Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bureaux des professeurs

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Bureaux des professeurs   Ven 10 Avr - 12:10

Bureau de Lily-Rose

Le bureau de Mask avait été entièrement refait, ce qui n'avait pas été difficile vu l'extrême sobriété de celui de son usurpatrice. Elle renoua majoritairement avec le bois, au sol comme au plafond, à l'exception du lustre en métal. Le bureau couvert d'une plaque en verre comportait quelques objets décoratifs dépareillés, des carnets de différentes couleurs et de la papeterie. L'ordinateur portable était rangé. L'éclairage de la pièce restait discret, tamisé. Le siège de bureau en simili-cuir orange se révélait plus fonctionnel que confortable. Contre le mur se trouvait une bibliothèque garnie de littérature romanesque, d'ouvrages populaires et scientifiques sur le sujet des mutants et de manuels de gestion, management ou comptabilité. Nombreuses boites contenaient en réalité des supports électroniques, programmes et films. En face du bureau pouvaient prendre place deux visiteurs dans des fauteuils bas, eux aussi en cuir artificiel et bois, que séparait une table basse supportant un jeu d'échecs. Un insert permettait de faire brûler un faux-feu purement décoratif. Au mur, Mask avait suspendu un tableau commandé sur internet, qui lui avait tapé dans l’œil. L'artiste demeurait inconnu. Un tapis couleur crème sur un parquet brun apportaient douceur et chaleur à cette pièce de taille modeste et largement ouverte sur l'extérieur.



Bureau de Lorenzo

Pièce fonctionnelle et relativement grande. Le bureau possède un ordinateur et quelques objets divers qui traînent de ci et là. Une étagère contre le mur contient quelques ouvrages d'anatomie et d'études sur le gène X. Une peinture abstraite est accrochée au mur et rappelle la couleur de la chaise en plastique. Sur le côté, se trouve un fauteuil matelassé de coussins. Tous les rangements du bureau sont verrouillés par un code d'accès électronique.



Bureau de Jean-Christophe

Le bureau de Jean-Christophe Valet, alias Aurock, était un savant mélange du passé de baroudeur de l'homme et de son tempérament plus introverti, d'amoureux de la lecture et de la réflexion intellectuelle.
Au chaleureux mobilier en bois massif s'ajoutaient, décorant les murs, une série de souvenirs "africains", masques tribaux, armes indigènes et trophées de chasse. Les coussins des fauteuils utilisaient les teintes couramment employés dans des pays comme le Kenya ou la Tanzanie où le mercenaire avait eu quelques "contrats".
Tout un pan de mur était consacré à la bibliothèque, au sein de laquelle se trouvaient moult ouvrages, balayant des périmètres très divers. Recueils de poèmes ou philosophiques côtoyaient des revues d'armement ou de tactique militaire ainsi que certains traités plus médicaux consacrés aux diverses mutations.
Enfin, derrière le bureau se trouvait un fauteuil en cuir, confortable mais surtout assez résistant pour supporter l'augmentation brutale du poids du professeur en cas de transformation en minotaure.



Bureau de Morgan

Avec un effet de vide et une vague odeur de propreté, les lieux profitent d'un éclairement naturel amélioré avec la blancheur de murs. Seuls un petit meuble de rangement est présent, avec un bureau simple posé au fond de la pièce ne possédant qu'un écran d'ordinateur et un clavier fin. Au fond de la pièce, ce qui ressemble à une grande fenêtre n'est en réalité qu'un écran géant parvenant à recréer de la lumière semblant naturelle et dont les paysages choisis changent de luminosité en même temps que l'heure qui tourne, ainsi que la météo si l'option a été choisie.



Bureau de Neith

Le bureau de Madame Harlow n'est pas très imposant mais reste assez chaleureux. La décoration reste assez sobre. Sur le parquet, un tapis oriental apporte quelques nuances sympathiques.
Contre le mur de gauche se trouvent deux vitrines séparées par une commode sur laquelle trône régulièrement un ordinateur portable. Le premier meuble à gauche contient quelques classeurs et dossiers reliés traitent de l'intégration mutante et de théories sociologiques sur le sujet étant encore à l'études dans différentes universités. Une collection de livres, traitant de développement personnel, de pédagogie, psychologie et de gestion administrative s'alignent avec une rigueur presque maniaque. Les tiroirs du bas renferment de vieux dossiers dont Madame Harlow garde une trace physique malgré leur numérisation. La commode centrale renferme des dossiers, devoirs rendus, supports papiers et classement de documents purement administratifs classés par sujets et date. Au-dessus du meuble un miroir est placé, sans qu'il n'ait l'air d'avoir une réelle utilité. Enfin, la vitrine de droite renferme du matériel moins professionnel. Quelques tasses, leur théière assortie, ainsi qu'une bouilloire et de multiples petites boîtes contenant des thés du monde entier et pour tous les goûts se côtoient dans un assortiment de couleurs chaleureuses. Dans les derniers tiroirs se trouvent une petite trousse de secours par précaution, ainsi que différents accessoires informatiques, et des réserves de papeterie.
Le bureau en lui-même n'est pas très imposant. En bois surmonté d'une plaque de verre, il présente un ordinateur fixe en réseau avec tout le système de Graymalkin, un cadre photo représentant un chien de race boxer attrapant sa balle, deux supports empilés contenant les documents en attente de traitement, ainsi que différents accessoires tels ciseaux, agrafeuse, stylos et ainsi de suite. Les petits tiroirs qui s'y trouvent sont perpétuellement fermés à clés. Un fauteuil en cuir noir très confortable complète ce mobilier.
Sur le mur en face, un grand écran est accroché, servant à un usage strictement professionnel. A son côté dans l'angle de la pièce, non loin de la porte, un autre fauteuil de bureau est isolé, servant à accueillir les visiteurs qui pourraient s'assoir face au bureau. Mais il n'est que très rarement utilisé.
Au fond, une fenêtre agrémentée de rideaux donne sur le parc et illumine agréablement la pièce. Deux sièges confortables sont disposés de part et d'autre d'une petite table sur laquelle trônent régulièrement des douceurs à côté d'une lampe. Cet espace est souvent utilisé, surtout quand le professeur et un élève s'entretiennent, afin de casser un peu l'aspect formel des échanges. Enfin, quelques objets de décoration offrent une petite touche pleinement vivante à cet ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bureaux des professeurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos Bureaux!
» Salle des Professeurs
» Liste des Professeurs, des cours dispensés et de leurs élèves inscrits.
» Les binômes des professeurs [Spéciale dédicace à Swann !] (Marianne)
» De la voie des professeurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Graymalkin Industries :: Rez-de-chaussée :: Bureaux des professeurs-
Sauter vers: