japon, en réalité. Aucun ami de son âge, mais de bons clients.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Ven 28 Oct - 23:52

Le jeune breton était hallucinant, aprés avoir englouti elle ne savait combien de tonnes de sandwiches, il parlait d'aller taquiner un peu ce ... robot anti-intrus. Mia se demandait quelle genre d'école c'était pour qu'une machine dangereuse dans les lieux soit tolérée par les adultes responsables des enfants et jeunes mutants présents. Surtout que le breton mentionnait que la machine avait un lance flamme.

-"Si tu comptes aller voir la machine, n'y va pas seul, dis-le moi, si jamais elle veut jouer avec le feu, j'ai de quoi l'éteindre!" proposa Mia, elle détestait l'idée que celui-ci puisse finir en kebab rôti.

Elle ne voulait pas lui interdire quoi que ce soit, elle n'était pas sa mère, mais elle ne voulait pas se sentir responsable d'une autre mort. Meme si elle n'était pas coupable pour Liam, le sentiment s'imiscait en elle malgré la raison et les faits qui parlaient pour elle. Pendant longtemps elle avait été la petite protégée, depuis peu elle se découvrait un côté protecteur. Jun lui conseillait de ne pas aller voir le robot, il semblait qu'elle avait failli rester sur le carreau lors de sa rencontre avec ladite machine.

-"Ne t'en fais pas Jun, je n'irai pas seule la première fois."

Mia pensa à la confirmation de Jun, elle avait bien saisi le pouvoir de celle-ci, ce qui la laissait songeuse, le combo de leurs pouvoirs mutant semblait prometteur, elle pouvaient être un duo de choc si elle devaient se battre ensemble contre un danger. tiens, elle pouvaient même court circuiter danger en usant de l'eau et de l'électricité ensemble. Si jamais le robot posait un gros problème, elle pourrait toujours proposer de le mettre hors jeu définitivement. Sauf si les professeurs et la directrice avaient d'autres projets, se révélaient capables de protéger les élèves et pouvaient maîtriser cette machine.

Malo lui démontra son pouvoir de téléportation en disparaissant, impressionnée, elle allait tourner la tête pour voir où il était parti quand elle sentit une main facétieuse lui ébouriffer les cheveux. Elle sursauta et se retourna pour voir qui était celui qui se permettait de déranger sa coiffure bien mise, elle avait pris soin de se recoiffer avant de descendre de l'avion pour être bien présentable devant la directrice. Elle était trop fatiguée pour s'énerver contre le petit qui voulait juste rire, de plus il semblait qu'on avait besoin de rire en ces lieux vu la situation précaire de tout ce petit monde. Il enchaîna sur sa proposition d'apprendre le surf. Mia eu un sourire et lui rendit la pareille en l'ébouriffant.

-"Ouah trop chouette ton pouvoir! pour le surf pas de soucis, dès qu'on pourra le faire je te donnerai des cours."

Alex indiquait qu'il pouvait endormir les gens, mais pour l'heure c'était lui qui semblait victime de Morphée. Il ne tarda pas à se lever et à aller se coucher dans sa tente . Elle fronça les sourcils en voyant le dos zebré de cicatrices lorsqu'il enleva sa chemise devant la tente. Jun avait remarqué la même chose et posait la question.

-"C'est étrange, il l'a eue récemment visiblement. Les profs sont si sadiques que ça?"

Jun la remercia de sa proposition et fila se changer vite fait sous sa tente. Mia eut un sourire et ne fut pas dupe de l'air innocent qu'affichait Malo. Elle savait bien que les garçons avait toujours une curiosité envers l'anatomie des filles à partir d'un certain âge.

-"Tu as un maillot de bain au fait? Pour le surf c'est plus pratique." Fit-elle en attendant le retour de Jun.

Celle-ci revint rapidement avec des clichés en main qu'elle lui tendit directement. Mia les prit, curieuse, et admira le travail soigné de la jeune fille. Elle eut un sifflement d'admiration.

-"Trop bien tes photos, tu es vraiment douée! On dirait de l'argentique, chapeau! Tu as traité ça sur ordinateur avec les photos numériques ou c'est directement fait avec l'appareil photo reflex?"

Mia avait un minimum de connaissance de base sur la photographie, étant donné que c'était omniprésent dans le domaine de son travail de mode.

-"Tes clients? C'est à dire? Ils te payaient pour prendre leurs portraits? Bizarre, ils sont tous faits au même endroit. En tout cas ton talent m'intéresse beaucoup. Vu que je suis là pour un bon moment, une fois bien installée, j'ai un projet personnel à réaliser et tu tombe trés bien. J'espère que ton appareil fait aussi les couleurs, car je suis créatrice de mode et les vêtements seraient super bien mis en valeur avec tes photos. Il ne manquera que les modèles qui les porteront!" S'enthousiasma la brunette en prenant les mains gantées de l'asiatique dans les siennes.

Elle se tourna vers le breton et le regarda de la tête aux pieds. Hummm pourquoi pas... il avait un minois photogénique et pouvait représenter la gamme de vêtements pour les jeunes.

-"Tiens Malo, tu es photogénique, ça te dirait de mettre des fringues cool et de jouer les mannequins un de ces jours?" le taquina-t-elle. Elle savait que les jeunes garçons étaient moins enclins à jouer les modèles, sauf ceux qui savaient tirer avantage de ce travail.
Revenir en haut Aller en bas
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Lun 31 Oct - 17:42

Voilà, c'était bien du Alex, ça… Incapable de résister plus de cinq minutes à une petite fatigue passagère. Pourtant, avec tout ce qu'il avait roupillé dans le bus… Ah, les grands étaient bien des petites natures quand on y pensait.

Tournant la tête pour prendre Lex à témoin, Malo écarquilla les yeux en voyant que le télépathe, d'ailleurs bien taciturne depuis le début, avait tout simplement disparu. Du bruit dans une tente proche indiquait qu'il avait trouvé son bonheur et avait décidé de faire un petit somme. Mais, ils avaient quoi, tous, aujourd'hui ? Et bien, c'était bien la peine de vieillir pour aller se coucher comme les bébés.

Haussant les épaules avec philosophie, le jeune Breton eut un sourire navré en voyant Alex se diriger lui aussi vers une tente libre. Mais, il faisait quoi, là ? Il ne finissait même pas son sandwich ! Aussitôt, Malo, ne perdant pas le Nord et oubliant qu'il s'était déjà enfilé deux portions, l'interpela.

"T'en veux plus ? J'peux l'finir ? Sinon, ça s'rait gâcher. Et faut pas gâcher de la nourriture ! Pense à tous ceux qui meurent de faim !"

Voila bien une chose qui ne risquait pas d'arriver à l'adolescent en tout cas, il faisait tout ce qu'il pouvait pour éviter pareille catastrophe.

Non content de les plaquer, Alex leur faisait également son numéro d'exhibitionnisme, espérant peut-être impressionner les jeunes filles avec sa musculature. Y'avait pas de quoi pourtant, il aurait pu s'abstenir… Enfin, il parvint quand même à attirer leur attention – et leur pitié – en exposant son dos meurtri. Secouant la tête aux questions des jeunes filles, Malo donna quelques explications rapides, essayant quand même, pour une fois, de rester honnête et de ne pas – enfin pas trop – déformer la réalité.

"Ah, ça… C'est rien du tout. Alex a absolument voulu passer, en marche arrière en plus, à travers une fenêtre. Fermée bien sûr la fenêtre en plus… Bon, en fait, il a pas vraiment mal mais il s'est dit que ça serait sympa pour se faire plaindre. Et, entre nous, ce qui l'a le plus ennuyé, ça a été de déchirer son pyjama dans l'histoire."

Les yeux rieurs de l'adolescent montraient bien qu'il grossissait le trait, faisant encore le pitre à son habitude. Mais, honnête malgré tout, il ajouta :

"Mais, heureusement qu'Alex a été là quand même à la fin car sans lui, j'pense pas qu'on ait réussi à sauver Eden. Donc, c'est un peu un héro et comme tous les héros, il se doit d'avoir des cicatrices, sinon les gens savant pas que c'est un héro. Regardez ! Moi aussi je suis un héro, mais comme j'ai pas de cicatrices, personne le sait…", conclut-il, d'une voix faussement plaintive.

Laissant Alex s'allonger sur son duvet, Malo observait avec attention Jun et Mia. Alors ? Allait-il assister à un numéro de striptease ? Non, raté, la jeune Asiatique préféra aller se cacher dans une tente pour se changer. Bon, tant pis, ce serait pour une autre fois…

Un peu dépité au fond, le Breton répondit à Mia qui lui proposait d'apprendre le surf.

"Ca serait vraiment trop top, ça. J'adore être dans l'eau. Par contre, faudra que je m'rachète un maillot. J'ai rien récupéré de mes affaires avec la destruction du Old School. J'avais que mon pyjacourt sur le dos quand c'est arrivé. Bon, heureusement, y'a Damian qu'à retrouvé ma bombarde ensuite. Tu connais la bombarde ? Attends, faut que t'écoute ça, c'est trop génial!"

Et aussitôt, indifférent au souhait de repos des deux 'Lex, Malo sortit son précieux instrument de musique de son sac à dos. Ajustant l'anche, il la porta à la bouche et en joua un morceau rapide.


L'air ironique, le Breton mutin observa l'effet de sa petite intervention sur ses camarades. Mine de rien et afin de changer de sujet, il regarda, par-dessus (de côté plutôt) l'épaule de Mia, les photos de Jun. Les trouvant assez réussies, il s'apprêtait à le faire remarquer lorsque la suggestion, gentiment moqueuse, de la Portoricaine le fit se renfrogner. Pour qui le prenait-elle ? Avait-il vraiment la tête à poser comme modèle ? Fallait pas rêver tout éveillée quand même…

Clignant un peu des yeux de fatigue, Malo étouffa un bâillement. Le sommeil le gagnait lui-aussi. Allons donc, il n'allait quand même pas jouer les petites natures comme les deux pseudo-grands. Euh, après tout, une sieste n'était pas forcément une mauvaise idée après une nuit quasi blanche dans un bus inconfortable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Lun 31 Oct - 21:50

Une lente respiration rythmait le repos de l'asiatique, profondément endormi suite à ces harassantes journées. Il avait placé sa chemise sur le duvet à côté du sien qu'il s'était attribué. La chaleur envahissait tout de même l'intérieur de la tente, malgré l'ouverture béante qui permettait un minimum à de l'air de circuler. Mais Alex n'en était pas incommodé au point de se réveiller. Du moins pas pour le moment.

Il avait prit l'habitude de dormir le peu qu'il le pouvait ces derniers jours sur le ventre, afin d'épargner son dos qui guérissait enfin. Il se sentait toujours rigide et préférait ne pas tenter des mouvements d'épaule pour s'échauffer afin d'éviter d'étirer ses plaies en train de cicatriser, mais il sentait un réel mieux lorsqu'il s'asseyait contre un dossier. Le frottement même de ses vêtements ne le faisait plus souffrir.

Paisiblement plongé dans le monde des songes, un son désagréable vint lui percuter les tympans. D'abord gêné assez nettement, il finit par entrouvrir les yeux, sans comprendre d'où venait ce sifflement gênant. Alexander baissa doucement le regard vers l'extérieur de la tente pour apercevoir Malo qui faisait une démonstration de sa bombarde. Au milieu d'un bivouac. Là où les gens dormaient et se reposaient de façon générale. Alors que Dreams venait d'annoncer qu'il partait dormir.

Alexander pesta contre l'acte irraisonné du Breton. Pourquoi ne pouvait-il pas réfléchir un instant avant d'infliger ce désordre auditif à son entourage ? Le jeune homme grogna et se mit la chemise sur l'oreille en passant un bras dessus pour la maintenir collée, afin de couvrir le son. C'était toujours mieux que rien. A nouveau, il referma ses yeux en essayant de se rendormir, toujours aussi épuisé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Mar 1 Nov - 0:19

La cicatrice d'Alexander l'avait laissée perplexe, et apparemment, Mia s'interrogeait aussi. Des profs ? Non, tout de même pas… Du moins, elle n'avait pas souvenir dans les explications d'Eden qu'ils seraient aussi tarés que ça. Et Malo leur dévoila alors à sa manière ce qui s'était passé. Excepté qu'à l'entendre, on aurait presque pu croire qu'il avait fait exprès de passer à travers une fenêtre. Jun, elle, fronça légèrement les sourcils, quelque peu inquiète.

"Mais comment il a fait pour réussir ça en fait ?" Parce que tout de même. Passer littéralement à travers une vitre et en garder pareille cicatrice, c'était franchement balaise. "Tu penses qu'il accepterait de poser pour moi ?" s'enquit-elle la minute suivante, plus intéressée d'un coup à ses photographies. Pour sûr qu'immortaliser cette marque serait pas mal aussi. Elle n'avait jamais pris de blessure en plus, jusqu'à ce jour. Voilà qui serait une grande première donc.

Puis elle se changea alors qu'un drôle de son se fit entendre, et revint avec quelques clichés à elle qui plurent manifestement beaucoup à Mia. Du moins celle-ci le manifesta de manière très claire, avant de l'interroger sur son matériel.
"Appareil photo reflex", répondit-elle fièrement. Les ordinateurs, ce n'était pas sa tasse de thé. Et Mia parla de ses clients, confondant quelque peu la nature entre eux et elle. Mais il fallait reconnaitre que cela restait flatteur. "Non non", rectifia-t-elle, "c'est mes clients… dans mon bar. Ma famille possède un bar, je suis barman", ajouta-t-elle, tout aussi fière d'elle. Et puisque la jeune hydrokinésiste avait continué sur sa lancée, Jun fit un signe affirmatif de tête, un sourire en coin. La mode ? Elle aimait bien, donc ça ne la dérangerait pas. Prendre en photo Malo ? Le regard de l'asiatique se posa plus attentivement sur Malo et mima un peu avec ses doigts un cadre, pensive. Avant de tourner un petit peu autour de lui, cherchant un bon angle. "Hmmm, je pourrais faire ça, oui…" fit-elle finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Mer 2 Nov - 0:48

Larguée par les explications du jeune breton, Mia tentait de comprendre en quelles circonstances Alex aurait traversé une fenêtre en marche arrière. Il enchainait sur un maillot de bain à racheter et lui fit une démo de bombarde qui avait été retrouvée par un certain Damian. Ahurie, elle écoutait la pile électrique parler puis jouer de son instrument de musique. Elle secoua la tête et calma le garçon en lui posant des questions pour éclaircir ce paquet de noeuds brouillons.

-"Doucement papillon, tu va trop vite là! Ta musique est jolie mais je n'ai rien compris de ce que tu as dis. En quelle occasion Alex a dû faire marcher arrière avec quoi dans une fenêtre? Vous étiez en train de dormir? Sois plus clair, sans le contexte, surtout qu'on est nouvelles, on ne voit pas trop de quoi tu parles Jun et moi." fit-elle en regardant la japonaise pour vérifier si elle était d'accord avec ce qu'elle venait de dire.

Elle revint au sujet de conversation que les deux filles avaient eu avant que Malo se mette à les dérouter avec ses explications qui partaient dans tous les sens.

-"Bonne chose, tu maîtrise mieux en pratiquant sans ordinateur. Il ya toujours des retouches à faire mais le naturel au maximum est la plus belle chose à voir sur une photo."

Jun lui expliqua que c'était les clients de son bar familial où elle travaillait avec sa famille. Mia trouvait que c'était courageux de passer son temps de travail avec sa famille, cotoyer les parents ou les frères et soeurs en permamence pouvait devenir vite étouffant à force. C'était pour celà que Mia avait choisi un métier qui lui permettait de se réaliser sans devoir vivre sa vie sous la loupe de sa famille. Déjà que ses frères l'avaient couvée depuis sa naissance, en petite dernière et unique fille à choyer, puis en jeune mutante à protéger, elle n'avait pas besoin qu'ils s'occupent aussi de sa vie professionnelle.

-"Ah barmaid tu veux dire? tu servais des boissons ou vous faisiez aussi bar à sushi? Tu n'en avais pas marre de devoir tout le temps être avec ta famille même pour travailler? tu vivais encore avec eux ou tu avais ton propre appartement?" demanda-t-elle à Jun.

Quant à Malo, il bailla et cligna un peu des yeux, Mia comprit qu'il devait être plus fatigué qu'il ne voulait le montrer, ce qui expliquait sans doute ses paroles brouillonnes.

-"Enfin, tu m'as l'air crevé, repose-toi un peu, on en reparlera plus tard. Là il faudrait que je rencontre un des adultes responsables de vous, j'ignore où m'installer et s'il y a une..." Mia s'interrompit en regardant les petites tentes à deux places, elle eu un soupir de résignation et reprit. "Une place pour moi quelque part... Je n'ai même pas pris de duvet ou quoi que ce soit, je devrais sans doute aller faire des courses en ville pour pouvoir dormir dans le jardin."

Elle prit son sac à main et laissa la valise, elle était certaine de la retrouver à son retour, de plus elle était fermée avec un verrou à code, ce qui empêchait la curiosité déplacée et les vols intempestifs de sous vêtements commis par des puceaux imberbes en mal de compagnie féminine.

-"Vous savez où il y a un professeur? Sinon je chercherai un peu, je n'ai rien d'autre à faire de toute façon" fit-elle en regardant la bâtisse en ruine et ses alentours plus ou moins à l'abandon.
Revenir en haut Aller en bas
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Mer 2 Nov - 15:17

Bon, les filles devaient être particulière bouchées pour ne pas comprendre des explications pourtant claires. C'était du moins la première réflexion qui vint dans l'esprit du jeune Malo, toujours surexcité. Enfin, bon prince malgré tout, l'adolescent consentit à reprendre sa respiration pour s'expliciter un peu mieux.

"Ben, on était à Chicago. Dans l'hôtel où on vivait. Le Old School qu'il s'appelait. Tu sais, c'est là qu'on habitait avant de venir ici… Ben, on dormait peinard quand y'a des types, et des filles aussi d'ailleurs, pas très nets qui nous ont attaqué pour trouver qui avait tué leur copine. Rib qu'elle s'appelait la meuf qui a pris une balle dans la tête…"

Encouragé par l'absence de réaction apparente de la Portoricaine, Malo poursuivit bravement.

"Et dans la bagarre, y'a Alex, enfin Dreams, c'est son nom de scène, qu'a été projeté en arrière à travers une vitre. Il dit qu'il s'est fait mal en tombant, mais bon, y'avait sa robe de chambre quand même pour amortir… Heureusement que ça m'est pas arrivé à moi, j'avais que mon pyjacourt sur le dos à ce moment. Remarque, j'suis pas assez bête pour m'faire avoir de cette façon…"

Le Breton arborait un petit sourire satisfait. Il n'était pas mécontent au fond d'occuper le devant de la scène et de focaliser l'attention de deux jeunes filles.

"Y'a Eden, c'est une copine, qui s'est laissé enlever pour protéger l'autre planqué de Damian – c'est lui en fait qui a tué Rib. Nous on est parti à son secours et on a réussi d'la sortir de là. Faut dire qu'Alex, quand il pionce pas, il a le chic pour endormir les autres…"

Un peu inquiet, il se pinça les lèvres et demanda :

"C'est bon là ? Vous avez capté l'truc ?"

Etouffant un nouveau bâillement, Malo acquiesça aux dernières paroles de Mia. Bien qu'il se refusât à l'admettre, il avait en effet grand besoin de dormir. Finalement, il allait peut-être rejoindre Alex sous la tente pour laisser reposer ses yeux une petite dizaine de minutes (ou d'heures peut-être).

Tout en retirant lui aussi sa chemise, il répondit à la jeune fille.

"La dirlo est partie en ville avec un type que j'connais pas. Son petit ami peut-être… Les autres profs doivent être à l'intérieur, j'les ai pas vus encore… Pour dormir, tu t'trouves une tente libre et tu fais comme chez toi… Euh, moi, j'y vais…"

Mettant la main devant la bouche pour bailler encore, Malo était torse nu et avait l'air assez désolé de ne pouvoir, lui aussi exposer une cicatrice aussi glorieuse que virile. Puis, sentant que ses yeux se fermaient et avant de s'effondrer sur place, il tourna la tête vers la tente pour visualiser sa destination et, sans crier gare, il se téléporta directement sous la tente, poussant le vice jusqu'à arriver déjà en position horizontale, à plat ventre sur son duvet. Une fois allongé, il adressa une grimace comique à son grand camarade.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Jeu 3 Nov - 19:26

A nouveau, il était parvenu à s'endormir. Mais pas pour bien longtemps. Il avait la sensation d'avoir eu une simple absence de quelques secondes lorsque soudainement, il sentit un léger souffle inhabituel près de lui et une étrange vibration. Alexander ouvrit les yeux et aperçut une présence à laquelle il ne s'attendait pas !

L'asiatique sursauta involontairement devant l'apparition inattendue de son camarade en poussant un léger gémissement à peine audible. Son coeur battait à tout rompre. Dreams soupira en observant Malo, allongé sur son duvet sur le ventre.

- " Tu te téléportes souvent pour faire deux mètres ? J'ai failli mourir."

Il remarqua alors qu'il s'était également mi torse nu. Alex sourit au Breton.

- " Tu essayes d'impressioner les filles avec ta brioche ? "

A force de manger, le jeune homme allait prendre du poids.

- " Je croyais que tu étais juste sur Clara toi ? "

Boutade, évidemment, qui allait très probablement gêner le Français. L'asiatique répondit à la grimace qu'il avait reçu à l'arrivée du gourmand par une du même acabit et referma les yeux un instant.

- " Je croyais que tu n'étais pas fatigué. " fit il remarquer, les yeux clos.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Wurtz

avatar

Messages : 1760
Taille : 1m65
Poids : 50 a 100

Feuille de personnage
Réputation:
13/15  (13/15)
Connotation: Allumeuse
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Jeu 3 Nov - 20:37

Arrow labo

Clara sortit du bâtiment en courant comme paniquée. Arrivée au bivouac, elle se rendit compte qu'elle avait oublié son bonnet ce qui laisser ses cheveux blonds à la vue de tous. Elle se prit le pied dans un trou du jardin et s'étala de tout son long. Quand elle releva la tête en pestant contre la propriété de Graymalkin et son état déplorable, elle entendit quelqu'un parler des profs. C'était une voix féminine avec un drôle d'accent. elle entendit aussi Malo et une autre voix feminine. C'était une bonne nouvelle, ça voulait dire qu'Alex et sa carte de crédit étaient rentrés.

"Faut pas qu'il me voit en blonde!"

Elle réfléchit deux secondes et Clara décida de se vitrifier avant de se relever. Elle remarqua que ses vêtements étaient plein de terre. Elle fit la moue avant de rejoindre le bivouac. Là Lens vit les deux filles et s'avança vers elle pour se placer à cotés de l'asiatique. Elle les salua d'un petit gestes de la main tout en regardant sa montre pour savoir combien de temps, il lui restait avant de reprendre une apparence humaine.

" Coucou, moi c'est Clara ou Lens... Bienvenue... C'est l'horreur cet endroit... Je veux plus y remettre les pieds! J'ai croisé un rat dans une sorte de vieux labo... un gros rat énorme! Au moins, comme ça!" Elle exagéra la taille du rats quand elle leur montra sa taille avec ses mains... " C'est que je suis fragile moi! Alors je l'ai chassé... Euh j'ai bien entendue la voix de Malo? Non? Alex était avec lui? Je le cherche."

Clara tourna la tête pour chercher le banquier de l'institut et s'assurer que le français n'était plus dans les parages. Si il s'était téléporté très loin, la voie était libre pour reprendre une apparence normale, Mais il pouvait aussi réapparaitre a tout moment. Puis elle fixa la plus grande des deux pour lui demander.

" Tu viens de loin? Je fais un historique sur les origines des élèves et des profs. On sait pas encore où on va, mais au moins on saura tous d'où on vient.... Hihi!" Elle se tourna vers l'asiatique et lui posa amicalement la main sur l'épaule. "Et toi? tu viens d'où? Aucune d'autre vous n'a un pouvoir qui fait des teinture capillaire rapide, par hazard?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.kitsune-games.fr/personnages/clara-wurtz
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Jeu 3 Nov - 21:49

Manifestement, Mia sembla satisfaite de savoir que Jun ne faisait pas ça en se servant d'un ordinateur. Et posa des questions sur le bar de la famille de Jun. Un peu perplexe, elle fit surtout de son mieux pour ne pas perdre le fil de la conversation. Si ça la gavait d'être toujours avec sa famille ? Des sushis ? C'était bien une américaine tiens. Elle hôcha la tête négativement.
"En fait, ce n'est qu'un petit, petit bar. Juste un comptoir et un jukebox. Et heu… je suis mineure. Je ne pense pas que ça m'aiderait pour avoir mon propre appartement", expliqua-t-elle. "Le bar de ma famille, c'est un des rares endroits où je peux travailler sans être embêtée à cause de ma peau, aussi…" ajouta-t-elle, sur un ton entre gêne et confidence.

Et Malo, visiblement fatigué, retira sa chemise de la manière qu'Alex quelques instants plus tôt, et Jun se demanda si faire la sieste torse nu était une coutume américaine. Mia parla de voir un professeur et une autre jeune fille débarqua. Ebahie, elle ouvrit grand les yeux sans parvenir à cacher sa surprise ; et il y avait de quoi devant une forme humaine faite de … de quoi ? C'était transparent comme… du verre peut-être. D'entrée de jeu, elle parla d'un rat et l'étonnement de Jun se transforma en un léger dégout. Elle était sur le point de dire encore une fois qu'elle avait croisé un robot assez curieux, mais la jeune fille leur demanda d'où elles venaient tout en … mettant une main sur l'épaule de Jun, qui dans un parfait réflexe, sursauta violemment. Et comme si de rien n'était, l'autre jeune fille l'interrogea, leur demanda si aucune d'entre elles n'avait un pouvoir lié aux teintures pour cheveux.

"Je viens du Japon, Tokyo" répondit-elle, absolument ébahie. A croire que l'autre jeune fille ne sentait strictement rien. "Tu ne sens rien ? Ma peau est électrique. Quelle genre de mutante es-tu ?" demanda-t-elle tout de même finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Ven 4 Nov - 11:28

Malo s'expliqua un peu mieux et Mia finit par saisir qu'ils étaient basés précédemment à Chicago dans une autre école qui avait été détruite par des gens qui les avaient attaqués. Bon le contexte des blessures d'Alex était plus clair mais elle ne comprenait pas pourquoi un des élèves, damian, qui semblait avoir assassiné une fille avait été protégé. C'était un criminel? Ou il s'était défendu? Elle en doutait car Malo le traitait de planqué, mais vu que le jeune breton semblait prendre souvent des raccourcis pour expliquer les situations et les types de personnes, Mia préféra ne rien dire et de voir avec d'autres personnes, surtout les intéressés eux-mêmes avant de se faire sa propre opinion.

Mia avait hoché la tête tout le le long de ses explications et était légèrement pensive, la question de Malo la tira de ses réflexions.

-"Ouais à peu prés, c'est plus clair le contexte. Merci."

Jun lui expliqua entretemps que le bar familial était un simple comptoir qui lui permettait de travailler sans électrocuter les gens avec sa peau, précisant qu'elle était encore mineure et vivait encore chez eux jusqu'à récemment.

-"Oh je pensais que tu aurai préféré avoir ton propre appartement pour ne pas électrocuter ta famille par mégarde, ça ne doit pas être toujours facile ma pauvre chérie! Je suis certaine que tu pourrai devenir une grande photographe, tu n'as pas besoin de toucher tes modèles, les assistants sont là pour ça. Enfin... si tu souhaite faire carrière dans la photo bien sûr! Et puis avec des vêtements couvrants en spandex, je suis certaine que tu pourrais tout à fait vivre à peu prés normalement." compatit Mia lorsque Jun lui fit ses confidences.

Mia se montrait trés amicale, habituée aux milieux de la mode où elle avait effectué ses stages d'étude, un milieu sans tabous, ni pudeur, où tout le monde se faisait la bise sur la bouche et s'extasiaient avec exhubérance. La plupart des hommes qu'elle y croisait étaient ouvertement homosexuels et étaient les meilleurs amis des femmes. Elle sourit à ce souvenir, ils n'avaient vraiment rien à voir avec ses frères qui étaient plutôt des protecteurs un peu machos.

Malo, tout en lui faisant un striptease qui lui révélait une future brioche du tonnerre s'il continuait à dévorer la nourriture comme un ogre, lui expliqua que la directrice était absente, et que les profs devaient être à l'intérieur, pour dormir, elle chopait la première tente de libre, voilà tout. Il bailla aprés avoir annoncé qu'il y allait aussi, visiblement épuisé.

-"Buenas noches Malo!" eut-elle juste le temps de dire avant qu'il ne se téléporte directement sur sa couche en position allongée.
-"Pffff frimeur! Il est encore jeune , il faut bien que jeunesse passe!" murmura-t-elle le sourire aux lèvres.

Peu de temps aprés une... une euh... fille? débarqua et se présenta. Ah oui vu le prénom c'était une fille. Etonnée, Mia la regarda de la tête aux pieds, elle n'avait jamais vu des mutants capables de se transformer à part elle-même et la découverte était plaisante.

-"Ah il y a des rats? Il faudra demander à votre robot de tout dératiser au lance flammes! fit-elle avec humour. Vous ne manquez pas de compagnie en tout cas dans cette nouvelle école!"

La nouvelle venue, Clara, demanda où étaient Malo et Alex. Mia tourna la tête pour les désigner du menton, couchés dans leur tente encore ouverte.

-"Ils sont allés dormir, ils sont visiblement trés épuisés du voyage qu'ils ont fait. Alex lui reprochait d'avoir perdu les billets d'avion, comme ils avaient pas beaucoup d'argent, ils ont été obligés de revenir en bus. Si j'ai bien tout compris!" fit-elle en haussant les épaules.

Clara avait enchaîné sur la question de ses origines, elle semblait être une sorte d'historienne qui faisait la bio des élèves et professeurs de l'institut. Décontenancée par la question qui la prit au dépourvu, Mia lui répondit, les yeux légèrement agrandis par la surprise.

-"Je viens de Portorico, mon père est portoricain mais ma mère est une expatriée américaine. Non... Je ne fais pas les teintures mais je peux te donner une bonne douche si tu le désire! Tu as un soucis avec tes cheveux? C'est pour ça que tu es transformée en..." Mia hésita pui demanda: "c'est du verre? Je peux toucher?"

Elle tendait la main vers Clara, n'osant pas toucher sans sa permission tellement c'était étrange pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Ven 4 Nov - 12:01

Heureux finalement de son petit effet, Malo eut un sourire ironique, rapidement déformé par un fort bâillement.

"C'est juste pour gagner du temps… J'étais au moins à dix mètres d'abord…"

Puis ouvrant des yeux indignés sous les accusations honteusement calomnieuse, l'adolescent se mit se le dos et porta un regard inquiet vers son ventre. Rassuré de voir que ce dernier ne méritait absolument pas le qualificatif de "brioche", il protesta avec une vigueur dont l'intensité décroissant proportionnellement à l'augmentation de la fatigue.

"Eh, j'suis même pas gros. J'fais du sport moi au moins…"

Baillant encore, Malo réalisa que la sieste serait peut-être plus longue que prévue. Se contorsionnant sous la tente, il entreprit de retirer ses chaussures, puis d'ôter son short avant de se glisser dans le duvet. La taquinerie suivante sur Clara, alliée à la voix de cette dernière qui retendit à proximité, hâta le mouvement. Le garçon n'avait aucune envie de se faire surprendre revêtu simplement de son boxer par la jeune fille.

Une fois bien en sécurité dans son sac de couchage, il put laisser libre court à son indignation. Evitant d'élever la voix pour ne pas attirer l'attention des filles à proximité, il essayait désespérément d'éviter de rougir…

"Comment ça ? Euh Clara ? Non, non, c'est juste une copine, c'est tout…"

Ben oui, au fond, ce n'était pas une malheureuse, et innocente, sortie au cinéma qui allait permettre de conclure quoi que ce soit. Malo se sentait bien trop jeune encore pour se voir mettre le grappin dessus par une fille.

La voix du jeune garçon faiblissait au fur et à mesure que ses yeux se fermaient. La voix d'Alex ne lui parvenait plus qu'à travers un brouillard confus. Malo avait beau être un héros, il y avait également besoin de se reposer et recharger ses batteries. Et ce temps semblait être vraiment tout proche pour l'adolescent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Ven 4 Nov - 19:39

Au moins à dix mètres ? La glacière, elle, n'était pourtant pas à plus de cinq... Alex sourit à peine à l'exagération du Breton pour se justifier de l'utilisation de son pouvoir à des fins flemmardes. Chose encore plus amusante, Malo semblait avoir douté de l'importance de sa bedaine rien qu'à la remarque taquine de l'asiatique puisqu'il se mit sur le dos pour vérifier l'état de sa panse. Il se défendit ensuite par quelques arguments dont la véracité était à prouvée :

- " Je ne t'ai pas vu en faire beaucoup pourtant, depuis que tu es là. Le levé de bras pour le sandwich ne compte pas comme un sport, tu sais. " fit-il remarquer les yeux clos.

Entendant Malo remuer soudainement, Alex observa distraitement ce que fabriquait le garçon. Il enlevait ses chaussures et se mettait en sous vêtement à la question au sujet de Clara. Le Breton fit ce qu'il pouvait pour avoir l'air totalement distant de son début de relation avec la jeune fille, croyant probablement être crédible, et se glissa dans son duvet alors que le loup semblait être dans le campement.

- " Si tu le dis... En tout cas, si tu veux pouvoir la draguer, il faudra perdre un peu... ça. "

Alex venait d'observer Malo dans son duvet dont la fermeture éclair latérale était ouverte du côté de Dreams, laissant une visibilité totale sur plus de la moitié du torse du jeune garçon. Il ponctua donc son "ça" d'un doigt s'enfonçant doucement dans les côtes du Breton qui s'endormait lentement.

- " Tout ce gras, là. " lança-t-il taquin, en chatouillant peut être plus que nécessaire d'un petit mouvement du bout de l'index.

Simple vengeance pour la bombarde. Chacun son tour d'être dérangé lorsqu'il dormait...

- " Je ne suis pas sûr qu'elle aime les gros plein de soupe... "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Wurtz

avatar

Messages : 1760
Taille : 1m65
Poids : 50 a 100

Feuille de personnage
Réputation:
13/15  (13/15)
Connotation: Allumeuse
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Ven 4 Nov - 22:32

La première répondit sur les rats tandis que l'autre semblait plus écœurée mais resta silencieuse. Mia proposa de faire un barbeuc géant avec Danger. Clara sourit et haussa les épaule dans un crissement de verre. " Un braai géant? Bof, c'est un truc de mec ça! Je pense surtout qu'Arkin ferait mieux d'aider Janet à les chasser plutôt que de pisser sur les murs."

Elle remarqua le mouvement de tête de Mia qui désigna la tente. La fillette tendit la sienne pour essayer de savoir si ils y étaient tout les deux. Et releva qu'ils avaient galéré pour rentrer, juste parce qu'ils manquaient d'argent...

Mince! Ça voulait dire qu'Alex n'avait pas sa carte de crédit.

Elle fit la moue et se raidit d'un coup en se rendant compte qu'ils pouvaient les entendre et surement les voir. Gênée, elle leur fit un petit signe de la main tandis que Mia lui expliquait qu'elle était Portoricaine et Jun qu'elle était Japonaise. Clara acquiesça un peu gênée par la présence si proche de Malo, elle répondit sans réfléchir en regardant dans la direction de la tente. Si elle n'était pas vitrifié elle aurait surement rougi.

" Une japonaise? une vraie? C'est trop cool! Luz qui va être trop contente de savoir qu'il y a une autre espagnole... Mais c'est quel coin de l'Espagne, Portorico déjà?"

Quand elle posa sa main sur l'épaule de Jun, elle fut assez surprise de la sentir sursauter, Elle crut qu'elle lui avait fait peur avec sa main en verre mais elle ne sentit pas vraiment le courant électrique. Le verre est un isolant naturel après tout. Quant à Mia, elle voulait la toucher. elles finirent toute les deux par lui demander en quoi elle était. La première par pure curiosité, alors que la deuxième semblait plus étonnée de savoir qu'on ait pu la toucher. Clara retira sa main précipitamment. Elle tapa doucement son autre index contre sa joue dans un bruit légèrement cristallin.

" Oh désolée... je voulais pas te faire peur Jun... électrique? T'es sûre? Je... Mia a raison, je me transforme en verre... Je peux aussi le contrôler et en créer un peu... Tu peux toucher... mais faites gaffe! Je suis fragile et je viens à peine de me faire repousser un bras!"

Elle jeta un coup d’œil à sa montre, elle avait encore un peu de temps. Elle remarqua alors que Mia lui avait proposé de prendre une douche. Intriguée, après avoir rencontrer le glacier, Hermès et Rubber, elle s'attendait à tout niveau pouvoir. Hésitante, elle finit par demander

"Une douche? Tu... Euh... Me dis pas que tu fais pousser des salles de bain?"


Mince, Clara avait du mal à se décider sur le fait de savoir si ce pouvoir craignait vraiment ou si ils était vraiment trop cool.

_________________


Dernière édition par Clara Wurtz le Lun 7 Nov - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.kitsune-games.fr/personnages/clara-wurtz
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Ven 4 Nov - 23:37

Particulièrement étonnée, elle écouta Mia lui suggérer d'envisager la carrière de photographe. Rien que ça ! Tout ce qu'elle parvint à faire fut d'écarquiller les yeux. Photographe professionnelle ? Elle ne l'avait jamais envisagé. Pour elle, ça avait été un passe-temps, comme la poterie, rien de plus. Elle adorait l'un et l'autre, à un point assez important, mais elle n'avait jamais pensé à autre chose qu'à son bar. Ce bar qui deviendrait logiquement son héritage. Et ce n'était si désagréable que ça. Ni agréable au possible. C'est simplement qu'elle n'avait jamais pensé à autre chose comme plan de carrière.

"C’est-à-dire qu'en fait, j'ai arrêté les études quand j'avais quinze ans", avoua-t-elle alors dans un souffle. "Reprendre mes études comme ça, je ne sais pas. Et j'ai toujours vu la photographie comme un loisir… Comme la poterie."

Quant à Clara et son rat, Mia proposa d'envoyer Danger et intérieurement, Jun acquiesça. C'était certes bien joli, mais elle n'avait pas très envie de voir un rat venir lui chatouiller les pieds la nuit. En plus, ce genre de bestiole serait capable de crever en la touchant. Sans façon.

"Qui sont Arkin et Janet ?" demanda-t-elle, un peu plus intéressée par ses camarades que par un rat ignoble.

Et puis vint l'explication. Du verre alors… C'était donc un isolant parfait, songea-t-elle en même temps de réaliser quelque chose qui lui fit entre-ouvrir les lèvres dans un petit "o" et les yeux bien ouverts. Et puisqu'elle avait la permission, elle retira délicatement un de ses gants. Etpuis il y eut un instant et même deux d'hésitation, le souffle coupé. Et finalement, avec beaucoup de douceur et de lenteur, approcha sa main pour effleurer le bras de Clara. Comme une jeune enfant, elle laissa ses doigts courir dessus, fascinée. Elle était en train de toucher quelqu'un… sans ses gants. Quelqu'un qui était en verre, mais quelqu'un. Elle pouvait toucher quelqu'un, sans gant, et sans que ça lui fasse mal. Pour la première fois depuis sa mutation en fait. Si elle s'était écoutée, elle se serait mise à pleurer de joie. Immédiatement, elle retira doucement sa main de là. Même de joie, elle ne voulait pas faire ça devant tout le monde. A la place, elle remit son gant en adressant un "merci" suivit d'un sourire sincère pour Clara.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Mar 8 Nov - 12:59

Clara s'enthousiasmait sur le fait qu'une certaine Luz serait contente de savoir qu'il y aurait une autre espagnole à l'école et demanda où se situait Porto Rico en Espagne. Hé bien, ça promettait, il semblait que les élèves n'avaient pas la géographie comme matière dans cette école.

-"Heu non, ça ne se situe pas en espagne, je suis portoricaine, Porto-Rico c'est une île dans les caraïbes, pas loin de Cuba et Haïti. Ces îles-là tu les connais j'espère? Je n'aurai que l'espagnol en commun avec Luz, mais ce sera un plaisir pour moi de la rencontrer et de discuter avec elle en espagnol, ça nous permettra de retrouver un peu de nos pays respectifs."

Jun avoua avoir arrêté ses études et n'avoir jamais pensé à aller plus loin dans ses loisirs. Mia trouvait que c'était triste qu'une personne se sacrifie pour travailler avec sa famille sans vraiment faire ce qu'elle voulait.

-"Jun, profite-en maintenant que tu es ici, tu peux reprendre tes études. Tu ne sera pas seule, je t'aiderai si tu le souhaite. Et je suis certaine que les professeurs ne seront pas contre. C'est important que tu fasse un travail que tu aimes. donne t-en les moyens et permets-toi de faire quelque chose pour toi. tu verra tu va adorer!"l'encouragea-t-elle.

Elle se souvint d'Arkin lorsque Jun demanda à Clara qui ils étaient, ceci dit, elle avait été surprise de connaitre le loisir de ce mec.

-"Ah, Arkin, c'est le mec qui est venu me voir à PortoRico! J'ignorais qu'il avait pour hobby de pisser sur les murs. A ce que j'avais vu c'était plutôt de picoler, de sortir des vers d'obscurs poètes disparus et de mettre en sale état ceux qui veulent lui régler son compte. Il a besoin de prouver sa virilité en permanence ce mec?"

Elle leva les yeux au ciel tout en secouant la tête.

-"Les mecs... Enfin, rien de nouveau sous le soleil!"

Clara leur permettait de toucher son corps de verre et Mia en profita en même temps que Jun. Elle toucha directement l'autre bras de Clara, sans crainte mais en douceur, mue par sa curiosité. C'était une sensation étrange et agréable à la fois, C'était réellement comme du verre mais sans être aussi froid ou rigide. Jun semblait émue de pouvoir toucher un autre être vivant et en remerciait Clara. Mia cessa de toucher la fille de verre et posa des questions.

-"C'est curieux comme sensation, on sent que ce n'est pas un bloc de verre mais comme si c'était une multitude de verres positionnés de manière amovibles pour que tu puisse bouger. Sais-tu comment ça fonctionne ou tu le fais à l'instinct? Tu fais repousser tes membres comme les Geckos?"

Clara semblait plus intéressée par le pouvoir mutant de Mia et demanda si elle faisait pousser des salles de bains. Devant l'absurdité de l'hypothèse, elle éclata de rire et préféra faire une démonstration. Elle condensa l'eau contenue dans l'air au dessus de la tête de Clara et lâcha ce qui équivalait à la quantité d'un seau d'eau sur Clara.

-"Non, cette douche là en fait!" fit-elle hilare. Sous la forme de verre, elle n'allait pas avoir trop de mal à se sécher, la plaisanterie n'était pas trop méchante.
Revenir en haut Aller en bas
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Mar 8 Nov - 15:16

Bien à l'abri dans son sac de couchage, Malo fit juste dépasser une main pour répondre au bref salut de Clara. Quelle drôle d'idée elle avait eu de prendre sa forme en verre pour venir les voir ! L'adolescent préférait largement voir sa camarade sous forme humaine. De plus, il était assez curieux de savoir comment s'était passée la mission de recrutement de la jeune fille, tout comme il était plutôt impatient de lui raconter la sienne. Enfin, pressé, oui, mais ça pouvait quand même attendre un peu, le temps au Breton de recharger ses batteries…

Soufflant profondément avec lassitude, Malo écoutait d'une oreille distraite les taquineries d'Alex. Il n'était vraiment pas en état pour engager une partie de ping-pong avec l'Asiatique dans ce domaine. Mais la vengeance n'en serait que plus terrible, une fois qu'il serait à nouveau frais et dispo.

Hélas, Alex n'entendait pas en rester là. Par pure mesquinerie, vengeance disproportionnée – Malo n'était pas supposé savoir que son camarade n'était pas mélomane – pour lui avoir fait écouter de la musique, ce dernier avisa une faiblesse dans le système de défense du duvet. Profitant lâchement de l'ouverture de la fermeture éclair latérale, il glissa une main traitresse pour chatouiller le flanc nu du Breton.

Dans un premier temps, Malo essaya de ne pas bouger, se contentant de grogner. Il espérait, par sa passivité, montrer l'inutilité de cette attaque sournoise et pensait peut-être voir son ami l'arrêter, faute de réaction. Hélas, Alex insistait, ses doigts courant le long des côtes, perturbant suffisamment l'adolescent pour faire disparaître tout envie de dormir.

Alors, comme ça, Alex voulait la guerre ? Il allait l'avoir et la contre-offensive serait terrible ! Bagarre ! Poussant un cri de guerre hérité de son passage chez les scouts, "Monjoie !", le Breton se redressa à moitié, puis, sans prévenir, roula sur le côté pour se retrouver allongé par-dessus son ami.

Partiellement gêné par le sac de couchage dans lequel il était encore engoncé, Malo écrasait Alex de son (faible) poids, entreprenant de lui frotter les cheveux en un "savon" énergique. Dans cette action vigoureuse, le duvet s'ouvrit légèrement et se mit à glisser, laissant le Breton torse nu, pour, fort heureusement, s'arrêter au niveau de la taille, lui évitant d'apparaître en sous-vêtements avec les jeunes filles à proximité.

Malo était maintenant bien réveillé et ne demander qu'à en découdre. La lutte promettait d'être intéressante, bien qu'inégale, entre ce jeune garçon et son ainé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    Mar 8 Nov - 23:29

Alex reçut le grognement breton avec étonnement. Il s'était attendu à une réaction vigoureuse comme un coup de la main pour retirer la sienne, ou qu'il se soit retourné. Mais non. Un simple grognement qui semblait à peine témoigner d'une sensation plus désagréable qu'être tripoté alors qu'il voulait dormir.

Dreams se fit un peu plus insistant, faisant marcher son index et son majeur sur les côtes bretonnes, maintes fois agressées par le passé. Mais rien. Encore. Du moins pendant une seconde. Peut être moins ! Tout à coup, Malo hurla un cri de guerre qu'Alexander ne saisit pas. La revanche bretonne le surprit et il sursauta presque alors que le garçon se ruait à la suite d'une roulade sur lui et le montait pour le bloquer probablement de son poids.

Alex le saisit à la taille alors qu'il subissait une prise traître des plus disproportionnées !

- " La guerre ne fait que commencer, odieux Breton ! " lança-t-il dans le jeu.

Le Néo-Zélandais entreprit de faire également une roulade en gardant Malo dans ses bras afin de l'emmener avec lui et le positionner à son tour sous lui. Il prit soin de libérer ses propres mains pour bloquer les poignets de Breizh au dessus de sa tête une fois au dessus de lui. Il faisait toutefois attention à ne pas écraser les poignets du poupon (:p) ni son corps de son poids bien qu'il se reteigne du bout de ses pieds. Il était relativement proche de son torse, incapable de se maintenir en position de pompe très éloigné du sol.

La tête à quelques centimètres de celle du Breton, Alex lui souriait triomphalement avec un regard mutin.

- " Les Bretons ne sont pas aussi forts qu'on le raconte... Mais qu'est ce qu'ils sont fourbes. C'est tout ce qu'on a quand on est faible... "

Le jeu de chahutage avait un peu réveillé l'asiatique. Mais ça ne durerait pas bien longtemps, même s'il s'amusait d'une façon qu'il n'avait plus faite depuis bien longtemps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac    

Revenir en haut Aller en bas
 
01.02/10.L.Dans le parc en friche - Bivouac
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans le parc pendant que le lapin n'y ais pas... Oh wait...
» Dans un parc
» Un marsmallow perdu dans un parc d'attraction[Pv Lise]
» Quoi de plus tranquille que d'être seule dans un parc ? [PV Luuna Mc Gregor]
» Une jolie fleur dans le parc {Molly}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Graymalkin Industries :: Extérieurs :: Parc-
Sauter vers: