Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Ven 5 Aoû - 15:08

Le dortoir des Morlocks, destiné aux invités de passage, était une grande salle vide, à l'exception des matelas, nattes, lits de camp et canapés convertibles permettant aux invités de passage de dormir. Dans un coin de la pièce étaient empilés des duvets et couvertures : toute personne dormant dans la pièce devait venir choisir la parure de son lit.

Des tentures sur l'un des murs donnaient accès aux quartiers privés des Morlocks, dont l'entrée avait été lourdement déconseillée aux élèves par Opale lors de leur accueil.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Ven 5 Aoû - 18:36

Satané dos. Satané vêtement qui frottait dessus constamment. Sans compter le contact avec le dossier dès qu'il était en position assise. Le retour en monorail avait été long et particulièrement pénible. Alexander avait eu des difficultés à se reposer correctement durant le voyage et il n'était pas mécontent d'être enfin arrivé à destination, même si la dite destination était dans les égouts. Qu'importe. Ce qu'il voulait avant tout était s'asseoir sans dossier et sans frottement. Il avait ainsi été guidé jusqu'au repère des Morlocks puis orienté vers le dortoir.

Un petit sac à la main qui contenait juste quelques affaires pour le voyage, l'asiatique entra dans la salle vide. Etant donné le contenu, aucun doute n'était possible, il était dans la bonne pièce. Il se dirigea directement vers un lit de camps et posa le sac à ses pieds, avant de retirer délicatement sa chemise noire et orangée ouverte, et encore davantage son t-shirt noir. Il placa le tout sur son lit en vrac et s'assit au bord, en face de l'entrée, profitant enfin de ne plus sentir de contact entre ses plaies qui cicatrisaient et un tissu.

Le jeune homme torse nu croisa les doigts et s'appuya des coudes sur ses genoux, avant de faire reposer sa tête au niveau de la bouche sur ses poings liés. Le dos voûté, il commença par fixer le sol, puis soupira en fermant les yeux un instant. Il n'avait vraiment pas eu le temps de se reposer depuis la destruction du Old School et l'adrénaline particulièrement forte qui avait été dégagée par la peur et l'action semblait avoir été bien plus puissante que lors de leur mission sur Utopia. Les yeux toujours clos, il songea quelques instants à son voyage à New York en se demandant combien de visions avait bien pu avoir la sybille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Sam 6 Aoû - 2:14

Gregory s’était rendu en ville dès que les premiers rayons soleils transpercèrent les nuages grisâtres. Bien qu’il fût un hôte irréprochable, Spencer Chestburry posait trop de questions concernant l’effondrement du Old School, et Gregory se fatiguait à toutes les éluder en prétextant que ces évènements ne le concernaient pas. Sans argent, le jeune homme se contenta d’errer en ville, visitant quelques monuments, quelques quartiers ou encore les fameuses Crown Fountain. Toute activité susceptible de lui faire retarder sa visite chez les Morlocks était bonne à prendre. Malheureusement, tôt ou tard, l’ennui se fit sentir et il se contraignit, non sans maugréer, à se rendre dans les égouts.

Compte tenu du dénuement actuel, sa tenue devrait contraster avec celle de ses camarades. Un pantalon noir, une paire de chaussure neuve, ainsi qu’une chemise mauve, de marque, qu’il recouvrait d’une longue redingote bleue. Il descendit dans les égouts depuis une ruelle sombre et déserte, non loin de celle où ils avaient, deux jours auparavant, combattu les Pères Fondateurs. Il se repéra à l’odeur et quelle exquise surprise il ressentit en identifiant celle d’Alexander et celle du Loup qu’il s’était juré de tuer lors de leur dernière rencontre.

Mais attaquer de front ces sombres monarchistes n’aiderait pas sa cause, ni celle de ses camarades, aussi préféra-t-il mettre de côté le plus important pour régler son différent avec le pourceau. Il se dirigea sans peine vers le dortoir et sourit en s’apercevant que non seulement ils étaient seul, mais que le garçon s'était accroupi, accablé par la fatigue. Il s’approcha d’un pas feutré à quelques centimètres d’Alexander et lui fit face, baissant la tête pour le regarder depuis son mètre quatre vingt quatre.

« Tu dors ? » Demanda-t-il avec un sourire amical. « Un retour de flamme ? »

Et sans attendre, Gregory balança son poing en direction de la tempe droite d'Alexander.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Sam 6 Aoû - 11:59

Sans s'en rendre compte, l'asiatique avait sombré dans un sommeil léger. Pourtant, il se réveilla immédiatement lorsqu'on lui parla et chose étonnante, son cerveau était encore suffisamment en marche pour avoir la totalité de la phrase en tête. Alex releva les yeux à la première question. Gregory. La dernière fois qu'ils s'étaient vu n'avait pas été des plus amicales mais il semblait être passé à autre chose. C'était probablement la colère qui l'avait guidé dans le combat contre les Pères Fondateurs, qu'il héritait de son instinct animal bien trop développé. Aussi, le sourire amical qu'il lui offrait avait baissé toutes les défenses déjà peu élevées à cause de la fatigue.

Dreams posa son menton sur ses points en commençant à répondre à la seconde question.

- " Oui, je n'ai.. " commença-t-il alors que Gregory l'attaquait dans sa fourberie.

Incapable de réagir, Alex prit de plein fouet le poing de son camarade sur la tempe droite et bascula au sol du côté opposé, se réceptionnant sur ses coudes à plat ventre.

Non. Gregory n'avait rien oublié. Et il profitait qu'ils soient seuls pour se venger. Le mouvement brusque lui avait tiré les plaies dans le dos, et il n'aurait su dire sur le coup ce qui était le plus douloureux entre celles-ci et sa tempe qui battait particulièrement fort. Au sol, il porta une main contre son visage. De nombreux souvenirs lui remontaient de son arrivée en Nouvelle-Zélande. Son demi-frère avait tendance à monter ses camarades contre lui. La mâchoire serrée, il lança :

- " Tu te venges du pourceau ? Tu dois le faire en privé parce que tu es faible et que tu n'assumes pas ? Tu es tellement faible que tu attends que je dorme pour m'attaquer ?"

Alexander commença à se redresser sur un coude. Avec dégoût, il rajouta :

- " Tu es pitoyable. "

Lui-même avait la rancune sévèrement encrée dans ses valeurs. Mais Gregory le dépassait largement à ce niveau là.

- " Si tu crois que ça m'a amusé de t'endormir. J'étais déjà à bout et tu faisais le pitre. Va donc l'attaquer ton loup-garou. Plus personne n'est en danger maintenant, je m'en moque. Vous saurez qui est le mâle dominant. "

Définitivement, Gregory ne lui faisait pas peur. S'il allait trop loin, il pourrait l'endormir de toute façon. Et il doutait tout de même que le grand homme se mette à le battre alors qu'il était au sol. Il avait déjà eu sa vengeance après tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Sam 6 Aoû - 17:07

Gregory ignora toutes les insultes proférées par Alexander. Il ne se souciait pas de son opinion, et encore moins de sa bravoure. D’ailleurs, il ne s’agissait pas de vengeance, mais d’honneur. Il lui avait promis de l’égorger, et à défaut de pouvoir exécuter sa menace, il se contentait d’une beigne bien assénée. En définitive, l’asiatique ne s’en sortait pas trop mal, et il serait judicieux de sa part d’accepter la sentence, au risque, cette fois, de véritablement tâter de sa mâchoire.

« Garçon, déclara-t-il en s’approchant d’Alexander et en lui tendant une main pour l’aider à se relever, je ne suis ni pitoyable, ni un pitre. Et je ne t’en veux pas de m’avoir endormi, il serait vain de me trouver une excuse pour justifier mon comportement d’avant hier, mais je ne pouvais pas non plus passer l’éponge. On est quitte ? »

Pouvait-il nier son entêtement à insulter les Morlocks ? Il détestait ses raclures autant que les mioches braillards affranchis de l'autorité parentale, c'est dire... Cela dit, on ne pouvait pas tous les mettre dans le même sac, certains de ses monstres devaient posséder, quelque part, enfoui dans les méandres d’un susubconscient, lui-même inaccessible sans diverses séances d’hypnoses, une ou deux qualités humaines.

« Je m’occuperai du Loup plus tard, apparemment, nous avons des affaires plus urgentes à régler. Je ne sais pas ce que projette la hiérarchie, à vrai dire, je n’ai pas grande estime pour ses talents de stratèges. »

Gregory renifla de manière bruyante en affichant une grimace de dégoût. Cette odeur lui rappelait les Morlocks de Londres, la mort de Steve, les deux gardes du corps laissés pour mort et les suppliques nasillardes de Pestilence. Bon sang, ils se trouvaient dans un guêpier, dans un univers qu’ils ne comprennent pas, où la monarchie du plus fort règne en maître, insoucieuse du faible qui mène une existence de servitude.

« On ne devrait pas leur faire confiance, et surtout pas devenir leurs débiteurs. »
Revenir en haut Aller en bas
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Sam 6 Aoû - 20:40

Timour avait du admettre que la base des Morlocks était pas mal cool. L'air ne sentait pas la rose, c'est sûr. Mais l'ambiance "débrouille", rappelait agréablement à l'Azéri une série télé sur des enfants orphelins qui fondent une communauté et prennent en main leurs affaires ! Du coup, après avoir enchaîné de longues heures de sommeil, l'empathe avait profité un max pour connaître le mode de vie des Morlocks. Il n'avait pu vu Arkin de ces deux jours, donc difficile de lui demander ses infos sur eux. Pire encore, Walentyn était toujours absent ! A croire que tout le monde s'en fichait de le retrouver !

Tout le monde, sauf Timour ! Il avait décidé de coller le train à Media pendant les deux jours. Il semblait que le petit lutin blanc ne pouvait s'exprimer que par des paroles volées. Son langage était très déstabilisant, mais pas du tout incohérent ! Timour pourtant si agile pour tailler la bavette, se trouva face à un interlocuteur déconcertant ! Il en tira des bribes sibyllines, mais n'entendit rien qui aurait pu ressembler à une communication de Walentyn. Damned.

Grâce aux bonnes initiatives de Janet, Timour avait pu remiser son pyjama poussiéreux pour une tenue civile neuve. La féline lui avait aussi rapporté des aspirines et de la pommade pour calmer les douleurs que Cupidon était persuadé ressentir dans son cou. N'oublions pas qu'il avait subi les affres de l'étranglement !

Habillé donc d'un pantalon de survêtement noir, d'un tee-shirt blanc et d'un pull en coton rayé blanc et bleu, le fan de baseball se promenait dans les boyaux de la communauté. En approchant des dortoirs, Timour entendit un reniflement grave et guttural. Il trottina dans ses baskets à scratch et la voix d'Arkin se fit entendre !

Timour entra et vit bel et bien son ancien super ami.

"Hé Arkin ! T'étais où bordel ??"


Il s'interrompit trop tard. Il reconnut Alexander allongé au sol, dans une position plutôt crispée. Genre, cette position n'avait pas été souhaitée par lui à la base, et il voulait maintenant se relever. Timour adressa un regard sans vie à Arkin. Bien sûr on lui avait raconté comment s'était passé le sauvetage d'Eden. Normal qu'Arkin soit en rogne. Mais c'était pas les affaires de Cupidon.

Il mit les mains dans ses poches.

"On dirait que je tombe mal."

Dit-il d'une voix grave et flottante. Il avait déjà vu ce genre de scène mille fois dans les films ! Hé, il connaissait les répliques. Il ajouta en désignant l'entrée du pouce, et en esquissant un mince sourire.

"Si vous préférez que je sorte ... ou vous voulez plutôt que je garde la porte, genre, discrétion assurée ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Sam 6 Aoû - 20:53

Alexander observa Gregory s'approcher, dubitatif quant à ses intentions. Visiblement, il ne fallait pas se fier à ce qu'il dégageait comme aura, le risque de se faire frapper ne disparaissant pas pour autant. La justification du fourbe était étrange. Il admettait ne pas en avoir. Et il prétendait ne pas lui en vouloir mais ne pas pouvoir passer l'éponge sans rien faire.

Ainsi, il avait conscience de son entêtement et du danger qu'il avait représenté pour ses camarades ? Que répondre à ça. S'il s'en rendait compte, il n'y avait même pas à lui en faire prendre conscience. Il objecta tout en se frottant la tempe :

- " Il y a tout de même plus glorieux que de frapper quelqu'un d'assoupi. "

Si pour le fauve, ils étaient quittes, tant mieux. Il n'aurait pas à s'attendre à un nouveau coup fourré.

- " On est quitte... Mais un coup de poing contre un endormissement pour nous sauver la vie, je ne suis pas certain que ça se vaille. Enfin. Ne faisons pas les marchands de tapis. "

Autant en rester là. Surtout que Gregory amenait sur le tapis un sujet pour lequel ils ne pouvaient que s'entendre. La non confiance envers la stratégie de la hiérarchie.

- " Nous sommes d'accord. Jusqu'ici, Lily-Rose ne semble pas réellement savoir où elle nous mène. C'est inquiétant. "

Gregory de son côté reparlait des Morlocks alors que Timour arrivait. Le premier ne voulait rien leur devoir ce qui se comprenait s'il les détestait. Alex tendit sa main pour se faire relever, doucement, alors que l'ET semblait comprendre qu'il tombait mal, et proposait de "faire le guet" pour une raison obscure.

- " Ca ira Timour. Il n'y a rien à cacher. " le rassura-t-il en souriant. Puis il répondit à Gregory :

- " D'après ce que j'ai compris, ils devaient quelque chose à Mbarou. C'est donc un équilibrage. Je ne sais pas ce qu'ils t'ont fait, mais il vaut mieux les avoir de notre côté qu'en ennemis. Nous avons assez à faire avec les Pères Fondateurs seuls. "

L'asiatique jeta un oeil rapide à ses vêtements sur son lit de camps.

- " Vous ne m'en voulez pas si je reste dans cette tenue quelques instants ? Les écorchures sont très désagréables sous des vêtements. "

Reportant sa main à sa tempe, il ferma les yeux une seconde et conclut, plus pour lui que pour les autres :

- " Dès que je reçois ma nouvelle carte de crédit, je file m'acheter un bourbon... "

Un verre pour se détendre était bien la chose qui lui faisait le plus envie. Il avait toujours avec lui le cannabis et le nécessaire à cigarette de Smoke, et il comptait bien s'en griller une à l'occasion, lorsqu'il serait sûr de ne pas se faire surprendre par quelqu'un, et surtout pas par Malo.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Sam 6 Aoû - 22:01

La trêve semblait accepter, quoiqu’Alexander trouva l’échange inégal, ce qui ne manqua pas de surprendre Gregory qui pensait lui accorder une grâce en se contentant d’un crochet bien asséné. Il préféra clore la discussion en balayant les objections d’un revers de la main et en reportant la discussion sur le leadership de Lily-Rose :

« Je n’ai jamais rencontré la vieille, mais elle ne semble pas très appréciée. Nous mener dans le repaire des Morlocks prouve son efficacité à multiplier les situations précaires, je ne sais pas ce qu’on peut espérer de la réunion de ce soir, et il serait peut-être judicieux de faire front commun si ses décisions nous paraissent fragiles, voir dangereuses. »

Il fallait bien s’avilir à la politique. Certes, il n’appréciait pas les stratégies de l’ombre où les serpents affairés distillaient un venin de traîtrise pour assouvir leurs ambitions, mais, seul et impopulaire, il ne parviendrait pas à faire entendre raison aux autres, d’autant plus que Lily-Rose était aussi fraîche qu’une jonquille soumise à l’urine d’un chien ; elle lui inspirait une sorte de méfiance instinctive ; d’ordinaire, les personnes âgés sont tout juste bonnes à attendre la mort, avec pour seule conversation une météo hasardeuse qui méritait, selon elles, une longue tirade sur l’époque bénie de leurs jeunesses ; or, Lily-Rose appartenait à cette catégorie d’actifs qui ont conservé un brin de jugeote, aussi méprenait-on leurs archaïsmes pour sagesses de Dieu, et l’on se retrouvait souvent à faire une guerre armé d’une épée lorsque l’ennemi nous aligne depuis un char d’assaut.

« Nah, dit-il à Timour qui venait d’entrer dans la pièce, j’ai déjà déversé hier soir, je suis d’une humeur plus chaste aujourd’hui. »

Il se tourna vers l’Azéri et l’invita à les rejoindre d’un geste de la main, prenant soin d’éluder la question sur son logement actuel.

« On parlait de la vieille, et je disais à Alexander qu’il serait peut-être judicieux de réfléchir à ce que nous allons faire avant qu’elle ne décide pour nous, histoire de ne pas nous retrouver dans la même situation qu’avant-hier. »

Alexander demanda si sa tenue actuelle pouvait froisser sa pudibonderie.

« Très peu, déclara-t-il en attardant un regard sur le jeune homme, la vue est plaisante, et les cicatrices ne laissent jamais indifférent. Et si tu veux boire un coup, je me ferai une joie de te payer un verre dans deux ou trois ans. »

Il se tourna vers Timour, et l’invita à parler, désireux d’entendre son opinion, non sur la plastique du somnifère, mais sur la réunion qui allait suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Dim 7 Aoû - 11:14

Rien à cacher ? Le sourire d'Alexander laissa Timour perplexe. Qui pouvait réellement se fier aux expressions faciales du Néo-Zélandais ? Le bougre cachait toujours quelque chose sous ses masques de politesse/gentillesse. L'empathe suivit la conversation tout en observant derrière ses lunettes noires naturelles l'état vestimentaire des deux garçons. Arkin était en belle tenue toute neuve. La mariage des couleurs, noir mauve et bleu, étonnait le regard inexpert de l'Azéri. C'est surtout la forme du manteau qui l'intriguait le plus. Il tapa son poing dans sa paume en s'écriant joyeusement.

"Arkin il te manque plus que le chapeau et on dirait le Chapelier dans Alice au pays des merveilles ! J'déconne pas ! Trop la classe ton costard !"

Une fois n'est pas coutume, Cupidon trouvait ses habits d'une banalité affligeante en comparaison. Alexander préférait le topless. Son passage à travers une fenêtre du Old School lui avait laissé de sales marques, mais Timour aussi avait les siennes ! La peau blanchâtre striée de gris de son cou pouvait en témoigner ! Timour tira son pull vers le bas pour s'assurer de la visibilité des marques acquises dans son duel contre Hellion.

Comme d'hab, Alex demandait la permission pour des trucs tout naturel, genre, rester torse nu. S'il avait voulu se mettre tout nu, oui, mais torse nu ... Timour haussa les épaules.

"Arrête ton char ! On est entre mecs !"

Répondit-il en se promenant autour des deux garçons. Arkin se garda de répondre à sa question à propos de ses récentes activités. A en juger par sa tenue, avait-il fait les magasins ? Mais la conversation s'orientait sur un sujet nettement plus chaud. La directrice et la suite des événements. En plus Arkin se tournait vers lui et lui demandait son avis ! Normal quoi. Timour prit quelques secondes impatientes de réflexion. Il aimait bien l'ambiance "complot" qui s'instaurait dans la pièce. Il fronça ses arcades sourcilières indistinctes et s'anima.

"Clair, on se fait toujours entuber tout ça parce que la dirlo est jalouse de Chimère ! Son trip c'est juste de mater Clara et les autres filles toute nues j'ai remarqué ! On n'est pas les seuls, Roxie aussi elle est en rogne ! A la réunion, il faut qu'on surveille, qu'on se laisse pas entuber. Si ça se trouve, elle a éliminé Walentyn parce qu'il savait quelque chose. Moi je pense qu'on doit trouver un endroit sûr. Si elle nous propose d'aller sur la base d'Utopia dans l'océan Pacifique, faut dire non. C'est en pleine mer, ça sent la mort à cause des cadavres des PF laissés par Walentyn. Mais dans l'autre vieille maison des X-Men, à Graymalkin Industries à San Francisco, y'avait quand même Cerebra, une machine surpuissante pour les mentalistes comme Chimère. C'est l'artefact mortel ça. Mais la grosse urgence c'est de finir le boulot avec les Pères Fondateurs ! Bordel si jamais ils ont tué Swift et Chimère, personne pourra m'empêcher d'aller leur fracasser la tronche !"


Il se frappa les poings et bomba le torse, pour contenir sa rogne. Hors de question de se faire manipuler plus longtemps par la Hiérarchie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Dim 7 Aoû - 14:50

Alex acquiesça d'un signe de tête quand Gregory parla de faire front commun en cas de proposition trop fragile de Lily-Rose. Seul, il passerait pour un simple trouble-fête et la directrice semblait apprécier de rabaisser chacun des jeunes gens lorsque ça l'arrangeait (généralement pour faire autorité) mais s'amusait également à leur faire la morale comme quoi ils étaient adultes et devaient s'assumer et prendre des initiatives.

Dreams esquissa un sourire lorsque Timour fit remarquer à Rage qu'il ressemblait à un chapelier fou. Venant de l'Azéri, c'était probablement un compliment, mais l'image n'était guère flatteuse. L'asiatique remarqua d'ailleurs à ce moment là les traces dont il avait entendu parlé, dans son cou. La tentative d'étranglement d'Hellion à son encontre lui avait laissé une vilaine marque que le petit ET paraissait fier d'exhiber comme un trophée de guerre.

Si ce dernier, comme à son habitude, jouait à l'amitié franche et virile en arguant que ça ne le gênait pas de voir son camarade torse nu parce qu'ils étaient "entre mecs", Gregory laissait une phrase beaucoup plus ambigüe tout en semblant le reluquer. Le voir dans cette tenue était "plaisant" ? S'il n'en laissa rien paraître, le jeune homme eut une légère sensation de gêne qu'il essaya de gommer en songeant à la suite de la conversation au sujet de l'alcool.

- " J'oubliais... On ne laisse pas tout le monde acheter de l'alcool ici... J'aurai donc besoin de ton assistance et nous partagerons quelques verres. "

Il proposa également au petit être :

- " Tu es naturellement invité aussi. "

Timour semblait enflammé sur le thème de Lily-Rose, continuant à faire l'éloge de Walentyn comme si la seconde était jalouse de lui. Ses avis étaient toujours tranchés et son nombrilisme autour du mafieux troublait totalement sa vision des choses, même si la partie sur les futures habitations possibles n'étaient pas si erronées.

- " Le logement est un soucis oui. Il faudrait commencer par retrouver un revenu décent et s'équiper. "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Dim 7 Aoû - 16:13

William retourna dans les égouts d'un pas tranquille songeant à sa rapine. Tout s'était bien passé et le mutant était content de voir qu'il n'avait pas perdu la main.

Il se dirigea donc tranquillement vers les dortoirs où étaient posés ses affaires histoire de vérifier sa nouvelle acquisition. Entendant des voix de l'autre côté de la porte le chasseur s'arrêta un moment cherchant à reconnaitre les voix. Aucune ne correspondaient à celle de l'asiatique que Will avait rencontré devant l'Old school. Après un haussement d'épaule William toca à la porte puis entra.

Will découvrit en pénétrant dans la pièce, trois garçons en train de discuter. Enfin trois garçons... Il le supposait, car l'un des individus lui faisait plus penser à un petit allien qu'à un enfant normal. Parmi les personnes présentes le chasseur reconnu le jeune mutant qu'il avait vu sonné durant la bataille de la veille.

Will lança un franc sourire à la cantonade dont il avait le secret puis se dirigea vers le groupe pour les saluer.

-Hé bien, y a du monde ici ! Salut je me présente, William Devébert enchanté. Je suis arrivé hier soir, mais apparemment c'était pas le meilleur moment dirons nous. Sinon je viens de Nantes, c'est en Bretagne, en France. Voilà voilà pour les présentations !

William prie s'assit sur son lit et commença à fouiller dedans. Il remarqua que sa nouvelle carabine était bien là et la glissa dans l'étui de l'ancienne afin de la protéger, il l'entretiendra plus tard. Il sortie enfin de son sac une petite trousse en cuir qu'il ouvrit délicatement pour en sortir sa pipe et son tabac. Le mutant commença à bourrer son ustensile puis leva les yeux vers ses compagnons de chambre.

-Heu.. Ça vous dérange si je fume ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Dim 7 Aoû - 19:04

Il ressemblait au Chapelier Fou ? La comparaison l’embarrassa, et il se détailla les manches pour se convaincre du manque de discernement de l’Azéri. Il valait mieux, pensa-t-il pour épargner son orgueil, ressemblait à un personnage de Lewis Carroll plutôt que de ressembler à un géant rabelaisien. Il éprouvait une certaine sympathie pour Timour, et comprit pourquoi lorsque ce dernier s’épancha longuement contre la directrice du Old School. Ses théories saugrenues transformaient la pauvre Lily-Rose en un monstre manipulateur, cruel et incompétent. Timour était, au final, un excellent juge de caractère.

« En effet, ce n’est pas dénué de bon sens, quitte à se trouver un logement, autant qu’il soit à proximité de Cerebra. » Déclara-t-il en demandant l’approbation d’Alexander d’un regard.

Quant à Alexander, soit il s’en foutait, soit il prenait soin de n’émettre aucune opinion. Il se contenta de parler des nécessités matérielles, préoccupation secondaire selon Arkin qui préférait, comme Timour, s’assurer du retour sain et sauf des deux mutants. Cela dit, sans argent et sans repas, l’épopée serait difficile à accomplir.

« On verra bien si la directrice nous propose une solution… On devrait aussi s’interroger sur la visite des Pères Fondateurs, de ce que Timour m’a raconté, ils n’étaient pas sensés connaître et notre existence et notre position. Le plus probable reste que Swift ait craché le morceau, bon gré mal gré, car les télépathes n’attendent pas notre bon vouloir. Cela dit, si une taupe s’est glissée parmi nous, on doit demeurer prudent. »

La proposition d’aller boire un verre d’Alexander ne le tenta que moyennement, l’idée de servir de mule pour fournir de l’alcool aux plus jeunes ne faisait pas partie de ses ambitions. Un nouvel arrivant vint interrompre leur discussion. Beau, indéniablement, mais trop avenant et expansif pour susciter une quelconque sympathie chez Arkin. Grognant tel un fauve à son intervention, il le regarda d’un air méfiant retirer son nécessaire à tabac. Il ne le connaissait pas, et ne lui faisait donc pas confiance.

« Pas un Morlock… Nouveau ? » Interrogea-t-il simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Lun 8 Aoû - 12:30

"Vous allez vous bourrer la gueule ?" Demanda du tac-au-tac Timour quand Alexander lui fit part d'une invitation à la beuverie. L'Azéri n'avait pas une grande expérience de l'alcool, mais il connaissait bien l'odeur. Son héros Chimère était une fois arrivé en réunion avec cette odeur là. Son regard de ce jour-là, flou et délavé, et ses manières cavalières, étaient autant d'indices que son idole s'adonnait à la boisson. Pour décompresser ! Normal !

"15 ans c'est largement bon, je viendrai !"

Ajouta-t-il avec conviction. En plus si Arkin avait dit dans deux ou trois ans, la limite d'âge sera largement atteinte. Les paroles suivantes de Dreams firent naître la frustration dans le cœur de l'empathe. Il s'emporta.

"On s'en fiche d'être décents ! Tu crois que Chimère n'a pas vécu à la dure, sûrement comme un gangster solitaire de la route, pendant tout ce temps ? Chimère peut dormir et manger sur sa moto, quand il a une idée en tête. Je suis sûr que lui il s'en fiche de toutes ces histoires de matos et de logement. Si ça se trouve il nous attend depuis des jours quelque part ! Et nous on reste les bras croisés !"

Tout à sa rébellion, il ne remarqua pas William entrer. Arkin avait vu juste. Swift avait sûrement lâché le morceau. L'idée d'une taupe parmi les X-Men était néanmoins tout aussi romanesque.

"C'est qui d'après toi la taupe Arkin ?"

Enchaîna-t-il, les yeux de nouveau attirés par le costume atypique de l'homme fauve. Il fronça les arcades sourcilières, puis leva son regard noir sur le grand Anglais. Une lueur lointaine y brillait.

"Tous les deux, on est du genre à pouvoir la débusquer non ? Toi avec ton flair et moi avec le mien !"

Les bruits de rangement de sac firent se retourner l'Azéri distrait. Il détailla le garçon. Oui, il l'avait vu, après l'accident. Il était dans le fond du van volant. Les événements n'avaient pas réellement permis de faire connaissance. Timour l'avait aussi aperçu dans les couloirs des égouts.

Entendant le grondement d'Arkin, Timour se mit sur ses gardes et sonda empathiquement le nouveau venu. Il était plutôt détendu. Puis Timour nota la forme suspecte de l'étui.

"T'as une arme ou quoi ? Comment tu l'as eu, j'hallucine !"


Le gars proposait de fumer ... la pipe ?? Trop bizarre ! Timour échangea un regard opaque avec Alexander et Arkin pour voir comment ils jugeaient la chose. Puis il s'approcha de William, tel un papillon fureteur.

"On dirait le genre de pipe que fume le Commissaire Moussar dans la plus vieille série que ma mère regardait sur Bakou Channel ! Tu l'as eu où ? Sur internet ?"

Il papillonna d'un côté et de l'autre de William en observant tous ces objets étranges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Lun 8 Aoû - 13:33

William finit de bourrer sa pipe avant de répondre au jeune homme agressif. Sa question et la manière directe de la poser n'avaient pas trop choqué Will, en effet ils ne savaient rien de lui et surtout s'il pouvait lui faire confiance surtout après la tragédie de la veille. Même s'il trouvait dommage l'aspect agressif des paroles, lui-même préférait l'ironie.

En croisant le regard d'Arkin, le chasseur eu une impression étrange comme s'il se retrouvait devant un animal en chasse. Il eut un demi-sourire puis répondit.

-Oui nouveau. C'est une certaine Emily qui m'a demandé de venir... c'est une longue histoire.

N'obtenant pas d'interdiction des autres sur le tabac William alluma sa pipe et tira un peu dessus.

Les questions et commentaire du petit martien firent rigoler Will.

-Oui j'ai une arme et rien d'étonnant à ça je suis chasseur et on m'avait confisqué l'ancienne à la douane malgrè mon permis de chasse et je me sentais un peu nu sans elle dirons nous.

Il tapota l'étui et tira sur sa pipe.

-Quant à comment je me la suis procurée, on va dire que c'est "un emprunt à durée indéterminé sans réel intention de rendre."

Will fit un clin d'oeil au petit allien et lui tendis sa pipe pour qu'il puisse l'examiner.

-Tien. Elle vient du grenier de mon arrière grand-père. Et pour la comparaison c'est plutôt celle de sherlock homes. d'autres questions ?


Dernière édition par William Devébert le Lun 8 Aoû - 22:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Lun 8 Aoû - 22:04

Du coin de l'oeil, Alexander observait le nouvel arrivant. Il semblait plutôt enjoué, ce qui au fond ne dérangeait pas outre mesure l'asiatique. Il porta un regard rapide sur ses deux camarades lorsqu'il manipula une carabine. Une arme à feu serait un bon moyen de se défendre, de façon évidente et même un pouvoir mutant ne pourrait pas grand chose. Un coup partait trop vite pour être arrêté avec la majorité des pouvoirs.

William venait d'une ville en France, en Bretagne. De quoi faire plaisir à Malo, assurément. Avec un accent français correcte, Alex lui répondit :

- " Enchanté. "

Puis il reprit en anglais.

- " Alexander. Je viens de Nouvelle-Zélande. Et c'était avant hier soir. " corrigea-t-il poliment.

Puis retournant à la discussion avec Gregory, l'asiatique confirma :

- " Cerebra est un atout non négligeable que nous devons conserver. Il faut néanmoins se poser la question de savoir si en se rapprochant d'elle, nous ne la mettons pas en danger par notre présence. Les Pères Fondateurs nous ont trouvé au Old School où il n'y avait rien à découvrir. S'ils trouvaient Cerebra en nous trouvant à nouveau nous, ce serait plus problématique. Nous connaissons leur puissance de frappe à présent, rien qu'à cinq. Je vous laisse imaginer un attaque d'une dizaine d'entre eux."

Alex croisa les bras et continua, rebondissant sur les paroles de Gregory à propos d'une taupe.

- " Nous sommes nombreux, ce qui multiplie le risque que des informations importantes s'échappent de nous, de gré ou de force. Les télépathes sont par exemple une plaie... Sans songer directement à une taupe, le fait qu'Emily ait volontairement ou non révélé des informations n'est pas à exclure. Avec ce qu'elle doit subir, on ne peut pas lui jeter la pierre. "

Dieu seul savait ce qu'ils lui faisaient. Timour s'emportait quant à avoir de l'équipement. Jouant de façon entendue avec l'Azéri, Alex répliqua :

- " Oui mais Walentyn est très puissant. Et nous n'avons pas son niveau. On ne combat pas un bataillon de tanks avec des lances-pierres. Alors autant mettre toutes les chances de notre côté. Tu ne voudrais pas avoir des équipements d'assauts et des armes à visée laser comme dans les films ? "

Jouer des illusions de Timour était facile. Il avait pour habitude de grossir tous les traits caractéristiques de certaines catégories de personnes. Les militaires et autres héros ne devaient pas faire exception pour lui.

Remarquant l'arme de William, le petit ET se précipita pour l'observer puis volage, se concentra également sur la pipe. L'image d'une personne jeune avec cet outil pour fumer était quelque peu décalée, tant on avait l'habitude de voir de vieux barbus avec. Mais qu'importe, il était habitué à la fumée.

- " Pas de soucis pour moi. " confirma-t-il à Will. " Même si je ne sais pas si fumer dans un endroit aussi clôt que celui-ci soit très conseillé... "

Un chasseur ? Avec Gregory le sanguinaire, Luz serait servie. Alex rangea précieusement l'information dans un côté de son cerveau. Au moins, il saurait se servir de son arme correctement. Il avait cru remarquer une lunette de visée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Mar 9 Aoû - 7:14

« S’il y a une taupe, répondit-il à Timour, tu es plus apte à la dénicher que moi. Mais je suis d’accord avec Alexander, Swift est probablement coupable malgré elle. Ou alors, les objets que vous avez recueillis lors de votre précédente mission disposent d’un G.P.S. Tout est possible, et si le matériel des X-Mens appartenait autrefois aux Pères Fondateurs, nul doute qu’ils savent s’en servir. »

Le petit homme, qui était, une minute auparavant, impatient à l’idée de s’imbiber les nerfs d’alcools, contemplait maintenant le fusil du nouveau tout en louchant un regard interrogateur sur la pipe. Quel genre d’homme fumait encore la pipe aujourd’hui ? Moins pratique que la cigarette, elle symbolise cette ruralité joviale dépourvue d’élégance lors des cueillettes de courges rouges ; autant se mettre à la clope, plus pratique et moins encombrante, elle cendre tout autant les poumons.

« Les comparaisons ne sont vraiment pas ton truc, Timour. » Souffla Gregory dont le rapprochement au Chapelier Fou, moins dégradant tout de même que celui du commissaire Moussar, restait en travers de la gorge.

« Tu parles Français ? » Interrogea le fauve à l’intention d’Alexander qui venait de prononcer un enchanté avec une parfaite élocution. « Peu importe, ce que veut dire Timour c’est que pendant qu’on reste là à élaborer des stratégies, votre amie se fait certainement torturer, si elle n’est pas déjà morte, tandis que Walentyn risque sa peau à faire front tout seul. La directrice part de bonnes intentions, elle souhaite nous protéger avant tout. Et c’est pourquoi on ne doit pas la laisser faire. On a signé pour se battre, pas pour se faire cocooner. »

Il marqua une pause, regardant le fusil de William et ses revendications de Chasseurs. Luz sera contente…

« Imagine toi à la place de la captive, seule, soumise à des interrogatoires dont dépend la vie de tes amis, et ceux sur qui tu comptes, ton seul espoir, se terrent dans les égouts depuis deux jours afin de rassembler des chaussettes et des fayots. La seule chose à faire, dans ces cas là, c’est d’aller à son secours, de lui faire savoir qu’on ne la pas oubliée. Je ne sais pas ce que tu en penses, Alexander, mais de mon point de vue, il ne fait pas bon d’être capturé quand on a Lily-Rose comme alliée. »
Revenir en haut Aller en bas
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Mer 10 Aoû - 19:44

Ainsi le nouveau avait été pécho par Swift, à une époque lointaine où celle-ci était en liberté. Timour sut donc que le grand brun n'avait pas d'information fraiche à leur fournir. Le gaillard restait très calme et détendu. Il ne pouvait pas être la taupe. La taupe serait sûrement stressée qu'on évoque son nom devant elle. Timour siffla lorsque le gars indiqua qu'il avait dérobé l'arme. Le mec n'avait pas froid aux yeux !

"Tu chasses ? Dis donc, sacrée nouvelle ça, pas vrai Arkin ?"

Commenta Timour en jetant un regard complice sur l'Anglais à la redingote bleue. Les deux Européens allaient pouvoir s'entendre sur ce chapitre. L'attention de l'empathe revint vite sur l'objet incongru en bois que lui tendait la nouvelle connaissance.

"T'as appris quand à t'en servir ? Tu as quel âge ? Trente ans par là ?"

Cupidon, tout en caressant l'objet de ses doigts gris et fins, prêta oreille attentive au discours de Dreams et de Gregory. Le coup de mettre Cerebra en insécurité était pas mal vu. Ce serait bête d'attirer les PF jusqu'à l'artefact ! La suite des paroles du Neo-Zélandais laissèrent perplexe l'Azéri au pull rayé.

"Toi et moi on est des psy, on n'a pas besoin de matos de guerre. Si on en avait, je les donnerai à Hawkeye."


Il redirigea son museau vers William.

"Hawkeye était le mec en jambe de plâtre avec nous dans le van. Son pouvoir c'est d'avoir une chance de la mort. Il a tué une Mère Fondatrice a lui tout seul grâce à ça. Il tue qui il veut. Avec un flingue. Si tu lui prêtes ton fusil il te montrera. Même genre avec un dé à coudre bien ajusté il peut tuer quelqu'un en fait. Moi aussi, j'aurais appuyé sur la détente à sa place. Tu dois savoir une chose William : les PF, c'est eux ou nous."


Termina-t-il d'un ton plus sombre, en posant la pipe au coin de ses lèvres pour se donner un air détective. Il ignora la remarque d'Alex sur les consignes de sécurité dans les endroits clos.

"Tu fais comment pour fumer ? Je sais fumer la clope mais pas ce vieux machin !"

Mentit l'empathe en rendant la relique à son propriétaire. Il resta néanmoins stationné tout près de lui. Il appuya même sa main sur son genou. Timour ne s'offusqua guère des paroles d'Arkin.

"Je te jure que le Commissaire Moussar a exactement la même ! J'te montrerai une vidéo dès qu'on aura accès à internet."


Il écouta religieusement Arkin parler de stratégie et de torture. Il avait grave raison. On restait là, Swift était sur le billard des PF, et la dirlo les prenait tous pour des bébés à langer ...

"Bordel Walentyn va rien comprendre ! Il doit grave se demander pourquoi on n'est pas venu à la rescousse. J'espère qu'il va revenir un jour. Peut-être qu'il a décidé de la jouer solo, de ne plus s'encombrer de nous ? Puisqu'on l'a laissé tomber !"

Il se coula tristement près de William pour s'asseoir à son côté. L'empathe profita du contact avec William pour déclencher son pouvoir sur lui. Il voulait lui faire ressentir du dégoût pour sa propre pipe : le tabac, l'odeur, le fait de fumer. C'était une petite blague pour rigoler un coup. Et si ça se trouve, ça le ferait arrêter de fumer et il lui donnerait sa pipe en bois ?

"Moi c'est ce que j'aurais fait à sa place !"

Acheva-t-il d'un ton austère tout en guettant la réaction du Breton à son changement d'émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Ven 12 Aoû - 13:02

Alexander acquiesça à la supposition d'un GPS dans les éléments des X-Men récoltés. C'était une possibilité à prendre en compte. Gregory sembla surpris que Dreams ait prononcé un mot en français.

- " J'ai suivi quelques cours de langue. C'est le genre d'attention qui plaît toujours en affaires, plutôt que de se cantonner à l'anglais international. Mais je connais principalement les mots courants de quelques langues. Je serai incapable de tenir une conversation entière je pense... "

Néanmoins, il jugea utile de calmer les ardeurs de Gregory qui lui rappelaient celles de Malo.

- " Que Walentyn soit en train de secourir Swift est une supposition. Nous n'en avons aucune preuve. Peut être est-ce lui la taupe ou celui qui a révélé notre position. L'innocence de chacun est difficile à prouver. Quant à notre rôle, il est certes de se battre, et non de se suicider. Il y a un juste milieu entre se faire cocooner et être utilisé comme de la chair à canon. "

Gregory continuait à expliquer qu'Emily aurait été fort désespérée si elle avait été au courant du manque d'activité pour la sauver. Alexander fit un signe plus mitigé à Rage lorsque celui-ci annonça qu'il était mauvais de se faire capturer avec Lily-Rose comme alliée.

- " Nous savons tous dans quoi nous nous sommes engagés. On ne peut décemment pas demander aux autres de tenter une opération suicide pour venir nous secourir. Combien de vies sauvées pour combien de morts ? Malheureusement pour Emily, sa position actuelle est très dangereuse. Et j'avoue que même si j'étais reconnaissant qu'on vienne me sauver, je comprendrai davantage qu'on me laisse captif si je ne représente comme statut que d'être un ami, et non une tête pensante ou un atout majeur. "

Pendant ce temps là, Timour s'amusait avec le nouveau, observant son arme puis sa pipe à tour de rôle puis s'étant de nouveau concentré sur les paroles de tortures potentielles.

- " Cependant je vous rejoins sur un point : il faut agir d'une façon ou d'une autre, que ce soit pour aider Swift ou pour prendre de l'avance pendant que nos adversaires pensent que nous sommes en déroute. Il serait bon de lancer une mission surprise et en parallèle de se trouver un logement à la fois discret et robuste. "

Alexander pouvait parfois se montrer d'un pragmatisme effrayant. Mais ils étaient tous des sortes de soldats, et les pertes risquaient de devenir leur quotidien...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Dim 14 Aoû - 15:56

William rigola d'un rire franc et bon enfant à l'avalanche de questions et commentaire de timour.
Il lui reprit la pipe des mains pour lui expliquer le principe.

-Non pas tant que ça j'ai que 20ans, mais tu vas voir c'est aussi simple que la cigarette... Tu prends la pipe dans le creux de ta main, comme ça...

Will pris la pipe comme décrit et la porta à ses lèvres.

-Puis tu tires des petites bouffers à la suite...

Quand le jeune homme aspira deux trois bouffés son visage se déforma en une grimace de dégout rapide. Il regarda la pipe avec un regard interrogateur, ne se doutant pas du tour que le petit alien lui avait joué. William tandis la pipe au farceur.

-Bizarre j'ai plus envie de fumer... tien finit le tabac si tu veux et propose aux autres. Par contre, je récupère la pipe après c'est un souvenir de famille j'y tiens.

Le chasseur se retourna vers Alex et lui souris en lui répondant en français.

-Tout le plaisir et pour moi.

Puis reprenant l'anglais il regarda les trois garçons dont la conversation ne lui avait pas échappé.

-j'avoue ne pas tout saisir de vos problèmes actuels, mais quelqu'un à des problèmes ? Une lueur de folie apparu au fond des yeux du mutant et un sourire carnassier se dessina sur ses lèvres. Dites-moi, c'est toujours autant animé chez vous ? Ça risque d'être très intéressant ....

Le visage de William reprit son aspect naturel avec des yeux rieurs et un sourire insolant ben coin. Tous c'était passé si vite que les personnes présentes dans la pièce se demandèrent si elles ne l'avaient pas rêvé...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Lun 15 Aoû - 14:49

La réputation de Walentyn, si on omettait les panégyriques répétés de Timour, additionnait la délation et la roublardise. Pourtant, Gregory rechignait à l’idée de lui attribuer des intentions néfastes, et les propos d’Alexander, injustes et accablants, lui arrachèrent un grognement de dédain. Sans l’aide de Chimère, non seulement Gregory n’aurait pas obtenu sa vengeance, mais il serait très certainement mort à Londres.

« Tu devrais modérer tes accusations, lâcha-t-il après quelques longues secondes de silence, Chimère n’est pas du genre à trahir les siens. Il a bien trop d’honneur pour nous balancer aux autorités mutantes. »

Sa loyauté, il ne l’expliquait pas. Un homme doit savoir rendre des comptes, et l’addition qu’il devait à Walentyn ne saurait être bafouée sans mépriser les codes élémentaires de l’honneur. Loin de s’intéresser aux questions logistiques, Gregory préférait toujours suivre son cœur. L’instinct ignore les contrefaçons pragmatiques, il obéit à une loi impulsive qui, à défaut de s’avérer concluante, ne souffre ni d’une lâche prudence ni de rhétoriques châtrées. Quand Eden s’était vu emporter par les Pères Fondateurs, il se précipita pour la secourir, et peut-être en serait-il mort sans l’intervention d’Alexander, mais cela n’importait peu. On ne laisse pas un allié croupir entre les mains de ses ennemis, on se précipite dans la gueule du loup, fidèle à ses idéaux, car un futur ne se construit pas sur le sacrifice d’un autre.

« On ne peut rien faire, de toute façon. » Lâcha-t-il tandis que Timour s’asseyait aux côtés de William. « Mais je ne supporterai pas qu’on calomnie le nom de Chimère sans aucune preuve. »

Gregory se déplaça contre un mur et s’y adossa. Le nouveau désirait arrêter de fumer. Bizarre. Quelqu’un qui se proposait une seconde auparavant de s’allumer une pipe… Ça ne collait pas. Pas du tout. Timour devait être entrain de le bizuter, comme il l’avait fait avec lui. Et pour cause, ce dernier avait la fâcheuse manie d’influencer les pauvres suicidaires qui se proposaient de rejoindre leur rang. Il l’aurait bien prévenu… Mais il s’en foutait trop royalement.

« Intéressant. Je ne crois pas. Je suis avec eux depuis deux ou trois jours, et j’ai déjà manqué de me faire ensevelir sous un immeuble, Timour de se faire suffoquer par un télékinésiste arthritique et sans le petit chinois amateur de masochisme cuirassé de lanières aux fers rouges, – il désigna Alexander du doigt – une gamine de seize ans croupirait dans les geôles des Pères Fondateurs et subirait, à cette heure même, d’innommables sévices. Et je me serai fait bouffer par un loup, aussi. »

Rien d’intéressant à mener cette existence soldatesque. On en crève, rien de plus. Il lui suffisait de penser à Steve pour regretter sa soif de sang. Mais elle était là, enfouie, et dès que l’occasion se présenterait, elle surgirait à nouveau, et il mettrait en danger ses alliés comme ses ennemis. Et ça, il en avait tristement conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Mar 16 Aoû - 18:56

Timour dissimula adroitement sa jubilation lorsque William lui rendit cette pipe qui le dégoutait. Le farceur étira tout de même un sourire d'une oreille à l'autre, et adressa à l'ex-fumeur un regard pétillant.

"T'inquiète j'y ferai gaffe ! Merci !"

Il ignora superbement la grimace de dégoût du Français. L'empathe allait tester l'objet, qu'il installait au creux de sa main, quand la discussion entre Alexander et Gregory provoqua une sonnette d'alarme dans son gros crâne. Quoi ? Qu'est-ce que le Néo-Zélandais osait dire sur Walentyn ? Avait-il bien entendu ?? L'empathe ouvrit la bouche pour former un O outré, et écarquilla ses yeux ébène. L'attaque était si inattendue qu'il ne put que laisser parler Arkin. Son camarade parlait bien et juste !

"Chimère la taupe ?? IMPOSSIBLE !"

S'emporta l'Azéri d'une voix éraillée en bombant le torse et secouant un peu trop la pipe dans ses grands gestes outragés. Il balbutia devant cet affront sans nom à la mémoire de son héros. Il braqua de ses yeux obusiers l'ingrat Alexander.

"Tu ... Arkin a raison ! Comment tu peux penser qu'il ferait ça ? Pourquoi ? Moi il m'a aidé à me sauver de Désir, si tu as lu mon blog ! J'explique tout ça dans mon blog !! Et son SMS, pour me dire qu'on doit rester au Old School ! ... Tu crois peut-être que c'est pour qu'on soit livrés tout cru aux PF ? ...

Sa voix aiguë montait crescendo. Timour eut un moment de panique en réalisant la portée de ce qu'il décrivait lui-même. Chimère qui leur aurait dit de rester au Old School pour les piéger ?? Non ! Jamais ! Révolte ! Il plissa ses yeux globuleux dans un réflexe offensif, et pointa Alex de la pipe.

"Chimère n'aurait jamais laissé ni sa bécane, ni sa gonzesse aux PF ! Il est FORCEMENT allé sauver Swift ! C'est la différence entre Chimère et la vieille : lui il ne laissera jamais tomber les moins forts que lui de son équipe qui se sont fait pécho."

Son cœur battait la chamade. Certes, rien ne pouvait assurer à Timour que Walentyn aurait fait la même chose pour n'importe quel élève.

"Walentyn viendra toujours sauver ceux qui le respectent !"

S'écria-t-il enfin, plein de défi pour Alexander. Le calme et la froide insensibilité du Néo-Zélandais touchaient le cœur exalté de l'Azéri. Ses raisonnements utilitaires, mais plutôt justes concernant Swift et le rapport suicide/cocon, l'effrayaient en le plaçant devant une réalité qu'il n'aurait jamais envisagée. Il serra ses petits poings, et se rappela à l'occasion de la présence de la pipe en bois dans l'un d'eux.

Vexé et outré, Timour boycotta la conversation entre William et Gregory sur les exploits des jours passés. Il prit la direction d'un lit de camp lointain de la pièce et s'assit dos aux autres pour tester la pipe du Commissaire Moussar. comme il n'avait jamais essayé, il préférait ne pas s'exhiber en train de foirer ses premières goulées de tabac. Tout son sang bouillonnait des honteuses allégations glaçantes de l'endormeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Mar 16 Aoû - 23:52

Autant que Timour prenne la défense de chimère, Alex s'y était attendu. Autant que Gregory s'y mette également laissa l'asiatique quelque peu pantois même s'il n'en montra rien. Surtout qu'il n'avait fait qu'émettre une hypothèse comme une autre. Il choisit l'humour pour se défendre des contre-attaques reçues.

- " Hé bien Gregory. Fanboy caché de Walentyn... Si je m'attendais à ça. Vous vous échangez des anecdotes avec Timour ? "

Un sourire satisfait aux lèvres, il préféra néanmoins lever le mal entendu.

- " Je ne prétends pas que Walentyn soit la taupe. Je dis que la confiance aveugle est celle qui nous mène à la réussite la plus totale ou à l'échec le plus retentissant. Je ne remets pas en question ce qu'est Walentyn. Il m'a recruté également et sous son air bourru, je sais qu'on peut lui faire confiance. Mais lorsqu'on cherche une taupe, la première priorité est de lever les certitudes les plus évidentes, sans quoi on ne peut définitivement pas voir la vérité, car celle-ci est voilée. C'est le rôle d'une taupe de méprendre et de manipuler ceux qui lui font confiance en renforçant cette dernière. La première étape vers la remise en question est d'être méfiant envers tout le monde. "

Timour commença alors à sortir une série d'arguments qui se tenaient plus ou moins. Il paraissait évident qu'une taupe ferait tout pour se faire accepter, notamment quelques missions pour son groupe afin de gagner la confiance. Mais le petit être venait là d'énoncer une remarque qui allait au contraire semer le doute. Le SMS de Walentyn qui disait à tout le monde de rester au Old School, le soir de l'attaque. Avec un demi sourire, Alex rajouta :

- " Vois comme une probable coincidence te fait douter de celui que tu admires. J'ai parlé de Walentyn comme j'aurai parlé de chacun d'entre nous. Mais le doute est le premier pas vers la vérité. Celui qui refuse de se poser les questions ne trouveras pas les réponses."

Timour parlait de sauver ceux qui respectaient Walentyn. C'était une bien étrange conception. Les gens normaux parlaient d'amitié plus que de respect comme raison d'entraide. Mais Gregory répondait à l'intérêt de William sur leurs affaires, sans manquer de rabaisser Alexander.

- " Japonais. " corrigea-t-il sans la moindre trace d'animosité. L'ennuyer était probablement ce que Gregory souhaitait en se trompant volontairement.

La remarque sur les lanières de cuir était d'une mauvaise foi évidente et visiblement, le pauvre fauve n'appréciait guère qu'on s'attaque à son mentor. La rancune devait être aussi sévère que la sienne.

- " Tu admets que le loup aurait gagné. C'est un bon point. " répondit Alex à la boutade de son camarade. Toucher son orgueil était une pique efficace.

Dreams n'aurait aucun mal à rentrer dans le même jeu que Gregory. Après tout, il taquinait bien Malo à longueur de temps. Timour s'échappait discrètement pour essayer la pipe. Il voulait surement fumer pour avoir l'air "cool" ou "grand". Ou faire comme Walentyn.

Doucement, l'asiatique s'étira en prenant soin de ne pas tordre ses plaies, ce qui se révéla plus compliqué que prévu. Les plaies superficielles étalées étaient parfois aussi gênantes que celles profondes d'une dimension réduite. Sentir sa peau se craquer par endroit avait de quoi faire grincer les dents. La mâchoire serrée, Alex s'assit finalement sur son lit. Seul le temps pourrait faire effet... Et le bougre ne semblait pas vouloir passer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Sam 20 Aoû - 14:14

[ HRP : Désolé du délai, je ne m'étais pas rendu compte de l'absence de Will jusqu'au 26 ! ]

Adossé contre le mur, Gregory ignorait les remarques assassines destinées à l’asservir de colère. Il reconnaissait volontiers son emportement sur le sujet épineux de Walentyn, et pourtant, un tel pragmatisme, loin de l’étonner, ou de froisser ses certitudes apprises, relevait d’une réflexion froide et réaliste qui dénotait cruellement avec ses principes simples de loyauté. Il écouta Timour plaider en faveur de l’absent, se contentant d’un imperceptible sourire d’approbation. Il préférait ce raisonnement aveugle à la lucidité austère d’un stratège machiavélique qui s’engouffre, bien malgré lui, dans une méfiance universelle.

« Le loup aurait gagné, admit froidement Gregory, la chose ne mérite pas d’être débattue. »

Il regarda le Japonais s’étirer d’une manière inhabituelle afin d’épargner les innombrables plaies qui parsemaient son dos.

« Mais la défaite n’épargne personne. » Conclut-il en regardant les marques rouges d’Alexander.

Il appréciait sa leçon quand soudain il se sentit saliver. Bon sang ! Quel monstre était-il devenu ? La vue du sang séché lui donnait une envie de folle de courir les forêts à la recherche d’un gibier endurant. Ses prunelles azurées fixèrent longuement les blessures ; elles pétillaient d’une faim salace et carnassière, soulevant, depuis ses profondes entrailles, l’euphorie prédatrice qui le distinguait de son humanité. Il cherchait à la dissimuler, à masquer cette faiblesse instinctive qui triomphait périodiquement de sa raison, mais, sans s’en apercevoir, un léger grognement continu s’échappait de sa gorge palpitante d’appétit.

Il vacillait. Le clapotement funèbre de son cœur excitait sa nature féline. Bouffer ! Il lui fallait bouffer.

« Timour… J’aurais besoin que tu m’utilises comme cobaye… Si tu pouvais essayer de me calmer avec ton pouvoir, je t’en serai reconnaissant… Alexander aussi. »

La voix de Gregory était fébrile, presque vaincue tandis qu’il s’efforçait de fermer les yeux, désireux d’éloigner son esprit de ces marques saignées de pourpres sur un dos dénudé.
Revenir en haut Aller en bas
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Dim 21 Aoû - 15:25

Alexander tentait de rattraper son cas en prétendant ci ou ça de très bien argumenté. Mais Timour était trop assourdi par la colère pour entendre sa philosophie de la rationalité. Il en voulait au mutant somnifère d'avoir osé instiller le doute en lui. Bordel, si Walentyn voyait ça dans le cerveau de son loyal partenaire, c'était mort ! Chimère le dénigrerait pour de bon. Pfff ... Le doute est le premier pas vers la vérité ... mais pas dans ce cas-là. Dreams n'avait aucune preuve ! Comment pouvait-il douter de la sincérité de leur maître à penser télépathe ?

Ruminant dans son coin, Timour essaya plutôt de se concentrer sur la pipe et la manière de la fumer. Il fallait chasser les idées noires implantées par Dreams de sa tête. Il se remémora les instructions de William. Inspirer par petites bouffées ... oula drôle de goût ! Et la fumée on fait quoi après, on l'avale ? ...

La voix bizarre de Gregory arriva aux oreilles de l'empathe, qui tourna la tête vivement vers lui, puis le reste de son corps. Une sacrée quinte de toux vint esquinter sa gorge fragile. Timour eut des larmes aux yeux qu'il eut grand peine à retenir.

"Qu...oi ?" Il courut en toussant et crachant jusque son camarade. Berk mais c'était dégoutant le tabac. Il s'essuya les yeux d'un revers de poignet, en regardant Arkin, puis Alexander en topless écharpé. Il comprit.

"O..la t'as pas l'air bien !" Crachota-t-il.

Il colla son épaule contre le bras de l'Anglais. Il fallait calmer le fauve ... Timour avait la nausée du vieux tabac, ses yeux piquaient et pleuraient. Une seule émotion l'envahissait, c'était bien le dégoût. Ce parfum rance et brûlé dans la gorge, quelle horreur !

L'empathe transmit donc à Arkin une bonne dose de dégoût. Du dégoût pur jus, brut et sans nuance, qui se porterait donc sur la chose que Gregory avait en tête au moment de recevoir la décharge émotionnelle.

Dans son état nauséeux, l'Azéri ne pouvait pas réellement faire plus précis que ça ! Il fallait parer au plus pressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   Dim 21 Aoû - 21:45

Gregory admettait que le loup l'aurait battu. C'était pour le moins surprenant ! Il n'était peut être pas aussi aveuglé par sa colère qu'il l'avait laissé penser jusqu'ici. Alexander sourit en coin lorsque le fauve fit remarquer que la défaite n'épargnait personne. En soit, ce n'était pas une défaite. Simplement une blessure résultant de sa victoire. Dreams ne pouvait pas se vanter d'avoir vaincu les Pères Fondateurs présents sans avoir été touché.

Lorsque Timour fut appelé à l'aide, ce dernier ayant subit les affres du tabac, Alexander releva le visage pour observer Gregory dans un état étrange. Il demandait spontanément d'être utilisé comme cobaye ? Pourquoi avait-il besoin d'être calmé ? C'était le genre de situation dans laquelle il ne faisait pas bon de se trouver avec Arkin en face. L'asiatique se leva de nouveau en attrapant sa chemise et alla se placer à quelques mètres du fauve. La prudence était nécessaire. Il se tint prêt à endormir Grégory si celui-ci perdait le contrôle de soi, et enfila sa chemise blanche sans la refermer, afin de cacher les plaies.

- " Je crois qu'il vaut mieux que je me rhabille. Tu sembles avoir de sombres idées... "

Ses instincts ne le quittaient jamais visiblement. Dreams songea que son pouvoir n'avait aucun effet sur lui. C'était un bon point.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Dortoir
» 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Réfectoire
» 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Laboratoire
» 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente
» L.Repaire des Morlocks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Terre 616 :: Amérique :: Chicago :: Bas-fonds-
Sauter vers: