Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Jeu 27 Jan - 3:17

Voilà un moment que Mbarou s’était enfuit de l’hôpital. Un drap blanc, qui lui couvrait la poitrine et les hanches attachées par une large ceinture en tissus, lui servait de robe. Elle marchait d’un pat décidé vers la maison de ses parents. Peu l’importait le regard des gens dans la rue, elle répondait à leurs frayeurs d’un simple sourire. Heureusement la nuit cachait un peu l’apparence de sa peau, mais absolument pas ça taille. Elle s’en foutait bien de toute façon de se que imaginaient les autres. Elle ne pensait plus qu’à donner une bonne leçon à son père, elle en avait enfin le pouvoir et le courage de le faire, alors elle n’allait pas se priver.

Dans une des ruelles, elle passa à côté d’une boulangerie, dont la vitrine était remplie de ces petits gâteaux africains, sucrés et succulents, qu’elle rêvait tant depuis son réveil à l’hôpital. Il faut dire que la bouffe était vraiment pas terrible, même si elle arrivait en quantité abondante. Les médecins qui avaient bien compris qu’elle était plus docile une fois nourrie. Mais là, devant ce magasin, c’était carrément un appel au crime qui était proposé. La jeune fille resta un bon moment le visage collé devant la vitrine un filet de bave dégoulinant le long de sa mâchoire. Elle avait presque oublié pourquoi elle était sortie cette nuit. Elle dut se forcer à reprendre son chemin sans exploser la vitre et s’emparer des trésors. Elle n’était pas une voleuse quand même, un peu de dignité.

Elle continua sa route en essayant de fixer son esprit sur toutes les saloperies que son père avait infligées à sa mère. ‘tain de petits gâteaux !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Ven 28 Jan - 15:32

Mbarou poursuivit sa route dans la nuit citadine. Comme elle traversait un quartier commerçant, elle vit d'autres enseignes alléchantes. La plupart étaient barrées de rideaux de fer, d'autres de volets de plus simples factures. Elle surmonta toutefois la tentation torride.

Elle s'engagea dans la rue où elle habitait. Elle n'était pas très large. Des voitures stationnaient sur le côté gauche. Elle s'approcha de sa maison, et vit que les lumières étaient allumées. De plus, devant la porte stationnait une voiture, la seule de ce côté de la rue. On voyait qu'elle avait été garée à la hâte.

Comme elle pouvait s'y attendre, la mutante drapée entendit jaillir les vociférations bien connues de son paternel. Il s'agissait d'injures affirmant qu'il n'avait pas de fille, n'en avait jamais eu et si oui, il la reniait. De dociles protestations de la mère furent vite étouffées par un nouveau flot de paroles rageuses. Le couple devait se trouver dans la cuisine au rez-de-chaussée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Ven 28 Jan - 18:25

Après de longs et douloureux efforts de résistance pour ne pas éclater une de ces vitrines outrageuses (c'est vrais quoi, qu'elle idée de mettre de la nourrir directement à la vue des gens sans qu'ils puissent se servir) elle atteint enfin sa rue. La "jolie" mutante se disait qu'elle pourrait bien retourner plus tard acheter quelque friandise légalement, avec l'argent de son père si durement ga... volé. Où, elle pourrait défoncer une de ses vitrines avec la tête de son paternel, une idée séduisante qui la fit rire.

Bon, ce n'était pas le moment de rigoler, ce salopard allait encore tabasser sa mère pour pas grand-chose. Elle pouvait entendre les conneries qu'il disait, comme quoi elle n'était pas sa fille et tralala... rien à foutre se disait Mbarou, ça faisait bien longtemps qu'elle ne le considérait plus comme son père.
Bon il lui fallait un plan. La première idée était de rentrer, de lui défoncer la gueule et quand il ne restera plus que du jus aller vider le frigo. Bien que le plan fût parfait à presque tous les niveaux, il risquait de traumatiser sévèrement sa maman et ça, ce n’était pas bien.

Donc, la meilleure idée était encore de voir si la fenêtre de la cuisine était ouverte, d'attendre qu'il s'approche de celle si et de le sortir violemment par là pour lui éclater la gueule un peu plus loin. L'idée était parfaite, Mbarou devait être un génie d'avoir pu imaginer quelque chose d'aussi subtile.

Elle chercha un pot de fleur pour se cacher derrière (ou autre chose qui pouvait avoir la même utilité) et alla se positionner devant la fenêtre en question.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Sam 29 Jan - 11:07

Mbarou avait peu d'espace pour cacher son grand corps sous la fenêtre, mais elle parvint à se ratatiner derrière un seau en ferraille faisant office de pot de fleur. La fenêtre était fermée. La présence des rideaux blanc légers floutaient un peu la vue, mais elle put apercevoir, à droite vers l'entrée de la cuisine, deux silhouettes masculines. Son père sans aucun doute, et un autre homme habillé d'un costume gris. A gauche contre l'évier se tenait sa mère, les bras serrés sur son ventre dans une posture inquiète.

La mutante entendit alors l'homme répondre, en faisant des gestes apaisants avec ses bras.

"Vous devez bien avoir une idée sur où elle se trouve ? Que ce soit votre fille ou Satan, elle aura cherché à venir ici, à son adresse."

Le père colérique brandit son poing, faisant reculer l'homme d'un pas encore vers le couloir.

"SI ELLE VIENT JE L'ÉGORGE !!! SORTEZ FILS DE CHIEN !!"

"Non, ne lui faites rien, je vous en prie, elle est utile à la science ..."

La mère de Mbarou cacha son visage et sanglota. L'homme fut interrompu par une petite musique sortant de sa poche, et le père profita de son inattention pour le pousser plus violemment dans le corridor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Sam 29 Jan - 20:12

Apparemment les médecins qui l'étudiaient étaient déjà sur sa piste. C'est pas vrais ça, elle n'avait plus le droit de sortir de l'hôpital? Elle n'était plus malade, alors elle pouvait reprendre sa liberté non? À moins que ce ne soit d'autres sorte de scientifiques, comme dans les films, qui font des trucs pas nets sur des animaux, humains ou... monstres. Le genre de type qui développe des armes ou des virus pas sympa. Mouais, on n’est pas dans un film quand même, ça devait simplement être un des médecins qui la cherchait.

Et voilà que lui aussi se faisait maltraiter par le paternel et puis quel langage vulgaire, Mbarou en était presque choqué... ou pas. Il fallait vraiment faire quelque chose et rééduquer ce malpolie à grands coups de claques dans sa gueule.

Elle décida de rentrer dans la maison, il ferait sûrement moins le malin devant elle et ses 2m30, c’est qu’une grande gueule est souvent accompagnée d’un petit sexe. Mais elle ne voulait pas rentrer et directement lui démonter la tronche. Non seulement parce que sa mère lui avait toujours dit qu’il fallait frapper avant d’entrer et non après, aussi parce qu’elle allait passer pour plus monstrueuse que lui si elle l’attaquait directement. Fallait passer le tout sur le coup de l’autodéfense, après elle pourra en faire de la soupe sans problème.

Elle rentra alors comme si de rien n’était, comme si elle n’avait rien entendu et comme si elle était normale. Elle riait d’avance à imaginer la tronche qu’ils feraient tous à la voir débarquer comme ça, tranquillement. Elle ouvra la porte, se pencha pour rentrer et dit :

"Coucou tout le monde, comment ça va ? J’ai la dalle, j’vais faire un sandwich."

Puis, elle se dirigea en direction de la cuisine et donc, de son père et du scientifique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Dim 30 Jan - 21:59

L'entrée de Mbarou eut l'effet escompté en plongeant dans la stupeur les deux hommes dans le corridor. L'homme qui s'était réclamé de la science portait un costume gris sur un maillot noir. Il était plutôt bel homme, grand et bien fait. Il avait en main son téléphone qui bipait dans le vide. Il se recomposa bien vite une figure aimable.


"Mademoiselle Bop ..."

"Sale DÉMONE !"

Dirent en même temps les deux hommes, les mots calmes du premier étant couverts par les vagissements du père. Celui-ci eut malgré tout un mouvement nerveux de recul et mit plutôt les bras devant lui. Il fulminait mais regardait sa fille avec grande crainte, et n'osait s'approcher d'elle tandis qu'elle rentrait tranquillement dans la cuisine.

"Sors d'ici ! T'a mère ne t'a donc pas dit que je ne veux plus te voir ? Sors de chez nous ! MONSTRE ! Ou j'appelle la police !"

Pendant ce temps l'homme en costume faisait quelques pas dans le salon, le téléphone sur l'oreille, et disait que "tout allait bien Mademoiselle Bop allait bien".

La mère de la mutante avait les larmes aux yeux. Pétrifiée, elle regardait sa fille sans comprendre, les mains croisées sur sa poitrine comme pour empêcher son cœur de battre trop fort. Son visage était las et comme toujours marqué de blessures d'anciennetés diverses. Sur la table de la cuisine se trouvait encore la vaisselle de leur repas du soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Lun 31 Jan - 4:40

Ben non, apparemment ce n'était pas un des médecins de l'hôpital, autrement elle l'aurait reconnu. Les beaux mecs, ça ne s'oublie pas comme ça. Alors, c'était peut-être finalement un scientifique comme dans les films, qui voudrait la disséquer pour faire des armes pour dominer le monde et qui se fait tuer avant la fin du film par le beau héros trop beau (non je ne me répète pas.) Bon Mbarou avait plus urgent à faire que d'essayer de comprendre qui était ce gus et qu'est ce qui lui voulait. Surtout qu’il avait l’air occupé avec son téléphone.

Son père ne s’arrêtait plus de dire des conneries, mais comme elle s’imaginait, il n’avait pas le cran d’agir. C’était donc à elle de faire le premier pas, surtout qu’après avoir revu le visage marqué de sa mère, plus rien ne retenait la jeune fille. Elle s’approcha tranquillement de lui et fit des grands gestes exagérés pour accompagner ses mots.

"J’imagine que ce serait le bon moment pour dire un truc comme : « Non c’est toi le monstre, moi je ne frappe pas ma famille ! » ou «Je suis ici chez moi, c’est toi qui n’es pas à ta place !» Mais non, j’ai juste envie de te péter ta gueule."


Juste après avoir prononcé le dernier mot, elle utilisa toute la puissance de son pouvoir pour se projeter le plus rapidement possible contre lui et l’éclater contre le premier obstacle qu’ils croiseront.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Mer 2 Fév - 19:28

La mutante n'entendit pas le sanglot de sa mère à ses paroles, et projeta son corps reptilien sur le père. A pleine puissance, Mbarou eut très vite fait de traverser la largeur du couloir pour percuter son père et l'entraîner dans sa course surnaturelle à travers le salon. Le duo, père en tête, fit valser chaises légères et table basse comme des fétus de paille.

L'homme poussa un long cri sourd indistinct, avant de percuter de plein fouet, avec une violence rare, la cloison du salon. Celle-ci s'enfonça sous le choc, des débris de plâtre tombèrent en pluie du plafond. Littéralement écrasé entre le mur et Mbarou, l'homme n'eut qu'une trace de sang s'échappant de son nez avant de s'affaler comme une poupée de chiffon désarticulée, le regard fixé dans l'horreur.

Le beau "scientifique" resta bouche bée, le téléphone toujours collé à son oreille. Le silence très perturbant ne dura pas car la mère de Mbarou poussa un cri de désespoir. De la cuisine elle avait eu une vue directe sur ce qui venait de se passer. Elle tomba sur les genoux, en proie à une terreur extrême.

L'homme déglutit enfin.

"Je ... tu es là ? ... Oui ? ... Oui je disais qu'elle allait très bien ... Elle vient seulement de ... tuer son père dans le mur ..."

Il était lui aussi sous le choc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Mer 2 Fév - 20:27

"Bon! Voilà! Une bonne chose de faite!"

Elle se retourna, regarda sa mère pleine de désespoir, les genoux au sol, complètement terrorisé. L'homme dans la pièce n'avait aucune importance pour le moment, quoi qu'il dise, Mbarou s'inquiétait surtout pour sa mère. La jeune fille prit une posture plus douce et offrit le regard le plus compatissant qu'elle pouvait. Elle n'avait aucun ressentiment par rapport à ce qu'elle avait fait, tuer son père ne lui faisait ni chaut ni froid. Mais elle se rendait compte que c'était toute autre chose pour sa mère. Elle s'approcha doucement d'elle en essayant d'être la moins impressionnante possible et se mit à genoux à un mètre d'elle.

"Je sais... tu n'aurais pas voulu que les choses se passent comme ça, tu as toujours rêvé qu'il change. Mais il n'allait pas changer, il t'aurait encore mis la faute dessus et t'aurais fait du mal."

Elle tendit le bras vers le visage de sa mère pour le caresser, en espérant qu'elle se laisse faire.

"Je ne pouvais plus supporter ce qu'il te faisait, tu ne méritais pas ça, tu mérites seulement de l'amour... Maman!"

Elle respira un bon coup et fit bouger ses écailles, comme si une vague lui parcourait le corps.

"Il avait sûrement raison, je suis un monstre, pas seulement physiquement, mais dans mes actions. J'ai appris de lui à être violente et je ne veux pas te faire plus de mal. Je ne sais pas ce que me veut cet homme, mais je suis près à le suivre, je ne veux pas te causer plus de problèmes."

Elle essaya de lui déposer un baisé sur le front. Elle n'éprouverait aucune tristesse si elle ne se laissait pas faire, elle comprendrait.

"Je t'aime Maman!"

Elle se releva et alla voir le beau mec.

"Que me voulez-vous?"

Elle ramassa sa robe de fortune qui s'était détachée pendant l'action et se rhabilla habillement.

"Il a eu ce qu'il méritait, si vous voulez savoir, j'ai même été trop gentil de ne pas prendre plus de temps pour le tuer."

Elle se rapprocha vraiment très près du "scientifique" et s'accroupit pour avoir son visage au même niveau.

"Je suis près à vous suivre, quoique vous me vouliez. J'ai qu'une seule exigence, donner du pognon à ma mère et beaucoup, je veux qu'elle soit riche jusqu'à la fin de ses jours. Un beau mec comme vous, aussi bien habillé doit avoir de l'argent, où surement vos amis au bout du fil."

Elle lui sourit, mais son sourire n'était plus aussi doux que pour ça mère, il exprimait la sureté et la fierté.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Ven 4 Fév - 17:06

La mère de Mbarou se laissa approcher. Elle était tétanisée, les yeux en larmes, le visage bouffi, déformé par la terreur. Elle trembla littéralement, lorsque sa fille secoua ses écailles monstrueuses. Elle émit un sanglot paniqué. Il était difficile de dire si elle entendait vraiment les paroles de la mutante, tant son regard était figé dans la stupéfaction, sa posture nerveuse. Elle ne fit pas un geste pour empêcher Mbarou de l'embrasser sur le front. La mère resta prostrée sur le sol, en état de choc.

L'homme aussi était éberlué. Il n'osa aucun déplacement quand la meurtrière s'approcha de lui, comme s'il était sous la menace. Il ne sembla soulagé que lors des derniers mots de la mutante. Il expira un peu plus facilement, et lui tendit la main en osant un sourire. De la sueur perlait sur son crâne du côté des tempes et du front.

"Mais bien entendu, mais bien entendu !"

Il remit son téléphone dans la poche de sa veste, et s'éclaircit la voix.

"Je travaille pour Sénégal Airlines, son département d'aéronautique ... Vos propriétés sont une chance inouïe pour développer la recherche dans ce domaine ... Je ne vous parle pas d'expériences sur vous, non non. Je vous parle d'un contrat de travail, dans une de nos filiales, ou vous pourrez trouver toute votre place, et bien sûr un salaire très confortable, vous permettant de soutenir votre mère. Pour tout vous dire un membre du personnel de l'hôpital m'a parlé de vous."

Son regard se pointa brièvement sur le corps sans vie du père, et le mur enfoncé.

"Et si nous allions réfléchir à tout cela dans un autre endroit ? Un bar ? Je connais un bon établissement non loin ..."

Fit-il d'une voix hésitante, avec un sourire affable un peu crispé. La mère de Mbarou s'affala au sol, sur le carreau de la cuisine, évanouie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Lun 7 Fév - 15:55

*Un département aéronautique Sénégal Airlines, ils fabriquent des avions ici ?* La mutante était étonnée de cette nouvelle, elle croyait que les avions étaient tous français ou américains. Mais c’est vrai, elle n’y connaissait pas grande chose. Sûrement une entreprise française qui s’est installé au Sénégal et qui a fusionné ou racheter Sénégal Airlines. C’était plausible, de toute façon Mbarou ne s’intéressait pas assez à l’économie et à l’industrie du pays pour savoir si ce bel homme lui mentait ou non.

De plus, on lui proposait un travail et bien payé, malgré ce qu’elle venait de faire. Cet homme devenait de plus en plus charmant. À 17 ans c’était une chance à ne pas rater, surtout qu’elle n’avait maintenant aucune chance de faire des études ou un apprentissage, alors autant profiter de son pouvoir pour gagner de sous. Elle lui fit un grand sourire approbateur.

"Vous me plaisez, vous êtes un bon gars, alors ça sera oui pour votre boulot."

Elle ponctua sa phrase par une bonne frape dans le dos bien virile. Depuis sa transformation ses hormones étaient tous déréglés, elle présentait surtout une surdose de testostérone, ce qui lui donnait un comportement plus masculin. Elle regarda le cadavre de son père encore prit dans le mur avant de rajouter.

"J’veux bien aller avec vous boire un vers, mais j’veux pas laisser l’épouvantail au milieu du salon, c’est pas propre. Alors, on le prend avec nous et on le jette dans une poubelle n’importe où. A moins que vous aviez une autre idée."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Lun 7 Fév - 20:31

L'homme afficha un sourire toujours un brin crispé, et fut secoué malgré sa stature respectable par la frappe virile de Mbarou. Il sortit un mouchoir en tissu de sa poche pour se tamponner les tempes.

Il eut toutefois une mine plus soucieuse lorsqu'elle évoqua le sort du cadavre.

"Oui je ... je vais demander à ... oui voilà."

Il ressortit son téléphone et cliqua dessus.

"Médoune ? Allo ? Tu veux bien venir s'il te plaît ?"

Après quelques instants de silence gêné, enfin la porte d'entrée s'ouvrit, et un homme entra dans le corridor puis le salon.


Un solide et corpulent gaillard portant blouse couleur crème et lunettes bleue marines. Mbarou reconnut un des aide-soignants l'hôpital, qui avait eu l'occasion de s'occuper d'elle pendant les longs mois où elle était sous observation. Un type gentil, très pro, qui avait toujours les mots rassurants, la voix chantante. Il avait toujours montré de la sollicitude pour la mutante, malgré les circonstances surnaturelles. L'homme le présenta.

"Voici donc Médoune, vous vous connaissez. C'est lui qui ... mais ne dérangeons pas plus longtemps cette demeure. Médoune tu veux bien déplacer le corps de Monsieur Bop dans un endroit plus approprié ?"

Dit-il avec son sourire commercial, tandis que l'imposant Sénégalais hochait la tête. Il dévisagea quelques instants la mutante. Puis bloqua sur la vue du mort. Après une inspiration contrariée, il se dirigea vers le père avec la même patience et douceur que lorsqu'il allait à ses malades.

L'homme de Sénégal Airlines prit Mbarou par l'épaule, enfin un peu plus bas, et l'invita à sortir de la demeure. Sa main était légèrement moite.

"Quant à moi avec toutes ces émotions je ne me suis pas présenté. Je suis Wasis Diop. Je comptais vous rencontrer dans les prochains jours, alors quand j'ai su que vous preniez la poudre d'escampette ! J'ai eu une sacrée frousse ! Quels étaient vos projets ? Avez-vous songé à votre avenir ?"

Il continua à parler en menant Mbarou dehors, à la voiture stationnée devant la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Mar 8 Fév - 9:05

La jeune fille reconnue des sons entrés l’infirmé qui l'avait suivi ses derniers temps. Un large sourire c'était dessiné sur son visage, elle leva la main et le salua, heureuse. *Se pauvre Médoune* se disait elle, *il doit toujours faire les pires corvées.* S'occuper d'une lézarde géante potentiellement dangereuse ou d'un cadavre de mouche géante potentiellement scotché au mur. Elle était sûre que son travail allait être bien fait et qu'il ne resterait presque plus aucune trace de ce qui s'est passé, si ce n'est un enfoncement dans le mur, mais il n’allait pas s'amuser à refaire le plâtre... quoique, son travail fût toujours si soigné que cette idée ne semblait pas si impossible. Au moins Elle était sure d'une chose, Médoune pourrait plus facilement faire disparaître le corps qu'elle. Elle avait proposé l'idée de le mettre dans une poubelle, ce qui était vraiment débile, mais, à son age, on ne sait pas trop quoi faire avec ce genre de déchet.

Mbarou suivit donc l'autre homme qui l'amenait dehors. Elle aurait voulu lui faire la bise quand il se présenta, comme c'était coutume entre jeune ici, mais elle lui serra simplement la main et rajouta un "enchantée." Il transpirait beaucoup et ne semblait vraiment pas à l'aise, mais qui l’aurait été, voir un meurtre devant ces yeux et discuter avec l’assassin n’était pas la situation la plus facile. Et ces questions étaient vraiment rigolotes. Demandez à une fille normale de 17 ans si elle avait des projets ou songé à son avenir et vous obtiendrez généralement un long moment de silence, mais à une mutante de plus de 2m avec une peau écailleuse, vous obtiendrez ça:

"Heuuuuuuuuuuu.....(3 minutes 25 secondes et 56 centièmes) J'aurais bien aimé me marier avec vous et vous faire pleins de beaux enfants, mais j'imagine que je dois attendre que vous demandiez la main à mon père. N'hésitez plus, il n'est plus trop contrariant en ce moment."

Elle éclata de rire juste après et se prépara à rentrer dans la voiture, ce qui voulait dire, faire le choix entre réussir à se contorsionner pour passer ses longues jambes ou s'attacher au toit et rester dehors.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Sam 12 Fév - 15:15

L'homme eut un rire amusé à la "blague" de Mbarou, même si les gouttes de sueur perlant sur ses tempes indiquaient un état moins détendu. Une fois arrivé dehors, il s'affaira pour avancer au maximum le siège passager avant, afin que la mutante puisse un peu mieux se caler derrière.

Une fois cela fait, il rejoignit Mbarou de l'autre côté sur la banquette arrière. Il s'était entre-temps essuyé le visage avec son mouchoir. Il la fixa quelques instants, son sourire toujours accroché sur ses lèvres.

"On peut dire que vous avez de l'ambition ! C'est très bien ! Ha ha ha ! Vous êtes gentille, côté famille, je suis un homme déjà comblé !"

Dit-il en montrant sa main portant un anneau.

"Alors, Mbarou, au niveau scolaire, vous en étiez où ? Est-ce que vous vous sentez à l'aise en mathématiques ? Dans les matières techniques ? Avez-vous déjà une petite expérience professionnelle ? Dans quelque domaine que ce soit ?"

Il s'était assis tordu pour pouvoir faire face à la jeune fille. En même temps, de temps en temps il jetait un coup d'oeil à la porte de la maison. Il triturait son téléphone portable dans une main, l'autre s'appuyant contre le dossier du siège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Dim 13 Fév - 16:51

Une fois le siège avant avancé, la géante put essayer de rentrer dans la voiture. Malgré l'espace important offert par cet effort, l'asperge avait l'impression de se transformer en sardine. Ils auraient dû venir avec un pic-up ou une camionnette, elle aurait été plus à l'aise à l'arrière. Une idée lui passa à l'esprit *arracher le siège avant pour pouvoir étendre ses jambes,* mais elle avait déjà assez fait la bourine cette nuit et elle ne voulait pas choquer plus encore son nouvel employeur. Alors, elle décida de garder sa position inconfortable, jambes repliées et bras qui les entourent en espérant que le voyage ne soit pas trop long.

Elle sourit à l'homme quand il répondit à ça blague. Bien sur, qu'il devait être comblé, les beaux mecs sont toujours comblés. De plus, vu comme il transpirait en la présence de la mutante, elle ne se faisait pas d'illusion, il n'était pas super à l'aise et il y avait de quoi. Par contre, ces nouvelles questions étaient marrantes, une sorte de C.V. oral, comment y répondre intelligemment ?

"Ben...... J'ai fini l'école obligatoire, mais j'ai passé cette dernière année à l'hôpital, donc je n'ai rien commencé de vraiment concret. "

Elle se gratta la tête et portant son regard au loin en fronçant les sourcilles.

"Ouaips…. J’étais pas vraiment la plus douée à l’école… je devrais peut-être pas vous le dire, j’vais encore passer pour une débile… bon… mais j’étais appliquée. C’est surtout que l’école me changeait les idées, par rapport à ce qui se passait à la maison.
J’aimais bien les maths et l’histoire aussi, mais j’étais loin d’être la meilleure de la classe. Les cours d’Anglais ou de français étaient plutôt pénibles à suivre. Par contre, j’aimais bien tous les cours annexe, comme les travaux manuels, la cuisine ou la gym… surtout la gym. J’ai fait pas mal d’année de boxe en fait.
Quand j’étais petite, je rêvais de devenir infirmière ou médecin. Mais j’ai du me faire une raison, c’est pas mon truc finalement."


Elle espérait que ces réponses lui convenaient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Dim 13 Fév - 18:11

L'homme se contorsionna pour récupérer une serviette sur le siège avant, estampillée du logo de Sénégal Airlines, de laquelle il sortit un calepin. Il se mit alors à noter assidument, d'un air concentré. Il secoua la tête d'un air navré.

"Tout ce temps à l'hôpital ... j'imagine que vous avez du être très profondément troublée par cette ... cette mutation physique. De la boxe vous dites ? Un sport qui enseigne le sang-froid et la précision ! Tout ce qu'il faut au métier d'assistant-ingénieur. Oui car c'est bien cela que nous avons en tête."

Il fit un sourire à Mbarou, pliée en quatre contre la banquette. Il chercha dans son regard surnaturel quelque réaction enthousiaste à cette proposition.

"Bien entendu il y aurait une formation, et tout ne dépend pas de moi pour accepter votre dossier, mais je vois en vous un atout d'envergure nationale pour notre compagnie. Et pour l'ingénierie aéronautique dans sa totalité !"

Son franc sourire ne le quittait pas.

Au bout de quelques minutes, la portière avant s'ouvrit, et Médoune prit place au volant. Lui aussi prenait beaucoup de place mais surtout en largeur. Il claqua la porte et démarra la voiture. Il ajusta le rétroviseur central, et son regard sombre trouva celui de la mutante à travers la glace. Le véhicule démarra tranquillement et reprit la rue.

"Des voisins ont sûrement appelé la police."

Dit-il de sa voix douce habituelle, en braquant ses yeux bruns sur Mbarou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Dim 13 Fév - 18:49

Oui c'est vrai, elle aurait pu être troublée par sa transformation, mais étonnamment... non... elle trouvait ça cool. Elle ne savait pas trop pourquoi. Elle regarda un moment sa peau écailleuse et se retourna vers son interlocuteur.

"Ben en fait, non! Je ne sais pas pourquoi, mais je trouve ça cool ma transformation. Ca ne me trouble pas plus que ça."

Mr. Wasis Diop lui parlait de devenir assistant-ingénieur, ceci la dépassait franchement. En fait, elle n’y comprenait rien.

"Assistant-ingénieur vous dites? J'veux bien vous aider dans vos recherches et développement de moteur d'avion. Mais moi j'y connais rien, je veux bien suivre votre formation, mais je pensais plutôt que vous alliez m’étudier pour améliorer vos systèmes."

Elle recommença à ce gratter la tête.

"D'ailleurs, je ne savais pas que le Sénégal développait des avions, je croyais qu'ils étaient tous Français ou Américains."

Quand elle vut Médoune entrer dans la voiture, elle se demanda ou était le corps de sont très cher père. L'avait-il mangé? Puis quand elle entendut le mot police elle se rappela de son acte.

"Je ne sais pas si c'est une bonne idée que vous me protégez comme ça, je suis une criminelle et je vais devenir une fugitive. Vous, vous allez devenir mes complices, c'est pas vraiment une bonne pub pour votre compagnie, non?"

Elle n’était pas du tous tendu et semblait plutôt calme. L’idée qu’elle était une criminelle ne la troublait pas plus que d’être une mutante. Elle le vivait étonnamment bien et la police ne lui faisait pas peur. Ils faisaient leurs boulots et elle avait fait une connerie énorme, alors s’il la poursuivait c’était normal, ça pourrait même être marrant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Dim 13 Fév - 21:36

L'homme perdit son sourire à la remarque de l'imposant aide-soignant. Il regarda Mbarou en s'épongeant à nouveau le front, et parut à la fois surpris et soulagé de sa remarque.

"En effet non, ce n'est pas une bonne pub à cause du meurtre, mais vous pourriez ... rester suffisamment de temps dans l'ombre ... peut-être ... j'avoue être embarrassé mais, des solutions existent sans doute ! Je suis persuadé que vous valez bien mieux qu'un simple rat de laboratoire, chère mademoiselle !"

Dit-il, retrouvant un peu de fébrilité et de sourire commercial. Médoune engagea le véhicule dans une autre rue résidentielle, à gauche, puis repointa son regard plus incisif que d'habitude sur la géante, par rétroviseur interposé.

"Et est-ce que ce serait une bonne idée de recruter une personne capable de tuer un homme de sang froid ?"

Demanda-t-il de sa voix douce, pourtant plus froide que d'ordinaire. Il poursuivit tandis que le scientifique se dandinait sur son siège, en proie à une visible nervosité face à l'attitude du conducteur.

"Tu dis que tu trouves ça cool, d'être mutante. Tu trouves aussi ça cool d'avoir tué ton père ? Tu es prête à recommencer avec d'autres gens ?"

Il parlait sur le ton de la simple question, comme pour s'informer. Mais son regard appuyait beaucoup plus l'importance des interrogations formulées à l'encontre de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Dim 13 Fév - 22:43

Mr. Diop était toujours tourmenté par ce qui était arrivé, mais apparemment il était près à cacher la vérité pour sauver la fille. Mbarou commençait à cerner le personnage, son porte-monnaie dictait sa vie et elle pouvait être une très bonne source de revenue. Il était gentil, mais pas vraiment honnête.

"J'ai 17 ans, je suis encore mineur, je ne connais pas trop la loi, mais si je faisais passer mon acte pour de la folie, surtout après ce qu'il a fait subir à ma mère et moi, je dois pouvoir m'en sortir sans trop d'année de prison. Il me semble même qu’à mon âge, je devrais plutôt aller dans une maison de redressement, ce qui est déjà moins pire."

La jeune fille n'aimait pas trop le ton qu'employait le conducteur, elle l'avait connu beaucoup plus agréable, mais il avait raison d'être froid avec elle. En tant qu'infirmier, il était pour la défense de la vie, elle avait agi de façon complètement opposée, elle n'aimait pas son regard froid, mais au moins elle arrivait mieux à se rendre compte de la gravité de son acte.

Elle s'installa du mieux possible, malgré sa taille, pour paraître le plus relaxe sur son siège. Elle plongea son regard dans celui de Médoune grâce au rétroviseur.

"Oui je trouve cool d'être une mutante, je suis quelqu'un d'original, ça me plaît. Par contre, NON je ne trouve pas cool de faire du jus de papa, mais ça soulage incroyablement. Ce que j'ai fait n'est peut-être pas intelligent ni réfléchit, mais il en est en grande parti la cause. J'ai agi comme lui, comme un monstre. Mais je ne te permets pas de me juger, si tu ne m'aimes pas pose-moi là, au bord de la route, je comprendrais et je me débrouillerais. Et pour répondre à ta dernière question, non, je n'ai pas envie de recommencer l'expérience, j'ai déjà tué mon monstre, aux autres de se démerder avec le leur."

Elle regarda le petit homme à côté d'elle et lui sourit, l'ambiance chauffait dans la voiture et elle savait qu'il allait bientôt sortir son mouchoir pour s'essuyer son front, elle n'attendait plus que le geste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Lun 14 Fév - 19:17

Le véhicule s'engagea dans une avenue, et coïncidence ou non, on croisa deux voitures de police, gyrophares en action.

"Sans compter que nous pourrions témoigner en votre faveur, en disant que votre père vous a insulté."


Dit l'homme de Sénégal Airlines. Il se pencha pour apercevoir Médoune dans le rétro, mais celui-ci était concentré sur la route. M. Diop ajouta alors.

"Ce qui serait la stricte vérité. Tu n'étais pas là Médoune quand il m'a accueilli, cet homme."

Il adressa un clin d'œil à Mbarou, comme pour la soutenir moralement, mais comme elle l'avait pressenti, il ne fut pas long à se tamponner à nouveau le front de son mouchoir.

"Médoune il faut la comprendre, tout de même. Tu la connais pourtant assez pour savoir les souffrances qu'elle a enduré non ? On commet tous des erreurs. Cette jeune fille a droit à sa chance."


Insistait-il, mais le placide aide-soignant ne bronchait pas. Il se passa ainsi quelques instants de silence gêné, rythmé seulement par la circulation peu dense vu l'heure tardive.

"Est-ce que tu crois en Dieu, Mbarou ?"

S'enquit finalement Médoune de sa voix chaleureuse, en fixant à nouveau la mutante dans le rétro. Monsieur Diop haussa les deux sourcils et écarquilla les yeux de surprise. C'était bien la première fois qu'on entendait parler de Dieu dans la bouche du costaud gaillard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Lun 14 Fév - 22:11

Un grand sourire joyeux c'était réveillé sur le vissage de la mutante. Il était chou ce petit bonhomme à essayer de la défendre, mais même si elle n'aimait pas ça, Médoune avait en grande partie raison. Malgré se que disait M. Diop, tuer froidement un homme n'était pas une chose anodine. Elle savait qu'elle avait fait quelque chose de grave, mais elle s'en foutait royalement, comme si c'était de l'histoire lointaine. Elle était peut-être une psychopathe, l’aide soignant cherchait juste à le confirmer ou non, enfin c’est se qu’il semblait faire.

La police était toute proche comme le confirmais les deux voitures, tout ceci commençait à devenir intéressant. Elle ne savait pas trop pourquoi, mais elle sentait qu'elle allait bientôt s'amuser.

La question de l'aide soignant était intéressante, de plus il redevenait chaleureux.

"Bien sur que je crois en Dieu, nous n'existerions pas sans lui. Mais je pense qu'il ne va pas aimer se que j'ai fait."

Elle réfléchit quelques secondes.

"Mouais, je crois que je me suis bien foutu dans la m****, il va pas aimer.... Ma mère me disait toujours que tout ce qu'on faisait nous était rendu un jour, que mon père allait un jour devoir payer, mais que ce n'était pas à nous de le juger."

Elle recommença à se gratter la tête, à croire qu'elle aussi était bourrée de tic.

"Bon j'ai une idée, les flics risque de nous tomber dessus. Si vous voulez, je peux voler quelques secondes, je n’irais pas bien loin, j'en suis pas capable, mais surement assez pour les perdre. On pourrait se retrouver autre part. Quand pensez-vous?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Mar 15 Fév - 15:02

M.Diop se retourna pour regarder les différentes voitures derrière eux. Pas de flics de ce côté, pour l'instant. Les deux voitures croisées filaient en sens inverse.

"Est-ce bien raisonnable de sortir ? Ils ne savent sûrement pas que c'est notre voiture ... et si vous sortez, cela nous désignera pour de bon."


Médoune vérifiait aussi régulièrement ses rétro.

"Ta mère était quelqu'un de sage. Elle l'est toujours d'ailleurs, même si tu l'as laissée très mal en point. Seuls le temps et la prière pourront estomper les traces de cette nuit dans son âme."

Médoune plissa le front. Au devant s'annonçait un carrefour, et même si quelques voitures les en séparait encore, le trio put voir deux motards de police arrêter les voitures.

"Mbarou, si tu l'acceptes je peux t'emmener aux Etats-Unis, où je dirige une sorte de refuge pour mutants. Tu pourras y apprendre à maîtriser ton pouvoir, et à l'utiliser pour servir une cause. Celle de la liberté et la justice pour les mutants comme pour les humains. C'est l'occasion pour toi de montrer à Dieu que tu peux utiliser tes dons pour quelque chose de plus constructif que ce que tu as fait ce soir. Alors ?"

Sa voiture s'arrêta au feu rouge. Il y avait quatre véhicules devant eux. Un motard bloquait le carrefour, tandis que le second commença à remonter à vitesse modérée la file des voitures, regardant attentivement chacune d'elles.

Médoune tendit son index vers le panneau lumineux "Soda Cola" d'un building commercial.

"On t'attend là-bas, sur le parking."

M. Diop était tout ahuri.

"Tu ne ... je ne savais pas tout ça Médoune ??"

Le costaud Sénégalais répondit de son ton habituel, doux et tranquille.

"Je ne suis pas Médoune. Mais ne vous en faites pas, Médoune va très bien."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Mar 15 Fév - 20:36

Waw! La claque. Mbarou avait essayé de faire la maligne devant ce Médoune peu docile, mais là d'un coup elle se retrouvait hors-jeu. Elle avait compris que L'aide soignant l'analysait depuis un moment, mais elle n’aurait jamais imaginé ça. Qui était ce personnage? Que lui voulait-il réellement? Tout ceci avait été dit beaucoup trop rapidement, la faute à la police et la géante n'avait pas vraiment le temps de réfléchir et de comprendre. Peut-être que tout ça était un signe de Dieu, puisqu'ils en avaient parlé, alors il ne fallait pas réfléchir plus longtemps et saisir cette chance. De plus, Mbarou ne se voyait pas ingénieur, malgré le salaire.

Après avoir réussi à refermer la mâchoire et repris partiellement ces moyens, la mutante fit un singe de la tête au conducteur et le ponctua d'un "Ok, compris." Sans chercher à comprendre plus, elle ouvrit la porte de la voiture et profita du feu rouge pour se glisser à l'extérieur le plus discrètement possible.

Elle essaya de rester le plus dans l'ombre possible pour s'éloigner de la voiture sans se faire repérer. Elle cherchait un lieu tranquille, loin de la voiture pour prendre son envole. Son idée était de s'envoler en direction du parking, sans y aller trop vite pour ne pas faire trop de bruit et de rester le plus proche possible des toits des maisons. Elle ne savait pas si elle en était capable, c'est la première fois quel tempêtait ce genre d'exploits seul. Généralement elle le faisait accompagner de plusieurs médecins et scientifiques et pas vraiment discrètement. De plus elle risquait encore une fois de perdre sa robe de fortune, mais c'était le moindre de ces soucis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neith_Harlow

avatar

Messages : 2426
Taille : 1m72
Poids : 70 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Sur répondeur
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Mer 16 Fév - 10:27

Malgré ses efforts, Mbarou se fit repérer par le motard, quelques instants après être sortie de la voiture. Le temps qu'ils manœuvrent vers elle, elle avait cependant pu gagner le bas côté de l'avenue. Les sirènes des deux motards retentirent, toutes proches.

Prise de court, la mutante prit un envol chaotique. Elle fusa et parvint à se stabiliser au dessus d'un petit immeuble, continua sa route éclair, passa encore deux bâtiments mais sentit qu'elle ne pourrait se maintenir plus longtemps en vol. Elle posa donc brusquement pieds sur le dernier toit qui passait sous ses jambes. Les sirènes se firent plus lointaines. Le building commercial brillait juste en face d'elle.

La course avait mise à mal la robe de fortune de Mbarou. Un pan s'était défait. La jeune femme vit bientôt, en bas sur le parking, les phares de la voiture de Médoune. Des sirènes s'ajoutèrent, venant d'une autre direction, et semblaient s'approcher.

Mbarou n'eut pas de mal à trouver l'escalier de secours de cet immeuble. Quand elle déboucha vers le parking, la voiture n'était plus là. Médoune seul restait visible dans le halo blanc d'un réverbère. Il s'avança vers Mbarou en la voyant.

"Bien joué jeune fille. Je me présente, Lily-Rose Donowho. Alors, prête ? On y va ?"

Dit-il avec sa bonhommie tranquille habituelle, comme si c'était pour emmener Mbarou faire sa kiné. Il triturait une petite carte dans ses doigts épais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mbarou Bop

avatar

Messages : 2522
Taille : 2m29
Poids : 125kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ecaillractérielle
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   Mer 16 Fév - 11:26

Le cœur de la jeune fille bâtait la chamade, cette cours solitaire entre les bâtiments lui avait fait monter l'adrénaline comme jamais elle ne l'avait ressentit. C'était vraiment le pied de voler, surtout dans un décor si chaotiques, elle regrettait vraiment de ne pas pouvoir le pratiquer plus longtemps quand elle posa pied sur le dernier immeuble. Au pied de celui si se trouvait Médoune qui l'attendait, ne fallait pas trainer ici, son action n'était absolument pas discrète et les flics devaient bientôt arriver. Heureusement l'escalier de secoure était facile à trouver et elle se retrouva vite en bas de l'immeuble.

Médoune se présenta alors, ou plutôt Lily-Rose. *Tien! C'est une fille?* Mbarou restait perplexe. Surtout qu'elle lui avait posé la question qui tue, « On y va? » *Où? Au cinéma? Se faire un brushing? Où peut-être aller manger une pizza entre pote?* La géante avait mille questions à lui poser, mais elle se rendait compte qu'il y avait surement des lieux plus approprier pour discuter de sa calmement, par exemple.... très loin d'ici. Le cœur encore proche de l'infarctus, les mains posées sur les genoux pour se reposer un peu de sa course et sans chercher à comprendre plus ce qui se passait dans cette histoire délirante, l'adolescente répondit.

"Prête je ne sais pas, mais allons y."
Son vissage rayonnait de bonheur, elle semblait vouloir rire, de plus elle avait eu envie de répondre une connerie, mais elle était en manque d'inspiration. Pour la prochaine fois peut-être.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.   

Revenir en haut Aller en bas
 
01.01/27.C.Sénégal – J’vais p’t-être tuer pour elle.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» Préval finira par partir avec ces scènes de pillage des magasins par des affamés
» Preval poursuivi pour GENOCIDE: $1.5 Milliards de dommages aux Victimes
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Terre 616 :: Afrique-
Sauter vers: