Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur

Aller en bas 
AuteurMessage
Walentyn Szatanik

Walentyn Szatanik

Messages : 1691
Taille : 1m73
Poids : 65 kg

Feuille de personnage
Réputation:
00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai15/1500.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai  (15/15)
Connotation: Baron du string
Nota Bene:

00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Empty
MessageSujet: 00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur   00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur EmptyMar 22 Juin - 1:47

"Une bière. Brune de préférence."

Walentyn avait commandé sans même regarder le barman, tout en scrutant d'un oeil de lynx la salle du pub. L'habitude des lieux louches l'avait rôdé à cette pratique. Identification de la faune, repérage des sorties. Mais au Crown, et à 17h, la clientèle du bar était bien différente de celle que côtoyait d'ordinaire le mafieux polonais. Des hommes d'affaire prenant le thé après le bureau, des amis papotant... Le mutant eut un reniflement dédaigneux puis avisa un table un peu en retrait, non loin de la sortie de secours. Il s'y dirigea d'un bon pas, remarquant alors que le barman était une barmaid. Corrigeant un brin son attitude pour la demoiselle, il lui fit un clin d'oeil avant d'aller s'attabler nonchalamment dans le petit box.

Le Polonais n'était pas bien sûr de ce qui l'avait poussé à venir au rendez-vous. Pour commencer, il n'était pas réellement dans son état normal la nuit précédente, lorsqu'il avait tenté de cambrioler Buckingham Palace. Il avait accepté ce pari sur un coup de tête, ou plutôt sous le coup de l'alcool. Il avait encore du mal à déterminer si la rencontre qu'il avait faite au beau milieu du château endormi était réelle ou non. La probabilité qu'un garde du palais le prévienne d'un complot mutant en train de se dérouler au même moment dans le château était tout de même un peu mince. Sans parler du fait qu'il l'avait laissé repartir sans l'arrêter. Néanmoins, Walentyn se souvenait distinctement que quelque chose clochait chez ce garde. Un rapide scan mental, même imbibé d'alcool, lui avait révélé que son interlocuteur était un mutant. Ou plutôt une mutante. Mais il n'avait guère eu le temps d'en savoir plus ; le garde lui filait rencard au Crown... Qu'est-ce que ça voulait dire ?

En temps normal, Walentyn n'aurait certainement pas accepté l'invitation d'un travelo dans son genre, mais il devait bien avouer que cette histoire de complot l'avait marqué. En vérité, c'était le premier truc qui lui était venu à l'esprit au matin, alors que les cheveux lui poussaient dans le crâne. Le souvenir de l'assassinat de son frère Otto par des mutants idéologiques, des Morlocks vivant à Londres, était encore vivace. L'avertissement de son mystérieux interlocuteur l'avait intrigué, et c'était l'unique raison qui justifiait qu'un oiseau de nuit dans son genre traîne ses guêtres dans un bar embourgeoisé où l'on servait le thé.

Une fois sa mousse servie, il trempa ses lèvres dans sa boisson, tout en observant tantôt l'horloge, tantôt les passants à l'extérieur. Il ou elle avait plutôt intérêt à se pointer rapidement. Il se donnait jusqu'à la fin de sa bière pour lever le camp, et vu sa descente, cela ne saurait tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neith_Harlow

Neith_Harlow

Messages : 2426
Taille : 1m72
Poids : 70 kg

Feuille de personnage
Réputation:
00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai15/1500.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai  (15/15)
Connotation: Sur répondeur
Nota Bene:

00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Empty
MessageSujet: Re: 00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur   00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur EmptyMar 22 Juin - 18:05

Un homme aux cheveux ras, roux, et à la figure rose et ronde, passa devant les fenêtres et poussa la porte du pub. Il regarda d'un coup d'œil curieux la clientèle. Il passa ses larges épaules l'une après l'autre, révélant une stature costaude pour une taille modeste.

00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Guy-ritchie

Sa marche étriquée et son maintien très droit, les épaules tirées en arrière, indiquaient que le port du costume n'était pas sa profession première. Il reconnut enfin le visage plutôt particulier qu'il avait croisé la nuit précédente. Avec un sourire débonnaire, il s'avança vers la table du fond avec le même empressement que s'il retrouvait son partenaire de bridge favori.

Il s'assit sur le banc en face de Walentyn, l'observa de ses yeux clairs malicieux, puis désigna de l'index la bière brune à la serveuse qui arrivait.

"La même chose que ce jeune homme, s'il-vous-plaît."

Sa voix était colorée d'un très pur accent anglais.

Lily-Rose se trouvait agréablement surprise de voir que le mutant inconnu harponné au palais était venu au rendez-vous. Cette mission de sabotage n'avait pas été de tout repos pour elle. Mais la mutante métamorphe était parvenue à ses fins et le travail de trois ans d'infiltration du groupe terroriste avait porté ses fruits.
Cette activité d'espionnage ne l'avait cependant pas empêchée de concevoir une plus grande et plus constructive entreprise. Depuis plusieurs mois elle guettait des alliés potentiels, sans succès. C'est donc peut-être un peu précipitamment qu'elle avait fixé rendez-vous au Crown à ce visiteur imprévu en plein dans le plan des terroristes. Un jeune mutant doté d'un certain charme, du moins d'un certain style charmeur. Et d'un pouvoir certain également, puisqu'il s'était introduit de nuit dans Buckingham Palace. Mais elle ne savait rien de lui, à part qu'il était venu. Ce qui pouvait certes déjà en dire long.

Lily-Rose mit sa main devant son front pour simuler la présence de son bonnet de poil, que son personnage arborait quand il avait arrêté le mutant. Il poursuivit de son bel accent britannique.

"Vous me reconnaissez ? La nuit a été longue hier au palais après notre rencontre, mais Grâce à Dieu, le complot mutant a été déjoué. Je suis désolé de vous avoir interrompu dans vos affaires. Je tenais à m'excuser. Si vous n'étiez pas venu j'aurai cru vous avoir vexé pour de bon !"

Il sourit et approcha le verre de bière qu'on venait de lui déposer.

"C'est que je repars bientôt. Je suis américain de souche. Je ne suis que de passage en Angleterre. Et vous, vous résidez ici ?"

Lily-Rose se tut car ce qu'elle avait dit suffirait à susciter une réaction de son vis-à-vis. Elle ne pouvait se permettre d'être plus explicite à ce stade. Après tout, elle n'avait peut-être affaire qu'à un de ces jeunes mutants têtes brûlées irresponsables qu'on voyait s'illustrer dans les reportages. Mais celui-ci semblait tout de même plus futé. Plus que les spécimens qu'elle côtoyait dans le clan des Pères Fondateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walentyn Szatanik

Walentyn Szatanik

Messages : 1691
Taille : 1m73
Poids : 65 kg

Feuille de personnage
Réputation:
00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai15/1500.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai  (15/15)
Connotation: Baron du string
Nota Bene:

00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Empty
MessageSujet: Re: 00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur   00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur EmptyMar 22 Juin - 18:13

Walentyn lorgna d'un oeil critique le type qui s'était installé à sa table. Le rosbif de base : rouquin, rubicond, des joues dodues.

Le Polonais eut un petit sifflement nasal :

"Humpf." fit-il, avant de reprendre une gorgée de sa pinte sans quitter son vis-à-vis du regard. Avec son costume propret et sa mine réjouie, il collait parfaitement au décor de jeunes cadres dynamiques et de grand-mère sait faire un bon café. Tout ce dont il avait horreur. Le télépathe-illusionniste laissa l'homme parler tout son saoule sans même se présenter en retour ou le gratifier d'un signe extérieur de bienvenue à sa table.

"Ouais. Je vous remets."
lâcha-t-il finalement. Les événements de la veille n'étaient donc pas un fantasme de sac à vin. En plus de son apparence certes trompeuse mais méprisable aux yeux du mafieux, l'étranger l'avait tout même indirectement empêché de réaliser le pari qu'il avait fait avec ses comparses et de rafler la mise. Ce n'était que partie remise, mais dans le milieu, il valait mieux ne jamais remettre au lendemain une occasion de se faire de la maille.

"Vous faites pas de film, Priscilla folle du désert : c'est pas parce que je suis là que j'ai passé l'éponge."
répondit-il aux excuses du pseudo-garde, tout en sous-entendant par là qu'il n'était pas dupe de sa petite manipulation physique. Mais au vu de l'accent authentiquement posh du métamorphe, son "passage" au pays de la gelée royale avait dû être plus long qu'un simple séjour touristique.

"Je suis sûr qu'ils adorent employer des intérimaires à Buckingham Palace." ironisa-t-il tout en hochant la tête.

Se renversant contre le dossier capitonné de son siège, Walentyn croisa les bras et éluda la question de son interlocuteur. Ce type n'était pas clair. Il lui donnait rendez-vous, faisait son cinoche avec des airs mystérieux, posait ses petites questions... et il l'appelait "jeune homme", ce qui était en soi un facteur hautement aggravant. A croire qu'il avait un siècle de plus que lui. Il le prenait pour un pigeon, un immigré de l'est sans cervelle que l'on balade où on veut, quand on veut.

"Je sais pas ce que vous me voulez, mais je vous conseille de jouer carte sur table."
dit-il, l'air peu commode. Il avait d'autres moyens d'obtenir des réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neith_Harlow

Neith_Harlow

Messages : 2426
Taille : 1m72
Poids : 70 kg

Feuille de personnage
Réputation:
00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai15/1500.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai  (15/15)
Connotation: Sur répondeur
Nota Bene:

00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Empty
MessageSujet: Re: 00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur   00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur EmptyMar 22 Juin - 18:50

Ce jeune garçon avait du caractère et de la répartie. Il n'aimait visiblement pas le fait de ne pas maîtriser la situation, mais tel un jeune coq, ne s'en laissait pas compter.

Lily-Rose fut surprise qu'il devine qu'elle n'était pas réellement un homme. Elle n'avait pas égrainé d'indices sur ce point. La seule explication était qu'il ait pu le découvrir grâce à son pouvoir mutant. Et si c'était le cas, il était sans doute en mesure de savoir d'autres choses. Mais ce qu'il venait de dire semblait indiquer qu'il n'avait pas tenté de le faire. Il n'était donc pas une tête brûlée à utiliser son pouvoir à tout va. La mutante cochait mentalement ces observations. Elle s'abstint d'utiliser directement son pouvoir de détection sur lui. Ce serait un peu comme être le premier des deux cowboys du Far West à sortir son colt dans une situation de tension inavouée mais bien réelle.

Elle nota qu'il n'était pas bien élevé, insolent même. Un provocateur en finesse qui en mission placerait sûrement des répliques bien tournées aux moments les plus critiques ! Un vrai jeune coq. Son air courroucé eut plutôt tendance à séduire la mutante qu'à la vexer, néanmoins le garde effaça son petit sourire quand le buveur de bière demanda de jouer carte sur table.

"Dites donc, vous oubliez de considérer que Priscilla vous a peut-être sauvé la vie, hier."

Glissa-t-il en fronçant durement ses sourcils roux. Il reprit après un bref soupir. Le Polonais était du genre impatient.

"Je vous comprends, jouons carte sur table. Après tout, c'est bien moi qui vous ai dérangé hier, et encore aujourd'hui avec ce rendez-vous. Autant que vous en ayez pour votre argent."

La métamorphe s'assura d'un coup d'œil négligent derrière son épaule que les alentours étaient inoccupés. L'ambiance musicale garantissait de toute façon une discrétion confortable.

"Je m'appelle Lily-Rose Donowho, nationalité américaine. Comme je vous l'ai dit, je suis venue empêcher un attentat contre sa Majesté, avec l'aide de Dieu et de mon pouvoir. Bien sûr, ayant réussi mon objectif au delà de mes espérances, et l'affaire ayant été étouffée, vous pouvez aussi bien me croire ou ne pas me croire."

Dit le garde avec une mimique soulignant bien l'ingratitude de la situation. Il soupira et prit une gorgée de bière en veillant délicatement à ne pas avoir de mousse sur la lèvre supérieure.

"Travailler toute seule sur un front aussi vaste, celui du terrorisme mutant de la pire espèce, c'est épuisant. Et est-ce vraiment encore de mon âge ? Oui et non. J'ai un autre projet sous le boisseau. Un projet de plus long terme. Plus ambitieux pour l'avenir du monde mutant. Je ne veux pas que la violence et le rejet soient le lot de nos plus jeunes générations. En un mot je fonde une école. Une école... interventionniste. Aux Etats-Unis."

Le garde frotta ses mains humides du verre de bière et appuya son dos bien droit contre le banc.

"Je ne représente personne d'autre que moi-même, et à part le projet lui-même je n'ai rien à offrir. Je recherche des collaborateurs. Disons même, des alliés."

Lily-Rose s'interrompit pour juger de ce qu'elle venait de dire. Un fidèle résumé, compact, de la situation. Le garde desserra légèrement sa cravate et adressa un regard à la table avant de fixer à nouveau l'exigeant Polonais.

"Ce n'est que le début de mon histoire. Vous avez déjà les grandes lignes. Vous préférez peut-être qu'on en reste là, Monsieur... ?"

Demanda Lily-Rose en arquant les sourcils, guettant des signes d'intérêt ou d'ennui chez son vis-à-vis prompt à la grimace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walentyn Szatanik

Walentyn Szatanik

Messages : 1691
Taille : 1m73
Poids : 65 kg

Feuille de personnage
Réputation:
00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai15/1500.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai  (15/15)
Connotation: Baron du string
Nota Bene:

00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Empty
MessageSujet: Re: 00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur   00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur EmptyMar 22 Juin - 19:04

Un rictus goguenard s'installa sur le visage assuré du mafieux. De deux choses l'une : soit cette Lily-Rose se surestimait, soit elle sous-estimait Walentyn pour croire qu'elle avait pu lui sauver la mise.

"Je m'en sortais très bien. Walentyn Szatanik n'a pas besoin qu'on lui sauve la vie." répondit-il en redevenant sérieux, profitant de l'occasion pour se présenter, puisque le garde révélait sa véritable identité. Lily-Rose, donc, pas Priscilla. Néanmoins le prénom de l'Américaine sonna vaguement familier à ses oreilles ; il l'avait probablement capté distraitement hier, puis l'avait oublié durant la nuit, la gueule de bois aidant.

Observant le faux garde faire son récit, il constata qu'il avait l'air de sincèrement se prendre pour le Messie en guerre sainte. Voilà deux fois qu'il en appelait à l'aide de dieu dans son entreprise. C'était bien les Amerloques, ça. Tout polonais fut-il, on ne pouvait pas vraiment dire qu'il avait le profil d'un enfant de choeur. Dans sa profession, c'était plutôt hypocrite. Il connaissait néanmoins des mafieux profondément bigots. Quant à lui, il n'avait pas de temps à perdre à brasser de l'air et tenter de se convaincre que plumer des pigeons était une bonne action. Lily-Rose délivrait des informations factuelles, mais le Polonais parvenait à tirer des indices bien plus personnels de ses égarements linguistiques. Visiblement, elle devait avoir un certain âge. Il devait bien avouer qu'elle ne manquait pas de cran pour une femme, peut-être plus toute fraîche et américaine de surcroit. Ni d'ambition d'ailleurs.

C'est peut-être ce détail plus que son récit, qui l'encouragea à ne pas se lever lorsqu'il termina silencieusement sa bière.

"Interventionniste comment ?" s'enquit-il finalement en grattant pensivement son menton parsemé d'une barbe de deux jours. En l'espace d'une seconde, il s'était retrouvé dans son univers. Ce qui était un rendez-vous étrange dans un minable bistrot pudibond s'était transformé à ses yeux en proposition de job dans un débit de boisson sulfureux. On exposait l'affaire, les risques encourus, le paiement... On acceptait, on refusait ou on faisait monter les enchères. Lily-Rose annonça tout de suite la couleur : elle n'avait rien à offrir. Très vendeur. De toute évidence, elle n'était pas habituée à faire ça. En général, les interlocuteurs foutaient le camp avant même d'avoir pu déballer l'objet de l'affaire quand on leur demandait une faveur à l'oeil.

"Vous auriez dû commencer par recruter un spécialiste en marketing." ironisa Walentyn en tâtant ses poches intérieures à la recherche de son étui à cigarettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neith_Harlow

Neith_Harlow

Messages : 2426
Taille : 1m72
Poids : 70 kg

Feuille de personnage
Réputation:
00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai15/1500.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai  (15/15)
Connotation: Sur répondeur
Nota Bene:

00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Empty
MessageSujet: Re: 00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur   00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur EmptyMar 22 Juin - 19:33

Lily-Rose approuva d'un air compréhensif les paroles pleine d'assurance de son vis-à-vis quant à la sauvegarde de sa vie. Elle se prit à songer à la mère de cet homme. Ça n'avait pas du être une mince affaire pour elle d'élever un garnement pareil ! Lily-Rose avait toujours eu tendance à être sévère avec ses enfants, car s'il y avait bien quelque chose qu'elle ne supportait pas, c'était l'ingratitude. Dès qu'il manquait un "merci" dans le comportement des chérubins, elle le faisait remarquer sans détour. Le garde inclina gentiment la tête sur le côté.

"On ne peut pas exclure l'hypothèse que je vous ai sauvé, Walentyn. On fait parfois des rencontres salutaires, mais on ne s'en rend pas toujours compte sur le moment."

Dit-il avec un sourire maternel qui accentuait la rondeur de sa figure rose. Elle appréciait néanmoins l'indépendance d'esprit du Polonais. Et puis il fallait avouer qu'elle n'avait pas vraiment attendu qu'il se trouve dans une situation critique pour le tirer du pétrin. Elle avait beaucoup anticipé.

"Mais en effet, ne sachant pas de quoi vous étiez capables, j'ai préféré vous mettre à l'abri. Je connaissais le danger, vous pas. Tant mieux si c'était parfaitement inutile, car pour la tâche que je vous propose, il faut être autonome, en pleine maîtrise de ses pouvoirs et d'une grande capacité d'adaptation."

Elle remarqua qu'elle avait à peine entamé son verre alors que celui du gaillard était déjà vide. Elle envisagea un instant qu'il prenne ses dispositions pour partir, mais un mot au moins le retint. Le garde rouquin élargit son sourire lorsque Walentyn mit en doute ses qualités en marketing.

"Je préfère être tout à fait franche avec vous, plutôt que vous bercer d'illusions, Walentyn. Oui cette école n'est pas seulement un projet de charité pour offrir aide et protection aux mutants dans le besoin. Les mutants ont un pouvoir particulier qui peut servir différents objectifs. Les miens sont d'opposer une résistance aux groupes terroristes, tels les Pères Fondateurs, qui sont imbus de leur puissance et massacrent leur prochain sans crainte des hommes, ni de Dieu d'ailleurs."

Voilà pourquoi il avait fini sa bière, elle était la seule à parler ! Après un instant de pause où le faux anglais déplaça son verre de quelques centimètres, Lily-Rose poursuivit.

"Je ne vous cache pas que cette école contournera les lois humaines, dans son existence comme dans ses actes. La clandestinité sera notre lot. Nous devrons assurer notre propre protection, en même temps que nous fournir en équipement et s'informer des plans de nos adversaires, pour les contrecarrer. Croyez-moi Walentyn, ils n'ont pas d'autre ambition que de prendre le pouvoir absolu, et en ont actuellement les moyens. Trois ans que je les observe ! J'oublie de dire qu'il faudra aussi, en plus de tout cela, former les jeunes mutants à devenir aussi dégourdis que vous et moi."

Elle eut un sourire. C'est sûr que ce n'était pas très vendeur tout ça. Heureusement qu'elle avait un atout dans sa manche. Le garde essaya donc d'accrocher le regard du cambrioleur bientôt fumeur.

"Je vous offre le gite et le couvert dans un pittoresque hôtel de Chicago, le "Old School". Vous pourrez choisir votre chambre. Je vous offre également un poste dans l'équipe pédagogique d'intervention. je vous offre de changer de vie... mais vous avez peut-être une famille ici, en Angleterre ?"

Demanda d'un air on ne pouvait plus sérieux Lily-Rose, qui tenait absolument à éclaircir la situation maritale et familiale du mutant rebelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walentyn Szatanik

Walentyn Szatanik

Messages : 1691
Taille : 1m73
Poids : 65 kg

Feuille de personnage
Réputation:
00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai15/1500.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai  (15/15)
Connotation: Baron du string
Nota Bene:

00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Empty
MessageSujet: Re: 00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur   00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur EmptyMar 22 Juin - 23:11

Les yeux ailleurs, Walentyn finit par tirer un étui à cigarettes en métal de sa poche intérieure. Lily-Rose poursuivait son sermon. Le Polonais ne semblait déjà plus l'écouter. C'était pourtant inexact, il l'écoutait d'une oreille tout en ouvrant sa boîte, qui présentait sur son dos une importante bosse rappelant suspicieusement un impact par-balle. L'Américaine semblait tenir à justifier le bienfondé de son intervention au palais. Essayait-elle de le placer dans une position redevable envers elle ? Elle espérait qu'il accepte sa proposition, elle jouait les cartes qu'elle avait pour faire pencher la balance. Walentyn était plutôt confortable dans sa position d'affaire à saisir.

"Avec des si, on met Paris en bouteille." fit-il en tapotant l'extrémité de la cigarette qu'il avait saisie contre le couvercle de sa boîte pour tasser le tabac. C'était un proverbe qu'il avait appris dans la ville lumière et dont l'image l'avait marqué. Les hypothèses ne l'intéressaient pas. Walentyn était un homme pratique, il préférait aller droit au but sans se poser de questions.

Mettant sa clope au bec, il eut un sourire goguenard ; elle aurait eu bien du mal à le bercer d'illusions. L'ironie de cette formulation ne lui échappa pas, mais il préféra taire la raison de son amusement pour le moment. Ils ne faisaient que parler, et si la proposition intriguait incontestablement le filou, il n'y avait pas encore réfléchi. S'ils en restaient là, autant qu'elle ne sache pas quelles étaient ses capacités. Son interlocutrice avait fait preuve de la même réserve. Contrecarrer les plans des... des Pères Fondateurs ? C'était assez vague comme pouvoir.

"Les Pères Fondateurs ?" répéta le mutant, repérant du même coup l'interdiction de fumer placardée au-dessus du bar et le regard insistant de la barmaid. C'était bien les lieux publics ça. Qui était le demeuré qui avait interdit de fumer dans les bars ? Walentyn fréquentait tellement peu ce genre d'établissement bien sous tout rapport qu'il en avait oublié l'une des principales contraintes. Le mutant gratifia la barmaid d'un sourire enjôleur - Lily-Rose aurait pu tout aussi bien ne pas être là - et s'entoura d'une illusion de lui-même qui ne fumait pas aux yeux de la barmaid et de leurs voisins. Il saupoudra le tout d'un petit camouflage olfactif et le tour était joué.

"Ca me dit vaguement quelque chose" dit-il finalement après avoir allumé sa cigarette. La mine jusqu'ici désinvolte de l'illusionniste se fit plus sombre. Ca lui revenait maintenant, il avait entendu parler d'eux aux informations. Ils avaient fait un gros coup en Russie si ses souvenirs étaient exacts. Non pas qu'il eût quelque sympathie pour les ruskofs, mais il n'avait jamais été pour mêler des innocents dans un business qui ne les regardait pas ; en général, quand il avait du blé à faire cracher à un mauvais payeur, Walentyn ne touchait pas à sa famille, c'était sacré. Par contre, il y avait de fortes chances pour que le type se retrouve avec deux rotules en moins. Si seulement les Morlocks londoniens fonctionnaient de la même façon...

Il leva la main, cigarette calée entre l'index et le majeur et paume vers le bas, dans un geste apaisant.

"C'est votre jour de chance, Priscilla. La clandestinité, ça me connaît." fit-il avec assurance.

Elle avait beau avoir traîné avec des terroristes, le Polonais sentait bien que ce n'était pas son élément. De plus, elle affirmait ne plus avoir l'âge pour ces choses-là. Il percevait là le besoin criant d'un mâle pour chapeauter tout ça.

A la question de Lily-Rose, il tira une longue taffe sur sa cigarette, songeant à Otto. Il n'avait plus d'attaches en Angleterre. Il se contentait de vivoter en se laissant porter par le courant. Professionnellement, il savait qu'il ne monterait jamais plus en grade tant qu'il refuserait les missions d'élimination pures et dures. C'était plutôt le domaine de son défunt frère.

"Ma famille est en Pologne." finit-il par répondre sans s'épancher.

La question était de savoir s'il était prêt pour ce changement. Il y avait une part de risque, d'aventure, de nouveauté dans ce projet. Il avait longtemps écumé Londres et y tournait en rond. C'était peut-être là l'occasion de se "ranger", d'une certaine façon, tout en continuant à faire ce pourquoi il était le plus doué.

Il laissa tomba sa cigarette dans sa chope vide. Le mégot s'éteignit dans un souffle lorsqu'il s'imprégna du fond de bière.

"Ca va, j'en suis. Mais c'est vraiment l'argument de la chambre qui m'a décidé." répondit-il non sans ironie en s'adossant à nouveau à son siège, un bras nonchalamment passé sur le rebord du box. Il n'avait pas fallu plus que le défi pour le convaincre. Et la sensation d'être essentiel à la survie de Lily-Rose et ses mouflets. Le besoin d'avoir des cadets, peut-être.

Quelque part, le nom de l'hôtel de Lily-Rose lui allait comme un gant. Il avait dans l'idée qu'elle était de la vieille école.

"Mais que ce soit clair : je veux mon autonomie. Je suis le larbin de personne. Si on fait affaire, je veux pouvoir avoir les coudées franches." stipula-t-il néanmoins.

"Parlez-moi un peu de vos gosses. Vous en avez déjà ? Qu'est-ce qu'ils savent faire ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neith_Harlow

Neith_Harlow

Messages : 2426
Taille : 1m72
Poids : 70 kg

Feuille de personnage
Réputation:
00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai15/1500.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai  (15/15)
Connotation: Sur répondeur
Nota Bene:

00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Empty
MessageSujet: Re: 00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur   00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur EmptyMer 23 Juin - 0:15

L'anglais eut un faible sourire à la maxime de Walentyn. Quand comme elle on en était rendu au seuil du crépuscule de sa vie, les "si" se faisaient récurrents, autant pour regretter que pour se convaincre de la justesse des choix passés. Lily-Rose avait vécu différentes vies, qui étaient toutes siennes. Elle avait même cru à l'immortalité, elle qui pouvait redevenir enfant par une simple pensée. Elle s'imagina alors toute l'admiration qu'une petite fille ressentirait pour Walentyn. Le père idéal ? Malin, frimeur, joueur, intrépide, désinvolte et rebelle... des traits de caractères qui auraient aussi séduit une adolescente. Il aimait courir des risques mais s'en sortait toujours au poil, à juger par la bosse sur son étui à cigarettes (un trophée qu'il n'exhibait pas par hasard, ce frimeur). Le papa héroïque dont tout gamin rêverait et dont tout ado serait fier. Lily-Rose jugea qu'il deviendrait un bon père de famille. La paternité amène toujours une dose de sagesse, Lily-Rose en savait quelque chose.

Il mentionna que sa famille était en Pologne, ce qu'elle considéra comme une preuve qu'il avait toujours des liens avec elle. Cela lui convint. L'odeur de tabac interdit lui convenait moins. Le garde du Palais se leva pour ouvrir la fenêtre à côté d'eux, pour chasser les fumées de cigarette.

"Vous me voyez ravie, Walentyn."


Dit-il en se rasseyant, son bon visage rose tout sourire quand le Polonais accepta la proposition. Et en effet, la mutante était contente et plutôt fière d'avoir réussi son coup de filet. Sa question la prit néanmoins de court. Elle se redressa sur son siège.

"Mes enfants ? Dieu tout puissant, ils sont grands maintenant ! C'est déjà l'université... quant à savoir ce qu'ils savent faire... je vous le demande ! Walentyn, seriez-vous télépathe ?"

Mais en reprenant le fil de leur conversation elle comprit son égarement. Bien sûr il parlait des futurs élèves.

"Ah les enfants... pour l'instant, aucun. Mais plus pour très longtemps. Une mutante extralucide prisonnière des Pères Fondateurs m'a révélée où et quand nous devons les rencontrer. J'ai donc un certain nombre de rendez-vous prévus. Comme vous le voyez je suis métamorphe accomplie, mais je peux également détecter et emprunter le pouvoir de mes congénères mutants."

Elle songea à cette mutante qu'elle n'avait pas pu sauver des mauvais traitements infligés par les Pères Fondateurs. Tout juste avait-elle pu éviter à la malheureuse de servir involontairement les projets de ces terroristes. Lily-Rose poussa un léger soupire en observant le mégot crâneusement écrasé au fond du verre.

"Walentyn, je suis trop âgée pour commencer une carrière de policier ou de mère poule, surveillant chacun de vos pas. Vous êtes grand et capable, même si je ne sais pas encore pleinement de quoi. Vous êtes déjà capable de prendre les bonnes décisions ! Le seul principe sur lequel je ne peux transiger, est le respect et la protection des innocents en toute circonstance. La vie est trop précieuse. Nous sommes mutants, mais nous ne sommes pas Dieu. Si le Bien et la Justice peuvent sortir grandis, ou du moins pas diminués, de nos actions, c'est tout ce que je demande au Ciel. Et à vous."

Elle regarda la barmaid, qui ne bronchait pas devant l'audace nicotine de Walentyn. Et le regard enjôleur de Walentyn... un vrai jeune coq. Pourquoi ne venait-elle pas le réprimander ? Etait-elle déjà sous son charme, comme bon nombre des filles - elle en était sûre - avaient du l'être ? Lily-Rose adressa un regard suspicieux à son vis-à-vis.

"Je pense que je m'occuperais d'aller chercher la première jeune fille de la liste, en Espagne..."

Dit-elle d'un ton convaincu avant de porter le verre de bière à ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walentyn Szatanik

Walentyn Szatanik

Messages : 1691
Taille : 1m73
Poids : 65 kg

Feuille de personnage
Réputation:
00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai15/1500.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai  (15/15)
Connotation: Baron du string
Nota Bene:

00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Empty
MessageSujet: Re: 00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur   00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur EmptyMer 23 Juin - 0:35

Des gosses à l'université ? Walentyn arqua un sourcil à la réponse de Lily-Rose, avant de comprendre la confusion. Au moins, il en savait un peu plus sur elle, à présent. D'une part, il situait un peu mieux sa tranche d'âge réelle. Elle devait au moins être quarantennaire, ce que son pouvoir semblait pouvoir masquer à volonté. Le playboy considéra cette information quelques instants. Les femmes d'âge mûr pouvaient être sacrément sexy, c'était peut-être le cas de l'Américaine sous son avatar rubicond. En outre, ayant des enfants, il y avait de bonnes chances pour qu'elle se soucie réellement de ses pensionnaires. L'interventionnisme, c'était bien, mais sa fibre maternelle l'empêcherait d'en faire des enfants soldats. C'était plutôt rassurant vu sa bigoterie apparente.

D'un bref coup d'oeil circulaire, Walentyn s'assura qu'aucune oreille indiscrète ne traînait avant de répondre :

"Entre autres. Je peux aussi faire quelques tours de passe-passe bien utiles." expliqua-t-il avec des mots simples. Pour ne pas avoir évolué dans un contexte très mutanisé, il n'était pas particulièrement familier avec le jargon du milieu. Aussi releva-t-il d'ailleurs :

"Une mutante extralucide ? Ca existe ça ?" s'enquit-il avec un petit sifflement admirateur. Il hocha ensuite la tête devant l'explication des pouvoirs de Lily-Rose. Les circonstances de sa présence à Buckingham Palace et de sa lutte contre les Pères Fondateurs devenaient plus claires.

Les termes de leur collaboration allaient plutôt dans le sens du Polonais. Il avait renoncé à une carrière de tueur à gage pour une question de principe, il n'allait pas revenir sur son code de conduite en la matière. Pour peu qu'il pût gérer les choses à sa manière sans avoir Lily-Rose la croisée sur le dos... Et cet arrangement semblait en tout cas convenir à son interlocutrice.

Prenant note du regard oblique que lui jeta Lily-Rose, il leva les deux mains en signe d'innocence.

"Comme vous voulez ! J'en profiterai pour boucler mes affaires en cours ici." dit-il. Il était de toute façon plus coutumier des climats nord-continentaux.

"Alors, marché conclu ?" fit-il en tendant sa pogne par-dessus la table pour sceller leur deal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neith_Harlow

Neith_Harlow

Messages : 2426
Taille : 1m72
Poids : 70 kg

Feuille de personnage
Réputation:
00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai15/1500.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Trai  (15/15)
Connotation: Sur répondeur
Nota Bene:

00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Empty
MessageSujet: Re: 00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur   00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur EmptyMer 23 Juin - 0:49

Lily-Rose se félicita d'avoir vu juste dans le pouvoir du gaillard. Il ajoutait néanmoins une corde à son arc avec son "tour de passe-passe". Voilà qui pouvait éventuellement expliquer la clémence de la barmaid.

Elle lui souffla avec la même discrétion complice.

"Je vois... nous sommes dans la même branche, cher Walentyn. Nés avec des pouvoirs qui nécessitent des compromis avec la morale, avec l'honnêteté, la franchise, la probité, la confiance ? Je connais ça."

L'anglais ne pouvait réprimer un franc et joyeux sourire, comme s'il venait de jouer une excellente partie de bridge avec son meilleur collègue de travail. C'est dans cet esprit qu'il alla serrer la main tendue du Polonais.

"Marché conclu."

Il ajouta un clin d'œil qui semblait affectueux, sur cette figure rose et généreuse.

"Oh le rendez-vous avec l'intrépide cavalière n'est pas pour tout de suite. Nous avons le temps de régler certaines affaires. Pour ma part, je dois reprendre mon rôle chez les Pères. Je risque bien de repartir avec eux. On se retrouve à Chicago, Walentyn ? Nous sommes au 3737 W Armitage Avenue."

Le garde resserra sa cravate et sortit son portefeuille. Il fit un signe magnanime à Walentyn et insista pour payer les consommations.

"Le premier arrivé passe un coup de balai !"

Conclut-il avant que les routes des deux hommes ne se séparent dans Londres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Empty
MessageSujet: Re: 00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur   00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 00.07/23.L.Londres - Le gendarme et le voleur
» [UPTOBOX] Le Gendarme à New York [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Gendarme se marie [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Gendarme et les gendarmettes [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Gendarme en balade [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Terre 616 :: Europe-
Sauter vers: