Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Jeu 29 Juil - 19:21

Un bourrasque froide emporta encore un peu plus de poussière vers le nord, jusqu'à ce qu'il ne reste rien. Cela faisait près d'une heure que le jeune homme regardait le petit tas de cendre s'envoler vers les montagnes. Ces cendres avaient été celles de sa mère, il les avait posées là, dans un endroit choisi au hasard de ses pérégrinations. En Arménie... A présent les cendres s'étaient fondues dans la terre de ses ancêtre, de son nom. Un pays ancien, le premier pays chrétien de l'histoire, mais personne n'avait prononcé de prière pour la pieuse Emma Vorossian. Aldo ne connaissait aucune prière de ce pays ou d'un autre. C'était une terre étrangère, pour lui.

Où que se posât le regard, on ne voyait que de la pierre brune tachée ça et là d'une misérable herbe sèche. Les sommets au loin étaient recouverts d'une neige éclatante. L'hiver était rude sur ces montagnes désolées, c'était un endroit propice à la nostalgie. Mais Aldo en avait finit avec la nostalgie. Il redressa le col de son épais manteau et se leva. Il agrippa d'une main son gros sac de voyage, et de l'autre l'étui rigide de sa guitare. La fin de l'après-midi approchant, la température allait chuter rapidement et il ne ferait pas bon s'attarder ici.

Il marcha dix minutes avant de rejoindre la route par laquelle il était venu. Vers la droite, c'était la Turquie d'où il venait ; vers la gauche, l'Iran et l'Orient. Et pour la première fois, Aldo conçut un instant de doute quant à la route à suivre. Il n'avait plus le rêve de sa mère, ni ses conseils, ni ses décisions. Il devait faire son propre chemin. Ce sera l'Orient et peut-être, les sages indiens et tibétains que le Prabindrah rêvait de rencontrer. Eux sauraient sans doute l'instruire, lui apprendre qui il était et pourquoi il pouvait créer la lumière.

Sa route passait par Erevan, elle était suffisamment fréquentée. Il marcha donc en direction de l'Est, en levant le pouce chaque fois qu'une voiture ou qu'un camion passait. C'était ainsi qu'il était venu depuis Istanbul, après avoir vendu le vieux camping-car. Il comptait sur la bonté et l'hospitalité des gens de ces pays, qui l'avaient rarement déçu. Il avait en poche assez d'argent pour passer en Iran et peut-être y vivre un peu... mais il faudra aussi bien trouver de l'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Sam 31 Juil - 20:22

Le trafic était assez limité sur cette route de campagne, les semi-remorques aux couleurs de diverses firmes locales étant les plus nombreux. Mais aucun ne semblait vouloir risquer de perdre son rythme de voyage pour répondre aux signes d'Aldo. Ce fut finalement une berline noire passe-partout qui ralentit puis se gara sur le bas-côté, quelques mètres devant le jeune homme. La seule occupante était une femme brune d'une trentaine d'années, de taille moyenne, qui descendit en tenant ses clés à la main et posa son coude sur la porte. Elle était vêtue d'une chemise marron et d'un pantalon droit blanc cassé, deux couleurs peu salissantes assez répandues dans ces étendues de poussière. Et elle ne semblait pas originaire de la région.


Elle l'apostropha avec un accent italien en le tutoyant naturellement.

- Hé ! Vers où est-ce que tu vas ?

Elle parlait avec un débit rapide, tout en jouant à faire tourner son porte-clés autour de son index.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Dim 1 Aoû - 0:11

Aldo commençait à désespérer devant le peu de succès de l'autostop dans ces contrées perdues, et c'est avec un réel soulagement qu'il vit la berline noire s'arrêter. Il pressa le pas pour la rejoindre alors que la conductrice sortait et l'apostrophait. Elle n'avait ni le type ni l'accent des gens du coin, et c'était tant mieux, selon Aldo. Les voyageurs étaient souvent ouverts assez les uns aux autres, une sorte de reconnaissance mutuelle entre expatriés. Et puis au moins il serait plus facile de communiquer. L'accent italien n'échappa pas au jeune homme. Son propre accent le trahirait également, malgré sa manie de mâcher les mots.

"S'lut, fit-il en accompagnant la parole d'un ridicule geste de cowboy, deux doigts contre l'arcade droite. J'vais vers Erevan, j'espère y passer la nuit et tracer ma route demain. Tu peux m'emmener ?"

Lui aussi avait adopté le tutoiement naturellement. Il n'aimait pas faire de manières, et le style de la femme lui plaisait. Elle n'avait pas le genre touriste, plutôt journaliste baroudeuse.

"T'es pas d'ici. Italienne ?" ajouta-t-il pour faire connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Dim 1 Aoû - 14:30

Elle hocha la tête.

- Je vais jusqu'à Teheran, je pensais passer la frontière cette nuit et m'arrêter à Tabriz. Je te laisserai à Erevan, si ça t'arrange. Mets ton sac dans le coffre, y'a du bordel dans la voiture.

Aldo put s'apercevoir qu'effectivement, l'arrière de la voiture était complètement encombré de sacs divers entassés les uns sur les autres, ainsi que de quelques meubles démontés, donnant l'impression que la femme participait à un déménagement. Ce qu'elle confirma d'ailleurs.

- J'apporte des affaires à mon ami, il est venu en avion prendre les clés de son appart, mais il a droit à 20 kilos.


Elle alla ouvrir le coffre, dans lequel il restait un peu de place au jeune homme pour poser ses affaires, puis poursuivit la conversation.

- Oui, j'arrive de Palerme. Et toi ? Tu m'as pas l'air turc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Dim 1 Aoû - 15:04

"Teheran, Tabriz ? C't'encore mieux, ça m'avancera sur la route des Indes."

Aldo avait décidément tiré le gros lot, si cette jolie conductrice lui faisait passer la frontière avant le lendemain. Il déposa ses lourdes affaires dans un coffre presque plein, mais garda sa guitare avec lui. Il jeta au passage un œil aux affaires qui encombraient l'arrière, histoire d'évaluer quel genre de personne était l'ami en question.

"Ton ami s'installe à Teheran ? C'est original. Il a trouvé du travail là-bas ?"

Si en plus il pouvait trouver un bon plan pour travailler un peu au noir sur place, ce serait le jackpot. L'optimisme envahit le jeune homme et lui laissa un sourire durable sur les lèvres. Les bons plans l'avaient un peu abandonné depuis quelques temps, et il était heureux que ce mauvais cycle semble s'achever.

Palerme, je n'ai jamais vu, mais je suis descendu jusqu'à Rome. Je viens de France, on est voisins en quelque sorte. Je m'appelle Aldo", ajouta-t-il en tendant la main.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Dim 1 Aoû - 16:48

La femme brune regarda Aldo placer son sac dans le coffre avant de le claquer d'un coup sec et de se frotter les mains pour se débarrasser de la poussière qui s'accumulait sur la voiture. Elle resta évasive sur le sujet de l'emploi de son ami.

- En quelque sorte, oui.


Elle retourna s'asseoir à la place du conducteur en invitant le jeune homme à s'asseoir à celle du mort. Les affaires à l'arrière semblaient former un véritable bric-à-brac sans queue ni tête. Il y'avait des livres, des ustensiles de cuisine, une ou plusieurs armoires ou tables en pièces détachées, des chiffons multicolores, quelques peluches qui semblaient ne pas être de toute dernière jeunesse...

- Moi c'est Flavia.


Elle récupéra une paire de lunettes de soleil qui trainait sur le tableau de bord et les enfila, avant de remettre le contact. L'autoradio démarra simultanément, il diffusait un tube électro antédiluvien.



Elle repartit à un rythme modéré, et reprit la conversation une fois à son rythme de croisière.

- Et qu'est-ce que tu fais de beau par ici ? Un pélerinage ? Des vacances ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Lun 2 Aoû - 12:59

"En quelque sorte". Affaire à suivre, se dit Aldo en s'installant confortablement. Son dernier trajet s'était déroulé à l'arrière d'un pick-up aux suspensions inexistantes. En comparaison, le coussin synthétique de la berline était un véritable nuage. Il observait le paysage un instant tandis que la voiture redémarrait. Il lui semblait même voir briller un peu de poussière sous les rayons du soleil.

La question de Flavia le laissa un peu songeur. Jusqu'à présent, ce n'était pas à lui qu'on posait ce genre de question, et il se contentait de répondre "je voyage avec ma mère". A présent il ne pouvait plus se reposer sur cette solution de facilité. Mais il ne voyait pas de raison de mentir à la conductrice et lui répondit après un temps de réflexion.

"Oui, un pèlerinage, si on veut. Je... veux voir de sages indiens, ou du Tibet, ou de Chine, et puis apprendre leurs secrets. On dit qu'ils savent beaucoup de choses", dit-il un peu naïvement.

La plupart des gens prennent des autostoppeurs pour avoir de la compagnie, un peu de discussion, Aldo avait vite compris cela. Aussi prolongea-t-il un peu sa réponse :

"On dit que certains peuvent voler en méditant, tu sais, ou qu'ils vivent des centaines d'années sans boire et sans manger. Des choses incroyables !" Les accents d'Aldo exprimaient son enthousiasme. "Et moi je me pose des questions, sur les dieux, sur les hommes, tu vois... Tu es déjà allée en Inde, toi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Mar 3 Aoû - 18:29

La route que suivait Flavia était absolument rectiligne, mais quelque chose dans la conduite de l'Italienne laissait penser qu'elle envisageait le pilotage de manière plutôt sportive, voire spectaculaire. D'autant que le bruit du moteur de la berline indiquait qu'elle était très loin du régime maximal, ce qui signifiait qu'il ne s'agissait certainement pas de la motorisation de base de la gamme.

Flavia s'approchait du cliché que l'on pouvait avoir sur les Italiens de trente ans environ - si ce n'est qu'elle était une femme. Elle eut un petit sourire lorsqu'Aldo lui expliqua les raisons de son voyage.

- Ah, les histoires de karma, les trucs transcendantaux, là...nan, c'est pas mon truc. Et j'passe souvent mes vacances chez moi. Il fait super beau.


Elle fit une petite pause afin de réajuster ses lunettes sur son nez.

- Pis je me pose pas de question sur Dieu. Je crois, je pratique un peu, j'ai fait ma communion, mais ça s'arrête là. Y'a bien assez de monde qui y consacre sa vie là où j'habite. Je leur file ma part d'interrogations.


Aldo put remarquer qu'elle portait une croix discrète autour du cou.

- Mais ça te fait encore une trotte d'aller jusqu'à là-bas. Et fringué comme ça, tu vas te les geler, au Népal. T'as de quoi te payer des vêtements en chemin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Mar 3 Aoû - 21:10

Les pieds d'Aldo vibraient d'un ronron tranquille communiqué par le moteur de la voiture. Ses doigts frappaient, au rythme de la musique, sur l'étui rigide de sa guitare qui reposait entre ses jambes. Il faisait cela sans y penser, le "Tchakatoc" ponctuant discrètement ses phrases.

"J'ai un peu d'argent, répondit Aldo. Pas grand chose, ça suffira pas. Il faut que je travaille à Teheran, en quelque sorte. Que je rende des services, t'vois, le genre qui se paye en liquide. J'ai pas le droit de travailler en Iran."

Il se garda bien d'ajouter qu'il n'avait, en principe, même pas le droit de passer la frontière. Ses papiers étaient des faux, très bien réalisés car ils lui avaient permis de traverser l'Europe et l'Asie mineure. En outre, il n'était pas recherché, aussi les douaniers n'avaient-ils jamais fait de zèle, d'autant qu'un billet ou deux glissés dans le passeport pouvaient "accélérer" le contrôle. Mais aucun conducteur n'aime trimbaler un passager qui ne soit pas en règle, et l'Italienne n'avait pas besoin de connaitre sa situation, pour le moment. On verrait à la frontière.

"Mais je connais pas la ville, continua-t-il. Je vais peut-être galérer un peu, au début. De toute façon, rien ne presse. Tu crois que ton ami saurait m'indiquer des bons plans ?"

Peut-être la question d'Aldo était-elle audacieuse, mais il n'était pas en situation de cracher sur une opportunité. L'Italienne avait dit venir de Palerme, une cité à la forte réputation dans certains milieux. Il y avait des chances pour qu'il se plante totalement, mais il y en avait aussi pour que la "quelque sorte" de travail de l'ami concorde avec la situation du jeune homme. En tous les cas, cela ne coutait rien d'essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Mer 4 Aoû - 15:44

Flavia haussa les épaules en entendant Aldo insinuer qu'il n'était pas un honnête citoyen. Ca ne lui faisait visiblement ni chaud ni froid, même si cela la fit réfléchir durant quelques secondes. Elle ne répondit qu'ensuite.

- Il emménage...je pense qu'on pourra pas t'aider. Mais je suppose que ça doit se passer comme partout ailleurs, ce...genre de job. Dans les mêmes endroits, je veux dire.


Dans son esprit, il y'aurait à Téhéran le même genre de bar louche qu'il pouvait y avoir dans toute grande ville digne de ce nom. Ce qui, depuis que le pays était redevenu modéré, était sans doute tout à fait vrai.

- Mais si tu veux un plan, un vrai, va falloir que je m'arrête avant la frontière pour faire quelques courses. Je pense qu'ils te vendront ça pour rien. On m'a dit "achète tout sauf le carburant avant de passer la frontière".


Un panneau indiquait que la frontière se trouvait encore à une trentaine de kilomètres. Flavia appuya un peu plus fort sur l'accélérateur, sans doute lassée par les étendues désertiques qui servaient de paysage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Ven 6 Aoû - 5:09

"Bonne idée". Bonne idée. Pas uniquement pour le froid. Deux trous ornaient chacune de ses chaussettes. Il manquait plusieurs boutons à sa chemise, et son pantalon était usé aux genoux. Aldo trainait certains vêtements depuis beaucoup trop longtemps. Si, comme le dit l'Italienne, il valait mieux acheter en Arménie qu'en Iran, peut-être était-ce le bon moment pour refaire sa garde-robe. Cela entamerait ses réserves d'argent et le laisserait peut-être dans une situation délicate à Téhéran, mais après tout, ces dépenses étaient nécessaires. A lui de se démerder par la suite.

La voiture prit de la vitesse, le ronflement du moteur se faisant plus présent. Trente kilomètres avant la frontière, annonça un panneau. Peut-être était-ce le bon moment pour en parler avec la conductrice.

"Hum... ce s'rait p't-être mieux que je passe pas la frontière dans ta voiture. J'ai jamais eu de soucis, mais on sait jamais, je voudrais pas te causer de problèmes. Si tu veux bien, je passerai à pieds et on se rejoindra derrière la frontière pour aller à Tabriz."
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Ven 6 Aoû - 17:18

Flavia demeura silencieuse durant plusieurs secondes, semblant poser le pour et le contre de la proposition d'Aldo, mais finit par aller dans ton sens.

- J'suppose qu'il vaut mieux que je sache rien, dans mon intérêt, tout ça.


Son ton était plus sarcastique que véritablement inquiet. Le fait de transporter un immigrant en situation irrégulière n'avait pas l'air de la mettre mal à l'aise. La route se poursuivit sans histoires, Flavia ne ralentissant qu'à quelques encablures de la frontière, les risques des contrôles de police augmentant progressivement. Elle finit par bifurquer à deux kilomètres du but dans un parking latéral menant vers une enfilade de commerces variés. Elle se gara en occupant ostensiblement deux places libre.

- Dépêche toi quand même, je passerai pas des heures et des heures à Tabriz.


Elle invita Aldo à descendre et alla ouvrir le coffre pour qu'il puisse récupérer ses affaires.

- Bon courage, fais gaffe à la patrouille.

Après avoir verrouillé sa voiture, elle se dirigea vers une supérette en lui faisant un signe de la main tout en jouant avec ses clés. Le jeune homme se retrouvait sur un site commercial, et il lui faudrait sans doute une petite demi-heure pour rejoindre la frontière en marchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Lun 9 Aoû - 3:23

Hj : Gaps je ne voyais pas ça exactement de cette façon Surprised bon pas grave je vais m'en arranger.
Sinon je suis un peu dans le brouillard là : on est toujours le soir ? La nuit ? déjà le matin, pour avoir des commerces ouvets ?


"Il n'y a pas grand chose à savoir", dit encore Aldo en riant. Il reporta son attention sur le paysage morne qui filait toujours aussi vite. Les détails, un arbre ici, une clôture perdue là, disparaissaient aussi vite qu'ils étaient apparus. Il aimait cette impression de vitesse, de mouvement. L'idée de quitter le confort de la voiture pour traverser la frontière n'était pas très agréable...

Lorsque l'Italienne se gara finalement et fit descendre Aldo, il lui confirma qu'il ferait de son mieux. Il lui rendit son salut de la main, sans être certain qu'elle l'ai remarqué. Aussi bien, peut-être ferait-il la suite de la route autrement, cela ne l'angoissait pas. Les compagnons de route passent et disparaissent, comme les arbres et les clôtures, finalement... cette idée lui arracha un petit rire joyeux, fier qu'il était de sa trouvaille.

Le sac sur le dos, la guitare à la main, Aldo se retourna pour estimer le temps qu'il mettrait à rejoindre la frontière. C'était autant de temps en moins à flâner dans les commerces. De toute façon, il n'y avait pas grand chose à voir sur cette zone frontière au charme d'autoroute. Il chercha parmi les magasins celui qui lui conviendrait : pas trop ostentatoire, qui proposerait des tenues simples pour les gens du coin, et non pas des vêtements chers et fragiles qualifiés de "typiques" pour attirer les touristes.

Sa priorité était de trouver un manteau résistant et chaud qui lui permettrait de passer les montagnes qu'il rencontrerait plus à l'est. Puis il se préoccupa de couvrir ses jambes, un simple pantalon 'jeans' suffirait probablement. Enfin, il acheta deux bonnes paires de chaussettes pour s'assurer d'avoir toujours les pieds protégés du froid et des frottements. Il négocia âprement le lot au marchand, soucieux de préserver chaque pièce de son maigre magot.

Et peut-être un dernier thé en terre arménienne s'imposait-il. Il trouverait sans doute une sorte de bistrot parmi les commerces, ou même un modeste vendeur de thé et de gâteaux sucrés, comme il y en a partout dans ces villes d'orient...
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Mar 10 Aoû - 14:09

HJ : on est en fin d'aprem

Les commerces autour de cette aire étaient variés, et Aldo put à loisir renouveler sa garde-robe dans une échoppe spécialisée dans la vente de vêtements, parvenant même à sauvegarder une part non-négligeable de ses économies grâce à un marchandage rondement mené.

Un petit salon de thé était mitoyen du magasin de vêtements, mais le propriétaire signifia à Aldo qu'il devrait s'installer à l'extérieur car il était en pleine séance de ménage. La terrasse consistait en un regroupement de petites tables rondes autour desquelles se trouvait trois chaises chacune, et desquelles l'on avait une vue imprenable sur ce magnifique paysage que constituait le parking. La voiture de Flavia était d'ailleurs toujours là. Le patron amena à Aldo une petite carte qui comprenait la liste habituelle de thés, sodas ou boissons chaudes que l'on pouvait trouver dans les bistrots.

Plusieurs véhicules variés, du poids-lourd à la citadine, s'arrêtèrent et redémarrèrent à leur tour, tandis que leurs conducteurs montaient et descendaient. Puis un groupe de trois voitures sombres, sortes de versions modernes de l'auto de Flavia, débouchèrent sur l'aire, à une vitesse qui devait être largement excessive tant leurs freins crissèrent dans le virage. Elles se garèrent les unes à côté des autres, et des hommes visiblement européens de l'Ouest, eux aussi habillés dans des tons sombres, en descendirent, et commencèrent à examiner attentivement les voitures garées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Mer 11 Aoû - 3:56

Aldo, installé à l'une des tables, gouta à la fin de journée en jouant un peu avec la carte. Il la tourna et la retourna, en gratta le bord, lu les petites phrases inutiles, chercha les originalités glissées dans la présentation des boissons. Il hésitait un instant entre un simple coca et un thé turc. Mais le thé s'imposait en prévision de la marche à pied jusqu'à la frontière. Il héla le patron sans bouger de sa place et lui indiqua sa commande.

Entretemps, d'étranges voyageurs étaient arrivés sur le parking. Ils n'avaient rien de touristes, eux non plus, mais il n'avaient pas non plus l'air de faire la route pour amener des meubles chez un ami. Leur manège attira l'attention d'Aldo, il n'en perdit pas une miette tandis qu'il sirotait le thé que lui avait apporté le patron. Il avait depuis la terrasse un point de vue idéal sur leurs faits et gestes.

Ces occidentaux ne semblaient pas là pour rigoler ou pour passer le temps. Leur inspection minutieuse des véhicules faisait penser à des policier, des douaniers ou d'autres sortes d'empêcheurs de traficoter en paix. Il ne semblaient pas porter d'uniforme, mais cela ne signifiait pas grand chose. "Pas de chien", se dit Aldo, "donc ce n'est pas une histoire de drogue". Peut-être étaient-ce les occupants plus que le contenu des voitures qui les intéressaient, et il pensa à l'Italienne qui l'avait amené. Mais elle ne se comportait pas comme une fugitive.

Aldo se demanda un instant s'il devait craindre quoi que ce soit de ces gens. Mais l'idée lui parut immédiatement saugrenue : quoi que puissent lui reprocher les autorités d'ici ou d'ailleurs, cela ne représentait qu'une infime fraction de ce que pouvaient couter trois voitures et d'assez d'affreux pour dévaliser une bijouterie.

Quelle que soit la raison de leur présence, Aldo n'avait pas de meilleur moyen pour recueillir des informations que de rester à sa terrasse, d'ouvrir l'œil et surtout l'oreille. S'il parvenait à identifier la langue de ces occidentaux, voire de distinguer leurs paroles, peut-être saurait-il rapidement de quoi il s'agissait.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Dim 15 Aoû - 1:31

Les membres de ce groupe mystérieux parlaient à voix basse, désignant les voitures les unes après les autres et les observant durant quelques secondes avant de passer à la suivante, comme s'ils en cherchaient une en particulier. Néanmoins, l'un d'eux laissa échapper sa frustration et poussa un juron sonore qu'Aldo put aisément identifier comme étant italien, d'autant plus que Flavia l'avait également prononcé durant leur voyage.

Le groupe continua son inspection jusqu'à l'automobile de la Sicilienne, devant laquelle ils s'arrêtèrent. Une conversation animée s'ensuivit, et brusquement, les hommes se dispersèrent. Deux d'entre eux vinrent s'asseoir à une table voisine de celle d'Aldo, d'autres entrèrent dans un magasin de charcuterie qui faisait partie de l'alignement de commerces, d'autres enfin rentrèrent dans leur propre automobile. Ils agissaient de façon coordonnée, mais leur efficacité laissait penser qu'ils avaient l'habitude d'être synchronisés.

C'est à ce moment que le parton vint servir son thé au jeune homme, tenant d'une main une tasse joliment ouvragée, et de l'autre la traditionnelle théière en métal qui sentait la menthe à plusieurs mètres à la ronde. Ceci fait, il se tourna vers les deux hommes qui commandèrent chacun un café fort.

Flavia poursuivait sans doute son shopping, puisqu'elle n'était toujours pas ressortie de son échoppe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Dim 22 Aoû - 19:32

Le désarroi d'Aldo monta en flèche lorsqu'il vit les affreux s'arrêter sur la berline de Flavia. Ils avaient visiblement trouvé ce qu'ils cherchaient. Qu'avait donc fait la belle Sicilienne pour que ses compatriotes viennent la chercher jusque dans cette région perdue ? Elle n'avait pourtant pas parue nerveuse ni pressée, elle s'était même payée le luxe de prendre un autostoppeur. Elle ne se doutait pas qu'on la suivait.

Elle courait peut-être un risque. Elle sprintait, pour être plus précis, avec un bandeau sur les yeux.

Deux des types s'approchèrent du salon de thé. Aldo garda un visage impassible, serein, l'innocence faite homme, s'attendant à être apostrophé, mais les types lui portèrent moins d'attention qu'à un cafard écrasé. L'arrivée de son thé lui occupa les mains et lui laissa assez de temps pour ramener les battements de son cœur à un rythme décent. Il remercia le patron et avala une courte gorgée, se brulant la langue comme il se doit. Il sentit à peine la douleur.

Les neurones et les synapses du jeune homme s'activèrent comme rarement ils s'étaient activés. Il n'avait pas l'habitude de faire face à un tel problème par lui-même : comment réagir ? Que faire ? Qui allait donner la direction ?

Sa première réaction avait été de ne pas réagir. Flavia avait des problèmes, mais elle n'était rien d'autre qu'une rencontre sur le bord d'une route. Si Aldo prenait son sac et sa guitare, à cet instant même, et levait le pouce sur le bord de la route, il pouvait espérer être parti avant même que Flavia ne finisse ses achats. Il voulait croire que rien ne l'obligeait à se sentir concerné. Et il avait horreur que les problèmes des autres l'éclaboussent.

Il avala une autre gorgée. Ses amygdales hurlèrent à l'assassinat. Il resta sourd.

Partir sans se retourner était la meilleure chose à faire. La plus sûre, la moins emmerdante, la plus évidente. Mais il ne pouvait s'y résoudre, et cela le troubla. Il ne se sentait pas spécialement redevable envers Flavia ; d'un autre côté, elle allait peut-être au-devant d'ennuis sérieux qu'il pouvait lui éviter...

Encore une gorgée. Cette fois-ci, la douleur lui tira un méchante grimace.

... qu'il pouvait lui éviter, donc, à peu de frais. Après tout, il ne risquait rien à aller trouver Flavia, à la mettre au parfum et à convenir avec elle de ce qu'il fallait faire. Elle saurait surement. Peut-être même qu'elle l'aiderait finalement, arrivés à Téhéran, mais cela n'était même pas important. Il n'avait pas besoin de l'aider, mais il en avait envie.

Il avala le reste de sa tasse, s'étouffa de douleur et recracha immédiatement le liquide brulant en toussant. Emporté par son impulsion, il se leva et appela le patron : "J'ai un truc à acheter en vitesse. Vous pouvez garder un œil sur mes affaires ? Je compte sur vous." Et il s'en alla d'un pas rapide vers la supérette où il avait vu entrer Flavia.



Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Dim 22 Aoû - 22:24

Le patron sembla d'abord réticent, puis hocha la tête quand Aldo décida de laisser ses affaires. Les deux hommes à la table voisine ne discutaient pas : l'un d'eux jouait avec la touillette du café qui venait d'être apporté, tandis que le second pianotait avec son téléphone portable, visiblement très absorbé par son activité.

De supérette, il s'agissait en réalité d'un bazar fourre-tout qui, s'il avait été d'une superficie nettement inférieure, n'aurait pas dépareillé au milieu d'un souk cairote - mais l'on ne pouvait se rendre compte de cet état de faits qu'une fois franchi le palier, car les marchandises de la vitrine interdisaient tout coup d'oeil indiscret. A l'entrée, une jeune femme à la caisse lisait un magazine en langue arabe, mais dont la couverture indiquait explicitement qu'il traitait de mode.

Aldo put rapidement repérer Flavia au milieu de ce qui s'apparentait à un rayon "tissus variés". En compagnie de trois autres femmes de tous horizons, elle farfouillait dans des corbeilles de foulards très colorés, ou plutôt, était en train de comparer la teinte de deux keffiehs, l'un aux motifs rouges, l'autre bruns-noirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Jeu 26 Aoû - 23:37

Aldo fut soulagé de trouver rapidement Flavia, il avait craint qu'elle n'ait déjà quitté le magasin pour un autre, ou qu'elle soit perdue entre les rayons. Il s'approcha d'elle et quand elle s'aperçut de sa présence, lui dit sur un ton de confidence :

"Flavia, il y a... hum, je crois que des types en ont après ta bagnole. Ils tournaient autour, tout-à-l'heure, et maintenant ils attendent en surveillant le parking. Des types de chez toi, Italiens je pense, qui sont pas là pour rigoler."

Il laissa passer quelques instants, puis ajouta :

"Je me suis dit que tu aimerais le savoir."

Il jeta un regard sur les keffiehs.

"Prends le brun-rouge. Il t'ira mieux."
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Ven 27 Aoû - 2:16

Flavia fut plutôt surprise de voir Aldo au milieu du rayon friperies du magasin, qui intéressait traditionnellement plutôt la gent féminine. Lorsqu’il lui annonça la nouvelle, son visage se ferma. Elle attrapa le foulard que lui avait conseillé le jeune homme et se dirigea vers la caisse, saisissant dans sa poche une somme d’argent largement supérieure à la valeur du vêtement qu’elle posa devant la vendeuse qui ouvrit des yeux ronds. En passant à côté du Français, elle lui glissa :

- Va y’avoir du grabuge. Tu devrais aller te cacher.


Elle ne sortit pas immédiatement, prenant le temps d’ajuster le foulard sur sa tête de manière à cacher ses cheveux et une partie de son profil, et remettant en place les lunettes de soleil qu’elle portait sur son front. Puis elle jeta plusieurs coups d’œil vers l’extérieur, et sortit enfin, une main cachée dans son large sac à main. Il y’eut un bref silence, puis deux coups de feu retentirent du côté du café où Aldo venait de boire un coup. Plusieurs personnes dans le magasin se mirent à crier et s’éloignèrent vers le fond du magasin, d’autres préférant prudemment aller voir ce qui se passait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Lun 30 Aoû - 22:58

La réaction de Flavia prit totalement de court le jeune homme, qui s'attendait à ce qu'elle soit surprise, embarrassée, soucieuse... Au lieu de cela, elle s'était précipitée dans l'action, sans même demander plus d'information sur ces types. Elle devait être soit totalement folle, soit totalement sûre d'elle, et l'un comme l'autre impressionna Aldo. Il la suivit d'abord, curieux de voir comment elle allait gérer cette histoire. Les recommandations de prudence de l'Italienne restèrent lettre morte.

Jusqu'à ce que deux coups de feu claquent sur le parking. Aldo n'avait pas eu souvent l'occasion d'en entendre, et il se glaça d'abord d'effroi, alors qu'il était sur le point de jeter un œil à l'extérieur. Immédiatement une certaine panique gagna la place. Après quelques secondes pour se ressaisir, Aldo passa finalement la tête à l'extérieur pour voir ce qu'il était advenu de l'Italienne et de ceux qui l'attendaient.
Revenir en haut Aller en bas
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Mar 31 Aoû - 1:43

Le parking, qui peu de temps auparavant grouillait de vie, semblait avoir été instantanément déserté par tous ses occupants. Quelques passants couraient à toutes jambes en direction de l’autoroute, préférant sans doute la compagnie des automobiles à celle des armes à feu. Les autres s’étaient carapatés dans les commerces.

En tournant la tête vers la gauche, Aldo put voir les deux hommes qui avaient commandé des cafés en sa compagnie, gisant sur le sol. Une trace rouge partait de leurs crânes et serpentait sur le sol, signe que si par chance ils n’étaient pas décédés, ils ne tarderaient pas à l’être. Les tables du cafés avaient presque toutes été renversées, mais Flavia demeurait invisible. Vue la rapidité des évènements, elle ne pouvait qu’être passée par une des portes les plus proches des deux cadavres – celle du café, ou sa voisine qui donnait sur un magasin de souvenirs locaux.

Un peu plus loin sur la gauche, les deux hommes qui étaient retournés dans leur automobile se tapissaient derrière elle, une arme à la main, anticipant une fusillade imminente. Sur la droite, par contre, les deux derniers étaient sortis de leur charcuterie, et longeaient le plus discrètement possible l’alignement de commerces en direction de leurs camarades. Ils s’approchaient rapidement d’Aldo, et l’un d’eux remarqua d’ailleurs sa tête qui dépassait, mais ne réagit pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Sam 11 Sep - 2:42

Ca courrait dans touts les sens. Les gens s'éparpillaient comme un essaim d'oiseaux frappé par un faucon pèlerin en pleine course. Et ça tirait aussi, mais dans un seul sens. Visiblement, le salon de thé attirait les balles, et tant pis pour ceux qui s'y trouvaient encore. Comprenant cela, Aldo fut littéralement glacé d'effroi.

"Ma guitaaaare !" cria-t-il affolé.

Et il y avait de quoi s'affoler. Le parking était transformé en scène de "Règlement de compte à Armenia Corral", il était plus que dangereux de se trouver sur la trajectoire des balles. Ceci était valable pour les humains autant que pour les instruments de musique, et la boite rigide dans laquelle reposait la guitare d'Aldo n'était pas à l'épreuve des balles.

"Je dois faire quelque chose", pensa-t-il. Il ne pouvait évidemment pas courir entre les portes-flingue en agitant sa chemise et en criant "Pouce !" : cela n'aurait absolument aucune espèce de conséquence, si ce n'est qu'il finirait avec trois balles dans le corps et un épitaphe écrit en une langue qu'il ne comprenait même pas. C'aurait été trop bête !

C'est à ce moment qu'il aperçus les deux hommes qui arrivaient rapidement sur sa droite. Ils allaient le dépasser et rejoindre leurs camarades, ou pire, ils allaient tenter d'encercler le salon de thé pour lui faire un sort. Ils allaient tirer, tirer et tirer encore, peut-être même avaient-ils des explosifs qui réduiraient en minuscules brisures de bois brulé le corps si beau de sa guitare.
Une idée de violence germa dans l'esprit simple du jeune français : ces types ne s'en tireraient pas à si bon compte. Ils avaient des armes mortelles et probablement pas une once de miséricorde, mais Aldo avait lui des armes inédites, et pas une once de retenue.

Ses ennemis étaient face à lui, à peine à quelques mètres, déjà à portée. Il tendit les mains en avant et réveilla le pouvoir qu'il conservait dans ses gènes.

"Pleine puissance. Z'allez en chier, les gars !"
Revenir en haut Aller en bas
Emily Wong

avatar

Messages : 1344
Taille : 1m62
Poids : 50

Feuille de personnage
Réputation:
14/15  (14/15)
Connotation: Tête en l'air
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Sam 11 Sep - 3:26

Les deux hommes ne semblaient pas avoir l'intention de descendre Aldo, mais l'un d'eux se permit tout de même de lui lancer un regard menaçant lorsqu'il sortit ses bras de l'embrasure de la porte, pour lui signifier qu'il ferait mieux de ne pas se trouver là, regard qui s'intensifia lorsqu'il se mit à hurler. Mais malgré sa sommation, ils jugèrent que le jeune homme n'était qu'une menace négligeable, jusqu'à ce que la lumière ne les frappe en plein visage.

Néanmoins, les effets du pouvoir d'Aldo ne se déclenchèrent pas immédiatement, et après s'être brièvement frottés les yeux, l'un d'eux mit son arme en joue et visa en direction de sa tête tandis que l'autre décidait de poursuivre son avancée.

Juste avant que le coup de feu ne parte, un bras extrêmement rapide saisit le col du jeune français et le tira d'autorité à l'intérieur, le cachant derrière le mur. Les deux balles qui furent tirées allèrent s'encastrer dans le paillasson du magasin. Le bras appartenait à une femme asiatique qui faisait partie des clientes du magasin.


Elle lui fit signe d'un doigt sur les lèvres de ne pas faire de bruit, avant de chuchoter :

- Cela me semble plus proche de la témérité que du courage.


Le tireur, lui, s'approchait de la porte du magasin à pas lents. Voyant ce qu'avait fait Aldo, les autres clients s'étaient enfuis vers les rayons les plus éloignés de l'entrée.

_________________


Dernière édition par Emily Wong le Ven 17 Sep - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   Jeu 16 Sep - 19:32

"Glp" fit Aldo lorsqu'une poigne puissante le tira du mauvais pas ou il s'était fourré. Il aurait juré avoir vu le canon de l'arme s'échauffer sous le passage de la balle et un projectile oblongue filer droit vers lui. Il se passa la main sur le front, pas très sûr d'avoir encore un front à palper.

Son impulsivité s'était tue sous l'effet combiné de l'échec de sa tentative, de sa mort imminente et de son sauvetage improbable. Après avoir vérifié qu'il avait encore toute sa tête - au sens propre - il étudia plus calmement sa nouvelle situation : planqué derrière un mur, il n'avait rien à craindre, du moins pour les quinze prochaines secondes. L'un des types s'approchait doucement, hésitant sans doute encore de cible : la belle sicilienne ou le gamin qui fait de la lumière ? Mieux valait qu'il estime la minable prestation d'Aldo pour ce qu'elle paraissait : totalement inoffensive.

Aldo tourna le regard vers celle qui l'avait sorti de là : la jeune femme n'était pas d'ici, c'était une voyageuse aussi. Décidément, toutes les voyageuses exotiques qui s'intéressaient à Aldo avaient un talent caché : personne n'aurait parié un seul kopeck que les petits bras délicats de l'asiatique puisse tirer aussi vite et aussi fort un corps masculin presque adulte. La femme fit le signe universel du silence avant d'ajouter une phrase à voix basse. Aldo s'entendit répondre "Témé... quoi ?" , décidément beaucoup trop fort vu la situation. Il décida de la boucler, mais n'en pensait pas moins :

"C'est bien joli, cette histoire, mais ma guitare est toujours là-bas. Et Flavia aussi, d'ailleurs. J'espère qu'elle en prendra soin."

Le type approchait toujours, peut-être déciderait-il d'entrer dans le magasin pour flinguer à tout va. Ce "tout" ne désignait qu'Aldo et la femme asiatique, puisque de toute façon, tout le monde s'était carapaté dans le fond du magasin. Le choix des cibles serait d'une facilité meurtrière, et Aldo n'avait aucune envie de se faire tirer comme un ballon à la fête foraine. Il prépara donc ses muscles, tendu comme la corde d'un arc, et dès que l'homme serait trop proche pour ne pas le voir, il lui plongerait dans les jambes. Ce n'était plus un acte de... de quoi avait-elle dit déjà ? Témérité. Enfin, peut-être que si...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...   

Revenir en haut Aller en bas
 
01.01/25.C.Plateau arménien - On the road again...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Génocide arménien
» Plateau de présentation
» Mon Armée Peaux-Vertes!
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Terre 616 :: Asie-
Sauter vers: