Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lazare Favro

avatar

Messages : 471
Taille : 1.80 mètre
Poids : 78 kilos

Feuille de personnage
Réputation:
1/15  (1/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Sam 7 Fév - 0:21

Pratique le pouvoir du petit Malo mine de rien. Lazare imaginait déjà quelle utilité il pourrait avoir avec lui, avec son pouvoir qui ne permettait d'attaquer que de près (enfin qui ne permettait que d'attaquer et que de près) un téléporteur pouvait s'avérer plus qu'utile pour l'alsacien griffu. Enfin bref il les écouta un peu parlés entre eux, avec Utopia, ce Vadim et la téléportation Lazare était un peu perdu, même s'il préférait ne pas le montrer.

Le petit Malo parti donc avec Clara en premier lieu, Lazare se releva il écrasa sa cigarette et fini sa bière avant de poser la canette vide sur la table et d'éteindre la télé. Il préférait rester debout, parce qu'il avait la mauvaise impression qu'en restant assis il finirait sur le cul à la fin du voyage. Le blond revint rapidement (oui logique en même temps la téléportation sa sert certainement à aller vite) et sans avoir le temps de dire ouf lui et Lazare disparurent à leur tour.


Arrow Utopia aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Christophe Valet

avatar

Messages : 400
Taille : 1m76
Poids : 70 kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Taureau de Troie
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Lun 9 Fév - 18:41

Retour de mission, via sa chambre Arrow

La mission avait été bien plus agitée que prévue et l'accueil qu'il avait reçu à la ferme n'était pas celui espéré par l'ancien mercenaire. Visiblement, le temps avait fait son oeuvre et Aurock était complètement inconnu des nouvelles recrues. À moins que les leaders actuels des Pères Fondateurs ne l'aient placé dans la liste des personnes non fiables depuis sa disparition et son incarcération en Israël. Il faudrait cuisiner un peu Mickael sur ce sujet, dès que le gamin serait en état de parler bien sûr. Et encore, pas besoin d'attendre qu'il puisse le faire, y'avait pas une télépathe dans le corps enseignant de Graymalkin Industries ? La directrice parviendrait sans doute à la convaincre de fouiller les pensées du jeune qu'il avaient capturé. C'était plus rapide et moins douloureux que la torture pour obtenir des informations...

Bon, en tout cas l'essentiel était là. Tout le monde était rentré sain et sauf, bien que bien courbaturé par l'aventure. Jean-Christophe avait eu besoin de prendre une bonne douche pour évacuer la poussière qu'il avait sur lui, puis il avait passé un peu de temps à se détendre, allongé sur son lit,avant de se décider à aller faire un tour dans la baraque. À quelle heure était servi le dîner lors d'un retour de mission ? Voila un point qu'il faudrait rapidement éclaircir...

Poussant la porte, l'homme entra tranquillement dans le salon. Contrairement à ce qu'aurait pu faire croire la télévision allumée, la pièce était déserte. Jetant un regard amusé sur l'écran où un nouveau combat se déroulait, Aurock s'approcha d'un fauteuil, fermement décidé à s'y avachir pour regarder le programme. L'avantage avec ce genre d'émission, c'est qu'il n'y avait pas besoin de trop réfléchir pour la suivre et cela correspondait parfaitement à son état d'esprit du moment.

De plus, le service était vraiment parfait dans cet "hôtel". Une personne attentionnée avait même laissé de la bière à l'intention d'un visiteur potentiel. Certes, la laisser au frigo aurait été mieux mais une bière tiède n'avait jamais fait peur au bourlingueur, habitué à pire au cours de ses pérégrinations passées.

Sans vraiment hésiter, l'homme saisit une bouteille qu'il décapsula en portant un grand coup contre la capsule coincée sur le tablier de la table. Buvant une première gorgée, il esquissa une petite grimace. Y'avait pas à dire, c'était quand même meilleurs lorsque c'était frais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Brown

avatar

Messages : 1158
Taille : 1m78
Poids : 79Kg

Feuille de personnage
Réputation:
6/15  (6/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Lun 9 Fév - 23:21

Arrow Salle à manger

Réapparaissant dans le hall d'entrée, Morgan avait fait un tour sans croiser un chat. C'était sans aucun doute une situation parfaite pour mémoriser la configuration des pièces et pouvoir y retourner en un éclair en cas de nécessité, qu'elle soit personnelle ou professionnelle. Pour l'étage, probablement les chambres entre autre, il aurait l'occasion de visiter un peu plus tard.

Débarquant finalement dans ce qui ressemblait à un salon toujours aussi classe, le Grand Maître qui n'était rien d'autre qu'un employé presque lambda sur cette planète s'approcha du lot de fauteuils où se trouvait déjà un adulte vautré, une bière à la main. Le signal ne fut pas manqué par Morgan qui vint s'asseoir jusqu'au fin fond d'un fauteuil à côté de celui où se trouvait l'homme pour pouvoir lui aussi profiter du moelleux.

Un sourire entendu plus tard, lancé dans cette situation "entre hommes" où on pouvait faire fi des convenances habituelles, comme celles de boire un thé avec une "haute dignitaire" de la cause mutante en amérique, Morgan lui tendit la main pour le saluer.

" Morgan, enchanté. Je vais crécher ici quelque temps. Y'a des bières au frigo ? " demanda-t-il sans gêne.

Il reporta ensuite son attention quelques instants sur la télé. Ca se bagarrait. De quoi se vider la tête en se reposant avant de retourner à sa visite solitaire.

" C'est plutôt richos ici quand même. " indiqua-t-il pour marquer sa surprise lors de la découverte des lieux.

Fallait pas s'étonner que les mômes se sentent plus péter après. Alors qu'ils seraient élevés à la dur...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Christophe Valet

avatar

Messages : 400
Taille : 1m76
Poids : 70 kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Taureau de Troie
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Mar 10 Fév - 17:33

La tranquillité dans laquelle se lovait l'ancien mercenaire fut assez vite perturbée par l'arrivée d'un parfait inconnu. Ce dernier vint tout d'abord squatter en silence un fauteuil voisin avant de se décider à entamer le rituel habituel de la plus élémentaire politesse.

S'extirpant légèrement du confort des coussins, Aurock serra la main du nouveau venu.

"Jean-Christophe.", se présenta-t-il à son tour de façon lapidaire. "Je savais pas que la directrice avait décidé de faire hôtel également..."

Une petite lueur ironique était apparue dans le regard de l'homme, pas fâché au fond d'avoir un peu de compagnie, alors qu'il dévisageait Morgan, semblant essayer d'évaluer son interlocuteur. Un petit sourire amusé se forma sur le visage de l'animorphe, suivi par une légère grimace alors qu'il achevait de se redresser. Sa récente commotion au torse restait malgré tout encore assez sensible et il convenait d'éviter les gestes trop brusques.

"Au frigo, j'en sais rien.", répondit-il à la question. "C'est pas trop le style de la maison d'en laisser... Mais le gamins sont plein d'ingéniosité pour tourner le règlement..."

Désignant le pack de bières entamé qui traînait encore sur la table, il ajouta.

"Servez-vous.", proposa-t-il. "Je ne ais pas qui a oublié ça, ici, mais j'en profite. Si boire de la bière tiède ne vous dérange pas, bien sûr..."

La remarque suivant de Za'al ne surprit pas vraiment Jean-Christophe. Lui-même s'était fait la réflexion que le cadre de vie était bien luxueux. À se demander d'où venait tout cet argent... Se pourrait-il que tout soit financer par le gouvernement, ce qui expliquerait le droit de regard que l'O.N.E. essayait de maintenir sur les activités de l'école...

"Effectivement.", concéda Aurock avec un sourire énigmatique. "C'est parfois agréable de ne pas avoir de soucis à se faire sur la façon de trouver de quoi se remplir l'assiette ou d'avoir un toit au-dessus de la tête."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Brown

avatar

Messages : 1158
Taille : 1m78
Poids : 79Kg

Feuille de personnage
Réputation:
6/15  (6/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Mar 10 Fév - 22:16

Jean-Christophe, donc. L'homme semblait être bien cassé à en croire la difficulté à s'extirper quelque peu des coussins. A moins qu'il soit resté avachi un peu trop longtemps. A en croire sa bouteille de bière, ce n'était pas le cas, ou alors il avait une descente proche du néant. La remarque sur l'hôtel arracha un sourire à Morgan :

" C'est sûr que si tous les élèves vont saccager des habitations, Graymalkin risque de se peupler rapidement. " déclara-t-il sans se sentir visé par une quelconque forme de reproche.

Malheureusement plein de bon sens, l'annonce sur la bière absente du frigo arracha un soupir désespéré à l'intrus. Boire de la bière chaude ne lui disait pas grand chose. Restant également au fond de son siège, il ouvrit un portail près des bouteilles et un autre près de lui dans lequel il enfourna ses deux bras pour se servir. Deux objets récupérés, les deux portails disparurent et un nouveau, seul, apparut à nouveau devant Morgan, horizontalement.

Un vent frais s'en échappa dans une légère brise alors que les bouteilles y disparaissait quelques instants. L'homme retira alors ses bras, les poils hérissés, alors que l'anneau de transport rétrécissait.

" Installer un frigo personnel sera quand même pratique. Je crois que je vais ramener le mien. D'ici à ce que les gamins me piquent mes propres bières. Ou que la directrice me fasse une remarque... "

Pour la suite, il était question de la qualité de vie.

" Je sais pas si faire vivre des gamins avec autant de divertissements et une qualité de vie aussi élevée va les aider à bosser ce qu'ils doivent bosser. J'aurai plutôt vu un pieu qu'ils sont contents de trouver le soir mais qu'ils sont tout aussi heureux de quitter le matin pour aller étudier. "

Il jeta un regard réprobateur sur la pièce et rajouta :

" C'est trop là. C'est un palace 5 étoiles. "

Rouvrant soudainement son portail, il retira les deux bières et tendit l'une des bouteilles à Jean-Christophe.

" Ca sera quand même mieux. " affirma-t-il.

Le verre était glacé. Quant au liquide, il semblait bien plus frais à présent. Le portail se referma.

" Là on a juste envie de se vautrer et de siroter une bière fraîche devant la télé. " rajouta-t-il avec ironie face à leur propre situation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vadim Leskov

avatar

Messages : 390
Taille : 1m52
Poids : 41 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: Caïd des Récrés
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Mer 11 Fév - 3:21

Après son retour de mission, Vadim était passé vite fait à l'infirmerie. Et, un scanner plus tard, le diagnostic de Lorenzo était tombé : commotion cérébrale, hématome au crane. Ce qui se traduisait par : pas de TV, pas d'ordi, pas de sport, un repos complet durant 48h. Une éternité pour le petit blond taille crevette. Il s'était écroulé comme une masse sur son lit avec un mal de crâne et des nausées, et ne s'était réveillé qu'en début de soirée, tenaillé par la faim. L'ado n'avait rien mangé depuis la veille, et son dernier repas avait finit sur le sol d'un couloir du labo en pleine mission.

Il y avait du progrès dans son état : les cloches dans son crâne avait laissé la place a des sortes de flashs de douleur qui s'étalaient lentement à l'arrière de son crâne. La même sensation que quand il mangeait de la crème glacée très froide en trop grande quantité et trop vite, comme si son cerveau allait geler. Vadim était descendu après avoir pris une bonne douche et récupéré des affaires. Rester allongé seul dans son lit à ne rien faire, c'était pas pour lui! Et qu'étaient devenus les autres?

Le jeune x-boy n'avait croisé personne en cuisine, s'était préparé un sandwich avec la désagréable impression que quelque chose n'allait pas, sans arriver à mettre le doigt dessus. La démarche mal assurée, il avait cherché une présence dans les couloirs, en vain, avant d'entendre la voix de deux hommes provenant du salon. C'était rassurant! Vadim entra dans la pièce, un sandwitch et une canette de soda dans une main, son sac d'école dans l'autre, plissant les yeux à cause de la lumière vive de la TV. Il ne connaissait aucun des deux adultes... "привет!", lança-t-il aux deux inconnus sur ce ton monocorde typiquement russe.

Le gamin, maigrichon et pâle, dans un jogging gris, se dirigea discrètement et en silence vers une des tables, sans embêter les deux "vieux". Vadim avait la tête de l'ado qui venait de se réveiller avec une méchante gueule de bois. Un pur lendemain d'enterrement de vie de garçon! Le nouveau prof ne l'avait pas encore vu, car le garçon avait passé ses dernière semaine à se faire discret, pour ne pas dire absent. Seul Malo savait pourquoi...

En revanche, il y avait quelque chose de particulièrement visible : à moins d'un mètre, derrière sa tête, des choses flottaient dans l'air et le suivait dans sa marche. On pouvait voir une grosse bulle d'eau savonneuse qui changeait de forme à chaque mouvement du garçon, une chaussette, et, plus inquiétant, deux couteaux de cuisines à grandes lames qui tournoyaient gentiment sur eux-mêmes. Le tout formait un ballet bizarre qui tressautait comme des flotteurs de canne-à-pêche derrière le jeune mutant, sans qu'il en ait conscience.

Le garçon de bientôt 14ans s'assit, posa son diner sur la table et sortit une trousse et un classeur de son sac. Se concentrant un minimum, il ouvrit les deux et commença à faire ce qu'il faisait après chaque mission ou découverte : prendre des notes et faire un mini-rapport. Soudain, un nouveau flash de douleur explosa à l'avant de son crâne pour se diluer vers l'arrière. Le petit russe eut un grognement de douleur, grimaça et ferma les yeux. Un des stylos quitta la trousse pour rejoindre les autres satellites derrière sa tête, qui s'agitaient furieusement avant de reprendre un flottement plus calme. Le glazovite rouvrit les yeux, et reprit son travail, notant en gros sur le haut d'une page quadrillée : Kick - NewVision.

Non, vraiment, c'était pas la grande forme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Christophe Valet

avatar

Messages : 400
Taille : 1m76
Poids : 70 kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Taureau de Troie
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Mer 11 Fév - 13:59

"Pratique d'avoir accès à un système réfrigérant sans devoir se déplacer.", commenta Aurock sans sourciller devant la manifestation du pouvoir de Za'al. "À votre place, je garderais mon système et éviterais de rapporter un frigo ici. Les bières n'y seraient pas en sécurité..."

D'après les informations délivrées par Danger, certains des jeunes adolescents semblaient avoir un penchant pour ce breuvage et, avec les pouvoirs mutants, il était difficile de tout mettre sous clé, du moins sans risque pour des chapardeurs éventuels. Acceptant avec une mimique reconnaissante la bière enfin mise à température idéale, Jean-Christophe ne put qu'approuver les propos pleins de sagesse de son interlocuteur.

"Alors, profitons-en tant que la situation est calme.", acquiesça l'animorphe en savourant la gorgée bien fraîche.

Comme pour contredire ces propos, la porte s'ouvrit pour laisser le passage à un petit blond à l'air passablement épuisé. *Vadim Leskov, alias ZeroG, pouvoir encore embryonnaire de contrôle de la gravité*, pensa l'ancien Père Fondateur en se remémorant les fiches fournies par Danger. Et, qui plus est, toujours d'après l'androïde bleu, un des adeptes des beuveries clandestines avec ses complices du gang en couches-culottes...

"Bonjour Vadim.", répondit l'homme en suivant du regard l'adolescent. "Ça n'a pas l'air d'être la grande forme ?"

Question de pure rhétorique vue l'aspect du gamin mais Aurock espérait quand même une réponse pour se faire une idée de la situation.

"Quand on parlait de surveiller sa bière...", poursuivit-il à mi-voix, s'adressant à Morgan cette fois. "Il ne manque plus que son alter-ego breton pour liquider le pack en dix secondes..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Brown

avatar

Messages : 1158
Taille : 1m78
Poids : 79Kg

Feuille de personnage
Réputation:
6/15  (6/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Mer 11 Fév - 23:15

Morgan confirma l'intérêt de son pouvoir.

" Faut faire gaffe à ne pas prendre d'embonpoint quoi. " admit-il pour plaisanter.

Avec son travail, il ne risquait heureusement pas d'avoir ce genre de problème. Il écouta ensuite avec intérêt le conseil de son nouvel ami et le nota dans un coin de sa caboche. S'il pouvait éviter de se faire piquer ses remontants, il ne serait pas contre. Profitant de l'instant présent comme le lui conseillait Jean-Christophe, l'homme prit une gorgée de bière en reportant son attention sur le film qui passait à la télévision.

Soudainement, il pensa au contenu de son frigo et celui du congelo. Tout allait être bon à jeter avec leurs conneries. Il n'aurait normalement pas besoin de faire les courses ici au moins, c'était toujours ça de pris dans l'immédiat. Mais l'arrivée d'un gamin remit la tranquillité en cause. Morgan observa les objets qui le suivaient avec intérêt, se préparant même au pire lorsque le contrôle semblait se perdre.

Il apprit son identité rapidement et comprit à la salutation ses origines. A la messe basse de l'autre adulte, Morgan se pencha pour écouter et confirma :

" C'est donc vrai. Les enfants mutants sont réellement monstrueux. "

Jaugeant le jeune garçon un instant, le créateur de portails se demanda combien de verres il pouvait supporter avant de s'écrouler. Être autant porté sur l'alcool devait tout de même cacher quelque chose. Russe ou pas. A moins que ce ne soit exagéré. Mais il y avait souvent un fond de vérité...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vadim Leskov

avatar

Messages : 390
Taille : 1m52
Poids : 41 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: Caïd des Récrés
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Jeu 12 Fév - 19:42

Le petit slave releva le museau à la question rhetorique du nouveau prof. "Je connaitre vous?", demanda-t-il à l'animorphe, essayant de se souvenir de lui. Après tout, ils ne s'était jamais croisés, et le mail envoyé par la directrice ne contenait pas de photos. Surtout, en moins de deux mois à Greymalkin, il avait eut le droit à un petit défilé de nouveaux-arrivants et  de soudainement-disparus. Cette école était une vraie auberge espagnole!

Passant sa main sur son front légèrement en sueur, l'ado se frotta les yeux avant de répondre : "Je avoirr eut accident dans mission... Je êtrre très fatigué... et mal à la tête beaucoup." Il n'osait pas toucher l'hématome à l'arrière de son crâne provoqué par un choc contre un mur de couloir. Bizarre quand même : 8h de sommeil, et il avait l'impression d'avoir fait une nuit blanche.

Évitant d'exposer son regard directement à la lumière vive de l'écran de TV, Vadim reporta son attention sur son classeur, finissant de reproduire le logo qu'il avait vu au laboratoire. Puis ayant un doute... "Vous avoirr vu Malo? Autrre equipe êtrre revenue?", demanda-til soudain, blanc comme un linge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Christophe Valet

avatar

Messages : 400
Taille : 1m76
Poids : 70 kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Taureau de Troie
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Ven 13 Fév - 18:59

Le jeune Russe avait vraiment l'air perdu et mal dans sa peau. L'annonce de l'accident fit apparaître une lueur d'incompréhension dans le regard du mercenaire. Le gamin avait eu un accident pendant la mission et on le laissait se balader seul dans l'école ? Dans son état, la position allongée dans la chambre (ou, encore mieux, à l'infirmerie) était la seule recommandée.

"Si je me souviens bien, nous nous sommes déjà croisés.", répondit Aurock ironiquement. "Mais à cette époque, c'est moi qui ne pétais pas la forme..."

Référence explicite au sauvetage dans les geôles israéliennes, mais le blondinet semblait avoir fait une réinitialisation complète de son cerveau. Devançant, les questions ou la mimiques d'incompréhension de Morgan, Jean-Christophe donna quelques explications.

"Je dois une fière chandelle au jeune homme, ici présent, et à ses camarades. Sans eux, je croupirais encore dans une prison à Jérusalem..."

Par contre, avoir été un héro n'autorisait pas Vadim à faire preuve d'imprudences. Il n'était pas en état de faire quoi que ce soit de constructif sans un peu de repos.

"Tu ferais mieux d'aller te reposer. Ce que tu fais peut atendre.", poursuivit Aurock, revenant à Vadim. "As-tu vu monsieur Mancini ? Il t'a dit de faire quoi ?"

La question concernant son habituel "complice" amena un sourire sur le visage de l'animorphe.

"Je n'ai pas vu Malo, non. Si je le croise, je lui dirais que tu le cherches et que tu es dans ta chambre..."

Conseil ou ordre implicite d'aller se reposer. L'ancien Père Fondateur espérait que le Slave saisirait l'allusion sans devoir se montrer plus directif.

"Malo. Le deuxième rouage du gang des petits blonds. D'après Danger, bien sûr...", commenta-t-il à l'attention de Za'al, histoire de l'éclairer un peu sur les potins de Graymalkin Industries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Brown

avatar

Messages : 1158
Taille : 1m78
Poids : 79Kg

Feuille de personnage
Réputation:
6/15  (6/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Ven 13 Fév - 20:11

Silencieux, Morgan écouta et observa les deux protagonistes lors de leurs échanges. Il était question de missions, d'accident et d'autres équipes qui seraient revenues. Cette école formait-elle des commandos mutants ? Après tout, ils avaient libéré l'Amérique d'un groupe de mutants. Ils devaient être entraîné à ce genre de choses. Mais envoyer des mômes au casse-pipe, fallait avoir aucune race. Ce point là agaçait le mutant au plus haut point.

Malgré tout, il garda ses réflexions pour lui même. Peut être que l'état les aidait bel et bien à créer des mutants pour des opérations éclairs. Si ça avait marché une fois... Soudainement amusé, l'homme songea qu'il n'était pas le seul à avoir eu cette idée avec ses employeurs.

Jean-Christophe annonça avoir été libéré d'une prison Israélienne grâce à Vadim et quelques autres jeunes. Etait-il question de diplomatie ou d'action... commando ? Le pays n'était pas connu pour être tendre avec les mutants. Décidément, cette école avait quelque chose d'intriguant. Quelques recommandations avaient été lancées à l'attention du Russe et un autre prénom arriva dans la conversation.

" Vous avez beaucoup de gamins de 13 ans ici pour... ces missions ? " hésita-t-il sur le terme adéquate pour parler de l'embrigadement de jeunes mutants à des fins militaires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vadim Leskov

avatar

Messages : 390
Taille : 1m52
Poids : 41 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: Caïd des Récrés
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Sam 14 Fév - 2:12

Vadim releva son minois à nouveau, plissant des yeux comme si la lumière vive l'agressait. Il fouilla sa mémoire avant qu'un sourire ne s'affiche sur ses lèvres: "Ah! Oui! Le monsieur que je avoirr porrter dans prrison! Aurrock!" Presque aussitôt, il ressentit cette impression bizarre, comme une sorte de reflux avant une nouvelle vague, un nouveau flash. Le petit russe grimaça, et se teint la tête quelques secondes, comme si il allait vomir... Et puis non. Cela passa.

Reprenant son souffle et son crayon, le jeune accidenté eut du mal à traduire les paroles des deux hommes, mais arriva à choper quelques mots et noms au vol. "Je... Je avoirr dormirr... mais... avoirr faim... alors venirr ici...",  expliqua-t-il en désignant, d'un coup de tête, son repas qu'il n'avait pas encore entamé. Lorenzo lui avait seulement conseillé du repos. Un repos complet.

Le garçon décapsula sa canette de soda, but une gorgée glacée, et la reposa aussitôt en entendant la question de Morgan. La tête basse, le môme répondit à la place du nouveau professeur, sur un ton à la fois lasse et pesant. "Vous avoirr vu soldat ici? Vous avoir vu beaucoup adultes ici? Ca pas etrre école... ca pas etrre arrmée non plus... Juste etrre secte." Une nouvelle grimace... ça montait, mais il s'en fichait. Le petit russe qui s'était montré si discret ses dernières semaines avait du mal à contenir quelque chose d'autre qui lui broyait les tripes depuis deux mois passé ici.

"Aurrock dirre que nous avoir sauver lui... ca etrre vrai... lui pas dirre que dirrectrice envoyer nous sans entrrainement, sans arrme, sans aide... pourr attaquer prrison dans Jerusalem, contrre vrrai soldat anti-mutant! Ici, étudiants avoirr tué, beaucoup. Et êtrre tué aussi, des fois... Et quand nous partirr en mission, nous pas exister. Nous pas porrter costume ou uniforme. Non... Nous faire commando pourr choses mauvaises! Pourr voler! Pourr tuer! Pourr entrrer dans maison de gens ou dans endrroits secrret de gouverrnement... Eux dirre que nous êtrre x-men. Ca pas êtrre vrai... X-men êtrre hérros, prroteger peuple, fairre chose bien... gens savoirr qui êtrre eux parrtout dans monde... Mais nous juste fairre missions de grroupe terrroriste...", la voix du gamin, bien que monocorde, sourdait clairement de colère.  Des sujets abordés avec Malo dans le parc, des découvertes faites avant la mission... Ses yeux bleus en étaient flous de larmes de rage qui refusaient de couler.

Lentement, les objets flottant à l'arrière de Vadim se remirent à tournoyer et dériver à nouveau. Le front du petit slave était en sueur, fiévreux, tout comme son regard perdu au loin.

"Ici, vous êtrre dans San Frransisco. Avoirr grroupe prrotection de mutants, politique pourr reprresenter mutants, accueil pourr mutant! Avoirr mutants partout! Alors pourrquoi nous vivrre caché? Pourrquoi école pas être vrai école, ouverrte pour gens de dehorrs, pourr faire vrrai études? Si nous pas êtrre soldats, et pas étudiants, alors quoi êtrre NOUS?!"

Au dernier mot, les mains moites de sueur de Zero-G se plaquèrent contre la table avec un bruit de claquement, faisant tomber la canette de la table. L'espace d'un instant, les deux adultes ressentirent une sorte d'onde les traverser. Cette même sensation de grand-huit, quand les chariots atteignent le sommet de la première immense montée, avant de dévaler une pente quasi-verticale en quelques secondes. Une onde gravitationnelle: leurs corps était passés de la gravité normale à l'effet de flottement de la gravité nulle, et le choc de passer en gravité doublée. Et tout ca en une seconde à peine.  Leurs estomacs n'aimeraient surement pas ça...

Sans un mot de plus, Vadim s'écroula sur la table, immobile et évanoui. Derrière lui, les objets tombèrent un à un, un des couteaux de cuisine se fichant même dans le sol. Haletant, le gamin de 13ans frissonnait de fièvre. A croire qu'être resté dans des vêtements trempés pendant toute la fin de la mission et le retour à l'école n'avait pas été une bonne idée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Sam 14 Fév - 15:59

Arrow hall

Repoussant vaille que vaille toutes les informations émotionnelles qui lui parvenaient, l'empathe jeta un œil dans les pièces sur son passage, et tendit l'oreille, mais c'est bien dans le salon qu'il trouva le fameux visiteur.

Vêtu de son jogging noir intégral, (grosse) tête nue, pantoufles bleues marines aux pieds, mains dans les poches, il entra et assista à un drôle de spectacle.

Il vit le très Russe Vadim, dans un complet de sport gris, affalé sur la table où se trouvaient un repas et de la papeterie. Par terre, un couteau planté, un autre couché, et divers objets... dont une canette renversée.  

Un film tournait sur l'écran de télévision et les deux mecs virils étaient sur le canapé... avec des bières.

On avait vu plus incongru en ces murs, aussi Timour haussa juste un sourcil à l'adresse de ZéroG.

"Drôle d'endroit pour pioncer !"

Hasarda-t-il dans un parfait jargon anglo-américain, satisfait que le camarade n'émette aucune émotion. Voilà comme tout le monde devrait être en permanence. Sans quitter les mains de ses poches il fixa Morgan de son regard éteint.

"Salut Grand Maître. Tu m'reconnais ?"

Dit-il simplement avec un faux sourire en coin en restant debout derrière le canapé, près de la porte. Il se tenait près à réagir si son ex-sauveur lui tendait la main (en la serrant) mais préférait ne pas prendre cette initiative.


Dernière édition par Timour Abdullaev le Dim 15 Fév - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Jean-Christophe Valet

avatar

Messages : 400
Taille : 1m76
Poids : 70 kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Taureau de Troie
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Sam 14 Fév - 19:28

Lorsque Vadim finit par le reconnaître et évoqua son sauvetage, Aurock eut un petit sourire en imaginant un instant la crevette portant sur son dos un taureau dans la force de l'âge. Avant qu'il n'eut le temps d'ironiser sur cette situation, Morgan eut, involontairement, un mot malheureux qui provoqua une véritable explosion de rage chez le gamin d'ordinaire si posé. Le contre-coup de sa mission, la fatigue et la fièvre eurent raison de son habituel self-control. En quelques secondes, il vida son sac, criant toute son incompréhension sur les méthodes employées par les pensionnaires de Graymalkin Industries, sur la façon dont leur directrice les envoyait dans des missions contraires à leurs principes fondamentaux.

Perplexe, Jean-Christophe écouta ce flot de paroles sans tenter de l'interrompre, ni de le contredire. Le jeune Russe avait largement raison dans ses propos et il y avait certainement beaucoup de choses à remettre en ordre dans cette boutique.

Voyant Vadim s'exciter de la sorte, l'ancien mercenaire essaya de temporiser un peu, histoire de ne ps ajouter à la fatigue du blessé.

"Doucement... Tu ne devrais pas...", commença-t-il avant que n'arrive ce que l'homme avait pressenti.

Il ne fait pas bon s'énerver lorsqu'on est un jeune mutant au pouvoir encore instable et l'adolescent en fit rapidement les frais. Heureusement, la mutation n'était pas assez développée pour provoquer une catastrophe mais suffisante pour être remarquée. Le changement rapide de gravité dans la pièce fit faire une mouvement de yo-yo aux estomacs avant de revenir à la normale.

Se levant rapidement en grimaçant en raison de ses côtes encore douloureuses, Aurock se rapprocha du gamin évanoui pour vérifier son état. La respiration était filante et le pouls bien agité mais ça avait l'air d'aller malgré tout. Il fallait juste éviter que la fièvre ne progresse trop.

"Désolé...", commenta-t-il de façon ironique à l'attention de Morgan. "Je suppose que ce genre de chose est courant dans les écoles d'adolescents. Un coup de main ?"

Sans attendre l'aide de Za'al, l'animorphe retira maladroitement la veste de jogging de Vadim, histoire de ne pas le laisser dans des vêtements mouillés.

"Vous pouvez me donner la couverture qui est sur le fauteuil ?"

L'arrivée de Timour vint faire diversion. Celui-là, il avait toujours le chic pour débarquer là où personne ne l'attendait.

"Ça va, Timour ?", demanda Jean-Christophe qui n'avait pas revu l'alien depuis leur retour de mission. "Tu récupères ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Brown

avatar

Messages : 1158
Taille : 1m78
Poids : 79Kg

Feuille de personnage
Réputation:
6/15  (6/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Dim 15 Fév - 14:51

Aurock... Morgan leva un sourcil à cette dénomination. Le nom ne lui était pas inconnu. La question posée au sujet des missions sembla animer le gamin de manière inattendue. D'abord surpris, puis intéressé, l'intrus écouta avec attention les paroles du blond qui lui dressaient un portrait de Graymalkin tout à fait passionnant, qui vinrent confirmer un à-priori qui s'était lentement installé dans son crâne.

Pas d'adultes, pas de soldats, pas d'école, juste une secte. Au passage, il obtenait sa réponse pour Jérusalem : il n'y avait rien eu de diplomatique. Commando pour voler, pour tuer, pour pénétrer dans des "maisons". Sur ce dernier point étrangement, Morgan se sentait concerné. Puis le mot terrorisme fut lancé pour représenter leurs actions. Pères Fondateurs, X-Men, même combat ? Sans mettre ce groupe sur un piédestal, Morgan avait pour eux une vision plutôt positive, et celle-ci venait de s'écrouler. Visiblement, le gamin avait été un brin déçu par la réalité également.

S'interrogeant une dernière fois sur ce qu'ils étaient, Vadim s'écroula sur sa table. Dans d'autres conditions, Morgan aurait éclaté de rire en applaudissant le résumé de ces X-Men qui tombait à point nommé. Il y aurait sans doute encore des choses à découvrir par soi-même, mais le gros du travail semblait avoir été servi sur un plateau d'argent.

L'excuse de Jean-Christophe fit monter une colère sourde dans la poitrine de Morgan.

" Je ne crois pas, non. " lança-t-il assez sèchement.

Rejeter la faute sur les gamins quand on était pas foutu d'être le foyer qui leur était promis, c'était plutôt gonflé. Définitivement, les X-Men ne faisaient pas des choses jolies jolies. Etait-ce l'influence de l'état ? Ou avaient-ils toujours été ainsi ? Est-ce que le sauvetage de la Maison Blanche était calculé pour leur propres ambitions ?

Pour autant, Morgan attrapa la couverture et la tendit au "professeur" qui commençait à s'occuper du malade.

" Je doute que ce soit les cours de math qui l'aient mis dans cet état. " ajouta-t-il ironiquement pour rebondir à nouveau sur l'excuse.

Soudainement, un nouvel arrivant se fit remarquer. La colère muette se transforma (en partie) en satisfaction. Etait-ce un reste de l'état précédent, ou était-ce diriger contre Timour ?

" Haaa ! Ce cher conseiller aux ambitions démesurées ! " s'exclama l'homme en référence aux dernières semaines du mutant sur Khane, en ouvrant les bras théâtralement.

" Mon ami, je veux tout savoir de ton retour ici ! " ajouta-t-il ensuite en s'approchant du petit extraterrestre, visiblement prêt à quitter les lieux en laissant JC s'occuper du gamin, afin d'être plus tranquilles pour discuter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Dim 15 Fév - 18:07

Timour observait la scène d'un air neutre. Vadim avait un malaise et l'ex-Père Fondateur volait à sa rescousse. C'était donc à peu près vrai que cet ancien terroriste pouvait s'attacher aux X-Men. L'empathe avait trouvé leur commando assez satisfaisant sur ce point, et apprécié qu'Aurock n'ait pas retrouvé de vieilles connaissances sur le terrain. Il n'avait pas fait de faux pas en tout cas et démontré une sincérité entière dans l'action. Bon il devait la vie à Cupidon mais ça ... Timour le gardait pour plus tard.

Il haussa les épaules, l'air bien évidemment blasé.

"Tranquille. A peine des écorchures ça fait rien. Faudra qu'on retourne pécho ce Nino assez vite. On peut pas le laisser dans la nature."

C'était pas le moment de passer pour une petite nature comme son camarade évanoui. Timour était un pro et fier de l'être.

Attentif à la réaction de Morgan, l'empathe ne le fut pas moins aux émotions qui lui parvinrent. Et sur ce point la situation était ambiguë. L'Azéri circonspect joua le jeu, et répondit sur le même ton enthousiaste.

"Démesurées, pas tant que ça. Juste normales. Ok ben viens dans la cuisine."

Il fallait filer de toute façon avant qu'Aurock ne lui ordonne de nettoyer les bêtises de Vadim.

Arrow cuisine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Aaron Bell

avatar

Messages : 252
Taille : 179 cm
Poids : 73 kg

Feuille de personnage
Réputation:
1/15  (1/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Dim 15 Fév - 21:17

[ Baignade à la plage → ]

Aaron entra dans le salon au moment où un euh... un extra-terrestre, ou un mutant qui se prenait des airs d'extra-terrestre, ou quelque chose du genre, sortit de la pièce.  Aaron lui tint la porte pour le laisser sortir, non sans jeter un regard intrigué.  Il commençait sincèrement à se demander s'il faisait partie d'une minorité de mutants chanceux, après avoir rencontré Jane, Ulv, Lazare et cette personne.  Du coup, il s'en voulut un peu de s'être inquiété pour ses ridicules marques sur son épaule.

Il entra donc dans le salon, portant toujours sa veste orange ouverte sur un marcel noir parsemé de taches plus foncées dues à l'humidité ainsi que son short de bain.  Ses cheveux n'étaient toujours pas mieux peignés que lorsqu'il était sorti dans le parc, mais la serviette sur ses épaules était désormais détrempée.

-Euh... fit-il en voyant l'état de la pièce.  Un jeune homme de treize ou quatorze ans était effondré sur une table et, parmi les objets qui ne semblaient pas tout à fait être à leur place, Aaron remarqua un couteau planté dans le sol.  Un autre étudiant, d'environ 5 ans son aîné, avait une couverture dans les mains, comme s'il voulait s'occuper du corps sur la table.  Finalement, Morgan, qu'il avait vu à l'extérieur, était également là.  Aaron avait oublié son nom, mais fit comme si de rien n'était. De toute façon, le visiteur partait à la suite de l'extra-terrestre.

-B'soir m'sieur.

Le canadien s'approcha de Vadim et Jean-Christophe pour leur porter assistance, tout en veillant à ne marcher sur aucun objet qui pourrait porter préjudice à son intégrité physique.  Après tout, il était secouriste, pas secouru.  Il aborda son aîné d'un ton peut-être un peu trop amical, ne se doutant pas qu'il s'agissait d'un professeur.

-Salut, j'peux t'filer un coup d'main?  Qu'est-ce qui s'est passé ici, hé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonga Boudawa

avatar

Messages : 1154
Taille : 1m79/90cm
Poids : H:67kg F:6kg900 P:12kg300 D:4kg800

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Chair d'Assaut
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Lun 16 Fév - 19:24

Les communicateurs allumés diffusèrent la voix de Tonga:

Code:
On a besoin d'un support médical dans la salle à manger ! Fissa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survivor.forumotion.com/
Jean-Christophe Valet

avatar

Messages : 400
Taille : 1m76
Poids : 70 kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Taureau de Troie
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Mer 18 Fév - 17:29

[HRP]Désolé, j'attendais un dernier râle du blessé mais il m'a confirmé, hier, être encore trop faible pour gémir. Il n'est pas en état d'avaler quelque chose pour récupérer mais, par contre, il refuse obstinément tout traitement à base de suppositoire Very Happy[/HRP]

Ainsi, Morgan semblait manifester une hostilité sourde à l'utilisation d'enfants-soldats, ce en quoi l'ancien mercenaire ne pouvait pas lui donner tord. Même si les jeunes aspiraient souvent à jouer à des jeux qui ne sont pas de leur âge, il y avait des choses qui ne se faisait pas et Aurock se sentait plutôt en phase avec les accusations de Vadim, proférées avant son malaise : les dernières actions des jeunes mutants avaient surtout servi les intérêts de la directrice, au détriment de toute moralité, ce qui entraînait l'actuelle ambiance paranoïaque de Graymalkin Industries. Le Père Fondateur repenti se promit d'avoir rapidement un entretien avec la vieille femme pour l'inviter à davantage de prudence et de discernement dans ses orientations.

Alors que Jean-Christophe venait de mettre Vadim torse nu et le recouvrait de la couverture tendue par Morgan, l'allusion que fit Timour à Nico ne pouvait qu'obtenir son approbation.

"Ce Nico me paraît être bien instable et peut très vite devenir un danger.", approuva l'homme en frictionnant les épaules du gamin squelettique pour le réchauffer un peu. "Pour sa sécurité,comme pour celle de son entourage, il faudra rapidement le retrouver..."

Fidèle à sa réputation d’altruiste convaincu, le mutant au physique d'extraterrestre  trouva un échappatoire pour quitter rapidement les lieux. Morgan et lui semblaient bien se connaître et devaient avoir des potins à échanger.

Mais, il était dit qu'une pièce restait jamais vide bien longtemps dans cet étrange campus car un nouvel arrivant entra dans le salon. Short de bain, cheveux encore mouillés,serviette sur les épaules, il avait la dégaine de l'étudiant de base revenant d'une baignade en fin de journée. Par contre, son visage était complètement inconnu du nouveau professeur et ne faisait pas parti des fiches fournies par Danger concernant les élèves.

"Bonjour.", répondit-il, sans relever le tutoiement. "On dirait que Vadim a eu un petit coup de fatigue. Surmenage post-mission, je suppose."

Le ton légèrement amer employé dans cette dernière phrase pouvait laisser deviner que l'homme n'était pas en complet accord avec ce genre de situation.

"Nouveau venu à Graymalkin Industrie ?", demanda-t-il ensuite à Aaron, histoire de poursuivre la conversation et de savoir à qui il avait à faire.

Au même instant, la voix paniquée de Tonga vint saturer le communicateur pour un appel de détresse, suivie par un meuglement que l'animorphe ne reconnut que trop bien. Si l'appel du fourmilier était bien trop imprécis pour pouvoir être exploitable, le mugissement, lui, impliquait une intervention rapide.

"Reste ici !", ordonna-t-il à Aaron, retrouvant, dans ces simples mots, le ton qu'il employait alors qu'il dirigeait un commando de mercenaires lors d'une quelconque opération en Afrique. "Occupe-toi du petit, je vais aux nouvelles."

Se transformant pour apparaître sous son apparence habituelle de minotaure, l'homme sortit rapidement du salon pour rejoindre la salle à manger, source du bruit. Qui se permettait d'imiter ainsi le son de sa voix ? Aurock n'aimait pas le plagia et entendait bien le dire !

Arrow Salle à manger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neith Harlow

avatar

Messages : 726
Taille : 1m65
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Attachante petite taupe
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Jeu 19 Fév - 22:39

dans les communicateurs, en réponse à Damian, Neith a écrit:
"Je ne vous servirai à rien. Je me heurte à une défense psychique que je n'arrive pas à dépasser. L'une des deux personne se protège quant à l'autre... C'est la confusion, mais je suis bloquée aussi."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Bell

avatar

Messages : 252
Taille : 179 cm
Poids : 73 kg

Feuille de personnage
Réputation:
1/15  (1/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Ven 20 Fév - 2:27

Aaron s'était dirigé au salon dans l'espoir d'y trouver un journal ou un poste qui lui permettrait de se chercher tranquillement un boulot ou, au minimum, l'adresse des piscines du secteur, voir des cliniques et autres hôpitaux.  Il ne s'était pas attendu, par contre, à se trouver aussi rapidement un contrat!

Son aîné ne se fit pas prier et l'informa illico que le môme avait été surmené en mission.  Aaron lui lança un regard entendu et s'exclama, face à cette nouvelle surprise et information terrifiante qui poussait l'urgence de se trouver un emploi :

-P'tain, ils rigolent pas avec leurs missions, hé?  À côté d'ça, l'entraînement de c't'aprèm, c'était du gâteau.

Le gamin était un peu jeune pour être en surménage, non?  Imaginez donc ce qu'ils feraient d'un jeune homme dans la force de l'âge tel que lui...  Au moins, l'autre jeune étudiant semblait partager le point de vue du Canadien, à interpréter le ton qu'il mit dans sa voix.  Ça évita à Aaron de devoir demander si l'autre trouvait ça normal, quoi.  Penchés au-dessus du corps inerte de Vadim, sous sa couverte, ils poursuivirent la conversation, presque comme si rien n'était.

-Euh, ouais, j'suis débarqué hier.  Et toi, c'fait long...

Le sauveteur sursauta en entendant la voix stridente crier à son oreille.  Il avait oublié qu'il avait remis le communicateur en se rhabillant et, n'étant ni en entraînement, ni en train de combattre de dangereux terroristes écologistes, il ne s'attendait pas le moins du monde à entendre.  Mais ce ne fut rien en comparaison au grognement bestial qui retentit dans l'instant qui suivit.  Que. Se. Passait. Il?  Aaron était sur le point de se vanter d'être secouriste et d'offrir d'apporter son aide à l'adolescent en détresse, mais le mugissement le fit hésité et Jean-Christophe en profita à ce moment pour prendre les rênes et lui ordonner de rester auprès du petit marmot.

-Compris, m'sieur! répondit le mutant en accompagnant sa blague -du moins le croyait-il – d'un salut militaire.  Les yeux rieurs, tout souriant et fier de lui, le visage d'Aaron se déconfit en assistant à la transformation.  C'était pas lui, par hasard, ce Buffalo dont Lily-Rose leur avait parlé en fin d'entraînement?  Venait-il de critiquer ouvertement le système interne à un professeur.  Son deuxième jour sur place.  En se levant pour faire de la place sur le sofa, Aaron songea qu'il devrait ajouter « se chercher un logement » à « se chercher un travail » lorsqu'il tomberait sur un journal.  Il retourna ensuite vers le petit garçon écrasé sur la table de salon, en faisant gaffe aux machins qui s'étaient renversés sur le sol, et tenta maladroitement de le prendre dans ses bras pour aller l'étendre sur le sofa.  C'était vraiment plus facile de transporter des gens inconscients dans l'eau, foi d'Aaron.

Une autre voix s'était faite entendre dans son oreillette et il crut reconnaître la voix qu'il avait entendue dans sa tête à l'entraînement.  Aussitôt, ses épaules se crispèrent, comme si il craignait que Neith ne soit en train d'espionner ses pensées qui n'avaient pourtant rien de pécheresses, toutes tournées qu'elles étaient aux bons soins de Vadim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Wurtz

avatar

Messages : 1760
Taille : 1m65
Poids : 50 a 100

Feuille de personnage
Réputation:
13/15  (13/15)
Connotation: Allumeuse
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Ven 20 Fév - 23:02

Clara a écrit:
d'une voix assez faible sur tout les communicateurs encore en marche

"Alerte,on a était infilltré...Méfiez vous de Lily Rose! Mystique a pris sa place... Malo ne vient surtout pas au hangar! Danger essaye de nous gazer!"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.kitsune-games.fr/personnages/clara-wurtz
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Sam 21 Fév - 15:03

Aaron n'eut aucune difficulté à prendre Vadim dans ses bras. Il put l'installer confortablement sur le canapé. Le jeune Russe semblait toujours inconscient...

[HJ : pour ce genre d'action Aaron, il n'est pas utile de demander une résolution au Gardien. Tu peux considérer que tu y arrives. En phase libre, le gardien n'intervient jamais. Sauf exception.]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chih-Nii Xing

avatar

Messages : 376
Taille : 1m69
Poids : 45

Feuille de personnage
Réputation:
1/15  (1/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Sam 21 Fév - 19:26

Arrow hall

Lorsqu'elle arriva enfin en haut des escaliers, elle posa sa valise, et souffla assez bruyamment après l'effort. Puis, elle s'étira et regarda les portes qui lui faisaient désormais face. Sans trainer plus que ça, elle repris sa valise par la poignée du haut pour la trainer avec ses roulettes, et commenca par la première porte qu'elle voyait. C'était très... blanc. Mais étrangement, ça avait aussi l'air déjà un peu plus chaleureux que le hall. Et surtout, c'était occupé par deux personnes. Un jeune garçon, plus petit qu'elle, et inconscient avec un type plus âgé qu'elle, qui était conscient. Puis, elle remarqua enfin le couteau planté dans le sol et le reste d'un pack d'un bière auquel elle adressa un regard courroucé avant de reporter son attention sur les deux personnes.

Les américains...

Elle s'éclaircit la gorge avant de parler. Elle n'était pas sure d'approuver ce qu'elle voyait, mais elle n'y pouvait rien. Il pourrait surement l'aider donc elle s'abstiendrait de tout commentaire sur la scène.

"Salut, je viens d'arriver. Tu pourrais m'aider s'il te plait ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Bell

avatar

Messages : 252
Taille : 179 cm
Poids : 73 kg

Feuille de personnage
Réputation:
1/15  (1/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   Dim 22 Fév - 5:19

Alors qu'Aaron installait Vadim sur le canapé avec toute le soin qu'il pouvait, une nouvelle voix retentit dans son oreillette. Lâchant un profond soupir, le jeune homme songea à la lancer à l'autre bout de la pièce, mais n'en fit rien. L'information était intéressante. Ce serait Eden et Lorenzo qui seraient heureux d'apprendre que leurs espoirs étaient malheureusement vrais : Lily-Rose n'était pas devenue une mégère sans raison, on avait pris sa place. Ça ne présageait probablement pas pour le mieux, par contre.

Agenouillé auprès du gamin, il reposa la couverture sur lui pour le garder relativement au chaud. Le Buffle avait parlé d'épuisement. Par précaution, Aaron prit le pouls de Vadim, tout en observant son teint, puis il observa la peau du coude, à la recherche de petites taches qui pourraient la parsemer. Si le garçon était tombé de fatigue, un peu de repos ne lui ferait pas de mal, mais il faudrait le transporter à l'infirmerie, ou quelque chose dans ce style. S'il était en plus déshydrater, il faudrait lui porter davantage d'attention encore. Et cette probabilité n'était pas à éloigner : Aaron avait l'impression que les étudiants ne prenaient pas de bouteilles d'eau avec eux, en mission. Le canadien n'entendit pas passer le seuil de la porte et sursauta de nouveau en entendant une voix qui, cette fois, ne provenait pas de son oreillette. Spontanément, le jeune adulte se redressa sur ses pattes et se tourna pour faire face à la nouvelle venue.

-J'viens aussi d'arriver. Euhm, tu vas bien?

Il n'était pas sûr du genre d'aide que la jeune asiatique lui demandait. A priori elle semblait bien aller, mais on ne savait jamais...

-C'ment j'peux t'aider? fit-il avec un regard interrogateur. Serait-ce plus important que de s'occuper du jeune inconscient? Peut-être était-ce l'infiltrateur, dont il ne savait rien, qui avait pris l'apparence d'une étudiante pour éviter les soupçons. Lui qui venait d'arriver n'était toujours pas familier avec tous ces visages. Heureusement, il avait toujours son oreillette en place et pourrait envoyer un message si les choses s'envenimaient davantage au salon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.   

Revenir en haut Aller en bas
 
03.06/03.L. Télé, bière et somnolence.
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un pub anglais offre bière et tatouages à ses clients...
» En Norvège, de la bière coule des robinets...
» Reflexions autour d'un bock de Bière
» Quelques Fûts de bière naine - La Rose des Vents Montpellier
» Une énigme pour buveurs de bière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Graymalkin Industries :: Premier étage :: Salon-
Sauter vers: