Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Lun 24 Jan - 9:24

Split eut beau se concentrer de diverses manières, il ne ressentait pas en lui les pouvoirs de Gabriel. Ses manœuvres restèrent vaines. Quant à Narcissus, il fit le même constat de son côté. Ses pouvoirs ne lui obéissaient plus.

Emeth se précipita comme une fusée, écartant sans ménagement les groupies qui lui résistaient. Elle reçut un ou deux coup de poing dans le dos de femmes offensées qui lui lancèrent des injures.

Lorsque Emeth atteignit ce qui dans son souvenir était la porte ronde, imprimée en filigrane dans son esprit, elle mit les mains non pas sur un passage mais bel et bien sur un mur de salle de concert.

Cela ne dura qu'un instant cependant. Le mur disparut, ainsi que la musique, les groupies, la foule et le décor. Celui d'origine reparut sous la lumière des spots encore branchés.

Face à Emeth, juste devant elle, se trouvait l'engin du diable qui les avait farouchement embrasés et canardés. Des flammèches achevaient de consumer par terre le rideau jadis mouillé que Décibel avait projeté sur lui. Cet engin était en réalité une sorte de fauteuil handicapé monté sur de super roues.


Sur l'accoudoir gauche se trouvait un <lance-flamme> et sur l'accoudoir droit, sans doute <l'arme> redoutable qui baladait ses lumières rouges.

Sur le siège se tenait assise une silhouette féminine entièrement constituée de métal, de rouages et de composants électroniques divers. Une vague lueur bleuté la parcourait et pointait son regard.

Spoiler:
 

Elle entrouvrit ses lèvres découpées dans l'acier et sa voix mécanique retentit, froide et tranchante.

"Constatation. Vous n'êtes pas des X-Men."

Puis, comme si cette assertion se suffisait à elle-même, elle poursuivit d'un ton plus neutre et monocorde.

"Simulation de niveau 1. Réussie. Cibles encore vivantes. Temps restant - 30 secondes - avant lancement de la simulation de niveau 2. Objectif : élimination."

Dans ses conduits, Luz entendit résonner cette voix robotique, ne parvenant à saisir qu'un mot sur deux de ses paroles.

A la suite de ces instants échangés avec la créature, Split et Narcissus ressentirent un bref malaise qui brouilla leurs sens, avant de se retrouver chacun dans leurs corps respectifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Lun 24 Jan - 19:52

Taylor pour le moment trop occupé à retrouver son corps avait certes bien entendu le message de Walentyn ce qui l'avait quelque peu perturbé un instant mais n'avait pas l'intention de retourner dans la salle ... Il se sentait à la fois nu et faible. Il vit Gabriel toucher son torse plusieurs fois avec insistance ce qui le gêna quelque peu. C'était son corps et Taylor avait l'impression que Gabriel en profitait sans savoir que c'était ce qu'il faisait.

Narcissus l'informa que ce genre de situation lui était déjà arrivé et qu'elles s'étaient rétablies peu de temps après. Il suffisait donc d'attendre ? de toute façon l'essai de Split pour utiliser les pouvoirs de Narcissus ne fut qu'un lamentable échec. Taylor ne savait pour le moment rien ou du moins pas grande chose de ce qui se passait dans la grande salle et avait hâte de retrouver ses autres camarades pour résoudre la situation. Soudain il entendit la voix de Roxie retentir à un niveau sonore plus qu'insupportable puis la musique s'arrêta. Au loin Taylor pu entendre une sorte de voix robotiques annoncer l'évidence : Ils n'étaient pas des X-men. Qu'ils avait réussis la phase 1 de la "simulation" et que dans un peu moins d'une demi minute la phase 2 commencerait. C'est le dernier mot de la voix robotique qui inquiéta Taylor.

Jusque là la machine avait réussit à le bruler lui et Gabriel et avait semble t il canarder les autres. Son pouvoir pouvait donc être d'une grande utilité ne serait-ce que pour jouer les boucliers humains, objectif qu'il s'était fixé pour cette mission qu'il n'avait pour le moment pas réussit à mettre en œuvre.

Il ressentit alors un léger malaise et ferma les yeux car sa vision se brouillait. Lorsqu'il les rouvris il fut surpris de voir qu'il avait changé de place et visiblement de corps car celui de Gabriel se trouvait devant lui. Il regarda sa main droite, celle-ci était toujours transformé.

"Bon maintenant qu'on a retrouvé nos corps on va pouvoir agir avec toute nos capacités !"

Taylor étend la transformation offensive de sa main blindée et griffue à tous son corps

Split rejoignit alors la grande salle le plus vite qu'il pu. Il vit alors de quoi il en retournait. Une sorte de Robot féminin assis dans un fauteuil roulant façon tout terrain avec un lance flamme et une arme à feu...

"Bon on se le fait ce grille pain avant qu'on finisse tous en toast !"
Revenir en haut Aller en bas
Roxie Lennox

avatar

Messages : 346
Taille : 1m68
Poids : 55 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Geekette
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Mar 25 Jan - 22:57

La petite Roxie écarquilla les yeux en apercevant enfin l'origine de leurs tracas. C'était quoi au juste, un cyborg ? Le boss de fin de Rage against the Machine 3 pouvait aller se rhabiller, sur ce coup... Quand elle raconterait ça à son pote de frag Junkie666, il n'en croirait pas sa chatbox ! La jeune fille se demanda pourquoi un engin aussi sophistiqué avait besoin d'une chaise roulante pour se déplacer, mais cette question fut vite occultée lorsque le robot pris la parole.

"Et, je rêve où elle nous traite de gros mythos, là ?"
fit remarquer, surprise, la New Yorkaise.

Et soudain, la blondinette fut prise d'un doute affreux. Lorsqu'Emily lui avait proposé d'intégrer les X-men, Roxie ne s'était même pas posé de question. Si ça se trouve, Lily-Rose avait raconté des cracks à tout le monde, même aux autres profs, vu que Walentyn se la pétait à mort quelques secondes plus tôt. La métamorphe n'avait pas toujours l'air très claire dans sa tête, et l'âge aidant...

Sourcils froncés, Roxie ressortit son portable (et en profita d'ailleurs pour réenclencher le mode vidéo, au moins si elle perdait son statut d'X-men, elle pourrait toujours dire qu'elle avait rencontré un androïde) et composa le numéro de Lily-Rose dans l'intention de lui demander directement, avant de mettre le haut-parleur.

"Si si, vous allez voir qu'on est bien des X-men. La vieille Mask, elle va vous le dire !"
lança-t-elle, se raccrochant à cet espoir de démenti immédiat de la part de leur grande manitou. "C'est obligé, où est-ce qu'elle aurait repompé son costume hideux, sinon... ?" ajouta-t-elle, comme si cette opinion subjective avait force de preuve.

La voix qui répondit sans attendre à Roxie était jeune et grave, le ton patient et le phrasé précis.

"Sois plus claire, s'il-te-plaît. Ici Mask. Je confirme. Vous êtes, nous sommes, bien des X-men..."

Puis elle mua en voix de femme soixantenaire au ton plus pressé.

"... et j'ajoute mon Dieu, surveille ton langage avec moi Rebecca. Laisse-moi un message, ou contacte Swift, je suis en communication."

Elle coupa ici tout net. Le cyborg eut un instant d'immobilité muette quoique des lueurs bleutés brèves parcouraient paresseusement son corps d'acier ici et là.

"Étonnement et Réflexion. Lancement de la simulation de niveau 2 suspendu. Attente de ... Validation."

Les deux armes pointèrent progressivement leurs canons vers le sol.

"Provocation. Nouvelle génération ? Suivez-vous un entraînement de X-Men ? Provocation cumulée. Suivez-vous un entraînement ?"

Sa bouche s'articulait avec la mâchoire du bas comme un pantin. Ses yeux lumineux semblaient fixer Roxie et son téléphone.

"Mépris, Mask est seulement parvenue au niveau 3 en mode individuel, avec 30% d'invalidité. Sérieux. Vous comptiez parvenir à quoi, en venant ici ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walentyn Szatanik

avatar

Messages : 1691
Taille : 1m73
Poids : 65 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Baron du string
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Ven 28 Jan - 16:50

Les groupies factices avaient rejoint leur idole dans l'oubli et celle qui les menait en bateau depuis l'ouverture de la porte se montrait enfin. Il était temps. Plutôt lâche, ce tas de boulons, pour faire tous ces détours afin de les tenir en échec. Armé comme il était en plus... Le Polonais n'appréciait guère qu'on le fasse tourner en bourrique. C'était l'une de ses spécialités, et il n'y avait pas assez de place pour deux joueurs sur ce même terrain.

Et Décibel qui se croyait à la tribune publique. Split, quant à lui, avait adopté une réaction plus justifiée aux yeux du méfiant Walentyn. Brave petit.

"Hé, tu veux une bière et des chips, Décibel ? Et puis on pourrait aussi vous laisser taper la discut' toutes les deux, hein ?"
grommela-t-il à la petite.

Il n'avait pas baissé sa garde et observait froidement la machine.

"Alors c'est ça, Cérébra ? Une armure de gonzesse ?" lâcha-t-il dédaigneusement. Lily-Rose pouvait toujours courir si elle espérait qu'il endosse ce jouet grandeur nature pour retrouver d'autres mutants.

Walentyn parut néanmoins surpris de la réponse de Lily-Rose. Rebecca ? SA Rebecca ? La bombe atomique qu'il avait loupée de peu au Gentle Pork de Washington ?

"Je savais que j'aurais pas dû la laisser répartir les groupes ! Mask fait une pyjama party avec Monk..." s'irrita-t-il, visiblement contrarié par la nouvelle.

Une fois de plus, Lily-Rose avait cherché à le blouser. Et heureusement, il avait vu clair dans son jeu. La robote se remit à parler, de Mask cette fois-ci. A ses paroles, Chimère ricana. Au moins, elle lui apportait des informations croustillantes sur la vieille X-woman. Pendant une seconde, la robote lui parut presque sympathique. Pendant une seconde.

"Donc tu connais, Mask ?"

Ca devait probablement pas rajeunir ce tas de ferraille...

"Pour le moment ces gosses sont aussi entraînés que ta base de données est à jour, ça te va comme réponse ?"
répondit-il, peu amène.

Elle manquait pas d'air. Cette espèce de sentinelle des X-men était là depuis des décennies, madame n'avait rien fait pour arrêter les Pères Fondateurs ou transmettre l'héritage des X-men, et elle osait leur demander s'ils avaient les moyens de s'entraîner ?

"Leur entraînement, c'est se frotter aux Pères Fondateurs et crécher à la dure avec moi." ajouta-t-il néanmoins.


Ils n'avaient peut-être pas d'entraînement, mais à l'heure actuelle, le Old School concentrait la fine fleur de la race mutante, si l'on exceptait les Pères Fondateurs eux-mêmes. Cette machine se prenait déjà pour une diva, autant ne pas lui laisser entendre qu'ils étaient totalement inoffensifs.

Le robot dirigea son crâne de métal sur le télépathe piqué.

"Affirmation. Oui, Mask était parmi les X-Men. Estimation. Vous êtes un télépathe et un illusionniste de niveau élevé mais le reste de l'équipe est de niveau faible à très faible. Votre refondation des X-Men est récente. Vous venez chercher Cerebra et Mask croit que vous y parviendrez car vous êtes télépathe."

L'engin eut des lueurs bleus pétillantes dans les yeux. Quand Walentyn compara l'entraînement des gosses et sa base de données, et avoua la nature de leur vie de résistants, elle fit cette réflexion.

"Sourire. Sans technologie, les X-Men sont voués à l'extinction rapide. Correction de vos conclusions erronées. Je ne suis pas Cerebra, je suis Danger. Votre pouvoir sur moi est inopérant."

Elle se leva et quitta son siège. Elle dépassait en taille les mutants présents et les toisait de sa haute silhouette bleuté.

"Autorisation. Vous pouvez faire ce pour quoi vous êtes venus."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Sam 29 Jan - 19:54

Elle réussit à traverser la foule, ignorant les insultes de ces fausses furies. Mais l'illusion reste. Du moins pour un temps. Rapidement, tout redisparait pour laisser à nouveau la place à la pièce qui se trouvait là quelques instants plus tôt. Flesh reste sur ses gardes, légèrement circonspecte. Ça n'annonçait pas forcément quelque chose de bon...

Un fauteuil roulant lourdement armé se trouvait devant elle. C'était cette machine, plus un humain en fer qui les avaient attaqué. La femme de métal commence à parler. Elle les accuse de ne pas être des X-Men...Qu'importe...ils avaient quelque chose à faire ici...Son annonce d'un deuxième niveau de test ne la rassure pas. Qu'est-ce qu'il va bien pouvoir arriver?

Roxie commence à utiliser son téléphone pour appeler quelqu'un alors que le danger se fait plus grand. Tout d'abord agacée par ce comportement dangereux, elle s'attend à mieux de la part de Roxie, elle se rend compte que l'action de la jeune fille a eu moins le mérite de ralentir les ardeurs de la machine. Walentyn en rajoute une couche, demande des explications...Elle lui lance un regard perçant lorsqu'il dit qu'ils dorment à la dure. Moui...si il voulait...c'est vrai que dormir dans une chambre à plusieurs c'est "dormir à la dure" mais bon...ils n'ont pas les même critères apparemment. Enfin...cela a le mérite de rasséréner totalement la créature sur leur identité. Elle se décide à les laisser passer. C'est étrange...Et trop simple...mais elle n'en n'aura le coeur net qu'en avançant.

Flesh met un pied devant l'autre, lentement et tranquillement, s'attendant à tous les coups d'une machine à l'allure humaine créée par des humains, même si les-dits humains sont mutants. Elle part explorer le couloir qui s'ouvre maintenant à eux.

Elle ne provoque aucune réaction de "Danger", et avance dans un couloir incliné. Sur ses pas il s'éclaire de néons blancs, et la mène bientôt, en bas, à une intersection entre gauche et droite. Une porte de forme ronde se trouve face à elle. Elle ressemble à la première, avec un boitier digital.

Luz à travers la grille voit une lumière qui s'éclaire à droite.
Revenir en haut Aller en bas
Luz Arriaga



Messages : 168
Taille : 1m78
Poids : 61

Feuille de personnage
Réputation:
10/15  (10/15)
Connotation: Piquée par une ortie
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Dim 30 Jan - 3:54

- ¡Ah cabrón!

Forcément, sa prise d'initiative devait déboucher sur un échec. Alors qu'elle progressait péniblement dans le conduit, Luz se retrouva face à une grille qui ruinait temporairement toute chance de sortir de ce lieu exigu. Bien sûr, deux chemins, à gauche et à droite, lui permettaient de continuer à ramper, mais elle considérait que trois minutes de bouches d'aération étaient suffisantes pour une première mission. Elle aurait sans le moindre doute l'occasion d'en voir d'autres si elle survivait assez longtemps au sein de cet Institut.

Au-dessus de sa tête, elle pouvait entendre des bruits étranges, laissant supposer que ses camarades étaient en train de papoter avec quelqu'un, une situation suffisamment étrange pour que l'Espagnole s'abstienne d'émettre des hypothèses. Qui pouvait bien vivre dans un tel endroit et disposer des compétences sociales nécessaires pour mener une conversation ?

Déterminée à ne pas se laisser coincer par un grillage pour sa première mission, Luz se retourna pour mettre ses pieds devant elle, et pouvoir shooter de toutes ses forces dans l'obstacle, espérant ainsi le faire sauter. Si elle y parvenait, et bien une nouvelle région du monde d'en dessous s'offrait à elle. Dans le cas contraire, elle explorerait la droite du conduit, d'où il semblait lui provenir une lumière. Avec méfiance, car dans son esprit s'imposait l'image des baudroies utilisant cette technique pour attirer leurs proies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Dim 30 Jan - 21:12

Sol parvint en trois bons coups de pied bien ajustés à faire sauter la grille. Celle-ci alla échouer à grands bruits contre le mur d'en face du couloir. Sol vit de la lumière à plusieurs mètres à droite, et dans cette lumière la haute et maigre silhouette, aisément reconnaissable, d'Emeth. Cette dernière entendit le vacarme de la grille arrachée de son support, plusieurs mètres à sa gauche.

Spoiler:
 

Des veilleuses s'allumèrent au plafond sur tout le couloir de style high tech.


Sol put voir alors plus loin à sa gauche une forme sombre par terre. Elle était assez volumineuse pour être humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luz Arriaga



Messages : 168
Taille : 1m78
Poids : 61

Feuille de personnage
Réputation:
10/15  (10/15)
Connotation: Piquée par une ortie
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Dim 30 Jan - 23:01

Les jambes musclées de Luz lui procurèrent durant quelques secondes une très agréable sensation de puissance et de contrôle absolu de la situation, vaguement semblable au niveau de détente qu'elle atteignait en compagnie de sa substance favorite. Malheureusement, le retour à la réalité prit la forme d'un couloir mystérieux et composé de deux éléments macabres : Emeth à sa droite, et quelque chose à sa gauche.

La mutante étrange - Sol ne savait même pas d'où elle venait - lui inspirait une certaine retenue, mais au moins avait-elle le mérite de la mettre totalement à l'aise avec son propre physique. Consciente que la forme sur le sol pouvait receler un piège, elle décida de ne pas prendre de risque.

- Emeth ! Tu me couvres en cas de pépin ?


Attendant d'entendre les pas de Flesh se rapprocher, Luz se dirigea prudemment en direction de la forme allongée sur le sol, décidée à en découvrir la nature. Elle éclaira de nouveau ses paumes afin d'être prête à éblouir la chose si elle se réveillait, s'avérait belliqueuse, et avait des yeux.

Le robot précédent n'avait pas été leurré. Mais Sol se sentait capable d'attirer l'attention de façon stratégique, et voulait retenter sa chance. Si cela échouait, et bien...et bien, il serait temps de compter sur ll'efficacité de sa coéquipière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Mer 2 Fév - 7:06

Avançant prudemment dans le couloir, Flesh ne déclenche rien, si ce n'est l'allumage automatique des lumières...Rien de dangereux en soit donc. Au bout se trouve une porte, identique à celle qu'elle vient de traverser, mais fermée. Peut-être qu'un autre humain métallique les attend de l'autre côté?

Des coups? Quelqu'un frappe quelque chose. Emeth se met en position, au cas où et...le corps vert de Luz sort d'un trappe située un peu plus loin à sa droite. Elle se détend un peu. Un simple grognement se fait entendre en réponse à sa question. Reste à savoir pour Luz si c'est un oui ou un non. Flesh n'aime pas qu'on lui donne des ordres. Mais son but n'est pas qu'ils meurent de cette manière.

Après quelques instants, elle se met en marche derrière l'autre mutante, prête à la tirer en arrière violemment si il y a le moindre problème avec la masse sombre.

La chose ne bougea pas à l'approche de Sol, dont les arrières étaient gardés par Emeth. Elles virent là un corps humain, encore enveloppé d'un long manteau épais à haut col, étendu par terre sur le ventre. Sa tête, selon toute vraisemblance tranchée, gisait contre une paroi du couloir à un mètre du corps.

Il avait au cou un jabot blanc poussiéreux, aux pieds des chaussures noires vernies serties d'une boucle carrée en métal. Son veston bleu sombre présentait des boutons ronds dorés, tel un habit d'officier des temps jadis. Ses manches de chemise blanche laissaient voir des volants aux poignets dépasser du veston.

Ainsi vêtu à la très ancienne mode, la tête du corps portait en outre des favoris noir et des cheveux noirs tirés en catogan et noués d'un ruban. Le reste de sa figure et les mains étaient gris/noir, d'une rigidité de cire. Les traits de son visage étaient creusés et tirés, figés dans la mort depuis sans doute beaucoup d'années. Il était sec et froid et ne sentait aucune odeur particulière si ce n'est âcreté et poussière.

Il resta totalement de marbre à l'inspection des jeunes filles.
Revenir en haut Aller en bas
Walentyn Szatanik

avatar

Messages : 1691
Taille : 1m73
Poids : 65 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Baron du string
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Mer 2 Fév - 14:42

Se rapprochant de la porte, son javelot improvisé toujours en main, Walentyn plissa les yeux de suspicion. Danger ? Il n'avait jamais entendu parler de ce robot, mais au moins elle portait bien son nom, Gabriel et Taylor seraient sûrement de cet avis en tout cas. Le Polonais s'interrogeait : pourquoi les laisserait-elle soudain progresser dans le manoir alors qu'elle avait tenté jusque-là de les en empêcher ? Avait-elle été programmée pour laisser passer les X-men uniquement ? Ou n'importe quel mutant ?

Alors que les élèves acceptaient son invitation à rentrer dans le tunnel, Walentyn préféra rester sur ses gardes.

"OK, mais tu viens avec nous, et pas de coup fourré."

Un guide ne serait peut-être pas de trop pour trouver ce qu'ils cherchaient, d'autant qu'ils n'avaient qu'une vague idée de l'apparence de ce Cérébra. C'était également une occasion inespérée d'en savoir plus sur les X-men par "quelqu'un" d'objectif.

"Narcissus, monte la garde devant la porte. Si les PF débarquent, tu nous préviens par téléphone."
ordonna-t-il à Gabriel sans même se demander si le garçon, qui ne l'appréciait guère, accepterait de s'exécuter. Pour le mafieux, un ordre était un ordre. Sauf pour lui, qui avait évidemment toute latitude pour désobéir si ça lui chantait.

La femme-robot n'était pas tout à fait dans l'erreur : des téléphones, y avait mieux pour communiquer dans le feu de l'action. Cette technologie dont elle parlait, le Old School en était totalement dépourvu.

Chimère attendit de voir si Danger s'engageait avec eux dans le couloir avant d'y pénétrer également.

"T'as une mission particulière ici, ou c'est juste pour le fun que tu viens brûler tout ce qui bouge dans le coin ? Tu sais où on peut trouver le Cérébra ?"
demanda-t-il, surveillant les faits et gestes de Danger du coin de l'œil.

La dénommée Danger ne vit pas d'inconvénient à accompagner le groupe dans son antre. Gabriel et le fauteuil restèrent à monter la garde sur le seuil.

"Amusement."

Dit-elle de sa voix robotique à la demande du télépathe de les accompagner "sans coup fourré".

"Information. Seuls les X-Men peuvent entrer et repartir. Aucune autre présence n'est souhaitée dans le périmètre de l'entrée des sous-sols. Affirmation. Cerebra se trouve au bout du couloir de gauche."

Arrivés en bas à l'intersection, la créature de métal désigna la porte épaisse qui leur faisait face.


"Fierté. La salle des dangers."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxie Lennox

avatar

Messages : 346
Taille : 1m68
Poids : 55 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Geekette
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Dim 6 Fév - 16:14

Décibel poussa un soupir de soulagement lorsque Mask raccrocha. Déjà, parce qu'elle avait raccroché ; l'adolescente avait du mal à supporter ses bondieuseries, surtout quand elles étaient dirigées vers elle. Mais surtout parce que la mémé venait de confirmer leur identité. Bon, elle la prenait pour une certaine Rebecca (un nom de petite oie blanche), ce qui n'était pas plus rassurant que ça, mais au moins, sa réponse avait temporisé leur exécution sommaire. Le GAME OVER n'était pas pour tout de suite, ils avaient un CONTINUE.

La moquerie de "Danger" ne surpris pas Roxie plus que ça. Pour avoir surpris Lily-Rose à changer de corps sans s'en rendre compte, elle avait déjà eu des preuves de son instabilité. Alors pour affronter un androïde en pleine possession de ses moyens, il fallait au moins avec +10 en lucidité.

Voyant Flesh continuer son chemin vers le conduit, Roxie jeta un dernier regard éploré vers le matériel de musique, et s'approcha discrètement de Gabriel.

"Psttt ! Garde surtout un oeil sur le matos, j'ai de grands projets pour eux si on ressort du train fantôme." glissa-t-elle à celui qu'elle avait proclamé acolyte de sa bande sans même savoir si cela l'intéressait de traîner avec elle. Les Pères Fondateurs n'auraient aucune chance contre Danger s'ils débarquaient ici aux yeux de la jeune fille, qui se voyait déjà tresser des bracelets brésiliens avec sa nouvelle cyber-copine Danger, protectrice des mutants oeuvrant pour le bien. Non, le vrai risque, c'était que ces caisses d'instruments disparaissent ou subissent plus de dommages. Maintenant que Roxie pouvait mettre la main sur une gratte, elle comptait bien le faire. Ca ferait les pieds à Aldo : elle allait lui montrer qu'elle était hautement qualifiée pour toucher une guitare, ce qui n'était apparemment pas vraiment valable pour lui.

Sur ces mots, Décibel trottina dans le sillage d'Emeth jusqu'à atteindre le corps, non sans jeter de temps à autres un oeil par-dessus son épaule pour admirer la rutilante Danger.

"Berk... Bon, je suppose que celui-là c'était pas un X-men, c'est ça ?"
demanda Roxie en retournant le cadavre avec dégoût de la pointe de sa botte. "On dirait un goth. A vue de nez, goth romantique." ajouta-t-elle, en experte des looks alternatifs. Mais il y avait peu de chance que ce type aient participé à la fête donnée dans le manoir. Il était parvenu à entrer dans le tunnel, et il n'avait pas subi le même sort que les autres.

En bonne gameuse, la jeune fille n'avait généralement pas de scrupules à voler les bottes des morts occis en MMO, mais en l'occurrence, elle préférait ne pas avoir à toucher à ce cadavre glauque.

"Faudrait lui faire les poches, non ?"
suggéra-t-elle innocemment en espérant que quelqu'un d'autre se dévouerait pour cette tâche ingrate.

Roxie se retourna vivement vers Danger lorsque celle-ci présenta une des pièces du tunnel.

"Des Dangers ? Tu veux dire qu'il y en a d'autres comme toi ?!"
demanda-t-elle, à la fois surprise et excitée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Dim 6 Fév - 20:47

La femme-robot dirigea ses yeux lumineux sur Roxie.

"Affirmation. Sebastian Shaw. Correction de conclusions erronées. Ce n'est pas un goth romantique mais un ennemi des X-Men."

Quelques lueurs bleutés fugitives parcoururent son corps de métal. Sa mâchoire inférieure d'acier s'articula à nouveau.

"Réfutation. Je suis l'unique Danger. Correction d'un défaut de compréhension. La salle des dangers est la salle d'entraînement des X-Men. Toutes les catégories de dangers possible peuvent être affrontées, avec plusieurs niveaux de difficulté. Ce sont des simulations permettant une immersion totale. Elles sont très efficaces pour travailler la coordination et corriger les erreurs. Jugement. Les X-Men doivent beaucoup à la salle des dangers."

Elle poursuivit sans porter aucune attention au cadavre.

"Mise à jour. Narcissus. Emeth. Rebecca*. Sol. Split."

Sa bouche de pantin s'articula à nouveau et ses yeux bleus crépitèrent.

"Interrogation. Swift et Monk ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walentyn Szatanik

avatar

Messages : 1691
Taille : 1m73
Poids : 65 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Baron du string
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Jeu 10 Fév - 10:50

"On s'en fout qu'il s'habille en tarlouze. Le seul truc important, c'est qu'il est canné." répondit Walentyn à la remarque de Roxie. Décidément, cette gamine avait de drôles de priorités. C'est sûr que ce Shaw avait des rouflaquettes impressionnantes. Walentyn songea que s'il avait été attifé de la sorte, il aurait probablement lui aussi cherché à compenser sa virilité.

Voyant que personne ne se bougeait pour le fouiller, le mafieux poussa un soupir excédé et s'accroupit auprès du cadavre pour le fouiller. Il trouva un maigre trousseau de clés, dont une d'un véhicule. Il trouva également un porte-carte, contenant une carte de crédit d'un autre âge, une carte professionnelle "Shaw Industries" ayant un tank pour logo, quelques cartes de restaurants de diverses villes des USA. Un mouchoir en tissu, blanc et soyeux, était plié en quatre dans une de ses poches. Dans la poche du veston il dénicha une petite <montre à gousset.>

"Tu dis que c'est un ennemi des X-men, mais ce type il sort d'une mauvaise reconstitution historique. Comment c'est possible ?"
demanda-t-il tout à sa macabre besogne.


Une fois que ce fut fait, il se releva et porta son regard incisif sur la porte de ce que Danger appelait "La Salle des Dangers". Un peu mégalo tout de même, cette machine. Et une simulatrice avec ça. Mais un tel engin d'entraînement, s'il était toujours en état de marche, serait d'une grande aide à leurs jeunes troupes.

"Super, comme ça on pourra leur simuler des fouilles de corps à répétition."
commenta-t-il, masquant son intérêt par un de ses habituels dénigrements.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Ven 11 Fév - 15:30

Gabriel accueillit la reconquête de son corps avec philosophie: Il ne perdait pas tellement au change après tout, un corps de rêve pour un autre. Cela dit, l'idée de retrouver le sien avait quelque chose de rassurant. Les dernières mésaventures avaient mises en relief le manque de contrôle de Gabriel sur ses pouvoirs et un échantillon des conséquences que cela pouvait avoir. Sa peau encore rougie s'en plaignait encore et son costume déchiqueté par les flammes lui en voudrait surement pendant un bon moment...

Les deux fouines de services avaient réussi à calmer la Barbie Ferrailleuse. Décidément, Roxie était de bonne compagnie, quant à Walentyn... Bah il pouvait être utile tant qu'il gardait ses paroles et son pouvoir pour les ennemis... Quoi qu'il en soit, la dénommée Danger, qui décidément portait bien son nom, se fit moins hostile et autorisa même le passage aux plus courageux. Comme s'il n'avait pas passé le test d'aptitude à ce niveau, Gabriel fut chargé de la garde de l'entrée...

Sans broncher, Gabriel s'exécuta et se rapprocha de la porte ouverte afin de se mettre en poste. Un à un, les derniers entrèrent dans le couloir, accompagnés de Danger. Roxie lui glissa ses dernières volontés et Gabriel se dit qu'il tacherait d'y penser avant de s'enfuir en courant. Se mettant dos à la porte, le jeune homme inspecta les alentours. Une odeur de brulé teintait l'atmosphère pendant que les cadavres jonchaient le sol... Sympa la mission...


"Mais je reste seul ici??" Demanda-t-il en se retournant vivement vers le couloir. Mais le groupe s'était déjà bien enfoncé et n'avait pas dû l'entendre...

Déçu, et finalement assez mécontent de son choix, il se posta un peu plus dans l'entrée du couloir, en retrait. Il ne lui restait que pour seul compagnon la monture que Barbie danger avait laissé la négligemment. Intrigué, Gabriel jeta à nouveau un coup d'œil autour de lui tout en s'avançant mine de rien vers le fauteuil. Il fit le tour de l'engin afin de l'observer plus prêt et tenta un peu d'inspecter la chose. Après tout, ils n'étaient pas à l'abri d'un autre pétage de câble de ce danger, et i les sentirait rassuré de savoir quels autres gadgets les attendaient pour les rôtir, les couper, les émietter, les noyer ou les annihiler.
Revenir en haut Aller en bas
Luz Arriaga



Messages : 168
Taille : 1m78
Poids : 61

Feuille de personnage
Réputation:
10/15  (10/15)
Connotation: Piquée par une ortie
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Sam 12 Fév - 16:25

Luz faillit tomber en syncope en voyant que Walentyn et Roxie étaient accompagnés d'un robot immense. Certaine qu'il avait court-circuité leurs cerveaux pour les transformer en zombies prêts à obéir au doigt et à l'oeil à ses ordres sanguinaires, elle se réfugia dans le premier endroit qu'elle trouva, et qui s'avérait être derrière Flesh, prête à affronter une mort imminente en ayant la satisfaction de tomber après sa camarade.

Le plus terrible dans cette scène était la bonhomie du Polonais qui devisait avec la monstruosité de métal comme s'il s'agissait d'une...pas d'une amie, mais d'une connaissance. Les avait-il tous attirés dans un piège ? Elle ferma les yeux, son courage face au trépas l'ayant quittée, et attendit.

Longtemps.

Finalement, elle rouvrit une paupière, et entendit la conversation qui se poursuivait, voix humaine succédant à voix métallique. Flesh était toujours dans son état normal, et ses entrailles n'avaient pas repeint le plafond. Le cadavre était toujours un cadavre, et le déguisement du cadavre était toujours aussi incongru.

Son existence semblait se poursuivre, malgré l'absurdité de la situation. Elle soupira et se décala hors de la silhouette rassurante de sa camarade.

- Euh...hum...donc vous êtes avec nous, ça veut dire ? C'est cool, ça vaut mieux que contre.


Restait à expliquer qui maniait le lance-flammes à l'entrée. Soit c'était un discours de bienvenue d'androïde, soit le charme de Walentyn avait fait des ravages, et l'esprit de Luz ne parvint pas à trouver une troisième explication convenable au retournement de situation. Elle supposa que Roxie serait ravie de lui raconter tout ça plus tard - elle était désormais presque convaincue que son avenir s'étendrait au-delà des vingt prochaines minutes.

- Bon, en fait, on est venus pour...Cerbéra, c'est ça ? Vous pouvez nous aider à ouvrir la porte ?


Elle se dirigea tout de même vers l'obstacle métallique afin d'essayer d'en comprendre le mécanisme, et de l'ouvrir si cela ne nécessitait pas une technologie avancée. Si elle était heureuse de la politesse du robot, elle voulait désormais conclure la mission, et ressortir à la surface dès que possible.

Luz poursuivit donc sa marche dans le couloir. Arrivé au bout, un coude la mena à une porte toute aussi impressionnante que les précédentes. Danger la suivit, répondant seulement à Chimère sans plus faire attention à sa besogne.

"Détachement. La plupart des mutants portent des costumes qui transcendent les ères vestimentaires de l'humanité. Leçon. Il ne faut pas se fier aux apparences."

Elle rejoignit Luz près de la seconde lourde porte d'acier barrée d'un X rutilant. Luz ne vit aucune serrure apparente. Danger vint en face de la porte, qui s'ouvrit sans autre forme de procès. Elle donna sur une passerelle high tech, qui s'enfonçait dans le noir total et profond.

Pendant ce temps, à l'entrée du sous-sol, Gabriel observait le siège d'assaut utilisé par Danger. Il semblait s'agir d'un siège pour handicapé moteur, sur les bras desquels on avait soudé de manière très efficace les deux armes. Le lance-flamme était de facture plus simple que le fusil, petit bijou technologique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Dim 13 Fév - 18:21

La situation s'inversait complètement ! Finalement Danger n'était qu'une gardienne un peu trop zélée et elle les aiderais à accomplir leur mission. Taylor s'élança dans le couloir laissant Gabriel à l'entrée. L'androïde avant énuméré tous leurs noms de codes mais en avait cité deux autres... Deux autres qui n'était pas inconnu à Taylor et qui ne faisait pas tous partie de leur groupe. Taylor rattrapa Walentyn et une fois arrivé à sa hauteur...

"Wal... Danger à cité aussi Monk et Swift et cette dernière ne fait pas partie de notre groupe ! Quant à l'autre, Monk là... c'est pas quelqu'un de chez nous et les seuls autres à utiliser des noms de codes à part nous ce sont les Pères Fondateurs... Tu pourrais refaire un Scan psychique de la bâtisse pour voir si on est toujours seuls dans cette baraque ? J'ai un mauvais pressentiment ! C'est trop facile tout à coup !"

Split était sur ses gardes ! Peut être que pendant qu'ils discutaient les PF avait débarqué !

"Je vais accompagner Gabriel à l'entrée pour pas le laisser tout seul sait on jamais..."

Taylor remonta le couloir jusqu'à Gaby qui s'était mit à examiner le fauteuil mortel de Danger.

"Je me suis dit qu'un peu de compagnie te ferais plaisirs ! Surtout que d'après Danger on est deux de plus dans la baraque et il y aurait Swift semble t il !"

Taylor se plaça au milieu de l'entrée et se mit à scruter de sa place toutes les entrées qui pouvait voir apparaitre Emily et Monk et était prêt à se défendre si débarquement il y avait...
Revenir en haut Aller en bas
Roxie Lennox

avatar

Messages : 346
Taille : 1m68
Poids : 55 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Geekette
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Dim 13 Fév - 21:43

Roxie plissa les lèvres dans une moue bougonne lorsque Danger brisa son rêve de voir débarquer une armée de robottes à leur service. Dommage, ça aurait été cool. Néanmoins, le principe de cette salle des dangers était plutôt prometteur aux yeux de la jeune fille.

"Ah ouais, c'est un peu comme de jouer au Laser Quest."
répondit-elle. "J'y jouais souvent à l'arcade de mon quartier. On s'éclatait bien avec mes potes." ajouta-t-elle par habitude à l'intention de Flesh, mais se souvenant que cette dernière était certainement la dernière personne que ça intéressait, après Danger elle-même, Roxie tourna la tête vers Luz en fin de phrase. L'Espagnole était un peu plus réceptive que son binôme de la journée.

Décibel eut un petit ricanement moqueur lorsque Danger énuméra les noms de code de leur groupe.

"Correction de conclusions erronées, ma poule. Ca me ferait mal d'avoir Rebecca pour nom de code ! Moi c'est Décibel. Belle, mais puissance 10, tu vois le topo." rétorqua-t-elle à la femme-machine en adoptant une posture qu'elle supposait volontaire : solidement campée sur ses deux jambes, poings sur les hanches. Elle regrettait uniquement qu'aucun ventilateur ne souffle devant elle pour faire voltiger sa cape dans son dos. Tant pis pour les effets spéciaux.

L'ado laissa Chimère charogner sur le cadavre. Bizarrement, cette tâche lui allait à ravir. Ca devait être dû à son nez busqué, ça lui donnait un côté vautour. Il devait probablement faire ça tous les jours, alors tout le monde était satisfait ! Taylor avait l'air un peu confus des événements récents, aussi laissa-t-elle Emeth, du service après-vente, se charger de son cas. Comme Danger, elle avait l'air d'aimer corriger les autres. Roxie suivit donc Danger et Luz jusqu'à la grande porte.

"Ouais, c'est ce que je disais : goth romantique qui transcende un peu sur les bords. Donc vu que c'était un ennemi des X-men et que tu l'as dessoudé, t'es une amie des X-men ? Et donc une amie de nous, quoi ? Parce que j'aurais bien envie qu'on joue dans ta salle aux dangers, là. J'suis sûre que je durerai plus longtemps que Mask !"

Lorsque la porte s'ouvrit, le souffle fit cette fois voltiger la cape de Roxie, qui dut d'ailleurs écarter quelques mèches de son visage.

"C'est normal qu'on y voit queudalle ? C'est casse gueule. Enfin, pour toi ça doit être fastoche, t'as style des lasers dans les yeux, ou un truc comme ça non ? Y a pas une faux à bascule planquée dans le plafond ou genre des chausse-trappes façon Fortress of Doom 3 ?"
dit-elle en avançant sur la passerelle en tâtant devant chacun de ses pas du bout de sa botte.

Au premier pas sur la passerelle, Roxie déclencha deux veilleuses sur les côtés, et ainsi de suite pendant une dizaine de mètres, éclairant la route. La passerelle semblait suspendue au dessus du vide. La mutante déboucha sur une plateforme circulaire dotée d'un siège fixé au sol et d'une console épurée. Un casque high tech, posé sur la console, était reliée à elle par des câbles.


"Sol, j'avoue, j'serais pas contre un peu de tes lumières..." dit-elle, autant parce que l'idée de traverser une passerelle dans le noir ne lui disait rien qui vaille que parce que jouer les héroïnes, ça foutait un peu la trouille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Mer 16 Fév - 13:31

Le corps est immobile et mort. Décapité. Il porte des vêtements que Flesh n'a jamais vu porté par personne. Ca lui dit quelque chose comme habillement...elle ne sait pas trop quoi. Ne pas se souvenir où elle a bien pu voir cela l'agace, elle fait claquer sa langue. Tant pis...elle se souviendra plus tard. Roxie parle de "gothique romantique". Ca aussi ça lui rappelle quelque chose. Qu'importe. La femme de fer dit que c'était un ennemi des X-men. Flesh s'accroupit à son niveau pendant que Walentyn commence à le fouiller. L'homme est là depuis longtemps vu l'état de son cadavre. Walentyn parle même "d'historique" en parlant de ses vêtements. Peut-être que c'est là qu'elle l'a vu, dans un livre d'histoire.

"Il lui faut une sépulture. Ou des rites mortuaires dignes de ce nom. Les autres aussi."

Le pardon aux morts est nécessaire. Même si c'était un dit "ennemi des x-men". Elle ne doute pas de cela, la machine humaine l'a dit. D'ailleurs la machine dit autre chose: que la salle en face est une salle d'entraînement. Si cela pouvait sortir les autres de leur maladresse et leur inutilité pourquoi pas. Mais elle craint qu'un entrainement trop poussé ne les conditionne totalement et les éloigne encore plus du bon chemin. La petite Roxie a l'air emballée. Elle s'adresse à elle, elle lui parle de "Laser Quest"...la quête du laser...ça ne voulait rien dire du tout...Le seul regard que la jeune fille récolte est un d'incompréhension de la part de la monstruosité.

La porte blindée a été ouverte par la machine, Roxie s'y engage directement. Flesh jète un oeil rapide à l'intérieur. Si ce n'est pas ce qu'ils cherchent, pourquoi y aller?
Elle préfère s'avancer dans le couloir de gauche. Il lui semble que la machine a dit que Cérébra se trouve au fond. Si ils veulent s'amuser avec l'autre salle, qu'ils le fassent. Mais qu'ils ne s'étonnent pas si la machine infernale a eu quelques problèmes à leur arrivée.

Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Mer 16 Fév - 14:09

Flesh ne trouva en déambulant dans les couloirs qu'une porte indiquant "laboratoire" et une autre "cellule médicale". Elles étaient toutes deux fermées.

Danger mit à jour ses données grâce à l'intervention de Roxie.

"Suppression du nom douteux Rebecca*, ajout de Décibel. Jugement. La beauté est une donnée subjective. Ce code s'accorde d'avantage avec le pouvoir."

La femme-robot annonça de sa voix d'hôtesse mécanique, en tendant son bras d'acier vers la passerelle.

"Annonce. Cerebra."


Puis quand Flesh voulu rendre les derniers hommages aux morts, Danger clignota ici et là de ses lueurs bleutés.

"Détachement. Ces procédures ne sont pas prévues dans mon code. Vous allez devoir le faire seuls."

Elle reporta son attention sur la position de Décibel.


HRP. Vous pouvez désormais poster en tours libres (inutile d'attendre que tout le monde ait posté pour répondre). Comme pendant la phase d'exploration, vous pouvez bien sûr poster des actions, pour interagir avec Danger ou autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luz Arriaga



Messages : 168
Taille : 1m78
Poids : 61

Feuille de personnage
Réputation:
10/15  (10/15)
Connotation: Piquée par une ortie
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Lun 21 Fév - 12:50

- Ouah, géant le ciné !

Luz avait déjà vu des salles de projection de cette forme, lors d'un voyage scolaire à Paris. On y passait des films sur l'espace qui prenaient tout l'espace autour de la tête. Elle était surprise de retrouver un tel dispositif dans une base secrète des X-Men, mais après tout, s'ils avaient les moyens de leurs passions...

Elle s'avança prudemment sur la plate-forme, de peur de tomber d'un côté ou de l'autre. Plus fort que le 180°, ici la projection se faisait à 360. Sol essaya de voir où se cachait la caméra, mais le matériel était plus sophistiqué que les vieux projecteurs numériques auxquels elle était habituée.

Les lumières qui délimitaient le sol lui évitèrent d'avoir recours à son pouvoir, même si l'ambiance restait globalement sombre. Au bout du passage trônait le siège du projectionniste et ce qui devait constituer sa console, destinée à contrôler le bon déroulement du film.

Ce fut après ces quelques secondes d'ébahissement que Luz comprit que Cérébra devait être quelque part, et que selon toute vraisemblance, il s'agissait de la console avec le casque bizarre. Pourquoi l'installer dans une salle de ciné sphérique, ça...

- Et euh...Danger, pourquoi avoir fait une salle si grande pour un si petit bureau ? Ils auraient pu économiser de l'espace s'ils l'avaient mis dans une pièce plus petite, lui demanda-t-elle, curieuse de cette bizarrerie architecturale.

La voix mécanique de la femme de métal retentit alors.

"Explication. Une zone d'écho maximale est nécessaire pour faciliter l'émission-réception des ondes télépathiques."


Elle se souvint alors de la remarque de Flesh sur le corps calciné. Une sepulture, ça ne pouvait pas être pire que pourrir brûlé dans un sous-sol oublié de tous sauf d'un robot un rien belliqueux.

- Hé, Emeth ! Je pense que ce sera plus simple de l'enterrer dehors. Il suffira de le porter,
dit-elle en tournant la tête pour chercher les hommes qui se chargeraient de la tâche, et ne voir que Walentyn qu'elle imaginait assez mal exécuter des basses oeuvres. Elle regretta rapidement sa bonne volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walentyn Szatanik

avatar

Messages : 1691
Taille : 1m73
Poids : 65 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Baron du string
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Mer 23 Fév - 19:21

"Joli." commenta pour lui-même le Polonais en retournant la montre à gousset entre ses doigts. On l'entendait rarement en faire la démonstration, mais sa voix laissant transparaître un semblant de satisfaction. Cette babiole était de bonne facture et plutôt classieuse. Effet garanti avec l'un des vestons sans manches que le mafieux affectionnait pour sortir. Walentyn fit glisser le fruit de sa rapine dans sa poche, puis examina les autres objets.

"Shaw Industries, hein ?"
releva-t-il alors en lisant le nom inscrit sur la carte de visite. "Arrête-moi si je me trompe, mais en plus d'être un ennemi, c'était un ennemi plutôt friqué, nan ?" lança-t-il à Danger.

Et une vieille carte de crédit en prime. Si ce type était aussi nanti que l'escroc commençait à le penser, ça pouvait valoir le coup d'essayer de dégotter un crack de l'informatique pour débloquer les fonds éventuels qu'elle contenait. Il devait bien rester quelques geeks équipés et capables de lire ce type de cartes. Il était de toute façon temps que le Old School fraie avec le milieu, et un retour aux sources ne ferait pas de mal à Walentyn. Il décida donc de se mettre en quête d'un hacker lorsqu'ils seraient de retour à Chicago, ça pourrait donner une occasion à leurs recrues de voir ce que c'était que la vraie vie, plutôt que de rester cloîtrés à écouter les boniments de la Mère Supérieure. Et d'une. Deuxièmement, une petite enquête sur ce Shaw ne pouvait pas être une mauvaise idée non plus. Ils avaient pris la relève des X-men, et les ennemis des anciens X-men pouvaient très bien leur tomber sur la couenne pour leur demander des comptes, façon "payez vos droits de succession". Ils avaient assez à faire avec les Pères Fondateurs.

"Ce Shaw, il bossait pour son compte ou il avait un gang qui pourrait vouloir savoir ce qui lui est arrivé ?"
demanda-t-il ensuite en tirant son paquet de cigarette de sa poche de sa main libre. Il chopa une clope entre ses dents avec scepticisme lorsque Danger parla d'amplifier les ondes télépathiques. Quel télépathe de bazar avait besoin de ça pour faire son boulot ? Certainement pas Chimère en tout cas. A en croire Danger, les anciens X-men se reposaient beaucoup sur leur technologie. Voilà qui devait sûrement atrophier le cerveau de leurs télépathes.

Walentyn gratifia Luz d'un regard "tu m'as bien regardé" lorsqu'il fut question de sépulture.

"J'ai une gueule de corbillard ?"
fit-il à la jeune fille avant de craquer une allumette entre ses doigts pour allumer sa cigarette. Lui non plus, cette procédure n'était pas prévue dans son code. Un ennemi refroidi, c'était tant pis pour lui. Dans la profession du Polonais, on n'avait rarement une tombe (à moins qu'un bidon jeté dans la Tamise entre dans la catégorie low cost des nouvelles pompes funèbres).
Saisissant l'arceau du trousseau de clés de Shaw entre son pouce et son index, Chimère fit tinter les clés, son sourire requin aux lèvres et la clope au bec.

"Pendant que vous faites mumuse avec le corps, je vais essayer de retrouver sa bagnole."
indiqua le Polonais en s'éloignant pour remonter le tunnel. Il s'arrêta néanmoins pour ajouter :

"J'ai remarqué un cimetière dans le jardin. Vous avez qu'à le mettre dans la tombe de quelqu'un d'autre, ça nous évitera des pépins."
suggéra-t-il avec un haussement désinvolte d'épaules. Dans cet environnement, il y avait des tas de façons de faire disparaître un corps. Si les gosses voulaient jouer au croque-mort, ça lui allait. Pour le Cérébra, il préférait laisser Lily-Rose se griller la cervelle dessus à son retour d'Utopia. Ils savaient où il était, ça lui suffisait.


Arrivé au niveau de Taylor, il s'arrêta un instant.

"Si Swift était dans le coin, je le saurais, petit."
dit-il au jeune homme. Il n'avait en effet pas reconnu les ondes cérébrales familières de sa collègue. Et à force d'indiscrétions, il commençait à vraiment bien les connaître.

"Mais ouvrez l'oeil. Avec ces histoires de téléporteurs, on est jamais trop prudent."


Walentyn sortit donc dans le parc et se mit en quête d'un véhicule, après avoir noté la marque de la clé de voiture de Shaw.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Mer 23 Fév - 21:26

Danger se tourna à nouveau vers Roxie.

"Amusement. Je suis bien plus qu'une amie des X-Men. Je suis indispensable."

Quelques lueurs bleues semblèrent indiquer une réflexion particulière chez la femme-robot.

"Correction de conclusions erronées. La salle des dangers n'est pas un jeu. Rappel des données mises à jour. Vous avez cependant besoin d'entraînement. Résultat. Tu pourras donc tenter la simulation personnalisée. Estimation. 36.89% de probabilités pour Décibel de dépasser à la tentative 1 le précédent meilleur résultat de Mask. 52,31% à la tentative 2. 78,76% à la tentative 3..."

Elle se tut mais les loupiotes azur indiquaient que la statistique se poursuivait intensément dans le crâne de métal.

"Négation. Il n'y a pas de pièges." Acheva-t-elle enfin suite aux nombreuses questions de la rockeuse. Elle se tourna ensuite vers Walentyn.

"Confirmation de conclusions correctes. Shaw n'avait pas de problèmes avec l'argent. Il était homme d'affaire. Je n'ai pas d'information sur une appartenance particulière et durable à un clan."

Le mafieux sortit après avoir croisé les deux garçons sentinelles. Une fois au dehors, il partit en quête du véhicule de ce Sebastian Shaw. Il marcha hors de la propriété, le long de la route, et eut l'attention attirée par une carcasse située sur le bas côté, à l'orée d'un sous-bois. Il découvrit que la clé ouvrait bien la portière, eu demeurant déjà ouverte. Le véhicule semblait coincé là depuis de très nombreuses années. Il avait du être visité à plusieurs reprises et tout ce qui pouvait se voler, se casser ou se déchirer l'avait été.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Jeu 24 Fév - 12:47

En tombant sur les deux portes femées, Flesh eut un claquement de langue énervé. Le laboratoire et la cellule médicale. Des pièces sans intérêt aucun pour le moment. Apparemment, elle avait mal compris ce qu'avait dit la femme machine. Cérébra était la grande pièce où Roxie était rentrée. Une chose au moins la consolait: ils allaient avoir du mal à déplacer la pièce entière. Elle était curieuse de voir comment ils allaient s'en sortir.
A sa proposition d'enterrer les corps, Flesh eut trois réponses: celle de Danger qui disait ne pas pouvoir aider, Walentyn qui disait ne pas vouloir aider et Luz, qui proposait d'aider.

"En même temps, j'allais pas les enterrer en creusant le sol avec mes mains."

Elle tapa du pied sur le sol pour bien faire comprendre ses propos. Bien sûr qu'elle allait les enterrer dehors. Ou les immoler, surement plus rapide vu le nombre de cadavres qui se trouvaient à cet endroit. En tout cas, ils allaient le faire vers le cimetière.
L'idée de Walentyn d'enterrer les corps dans la tombe d'un autre la fit grogner de désapprobation. Mais elle ne répondit pas. Il était malade, il ne comprendrait pas de toute façon. C'était son job à elle de le guérir après tout.

Elle s'approcha du corps décapité et le mit sur son dos en équilibre puis pris la tête dans la main pour remonter vers le cimetière, jetant un regard rapide vers Luz. Si elle voulait l'aider...elle allait pas cracher dessus. Et les rites mortuaires étaient toujours un bon moyen de s'ouvrir à la spiritualité.

"J'reviendrais pour les autres."
Revenir en haut Aller en bas
Roxie Lennox

avatar

Messages : 346
Taille : 1m68
Poids : 55 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Geekette
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Jeu 24 Fév - 21:23

Après s'être remise de la surprise qu'elle avait éprouvée en déclenchant l'éclairage de la passerelle, Roxie poursuivit son exploration jusqu'à la console, tout en approuvant vivement les exclamations de Luz en opinant du bonnet. C'était net : cette salle était d'enfer ! Roxie ignorait tout de son fonctionnement, et les explications de leur nouvelle alliée ne l'avançaient pas beaucoup, mais cette installation avait carrément la classe (pour peu qu'on ait pas le vertige).

D'ailleurs, en parlant de leur nouvelle alliée, Roxie commençait à trouver qu'elle se la pétait beaucoup. De la part d'un robot, c'était assez surprenant qu'elle soit si imbue de sa personne. En général, les robots qui prenaient la grosse tête dans les films finissaient toujours par se retourner contre leur maître. Elle conclut donc qu'il valait mieux ne pas trop échauffer les circuits de Danger, et que les X-men devaient l'avoir bien traitée pour qu'elle fasse le pied de grue pendant 50 ans.

Décibel attendit que Chimère soit parti pour glisser à Sol :

"J'veux pas dire, mais moi j'trouve qu'il a bien une tête de corbillard."


Non sans un regard incertain, elle vit Emeth se saisir du cadavre et de la tête et les emmener tranquillement.

"Hé, y a que nous qui voulons ramener Cérébra, ici ou quoi ?" fit-elle remarquer à sa camarade. "J'veux dire, c'est quand même pour Chimère et Mindmistress qu'on est là, nan ? Le mec il voit une clé de bagnole, il laisse son nouveau viagra du cerveau en plan..."

La blonde oscilla d'un pied à l'autre, ne sachant trop quoi faire. S'ils devaient ramener toute la salle en pièces détachées, ils n'avaient pas fini ! Les fils reliant le casque à la console n'étaient sûrement pas décoratifs ; l'un ne devait pas marcher sans l'autre.

"Bon... Pas de piège, y a pas de piège. Tout va bien..."
marmonna Décibel en s'approchant prudemment du casque.

"Mask nous a dit qu'on devait trouver Cérébra avant les Pères Fondateurs parce qu'ils allaient foutre le dawa avec, mais tout ce matos, ça se déplace pas on dirait, non ?"
demanda-t-elle à Danger. "Ca marche comment en fait ? Il se passe quoi si on emmène que le casque ?" ajouta-t-elle en saisissant l'objet avec curiosité.

L'envie de le chausser était très tentante. La jeune fille tira doucement sur l'un des câbles pour voir s'ils étaient détachables.

"Tu sais qui c'est les Pères Fondateurs au moins ?" C'est des espèce de terroristes, un peu. Y a Prodigy, Elixir... Hmm, j'ai oublié le nom du troisième général. Avec d'autres mutants, ils ont pris la Maison Blanche, et maintenant les humains nous détestent encore plus. Pas cool, quoi.

<Le casque> ne semblait pas facilement décrochable de ses câbles, ni les câbles de la console. Roxie vit à l'intérieur du casque des nervures typiques des circuits imprimés, qui couraient également le long des câbles. Elles aboutissaient à un discret boitier opaque, fixé sur la console. A force de tripatouiller les branchements, Roxie crut voir une légère étincelle dorée, et perçut avec son ouïe particulière un vrombissement très léger. Une sorte de photographie gonflée en fausse trois dimensions apparut alors au dessus de la console. Il s'agissait de la silhouette inanimée d'un homme portant un imposant fusil high tech. Il devait avoir dans la trentaine. Une voix d'ordinateur vint résonner dans la salle immense.


"Je me nomme Forge. Cerebra a été neutralisée par mes soins par mesure de prudence. Si vous êtes arrivés jusqu'ici c'est que vous êtes des X-Men. Je reçois le courrier à Holyoke code 80734, Colorado, Boîte postale 144."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   Sam 26 Fév - 1:49

Constatant le peu d'action qui se passait de ce coté-ci du manoir Taylor décida de laisser Gabriel dans son rôle de guet (et non pas de gay) pour rejoindre les autres. Peu de temps avant Walentyn lui avait assuré qu'ils étaient seuls... Ce type mettait vraiment ses capacités haut placé ... Il avait peut être raison aussi de ne pas s'inquiéter plus que ça... Mais Taylor lui restait sur ses gardes. Il décida de rejoindre le petit groupe dans la salle de Cérébra et vit Roxie tripatouiller l'objet, après avoir croisé Flesh qui semblait vouloir emporter quelques souvenirs morbides... Quand soudain une image holographique de mauvaise qualité et un message sonore se fit entendre.

"Bon ben Cerebra est Hors Service pour le moment... Pour moi c'est clair ce message est une invitation ! Alors je propose de couper les fils et d'emporter le casque avec nous puis de rendre visite à ce Forge ! c'est le dernier lien que nous avons avec les X-men ! " Taylor se tourna alors vers Danger. "Qui est ce Forge ? c'est un X-Men aussi ? Que sais tu de lui ?"

Peut être que ce Forge avait construit Cérébra et si il était capable d'une tel prouesse peut être avait il aussi créé Danger ! Si l'androïde était capable de répondre à sa question il y avait de grande chance qu'il dispose d'une base de donnée qui pourrait leur être utile !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra   

Revenir en haut Aller en bas
 
01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra
» Tire la chevillette et la bobinette cherra ~ Libre
» Tire la chevillette... [PV: Shu !]
» Manifestan bizango lavalas fè konnen Si yo tire sou nou, nap boule KEP
» Article pour celebrer le bicentenaire de la citadelle/tire d

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Graymalkin Industries :: Sous-sols :: Salle des Dangers-
Sauter vers: