Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Ven 5 Aoû - 15:08

Au milieu de cette salle séparée du réfectoire par un grand drap décoré du drapeau jamaïcain trônait un impressionnant téléviseur dernier cri, qu'il était peu probable de trouver dans une déchetterie. Un lecteur vidéo et plusieurs consoles de jeu, certaines très anciennes, y étaient branchées ; les câbles électriques étant tous emmêlés les uns aux autres.

Trois canapés étaient installés en U face à l'écran, de gros coussins posés à même le sol offrant un choix dans l'installation. Une table longue enserrée par deux bancs occupait l'autre côté de la pièce. Une mallette de jetons ouverte et un jeu de carte indiquait une partie de Poker ayant récemment eu lieu.

Wasp était allongée dans le canapé central, la tête reposant sur sa main gauche, un sachet de chips à portée de bras.


Elle regardait une série policière assez populaire, Pop Cops, montrant un officier de police forcé de faire équipe avec une chanteuse de R'n'B pour résoudre des crimes dans l'agglomération de Los Angeles.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Ven 5 Aoû - 19:17

La petite mutante était en pleine introspection spirituelle, morale et apolitique. Prendre une douche dans un égout, est-ce sain et est-ce que l'on peut se sentir propre? Une partie de son cerveau, celle qui était branché sur l'égo, la frime et l'insupportabilité hurlaient à la mort et se bouchaient le nez. Le reste, assommé par la crève, guidait l'organisme vers le premier objet de forme allongé et vierge de purulence. Que le dieu Pognon soit loué, son nez était atrocement bouché. Elle n'avait donc qu'à mettre son imagination en congé forcé pour l'empêcher de se rendre compte de l'endroit où elle se trouvait.

Errant un peu dans les parties autorisées aux élèves du Old School, elle finit par tomber sur un coin bizarrement civilisé. Il y avait même une télé qui semblait plus jeune qu'elle, c'est dire. La féline plissa les yeux. Beaucoup plus jeune oui. A peu près aussi vieille qu'une période de probité d'un homme politique. Habillée de sa tenue de petite fille modèle, c'est à dire une longue robe bleu marine et une veste grise, Janet détonnait un peu dans le décor. Surtout avec la serviette vert fluo entourant sa chevelure trempée.

Il y avait un programme à la télé. Il ne fallu que quelques secondes pour reconnaître une de ces séries conçues par les américains pour dominer le monde en rendant précocement sénile les populations de la planète. Pas besoin de réfléchir. Tant mieux vu son état. Il y avait déjà une... heu... spectatrice. Une Morlock pur jus. Elle n'insista pas sur le physique de la jeune femme : Janet avait un regard bovin en ce moment, si amorphe que les miroirs lui meuglent dessus. Retirant ses souliers cirés avec des précautions bien ridicules, Janet alla s'étendre sur un des canapés, la tête orientée vers l'autre occupante de la pièce même si elle regardait aussi la télé. Elle ne voulait pas se trouver du côté de ses pieds, vieux réflexe félin mal maitrisé.

C'était les pires vacances de son existence. Et le score allait être difficile à battre.
Revenir en haut Aller en bas
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Sam 6 Aoû - 11:17

Déboulant dans la pièce comme rock star sous amphét, simulant une danse digne d’une fane en furie de premier rang, les yeux fermer, des gestes étrangement souples pour une personne de cette taille, la géante portait un casque audio sur les oreilles et semblait sous la transe musicale du morceau qu’elle écoutait. Elle était habillée avec les habits confectionnés le jour d’avant avec la mutante insecte, un bandeau top vert entourait ça poitrine, une longue jupe échancrée de la même couleur et une ceinture de couleur noir qui lui faisait deux fois le tour. Elle fit un grand mouvement circulaire avec son doigt pointant les personnes présente dans la pièce et ouvrit les yeux.

"Hey Wasp, t’as de trop bons morceaux…" Remarquant la présence de la féline elle se reprit. "Hey Chanet ! T’as réussi à venir ? " Elle s’approcha de la jeune fille et pausa le casque sur la table basse devant Wasp. "Oula t’as pas bonne mine, t’as du choper la crève. " Voyant son linge autour de ses cheveux, Mbarou prit un air interrogateur. "J’croyais que les chats n’aiment pas l’eau, tu ne te lave pas avec ta langue ? " La question était d’une stupidité énorme, Janet était humaine avant d’être un chat, mais l’asperge ne semblait pas encore avoir allumé son cerveau. "S’tu veux, j’peux t’sécher en deux secondes, serait dommage que tu prennes encore plus froid. " Elle pointa son bras en direction de la petite fille et souffla doucement avec son pouvoir un vent légèrement chaut et sec.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Sam 6 Aoû - 14:40

L'africaine la moins noire de la planète venait de débarquer dans la pièce en ondulant comme un serpent. Cette fille était un mystère ambulant pour la petite américano-egyptienne : Elle n'avait rien, ne voulait rien et était toujours contente alors qu'elle trainait comme boulet une mutation des plus disgracieuses. Une espèce de Luz sans les arômes naturels inclus dans le paquet-cadeau. Ce coup-çi, elle savourait de la musique. Pourtant elle ne se rappelait pas avoir déboursé de l'argent pour un lecteur de musique portable? La réponse vint plus tard sans qu'elle n'ai eu le temps de poser la question : miss chips qui se lavait le cerveau au programme made in bannière étoilée lui avait prêté son matériel de torture auditive. Malheureusement, Mbarou se sentit obligée d'engager la conversation avec elle et c'était trop tard pour faire semblant de dormir.

"Oui... J'ai reçu le message de miss Donowho. Vu que j'ai passé une bonne partie de la journée et de la nuit à tourner dans les environs j'ai dû prendre froid..."

Dans son échelle sociale à multiples dimensions, elle avait du mal à voir Mbarou autrement que tout en bas. Une esclave fière de l'être. Et qui en redemande. Mais, d'un autre côté, après l'avoir vu se fritter avec les Papounets aux Fondements Profonds il fallait admettre qu'elle avait un quelque chose de guerrière Moyen-ageuse pas piqué des vers. Elle serait née à une autre époque, elle aurait mené des troupes innombrables vers la victoire. Et les hommes l'auraient suivie avec plaisir, sans qu'elle les menace.

Dommage que son cerveau baignait temporairement dans une mélasse chimique venant des différents médicaments qu'elle prenait en ce moment. Si il en aurait été autrement, elle aurait un peu réfléchi. Là, elle pouvait juste grogner un peu.

"Les chats sont des animaux propres. La seule différence c'est que je sait tourner les boutons et me servir de shampoing. Ça s'arrête là. Je vais pas me mettre à uriner dans les coins pour marquer mon territoire... Il y a Grégory pour ça."

Bizarrement, elle n'arrivait pas à se sentir à l'aise en restant dans la même pièce que le jeune homme. Une envie folle de lui crever les yeux peut-être? Elle poussa un long soupir de plaisir quand le vent chaud la balaya. De la chaleur... Il y avait longtemps tiens... Janet se redressa lentement et retira la serviette et sa veste.

"Je suis pas contre... N'en parle pas aux autres ou tu auras le poste de sèche-cheveux familial..."

Se laissant balayer par le vent chaud, les longs cheveux noirs flottant au gré des courants aériens, Janet fermait les yeux. Pour un peu, ça lui rappelait... L'Afrique. Le vent du désert. Les ruines plusieurs fois millénaires. Elle cligna des yeux pour se reprendre. Encore un peu et elle souriait, il fallait quand même éviter ça. On ne montre pas ses émotions en public. Ce n'est pas digne d'une lady. Elle se tourna vers la mutante insectoïde.

"Désolée de profiter de votre hospitalité mais ça ne durera pas. Je vous doit un service à mon tour maintenant. Ce sera un service parce que avec le Old School j'ai perdu presque tout l'argent que j'avait... C'était atro... at... aaaahhh!"

Janet éternua. Et tout le corps suivit le mouvement, en une agitation qui donnait l'impression qu'elle éternuait de tout son corps. Instinctivement, elle avait pris une forme féline et c'était un sympathique puma qui trônait à présent sur le canapé. Elle souleva la patte antérieure droite et regarda l'extrémité velue et griffue. Le puma poussa un long miaulement qui tenait du soupir tout en secouant la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Dim 7 Aoû - 1:03

Mbarou avait eu le malheur d'entrer à un moment critique de l'épisode - ou tout du moins, à un moment qui captivait Wasp. La Morlock tendit un bras dans sa direction pour lui dire de patienter, et garda les yeux rivés sur la télé où Warren était une fois de plus en train de ne pas oser déclarer son amour à Tracy.

Elle secoua la tête à la fin de la scène.

- Mais ça crève les yeux qu'ils sont faits l'un pour l'autre...c'est les seuls à pas s'en apercevoir ! C'est dingue, ça !


Une fois les scénaristes et leur UST maudits, elle se tourna vers Mbarou.

- Je sais, et encore, y'a pas le dernier album de Misterrible. Je sais pas comment ce gars peut rapper aussi vite. Peut-être que c'est un mutant ?


La série n'était pas terminée, mais Wasp semblait prêter une attention très secondaire à la résolution de l'intrigue. Elle s'était assise sur le canapé, les bras étendus sur le dossier, et posa ses yeux jaunes sur Janet.

- ...A tes souhaits. Wow. Fais gaffe aux poils, c'est moi qui suis de corvée de ménage cette semaine. Faut bien se filer des coups de main, entre nous. Hidden dit que vous l'avez bien mérité, à vous mêler des affaires des fous de Washington...


La femme-insecte n'ajouta rien, laissant dans le flou son avis personnel sur la question.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Dim 7 Aoû - 13:42

Insecte, mammifère et reptile, la pièce était drôlement hétéroclite se disait le spécimen bleu. En tout cas, le scientifique qui essayera de classer les mutants par ordre logique, bouffera plus d'aspirine que de burger.

La séance de séchage semblait plaire à la féline, qui avait chopé une bonne crève vu ça transformation brutal après avoir éternué. La remarque de Wasp fit sourire la dragonne, malheureusement pour la Chanet, elle était à elle seule, même si non transformée, bien plus velue que les hybrides de la pièce.

"Ne tant fait pas Wasp, avec mon pouvoir j'peux non seulement servir de sèche poile, mais aussi de souffleuse à défaut d'être un aspirateur. Wawahaha!"

Elle se retourna vers le puma avec son grand sourire habituel qui ne présageait rien de bon.

"Chanet, j'crois qu'il va falloir utiliser les grand moyen pour ton cas... Finit la médecine douce."

Grâce à cette transformation, la géante ne risquait plus de déshabiller involontairement la petite fille. Elle pointa ses deux bras dans ça direction et envoya un souffle bien plus violant qu'avant et juste assez froid pour ne pas que la pièce sente le poile roussit. Si elle n'était pas soigner après ceci, c'est qu'il fallait l’euthanasier. Espérons que les poile de la fillette soit bien accroché, sinon elle risquait d'être corvée ménage la bourinne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Dim 7 Aoû - 16:37

La morlock surpris un peu Janet. En fait, plus précisément, elle se discrédita à une vitesse météoritique avec son intervention concernant le programme télé : Elle était à fond dedans et semblait rentrer dans la catégorie de ces personnes qui mettent des posters sur leurs murs. Jameson n'a jamais compris l'intérêt de mettre des posters sur les murs, à moins que ce soit pour boucher des trous. Encore une fois, une phrase bien sentie du genre "les contraires ne s'attirent pas tous. Ç donne même souvent des envies de meurtre" se programmait dans son cerveau mais fut rapidement engluée par la crève.

Pas la force de se lancer dans un débat sur la nécessite de passer au pal la totalité des scénaristes d'hollywood.

La suite de la conversation passa à quelques années lumières du champ lexical de la snob. Rapper? Elles sont en pâmoison devant une espèce de cuisinier dont le principal talent était de réduire des légumes à l'état de fin copeaux? Miss Jameson avait longtemps grandi dans une bulle où l'on avait surtout à se plaindre du manque d'efficacité des employés. Pas besoin d'écouter des chansons hurlant le mal-être de la classe sociale inférieure quand on est celui qui marche sur les doigts qui tentent de rester accrochés à la planche du salut. Puis Mbarou passa à la vitesse supérieure. Au sens propre.

Elle avait la désagréable impression que sa langue essayait de trouver un passage vers la gorge et que ses yeux voulaient voir l'arrière de son crâne. Cela ne dura que quelques instants, juste le temps qu'il fallut à Janet pour prendre une forme féline plus petite, plus légère et malheureusement moins adhérente aux canapés. Elle passa par-dessus bord et bascula derrière le canapé.

La jeune mutante n'avait rien d'une combattante capable d'échafauder un plan en un dixième de secondes et de faire face à toutes les situations. Elle était juste assez lucide sur les capacités offensives d'un chat et comptait beaucoup sur la naïveté des personnes qui, tous, semblaient sous-estimer l'aspect particulièrement retors de la psychée féline. Une fois hors de vue, elle couru donc avec tout le silence et la vitesse dont était capable un chat qui pistait la police ces dernières vingt quatre heures pour réapparaître juste derrière Mbarou, reprenant la forme d'un puma au poil particulièrement hérissé, aux babines retroussées et au regard aussi aimable qu'un inspecteur du fisc vu par un judas.

Elle accompagna son arrivée quelques centimètres derrière l'africaine d'un lent et long grondement sourd et grave. N'importe quel vétérinaire sérieux saurait que c'est parce que l'animal en question était grippé et avait le nez bien pris, mais ça n'avait plus aucune commune mesure avec ce qu'elle faisait sous forme de petit chaton.

Derrière la vue troublée, le nez enflammé et la gorge enrouée se trouvait une colère aussi aiguë qu'un siège de fakir. Mbarou avait osée se payer sa tête! Sous cette forme, elle ne pouvait pas lui parler mais la menace grondante accompagnée du set de coutellerie buccal était aussi efficace qu'une présentation powerpoint pour exprimer la colère.
Revenir en haut Aller en bas
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Dim 7 Aoû - 21:42

"How, how, je me rend, je me rend petite sœur féline..." Dit la géante en levant les bras et en se retournant toute souriante. "héhéhé, c'était un remède de Chamade Africain. Vent chaud soignent le museau, chez nous on dit, j'pensais qu'sa pourrait déboucher ton mus... nez, héhéhé." Même si elle était de couleur bleu, son rire ne trahissait pas ses origines, typiquement Africain, joyeux, sincère et un peu moqueur. Elle s'assit sur le fauteuil avec le bras toujours en l'air et son grand rire. "Ah non c'est pas bon d'énervée Janet, j'te jure Wasp! Si t'aurais vu comment à la chirurgié l'un de ces pépères fondateurs, t'aurais pas envie de l'énervée." La mutante baissa les bras, prit un sourire plus doux et un regard interrogateur. "D’ailleurs t'as progressé non? Tu pouvais déjà te transformer en puma avant-hier?" L’africaine pensait bien que non, autrement elle l'aurait surement utilisé contre les pères fondateurs. Mais ça permettait de changer de sujet et de flattée la féline. Les chats n'aiment pas qu'on se moque d'eux, mais ils aiment les flatteries, elle espérait ainsi éviter que la vicieuse petite bête s'en prenne à ça nouvelle robe.

Puis elle frappa sèchement dans le dos de la guêpe. "Et toi arrête de regarder ses "Aremiconeries" Elle prononça se mot en français. "T'es déjà assez ramollie du cerveau, pas besoin d’insister plus..." Elle se mit en position de défense car elle savait qu'elle risquait de se prendre un coup de coussin, puis, elle recommença à rire. Ce mettre tout le monde à dos dans la pièce, n’était pas une très bonne idée, mais ça avait le mérite d’être drôle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Lun 8 Aoû - 18:24

L'heure étant à la pause publicité, Wasp tourna son regard un rien blasé vers le remue-ménage des deux jeunes mutantes. Elle se redressa uniquement pour vérifier que Janet était toujours vivante derrière son canapé, mais la féline avait déjà déguerpi, et la femme-insecte se contenta d'un petit rire qui, comme sa voix, semblait affligé d'un permanent écho grave.

- Tu partiras pas d'ici avant de l'avoir passé, l'aspirateur.


Elle était en train de se servir une généreuse poignée de chips lorsqu'elle se fit traiter de cerveau ramolli par Mbarou. Wasp donna l'impression d'avaler de travers, et toussa à plusieurs reprises avant de reprendre contenance. Elle fixa la géante durant plusieurs secondes, une sournoiserie non dissimulée dans ses prunelles.

- Tu dors encore ici ce soir, non ? Ce serait tellement dommage qu'un essaim de guêpes décide de partager ta couche...


Quelques secondes de silence sérieux plus tard, elle pouffa à son tour.

- Mais t'as raison pour le coup. C'est stupide, je regarde juste parce que j'ai pas mieux à faire. T'as écorché un Père Fondateur ?
Elle regardait Janet non sans une pointe de surprise. Et t'es encore vivante ? Le sifflement d'appréciation qu'elle émit n'avait, lui, pas d'écho.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Lun 8 Aoû - 22:15

Mbarou mit rapidement les pouces. Tant mieux, Janet ne savait pas trop ce qu'elle aurait fait si la géante avait insisté dans son délire. Lui mordre le derrière? Il y a des extrémités auxquelles une jeune fille bien élevée n'arrivait jamais. Bon, on pouvait difficilement dire que l'éducation de ses parents avait eu une prise sur elle, mais tout de même...

Un remède? Du coup, le gros chat cessa de feuler et pencha la tête de côté. Elle n'avait jamais entendu parler de cette histoire de vent chaud. Ayant vécu la majorité de sa vie dans des pays dont l'hiver le plus rigoureux tenait de l'immense plaisanterie par rapport à ce qu'elle encaissait depuis son arrivée en Amérique, elle n'avait jamais eu à s'occuper de ce genre de détails. Surtout qu'elle avait un immense doute sur le bien-fondé de traiter un rhume à coup de rafales de chaleur d'origines mutantes. Elle reprit forme humaine mais ça ne voulait pas dire grand-chose avec elle : l'avantage de ses transformations, c'était le côté imprévisible de la taille. Mais quelque chose la tarabustait dans l'immédiat. Effectuer une tâche ménagère? Elle?

"Basser l'asbirateur? Bourgwa ça? J'ai bas signée bour faire des gorvée... Bmais... "

Elle farfouilla frénétiquement dans une poche pour en sortir un vaste mouchoir blanc qui tenait plutôt de l'apprenti drap. Quelques explosions nasales plus tard, Janet avait l'impression d'avoir perdu assez de prestance pour penser à chercher une corde et un tabouret. Le traitement de choc avait eu un effet. Espérons que ça va effectivement lui permettre de se remettre sur pied plus vite. Parce que si Janet vivrait très mal de parler comme un bébé très longtemps, Mbarou aurait des problèmes pour s'assoir sur une chaise pendant bien plus longtemps si la situation perdurait.

En parlant de l'ourse, elle semblait chercher à présent querelle avec la Morlock... Et semblait y arriver! Bouche bée, la jeune fille ne put se retenir de pousser une petite exclamation.

"Jabais vu guelgun ze fvaire des zennemis auzi vite. Gomment t'a bu zurvivre juzque là? D'as eu guelle vie?"

Ce n'était qu'une espèce de curiosité malsaine qui la poussait à se demander comment quelqu'un d'aussi peu discret, d'aussi défonceur de portes ouvertes et de murs fermés avait réussi à survivre aussi longtemps. Quelque chose lui soufflait dans l'oreille qu'il allait falloir souvent garder un oeil sur elle. A ce moment-là, elle eut droit à des louanges. Et des deux personnes de la pièce en plus! Son égo venait de crever le plafond, les différentes stations de métros ainsi que quelques dizaines d'étages au-dessus d'elle avait de hurler façon king-kong à la face du monde. Au niveau du petit salon, Janet s'était contentée de se redresser et de prendre un petit sourire énigmatique.

"Oui. Fvaut se méfier des griffes du zerval. G'édais à beine arrivée aux zétatzunis gue bluzieurs Bères Vondadeurs ont ezayé de me recruder. Drois gars zautour de bmoi et zont rien gompris guant j'ai dizbaru. Et avand-hier, un de zes imbéciles abrès avoir gassé l'Old Zchool a voulu zouer avec un zoli betit chadon. Chadon gui est devenu un zoli pedis Zerval une fois à bortée de za figure... Hé hé..."

Quand à sa forme de puma, Janet préférait éviter d'en parler pour le moment. Oui, elle pouvait prendre une forme sacrément impressionnante à présent. Mais c'était tout. Elle avait entendu parler de l'animal en question dans ses livres et il était censément très fort, endurant, rapide, etc... Mais elle avait la désagréable impression de juste revêtir un costume sans les super-pouvoirs afférants. Elle était un chat de calibre psychopathe qui pouvait terroriser toute la population féline d'un quartier mais elle sentait que face à un autre puma elle finirait en hachis bolognaise.

Tranquillement, elle retourna à sa place et se recoucha dans la position de départ. Le seul changement était le mouchoir toujours à portée de main, dans lequel elle se mouchait régulièrement. Ça la travaillait... Comment pouvait-elle accéder d'un coup au format supérieur? Il avait fallu des semaines d'efforts pour passer du format chat au format chat sauvage de type ocelot. Il fallait dire qu'elle évacuait rarement des immeubles en train de s'écrouler, ce qui formait, il fallait bien l'admettre, un stimulis assez particulier.

La publicité, intermède consumériste mondiale, lui épargnait pour le moment de réfléchir. Hélas, ça lui rappela quand même quelque chose.

"Dire gue j'avais drois disgues durs remblis de films et séries et gu'ils sont sous blusieurs donnes de gaillasses..."

Une petite larme perla à un de ses yeux, larme qu'elle essuya discrètement en se mouchant une fois de plus. Elle avait la désagréable impression d'avoir assisté aux funérailles de sa vie passée en contemplant l'effondrement de l'Old School. Janet était une battante avec un moral qui ferait baver d'envie un sportif olympique. Mais, présentement, elle avait un peu l'impression de voir tout partir. La seule chose qui la maintenait debout c'était sa colère contre les Pères Fondateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Mar 9 Aoû - 17:12

"Wooohhhh! Toute de suite les menaces. Je vous trouve particulièrement agressives les demoiselles, la dit donc. héhéhé" Dit la Goliath sens cesser de rire.

Elle aimait bien taquiner les personnes qui l’entouraient, surtout s'ils réagissaient au quart de tour. Bien sur elle risquait de provoquer des réponses musclée, mais ce n'était pas vraiment un problème vu son gabarit. Surtout qu'elle aimait bien les jeux de mains.
Elle se rappela de ses combats de boxe, ça lui manquait beaucoup, mais avec cette taille, elle n'avait aucune chance de trouver un adversaire digne de se nom, à par Derek, d’ailleurs ou se trouvait-il le grand machin vert?

Janet posa la question à 1000 points, "t'as eu quelle vie?" Mbarou se gratta la tête nerveusement, que répondre? Ce n'était ni l'heur ni le lieu pour s'ouvrir complètement, elle voulait surtout taire le parricide qu'elle avait fait. Il ne restait plus qu'a donner une réponse qui fait comprendre qu’il ne valait mieux pas chercher à en comprendre plus.

"Avant ma transformation, j’faisais de la boxe, faut croire que j'aime prendre des coups, car quand c'était pas mes adversaires qui me tapaient dessus, c'était mon père qui prenait le relais."

C'était claire et ça allait surement faire murir plein de questions dans les têtes des deux jeunes mutantes, mais oseraient-elles les poser? En tout cas la dragonne ne voulait pas y répondre et suivit sur les autres sujets de conversation.

En tous cas son plant avait marché, surtout que la guêpe avait surenchéri et la Chanet ne se sentait plus pisser. Elle c'était lancée dans une prose digne des plus grands guerriers pour vanter ses hauts faits... Sans le rhume ça aurait été parfait. L’asperge aurait aussi pu se vanter, mais elle préférait laisser les honneurs à la petite demoiselle, elle avait l'air d'en avoir besoin. Elle sourit et surenchérir encore un peu.

"Elle est super efficace dans les stecks haché de pépère, tu devrais gouter Wasp." Elle laissa un silence avant de reprendre avec un air interrogateur. "Par contre, j’comprends pas bien pourquoi ils sont v’nus se jeter dans la gueule du loup, s'il voulait nous tuer ils leurs suffisaient de faire écrouler le bâtiment quand on dormait. Mais pourquoi sont-ils rentrés si bruyamment? Peut-être étaient-ils trop sur d'eux." Un grand sourire se dessina sur le visage. "En tout cas ils ont pris cher."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Mer 10 Aoû - 12:16

Un petit sourire apparut sur les lèvres de Wasp lorsque Janet évoqua la nécessité de passer l'aspirateur.

- Je ne ferai jamais bosser une invitée. Mais la grande, là
- elle pointait Mbarou du doigt - c'est presque la famille, c'est pas pareil. En plus elle a avoué qu'elle servait seulement à ça.

S'étant redressée pour suivre la conversation, elle finit par se lever et alla débrancher la télévision en appuyant du pied sur l'interrupteur d'une multiprise. Quand la petite féline évoqua la perte de ses films bien mal acquis, pour la première fois, la guêpe sembla éprouver une attrition sincère.

- Galère, ça. Si tu en récupères un neuf, je pourrai te filer ce que j'ai. C'est pas grand chose, y'a que mon frangin et moi qui aimons vraiment le cinéma.


Plutôt que de retourner vers les canapés, elle s'assit en tailleur à même le sol, le dos contre le solide meuble télé, et posa les mains sur ses genoux.

- Vous demandez à la mauvaise personne, là. Je les aime pas, les Fondateurs, mais je suis pas assez cintrée pour aller les défier. Moins j'en sais, mieux je me porte.
Elle sembla subitement plus méfiante. D'ailleurs, j'espère que vous avez pris vos précautions avant de venir. Je tiens pas à ce qu'ils débarquent chez nous pour vous transformer en purée.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Mer 10 Aoû - 20:12

Alors comme ça miss Wasp avait des vues sur les qualités soufflantes de la Grande Bleue? Honnête mais en retard.

"Bas les battes! On a mis une OBA zur elle. Z'est NODRE zouffleuse!"

Un peu d'humour caustique. Bon sang, ça fait du bien... Après ces derniers temps passés avec les nerfs si tendus qu'on aurait pu bander des arcs avec, rigoler un peu faisait un bien fou. Même Mbarou semblait avoir en fait cherché des crasses juste pour s'amuser. Du coup, la tension retomba nettement dans le corps fatigué de la féline.

"Fait addenzion avec les garzons du Old Zchool. Zurtout Kang et Grégory. Z'ont pas drop d'humour eux..."

Luz était bien placée pour le savoir... Quand l'africaine parla de son passé, ce n'était visiblement pas pour raconter un conte pour enfants paisible. Une boxeuse, hein? Elle devait gagner souvent vu son gabarit. Son père devait être un titan pour pouvoir encore lui coller des beignes. Janet était déjà couchée sur le sofa et croisa juste ses jambes en entendant parler de ce petit intermède familial. Son père à elle n'avait jamais levé la main pour la frapper. Ni donné un bisou. Ni réellement félicité pour ses notes. En fait, elle avait l'impression d'être née dans un élevage de gens smarts. Ils l'aimaient, à leur façon, sans le lui dire et sans vraiment la remarquer.

"Les barents hein... Bas doujours abusant d'en avoir."

Maintenant qu'elle vivait loin d'eux elle restait presque tout le temps à l'état naturel. Ce fut d'abord comme un barrage qui venait de céder mais à présent c'était plutôt un lac écossais, cachant à peine la créature préhistorique qui va de temps en temps prendre un bain de brume sur les plages. La Morlock sembla vraiment s'inquiéter de la disparition de ses disques durs. Jameson se contenta de secouer une main lasse.

"Bas bour dout de suide. Mes deux ordinadeurs sont aussi zous les décombres. Saledés... Je grois gu'ils sont venus bour une zeule bersonne. Y voulaient bas se dromber. Mais ils zont bris Eden, les zidiots. Ils zont bas du benser gu'on édais auzzi énervés..."

Tout le monde tremble en entendant le nom des Pères Fondateurs. Sauf que eux, ils tremblaient de rage. Ils voulaient sûrement les briser. Ils venaient surtout de se faire une ennemie radicale. Pas mortelle, juste radicale. Si elle arrivait à se trouver à portée de l'entrejambe d'un de ces Papounets, elle mettrait de côté son dégoût et sa fierté pour peupler la planète d'un nouveau mezzo-soprano. Ce que ça faisait du bien un contact mou avec un peu de fermeté sur le dos... Elle avait à peine dormi sur un matelas à même le sol dans le squat. Wasp remit le couvert sur les inquiétudes causées par les Pères Fondateurs et la petite féline préféra mettre les points sur les I.

"J'ai l'habidude de fuir les filadures. J'ai fait dous le jemin debuis le Delaware jusgu'à Chicago et même une fois je suis venue debuis le Ganada sans me faire remarguer. C'est bratique de ressembler à un chat. Zurtout gu'il suvvit de basser derrière une boubelle bour devenir un autre chat d'une audre race et d'un audre belage. Dous le monde drouve les chats bizarres, donc bersonne ne drouve bizarre un chat gui égoute les gonversations des boliciers gaché sous leur voidure."

Elle avait appris l'art de l'esquive avec sa famille, puis son entourage et enfin la rue africaine qui n'est pas tendre pour les chats sans colliers. C'était fou ce que des personnes en rage envers un chat noir ne jettent même pas un regard vers un chat blanc qui semble trotter dans l'autre direction que celle où il soupçonne son lacérateur de s'être enfui.

L'intermède télé était fini. Ce n'était pas plus mal pour son cerveau qui n'aurait pas pu suivre mais visiblement la Morlock avait autre chose en tête. Elle voulait faire la conversation avec ceux de la surface? Janet n'avait pas grand chose à dire à des personnes qui préféraient vivre cachés. Bon, elle-même aussi se cachait, mais en se mettant sous le nez des gens, ce qui était différent. Janet se moucha une fois de plus.

"Et vous? Les Bères Fondadeurs zont venus vous demander de les rechoindre? Z'est bas le genre de bersonnes à laisser des gens "neudres" dans leurs blans..."

Chicago était encore hors de la zone d'influence des mutants de Washington mais la preuve était faite que c'était déjà trop près pour y vivre. Il allait falloir prendre des distances. Les Pères Fondateurs sont connus et auraient des problèmes pour faire ce genre d'expéditions trop loin des états qu'ils contrôlent déjà. Mais eux, par contre, passaient inaperçus. Coup d'oeil sur Mbarou. Plus ou moins. Disons qu'avec un peu de chance, du maquillage à la tonne et une maladie oculaire au stade terminale du policier qui les regarderait, ça pouvait passer...
Revenir en haut Aller en bas
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Jeu 11 Aoû - 0:44

"J'sers qu'à passer l'aspiro?" S’offusquait le grand machin bleu. "T'sais, j'peux aussi faire cramer les insectes. héhéhé" Puisque la guêpe n'avait pas ouvert les hostilités physiques, la reptile profitât pour porter le premier coup en lui balançant un coussin dessus, en pouffant de rire.

Janet préconisa de faire attention à deux garçons de l'école, surtout à leurs non humour. Le premier nom était connu de la géante puisqu'il lui avait sauvé d'une certaine façon la vie et il était vrai, qu'il n'avait pas fait preuve de beaucoup d'humour. Mais pouvait-elle vraiment se faire une idée en juste quelques minutes? L'autre nom était celui de l'imbécile qui avait insulté frontalement les Morlocks. Elle ne le connaissait pas, mais il lui était déjà désagréable. D’ailleurs ça promettait un beau bordel s'il se pointait ici pour la réunion.

Mbarou ne dit rien à la réflexion suivante de Chanet. Sa mère lui manquait, mais elle n'avait aucun moyen de la rejoindre et elle n’osait toujours pas appeler. Toute cette histoire devait être dure pour sa pauvre maman et la mutante ne voulait pas lui faire plus de peine pour le moment.

C'était surement ça la raison, la petite l'avait donné, ils voulaient capturer les élèves où peut être Lily-Rose. L'asperge ne connaissait rien des pères fondateurs avant cette attaque, mais elle avait cru comprendre qu’ils engageaient de force les mutants pour leurs causes. En tout cas ils étaient une menace et elle aurait mieux fait de laisser crever les deux otages avec l’immeuble.

Le pouvoir de Janet était pratique pour le coté furtif, mais même pour garder son apparence normal, le monstre écailleux ne l'aurait pas échangé contre le sien. Non vraiment pas. Il n'y avait rien de meilleur que de voler de ses propres ailes.

L a dernière remarque de la mini tigresse était tout à fait sensée. La Goliath se permis de la suivre.

"Elle a raison Janet, vous êtes quand même un peu connus dans le coin et tout le monde sait que vous habitez dans les égouts. Vous avez une technique pour être sur de les éviter?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Dim 14 Aoû - 16:29

Wasp attrapa le coussin au vol.

- Hola ! Pas si près de la télé. On a eu du mal à la...enfin, on en a pas de rechange.


Elle posa le projectile à ses côtés, s'assurant ainsi qu'il ne vole plus spontanément.

- Y'a des Morlocks partout aux USA, pas qu'à Chicago. Peut-être qu'ils ont recruté là, mais je crois qu'ils préfèrent les gens qui présentent mieux que nous. Ils se prennent pour un gouvernement, il faut avoir la classe sur les photos officielles.


Wasp fit une pause, sourcils froncés. Elle venait de se souvenir de quelque chose.

- Ils ont pas un grand bleu ? Lui c'est le genre qui aurait pu être Morlock. Faudrait demander à Opale, elle s'y connaît plus que moi.


Le ton signifiait également qu'elle n'avait que peu d'intérêt pour la politique et la sociologie des Morlocks.

- On les évite pas, on les intéresse pas, c'est tout. Ils nous ont pas trouvés parce qu'ils nous cherchent pas. Vous, vous les avez cherchés, et ils vous ont trouvés,
conclut-elle avec un petit sourire narquois. Je suis pas dans leur tête, mais ça m'étonnerait qu'ils vous lâchent, maintenant. Vous êtes les premiers à vraiment leur pourrir la vie

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Lun 15 Aoû - 9:11

Déçue de voir que l’affrontement avec Wasp n'avait pas lieu, sous prétexte d'une télévision trop rapprochée, la géante ronchonna "rabat-joie" dans ça barbe. C'était dur de la faire bouger la petite guêpe, Mbarou aimait bien la taquiner mais au final elle ne recevait que des menaces en retour et rarement des actes. C'était surtout pour ceci que l'Africaine les avait quitté, ils étaient mou ces Morlocks, a par quelques actions de pillage ils ne faisaient pratiquement rien de leurs vie. Elle avait besoin d’action, et surtout pas de rester enfermer à se cacher derrière un poste de télé.

Wasp avait dit que les pères fondateurs avaient un grand mutant bleu, ceci intriguait la mutante. Serait-il possible qu'un autre mutant possède les mêmes caractéristiques qu'elle? La reptilienne avait besoin de faire Golo-golo, mais depuis ça transformation elle avait malheureusement pas eu la chance de rencontrer quelqu'un à ça taille, sauf Derek, mais lui c'était hors de question. L'idée d'un mutant comme elle la faisait rêver, mais il était dans l'autre clan malheureusement, et si ça se trouve il n'était pas si grand que ça.

Mais en faite, pourquoi l'école c'était mis en guerre contre les pères fondateurs? C'est vrai qu'ils étaient puissants et dangereux, alors pourquoi faire courir un si grand risque aux élèves? Janet était rentrée dans les rangs depuis plus longtemps, elle devait en savoir un peu plus qu'elle sur le sujet.

"Janet, tu sais pourquoi on a cherché les pépères? C'est un peu de l’inconscience de s'en prendre à eux avec des jeunes gents aux pouvoirs limités, il me semble."

En tout cas elle avait choisi le bon clan, entre un qui reste enfermé dans le noir et l’autre qui se dresse contre des titans, il n’y avait pas à réfléchir. Baston !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Mer 17 Aoû - 19:40

Mbarou tenta de se lancer dans une bataille de polochons mais Wasp ne semblait pas pressée de voir la télévision réduite à l'état de produit difficilement recyclable.

"Les zenfants, zi vous vous voulez zouer allez dans le dordoir..."

Elle avait plus parlé au plafond qu'à elles. Le mélange chimique dans ses veines commençait à l'affaiblir sérieusement, surtout en combo avec son rhume. Elle n'était pas un gros gabarit et prenait rarement des médicaments. Il y avait donc un effet soporifique prononcé. Mais elle suivait quand même un peu la conversation. On discutait rarement avec un lézard et un insecte de près de deux mètres. Les photos officielles... Rester immobile, avec un joli bouquet dans les mains. La jolie robe. Les lumières dans la figure. Elle eut un gémissement. Mais l'histoire du gros bleu lui rappela quelque chose que miss Clara lui avait dit.

"Bleu? Minodore avec beaucoup de boils et de buscles? Déjà vu, oui. Aime bas guand je lui vait du morbion sur le belage avec mes griffes..."

En fait, elle avait croisé son alter-égo Donowhoesque mais s'était fait une bonne idée de ce qu'il fallait faire contre lui à présent. Du bon hit and run. Le temps qu'il fasse demi-tour pour lui faire face elle avait le temps de prendre de quoi se faire une écharpe. L'asperge vint avec une question bizarre. Après tout, personne ne savait vraiment comment elle avait été recrutée.

"Bmoi, je me fijais des Bères Fondadeurs. C'est eux gui m'ont menazée guand ge suis arrivée dans le Delaware. Du viens ou du meurs. Vous zavez déga vu un chat obéizzant vous?"

Bon, ça ne faisait pas très héroïque, pas très classe. Il fallait trouver mieux. Elle avait une phrase toute prête mais elle était prise dans une glue cérébrale pas possible. Finalement, la féline s'en rappela.

"Zi les Bères Fondadeurs réussizent, dous les mudands devront leur obeir. Zi les humains gagnent, dous les mudands zeront gonsidérés gomme des zuspects. Faut des héros mudands ou les mudands sont foudus..."
Revenir en haut Aller en bas
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Jeu 18 Aoû - 0:58

Mince alors Wasp parlait d'un Minotaure, un truc tout poilu qui pu, non, il n'y avait pas de quoi faire fantasmer la géante. Ça allait vraiment être coton pour trouver chaussure à son pied. L'iguane était un peu déçu pour le coup, trouver des géants n'était pas facile et des beaux qui veuillent coucher avec elle était vraiment hard comme mission. Elle devait peut-être se résinier à trouver un amant nain, mais encore fallait-il qu'il soit tordu pour vouloir coucher avec un reptile. Elle pouvait peut-être essayer de vendre son corps dans la rue, il y avait toujours des mecs assez bizarre qui aimait bien les expériences encore plus bizarre, mais elle voyait déjà Lily-Rose lui faire la moral... Tien mais ça c'était une idée, la directrice pouvait prendre l'apparence quelle voulait... Mbarou faillit régurgiter son petit déjeuner quand cette idée lui traversa la tête. *J'suis pas bien dans ma tête d'avoir des idées pareilles. Faut vraiment que je me calme.*

En faite Janet avait bien tout exposé à plat, Les pères fondateur voulaient réécrire l’histoire à l'heure manière et l'école n'avait pas d'autre chois que de si opposer. Quand même, la géante commençait a se demander pourquoi elle était venu dans ce pays, en Afrique elle aurait très bien pu se foutre dans des situations merdiques toute seule, elle n'avait pas besoin de venir jusqu'ici pour être dans la merde. Mais tout ceci avait du bon, certain élèves étaient sympas, il y avait un minimum d'organisation et des méchants pas beau qui venaient chercher les claques sans qu'on les appelle. Au moins elle n'était pas toute seule et ça c'était déjà beaucoup, car dans son pays, il n'était pas sur que des mutants s'organise aussi bien, elle risquait plutôt de finir dans le potage d'une vieille chamane complètement allumée.

"Bon... Ben c'est bien beau tout ça, mais moi j'trouve que ça creuse, j'ai la dalle, v'savez pas faim vous?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Sam 20 Aoû - 15:32

- Un minotaure ?

Wasp semblait perplexe. Elle n'avait pas exactement cet exemple là en tête, apparemment. Elle se passa une main sur la tête pour tenter d'aplatir son étrange chevelure, sans succès.

- Je pensais plus à un type chauve, un peu Monsieur Propre. Mais c'est sans doute pas le seul. Disons qu'ils préfèrent les gens normaux, mais que si des moins normaux sont prêts à faire le sale boulot, ils se tourneront vers eux.


Elle haussa les épaules.

- J'ai du mal à imaginer que les humains me tolèreront un jour. Mais je suis bien ici, avec les potes. Le seul truc, c'est que Chicago, on en a vite fait le tour, et la plupart sont pas très chauds pour bouger. C'est pas parce qu'on se cache qu'on doit rester cloîtrés chez soi, non ?

Wasp se releva finalement, et jeta le coussin qu'elle tenait sur le canapé.

- Pas l'heure de butiner encore. Mais sers-toi, t'es chez toi ici,
dit-elle à Mbarou avec un bref sourire. Toi aussi, hein. Les chats, quand ça dort pas, ça mange, non ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Dim 21 Aoû - 11:57

Couchée sur le canapé avec les yeux fixant à peine le plafond, Janet se moucha encore quelques fois. Les premières explosions avaient cédé la place à des dynamitages plus ciblés, détruisant sa crédibilité de façon plus discrète mais sournoise. La discussions commençait à tourner autour de quelque chose que la féline connaissait bien. Trop bien.

"Bien brésender, hein. Oui, ça devait êdre bour ça gu'ils me voulaient. Jeune, bonne famille, bien habillé, bolie... Jolie image bour les bédias... bffff..."

Il fallait se méfier des personnes en costume cravate. Généralement, ils sont pire que ceux en guenilles dans les rues obscures. Il y en a qui sont des saligauds pour le fric, le frisson et la nécessité de survivre. D'autres le sont pour le pouvoir et le plaisir d'écraser les gens, d'humilier publiquement et de détruire mentalement des personnes. De sa position, elle avait eu tout le loisir de voir qui était le pire.

"Un dype gui veut bas se salir les mains... J'en ai gonnus drop. Blus envie de voir ça..."

Toutefois, la guêpe discutait de quelque chose qui la titilla un peu. La volonté de se faire rapidement des serviteurs à moindre prix lui souffla une petite phrase.

"Si du veux voir de l'agtion et du baysage, viens aveg nous. On bouge beaugoup..."

Même si Janet aimait les personnes qui ont un minimum de classe, elle savait aussi que c'est aussi ceux qui sont les plus dangereux. Les autres sont par contre plus faciles à manipuler... La dernière pique de l'insecte la fit tiquer.

"Les chats mangent bas. Ils addendent gue l'humain medde au boint un ouvre-boite gu'ils beuvent udilizer avant de gonguerir le monde. Et buis, manger dans un égout... Je bense bas gue je bourrais forcer mon cerveau à drouver ça normal..."
Revenir en haut Aller en bas
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Dim 21 Aoû - 23:46

Un grand monsieur propre bleu et chauve voilà qui devenait intéressant, en tout cas bien plus qu'un Minotaure. La géante était toute rêveuse à cette idée appétissante, mais il était chez les méchants. Il avait peu être autant de mal qu'elle à pouvoir tirer son coup, frustré il avait tourné vers le côté obscur de la force. Ça peut paraître bizarre qu'elle cherche des excuses pour un terroriste qu'elle ne connaissait pas, mais c'était potentiellement un futur bon coup. Il fallait qu'elle demande des informations à Lily-Rose, la directrice devait avait l'aire de bien connaître les pépères.

Alors comme ça il préfère les gens normaux, mais c'est quoi "normaux"? Les deux bouffons qui sont venu prendre leurs raclés étaient des gens normaux? Un gros balourd qui se prend pour un tombeur et qui se fait avoir par un chat en pleine mission et un psychopathe qui demande pardon à ce même chat, c'est ça être "normal"? Mbarou préférait son état alors, grande, belle, avec de longue jambe, beaucoup de mannequin rêverait d’avoir un corps pareil, si on omettait les écailles bleues mais ceci était une particularité qui donnait tout son charme à la jeune fille.

"Ch’uis bien fait mois aussi…" Marmonnât-elle dans ça barbe en regardant son corps.

D’ailleurs même Wasp lui semblait agréable à regarder, elle avait un visage fin des yeux en amande et ses cheveux arachnidient lui donnaient une allure d’amazone sauvage. La géante ne faisait plus partie des gens "normaux" et ses appréciations étaient peut-être un peu fossé. En tous cas la petite Chanet avait raison, Wasp pouvait peut-être les suivre, c’était une bonne idée.

"Janet à raison, ça serait cool si tu venais avec nous. "

Mais la faim redoutable de la goinfre se faisait de plus en plus aigüe et elle ne parvenait plus à se contrôler. Les deux autres ne semblaient pas aussi affamées qu’elle, surtout Janet qui montrait un certain dégoût à cette idée. Tant pis pour elle, au moins il y en aura plus pour la dragonne.

"Alors j’vous quitte. J’crois que je m’auto digère en ce moment. À plus les filles…. Si vous me cherchez, je suis dans le réfrigérateur. "

Puis elle sortit de la pièce en faisant attention de ne ma se manger le cadre de porte.

Arrow Cuisine

_________________


Dernière édition par Mbarou Bop le Jeu 1 Sep - 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxie Lennox

avatar

Messages : 346
Taille : 1m68
Poids : 55 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Geekette
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Mar 23 Aoû - 12:40

Arrow Chicago

Avoir mal aux cheveux. Jusqu'ici, n'ayant souffert que de cuites modérées, Roxie avait toujours cru que cette expression était une image, mais la migraine qui l'avait frappée à son réveil dans le squat qu'elle partageait avec Vesna la veille lui avait prouvé le contraire. Et en un sens, elle voulait se convaincre que c'était bien de ça qu'il s'agissait. Une simple gueule de bois d'adolescente délurée. Rien d'autre. Pas un AVC en préparation suite à son duel contre Scream. Elle qui parlait généralement de tout et de rien, et qui aimait ça, elle n'avait étrangement parlé de ses inquiétudes à personne. A quoi bon ? Personne n'y pouvait rien, et personne ne devait avoir de réponses à ses questions de santé. La physiologie mutante ne devait pas être une science exacte, les Morlocks étaient là pour en attester.

La jeune fille ne se souvenait que de bribes de sa soirée avant l'attaque du Old School. Ils étaient allés au cinéma, Gregory, Vesna et elle. Des nachos avaient volé. Ils s'étaient retrouvés dans un bar... Et puis... Les images s'embrouillaient dans sa tête. Que s'était-il passé là-dedans ? Ca lui apprendrait à boire des alcools forts ! D'habitude, c'était elle qui prenait des photos de ses potes complètement beurrés, la tête dans la cuvette des chiottes. Mais cette fois-ci, c'était à elle qu'on aurait bien pu peindre des moustaches au feutre indélébile... Heureusement pour elle, Gregory et Vesna étaient soit trop sympas, soit trop bourrés pour y penser.

En revanche, l'attaque du Old School, ça elle s'en souvenait bien. Ca l'avait bien vite dégrisée. Roxie s'était concentrée là-dessus dans ses conversations, histoire de ne pas avoir à trop fouiller dans leurs péripéties du bar. Et puis mine de rien, ça l'avait vraiment bouleversée. Elle qui se croyait si maligne, qui se croyait destinée à quelque chose de grand à cause de la prophétie de Lily-Rose... Voilà qu'ils étaient traqués comme des bêtes par un groupe plus puissant et expérimenté que le leur, leur QG détruit, et en plus ils avaient une hurleuse largement plus balèze que Roxie dans leurs rangs, qui ne risquait pas de faire péter tous ses vaisseaux sanguins en utilisant son pouvoir.

Le lendemain, elle en était même venue à se demander si elle n'allait pas se rendre à l'hôpital pour passer des examens. Puis se remémorant ses comics adorés, elle se dit que c'était une mauvaise idée de livrer son corps mutant à la science. Qui savait où ses résultats d'analyse finiraient ? Roxie n'avait aucune envie d'être fichée par le gouvernement. On pourrait bien la traiter de parano, vu leur situation catastrophique, les excès de prudence n'existaient pas. Non, c'était un problème mutant, il lui fallait trouver une solution mutante. Un mutant porté sur la biologie, par exemple ? Ca devait pouvoir se trouver. Evidemment, il y avait Elixir, mais Roxie n'était pas encore aussi désespérée, tout de même.

Un baluchon sur l'épaule, celui qui avait servi à trimballer ses affaires lors de sa fugue qui l'avait conduite au Old School, Roxie souleva le drap jamaïcain et pénétra en traînant les pieds (chaussés de ses bottes militaires légèrement poussiéreuses) dans la salle de détente, évitant d'un pas chassé de percuter la grande Mbarou tandis qu'elle quittait la pièce. Avec un soupir, elle posa son baluchon sur l'un des canapés latéraux et se laissa choir à côté de lui. A l'intérieur, quelques vêtements pris au hasard dans les décombres de leur chambre et appartenant à Luz, Eden, Vesna et elle, ainsi que quelques babioles. Elle portait elle-même un T-shirt bleu à manches longues, un jean partiellement déchiré par le cataclysme au niveau des genoux et une paire de mitaines en laine.

"Yo, les meufs." fit-elle à Janet et Wasp.

Elle avait déjà rencontré cette dernière à l'usine Chofrex, sans savoir qu'elle appartenait aux Morlocks. D'ailleurs, les Morlocks n'avaient pas eu l'air de s'intéresser à eux non plus. Si l'on exceptait qu'elle était dans les égouts, leur base était plutôt bien agencée et équipée ; Roxie avait bavé sur le téléviseur et la tribu de vieilles consoles de jeu à son arrivée. Cette petite bande de mutants était largement mieux organisée que la leur, et ce constat avait achevé le moral déjà en berne de la jeune fille. A croire que les X-men avaient tout fait de traviole.

Elle cala son baluchon derrière sa tête et s'allongea, la tête tournée vers l'écran de télé, balançant l'une de ses jambes d'avant en arrière sur le bord du canapé.

"Hé, Wasp... Vous avez quels genres de mutants, chez vous ?" demanda-t-elle sans entrain tout en s'évertuant à avoir l'air détaché. "Je sais pas moi, genre des bagarreurs, des furtifs... des soigneurs ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Mar 23 Aoû - 15:59

La proposition de recrutement de Janet sembla amuser la Morlock. Son rire résonnait aussi étrangement que sa voix.

- Je suis un peu trop vieille pour vous. J'ai 28 piges. Si j'ai bien compris, les plus vieux sont profs par chez vous. Et être responsable d'une grappe de gosses, c'est la dernière chose que je souhaite.


Elle fit un petit signe de la main à Mbarou qui sortait, et retourna s'asseoir dans le canapé, le bras sur le dossier.

- Tu peux faire comme la grande bleue. Notre cuisine est en meilleur état que la vôtre.


Wasp observa l'entrée de Roxie en fronçant les sourcils, cherchant à se rappeler où diable elle l'avait déjà vue. Finalement, elle claqua des doigts.

- La petite hurleuse. Salut. Toujours fan de séries télé ? Cops in Ops, c'est ça ?


Elle n'ajouta rien sur leur rencontre précédente, les informations les plus importantes en ayant été extraites, apparemment.

- On a pas de médecin. On évite les ennuis, donc les rares fois où un Morlock est abimé on peut gérer ça avec notre pharmacie. Des furtifs...y'a mon frère, et Hidden. C'est Fang le plus costaud, mais il aime pas se battre. Joke est moins forte que moi, mais évitez de l'emmerder, conseil. Pourquoi ces questions ?


La femme-insecte semblait intriguée par la curiosité de Roxie. Ou par ses goûts télévisuels. Ou les deux.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Mar 23 Aoû - 19:51

L'attention vague de la petite malade ne capta pas l'allusion de l'africaine au teint azur. Pourtant, elle adorait entendre les petites phrases de ce genre : sachez ce qui énerve les autres est la première étape vers la victoire! Ça et avoir une batte cloutée. C'était dans quel film déjà? Le côté sarcastique de la guêpe la fit tiquer un peu la sale bête qui sommeillait à moitié.

"C'est pas gompligué d'êdre resbonsable. Faut jusde évider d'êdre là... Du beut doujours jouer la maman zinon. Ou la grande soeur. Ou la gousine. Ou le bunching ball."

Si les Papounets les tenaient, ils l'auraient déjà fait savoir par un moyen ou un autre. Ils tiennent assez de médias comme ça. Quand on est méchant, on nargue les gentils à la télé, ou on envoi des cassettes vidéos montrant des prisonniers désespérés. Ou des Dvd. Des clés USB. Des adresses web liés à une webcam. N'importe quoi. Pas un silence interminable. Il n'y a personne d'assez malin chez les Papounets au fondement profond pour les faire languir à dessein quand même! Mbarou venait de sortir pour faire une razzia sur le frigo des Morlocks. Vu qu'elle semblait dans son élément ici elle allait sûrement laisser un champ de ruines et sévir sur tout, même sur les trucs si suspects et si avancés qu'ils sont sur le point d'inventer la roue.

"Vu l'édat gu'avait nodre guisine, sa desdruction édait un agte de salubridé bubligue..."

Elle se moucha en grimaçant. Elle venait de parler comme son père lorsqu'il justifiait la destruction de bidons-ville. Janet était trop lasse pour se mettre une baffe et était sur le point de demander à Wasp de lui faire plaisir en lui remettant les idées en place avec un bon soufflet bien placé quand miss décibel débarqua dans la salle. Dommage, la télé était presque neuve... Avec une satisfaction non feinte, elle put constater que le salon ne se transforma pas en guerre des tranchées. Mais ce n'était pas le résultat d'un travail approfondi de culture de la vie sociale par la sauvage qui vient de la ville. Plutôt que la baston devait déjà avoir eu lieu.

La pile atomique du feu Old School s'installa de la même façon qu'elle, face à l'écran noir. Elle avait des habits qui semblaient en loque mais c'était trompeur. Elle pouvait sournoisement passer pour une réfugiée venant de survivre à un tremblement de terre suivi d'un tsunami et d'une éruption volcanique alors qu'en fait elle se cherchait juste un nouveau look. Roxie commença à ce qui ressemblait presque à un interrogatoire. Elle la regarda d'un air dégoutée.

"Mais gu'est ze gue vous avez doudes... Vous vous cherchez des megs c'est za? Vous bouvez bas meddre vos hormones en dôle?"

Mbarou passe encore : elle est sauvage et fière de l'être. Mais une personne civilisée... pardon, urbaine... enfin bref, qui a connu quand même la société de consommation... Rah, bon d'accord en fait c'est pire. Elle se moucha encore.
Revenir en haut Aller en bas
Roxie Lennox

avatar

Messages : 346
Taille : 1m68
Poids : 55 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Geekette
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   Jeu 25 Aoû - 11:43

Sans bouger la tête, Roxie détourna le regard de la télé pour observer la toujours aussi vindicative Janet. L'adolescente se demanda distraitement pourquoi elle affichait une mine aussi dégoûtée, puis conclut que l'invasion trop pas classe de ses sinus devait probablement la mettre de mauvais poil.

Roxie eut un petit ricanement amusé, le sourire en coin.

"Si tu savais comme je me fous des mecs..." répondit-elle avec légèreté, et une pointe de satisfaction.

Forcément, évoquer les idylles de leur âge, c'était lui rappeler les moments privilégiés passés avec Vesna l'avant-veille, bien qu'elle se soit juré de ne pas trop fantasmer là-dessus. La tentation était juste trop forte. D'ailleurs, à en juger par l'ignorance de Janet sur ses préférences, le "flair" de Gregory ne semblait pas dû à ses sens animaux, ou alors le rhume de Janet l'empêchait de sentir les phéromones, un truc de ce genre. Ils avaient beau vivre ensemble, la portée des pouvoirs de chacun restait mystérieuse. Leurs conséquences également, songea sombrement Roxie en repensant à son propre problème.

"Bingo !" lança-t-elle à Wasp, pas mécontente qu'elle finisse par la remettre.

Les Morlocks avaient l'air de garder un peu leurs distances avec le reste du monde, mutants compris. C'était donc plutôt flatteur qu'une mutante aussi stylée que Wasp se souvienne d'elle, et devant une bêcheuse comme Janet, qui plus est. Dommage que Kallan ne soit plus là, ça lui aurait rivé son clou !

"Je veux que j'suis fan ! Enfin, techniquement, j'ai plus de téloche, donc ça met ma fanitude entre parenthèse..." répondit-elle à la femme-essaim. "Ouais, Cops in Ops, ça passe sur Channel Four si tu veux."

"Ah..." lâcha-t-elle platement à la réponse de Wasp.

Pas de bol. Roxie doutait que la pharmacie des Morlocks, aussi illégale soit-elle, puisse quoi que ce soit pour elle. Evidemment, elle aurait pu demander à Lily-Rose de détecter un soigneur pour elle, mais c'était rompre sa bouderie envers elle, ce qui était hors de question pour le moment. Toutefois, elle venait d'avoir une autre idée.

"Hé, et votre pote tout blanc, là ? On l'a croisé dans la ruelle, mais j'ai pas pigé ce qu'il faisait. C'est un télépathe ? On aurait dit qu'il guidait votre groupe vers nous."

En l'absence de Walentyn, un autre télépathe pourrait peut-être l'aider à trouver un soigneur. Ou mieux, un détecteur de mutants, si c'était bien là le pouvoir du drôle de mutant chanteur. Roxie refixa précipitamment son regard vers l'écran en comprenant que sa supercherie avait été percée à jour ; ses questions avaient attiré l'attention de Wasp. La blonde se consola en se disant que l'apimutante devait simplement être perspicace.

"Oh, c'est pas pour moi hein ! C'est pour Timour. Enfin, Cupidon. Depuis que monsieur s'est fait étrangler par Hellion, il arrête pas de faire son souffreteux, alors je me disais que ça nous ferait des vacs à tous si vous aviez un médecin."
mentit-elle, en piochant la première excuse qui lui traversa l'esprit.

D'ailleurs, en parlant du petit Azéri, Roxie n'avait toujours pas décidé de ce qu'elle allait faire de ses clés USB retrouvées dans les ruines. C'étaient tout de même d'importantes reliques mutantes... Mais ne devaient-elles pas justement être partagées par tous, au-delà de Timour... et aussi de Roxie ? La morale dictait que oui, mais son instinct de collectionneuse lui soufflait que non. Elle devait se les garder pour elle seule, toutefois elle avait quelques scrupules à détenir en loucedé un objet appartenant à un de ses camarades.

Roxie se releva brusquement en position assise, et cligna deux fois des yeux dans un eurêka intérieur. Mais oui ! Pourquoi n'y avait-elle pas songé avant ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente   

Revenir en haut Aller en bas
 
01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente
» 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Réfectoire
» 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir
» 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Laboratoire
» L.Repaire des Morlocks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Terre 616 :: Amérique :: Chicago :: Bas-fonds-
Sauter vers: