Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 03.06/03.L. Une petite baignade

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Neith_Harlow

avatar

Messages : 2426
Taille : 1m72
Poids : 70 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Sur répondeur
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Dim 8 Fév - 14:07

Une communication en provenance de Mask dans l'oreillette de Lorenzo :

Citation :
"Claymore ? La dernière équipe est rentrée mais Draak est sévèrement blessée peux-tu t'en occuper ? Merci."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Bell

avatar

Messages : 252
Taille : 179 cm
Poids : 73 kg

Feuille de personnage
Réputation:
1/15  (1/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Dim 8 Fév - 20:37

Eden expliqua à Aaron que c'était le pouvoir de Lorenzo qui avait eu cet effet sur lui, désamorçant ses inquiétudes, mais le rendant plutôt perplexe au lieu.

-Mais non, ça s'peut pas... M'sieur Lorenzo peut pas. Il se tourna vers le professeur en bafouillant. Tu m'avais dit qu...

Eh bien non.  Mancini corroborait.  Pourquoi parlait-il de substance? C'était vaguement louche.  Ça faisait un peu penser à la mère je jeune homme lorsqu'elle parlait de choses qu'elle n'aimait pas. Soit elle utilisait un terme générique -substance pour drogue, par exemple-, soit elle baissait le ton et le murmurait, comme si prononcer ces mots à voix haute allait lui attirer le courroux divin.  Et oui, elle était borderline -ophobe.  Tout ce qui n'était pas permis -ou n'entrait pas- par sa petite église se voyait nommé à mi-voix, au grand amusement de son fiston.

-J'espère qu'elle est pas illicite, c'te substance, m'sieur...  Ce s'rait pas un bon exemple pour les étudiants. taquina-t-il l'Italien sans se douter un instant qu'il pourrait avoir visé juste.

Pendant ce temps, le cowboy fit apparaître un espèce de pantin de lumière à l'effigie de l'adulte présent.  Aaron ne retint nullement un "Ouah! Cool!", regrettant vaguement d'avoir accusé un peu trop vite le blondinet du malheur fictif qui avait frappé le prof.

-C'n'est qu'partie remise! rétorqua-t-il du tac au tac à Fred avec bonne humeur.  Oui, il venait de faire un fou de lui, mais ça ne l'importunait pas vraiment.  Et puis, ce n'était rien en comparaison à ce que Ryoichi faisait.  Manifestement, il voulait soit mettre Aaron à son aise en faisant pire, ou alors il croyait à un concours de pitrerie.  Ce fut à son tour de moquer le japonais.

-T'sais, si t'as b'soin d'aide, suffit de d'mander.  Toutefois, il semblait se débrouiller comme un pro. Ou un gymnaste néophyte. En tous les cas, il semblait ne pas vouloir d'aide.  Tant mieux.  L'adrénaline venait de retomber et Aaron sentait l'évaporation des gouttelettes qui ruisselaient sur son corps le transir de froid.  Il se mit à grelotter et, par réflexe, entoura son torse de ses deux bras, tout en écoutant la discussion avec attention.  Il fronça les sourcils, s'apercevant de la gravité du sujet, puis les haussa de surprise en entendant la mention de l'entraînement par la bouche d'Eden.  Il réfléchit au sens de tout ceci en mâchant ses mots, ne sachant pas trop quoi répondre.  Il observa Fred partir, le saluant d'un familier "À plus!" et reporta son attention sur la réponse de Lorenzo.  Elle fut courte, mais, surtout, il demandait à Aaron d'oblitérer ce qu'il avait entendu de la discussion pour aller faire joujou.  Définitivement, c'était une manie chez les profs de cette école.  Au moins, il se sentait assez à l'aise avec Lorenzo pour lui répondre.  Et quant à y être, pourquoi ne pas répondre à Eden aussi.

-Allons, m'sieur Lorenzo.  Ce s'ra la meilleure façon d'rencontrer les X-men et découvrir les lieux, comme vous dites.  D'm'impliquer, j'veux dire.  Oubliez pas que vous vous adressez au héros de Sydney, hein! Titre auto-proclamé, mais personne n'avait à le savoir.  Et pis, j'veux bien qu'ça reste entre nous, mais l'entraînement de c'matin aussi était censé être top secret et... ben Eden semble être autant au courant qu'moi.

Il haussa les épaules.  Les intrigues politiques n'avaient d'intéressantes que la partie où ils avaient besoin d'un espion.  D'ailleurs, il ne dirait pas non à ce genre de rôle.

-V'savez, la dirlo, elle m'connaît pas vraiment, donc c'est peut-être plus facile si c'est moi qui l'approche et la teste.  Elle n'y verra qu'du feu!  Il leva les deux pouces en concluant son discours de vente, puis s'interrogea à haute voix.  Mais si elle peut copier l'pouvoir de m'dame Neith, elle va pouvoir contrecarrer tous nos plans, non?  Elle connaîtra l'piège avant même qu'on le'mette en place, eh?


Dernière édition par Aaron Bell le Mar 10 Fév - 0:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryoichi Kinami

avatar

Messages : 2375
Taille : 1m72
Poids : 69

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: Mauvais garçon
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Lun 9 Fév - 19:14

Ryoichi en fini avec son plâtre et avec son bras, ignorant le nouveau pour l'aide et un signe rapide de la main au Suédois pour lui signifier qu'il ne lui en voulait par particulièrement.
Son dextre sentait toujours, mais au moins fallait il coller son nez dessus pour s'en rendre compte. Et puis il y avait l'odeur d'iode par dessus.
Pendant ce temps la conversation se continuait dans son dos. Il en avait capté une partie en s'éloignant, mais on pouvait résumer ça par: tout le monde n'était pas d'accord.

D'un côté Eden et Lorenzo avec leurs doutes. D'un autre Fred qui était Plutôt pour laisser le bénéfice du doute à la directrice. Et lui au milieu, plutôt du côté de Fred au final. Néanmoins il fallait reconnaitre qu'il n'avait pas nécessairement le recul nécessaire pour juger de la normalité de Lily: s'il trouvait l'attitude de cette dernière plutôt étrange c'est surtout par rapport aux peux d'impressions qu'il avait eu d'elle avant leur voyage dans l'espace. De là à parler de quelque chose de suspect... Il n'était définitivement pas aussi bien placer que la Californienne qui la connaissait depuis plus longtemps ou l'Italien qui la côtoyait pas mal dans le cadre du travail.

Toujours est il qu'Eden proposait de vérifier l'identité de Lily-rose: *Carrément!?* songeât l'asiatique. Et Lorenzo qui semblait appuyer: "Je pensais pas que c'était à ce point..." fit l'asiatique, donnant lui même ses doutes quant à tout ça. Frederik lui aussi n'était pas chaud et fit également par de son recul par rapport à tout ça. Prenant même le départ après les avoir saluer.

Regardant un instant le bout de ses pieds, Ryoichi réfléchit à la situation et ce n'était pas terrible. La trahison... Voila de quoi on parlait. Un espion potentiel, une usurpation d'identité. La dissension était déjà présente n'en déplaise au prof. Aaron prit la parole pour s'exprimer sur le sujet à l'invitation peut-être bien indirect, de Lorenzo. En tout cas sa remarque sur la copie du pouvoir de Neith était pertinente. Il soupira en pensant que la partie allait être serrée.

"Peu importe ce que vous ferez, mais faites le vite." dit il en s'adressant aussi bien à Lorenzo qu'à Eden: On peut déjà voir une certaine dissension au sein de nos rang, Fred en est la preuve. Moi même... Je sais pas trop quoi penser. Je laisse le bénéfice du doute à la directrice parce que je la connais pas. Mais je vous laisse aussi le bénéfice car vous la connaissez mieux justement.
Néanmoins faites vite quelque chose. Déterminés si y'a oui ou non un soucis et si oui faut en faire part à tout le monde, preuves irréfutables à l'appui. Sinon je peux vous dire qu'il y aura 2 clans dans Graymalkin avec certainement des gens neutres au centre qui préfèreront partir que de rester avec les survivant."


Et il le pensait. La division était la pire des choses dans un groupe et il fallait l'éliminer rapidement. En tant que roi des rues il aurait simplement donné un tour de vis à l'époque, mais la situation présente était loin d'être aussi simple. Et ne pouvait, sans preuve qu'il y avait un problème majeur, se résoudre par la force. Il allait donc falloir laisser à d'autre le soin d'une enquête discrète... Ce qui n'était pas son fort au vu de la dernière mission.

Il haussa les épaules: "Finalement la situation est simple. Faites un truc avant que les doutes ne se propagent à d'autres élèves et que tout ça dégénère. En tout cas je suis convaincu que si ça se termine en "choisissez moi ou lui" et que rien ne viens étayer vos doutes... ça finira pas bien."
La mise en garde était faite. Certainement qu'ils n'en avait pas besoin, mais il avait besoin de leur rappeler qu'il y avait plus en jeu. D'ailleurs il se demandait encore ce qu'il en avait à foutre et pourquoi il en avait à foutre quelque chose. C'était d'autant plus étrange qu'il quitterai Graymalkin pour le Japon en cas de soucis, sans trop regarder en arrière.
Il posa un regard sur Eden, repensa à quelques personnes avec qui il avait quelques atomes crochu... Peut-être pas sans un regard en arrière en faite...

Pendant ce temps les messages devaient s'accumuler sur le portable d'Eden et le sien. Dommage qu'ils étaient tout deux HS...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Marshall

avatar

Messages : 2234
Taille : 1m68
Poids : 59 kg

Feuille de personnage
Réputation:
14/15  (14/15)
Connotation: Mariée mais Sainte
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Lun 9 Fév - 20:54

Eden eut une mine déconfite face à la réaction de Fred. Elle baissa les yeux, quelque peu contrite. Sa réaction lui parut agressive, et elle s'en voulu d'avoir aussi ouvertement parlé de ses doutes. Dans l'ensemble, elle n'avait jamais voulu semer la discorde, bien au contraire. Elle ne dit rien, et ne chercha pas à retenir son camarade, bien qu'elle en éprouva l'envie pendant quelques secondes. Le regard toujours baissé, elle finit par froncer les sourcils. Non, elle ne semait pas la discorde. Dans les faits, c'était Lily-Rose qui avait disséminé les doutes entre eux. Preuve en était de la manière dont elle avait présenté Ryo et elle à Aaron. Alors devait-elle se considéré comme indigne de confiance? C'était vraiment ce qu'elle était? Quelqu'un dont il fallait se méfier? Le point de vue pouvait se défendre dans la mesure où elle avait entraîné Ryoichi jusqu'à Los Angeles, et perdu Blake dans la foulée. Sur ce coup, elle plaidait coupable sans hésiter. Mais pourtant...

Lily-Rose s'était-elle souciée de la présence d'un potentiel Csatar sur Terre quand Timour avait raconté son retour? Non, elle était trop occupée à s'enfermer dans son bureau et chercher à contrer Madame Harlow. Avec raison, mais visiblement pas avec suffisamment de bon sens pour éviter d'embaucher un terroriste sous prétexte qu'il faisait parti de prédictions. devait-elle considérer que sa volonté de remettre en doute l'intégrité de la directrice portait préjudice à l'ensemble des X-men? Si elle se trompait, assurément. Auquel cas il ne lui restait plus qu'à en assumer les conséquences et ce serait pour sa gueule. Mais si elle avait raison, ça pouvait bien retomber sur la gueule de tout le monde. Non. Peut-être qu'elle était une fouteuse de merde, mais ses raisons restaient valables et tant pis si c'en était trop pour Fred. Après tout, personne n'était forcé de s'impliquer dans cet établissement alors si Mindblast choisissait de rester à l'écart, elle espérait juste sincèrement que le temps lui donnerait raison et qu'elle se plantait sur toute la ligne.

Lorenzo semblait plus ou moins sur la même longueur d'onde. Son ton laissait à penser pour Eden qu'il restait sur la réserve tout de même, ce qui au fond était le rôle d'un professeur. Encourager des jeunes dans ce qui pourrait bien être un délire ne serait pas très malin. Aussi elle se contenta de hocher la tête. Et puis il semblait bien que le professeur avait d'autres soucis à en croire sa manière de présenter le produit miracle qui lui avait valu le retour de ses pouvoirs. Il aurait pu parler de cure, ou de médicament, mais non. Substance. Dans la tête de la californienne trop habituée aux flics, ce mot s'accompagnait toujours de l'adjectif "illicite". Elle haussa un sourcil interrogatif en fixant l'italien, mais ne dit rien. Dans les faits, ils avaient besoin de quelqu'un avec des compétences de guérison. Et elle aurait été de très mauvaise foi en prétendant que c'était mal. D'ailleurs, elle bougea à nouveau son bras, comme pour s'assurer que tout était en ordre, ce qui était le cas. Mais Aaron lui, se lança vivement sur le terrain qu'elle avait esquivé. Oh, elle ne doutait pas un seul instant du fait que Lorenzo allait assurer qu'il n'y avait aucun danger. En tant que professeur, il ne pouvait décemment pas balancer des choses qui pourrait d'autant plus faire flipper un nouveau. Et puis c'était peut-être parfaitement légale, et juste encore à l'essai.

La réaction plus motivée d'Aaron face à la situation la fit sourire. Il avait l'air assez bien lancé, pourvu que ce ne soit pas qu'un feu de paille. Elle eut par contre l'air totalement étonnée par la remarque suivante concernant l'entraînement.

"Un instant... Nous sommes à Graymalkin... C'est censé être une école, un lieu où apprendre à maîtriser nos pouvoirs. Si des entraînements deviennent top secret, comment pourrait-ils profiter à tous? C'est plutôt contradictoire."

Déjà le cacher à Lorenzo, c'était louche. Mais en plus prétendre que c'était carrément top secret, ça lui foutait un peu les boules quand même. Elle baissa à nouveau les yeux, pensive cette fois. Les paroles de Lorenzo comme celles de Ryo trouvaient un écho chez la californienne.

"Ryoichi et moi, on va se faire coller pour notre dernière absence, alors... Je vais avoir une opportunité. Désolée Aaron, mais si on veut tester la directrice, il faudrait pouvoir tenir une conversation sur son vécu, ou au moins sur les derniers mois, donc... Mais je suis du même vais que Ryo, il va falloir le faire rapidement. Il n'y a qu'à voir la réaction de Fred, ce ne serait pas malin de laisser des doutes se propager trop loin car si ces impressions sont fondées, on sera tous mal barrés. J'espère avoir tort."

Elle jeta un coup d'oeil à l'asiatique, puis au nouveau décidément très motivé qui repartait déjà sur autre chose. Puis elle en revint à Lorenzo.

"Lily-Rose est occupée avec l'homme qui avait ramené Timour sur Terre. Ça nous laisse un peu de temps. J'ai besoin d'une bonne douche. Après j'irai parler à Lily-Rose."

Elle se reporta un instant sur Ryo. Lui aussi devait aspirer à un passage par une salle de bain, c'était la bonne occasion. Et peut-être aussi qu'elle y verrait plus clair. Ses mains se resserrèrent sur l'attèle qu'elle tenait toujours puis elle se détourna, en marmonnant plus pour elle-même au final.

"J'espère tellement avoir tort..."


Arrow Chambres des filles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Mancini

avatar

Messages : 999
Taille : 1m83
Poids : 72 kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: En muto-ménopause
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Mer 11 Fév - 11:28

La surprise d'Aaron laissa place au doute et Lorenzo répondit sereinement :

"Je te rassure... La substance n'est pas illicite."
Ce qui était vrai en soi puisque le gouvernement n'avait peut-être même pas connaissance du Kick. Par ailleurs, même si la consommation de cette drogue avait été inscrite dans une liste gouvernementale comme interdite, cela n'aurait rien changé pour l'Italien. En outre, ce n'était pas comme si les X-men ne frisaient pas avec l'illégalité depuis le début de leur existence : il n'y avait qu'à voir l'infiltration du O.N.E et le cambriolage d'un laboratoire pour s'en convaincre. "Nous devons faire au mieux selon ce que nous pensons être juste. Les limites à notre liberté n'existent que si on leur laisse cette possibilité." Ajouta le Florentin qui avait érigé cette maxime en philosophie de vie.

Personne n'avait le droit, pas même Lily-Rose et encore moins le gouvernement de l'empêcher d'agir comme il l'entendait. Il était assez grand pour assumer la responsabilité de ses actes.

Laissant les élèves échanger quelques vannes, Claymore observa les effets de son pouvoir retrouvé : l'épaule d'Eden était de nouveau remise en état tandis que le cubitus de Ryoichi avait retrouvé toute son intégrité. Au moins, le Kick n'avait aucunement altéré ses pouvoirs de guérisseur. Lorenzo lui-même se sentait étonnamment bien ; le corps semblait particulièrement apprécier la drogue et diffusait des endorphines des plus agréables. Les cellules X se dupliquaient toujours à un rythme élevé mais cette croissance était tempérée par la production permanente d'une enzyme neutralisant les cellules X. Avec ses pouvoirs retrouvés, le médecin arrivait à percevoir cette lutte constante dans son organisme mais il ne pouvait rien y faire pour le moment. Son ADN avait semble-t-il été muté pour produire cette enzyme et modifier sa génétique pour repérer le gène déclenchant cette production lui était impossible. Peut-être qu'un jour et avec de l'entraînement, il pourrait résoudre cette anomalie mais pour le moment, il était impuissant, simple spectateur de ce génocide cellulaire.

Quand Aaron fit part de son désir de s'impliquer dans cette enquête sur la directrice, Lorenzo se demanda dans quelle mesure il agissait au mieux pour les X-men. Impliquer des nouveaux élèves étaient potentiellement risqué et ajouterait encore plus à la faute du professeur si cet anodin complot venait à s'ébruiter. Le maître-nageur, héros de Sidney comme il le disait si bien, se proposa même d'espionner Mask. Ce à quoi, Eden affirma être en meilleure position pour le faire elle-même. La jeune femme était de toute évidence anxieuse et préférait être en tort quant à ses suppositions plutôt que de les voir se confirmer. Lorenzo n'était pas tout à fait de cet avis. S'il s'avérait qu'il était dans l'erreur, il ne recevrait pas une simple colle : il risquait l'expulsion sans outre forme de procès.

Aaron souleva un point important quant à la potentielle copie du pouvoir de la télépathe par Mask mais Claymore ne s'en inquiétait pas plus que cela.

"Faut-il encore qu'elle se doute de quelque chose. De toute façon, elle n'est pas innocente et nos soupçons sont légitimes. Si elle ne les comprend pas, c'est que sa compassion chrétienne n'est plus ce qu'elle était."


Certes, la confiance s'en retrouverait ébranlée mais à l'heure actuelle, elle ne semblait déjà plus de mise. La réaction de Lily-Rose serait quoi qu'il en soit, révélatrice, qu'elle apprenne ou non à l'avance, les intentions de son collègue. Après, tout, il n'aspirait qu'à trouver un peu plus de considération chez la directrice et surtout des explications quant à ses derniers agissements.

Posant sa main sur l'épaule du jeune inconscient téméraire, Claymore assena :

"Eden a raison. Il vaut mieux qu'elle s'en charge mais elle ne sera pas seule."
Ôtant sa main de l'épaule d'Aaron, Lorenzo détailla la télékinésiste avec attention : "Je suis étonné que vous soyez collés... Mais peu importe la raison, si tu veux agir vite, je doute que Lily-Rose vous donne un devoir ce soir... Il paraît plus préférable de la voir ce soir, en tête à tête. Ryoichi, Eden vous m'accompagnerez avec elle. Je viendrai lui demander pourquoi elle vous a collé ou je trouverai bien un prétexte... Quant à toi Aaron..." Le médecin se tourna vers lui. "Tu pourras venir avec nous et te faire passer pour un élève "traumatisé" par l'entraînement... Ca me sera aussi utile dans ma...démonstration"

Démonstration de quoi ? De l'incompétence de Mask ? De son manque de confiance ? De son individualisme ? D'une potentielle trahison ? Tout cela restait à définir mais quand Lorenzo se retrouverait devant la métamorphe, il saurait trouver les mots.

Ryoichi semblait de son côté bien plus prudent que ne l'était encore Lorenzo et émit des réserves fort à propos. Toutefois, Claymore avait conscience de tout cela, il souhaitait aussi l'éviter et ne voulait pas être l'outil de leurs ennemis pour déstabiliser les X-men. Mais si des élèves étaient déjà en manque de confiance vis-à-vis de la directrice, il n'y avait pas de mal à les impliquer. Si le résultat se révélait négatif, que Lily-Rose avait bien toute sa tête, alors elle n'avait rien à craindre et les élèves seraient rassurés. Dans le cas contraire, il faudrait faire face aux conséquences et se comporter en...X-men.

Eden lâcha une dernière info avant de partir prendre sa douche et Claymore fronça les sourcils. Za'al était là ! Qu'est ce que ça voulait dire ? Bien évidemment ça n'allait que compliquer un petit peu plus cette histoire déjà fort compromise mais l'attente n'était plus permise. Za'al ou pas Za'al, il fallait agir.

"Hmmm, les jeunes... Retenez que rien ne se fait sans risques. Nous agissons tous du mieux que nous pouvons et nous ne sommes pas fautifs. Cela demande du courage d'affronter ce genre de situation... Je suis fier que vous l'ayez..."
Ca, c'était pour la minute "émotion" et "pédagogique". Lorenzo avait fini par s'attacher aux élèves et voulait leur montrer, que, malgré les difficultés, ils n'étaient pas seuls. C'était aussi pour répondre aux appréhensions bien légitimes d'Ouroboros. "Gardez vos portables sous la main ou à défaut, vos oreillettes..." L'Italien se tourna vers le dernier venu et lui indiqua : "Tu as nécessairement eu un communicateur durant ton entraînement... Je trouverai son canal pour te contacter dès que nous...débuterons. Quant à garder le secret, c'est juste pour une heure ou deux. Je pense que c'est faisable."

Soudainement, une voix familière interpella Lorenzo dans son propre communicateur. Lily-Rose ! Le cœur du Florentin fit un bond, croyant au début qu'elle venait d'apprendre tout ce qui venait de s'être dit sur la plage mais finalement il ne s'agissait pas ça : Mbarou était grièvement blessée et nécessitait des soins urgents...

"Je dois partir immédiatement. Le groupe d'infiltration du O.N.E est revenu et Mbarou est blessée. Je reprendrai contact avec vous un peu plus tard... Tâchez de profiter de cette soirée..." Lança Claymore qui songeait qu'après celle-ci, tout serait peut-être différent.

Les X-men vivaient une crise sans précédent et ils pouvaient tout aussi bien en ressortir plus forts ou au contraire, signer leur perte. Cette soirée était, à plus d'un titre, un moment dont il fallait profiter.

Arrow Infirmerie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Bell

avatar

Messages : 252
Taille : 179 cm
Poids : 73 kg

Feuille de personnage
Réputation:
1/15  (1/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Ven 13 Fév - 5:10

Aaron aurait certainement pu être déçu, voire même furieux, de son mentor.  D'abord, l'école dont il lui avait vanté les mérites ne semblaient certes pas parfaite, mais elle ne lui avait pas parue dysfonctionnelle non plus, entre la directrice parano, les entraînements presque aussi violents que les missions -s'il se fiait aux bras cassés qu'il avait croisé durant l'après-midi, dont Eden et Ryoichi-, les professeurs qui complotaient contre la tête du navire, etc.  Il s'en fichait.  D'abord parce qu'il ne s'était pas attendu à arriver dans une bergerie de licornes arc-en-ciel, ensuite parce qu'il n'avait pas suffisamment d'économie pour acheter son billet retour et ne savait pas trop où il pourrait aller d'autre.  Après tout, il risquait d'avoir de la difficulté à trouver un aussi bon rapport qualité prix à l'hôtel.  Du cinq étoiles gratos, ça ne courrait pas les rues.  Il faudrait tout de même qu'il se cherche un boulot.  Et vite.  Au cas où Graymalkin explosait de l'intérieur...  Déjà, dans le groupuscule, on sentait des divergences d'opinion.  Entre Fred qui venait de partir, Eden qui conspirait et Ryoichi qui ne semblait pas assez à l'aise pour avoir envie de voir la situation s'éterniser...

Il avait dit top secret?  Oups.  Il s'était peut-être emporté dans son histoire.  Faire comme si de rien n'était.  Tout le monde oublierait sa gourde bien assez vite, même si Eden venait de la souligner au marqueur.  Il fallait rattraper.

-Bah, ça a pas été dit comme ça, hé.  C'est moi qu'y ai compris qu'c'était top secret, quoi.

N'empêche, il y avait une taupe, et Aaron ignorait de qui il pourrait s'agir.  En même temps, il n'avait pas envie de chercher des poux à ses camarades d'entraînement.  Il ne ferait pas long feu face à Lazare, Blancpoil lui paraissait beaucoup trop innocent pour qu'il l'accuse de quoi que ce soit et Eden... elle était Australienne, quoi!  Quelqu'un avait trop parlé.  Tant pis, ils géreraient désormais...

Ni la jeune femme, ni Lorenzo ne semblaient trouver son offre pertinente.  Tant pis.  Il continuait de grelotter en les observant discuter puis partir l'un à la suite de l'autre.

Lorsque le professeur licitement drogué posa sa main sur son épaule, Aaron retint un mouvement réflexe de recul.  Il n'avait pas l'impression d'être assez intimes pour de telles démonstrations d'affection, mais il savait également qu'il serait impoli de réagir comme il l'aurait fait si le japonais avait agi de la sorte, par exemple.

L'Italien venait de lui offrir de faire quoi?  Prétendre avoir pleurniché dans ses jupons plutôt que d'en parler directement à la directrice, comme un homme adulte?  Il avait pas douze ans non plus.  Et il se refusait de jouer les lèche-bottes ni les rapporteurs.  Il avait son orgueil, tout de même.  Et  Lorenzo avait beau être sympa, il ne s'était toujours pas mérité l’allégeance du Canadien, qui haussa les épaules en réfléchissant à la meilleure manière de se sortir de cette déplaisante situation.

Le professeur leur fit ensuite la morale, puis lui dit qu'il trouverait sa fréquence pour communiquer avec lui en cas de problèmes.  Aaron hocha la tête en signe de compréhension, puis il écarta la proposition que Lorenzo lui avait faite plus tôt, alors qu'il annonçait être aussi sur son départ.

-Désolé, m'sieur Lorenzo, mais j'ai déjà dit tout c'que j'avais à dire à m'dame Lily-Rose après l'entraînement.  Donc j'vais rester ici faire quelques longueurs supplémentaires, à moins qu'Ryoichi -j'ai dit comme il fallait?- rentre aussi.  Ce s'rait pas prudent d'rester seul.  Mais vous inquiétez pas, si j'fais des cauch'mars cette nuit, j'irai cogner à la porte d'la dirlo, juré.

Le professeur partit et Aaron s'aperçut qu'il avait oublié de prendre des nouvelles de Vesna.  Tant pis pour lui.  Il risquait de la croiser lorsqu'il rentrerait, de toute manière.  Se retrouvant seul avec Ryoichi, il éternua un coup en grelottant, avant de lui dire :

-T'sais, quand tu disais qu'les neutres partiraient.  Jane a parlé d'retourner en Australie si ça tournait au vinaigre.

Ça donnait presque envie au jeune homme de voir la situation tourner au vinaigre...

-Tu restes ou tu rentres, hé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryoichi Kinami

avatar

Messages : 2375
Taille : 1m72
Poids : 69

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: Mauvais garçon
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Ven 13 Fév - 17:10

Personne n'en démordait. Lui non plus ceci dit. Mais la façon dont tout ça évoluait... D'un coup on se retrouvait d'une école sympathique (même en considérant leurs mésaventures dans l'espace et l'attitude un peu sèche ou autoritaire de la directrice), à un espèce de nid de vipère se crachant toutes les unes sur les autres.
Bon, ce n'était peut-être pas aussi grave que ça mais bon... Il fallait voir Eden rebondir sur cette histoire de top secret. Et alors? Lui était passé dessus en se disant que le type voulait juste se la raconter un peu. Peut-être avait il un faible pour la californienne et avait voulu se la jouer mystérieux agent secret. Quoi qu'il en soit, ça n'avait fait que donner des munitions à la jeune femme pour argumenter.
Même quant il tenta de rattraper le coup, ça ne faisait qu'engluer un peu plus la situation.

Quant à la "substance"... Chacun vivait avec sa conscience. Ce n'était pour l'instant pas son problème, plutôt celui de Lorenzo.

En tout cas les choses étaient dites, confirmés par Lorenzo: il fallait lever le doute. Il ne savait pas quel mouche leur avait piqué, pour que ça soit si urgent, mais... Ca l'était.
La proposition de les accompagner voir Lily-rose pour discuter de leur colle, lui tira une grimace intérieur: "La raison qui sera avancée me semble évidente non? A moins qu'elle soit irritée par la présence de notre invitée?" confirma t'il en chœur de la remarque d'Eden. Mais ça l'ennuyait de passer pour un cafeteur. De plus, il y avait un risque pour que la dirlo le prenne mal et sanctionne plus fort encore... Bof!

Une Eden qui mit les voiles sur une dernière tirade et qu'il entendit marmonner alors qu'elle s'éloignait.
Il soupira en secouant la tête et sourit poliment à la tentative de bonne parole de Lorenzo. Dans ça tête cela brillait comme un néon géant qui annoncerait "DÉMAGOGIE". De bonnes paroles, mais des paroles creuses ou du moins basée sur rien du tout. Il croirait quand il verrait: "J'ai peur qu'ils soient tout les deux passés à la flotte. Le téléphone est mort. Peut-être que le communicateur s'en tirera mieux après séchage. Ou peut-être est-ce juste l'oreillette qui est noyée."

D'ailleurs peu avant que le prof ne s'excuse et parte à son tour, il entendit l'oreillette de se dernier. Que s'était il dit? Il aurait était bien en peine de dire quoi ou même d'identifier la voix qui en était sortie. Mais au vu de l'info lâcher par Mancini on pouvait se douter de ce qu'on attendait de lui. D'ailleurs Lily savait elle déjà qu'il avait retrouvé ses pouvoirs. A moins que Danger est des antennes sur la plage, c'était peu probable. Mais qui sait...

Après le départ de Claymore Aaron lui en apprit une bonne sur la succube (ce qui prouvait que les nouveaux n'étaient peut-être pas tous que des bizus): "Jane..." fit il réfléchissant à la question, avant de secouer la tête: "Nan, j'en doute. Je crois pas qu'elle est des supers souvenirs." S'il en croyait les rumeurs et les marques dans son dos: "Et puis elle a un mec. A moins qu'elle se soit faite jetée ça serait étonnant qu'elle veuille laisser tomber maintenant vu comme c'est récent." Une poignée de jours à peine!

Refusant à nouveau la proposition du jeune homme: "Non merci. Je reviens du soleil et j'ai l'impression que ça caille du coup. Et puis j'ai besoin d'une douche." Et puis de changer de vêtements. C'est que ça le grattait. Mais il n'allait pas non plus raconter sa vie à un presque inconnu hein?

"Bin en tout cas je serai curieux d'entendre cette histoire d'entrainement top secret. Ou si t'as une autre nouvelle comme celle de Jane, c'est toujours intéressant." Et pour cause! Bien qu'il serait étonné si elle mettait les voiles, il ne s'en plaindrait pas: il sentait toujours une certaine animosité de sa part depuis sa petite blague lors de son arrivée à Graymalkin. Certain avait autant de manque d'humours qu'ils avaient la rancune tenace.

Faisant un dernier signe de la main à Poïesis, il se détourna en se dirigeant vers la bâtisse.

[-> Quelque part dedans.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Bell

avatar

Messages : 252
Taille : 179 cm
Poids : 73 kg

Feuille de personnage
Réputation:
1/15  (1/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Dim 15 Fév - 20:45

En entendant parler des oreillettes, Aaron se demanda s'il n'avait pas lui aussi noyé la sienne. Il porta son doigt à son oreille et réalisa après coup qu'il l'avait fichue dans la poche de son pantalon, en sortant de l'entraînement. Pantalon qui était désormais dans les appartements qu'on lui avait indiqués la veille et inaugurait la région qui deviendrait certainement rapidement son bordel.

-Tu m'étonnes! répliqua le Canadien à l'évocation des souvenirs de la succube. Il n'était plus certain s'il se souvenait qu'elle en ait parlé ou non, mais il pouvait facilement s'imaginer qu'elle n'ait pas attirer les admirateurs. Pour cette raison, Aaron ne put cacher son étonnement quant au fait qu'elle était en couple. Dans la finalité, il était heureux pour elle. Elle semblait être une bonne personne et avait un accent bien plus charmant que ses ailes pouvaient être effrayantes.

Grelottant de plus en plus, Aaron hocha la tête suite à la réponse du japonais vis-à-vis de son offre. Il claquerait certainement bientôt des dents, s'il ne bougeait pas rapidement pour retourner à l'eau ou se sécher. Vu la réponse de Ryoichi et compte tenu des notions rudimentaires de sécurité, Aaron entreprit de se diriger vers sa cache, d'où il tira sa serviette et entreprit de se sécher les cheveux avec minutie. Ouroboros semblait bien aimer les ragots et Aaron haussa les épaules en lui faisant un résumé succinct.

-Bah, c'était pas grands choses, franchement. On avait une liste de courses à l'épicerie, puis l'armée est arrivée et nous a tous enfermés.

Le garçon salua également le japonais de la main et, lorsqu'il eut terminé de se sécher, renfila ses vêtements avant d'emprunter le chemin du retour.

[ → Bière au salon ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   

Revenir en haut Aller en bas
 
03.06/03.L. Une petite baignade
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Une petite baignade [libre]
» Petite baignade de Ren et Suigintô
» [#6] Petite baignade nocturne. Un invité surprise, qui sait? [Terminé]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Graymalkin Industries :: Extérieurs :: Plage-
Sauter vers: