Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Mar 16 Aoû - 3:52

C'était une de ses soirées qui le rendaient de bonne humeur. Alors qu'il avait vu blanchir le visage de ses adversaires l'un à un... Alors qu'il était passé au caissier du Caesars Palace, l'un des plus réputés casinos de Las Vegas, pour y remplir son crédit, il ce faufilait vers l'arrière, pour éviter toutes les questions des admirateurs, ou des perdants en colère et ce dirigeait dans les rues éclairées de la ville. La nuit, le jour... Dans cette ville, c'était du pareil au même... La pollution lumineuse y était si intense, qu'il n'était généralement pas surprenant de voir des gens circuler dans les rues avec des lunettes de soleil.

Mais lui, ce n'était pas ce genre d'endroit qu'il aimait, il préférait de loin les endroits sombres, les endroits où personne ne pourrait le reconnaître et venir lui demander ses milles et un secret à propos de sa victoire de la nuit passée contre tel ou tel champion de Poker. C'est pourquoi il passait toujours par-derrière, et alors qu'il s'engageait dans les ruelles, il sifflotait en avançant parmi les poubelles. Assez ironique, puisqu'il agissait presque comme un clochard aux yeux de certains, alors que pourtant, il était assez aisé financièrement.

Il glissa comme toujours sa main dans sa poche pour aller y chercher un de ses petits cigares et le glissa à sa bouche pour l'humecter entièrement, puis pincera le bout entre ses lèvres. Il attrapa ensuite son magnifique Zippo pour venir enflammer le bout de son cigare avant d'en souffler une douce fumée d'entre ses lèvres dans un soupir de soulagement.


"Ça, c'est la belle vie!"

Il avait pris beaucoup trop habitude à parler tout seul depuis un temps. Ce perdant probablement entre les pensées et les paroles. Il reprit ensuite la route vers son studio, se glissant parmi les chemins sombres.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Mar 16 Aoû - 11:35

[HRP]Bienvenue à toi. Pense à te créer une signature (bannière ou phrase) et à lier celle-ci avec ta fiche. Bon jeu.[/HRP]

Quel contraste entre l'agitation permanente des salles de jeux ou l'animation qui régnait sur le Strip à toute heure de la journée, et ce calme soudain, ce silence presque indécent qui imprégnait l'atmosphère des ruelles sombres et étroites, refuge des marginaux et des laissés pour compte. La ville de lumière ne brillait pas pour toute le monde et nombreux étaient ceux qui y perdaient tout, n'ayant d'autres choix que de vivre dans la rue.

Plissant les yeux pour se repérer un peu dans l'obscurité, Lex se faufilait parmi les détritus qui encombraient la chaussée, faisant parfois un écart pour éviter un obstacle encore plus répugnant que les autres ou enjamber un clochard qui avait élu domicile à cet endroit, jetant son carton entre deux poubelles pour y passer la nuit.

Enfin, au terme d'un parcours auquel il commençait à être habitué, il parvint devant le porche de l'immeuble qui abritait son studio, simple habitation sans prétention mais n'attirant pas l'attention. En effet, qui aurait pu le soupçonner de vivre ici, alors que ses gains répétés lui auraient permis de bénéficier d'une des suites les plus somptueuses dans un des nombreux palaces de las Vegas ?

L'endroit, pour insignifiant qu'il fut, restait quand même propre et très bien sécurisé. La simple composition d'un code d'accès sur le clavier numérique extérieur n'était pas suffisante pour pénétrer dans le hall. Il fallait, en outre, apposer l'empreinte de son pouce droit sur le panneau tactile se trouvant à côté. C'était la combinaison de ces deux actions qui autorisait l'ouverture de la porte.

Ce petit rituel accompli, Lex s'engouffra dans l'immeuble et gravit l'escalier le menant à son studio. La fatigue de la journée commençait à se faire sentir et il avait hâte de se coucher, l'esprit détendu du sentiment du travail accompli et les poches plus lourdes de quelques milliers de dollars.

Parvenu sur le palier, un détail attira son attention. La porte de son studio était légèrement entrebâillée, alors qu'il était persuadé l'avoir bien fermé en sortant. Aucun bruit n'était perceptible alentour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Mer 17 Aoû - 4:22

[HRP]Merci. Normalement c'est déjà fait, étrangement, elle n'apparait pas à tout mes messages. Je vais voir si j'ai pas fait quelque chose qui fallait pas.[/HRP]

Tel qu'à son habitude, il attrapera son mégot de cigare pour le jeter par-dessus son épaule avant d'appliquer avec attention le code de sécurité sur la porte de l'immeuble. Ce dirigeant directement sur son studio, insouciant, il s'approchait de sa porte d'entrée. Il était suffisamment lunatique sur le moment pour s'en approcher et glisser sa main sur le bois de la porte pour la pousser. C'est à ce moment qu'il réalisa la facilité avec laquelle il venait d'ouvrir sa porte... Il ne lui arrivait jamais d'oublier de la refermer derrière lui. Comment était-ce possible?

Il s'immobilisa alors dans le cadre de sa porte, alors que celle-ci s'ouvrait tranquillement sans aucun son. Il lui fallait réfléchir rapidement, si quelqu'un était ici, c'était pour une raison, et ce n'était surement pas bon pour lui. Il lui arrivait assez fréquemment de recevoir des menaces d'autres joueurs qui avaient tout perdu, ou de mari cocu avec qui il avait surement couché avec la femme, c'est pour cette raison qu'il ne s’était jamais laissé suivre jusque chez lui, et qu'il n'invitait jamais personne. Il lui arrivait bien de festoyer avec des femmes parfois... mais c'était toujours dans des suites de luxe.

Bref... C'était peut-être un des nombreux hommes qui l'avaient menacé oui. Malheureusement, il n'avait aucune arme sur lui. On n’entre pas dans les casinos de Las Vegas avec des armes, ce n'est pas le Texas ici. La seule idée qui lui venait c'était le pistolet que son père lui avait offert avant son départ... Il était vraiment un très mauvais tireur, mais si ça se trouve, simplement le pointer vers l'assaillant suffirait. Le problème? L'arme se trouvait dans sa chambre.

Avait-il peur? Non pas le moins du monde, mais il fallait réagir intelligemment. Il se mit alors à marcher à pas de souris vers sa chambre, ce faufilant dans le vestibule d'entrée, il avançait peu à peu en regardant autour de lui sans allumer aucune lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Mer 17 Aoû - 9:58

[HRP]C'est bon pour ta signature. En fait, elle n'apparaît qu'à la fin des posts postérieurs à sa création.[/HRP]

Avançant avec précaution, Lex observait attentivement, tendant de percer l'obscurité pour éviter toute surprise. A ses pieds, le sol du vestibule était recouvert d'effets divers. Les tiroirs de ses meubles avaient tous été retirés et vidés consciencieusement. Leur contenu gisait maintenant à terre dans un désordre digne des films d'espionnage, ceux où les méchants mettaient à sac un appartement pour y retrouver le microfilm caché derrière un cadre photo.

Partout où ses yeux se portaient, apparaissait le même spectacle. Toutes les pièces de son studio avaient été fouillées avec la même minutie et la même absence de savoir-vivre. A première vue, rien ne semblait avoir disparu.

Rien ? Pas si sûr que ça. Les tiroirs de sa table de nuit étaient retournés sur son lit, au milieu de vêtements, et son pistolet restait introuvable. Par contre, la boite de cartouches qui s'accompagnait était posée, bien visible, à côté de la Bible, élément indispensable du chevet de toutes les chambres américaines.

Les penderies avaient été, elles aussi, visitées avec méthode. Si les vêtements avaient été jetés par terre ou sur le lit, les sacs de sport contenant ses gains étaient toujours là, ouverts certes, mais contenant encore les liasses de billets "honnêtement" gagnées dans les salles de jeux des différents casinos.

A ce moment, une petite carte en bristol attira son regard. Posée négligemment sur la couverture de la Bible, elle semblait le narguer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Jeu 18 Aoû - 3:56

Il regardait l'état de sa chambre avec consternation. Qui avait bien pu faire ça? Un voyou? Impossible... Un voyou n'aurait jamais pu entrer dans son studio aussi facilement... Et il n'aurait pas fait que du vandalisme, il serait probablement parti avec l'argent. Dans tous les cas, l'assaillant ne semblait plus présent sur les lieux... Et il lui avait volé une de seule chose à laquelle il tenait, son colt 45 digne des années 1800. Il était un très mauvais tireur... Il pouvait lancer avec dextérité un dard, une flèche ou un couteau, en contrepartie il ne s’était jamais fait au recul que pouvait avoir un revolver, mais c'était un cadeau de son père, et il y était attaché.

Il regarda en vain autour de lui, espérant qu'il le trouverait sous un tas de vêtements ou sous le lit, mais rien. L'idée lui vint alors que peut-être l'assaillant était toujours là... Que c'était peut-être un des hommes qui l'avaient menacé et qu'il s’était armé sur place... Il se dirigera alors directement vers la boîte de cartouche pour observer à l'intérieur et les dénombrer... Il n'avait jamais ouvert cette boîte... Est-ce qu'il en manquait?

C'est à ce moment que la petite carte en bristol attira son attention. Juste adjacent à la boîte de cartouche, sur la petite bible, il s'en empara pour l'examiner. Perdant l'attention sur tout ce qui l'entourait, il se concentrait uniquement sur l'indice qu'avait intentionnellement laissé le vandale.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Jeu 18 Aoû - 10:52

Reposant la boite de cartouches dont l'examen minutieux n'avait rien donné (celle-ci était intacte et contenait toujours son compte de munitions), Lex tournait et retournait la carte en bristol entre ses doigts.

Immédiatement, une inscription au verso attira son attention. Quelques mots laconiques y étaient écrits :

3570 S Las Vegas Blvd – P.T. 29001
3:00 PM


Fouillant dans sa mémoire, le joueur passait machinalement en revue les différents casinos qu'il avait écumés pendant les six mois passés ici. Las Vegas Boulevard, c'est comme ça que les administratifs nommaient le Strip. Mais quel bâtiment pouvait bien se trouver à ce numéro ? Et pourquoi cette adresse lui semblait aussi familière ?

Faisant claquer ses doigts, Lex retint un juron. Mais bien sûr, le 3570 S abritait le lieu de ses derniers exploits, le Caesars Palace. Qu'avait-il donc pu s'y passer de si particulier ?

Pourtant, mis à part les regards dégoûtés de ses adversaires, il n'avait rien remarqué de particulier au cours de la soirée qui venait de s'écouler. Lorsqu'il avait quitté la table avec les plaques "durement" acquises, le croupier l'avait remercié lors de la remise de l'habituel pourboire des gros gagnants en fin de partie et le caissier avait échangé ces mêmes plaques contre de bonnes vieilles liasses de billets de banque sans faire le moindre commentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Ven 19 Aoû - 3:57

Il soupira longuement, observant la carte qu'il faisait tournoyer entre ces doigts. Qu'est ce que c'était que cette histoire? Était-ce un rendez-vous ou devait-il se rappeler un événement s'étant déroulé à 3:00 PM? Et si cette personne souhaitait réellement le rencontrer, pourquoi ne l'avait-elle pas simplement attendu ici ou devant la porte? Des questions qui hanteront certainement sa nuit, car il s'étendit dans son lit, en jetant son chapeau sur sa lampe de chevet.

Les yeux grand ouvert, étendu, il ne faisait que réfléchir, observant partout autour de lui le bordel que le vandale avait laissé. Il ne pourrait pas dormir, pas dans ce bordel, pas sans savoir si l'individu qui c'était infiltré était parti ou non... Et il n'osait même pas ce lever pour fouiller. C'est pour cette raison qu'il restait étendu dans son lit en examinant la carte qu'il tenait entre les doigts de tous les côtés... Peut-être qu'un indice l'échappait.

Il tournera ensuite ses yeux vers le réveil matin qui indiquait l'heure... Pourrait-il tenir sans dormir jusqu'au matin? Surement... Le plus dur ce serait de se diriger à 3:00 PM au Ceasars Palace... Et surtout, c'était gros... Où devrait-il le rejoindre? Alors qu'il réfléchissait à tout ça, il sentait déjà la fatigue le frapper. Il frottera machinalement ses yeux, aspira une grande quantité d'air avec sa bouche dans un long bâillement, et se laissait s'écraser peu à peu dans son lit défait...
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Ven 19 Aoû - 11:30

Allongé sur son lit, Lex laissait ses pensés vagabonder. Il n'avait même pas pris la peine de se déshabiller, refusant de se laisser aller au sommeil. Il s'était contenté de dégager un espace suffisant sur le matelas pour s'y vautrer, essayant de résoudre cette énigme.

Ce simple petit bout de carton recelait énormément de mystères et ne semblait pas vouloir lui livrer ses secrets. Tout cela avait un lien avec le Caesars Palace, c'était évident mais cet hôtel était immense. Comment ne pas se perdre avec aussi peu d'information ?

Bien en évidence, l'affichage numérique de son réveil indiquait l'heure.

5:11 AM et toujours pas la moindre idée. Il n'était même pas sûr que l'heure indiquée sur le bristol corresponde à un événement particulier. Ce devait être l'heure d'un rendez-vous, d'une convocation plutôt, vue la manière employée.

5:14 AM. Les minutes défilaient inexorablement. Lex sentait ses yeux s'alourdir et le sommeil le gagner. Il essayait de lutter, cherchant à découvrir quel détail lui avait échappé. Machinalement, il revoyait la structure du Caesars Palace. "P.T. 29001", cela avait forcément un sens, un sens évident en plus pour l'auteur de ces simples lignes. Ces symboles semblaient compléter l'adresse, la préciser en quelque sorte.

5:22 AM. L'esprit toujours aussi vide, le joueur poussa un soupir dégouté, fixant à nouveau le morceau de bristol. Les lettres et les chiffres se brouillaient devant ses yeux fatigués. Merde ! Mais, il y avait quoi dans ce foutu hôtel ? Que se cachait-il dans les étages de ses tours immenses ? Les Augustus Tower, Centurion Tower, Palace Tower, Roman Tower ou Forum Tower abritaient de nombreuses pièces, salles de jeux en tout genre, restaurants, boutiques, suites somptueuses ou chambres plus modestes. Un vrai labyrinthe pour qui ne savait pas s'y diriger !

5:27 AM. Lex se sentait progressivement glisser dans un sommeil comateux. Ses yeux se fermaient tout seul pendant que le bout de carton s'échappait de ses doigts pour retomber sur son torse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Mar 23 Aoû - 3:21

D'un coup, il se réveillera dans un sursaut paniqué, cherchant du regard autour de lui la carte qu'il tenait entre les doigts quelques minutes plutôt... Quelques minutes plutôt? Il lui avait paru s'être assoupi quelques instants seulement pourtant alors qu'il ne trouvait plus du tout où le bout de carton avait pu tomber, il retourna la tête vers le réveil matin. L'appareil digital indiquait 12:27 dans un vert lumineux digne des années 90.

Dans un long soupire, il se relèvera pour regarder dans le lit et situer l'endroit où son précieux contact était tombé. Soulagé, il remarquera alors le bout de carton dépassant entre les plis de tissus de ses draps déplacés par tout ses mouvements nocturnes, le ramassera et le fera claquer entre ses doigts, satisfait.


"Ça me laisse juste le temps d'aller me renseigner au kiosque d'information... Et de me diriger au rendez-vous..."

Voilà que ça recommençait, il parlait tout seul. Certain qu'avec tout ce stress ça ne ferait qu'empirer les choses... Il pensait à voix haute simplement.

Il prit donc une douche rapidement avant de se rhabiller, se saisir de son chapeau et repartir dans les rues de Las Vegas. Au contraire de sa routine de la nuit, il emprunta les rues principales, un chemin beaucoup plus rapide pour atteindre le Ceasars Palace. Il s'arrêtera comme à son habitude dans un Starbucks du coin pour se procurer un grand café sans lait et deux sucres non raffinés et saluer la caissière qui le désirait. Comment le savait-il? Chaque fois qu'elle le servait, il pouvait entendre toutes les pensées perverses de la petite à son égard... Mais, il n'avait pas pris la peine encore de l'invité quelque part...

Il reprit ensuite la route pour arriver devant les portes principales du casino... Toujours la carte entre les mains, il n'avait cessé de réfléchir au "29001 P.T.". Était-ce le numéro d'une suite? Il l’espérait profondément, car cela règlerait l’énigme assez simplement. Il gravira donc les marches une par une avant de s'infiltrer à l'intérieur et de chercher autour de lui les indications vers le kiosque d'information.

Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Mar 23 Aoû - 15:07

Tenant toujours le morceau de bristol entre les doigts, Lex passa à côté du portier en uniforme sur le perron du Caesars Palace. Pressé, il capta bien le regard effrayé de ce dernier à la vue du morceau de carton. Les pensées de l'homme était focalisées sur un sentiment de peur, peur qu'on puisse tout simplement le soupçonner d'avoir seulement vu ces trois symboles.
Pénétrant dans le grand hall, le joueur marqua un léger temps d'arrêt. Tout était encore bien calme, en ce milieu d'après-midi, bien loin de l'agitation nocturne à laquelle il était accoutumé.



Depuis sa position (Main Valet sur la carte en bas), Lex apercevait à sa gauche, le comptoir géant qui servait de réception. Un couple de touristes était en train de s'enregistrer. Au dessus du couloir, un panneau indiquait l'accès aux ascenseurs de l'Augustus Tower, symbolisé par un "A.T. ↕."



Un brouhaha, venu de la droite, attira son attention. Deux adolescents (un Asiatique accompagné d'un jeune garçon, presque un enfant) étaient en train parlementer avec un des employés. Leur présence en ces lieux semblait totalement incongrue. D'ailleurs l'employé eut vite fait de les expulser du casino, poliment mais fermement, par une porte de service, en dépit des grands gestes de protestation du plus jeune des deux.



S'approchant du kiosque, Lex avisa une carte du rez-de-chaussée indiquant les différents accès vers les étages supérieurs.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Mar 23 Aoû - 23:36

Lex s'immobilisa devant le comptoir de réception. Alors qu'il allait se renseigner à propos des inscriptions sur la carte, il se figea en observant attentivement les lettres placées derrière le couple. "A.T."... Pourquoi n'y avait-il pas pensé avant? P.T. signifiait tout simplement Palace Tower... 29001 devait être une suite située dans ce « département » du casino. Il secoua la tête et marqua un sourire satisfait. Il allait adresser la parole à la réceptionniste lorsque son attention fut attirée ailleurs.

Des gamins? Dans un casino? Il détaillait attentivement les enfants qui n'avaient absolument pas de raisons de s'être infiltrés ici... Dans un instant d'hésitation, il faillit s'adresser à l'employer qui les expulsait afin de savoir ce qu'ils faisaient là, mais il ce ravisa, l'As avait plus important à faire pour l'instant.

Il se tournera donc de nouveau vers la réceptionniste libre. Dans un fin sourire, il ce racla la gorge avant d'aller droit au but.


"Pardonnez-moi... Pouvez-vous me dire si 29.0.0.1 correspond à une suite dans le Palace Tower?

Alors qu'il lui posait la question, il montrait le bout de carton à la jeune femme. Comme si les mots n'étaient pas suffisants à ces yeux et qu'il devait lui montrer la source de son questionnement. En attendant la réponse, il regardait celle-ci de haut en bas, puis marquera un regard fixe sur son visage... Peut-être allait-il en même temps s’efforcer de lire ses pensées... Peut-être allait-elle lui cacher quelque chose... Mais pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Mer 24 Aoû - 0:12

A la vue du bristol, la réceptionniste blêmit. Tout le sang parut quitter brusquement son visage, le laissant d'une pâleur de marbre pendant qu'elle fixait Lex d'un regard qui ne cillait pas, les yeux légèrement exorbités sous l'effet de la peur.

Le télépathe captait des pensées confuses, marquées de la plus grande terreur.

*La carte des Ghjuannali. Il a la carte des Ghjuannali…*

A la question directe, la jeune femme bafouilla un instant, oubliant pour quelques secondes son professionnalisme, répondant machinalement.

"29ème étage. Ascenseurs privées sur votre droite… Je…"

Plongeant toujours dans ses pensées, Lex découvrait une nouvelle peur s'ajouter à la précédente. Visiblement, la suite 001 du 29ème et dernier étage de la Palace Tower abritait une personne crainte. Elle pensait également à deux gardes du corps, hommes des basses œuvres qu'elle connaissait sous le nom des frères Paghjelle.

Quittant la réception, le joueur se dirigea vers l'emplacement des ascenseurs de le Palace Tower, tels qu'ils étaient indiqués sur le plan. S'approchant d'eux, il vit la porte s'ouvrir et un homme d'âge mûr en sortir, l'air assez pressé, bousculant même légèrement Lex sans même s'excuser.


Alors qu'il allait entrer dans l'ascenseur, l'As s'immobilisa surpris, le regard fixé sur le panneau de commande. L'étage le plus élevé auquel il pouvait accéder portait le numéro 28.

Lançant un coup d'œil panoramique, Lex remarqua, à quelques mètres de là, deux hommes en costumes, situés de part et d'autre d'une porte métallique, qui le fixaient avec froideur mais sans provocation aucune.



Dernière édition par Le Gardien le Mer 24 Aoû - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Mer 24 Aoû - 3:31

Le joueur reste perplexe un instant... D'abord, cet étage n'était pas accessible au public, ensuite les gens craignaient l’existence de l'homme qui l'avait invité et... il avait été invité... Mais qu'était-ce que cette histoire? Était-ce un gros joueur qui rêvait de l'affronter? Où avait-on découvert son secret?

Les sourcils froncés en fixant en direction des deux gardes du corps en costume, Lex s'avança vers eux pour les aborder. Levant la carte droit devant lui pour bien la montrer aux deux individus, il laissera les mots glisser dans sa bouche comme s’il était quelqu'un de vraiment important.

"On m'attend dans la suite 001 pour 15h..."

Il brandissait encore la carte devant les gardes du corps comme si c'était l'objet le plus précieux du monde. Trop curieux à l'idée de découvrir ce qui pouvait bien se trouver sur cet étage et ce qu'étaient les Ghjuannalis. À priori, ce n’était pas une personne... mais un groupe de personnes... Enfin... Il le découvrirait bien assez tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Mer 24 Aoû - 16:39

Pas impressionnés pour deux sous, les hommes en noir laissèrent leur regard parcourir Lex de haut en bas, puis de bas en haut. Lentement, sans effort excessif. Puis, d'une voix trainante, le plus petit des deux prit la parole, s'adressant d'ailleurs à son compagnon et ignorant délibérément le joueur.

"Elwood, il a dit quoi, monsieur Julli quand on verrait le porteur de cette carte ?"

"Rien de spécial, Jake.",rétorqua son acolyte avec le même accent traînant. "Faut juste qu'on lui amène, par la peau du cul s'il le faut..."

S'écarta légèrement, le dénommé Elwood appuya sur un bouton qui ouvrit la porte de l'ascenseur et invita d'un geste de la main Lex à pénétrer dans la cabine. Puis, à sa suite, les frères Paghjelle prirent place à bord, repoussant l'As contre une des parois. A trois dans un espace aussi restreint, il n'y avait pas beaucoup de solution pour bouger.

Laissant son regard courir autour de lui, Lex remarqua deux petits logos, au-dessus du panneau de contrôle de l'ascenseur, lequel d'ailleurs ne comportait qu'un unique bouton sur lequel appuya Jake, sans dire un mot de plus.


Une sensation d'accélération, puis de freinage soudain et la cabine s'immobilisa. Les gorilles escortèrent tranquillement Lex jusqu'à une grande pièce et annoncèrent :

"Monsieur Julli. Celui qu'vous attendiez est à l'heure…"

Au fond de cette pièce, paisiblement installer derrière un bureau de ministre, se trouvait un homme d'aspect taciturne, l'air sévère qui le regardait fixement.


"Bonjour monsieur Taylor. Je suis heureux de voir que vous avez répondu à ma convocation. Avancez et asseyez-vous."

Derrière Lex, la porte se ferma tandis que les gardes du corps prenaient place, le dos appuyé contre le mur, de part et d'autre du chambranle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Mer 24 Aoû - 22:37

Lex avala sa salive en observant les deux hommes... Ils étaient costauds, et auraient surement tout le pouvoir du monde de lui éclater sa tronche s'il faisait un faux pas. En plus, il n'était pas armé, et eux l'étaient probablement. La peau du cul? Il commença à penser qu'il n'avait pas bien fait d'être venu jusqu'ici... Après tout, la personne qui avait ravagé son appartement désirait peut-être sa peau et comme il n’était pas là... Il secoua la tête pour se ressaisir, entrant dans l'ascenseur accompagné par son « escorte ».

Il avait toujours eu horreur des ascenseurs rapides. Ils partaient très rapidement et freinaient d'un coup sec... Et ce n’est pas comme s’il était à son aise avec les grosses patates en costume qui l'accompagnaient. Il tenta tout de même d'examiner les logos attentivement. L'un représentait un homme aveuglé et l'autre simplement le logo du casino... Sur le coup, il ne reconnaissait tout simplement pas le logo de gauche... Surement trop nerveux à l'idée de se faire tabasser.

Les portes s'ouvrirent et il passa le cadre pour se diriger vers l'homme qui l'interpellait. S'avança pas à pas, il glissa ses mains sur le dossier de la chaise en détaillant son nouvel interlocuteur. Il se préparait déjà à lire dans ses pensées... Le salaud ne savait pas à qui il avait affaire... Lex non plus il faut dire.


-"Je préfère rester debout merci... De toute façon, je ne resterai pas longtemps..."

Il commençait fort! Mais il se dit que c'était la meilleure façon de ne pas montrer qu'il était intimidé. Peut-être même de cette façon allait-il intimider son hôte lui même?

-"Je suis venu simplement parce que vous avez un objet qui m'appartient en votre possession... J'aimerais le ravoir...

Lex s'appuyait fortement contre le dossier de la chaise devant lui. Ses mains devenaient peu à peu moites et il tentait de le cacher en resserrant le tissu de la chaise. Il chercha des mots à ajouter et ne lui vint sur le coup que des menaces ridicules.

-"Je n'ai pas porté plainte à la police, encore vous savez..."

Ouh... Ça allait probablement faire peu à l'homme ça... Bien qu'après l'avoir dit, il se disait que non et qu'il aurait dû se taire... C'était un roi du bluff... Mais là, il s'agissait d'intimidation et ce n'était pas trop sa tasse de thé. Il prit une longue respiration en observant bien comment l'homme allait réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Jeu 25 Aoû - 14:02

Le visage de l'homme ne broncha pas devant les paroles de Lex. Tout au plus eut-il un léger sourire amusé devant les menaces voilées. Les pensées de M. Julli ne reflétaient aucune crainte, juste une très grande confiance en lui et un très fort sentiment d'impunité.

Affichant une moue désolée, l'occupant de la suite 001 fit un simple geste de la main alors que sa voix devint légèrement plus froide.

"Asseyez-vous, monsieur Taylor. Nous avons à parler."

Au même moment, Lex sentit une main se poser sur son épaule alors qu'une douleur horrible lui parcourait le corps, douleur qui ne dura qu'une fraction de seconde mais se propagea immédiatement le long de son système nerveux, irradiant chacun de ses muscles.

Encore sonné, le télépathe ne put opposer la moindre résistance à la poigne d'Elwood qui le forçait à s'assoir. Les jambes brutalement trop faibles pour le porter, il se laissa tomber sur la chaise.

Hochant légèrement la tête pour marquer son approbation, son vis-à-vis fixa Lex de ses yeux durs, alors que le gorille relâchait son étreinte et reprenait nonchalamment sa place le long de la porte.

"Voilà qui est mieux… Voyez-vous, monsieur Taylor, cela fait quelques temps que nous vous observons. Une telle chance aux jeux, surtout au poker, est inhabituelle."

Plissant les yeux, l'homme semblait s'amuser beaucoup mais d'un amusement un peu sadique. Il jouait au chat et à la souris avec l'As et savait pertinemment qui était le matou et qui était le rongeur dans ce petit jeu.

"Alors, monsieur Taylor, vous allez nous expliquer votre truc. Ce qui fait que vous n'êtes jamais reparti bredouille d'une table de jeu. Tant que vous écumiez la concurrence, cela m'indifférait totalement mais la nuit dernière, vous avez commis l'erreur de venir chez moi. Vous comprenez bien que je ne peux pas tolérer passer pour un faible dans notre milieu. Ma crédibilité en pâtirait forcément, et ça, je ne peux pas le tolérer."

Les pensées de Mark Julli reflétait exactement ce qu'il disait. Tout au plus, Lex crut discerner une légère crainte envers des "supérieurs" auquel cet homme devait, parfois, rendre quelques comptes.

"Donc, monsieur Taylor, j'ai un marché à vous proposer, un petit travail à vous confier. Une fois ce "service" rendu, vous serez libre de disparaître et serez tranquille, tant que vous m'empiéterez pas sur mes intérêts ou ceux de mes associés. Bien sûr, vous êtes libre de refuser cet arrangement… Dans ce cas, il vous faudrait également disparaître…"

Ouvrant un tiroir, l'homme en sortit un vieux révolver que Lex reconnut aussitôt. Il s'agissait de son vieux Peacermaker, l'arme que son père lui avait donnée.

"A la fin de notre entretien, vous pourrez reprendre votre jouet. Vous en délester temporairement, n'était qu'une simple mesure de précaution de notre part."

Reportant ses yeux froids sur le télépathe, Mark Julli demanda.

"Alors, monsieur Taylor. Expliquez-moi les raisons de votre chance insolente. Et faites-moi part de votre décision."

Dans son dos, Lex sentait toujours la présence menaçante des deux hommes de main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Jeu 25 Aoû - 21:31

Le joueur serra les dents lors qu'il sentit la lourde main venir écraser son épaule pour le forcer à s'asseoir sur la chaise. Il était généralement tolérant à la douleur, mais n'empêche qu'il y avait des limites et qu'il était relativement loin d'avoir la taille des deux colosses. Il tenta alors de cacher la grimace alors que la douleur s'effaçait en parcourant tous les muscles de son bras. Le voici maintenant assis et il leva le regard vers l'homme devant lui en écoutant bien ce qu'il avait à lui dire.

Il commençait quand même à avoir une certaine habitude de ses accusations et se cala confortablement dans le siège où il était obligé d'installer, glissant ses mains de chaque côté contre les accoudoires.


-"Hmmm... Il n'y a pas de trucs ou de techniques, vous savez... Tout ça vient du talent et de la capacité à analyser. C'est exactement comme si vous demandiez à un champion de Baseball pourquoi il fait des coups de circuit à tout les coups... Il s’est entraîné et il a une technique... Moi, je peux déjouer n'importe quel bluff...

L'homme, qui semblait être à ses yeux le propriétaire du casino, avait tenté de le prendre à un jeu où il était le plus fort... Lex était un bluffeur hors pair et il lui serait assez facile de finir par le convaincre avec le temps... Si bien sûr il n'était pas déjà borné d'avance. Placé dans son terrain, l'As pris en assurance en se callant plus confortablement dans la chaise, croisant les bras.

-"Bien sûr, vous doutez... Et vous dites que c'est impossible, mais si vous le désirez nous pouvons jouer une partie M. Julli... Vous, moi et vos gorilles et vous verrez que je ne triche pas...

Il regretta aussitôt ses paroles... Pas tant le fait qu'il ne les avait pas bien dites où qu'il eût peur de quoi que ce soit à l'idée de se faire prendre... Mais peut-être n'aurait-il pas dû traiter les deux colosses de gorilles... Ils allaient sûrement l'escorter à la fin de l'entretien et ne se gêneraient probablement pas pour lui accorder une petite vengeance. Dans tous les cas, Lex restait de glace face à son interlocuteur, ne dévoilant aucune faiblesse, aucune peur. Il semblait tout simplement sûr de ce qu'il disait et ça faisait la force des paroles.

-"Mais bon, puisque je suis ici... Je peux toujours écouter votre offre exacte?

Ses bras croisés, et bien serrés étaient un signe assez précurseur de son idée face à cette offre... Il est totalement fermé. Mais qui sait peut-être sous-estimait-il le genre d'offre que pourrait lui faire son interlocuteur... Dans tous les cas, il se doutait que ça n'allait sûrement pas être à son avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Ven 26 Aoû - 15:55

Mark Julli affichait toujours le même calme, empreint d'assurance et de confiance en lui. Seul un léger plissement au niveau de l'œil trahissait un léger amusement devant l'aplomb affiché par Lex. Visiblement, l'As croyait être en pleine partie de poker, où il pouvait bluffer son adversaire. Sauf qu'à ce petit jeu, il risquait de se brûler les ailes.

L'homme assis en face de lui n'était pas en train de jouer, juste d'énoncer des faits calmement. Les cartes qu'il avait en main étaient gagnantes, donc aucun bluff n'était nécessaire pour abattre son jeu.

Tout au plus, l'attitude dégagée de Lex avait-elle pu frustrer un homme habitué à voir tout le monde trembler devant lui. Mais, si cela avait été le cas, nul indice ne transparut pour confirmer ou infirmer cette hypothèse.

Gardant son regard noir rivé sur les yeux du télépathe, Mark Julli se tut quelques secondes. Puis, d'une voix froide, il expliqua le marché. Enfin, marché tout relatif d'ailleurs car l'alternative était mince.

"Monsieur Taylor, j'aimerais que vous fassiez pour moi quelque chose. Oh, rien de plus que ce en quoi vous excellez… Juste que vous participiez à une partie de poker, en mon nom. Et que vous la gagniez, cela va sans dire."

Ce qui pouvait passer pour un sourire amusé apparut brièvement sur les lèvres de l'homme.

"Peu importe les moyens utilisés, mais une défaite de votre part est totalement à exclure. Après cela, vous serez libre de partir."

Sans hausser particulièrement la voix, Mark Julli conclut :

"Alors, monsieur Taylor, votre réponse ?"

[HRP]Indique-moi quand tu utilises ton pouvoir ou pas, et ce que tu fais avec. En l'absence de barème, nous allons rester prudents sur tes possibilités exactes. A toi après de répartir tes points de façons à avoir pu faire ce que tu décris.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Ven 26 Aoû - 17:11

Les sourcils de Lex se froncèrent en observant l'homme qui se trouvait devant lui. Était-il sérieux? Depuis le départ, il ce doutait bien que la proposition allait tourner autour d'une demande du genre, mais pourquoi? Un homme de son calibre avait-il vraiment besoin d'utiliser un de ses « clients » pour obtenir plus d'argent.?

Il prit un court instant pour réfléchir... Pas que l'offre demandait réflexion puisque de toute façon il avait le choix entre oui et oui... Mais surtout parce qu'il ne savait pas trop quoi répondre sur le coup.


-"Je ne vous cacherai pas que je m'y attendais, mais que je suis tout de même surpris..."

Il retournait la question encore et encore dans sa tête... Et la curiosité le rongeait. Il n'allait quand même pas jouer une partie de Poker, comme ça pour quelqu'un d'autre sans savoir pourquoi.

-"Avant de jouer cette partie, je dois savoir de quoi il en retourne et pourquoi je dois le faire... A priori, cette partie doit être très importante pour vous puisque vous avez d'abord choisi la force à la diplomacie."

Le télépathe glissait ses yeux assez fixement dans le regard de son interlocuteur, il allait lire ses pensées pour en apprendre plus sur la question qu'il venait de poser. Si Mark Julli choisissait de lui mentir ou de lui cacher la vérité, il le saurait au moins à travers ses pensées.

-"Vous savez déjà que je vais le faire, puisque de toute façon j'ai le choix entre Oui ou de nouvelles bottes en ciment... N'est-ce pas? "

Il disait le tout avec un calme exemplaire, comme s’il avait déjà envisagé qu'il fût dans de beaux draps et que sa seule façon de s'en sortir était de coopérer.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Ven 26 Aoû - 23:57

Le regard de Mark Julli se durcit encore. Visiblement, c'était un homme habitué à commander et qui n'appréciait pas trop les discussions inutiles. Quel besoin de toujours vouloir tout savoir sur tout ? De toute façon, ça ne changerait rien au résultat final.

Il se pencha légèrement en avant et répliqua un peu sèchement peut-être :

"Contentez-vous de savoir que vous ne jouerez pas pour de l'argent. L'enjeu de cette partie est un objet que nous tenons à récupérer."

L'homme était sincère dans ses propos et ne cherchait pas à mentir. Lui, ou plutôt le groupe auquel il appartenait, tenait à mettre la main sur quelque chose d'important. Le nom de Ghjuannali apparaissait constamment dans ses pensées, s'affichant comme étant ce fameux groupe, symbolisé par la tête dont le logo ornait l'ascenseur privé.
Mark Julli essayait également vainement de dissimuler la nature de l'objet convoité. Sans qu'il en prenne réellement conscience, il pensa à cet objet et son image se forma dans son esprit.

Spoiler:
 

"Vous disposerez d'une somme fictive en jeton et le dernier joueur encore en course remportera la mise à la fin de la partie. Faites en sorte que ce soit vous. J'en serais désolé sinon…"

Les pensées de Mark Julli confirmaient ses dernières paroles. Un échec entrainerait la disparition pure et simple du télépathe. Les fondations de ces grands hôtels contiennent quelques inopportuns dont il a fallu se débarrasser de façon discrète. Et quoi de mieux pour oublier un gêneur que de le laisser dormir quelques dizaines d'années dans une bonne épaisseur de béton ?

Brusquement, le propriétaire du casino se leva, marquant pas là la fin de l'entretien.

"Les frères Paghjelle vont vous accompagner sur l'emplacement où doit se dérouler cette partie. Je compte sur votre discrétion bien entendu… Un accident est si vite arrivé…"

Là encore, les pensées de Mark Julli étaient limpides. Quelle que soit l'issue de la partie, le sort de Lex était scellé. Son "escorte" avait des consignes très claires. Un chantier était en préparation et les fondations devaient être coulées le lendemain à la première heure.

[HRP]Pense à répartir tes 7 points dans la partie "évolution" de ta feuille de personnage.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Sam 27 Aoû - 19:54

Le joueur soupirait longuement. Il commençait vraiment à détester la situation dans laquelle il s’était glissé. Gagner ou perdre une partie n'était pas nécessairement facile, il y avait toujours une certaine part de chance... Finir avec le plus de jetons, ça c'était de son ressors... Par contre, il lui semblait que le stress l'envahissait déjà... C'était gagner ou mourir... Il n'y avait absolument pas de deuxième alternative... Il avait toujours joué pour jouer, sans trop avoir peur de perdre, et il avait été chanceux puisqu'il ne perdait jamais... Du moins, il ne repartait jamais dans le négatif chez lui.

Lex se relèvera donc en suivant toujours le regard de son nouveau patron, puis glissera les yeux sur ceux qu'il avait appelés « Les Frères Paghjelle » avant de retourner vers Mark Julli.


-"Je suppose que c'est tout donc... Je vous ramènerai ce que vous voulez, ne vous en faites pas avec ça... Mais après, je ne veux plus avoir affaire à vous. Pas question de réaliser d'autres contrats du genre."

Comme si de l'avertir changeait quelque chose. Si le patron le demandait, il serait surement à nouveau obligé... Après avoir remporté ce match de Poker, il lui faudrait disparaitre, ce serait probablement mieux pour lui.

Il se tournera vers les deux colosses, s'avançant pas à pas vers l'ascenseur en leur faisant un signe de tête comme quoi il avait terminé.


-"Et faites attention à mon jouet en attendant... J'y tiens."
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Dim 28 Aoû - 0:59

"Monsieur Taylor…"

Au moment où Lex, sur une dernière fanfaronnade s'apprêtait à quitter le bureau, la voix sèche de Mark Julli s'arrêta net.

"N'oubliez pas votre jouet justement. Nous n'en avons pas usage, entre gentlemen…"

Un léger sourire aux lèvres, l'homme fit le tour du bureau et tendit à l'As son révolver, barillet vide incliné sur le côté. Laissant le télépathe empocher son arme, Mark Julli retourna s'asseoir. Saisissant un livre de compte assez épais, il l'ouvrit et commença à le parcourir, se désintéressant complètement de ce qui se passait devant lui.

Avec un petit toussotement, Jake Paghjelle rappela Lex à l'ordre. Il était vraiment temps de quitter la pièce. Après une brève, trop brève peut-être, descente avec l'ascenseur, les trois hommes se retrouvèrent dans le hall du casino.

Gagnant le parking, à l'arrière, ils rejoignirent la voiture des frères Paghjelle. A sa vue, Lex marqua un temps d'arrêt. Depuis quand des malfrats se baladaient-ils dans une telle voiture ? Impatient, Elwood le projeta à l'intérieur tandis que Jake se glissait derrière le volant.


Après une courte ballade, ils arrivèrent dans un endroit discret, un peu en périphérie de la ville. Ils semblaient se trouver dans une des zones industrielles où, passée une certaines heures, plus personne ne venait. Pourtant, il n'était pas particulièrement tard, à peine quatre heures de l'après-midi mais la luminosité commençait déjà à décroître. Après un dérapage impressionnant, le véhicule s'immobilisa près d'un vieil entrepôt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Mar 30 Aoû - 0:35

Il faut croire que Lex n'avait pas d'autres choix que de suivre vu la façon avec laquelle il avait été projeté dans la voiture étrange pour des « mafieux ». Était-ce une voiture de police avec l'étoile sur le côté? On dirait une vieille voiture de shérif... C'était vraiment d'une étrangeté cette histoire... Et c'était sans compter le fait de devoir gagner une partie de Poker pour un livre.

Alors que la voiture s'immobilisait, le joueur détaillait l'endroit avec curiosité. Il s'attendait quand même à une sorte d'endroit chic où se réunissaient des hommes d'affaires très importants et désireux d'obtenir des objets de collection grâce au fruit du talent et du hasard... Mais là ça n'avait rien à voir... C'était un entrepôt de basse ville.

Puisque les frères "crétinos" sortaient surement, il les suivit, sans un mot, aucun, il se fit soudainement discret en se laissant guider vers l'endroit mystérieux. Que pouvait-il faire d'autre? Fuir en courant? Il y avait pensé... Les deux gros lards, qui servaient de garde du corps à M. l'important, ne courraient surement pas assez rapidement pour le rattraper, mais la pire période serait ensuite de disparaitre...

Puis bon... Gagner une partie de Poker c'était un jeu d'enfant pour lui... Autant coopérer non?

Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Mar 30 Aoû - 19:51

En dépit de leur air lourdaud, les deux Paghjelle exerçaient une surveillance poussée de leur "invité", lui offrant peu de marge de manœuvre pour esquisser le moindre geste suspect. Gardant une attitude neutre mais ferme, ils ne faisaient marque d'aucune brutalité excessive, se contentant de montrer leur force pour ne pas avoir à s'en servir.

Alors qu'ils s'approchaient de l'entrepôt, deux silhouettes surgirent dans l'ombre, près de la porte. Après une fraction de seconde, ces ombres disparurent sans le moindre bruit, faisant presque douter Lex d'avoir vu quelque chose.

Encadrant toujours le télépathe, les hommes en noirs pénétrèrent dans le hangar dont l'aspect extérieur pouvait laisser présager le pire. Une fois à l'intérieur, accueillis par un brouhaha sourd, signe d'une activité intense. Les trois visiteurs marquèrent un temps d'arrêt, le temps aux gardes du corps de jauger la situation à la recherche d'un danger quelconque.
L'As put observer leur manège. Tout dans leur attitude trahissait des professionnels, habitués à ce genre de situation. Ils balayaient du regard, lentement et systématique chaque recoin de cette salle immense, transformée en ce qui ressemblait bien à un tripot clandestin.


Devant eux, de nombreuses tables de jeux étaient dressées, chacune d'entre elles abritant son lot de joueurs fiévreux. Au fond de l'entrepôt, dans un espace délimité par des paravents, trois hommes étaient en train d'installer une nouvelle table.

Rassuré, Jake se tourna vers Lex et, de sa voix trainante, daigna lui fournir quelques indications.

"Votre partie aura lieu à cette table, là-bas, une fois que les habitués seront partis. Vos adversaires ne devraient plus tarder…"

Avec le même accent nonchalant, Elwood surenchérit.

"J'espèce que vous êtes au mieux de votre forme ce soir. N'oubliez pas que vous êtes en mission pour le Seigneur. Ne nous décevez pas."

Faisant signe au télépathe de le suivre, il le guida jusqu'à un comptoir derrière lequel trônait un Asiatique.


"Sers à boire à ce monsieur qui représentera les intérêts de M. Julli aujourd'hui…"

Le nom sembla faire office de sésame sur le barman qui s'empressa aussitôt dans une attitude plutôt obséquieuse.

"Certainement M. Paghjelle, tout de suite… Que désirez-vous boire ?", acheva-t-il à l'attention de Lex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   Jeu 1 Sep - 23:44

Lex analysait tout ce qui se trouvait autour de lui. Table après table, il lui semblait que cet endroit était digne d'un casino... Et ça en était probablement un, mais clandestin. Il avait déjà vaguement entendu parler de ce genre d'endroit peu fréquentable, et on lui avait toujours conseillé de s'en tenir loin.

Il fut guidé jusqu'à la table où il jouerait, et bien évidemment, il était le premier arrivé. C'était le genre de choses qui l’énervait. Il n'attendait pas les joueurs! Les joueurs l'attendaient, c'était la façon de fonctionner habituelle... Il fallait se faire désirer et enrager les joueurs de son retard...

Le télépathe adressa un sourire à l'asiatique qui l'accueille, fronçant légèrement les sourcils aux paroles d'Elwood derrière lui. « Pour le seigneur »? Vraiment, ce M. Julli ne se prenait pas pour un deux de piques... L'analogie avec les cartes le fit presque rire... En tout cas, les deux gorilles étaient certainement les Jokers... Bon assez sourit bêtement, il adressa directement la parole à ce qui semblait être l'hôte de la table qui lui offrait à boire.


-"Un rhum épicé sec... Ça signifie sans glace si jamais... Et un grand verre d'eau glacé."

Lex reprit son air sérieux. Après tout, il représentait le seigneur non? Il lui fallait déjà entrer dans la peau de son personnage de joueur. La peau d'un gagnant! Il tira une chaise le plus prêt du bout de la table et s'y installa. Sans enlever son manteau, il glissa sa main dans une de ses poches intérieures pour glisser son chapeler d'or blanc sur la table... Une superstition que lui avait inculquée sa mère et un excellent moyen de bluff pour faire semblant que l'on a recours au vrai seigneur lorsqu'on a de "mauvaises cartes".

-"Les autres arriveront bientôt? Je n'ai pas envie de passer toute la journée ici..."

L'un des frères Paghjelle avait beau lui avoir donné un « barème de temps », il lui semblait que ce serait une éternité à attendre que tous les habitués autour de lui quittent, avant de débuter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}   

Revenir en haut Aller en bas
 
01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» La realite des enfants des rues, article du Sun-Sentinel
» Garage des rues : véritable casse-tête !
» Un rp avec un gamin des rues ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Terre 616 :: Amérique-
Sauter vers: