Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 03.06/03.L. Une petite baignade

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Frederik Baldrik
Conteur
avatar

Messages : 795
Taille : 167 Cm
Poids : 65

Feuille de personnage
Réputation:
4/15  (4/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: 03.06/03.L. Une petite baignade   Mar 27 Jan - 2:50

Fred était rentré le matin même, il se sentait tout étrange de se retour dans ce foyer qu’il appelait maintenant son foyer, une quinzaine de jours d’absence dans un contexte plus que brumeux pour le jeune norvégien. La nouvelle l’avait laissé sous le choc et même maintenant, bien qu’il ressentait de la peine, il n’était pas très bien sur de ses sentiments.

Arrivant, le matin même il s’était vite rendu compte que l’institut était désert, une rapide recherche lui avait permis de savoir que les mutants étaient en majorités parties en mission, les groupes était revenus, et aux dernières nouvelle l’un des groupes était toujours absents.

Fred était bien placés pour savoir que ces retours de missions était toujours un moment délicat, certain revenait avec des blessures, d’autres des images ou des actions plus ou moins choquante, un pincement de jalousie se fit sentir au plus profond de son être, alors qu’il était en Norvège, ses amis étaient partis en mission, alors que lui était absent s’il était revenu plus tôt.. Peut être qu’il aurait put participer à cette mission, cela lui aurait permis de penser à autres choses.

Ne cherchant pas spécialement la solitude, mais surtout la possibilité de fuir le retour de tous les mutants en mission et l’excitation de l’apres coup, Fred s’était dirigé en direction de la plage l’occasion de profiter un peu de cette fin d’âpres midi début de soirée, une serviette a la main, des claquettes, et un short de bain le norvégiens s’était donc retrouvé sur la plage, il posa alors sa serviette a distance respectable de l’eau puis alla faire un petit plongeons, profitant des petites vagues.

_________________


Dernière édition par Frederik Baldrik le Mer 28 Jan - 4:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Mancini

avatar

Messages : 999
Taille : 1m83
Poids : 72 kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: En muto-ménopause
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Mar 27 Jan - 18:46

Arrow Saut temporel

Lorenzo descendit à pied nus les rochers abrupts qui menaient à la plage. Formidable endroit pour admirer le soleil déclinant et savourer une renaissance bien méritée. Chercher un peu d'isolement était sans aucun doute la meilleure des solutions. Qui sait ce que le Kick allait provoquer ? Malgré la compilation des données et les informations de Danger sur le produit, il y avait toujours une part de risque... Mais n'était ce pas le plus intéressant ? Agir avec une part de risque pour se sentir vibrer...

Rapidement, l'Italien repéra la silhouette de Frederik. Agréable surprise ! Son ancien élève, parti en Norvège venait de rentrer au bercail. Et le voilà qui restait seul sur la plage à faire trempette. Que cherchait-il dans l'isolement? Lorenzo n'avait jamais vu le jeune homme comme un être solitaire, bien au contraire ; il était certes un peu rêveur mais il ne ressemblait pas aux âmes tourmentées. Frederik piqua donc la curiosité du professeur qui poursuivit sa marche jusqu'aux rivages, où les vagues venaient mourir dans un roulement d'écume blanche.

Il trempa ses mains dans l'eau pour tester la température et releva sa relative fraîcheur. Brrrr... Frederik était bien un Norvégien ! Cette eau devait valoir celle des Caraïbes pour son corps habitué au froid scandinave mais pour l'Italien c'était vraiment trop juste pour s'y baigner.

Le médecin se releva et retourna sur ses pas pour s'installer près de la serviette du jeune homme. Il s'assit en tailleur, savourant la caresse du sable sous ses pieds. Vêtu d'un tee-shirt noir dont l'ouverture descendait jusqu'à la naissance des omoplates et d'un pantalon blanc très ample, il avait tout l'air d'un hippie. Seuls ses cheveux parfaitement coiffés et ramenés en arrière dénotaient dans son apparence générale. Sur l'arrête de son nez, reposaient des lunettes parfaitement rondes rappelant sans équivoque un ancien chanteur à succès : un certain John quelque chose. Depuis qu'il avait perdu ses pouvoirs, la vue du Florentin avait étonnamment diminuée de telle sorte qu'il s'était retrouvé contraint de demander à Danger la confection de lunettes adaptées à sa nouvelle vue. Et il devait avouer que ce nouveau look lui plaisait beaucoup. Ses lunettes étaient comme un écran qui le séparait du reste du monde et lui assurait une sécurité, toute subjective, mais très appréciable.

Le médecin était quelque peu fatigué. Il n'avait pas dormi depuis le retour de mission et avait passé le reste de la matinée à étudier et compiler les données récupérées. Puis quand les élèves étaient revenus de mission, il avait soigné ceux qui s'étaient présentés à lui, avec l'aide bienveillante de Jane. Charmante demoiselle qui cherchait à se rendre utile en ces temps troublés. L’entraînement de Lily-Rose n'avait pas l'air d'avoir trop affecté les participants, du moins pas assez pour qu'ils se terrent dans leur chambre, pris d'une soudaine crise de paranoïa. La directrice pouvait parfois se montrer très étrange et si peu conforme à l'idée que l'on avait pu se faire d'elle. Quand l'Italien avait appris la teneur du programme d'entraînement par l’intermédiaire de l'androïde, il s'était montré plus que perplexe face aux choix de Lily-Rose. Il était clair que ce n'était pas elle qui gérait les traumatismes des étudiants ! Cette excursion dans l'espace avait sacrément dû la secouer mais tout le monde en avait souffert et il n'était pas question que cette femme, aussi importante soit-elle, fasse subir ce genre de choses à des jeunes à qui on avait promis un climat de confiance au sein de l'Institut. Il lui en toucherait deux mots dans tous les cas puisque ce rôle lui revenait visiblement. Il était le plus ancien professeur encore en place et Aurock, ex-membre des Pères Fondateurs et Neith, membre du O.N.E ne pouvaient se permettre de l'ouvrir pour le moment. Lorenzo avait parfois l'impression d'être très seul malgré la sympathie dont avait fait preuve Lily-Rose à son égard : il sentait bien que les choses n'étaient plus exactement les mêmes que du temps d'Emily et Walentyn.

Perdu dans ses pensées, Lorenzo attendit que son ancien élève revienne de sa baignade pour prendre de ses nouvelles. Il estimait en outre qu'il serait plutôt judicieux qu'un ancien élève soit à ses côtés pour l'expérience qu'il allait mener. Après tout... Fred serait capable de gérer d'éventuels débordements à l'aide de son pouvoir. Ce n'était pas certain mais au moins pourrait-il alerter la doyenne si jamais ça tournait au drame...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederik Baldrik
Conteur
avatar

Messages : 795
Taille : 167 Cm
Poids : 65

Feuille de personnage
Réputation:
4/15  (4/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Mer 28 Jan - 5:05

Bien que l’eau fût en dessous de ce qu’un américain moyen appelait une température bonne pour la baignade, Fred prenait un plaisir évident à se retrouver dans l’océan. Alors qu’en Norvège il avait souvent l’occasion d’aller se baigner, ses années a la pension anglaise lui avait privé de ce plaisir, plaisir qu’il avait eu la chance de retrouver a l’institut. L’eau légèrement froide le revigorait bien au contraire. Et rien de tel qu’une bonne baignade pour se changer les idées. Le jeune norvégien enchaina alors quelques longueurs le long de la crique balloté par les vagues, il n’avait donc point remarqué la présence de Lorenzo, et ce fut seulement lorsque son regard son dirigea vers la plage qu’il remarqua au loin une silhouette.

Le jeune Norvégien fit alors une chose stupide, il s’arrêta de nager et leva son bras pour saluer la silhouette, cependant se faisant il perdit sa nage et tenta donc de poser ses pieds a même le sol oubliant qu’il n’avait pas pied, et coula donc un cours instant avant de toucher de nouveau le sol et de se propulser légèrement vers le haut.

Le blondinet, curieux décida d’aller voir à qui appartenait cette silhouette et enchaina donc quelque brasse rapide afin de rejoindre le rivage. Fred attendit cette fois-ci d’être sur qu’il avait bien pied. Il remarqua alors que cette silhouette était celle de Lorenzo, ancien mentors de son Equipe les feu Tequila Sunrise. D’ailleurs le blondinet pensa que les équipes n’étaient plus d’actualité depuis le retour de chez les extraterrestres.

Fred s’avança alors en direction de sa serviette et de son professeur :

«  Bonsoir professeur »

S’enquit-il sachant que la journée avait été rude pour lui. D’ailleurs Fred se demanda s’il pouvait l’appeler Lorenzo ou devait garder cette distance Professeur/élève, son éducation bourgeoise le faisait pencher pour cette distance.

Fred savait que plusieurs blessés étaient revenus de mission, le professeur avait surement dut avoir un sacrée journée, et Fred s’inquiétait également pour ses camarades.

« Vous allez bien ? Dure journée hein, est ce que tous le monde va bien ? »

Le mutant était vraiment préoccupé avec son retour dans la matinée il n’avait pas vraiment pris toute la mesure du retour des mutants, il avait tous simplement entendu que plusieurs étaient passé par l’infirmerie.

_________________


Dernière édition par Frederik Baldrik le Mer 28 Jan - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Mancini

avatar

Messages : 999
Taille : 1m83
Poids : 72 kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: En muto-ménopause
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Mer 28 Jan - 13:43

Le médecin, perdu dans ses pensées, observait impassible les reflets miroitants de l'eau lorsque son regard fut attiré par le geste enthousiaste de Frederik. Le professeur hocha simplement la tête pour lui répondre avant de constater que le jeune homme venait de couler à pique. Oui c'est ça... C'était aussi un garçon très distrait ! Néanmoins et à l'occasion, il pouvait se montrer très attentif et redoutable. Les rapports de Danger sur l'attaque Csatar à Graymalkin l'avait amplement démontré. Affronter l'homme-élastique et presque réussir à le neutraliser était un exploit qui démontrait toute l'ingéniosité et la perspicacité du jeune homme. Fort heureusement, l'ex Tequila Sunrise refit rapidement surface, rassurant Lorenzo qui avait craint un instant d'avoir à jouer les sauveteurs.

Le jeune Norvégien vint finalement à sa rencontre le gratifiant d'un "bonsoir professeur" d'une formalité qui avait toujours fait horreur à l'Italien. Mais Lorenzo n'était plus exactement ce qu'il était à ses débuts, à proposer aux élèves des jeux à boire. Il avait pris conscience du danger de leurs situations et de l'utilité qu'ils soient sous une certaine autorité pour les encadrer. Sans compter que les X-men l'avaient connu lorsqu'il venait tout juste de sortir de plusieurs semaines de torture mentale infligée par Désir... Cela avait durablement marqué sa personnalité mais la récente perte de ses pouvoirs et l'escapade spatiale l'avait quelque peu ramené à la réalité. C'est pourquoi, lorsque Frederik lui accorda cette dénomination, il n'en fit pas mention. De la même façon qu'il n'aurait rien dit si on l'avait appelé Lorenzo. Frederik était aussi un garçon respectueux ou du moins, soucieux des convenances... Mais ce point, le médecin le connaissait déjà.

"Salut Fred." Répondit-il avec simplicité.

Naturellement, le jeune homme s'enquit de la situation de son ancien professeur et des X-men.

"Je reconnais que je ne serais pas contre un bon somme mais il y a d'autres priorités."
Lorenzo redressa ses lunettes qui masquaient plutôt bien son cocard à l’œil droit tout en laissant une légère taillade sur la pommette droite à découvert. "Tout le monde va bien globalement... Disons que chacun est revenu sain et sauf des dernières missions. Mais nous n'avons pas encore de nouvelles des élèves qui se sont infiltrés dans la base du O.N.E... Ils devaient y récupérer des informations volées par le gouvernement mais ils sont en retard..." Informa-t-il avec une légère inquiétude.

Inutile de dire que Claymore tentait d'apaiser ses craintes vis-à-vis de Neith. Celle-ci avait potentiellement pu trahir les X-men sur place et à l'heure qu'il était, le O.N.E était peut-être en train de préparer un assaut sur Graymalkin. De cette théorie, il refusa d'en faire part à son ancien élève. Il n'était pas question de propager la suspicion sans preuves tangibles. D'ailleurs, c'était Lorenzo qui avait proposé ce test à l'intention de la télépathe pour éprouver sa loyauté envers les X-men. S'il s'avérait qu'elle avait échoué ou pire, trahit les étudiants avec elle, il irait lui-même pourrir ses organes dans de lentes et atroces souffrances pour avoir risqué la vie des élèves. Mais paradoxalement, l'équipe qu'elle avait emmenée avait toute la confiance de Lorenzo : Mbarou, Vesna, Damian et Lucie, une nouvelle recrue, qui ne serait peut-être pas aussi réactive que les autres mais sans doute ne se laisserait-elle pas faire non plus, étaient de vrais durs à cuire ! Ils donneraient du fil à retordre à cette télépathe si jamais elle s'était imprudemment décidée à retourner sa veste.

Et puis Neith semblait être une femme très censée pour ce qu'en avait perçu l'Italien mais elle restait une télépathe et donc un as de la dissimulation. Si confiance il devait y avoir, celle-ci prendrait beaucoup de temps à s'instaurer mais pour le moment, il avait dû mal à croire cet agent du O.N.E capable de nuire aux élèves.

"La situation des X-men est...compliquée en ce moment. Comme d'habitude me diras-tu, sauf qu'avec les récents changements, les dissensions peuvent être...internes."
Compléta le médecin qui souhaitait malgré tout mettre Frederik au courant de la situation. S'il ne fallait pas être suspicieux, la prudence était de mise. "Diviser pour mieux régner... C'est à mon avis le but de nos ennemis et c'est ce que nous devons combattre..."

Et finalement qui divisait les X-men ? Un frisson parcourut l'échine du médecin lorsqu'il trouva la réponse en la personne de Lily-Rose. En fin de compte, ce n'était pas Neith et encore moins Aurock qui posaient problème car ces deux-là semblaient désireux de s'intégrer ; le vrai problème venait en réalité de la directrice et de sa méfiance sans limite. Il ne pensait pas une telle chose d'elle jusqu'à ce qu'il découvre l'entraînement qu'elle avait préparé aux élèves et notamment aux deux nouvelles recrues. Elle avait sciemment instillé le doute et la peur chez de jeunes élèves... Pour autant lorsque Claymore avait parlé avec la doyenne, il n'avait pas eu l'impression qu'elle soit aussi peu...fédératrice. Elle semblait juste sur ses gardes - tout comme lui - et prête à tout pour protéger les X-men... Les X-men ou...elle-même ? C'était là toute la question... Lily-Rose avait peut-être changé mais qui pouvait vraiment la connaître ? Elle avait vécu une double vie pendant des années et elle aussi n'était pas facilement discernable. L’attaque des Csatars, les épreuves subies dans l'espace, la perte d'Emily, les X-men répartis au quatre coins de la galaxie, tout ceci l'avait peut-être rendue d'une extrême prudence à la limite de la paranoïa... Qui croire ? Que faire ? Il était nécessaire de mettre tout ceci au clair et au plus vite... Néanmoins et égoïstement, ce n'était pas la priorité de Claymore qui ne pensait qu'à la fiole de Kick reposant dans sa poche...

"Et toi Frederik, comment s'est passé ton séjour en Norvège ? Je suppose que la mer n'était pas aussi agréable qu'ici..."
Ajouta l'Italien, non sans amusement.

[HJ : Je crois que la couleur que tu as choisi est devenue assez peu lisible avec le nouveau design du forum. Ca ne te dérange pas de la modifier un brin, de choisir un autre rouge, pour que ça soit plus clair ?]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederik Baldrik
Conteur
avatar

Messages : 795
Taille : 167 Cm
Poids : 65

Feuille de personnage
Réputation:
4/15  (4/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Jeu 29 Jan - 4:48

Fred frissonna, bien qu’il était endurant au froid, il se sécha vigoureusement afin de se réchauffer un peu, l’air n’étant pas trop frais. Le jeune Norvégien imagina alors qu’il pourrait se construire un appareil juste charge de le sécher une sorte de soufflerie géante. Cependant il se rappela vite que son pouvoir ne devait pas être utilisé sans cesse pour des futilités comme il avait l’habitude de le faire.

Fred focalisa de nouveau sa concentration sur le professeur, il était bien content de le revoir, Lorenzo était une sorte de repère pour lui, en tant qu’ex chef des tequilas Sunrise, Fred se sentait bien plus proche de lui que de Lily Rose qui avait toujours une certaine froideur. Aux dernières nouvelles, Neith et Jean-Christophe valet dont ce dernier qu’il avait participe a sa fuite de sa prison avait rejoint l’équipe enseignante et Fred ne savait que penser d’eux pour l’instant.

Le blondinet fut rassuré de savoir que globalement tous le monde allait bien, même si Lorenzo semblait fatigué, Fred ne fit pas attention a l’état générale de Lorenzo constatant seulement qu’il avait l’air bien fatigué. Il était cependant un peu inquiet qu’un groupe soit toujours manquant à l’appel, mais il était bien placé pour savoir que les missions parfois pouvait ne pas se dérouler comme il était prévu.

« C’est bien de savoir que tous le monde va bien globalement »

Reprenant les mots de son professeur et ajoutant :

« Mais si le plus urgent est fait vous avez bien le droit de vous reposer un peu et cet endroit est parfait pour cela, je suis sur que les retardataires ne vont pas tarder à arriver, c’est souvent comme cela, lorsque l’on à ramené Auroch ici on était aussi bien en retard, la mission ne s’était pas vraiment déroulé le plus facilement possible. »

Fred rêvait-il ou se retrouvait-il en train d’essayer de rassurer un professeur, non il voulait simplement par ses paroles réconfortantes plus se rassurer lui-même que son professeur, le norvégien s’en voulait un peu d’avoir raté les missions, il avait un léger sentiment non justifié d’ailleurs d’avoir laissé tomber ses camarades, même si cela n’était bien entendu pas le cas.

Cependant il semblait que Lorenzo était bien plus inquiet que Fred ne le pensait, lorsqu’il l’entendit tout haut énoncer des difficultés à venir et ces doutes sur des dissensions internes. Le norvégien ne savait pas trop pourquoi Lorenzo lui parlait de cela, il se trouvait simplement au mauvais (ou bon selon le point de vue) endroit à un certain moment donné. Le jeune Norvégien n’avait guère eut de temps de penser à l’institut, pas qu’il soit immature, mais ce genre de chose n’avait même pas effleuré son esprit, il se retrouvait maintenant plus que curieux qu’est-ce que Lorenzo voulait signifier, avait-il des doutes concernant les dernières arrivées ?

« Professeur.. » répondit-il timidement

Mais avant qu’il ait put répondre le professeur le questionna sur son voyage en Norvège, plaisantant sur la chaleur de l’eau, le visage du norvégien devint alors livide, la directrice ne l’avait-elle pas prévenu, que se voyage n’était pas un voyage d’agreement, après tous cela était possible, elle avait peut-être décidé que cela ne regardait que lui et personnes d’autres, cependant le blondinet ne savait pas s’il devait lui en être reconnaissant ou non.

Après un léger blanc mal à l’aise et toujours livide Fred répondit sans enthousiasme :

« Oui en effet c’est plus froid »

Plus froid qu’elle ironie, le norvégien s’empressa alors de réorienter la conversation vers les confidences de Lorenzo.

« Qu’est que vous voulez dire ? Vous pensez qu’il y a des gens à l’interne de l’institut qui veulent déstabiliser la structure ? Profiter que l’institut est, excusez moi du mot mais plus fragile depuis l’attaque des Csatar, Castar…Cstras...Euh enfin des mutants de l’espace ? »

Les couleurs revinrent alors sur le visage du Norvégien, verbaliser ainsi le questionnement de Lorenzo ouvrait un gouffre immense, une incertitude, un doute profond sur une partie des membres de l’institut, le norvégien attendit la réponse de Lorenzo, impatient d’en savoir un peu plus et de comprendre pourquoi Lorenzo venait de dire ce qu’il venait dire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Mancini

avatar

Messages : 999
Taille : 1m83
Poids : 72 kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: En muto-ménopause
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Jeu 29 Jan - 14:44

Lorenzo acquiesça silencieusement aux remarques du jeune homme. La mission destinée à récupérer Aurock avait elle aussi pris du retard... Le professeur n'en avait aucune idée comme il avait quitté les X-men pour un temps suite à la perte de ses pouvoirs. Quoi qu'il soit, la mission citée par Frederik n'était pas exactement du même calibre que celle du O.N.E. Ici, la mission possédait, en plus de son but initial, un objectif secret : celui de tester Neith. C'était peut-être problématique de la part de la directrice et du médecin d'avoir confié à la télépathe, des élèves pour une telle mission mais c'était le moyen le plus efficace pour s'assurer de sa loyauté. L'Italien espérait juste que les élèves ne feraient pas les frais de ce risque. Face au O.N.E, les X-men avaient très peu de chance de trouver la mort puisque l'organisme gouvernemental avait tout intérêt à négocier et à garder de bons contacts avec eux mais il était possible qu'ils soient faits prisonnier. Mais c'était un risque qu'il avait été nécessaire de prendre. Neith n'allait pas rester au sein de Graymalkin indéfiniment sans avoir prouvé au moins une fois sa loyauté envers les seuls X-men.

"Oui, le timing des missions est toujours dépendant des circonstances mais il arrive parfois que nous vous fassions prendre des risques au-delà de ce qui est acceptable car nous y sommes contraints. Ca été le cas pour cette mission d'infiltration du O.N.E. Je crains d'avoir fait une erreur de jugement qui nous soit préjudiciable à tous..."


Mieux valait en rester là et ne pas préciser plus le fond de sa pensée car Frederik restait un élève et à ce titre, il devait garder un minimum confiance dans ceux qui prétendaient l'aider. Il n'avait pas à partager les soucis du corps professoral.

La réaction du Norvégien lorsque le Florentin avait pris de ses nouvelles, surprit Lorenzo. Pourquoi semblait-il mal à l'aise ? Un silence gêné s'installa et Lorenzo restait perplexe. Qu'avait-il dit de mal ? L'ex Tequila Sunrise reprit la conversation, en tâchant vainement de chasser le malaise ambiant. Le professeur répondit simplement :

"Nous vivons dans un monde dangereux où la tromperie est de mise. C'est d'autant plus vrai depuis que le O.N.E et donc la politique se sont ingérés dans les affaires des X-men. Les Csatars nous ont clairement affaiblis... Les conséquences indirectes de notre voyage extraterrestre sont...préoccupantes. C'est cela que nous devons gérer actuellement."
Pas seulement mais c'était un premier problème. "Je n'ai pas dit que parmi nous se trouvaient des personnes malintentionnées. En vérité, je l'ignore mais certains signes nous incitent à la plus grande prudence." Ce ne devait pas être très réjouissant pour le jeune homme à peine revenu de Scandinavie ! Lorenzo n'avait aucune envie de semer le trouble ou la peur dans l'esprit de son élève, contrairement à la directrice. Néanmoins c'était son rôle de lui montrer que tout n'était pas rose et qu'il était nécessaire d'être vigilant. "Garde simplement à l'esprit qu'il nous faut rester prudent en ce moment, plus que jamais. Fais attention à qui tu accordes ta confiance... J'ai..." Quoi exactement ? Il l'ignorait lui-même mais il y avait quelque chose de différent. Ce n'était peut-être pas un mal mais ça changeait un peu trop rapidement l'état d'esprit de Lorenzo. L'arrivée de Neith, puis celle d'Aurock conjugués à l'entraînement stupide de Lily-Rose, le mettait sur la défensive. "Non rien... Sache que je ferai tout mon possible pour assurer votre protection envers et contre tout. Je ne suis pas Dieu mais j'essaierai de faire au mieux avec les cartes que j'ai en mains."

C'était sincère et peu commun au Florentin d'être aussi sérieux mais les épreuves subies récemment l'avaient rendu plus responsable qu'il ne l'avait jamais été.

Parallèlement, ce n'était pas son genre de rester sur un malaise quel qu'il soit. C'est pourquoi, il interrogea à nouveau Frederik :

"Hmmm, il y a quelque chose que je ne comprends pas... Dis-moi Fred, est-ce que tout va bien ? Pour quelles raisons es-tu parti en Norvège ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederik Baldrik
Conteur
avatar

Messages : 795
Taille : 167 Cm
Poids : 65

Feuille de personnage
Réputation:
4/15  (4/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Sam 31 Jan - 6:32

Fred était un peu perdu par les remarques de Lorenzo, cependant Fred pensait comprendre l’italien. Il est vrai que les risques encourus lors de mission étaient parfois élève, cependant tous ici en étaient conscients et Fred était convaincu que les professeurs ne leur feraient pas courir de risque inutile. Le Norvégien connaissait un peu Lorenzo et il savait qu’il se souciait des autres avant tout. Il sentait bien que le Florentin ne lui disait pas tout le fond de ses pensées, aussi Fred n’insista pas. Il était simplement assez préoccupé, une mission d’infiltration du ONE cela n’allait pas arranger la coopération avec cette institution, Fred se rappelait de cette mission chez le Gourou, une agente du ONE leur avait donnée sa carte à la fin. Il était vraisemblablement trop jeune ou surtout trop naif pour comprendre ces jeux de pouvoir.

« Je suis sur que vous avez fait de votre mieux pour la mission et vous pouvez-avoir confiance en vous et dans les élèves de l’instituts, ils vont revenir, il en faut beaucoup pour nous abattre même les Csatar n’y sont pas parvenus »



Il lâcha sa dernière phrase sur un ton badin, mais se rendit compte bien vite que plaisanter sur les Csatar n’était vraiment pas une bonne idée. L’attaque des mutants ennemis leur avait couté beaucoup à tous. Des moments difficiles pour les professeurs, la perte de camarade cher, la perte d’une certaine naïveté enfantine pour certains. Fred secoua la tête vivement il n’allait pas revenir sur ce qui s’était passé la bas.

Il écouta alors Lorenzo enchainer sur les problèmes de l’institut depuis l’attaque des mutants de l’espace, comme Fred le pensait, cela impliquait bien la politique et les luttes de pouvoirs, il se rendit alors compte que les X-mens représentaient une certaine puissance et donc menace potentiel dont le gouvernement se devait de tenir compte, était-ce pour cela que Neith était arrivée ici. Fred comprenait mal l’arrivé d’Auroch ici, il était parti sauver un ancien professeur pour au final libérer un ancien membre des Pères Fondateurs.

« Je crois comprendre ce que vous me dites professeurs, il y a des problèmes que seules l’équipe dirigeante, enfin je veux dire les professeurs doivent gérer et nous, il nous faut vous faire confiance car nous savons que vous agirez pour le mieux de l’institut et de ses habitants, cependant  sans tomber dans la paranoïa, il ne nous faut pas croire tous ce que l’on dit »



Le blondinet fit une pause, se sentant sec, il posa sa serviette a même le sol a coté de Lorenzo et s’assit son tour :

« Je serais vigilant mais pas parano, c’est bien d’avoir partagé vos inquiétudes, j’avoue qu’étant rentré récemment je n’avais pas pris toutes la mesure de tous ces changements »



Oui il serait super vigilant et si le moindre soupçon venait à lui ou le moindre questionnement il irait en parler à Lorenzo.

Puis la question que Fred redoutait tant tomba… comme précédemment, le blondinet se figea un instant, le sang semblant refluer de son visage. Lui-même ne comprenait pas sa réaction il ne comprenait pas les sentiments qui faisait tempête dans son cœur.

«  Ah la Norvège »



Lâcha t-il tout doucement, Lily ne l’avait vraiment pas prévenus et Lorenzo serait la première personne a qui il devait en parler, le jeune Norvégien savait que ce moment arriverait tôt ou tard mais il ne s’y était pas préparer, que dire, que faire, comment ne pas s’attirer de la pitié ou une compassion qu’il n’était pas sur de vouloir.

Un temps certain passa, un silence pesant et gênant, avant que Fred ne le brise, ramassant des galets et les lançant doucement devant lui, le Norvégien prit une inspiration avant de parler :

« Mon père est décédée, je pensais que Lily rose vous avais prévenu, mais je vais bien ne vous inquiétez pas. »

Le Norvégien avait dit cela d’une voix froide, étonnamment il n’avait pas envie de pleurer, il était triste bien sur de la mort de son père mais n’avait jamais vraiment été proche, il avait vite compris que son père se souciait plus de sa propre image d’homme d’affaire que de son fils, et lorsque celui-ci était devenu un gêne pour sa carrière, il l’avait tout simplement expédié dans un pensionnat.
Fred n’en dit pas plus attendant la réponse de Lorenzo et espérant que celui-ci ne transformerait pas cela en situation gênante pour tous les deux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Mancini

avatar

Messages : 999
Taille : 1m83
Poids : 72 kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: En muto-ménopause
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Sam 31 Jan - 13:59

L'optimisme de Frederik était plaisant mais pas nécessairement réconfortant. Certes les X-men étaient forts mais combien d'entre eux étaient morts ou partis ? Emily, Walentyn, Gregory, Roxie, Luz, Pedro, Kitty, etc. Rien ne garantissait que cette liste ne s'allonge pas avec les évènements à venir. L'ex Tequila Sunrise pensait qu'il ne devait pas prendre part aux problèmes de l'équipe enseignante et qu'il pouvait leur faire confiance. C'était bien là le soucis. La situation avait changé désormais car si autrefois, les professeurs -même différents les uns des autres - semblaient assez soudés pour gérer efficacement l'Institut, aujourd'hui cet équilibre semblait sur le point de se rompre. Il y avait bien Walentyn qui s'était opposé à Lily-Rose mais ça n'avait jamais remis en cause l'existence même des X-men. Sur le moment, Lorenzo avait trouvé l'attitude du télépathe quelque peu machiste et autoritaire mais avec le recul, il commençait à comprendre les reproches qu'il avait adressé à la directrice. Il faut dire qu'à sa sortie de prison, l'Italien ne connaissait pas vraiment la doyenne de l'Institut. Aujourd'hui, il appréhendait un petit mieux son caractère assez trouble et cela n'avait rien de très réjouissant.

Le jeune homme semblait tout de même avoir retenu le plus important des recommandations du professeur qui insista néanmoins :

"Vous avez beau être sous l'autorité de professeurs, Fred, il ne faut pas pour autant leur faire aveuglément confiance. Vous avez votre propre conscience et quoi qu'il arrive, ne vous sentez pas obligés de vous soumettre. Rappelle-toi que rien ne vous retient chez les X-men et que votre vie et même le destin des X-men sont entre les mains de chacun de nous, professeur comme élève. Un seul individu peut infléchir le destin de tous."


Il était nécessaire que les élèves ne sous-estiment par leur influence sous le fallacieux prétexte de la jeunesse et de l'inexpérience. Eux aussi avaient leur mot à dire et ce n'était pas Lorenzo qui allait leur enlever ce droit.

Frederik répondit alors aux questions directes du Florentin sur son séjour en Norvège et ce fut au tour du professeur de prendre une teinte livide.

"Je suis désolé Fred... Je l'ignorais..."
Il se sentait véritablement affecté de ne pas avoir été là pour le jeune homme.

Serrant le poing autour de la fiole de Kick qui se trouvait dans sa poche, l'Italien se retenait d'exploser de rage devant le jeune homme. A nouveau, Lily-Rose avait fait preuve d'un individualisme intolérable quant à la gestion des élèves. Elle n'était pas sans savoir que Frederik avait en outre été membre des Tequila Sunrise sous la direction de Claymore et qu'à ce titre Lorenzo était peut-être le mieux placé pour apprendre cette nouvelle ! Dire qu'elle avait omis de lui parler de ce genre de choses... Comme si Lorenzo ne valait rien et n'était que son sous-fifre... Bien évidemment, elle allait arguer qu'étant parti, elle n'avait aucun compte à lui rendre mais cette fois-ci, ça ne passerait pas aussi facilement. Ils avaient déjà eu cette discussion dans son bureau et Claymore s'était pourtant trouvé très clair : elle et lui étaient censés se faire confiance pour l'avenir et se serrer les coudes. Mais voilà, qu'elle lui cachait encore des choses !

Après tout, Lorenzo même s'il avait quitté pendant un moment les X-men n'avaient jamais rompu tout contact. C'était lui qui avait fourni des informations à Mask quant à la cache des Pères Fondateurs. C'était lui qui avait agi en sous-mains pour assurer la sécurité des X-men et tenter de se rendre à nouveau utile en recouvrant ses pouvoirs. Elle avait osé lui en vouloir parce qu'il avait simplement désiré prendre un peu de recul après la perte de ses pouvoirs ! Une perte qui lui avait valu le surnom peu flatteur de mutant "en muto-ménaupose" !

Il était temps de mettre les points sur le "i", songea Claymore, qui imaginait très bien la doyenne avec son air psycho-rigide utiliser elle-même cette expression. Sans attendre une seule seconde de plus, il dégagea la fiole de sa poche, l'ouvrit sans ménagement et avala d'un trait son contenu. Le liquide passa directement au fond de la gorge du "sans pouvoir" qui ne prit même pas la peine de le goûter.

L'instant d'après, Claymore se releva et sentit un brusque afflux de chaleur dans chacun des membres de son corps.

"Argh..."


Lorenzo tomba brutalement devant lui alors que ses genoux cédaient face à la terrible perturbation physiologique. Il se retrouva à quatre pattes à fixer le sable alors qu'en lui, il sentait une formidable énergie se déverser furieusement.

Il avait prit une double dose de kick pour compenser la perte presque totale de ses pouvoirs mais il craignit un instant d'avoir fait une erreur. Il ressentit toutes les cellules X revenir progressivement à la vie et se dupliquer à une vitesse exponentielle. Il percevait tout le processus biologique qui le secouait et même s'il était perturbant, il n'essaya pas d'intervenir, laissant la drogue faire son effet jusqu'au bout.

La main gauche, puis son bras jusqu'à son épaule, noircirent jusqu'à se couvrirent de croûtes purulentes. A certains endroits, la peau se déchira révélant la chair à vif, tandis que le sang s'échappait de ces différents membres, à l'instar de sa main devenue presque squelettique. Aussitôt et comme un réflexe ancien, le médecin produisit de la morphine dans tout son corps pour supporter les effets secondaires et naturels de son pouvoir. En vérité, il n'en avait pas vraiment besoin car il se sentait étonnamment bien, plongé dans une légère euphorie.

A l'inverse, toute la partie droite de son corps, dégagea une faible lueur blanche. Lorenzo passa ses mains sur son visage et découvrit que celui-ci était lui-même partagé entre les deux facettes de son pouvoir. La partie gauche était noircie, couverte de peau morte et d'os à découvert, tandis que la partie droite transpirait la santé. Son visage devait être particulièrement dérangeant mais l'Italien ne s'en préoccupa pas pour le moment alors que les effets du Kick atteignaient leur apogée. Il se sentait vraiment bien et un large sourire étirait ses lèvres en décomposition.

Il avait recouvré l’intégralité de ses pouvoirs d'antan. Il ressentait tous les organismes vivants autour de lui, de la plus petite bactérie jusqu'à Fred, pulsant au rythme de son cœur dans la symbiose parfaite de son corps humain.

La minute d'après, Claymore parvint à stabiliser son pouvoir et à retrouver son physique originel. Ce fut néanmoins plus difficile que d'habitude... Il y avait encore beaucoup de choses à étudier et maintenant qu'il avait recouvré son pouvoir, il allait pouvoir se livrer à des expériences fascinantes sur le Kick. Des analyses beaucoup plus poussées que celles effectuées par les laborantins et leurs conceptions sommaires de la physiologie mutante.

Lorenzo se releva complètement tandis que son visage se redessinait progressivement, retrouvant peau, chair et sang. La sensation était délectable et l'impression d’omnipotence qu'il avait perdu, lui revint furieusement. Beaucoup plus forte...

Rapidement, il reprit conscience de la présence de Frederik à ses côtés...

"Ca... C'est ce qu'on appelle le Kick. Une drogue utilisée il y a longtemps par les mutants et dont la composition a récemment été retrouvée... Elle permet de développer à une vitesse prodigieuse la mutation pour quelques heures... De mon côté, j'espère bien trouver le moyen grâce à elle de recouvrer mes pouvoirs indéfiniment. Désolé pour cette démonstration mais je ne pouvais plus attendre."


Et maintenant ? Maintenant qu'il avait l'impression de s'être retrouvé lui-même, qu'allait faire Lorenzo ? La nécessité de discuter avec Lily-Rose était bien évidemment toujours aussi forte. Néanmoins, cela ne pouvait se faire dans un lieu public, devant les élèves. Il fallait lui fixer un rendez-vous par mail. Et quelque chose lui disait que leur prochaine discussion serait bien moins cordiale que la dernière en date. Et ce malgré, l'euphorie, malgré cette joie étrangère qui l'animait et perturbait son esprit.

"J'aurais voulu t'aider pour ton père Frederik... Si j'en avais eu les moyens, je serai venu pour l'ausculter... Même si je ne peux pas empêcher la mort, j'aurais peut-être pu la retarder..."


En l'occurrence, tout ceci n'avait pas été possible. D'une part parce qu'il venait tout juste de retrouver ses pouvoirs, d'autre part parce que Lily-Rose n'avait pas jugé bon de l'informer de la situation familiale de son ancien élève... C'était...insupportable d'être aussi méprisé et réduit à l'équivalent d'un mouchoir usagé par la doyenne sous prétexte qu'il n'avait plus de pouvoirs. Car finalement, c'était de ça dont il s'agissait... Elle l'avait exclu car il était devenu inutile à ses yeux. Après tous les engagements qu'il avait pris en faveur des X-men... Les propos de la directrice lui revirent à l'esprit : "...je serai ravie de t'associer à la décision et je le ferai quand tu seras parmi nous sur une base permanente, et si possible, en pleine possession de tes capacités.". Cela sonnait comme un reproche ! Etait-il responsable de la perte de ses pouvoirs ? Ne méritait-il pas malgré la disparition de sa mutation, un peu plus de reconnaissance et de confiance ? Etait-ce cela pour Lily-Rose, une relation entre alliés ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Bell

avatar

Messages : 252
Taille : 179 cm
Poids : 73 kg

Feuille de personnage
Réputation:
1/15  (1/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Sam 31 Jan - 15:05

[ Les touristes du parc -> ]

Aaron cligna des yeux d'incrédulité, en écoutant Ryoichi.  N'étaient-ils pas en Californie?  Le golden state?  Ces pauvres vieux n'étaient mieux jamais aller au Canada s'ils craignaient la froideur et le temps moche!  Pour sûr, ils n'étaient pas non plus à San Diego, mais bon... il régnait toujours bien quelques degrés de plus ici qu'en Nouvelle-Écosse.  Il opina à la réponse d'Eden, qui avait du sens.  Quant à pouvoir se téléporter, pourquoi ne pas en profiter?  Le jeune homme fit ensuite la moue en écoutant l'explication du japonais quant à sa blessure.  Il s'était davantage attendu à un truc du genre « je me suis pris une plonge en skate » qu'à s'être mangé un plafond sur le crâne...  Et l'explication de la demoiselle ne le rassura pas vraiment plus.

-Et ça arrive souvent, ce genre d'incident?

Pendant ce temps, les adultes s'arrangeaient entre eux et rentraient à l'intérieur.  Eux poursuivaient leur chemin, que le maître-nageur tentait de mémoriser, car il se doutait qu'il viendrait souvent par ici.  Il voulut enchaîner sur les entraînements, mais Eden le prit de cours en lui demandant ce qu'il pensait de la directrice.

-Oh!  Bah... euh... j'lui ai pas vraiment parlé, mais elle m'semble bien sévère et nerveuse.  C'matin, à l'entraînement, j'ai bien cru qu'elle en voulait à not'peau, mais elle nous a juré que c'était euh... pour notre bien.  C'est sa façon d'exprimer son inquiétude et son affection, Eh?

La petite troupe arriva rapidement sur la plage, et Aaron ne put retenir un soupir de satisfaction.  C'était comme s'il se sentait de nouveau chez lui, le climat favorable en plus.

-Ouah!  C'est parfait! s'exclama-t-il en posant sa serviette sur une branche basse, avant de s'affairer à retirer sa chemise.  Quel bonheur de faire quelques longueurs, se libérer l'esprit, ne plus penser à cet entraînement et, avec un peu de chance, en oublier leur directrice paranoïaque.

Toutefois, l'entraînement à l'épicerie revint en mémoire à Poïesis avec la force et la rapidité d'un boulet de canon, lorsqu'il retira sa chemise.  Il déglutit en passant sa main sur son épaule.  Ce qui fut jadis en apparence un tatouage tribal avait désormais une tache de bonne dimension, seulement traversée de veinures peau rappelant des motifs reptiliens.  Ce n'était certes rien d'autre qu'esthétique, mais le mutant s'en était toujours enorgueillit. Et puis, en ce moment, il réalisait qu'il serait toujours scarifié par son pouvoir.  Après une seconde d'hésitation, il accrocha la chemise auprès de la serviette et entreprit de retirer son marcel.   C'est à ce moment seulement qu'il remarqua deux silhouettes à l'autre bout de la plage.  Autant pour sa fierté de maître-nageur à qui rien n'échappe.  Il reconnut celui qui était venu le sauver sur le navire en péril et, abandonnant le retrait de son marcel, leva la main pour le saluer en le hélant, déterminé à chasser ses sombres pensées.

-B'jour m'sieur Lorenzo!  Faites gaffes aux méduses, Eh!

Se retournant vers les deux autres élèves, il leur demanda :

-Vous vous j'tez à l'eau aussi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryoichi Kinami

avatar

Messages : 2375
Taille : 1m72
Poids : 69

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: Mauvais garçon
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Dim 1 Fév - 0:14

Le trio continua en direction de la plage, poursuivant la conversation sur le thème des blessures. Eden présenta sa propre version des faits, ajoutant un commentaire sur la réduction des blessures à l'avenir. Chose dont personnellement il doutait, vu le nombre croissant de mutants qui arrivaient et le nombre de missions qui allaient avec.
Il tint néanmoins ça langue (un peu au dernier moment il fallait le dire) en se disant qu'elle avait peut-être ajouté ce commentaire pour éviter de faire peur au nouveau de l'institut.
De même il laissa Eden répondre à la question d'Aaron. Après tout la Californienne avait quelque part déjà répondu.

La question sur la vieille l'intéressa beaucoup plus... Et confirma ses doutes. Il jeta un œil à Eden avant de répondre: "Ca doit être ça. Je la connait pas tant que ça au final." Ce qui était la pure vérité. Pouvait il réellement dire que le comportement de Mask était inhabituel? Peut-être que les pertes des anciens profs, couplé avec les nominations pas super catholique des derniers lui portaient sur le système. Il poserait la question à le jeune fille à l'occase.

Arrivé sur la plage le dernier arrivant (ou l'un des derniers) se mit en tête de se désaper pour aller à la flotte. Très peu pour lui qui ressentait le différentiel de température. Sans compter son bras! En tout cas, tourné vers le jeune homme il n'avait pas remarqué Lorenzo et Frederik sur la plage qui conversait. Il fût un peu surpris de voir le jeune homme qu'ils avaient guidé héler quelqu'un derrière lui et reconnu le professeur et son camarade en suivant le regard de Poïsesis.

Il jeta un coup d'oeil interrogateur à Eden au sujet des méduses avant de répondre à leur nouveau compagnon: "Une autre fois." fit il simplement en levant son bras. Définitivement mort pour lui la baignade.
Une fois qu'Aaron se fût décider à aller à l'eau ou pas il se tourna vers Eden: "On va dire bonjours? Après je serai pas contre me doucher et me changer." Déjà y'avait toute la crasse d'une journée, le sel qui le grattait et son bras qu'il voulait reposer. Il faudrait certainement passer à l'infirmerie après... Et trouver une excuse pour se changer son plâtre lui même. Peut-être que Danger n'avait pas d'amour propre et qu'elle (devait il dire elle?) ne prendrait pas ombrage de vouloir changer son plâtre lui même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Marshall

avatar

Messages : 2234
Taille : 1m68
Poids : 59 kg

Feuille de personnage
Réputation:
14/15  (14/15)
Connotation: Mariée mais Sainte
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Dim 1 Fév - 1:15

Bon, d'accord, la californienne n'avait pas été très rassurante. Seulement elle se voyait mal trouver un mensonge bidon. Si Aaron tenait la barre et ne se carapatait pas comme d'autres, alors il aurait tôt ou tard à faire face à certains risques. Quitte à aller au casse-pipe, autant être informé, ça lui évitera peut-être quelques désagréments. Au moins Eden pouvait se satisfaire de l'idée d'avoir empêché le nouveau de trop poursuivre ses inquiétudes. Cependant elle n'avait pas posé sa question en l'air et la réponse la laissa longtemps pensive. Elle suivait mécaniquement le chemin, mais en vérité elle se posait beaucoup de questions. La description qu'en faisait Aaron ne collait pas avec la Lily-Rose qu'elle avait rencontré à Chicago, et qu'elle avait joyeusement arrosée de crème anglaise au détour d'une expérience s'apparentant à un entraînement. Entraînement pendant lequel la directrice avait d'ailleurs imité le pouvoir d'Aurock, à la sauce Donowho. Un minotaure violet-rose, ça avait le mérite de marquer les mémoires et un petit sourire nostalgique étira un instant ses lèvres, alors qu'elle se trouvait loin, très loin de la conversation.

Quand ses pas rencontrèrent le sable, elle parut presque surprise en baissant les yeux. Au moins Aaron semblait ravi. L'eau de l'océan n'était pas particulièrement chaude, mais le climat agréable de San Francisco permettait tout de même de se baigner en toute quiétude. L'engouement du nouveau la fit sourire. Bon, elle et Ryo revenaient tout juste d'une plage paradisiaque et elle avait eu son quota de barbotage pour la journée. En y repensant, elle inclina la tête sur la gauche et étira un peu son épaule avec une grimace. Elle aurait bien besoin elle aussi d'aller faire un tour à l'infirmerie pour une petite dose de pommade inflammatoire. Avant qu'elle ne réponde à son tour, son regard tomba sur l'épaule d'Aaron et elle fronça les sourcils, perplexe. Bah, ça ne la concernait pas. Sans doute était-ce un phénomène dû à son pouvoir, ou une variante artistique de tatouage dont elle ignorait tout.

"Moi aussi j'ai assez donné! Ce sera pour une autre fois."

La présence de Lorenzo à peine aperçu lui détourna l'attention. Fred aussi était là, de retour d'une escapade apparemment, puisqu'il avait été absent depuis quelques temps. C'était rassurant de se dire qu'il y en avait qui revenaient et ne profitaient pas d'un voyage pour mettre les voiles! Elle leva spontanément sa main libre pour leur faire signe tout en répondant à son camarade alors qu'elle se mettait en marche.

"Oui, moi aussi j'ai besoin d'une bonne douche. Quel dommage que Lorenzo n'ait plus ses pouvoirs, on aurait pu..."

Elle suspendit sa phrase quelques secondes et se perdit une nouvelle fois dans le vague. Elle avait vu Lily-Rose imiter Aurock à Chicago. Mais ce dernier n'avait pas été là. elle avait dû le voir, ou l'affronter avant qu'Eden n'arrive à la Old School, et pourtant elle avait copié son pouvoir. Cette même Lily-Rose qui avait connu Lorenzo avant l'attaque des csatars.

"Ryoichi, dis-moi... La directrice, elle peut copier les pouvoirs des gens qu'elle a rencontré, si je ne m'abuse."

Elle s'immobilisa à mi-chemin.

"Alors pourquoi y a-t-il encore des blessés à Graymalkin quand on a une mutante qui a connu un guérisseur en pleine possession de ses moyens?"

Se pouvait-il que les csatars aient aussi réduit les pouvoirs  de Lily-Rose à néant? Elle en doutait, la directrice les en aurait informé, ne serait-ce que par sécurité. Sécurité qui justement lui tenait à coeur au point de brutaliser des nouveaux en salle des dangers à en croire Aaron. Une brutalité qui détonnait avec Chicago.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederik Baldrik
Conteur
avatar

Messages : 795
Taille : 167 Cm
Poids : 65

Feuille de personnage
Réputation:
4/15  (4/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Dim 1 Fév - 6:43

Lorenzo avait donné plus que matière à réfléchir à Fred, et ce dernier pensait avoir compris ce que l’italien lui avait dit, il fallait maintenant laissez du temps au temps pour que le Norvégien intègre tous cela.

Fred annonça alors a Lorenzo le pourquoi de son absence et son séjour en Norvège, il vit Lorenzo devenir blanc a son tour, et s’excuser du fait qu’il n’en soit pas en courant, le norvégien ne souhaitait pas poursuivre la discussion se contenta de dire :

« De rien, vous n’avez pas à vous excuser »

Fred était un peu soulagé, il venait de le dire, de verbaliser pour la première fois le décès de son père, il sentait ses épaules un plus lourde, comme ne pas l’avoir partagé plus tôt était comme un fardeau. Le blondinet ne comprenait cependant pas pourquoi Lorenzo était devenu livide à son tour. Lorenzo semblait empreint d’une fureur contenu, puis sans crier gare il prit une fiole dans sa poche et la but enfin plutôt l’avala entièrement. Fred resta médusé un instant avant de voir Lorenzo se mettre a quatre patte.

« Professeur vous allez bien ? »

Une certaine note d’inquiétude se faisait sentir dans sa voix, son professeur allait visiblement mal, devait-il aller chercher du secours ?

il vit alors la mutation faire effet il vit le coté gauche noircir, le sang couler, les os, s’était une vision plus que terrifiante, alors que pareillement le coté droit lui, semblait rayonner. Sous le coup de la surprise Fred s’écarta vivement de Lorenzo, il vit alors le visage double face de Lorenzo et instantanément un bouclier rouge entoura Fred, se dernier n’y avait pas vraiment réfléchit, le pouvoir avait juste pris le dessus. Au fond de lui Fred savait que Lorenzo ne lui ferait rien, cependant le la mutation de claymore avait le pouvoir de tuer pas simplement de guérir, et Fred ne savait si la potion que l’italien venait de boire le laissait en toute lucidité.

Puis tout fut finit et l’Italien parla et expliqua à Fred ce qui venait de se passer, le bouclier rouge du Norvégien s’évanouit alors dans la nature. Fred était perplexe, il était content d’une part que Lorenzo retrouve ses pouvoirs, mais il était également furieux contre ce dernier de ne pas l’avoir avertit :

« Sympa de m’avoir prévenu »

Lâcha t-il d’un ton un peu dur avant de se reprendre

« Le Kick vous dites, c’est dangereux ce truc la, je suis content que cela vous aide a retrouver vos pouvoir, mais entre de mauvaise mains »

Le norvégien frissonna, entre de mauvaises mains, ils pourraient alors avoir affaire à des mutants surpuissants comme ceux qui avaient attaqué l’institut. Il comprenait cependant que Lorenzo n’ai pu attendre. Lui-même se sentirait vraiment démuni sans ses pouvoirs et ne pourrait souffrir d’aucun délai si ces derniers venaient à disparaitre.

Fred écouta alors les excuses de Lorenzo quand a la mort de son père et de son inaction, Fred esquissa un semblant de sourire :

« Vous n’auriez pu rien faire, il a eu une crise cardiaque »

Et oui un travail stressant et trop acharné, l’homme qui avait consacré sa vie a son travail, avait justement ironiquement eut sa vie fauché par le ce dernier.

Fred décida de ne pas poursuivre le sujet, préférant l’orienter du coté du kick

« Honnêtement Lorenzo, ce Kick il est bien protégé ?  Vous pensez que c’est une bonne chose»

Même si le blondinet s’imaginait bien ayant un pouvoir décuplé, il n’en était pas moins inquiet du danger que cela représentait.

Peu de temps après il aperçut alors trois silhouettes se diriger vers la plage, la première ne lui était pas familière mais fit un signe de la main en direction de Lorenzo, les deux autres étaient cependant bien plus familière Eden et Ryo. Le norvégien s’avisa qu’il ferait un beau couple ensemble. Ces deux dernières personnes semblant se diriger dans leur direction.
Le blondinet leur fit alors un signe de salut de la main, espérant intérieurement que Lorenzo n’amènerait pas le sujet de son père devant les nouveaux venus il n’était pas encore prêt a ce que tous l’institut le sache.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Mancini

avatar

Messages : 999
Taille : 1m83
Poids : 72 kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: En muto-ménopause
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Dim 1 Fév - 21:15

Des excuses... Diable non que Lorenzo ne pouvait pas s'excuser pour la mort du père de Frederik. Le médecin se rendit soudainement compte qu'il avait parlé par convenance plus qu'autre chose... Etrange, ce n'était pas tellement son genre. Peut-être parce qu'il avait finit par s'attacher aux élèves et qu'il ne désirait pas les blesser outre mesure.

Le jeune homme semblait reprocher à son professeur de ne pas l'avoir prévenu et Lorenzo indiqua en guise d'explications :

"Je suis souvent impulsif..."


Néanmoins, Frederik posa le doigt sur un point important concernant le Kick. Point que le Florentin allait se faire un plaisir de détailler à son interlocuteur pour qu'il puisse en informer tous les élèves :

"Je peux t'assurer que le Kick est actuellement sous bonne garde. Si un individu s'amusait à venir le voler, il aurait quelques surprises...et pas des plus agréables. Il ne vaut mieux pas qu'un élève ou tout autre individu ne s'y risque..."

La drogue était actuellement dans un coffre-fort sécurisé et surveillé à l'infirmerie. Claymore allait désormais y ajouter de nouvelles protections de son crue maintenant qu'il était en pleine possession de ses moyens. Néanmoins et pour le moment, il faisait suffisamment confiance à Danger pour assurer sa garde. L'androïde n'avait encore jamais failli à ses missions et la seule fois où elle s'était retrouvée en échec, c'était face aux Csatars. Et de ce côté, il y avait peu de chance que ces extraterrestres tentent de voler le Kick. Ils devaient très bien le connaître ou du moins ses dérivés et sans doute n'en avaient-ils pas l'utilité. Ces mutants surpuissants dont l'espèce disparaîtrait bientôt... Bon débarras !

A quelques dizaines de mètres, une première silhouette se dessina, bientôt suivies par deux autres plus familières. Le premier jeune homme n'était autre qu'...Aaron ! Agréable surprise ! Il avait vécu l'entraînement et Lorenzo se renfrogna à l'idée que cette jeune recrue qu'il avait eu tant de mal à trouver, puisse prendre peur après l'entraînement de Lily-Rose et ne décide finalement de rentrer aussi sec à Sydney. Mais ça ne semblait pas être dans ces priorités puisqu'il s'était rendu à la plage et qu'il saluait même le médecin. Une salutation à laquelle Claymore répondit par un bref signe de la main. Il irait lui parler un peu plus tard pour prendre de ses nouvelles à lui aussi et savoir comment il avait vécu sa première expérience en salle des dangers... Il espérait que la directrice n'en avait pas fait des paranoïaques...

Eden et Ryoichi suivaient de près leur nouveau camarade et bifurquèrent ensuite vers les ex Tequila Sunrise tout en discutant. Ryoichi avait encore le bras dans le plâtre tandis que l'épaule d'Eden était maintenue par une attelle. Claymore observa de loin, les deux "blessés de guerre" analysant rapidement et avec un plaisir tout médical, leurs différentes affections. Comme le guérisseur n'avait rien pu faire de plus pour eux, Lily-Rose et lui-même avaient préféré qu'ils ne participent pas aux mission afin qu'ils puissent se reposer...

Lorenzo observa le duo s'approcher tout en jetant un oeil à Aaron qui semblait prêt à se jeter à l'eau... En voilà un qui pourrait s'entendre avec Frederik !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Bell

avatar

Messages : 252
Taille : 179 cm
Poids : 73 kg

Feuille de personnage
Réputation:
1/15  (1/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Mar 3 Fév - 1:28

Réalisant qu'il avait manqué de délicatesse et de perspicacité sur ce coup, Aaron fit une moue d'excuse un peu générique. Ce n'étaient pas ses meilleurs potes, non plus, quoi. "On s'reprendra, alors. L'été fait que commencer." lâcha-t-il platement avant que les deux autres ne le quittent pour aller rejoindre le prof. Lorenzo l'avait-il reconnu? Il lui avait certes fait un signe de la main, mais cela n'indiquait rien à ce niveau. La preuve : le garçon qui discutait avec l'Italien l'avait également salué, et Aaron était certain de ne pas l'avoir croisé depuis son arrivée. Et puis, au sec et sans sa tenue de plongée, il paraissait quand même bien mieux que la dernière fois qu'ils s'étaient vus.

L'aquaphile retira enfin son marcel, puis ses sandales, et profita un instant de la faible chaleur résiduelle que le sable transférait à ses pieds, alors que le soleil tendait vers l'horizon. Après avoir poussé un long soupir curatif, Aaron s'avança sans lever les pieds, créant un sillon sur la plage et, une fois qu'il fut au bord de la mer, se mit à courir pour ensuite plonger tête première dans l'eau.

-Bfouah! s'exclama-t-il en ressortant la tête de l'eau. Le japonais n'avait pas tort. Le maître-nageur s'était attendu à une eau plus chaude. En même temps, il savait que la mer sur la côte ouest était plus... rafraîchissante que sur la côte est. Diables de courants marins. Heureusement qu'il s'était entraîné à nager dans toutes sortes de conditions. Et puis... le truc c'était de ne pas s'arrêter. Le jeune homme s'éloigna de la côte de quelques brassées supplémentaire, puis une fois qu'il fut satisfait de la profondeur de l'eau, il entreprit de nager parallèlement à la plage, vers le groupuscule qui s'était formé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryoichi Kinami

avatar

Messages : 2375
Taille : 1m72
Poids : 69

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: Mauvais garçon
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Mar 3 Fév - 23:56

Le nouveau se rendit compte de sa boulette et fit un vague commentaire avant de foncer vers la mer, débardeur et sandale enlevée.

Alors qu'ils se dirigeait vers Lorenzo et Frederik, Eden posa une question... Fort pertinente: *C'est vrai ça?* songeât il en la regardant interdit. Il prit une inspiration, levant les yeux au ciel en cherchant une explication. La plus logique était qu'elle aussi avait perdue ses pouvoirs. C'était flippant également étant donnée qu'elle était probablement la mutante la plus puissante de l'école... En théorie.
*Je lui cherche des excuses.* se rendit il compte en secouant la tête et grognant. Son esprit plus... Retorse, se mit à imaginer des explications beaucoup moins plaisante. Mamie était elle vraiment animée par le bien être de ses pensionnaires? Les dernières missions à risque ne laissaient pas penser ça. Sans compter qu'Eden et elle s'étaient éclipsés sans que personne remarque rien. Était elle passée du côté obscur en plus d'avoir perdue ses pouvoirs.

Regardant à nouveau Eden, il se contenta de hausser les épaules: "J'en sais rien... Mais t'as raison, c'est bizarre. Je me faisais justement la réflexion dans le parc qu'elle était pas super d'humeur. J'ai mit ça sur le compte de notre absence. Mais c'est vrai que je l'ai jamais vu être autre chose qu'une grand-mère en apparence. Là elle fait plus acariâtre." Nouveau haussement d'épaule: "On sait pas ce qui lui est arrivée... Je veux dire pendant qu'on était là haut." Il montra le ciel au-dessus de lui.

Donnant un coup de menton en direction du professeur un peu plus loin sur la plage: "Peut-être qu'il sait un truc... Je sais pas." Dans tout les cas ils se rapprochaient. Comment tourner ça? Il s'apprêtait à faire une remarque sur le pouvoir de Lorenzo comme quoi ça serait super sympa s'il retrouvait son pouvoir, mais le dernier surnom qui tournait sur lui à l'institut ne devait pas lui faire plaisir, pas plus que la perte de son pouvoir. Il se ravisa... Et du coup ne sût plus trop comment aborder le thème des pouvoirs de Lily.

Avant qu'ils n'arrivent à portée d'oreilles il ne pût s'empêcher de dire à la blonde: "Si jamais tu veux le rejoindre je suis pas contre." et il lui fit un clin d’œil amical et peut-être un rien égrillard.


"Hello." dit il à l'adresse des deux hommes: "Ca faisait un bout de temps. Alors ce retour? Pas trop chaudes votre mission?" Mieux valait commencer par des mondanités. En tout cas Lorenzo semblait en pleine forme. Avec un peu de chance il allait leur annoncer qu'il était en super forme et allait soigner tout le monde et en profiter pour améliorer l'humeur de la vieille... Autant rêver...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Marshall

avatar

Messages : 2234
Taille : 1m68
Poids : 59 kg

Feuille de personnage
Réputation:
14/15  (14/15)
Connotation: Mariée mais Sainte
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Mer 4 Fév - 20:43

Ah! Fred les avait vus et répondait par un signe, et Lorenzo qui se tournait vers eux également. Pensive, Eden se demanda si c'était une bonne idée de parler de ses interrogations au professeur. D'un côté, il était le mieux placé, étant certainement l'adulte la plus proche de la directrice, compte tenu de la nature plus que douteuse des deux autres. Mais en même temps... La californienne avait une idée très arrêtée sur le degré de confiance qu'on pouvait attribuer à un adulte, justement. Le plongeon d'Aaron lui remit les priorités dans le bon ordre. Elle le regarda reprendre son souffle et eut un petit sourire amusé en se rappelant la température de l'eau sur cette plage complètement perdue. Puis elle se reporta sur Ryoichi, espérant peut-être un peu qu'il trouve une raison tout à fait logique qui lui aurait échapper, et ainsi lui faire oublier ces inquiétudes malvenues. Mais elle n'entendit rien qui puisse la rassurer.

"Oui... Mais de là à en un sens nuire à la santé des enfants qu'elle veut pourtant protéger... Elle a pu revenir de l'espace sans nous, en copiant la téléportation de la blonde. La seule raison que je voie est qu'elle ait pu être diminuée à retardement, mais dans ce cas... Pourquoi ne pas le dire, qu'on sache au moins à quoi s'en tenir? Lorenzo l'a bien fait, lui."

Elle ne savait plus trop. Tant de choses étaient différentes maintenant qu'elle y prêtait attention. Eux aussi avaient beaucoup perdu. La californienne avait vu Alyson morte, alors qu'elle venait de la faire venir, sur Jotnar Alex et Ryo avaient vu périr la pauvre petite Kitty, Mia avait failli finir définitivement carbonisée, Mbarou a failli claquer d'une infection... Pourtant ils allaient de l'avant sans trop de dégâts moraux. Alors pourquoi une personne plus âgée qu'eux, qui avait de l'expérience, et surtout un vécu certainement bien plus épique qu'eux, aurait été démontée par ça? Ryoichi avait raison, peut-être que Lorenzo en savait plus. Elle répondit par un "hm" discret avant de hocher la tête et reprit son avancée pour aller vers les deux ex-Tequila.

Les mots qu'elle entendit ensuite lui filèrent un semblant de soulagement par contre. Ryo, fidèle à lui-même, envoya une remarque taquine. Le souvenir récent de la plage lui revint, et son compliment qui l'avait troublée. Elle répondit sur un ton amusée.

"Je ne fais qu'un concours de miss t-shirt mouillé par année."

Et sans concurrente, c'était plus facile de gagner comme ça. Ceci dit, ils arrivèrent vers le professeur et Fred.

"Bonjour Fred!"

Elle se porta plus attentivement sur Lorenzo.

"Monsieur Mancini, désolée de vous interrompre dans votre échange, mais Ryoichi on se demandait... Vous ne trouvez pas que Madame Donowho agit de manière un peu... Inhabituelle? En plus, sauf erreur, elle vous connaissait avant que vous... Enfin avant que vous n'ayez quelques menus soucis de pouvoirs, donc... Pourquoi n'a-t-elle pas pris la peine de soigner les blessés?"

Et qu'on lui sorte pas le coup de "ils faut forger la jeunesse". Pour elle et Ryoichi, passait encore, mais pour Mia qui avait brûlé, c'était... Franchement malsain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederik Baldrik
Conteur
avatar

Messages : 795
Taille : 167 Cm
Poids : 65

Feuille de personnage
Réputation:
4/15  (4/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Jeu 5 Fév - 5:16

Les recommandations du professeur sur la sécurité du Kick, ne rassurait guère Fred, l’italien ne semblait pas disposé sur la nécessité de détruire cette chose. Bien que Fred soit content que cela puisse permettre à Lorenzo de retrouver ses pouvoirs, le kick n’en restait pas moins aux yeux du blondinet quelque chose de terriblement dangereux. Cependant le norvégien n’était pas d’humeur à reparler de cela d’autant plus que Lorenzo semblait vraiment content d’avoir retrouvé une partie de lui-même qui avait du sacrément lui manquer. Fred décida donc qu’il reparlait de cette question plus tard.

« Monsieur si je comprends bien vous avez retrouvez vos pouvoirs donc… »
Il regarda les blessés approcher, ne pouvant dissimuler un petit sourire, il était content de revoir ces visage familier, des gens avec qui il avait eut l’occasion de vivre des aventures, pour le moins passionnantes et plutôt dangereuses, oui il ne regrettait pas sa décision d’être revenus a l’institut, c’est ce dont il avait besoin pour l’instant et non pas dirigé l’héritage que son père lui avait laissé. De toute façon le norvégien n’était pas encore assez mure pour cela, il savait que bien que présent a l’institut il lui faudrait travailler d’avantage, si un jour il souhaitait reprendre les affaires.
Fred salua donc ses camarades son sourire toujours aux lèvres.

« Salut Eden, Salut le Ryo ça fait du bien de vous revoir, c’est qui le nouveau la bas dans l’eau, il me dit rien ? »

Autant savoir qui était les nouvelles têtes étant arrivé le matin même il n’avait pas encore eu la chance de croiser l’individu en question.

La question d’Eden à Lorenzo, rajouta plus d’information dans l’esprit de Fred visiblement les soucis dont Lorenzo parlait, de qui faire confiance et a qui ne s’adressait pas simplement au deux nouveaux professeurs, mais aussi à la directrice, Fred était songeur, ne sachant pas vraiment encore que retirer de ces différentes informations.

Laissant Lorenzo répondre à Eden il se contenta d’ajouter malicieusement, mais aussi pour détendre l’atmosphère.

« Oh Ryo tu es encore tous blessés, j’espère que cela ne fait pas trop mal, si seulement on pouvait aider à accélérer la guérison… »

Puis il lança un clin d’œil a Lorenzo, après tout les deux mutants ne savait pas que Lorenzo était en pleine possession de ses moyens et Fred était persuadé qu’il mourrait d’envie d’en faire la démonstration, après tout quoi de plus normal qu’une fois retrouvé ses pouvoirs on désire les utiliser. Restait cependant à savoir si Lorenzo pouvait s’occuper d’ancienne blessure Fred en était moins sur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Mancini

avatar

Messages : 999
Taille : 1m83
Poids : 72 kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: En muto-ménopause
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Jeu 5 Fév - 12:23

Frederik se tût alors qu'Eden et Ryoichi se rapprochaient pour les saluer. Les anciens Tequila Sunrise auraient tout le temps de reparler du Kick un peu plus tard si le Norvégien le désirait. Ils pouvaient très bien en discuter aussi devant les deux éclopés mais Mindblast éluda pour le moment la conversation.

Claymore salua à son tour le duo d'une voix inhabituellement enthousiaste :

"Bonsoir Eden, bonsoir Ryo."

Frederik en profita pour interroger ses amis tout en narguant Ryoichi. Claymore ne pipa mot alors que le jeune Asiatique commençait à l'interroger sur la mission. Le petit trublion vindicatif qu'était Ouroboros semblait différent lui aussi ; il avait l'air plus sociable et attentionné qu’auparavant. La présence d'Eden à ses côtés n'était sans doute pas étrangère à ce changement et nul doute que les X-men avaient beaucoup à apprendre les uns des autres... Lorenzo sourit en détaillant ce charmant petit couple qui le ramenait à une réalité beaucoup plus agréable que celle vécue ces derniers temps. Il était agréable de savoir que quelques uns avaient au moins pris du bon temps !

Le Florentin redressa ses lunettes rondes qui ne cessaient de tomber et répondit :

"A part quelques blessures, nous nous en sommes plutôt bien sortis."


L'Italien aurait pu évoquer son sentiment d'impuissance et la petite rixe qu'il avait échangé avec un vigile sous contrôle mental, mais mieux valait ne plus rappeler un passé qui le dérangeait.

Eden fit rapidement part de sa préoccupation, confirmant ainsi les doutes de Lorenzo. Les élèves aussi trouvaient l'attitude de Lily-Rose bien étrange. Néanmoins, la question de Wraith impliquait beaucoup plus que ne se l'était imaginé Claymore. Cela supposait que Lily-Rose tentait volontairement de nuire aux X-men. Certains élèves le croyaient-ils vraiment ? Ou pensaient-ils que derrière l'image polie de la directrice sa cachait un autre individu ? Mask était peut-être étrange ces derniers temps mais de là, à l'accuser de trahison, il y avait un pas !

"Lily-Rose est une mutante redoutable mais pas invincible, Eden. Son pouvoir possède certaines limites... Elle ne peut pas copier le pouvoir d'un individu indéfiniment, à moins que celui-ci ne soit à côté d'elle en permanence. En outre, Danger m'avait indiqué en son temps que Mask était bien incapable d’exercer une maîtrise de la mutation plus importante que celle possédée par sa cible."


Ceci expliquait donc pourquoi Lily-Rose n'avait pas été en mesure de guérir les élèves blessés en copiant le pouvoir de son collègue. Associé à sa capacité de métamorphose, le pouvoir de Mask était très polyvalent et donc d'autant plus trompeur quant à ses possibilités. Néanmoins, il possédait des faiblesses et celles évoquées par la Californienne en faisaient parties.

"Je comprends vos inquiétudes et je les partage jusqu'à un certain point mais...n'établissez pas de conclusions trop...hâtives."
Malheureusement, la confiance que Claymore avait plaçé dans la doyenne commençait elle aussi à vaciller et il lui était de plus en plus difficile de garder cela pour lui. Bien évidemment, il aurait pu se confier à J-C ou à Neith mais les risques étaient tout aussi grands de ce côté-ci. Il ne restait plus que les élèves avec qui partager ses doutes mais son rôle était justement de les protéger de toutes ces intrigues.

Mais si la menace était réelle et que Claymore l'ignorait volontairement pour préserver l'unité des X-men, les conséquences pourraient être catastrophiques... L'idée de trahir Mask après ces quelques mois de coopération sous prétexte qu'elle semblait différente, rebutait profondément Lorenzo. Après tout, il lui devait sa libération de prison et si ses doutes actuels n'étaient pas fondés et qu'il prenait des mesures contre elle, il risquait bien plus que sa place chez les X-men.

"Je ne vais pas vous mentir... Je trouve aussi que Mask a un comportement étrange ces derniers temps... Ce matin, elle a fait participer deux nouvelles recrues à un entraînement en salle des dangers qui à mes yeux, ne faisaient que diviser les X-men et les rendre que plus vulnérables... Je n'étais pas au courant de cela et si je l'avais su, je m'y serais opposé." Lorenzo soupira et reprit presque pour lui-même : "Lorsque je suis revenu à Graymalkin, j'ai eu l'impression après coup, de n'être pour elle qu'un simple outil et que si je ne savais pas me rendre utile, elle n'avait rien à me confier quant à la direction des X-men..."

Cela tranchait définitivement avec son côté charitable mais Claymore ne s'était pas aperçu de tout cela sur le moment car la forme et la courtoisie de la métamorphe avait habilement masqué le fond de sa pensée. Force était de constater qu'aujourd'hui encore, elle lui cachait des choses et qu'il avait tout l'air de n'être qu'un pion entre les mains de Mask. Il avait certes participé à la genèse des dernières missions mais elle avait omis de lui dire quelle serait la teneur de son entraînement... Instiller la méfiance et la division chez les X-men était tout de même une politique qu'elle aurait dû partager avec son collègue !

A côté de tous ces doutes, Lily-Rose était restée la même. Son attitude, ses expressions, sa courtoisie et son inflexibilité n'avaient pas changé. Seules certaines de ses actions contrastaient avec sa personnalité et il était difficile d'alimenter avec de tels faits, toute une théorie du complot.

"Néanmoins et jusqu'à preuve du contraire Lily-Rose reste une personne de confiance et la directrice des X-men. Nous pouvons avoir nos divergences, nous pouvons la trouver quelque peu différente mais pour autant, nous ne pouvons en conclure qu'elle est notre ennemie. Comme tout le monde, elle peut faire des erreurs et peut être susceptible de changer... Notre voyage interplanétaire a pu lui faire prendre conscience de la précarité de notre situation et je comprends très bien qu'elle ait pu choisir d'être plus méfiante et plus stricte qu'auparavant... Je vous promets de faire tout mon possible pour mettre au clair toute cette histoire mais je crois qu'il n'y a pas encore motif à s'alarmer... La prudence s'impose et nous sommes tout juste en droit d'enquêter discrètement."

Les jeunes adolescents qu'ils étaient, ne l'entendraient sans doute pas de cette façon et Claymore crut bon de les mettre en garde tous les trois :

"Ne tentez pas quoi que ce soit sans m'en informer. J'ai une certaine expérience que vous n'avez pas et il serait regrettable que vous jouiez le jeu de nos ennemis en divisant et en affaiblissant les X-men alors même que vos théories n'ont pas de fondements concrets. Je vous estime tous beaucoup et je serai capable d'apporter du crédit à ce que vous me dites mais seulement, s'il y a matière à le faire. Dans ce cas-là, je serai le premier à vous aider."

En gage de bonne foi, Claymore se concentra un instant sur Eden et quelques secondes plus tard, celle-ci sentit son épaule se remettre complètement. Un léger craquement accompagna la guérison, et cela ne manquerait pas de provoquer une petite douleur mais c'était un moindre mal. Quant à Ryoichi, les os avaient déjà entamé le processus permettant de leur lente reconstitution, il ne resait plus qu'à l'accélérer. Ce que fit l'Italien alors que son corps émettait une faible lueur nacrée. L'instant d'après, Ryoichi et Eden ne ressentirent plus aucune douleur et retrouvèrent toute la mobilité de leurs membres. En les guérissant, le médecin faisait d'une pierre deux coups : il leur montrait qu'il n'était plus le foutu mutant "ménopausé" et renouvelait la confiance qu'il leur portait en ces temps troublés... Les élèves sauraient désormais que Lorenzo n'était plus un infirme et qu'il était de nouveau une composante avec laquelle il leur faudrait jongler. Quant à faire apprendre aux X-men la prudence en mission en refusant de les soigner, cette idée restait toujours valable. Néanmoins, ces deux jeunes gens avaient assez soufferts comme ça et nul doute qu'ils avaient retenu la leçon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane Aden

avatar

Messages : 1520
Taille : 1m87
Poids : 73

Feuille de personnage
Réputation:
6/15  (6/15)
Connotation: Diffuseur d'embrouilles
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Jeu 5 Fév - 13:34

Les portables de Eden, Ryo et Fred' sonnèrent.

message de Jane a écrit:
aamene lorenzoo au ss, ont a un sushi medocal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Bell

avatar

Messages : 252
Taille : 179 cm
Poids : 73 kg

Feuille de personnage
Réputation:
1/15  (1/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Jeu 5 Fév - 22:51

Il ne fallut pas trop longtemps à Aaron pour arriver à la hauteur du petit groupe. Il décida donc de poursuivre son trajet jusqu'à l'autre bout de la crique. Il fit alors demi-tour, et nagea à contre-courant pour rejoindre la tangente au quatuor, puis resta en sur-place en hésitant à poursuivre son activité ou rejoindre les autres. Il n'avait finalement pas passé beaucoup de temps à l'eau et n'en ressentait pour ainsi dire aucun bienfait. D'un autre côté, il n'aimerait pas que la première opinion des autres élèves sur son compte soit qu'il était un antisocial. Après tout, ils seraient appelés à se côtoyer quotidiennement...

Le jeune mutant dans le placard observait donc, sans entendre la discussion en raison de la distance qui les séparait, mais également à cause des bruissements de la mer, lorsqu'il eut l'impression que quelque chose de blanchâtre éclairait Lorenzo. La lumière n'avait aucune source apparente et inquiéta instinctivement Aaron qui sortit de son hésitation, abandonna sa nage sur place et piqua à travers les vagues le plus rapidement possible. Il sortit de l'anse en courant, manquant de trébucher au premier contact de ses pieds sur le sable -c'était toujours une position très grotesque- en s'écriant :

-Qu'est-ce que vous faites? Laissez-le tranquille!

Après tout, Lorenzo et Vesna -où était-elle, d'ailleurs? Il ne l'avait pas encore croisée depuis son arrivée- lui avaient tous deux sauvé la vie et il leur en devait donc forcément une. Pas encore totalement remis de son entraînement, ni reposé par ses deux longueurs, et quelque peu paranoïaque, Aaron scruta le groupe d'élève : il y avait les deux éclopés qu'il venait de rencontré et un blondinet, probablement de sa grandeur. Décrétant intérieurement que le jeune homme venait de l'Utah -et vive les préjugés-, le nageur le désigna coupable de cette étrange lueur.

Aaron s'arrêta à une distance sécuritaire du blondinet. Il ne chercha pas longuement son souffle et interrogea aussitôt Lorenzo, sur un ton brusque probablement influencé par l'attitude Zen de Lazare, qu'il avait côtoyé durant un bon moment à l'entraînement.

-C'était quoi c'te lumière? On t'a j'té un sort ou quoi?

Et non, il ne savait pas trop comment exprimer l'utilisation de pouvoirs sur un tiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryoichi Kinami

avatar

Messages : 2375
Taille : 1m72
Poids : 69

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: Mauvais garçon
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Ven 6 Fév - 19:08

Ryoichi haussa les épaules à la remarque de la blonde. Elle marquait un point: "Y'a pleins d'autres raisons qui pourraient tout expliquer. Mais le mieux resterait de lui demander directement." A moins bien sur qu'elle explique ce revirement d'humeur...

*Enfin!* songeât il quelques pas plus tard. Eden goutait enfin à l'humour. Dommage pour lui, plus de rougissement néanmoins. Plus de petite culotte au bord de la plage plus probablement en tout cas...

Ils saluèrent donc tout les deux leurs professeurs et camarade le sourire au lèvres, bien que pour des raisons différentes. Passé les banalités, Frederik "l'attaqua" sur sa blessure: "Que veux tu... Y'a que ceux qui foutent rien qui sont tranquilles." Renvoyât il. Qu'est-ce qu'il croyait? Qu'il allait être gentil?
Il ne pût néanmoins jeter un coup d’œil au prof. Le sujet était il source de plaisanterie? Ou peut-être n'était il pas au courant pour Lorenzo?

Le moment fût coupé par la question d'Eden qui devait finalement trop en prendre sur lui en posant carrément à la question de Lily à Lorenzo. D'ailleurs en étant plus peace&love, pouvait on dire qu'il en avait prit d'Eden? Des fois il se demandait si Lily n'agissait pas pour échanger en partie les personnalités de chacun... De la science fiction néanmoins... Probablement...

Lorenzo fût pour le moins prolixe. Abordant bien plus que le sujet de Lily mais aussi le sien. Comment il vivait sa perte de pouvoir. Dans le tas d'info qu'il balançait il ne pût s'empêcher de relever une contradiction: "On ne se divise pas, mais une enquête discrète, ça passe? C'est déjà un signe qu'un groupe se méfie de l'autre. Soit on est franc, soit on laisse pisser. Bref, faut lui poser la question carrément, lui mettre le nez de le caca et Lui demander où elle veut en venir avec cette école." Il avait mit un peu d'emphase sur le dernier mot: "Et sinon elle risque d'encore plus nous en cacher si elle se rend compte d'un truc." Et autant dire qu'avec une mutante puissante comme la directrice...

Il fini sur une dernière recommandation de ne rien tenté sans lui. A ce point il ne pût s'empêcher de jeter un coup d’œil à Eden et un sourire plein d'ironie: *trop tard...*
La suite prouva au moins une chose à Ryoichi: le crime ou du moins le culot payait. Et il pouvait remercier Eden et sa nouvelle façon de faire (en douce) pour ça. Lorsque Lorenzo se mit à luire, il n'en crût pas ses yeux. Mais il n'eut pas le temps de se questionner outre mesure en sentant la douleur dans son bras disparaitre, avec elle une partie de sa fatigue. Il ne sentait plus grand chose... En faite plus rien sinon un plâtre qui le démangeait et pesait son poids.

Prudemment il le bougeât, avant de le secouer, regardant les autres avec le sourire d'un gamin tout content avec son nouveau jouer: "Alors c'est revenue? C'est de quand?" fit il à l'adresse du prof, tout en tapotant son bras pour bien vérifier qu'il n'y avait plus de douleur.

Il furent néanmoins interrompu par Aaron qui semblait mal interpréter la situation. Ne comprenant pas bien ce qu'il avait pût provoquer la réaction, et s'en fichant pas mal à vrai dire, il haussa les épaules avant de mettre la main dans sa poche et d'en sortir son couteau. S'éloignant un peu des autres il fit tourner l'arme entre ses doigts et inséra adroitement la lame entre le platre et son bras. Pas question de taper directement dedans au risque de se transpercer et d'être inapte avec son membre pour une durée plus ou moins indéterminé (bon, il en était pas à sa première blessure au couteau, donc il avait une idée de combien de temps ça mettrait.)
Tirant d'un coup sec il entreprit de déchirer le plâtre,n'obtenant que de petites incision dans les espèces de bandes trempée dans un durcissant. Il insista, coupant tirant, appuyant du pied quand l'a déchirure fût assez grande et qu'il se contorsionne pour ça.
Ce fût un moment de grand ridicule pour lui, du point de vu extérieur des autres personnes présente, mais peu important: il allait bientôt être libre de ses deux mains. Finalement ça se termina presque lorsqu'il lui resta une mitaine de plâtre, le reste étant arraché, et qu'il essayait de couper (im)patiemment au niveau du pouce. S'il y arrivait, il pourrait virer me tout comme un gant.

Sauf qu'il sentit l'odeur... Son bras puait la mort. En effet, après tout, cette partie de son corps avait suée, c'était sali sans recevoir une goutte d'eau... Et l'odeur était pour le moins... Insoutenable. Levant le nez de son travail il constata les diverses marques de salissure, résidus corporels et crasses qui s'était accumulés entre son membre et le plâtre et qui à présent dispersaient joyeusement leurs effluves.

Fronçant le nez, il se dirigeât vers la mer en jetant un vague: "Faut que je nettoie ça, je reviens." aux autres. Maintenant qu'il avait libérer la majeur partie de son bras il pouvait bien attendre un petit peu pour sa main.
Secouant son bras en tout sens pour le tester, aussi bien pour son court trajet vers la mer que pendant qu'il passait de l'eau dessus et le frottait, il entreprit de revenir se rendre un peu plus présentable, ou au moins de ne pas faire fuir tout le monde: *Toute charitable qu'elle soit, la miss Marshall, ou n'importe quelle femme, ne risque pas de s'accrocher à nouveau à mon bras si elle sent ça.* songeât il en repensant à un certain petit tour alcoolisé le long d'un lac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Marshall

avatar

Messages : 2234
Taille : 1m68
Poids : 59 kg

Feuille de personnage
Réputation:
14/15  (14/15)
Connotation: Mariée mais Sainte
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Ven 6 Fév - 19:59

Fred leur rendit leurs salutations tout simplement, et la question qu'il posa fit qu'Eden se détourna un instant pour jeter un coup d'oeil vers l'eau.

"Il s'appelle Aaron. On vient aussi de le rencontrer tout juste!"

La remarque faire à Ryoichi eut évidemment une réponse. La californienne ne releva pas. Fred était assez grand pour lui répondre s'il le souhaitait, que ce soit ironique ou non. De toute manière, et même si ça manquait un peu de considération pour son camarade, elle était principalement intéressée par les réponses que Lorenzo aurait à apporter à ses interrogations. La première raison lui parut certes valable, mais pas indubitable. Après tout, elle l'avait vue copier le pouvoir d'Aurock à Chicago sans que ce dernier ne soit présent. De quand datait la dernière fois que la directrice l'avait vu avant ça, elle n'en savait rien. Mais pourtant... En fait, maintenant qu'elle y réfléchissait, elle n'avait plus vu Lily-Rose copier le pouvoir de qui que ce soit.

Une chose ressortait néanmoins. Lorenzo lui-même avait remarqué que quelque chose avait changé avec la doyenne. Ce qui la laissa mitigée. Certes, il ne fallait pas tirer de conclusion hâtives. Jusqu'ici, elle ne l'avait pas fait. Du moins rien plus que la certitude acquise depuis l'embauche d'Aurock et Though selon laquelle Lily-Rose n'était plus une référence et avait perdu sa fiabilité. Preuve en était de cette histoire d'entraînement qui surprit Eden. Là où la directrice avait tâché de maintenir une cohésion entre les x-men, saupoudré de bonne volonté et d'un brin de maternité, elle essayait maintenant de semer la méfiance. Ça, ce n'était définitivement pas la Lily-Rose qu'elle avait entartré de crème anglaise à Chicago. User du lien du statut de directrice pour appuyer la fiabilité de Mask ressemblait presque à une tentative d'auto-conviction et n'eut plus l'air surprise, mais juste totalement imperméable aux paroles qui suivirent. Ryoichi souleva une autre sorte de contradiction, mais elle ne se sentait pas pour faire face directement à Lily-Rose. Un doute trop prononcé aurait des conséquences. Si ils avaient raison, ils ignoraient totalement à quoi ils pouvaient s'exposer. Et s'ils avaient tort, vu la susceptibilité de la directrice, nul doute qu'ils le paieraient. Elle ouvrit la bouche, mais un craquement la coupa dans son élan. Par réflexe, elle porta sa main valide contre son épaule en sentant une douleur inattendue qui la fit reculer sous la surprise. L'instant d'après pourtant, toute peine avait disparu et elle jeta un coup d'oeil à Ryoichi, avant de voir le pauvre Aaron débouler comme si c'était la panique. Se massant l'épaule, elle réalisa que la douleur n'était définitivement plus là, aussi, elle retira précautionneusement son attèle et fit bouger son bras. Totalement valide à présent. Elle eut un sourire de soulagement en constatant sa mobilité retrouvée et répondit sur un ton enjoué à Aaron.

"C'était le pouvoir de monsieur Mancini, il nous a soigné."

Ryo la devança sur la question, mais quelle que soit la réponse, elle n'allait pas lâcher la bride pour autant. Seulement pour l'instant il y avait un spectacle à part entière. Ryoichi tentait d'une façon assez acrobatique de se défaire de son plâtre, et la californienne regretta d'avoir noyé son portable en mission. Hormis le fait qu'elle ne pouvait recevoir le message de Jane dont elle ignorait tout, elle manqua une possibilité d'immortalisé l'asiatique en plein effort. Mais pourtant, elle peina à partager bien longtemps la joie de son camarade, alors quand il s'éloigna, elle se reporta sur Lorenzo et resta silencieuse quelques secondes, son sourire disparaissant à la vitesse grand V. Pensive, elle replia son attèle entre ses mains et attendit que l'asiatique soit de retour pour poursuivre.

"Monsieur Mancini, au risque de paraître paranoïaque, je n'ai déjà plus la moindre confiance en Lily-Rose. De plus, c'est elle qui nous divise ouvertement. Il y a encore quelques instants, elle disait à Aaron que nous sommes indignes de confiance. Elle embauche ensuite un ancien père fondateur, ce qui ressemble d'avantage à une tentative anti-diplomatique de contrer la présence de l'ONE qu'à une attitude réfléchie. Et maintenant elle mène un entraînement dans un but douteux et dans le dos d'un collègue? L'avez-vous vu employer son pouvoir depuis l'attaque des csatars? Moi pas. Et pourtant je pensais que son don faisait partie intégrante de son quotidien. Je l'ai même vu utiliser le pouvoir d'Aurock à Chicago, alors que ce dernier était encore chez les Pères Fondateurs. Vous même vous doutez. Au rythme où elle distille le doute et la méfiance, je crains que nous n'ayons pas vraiment le temps de mener une enquête. Bien que je ne sois pas trop pour une méthode de front... Je pense qu'il serait bon de la tester."

Elle se tourna vers Ryoichi.

"Mais pas en la confrontant à nos doutes, ce serait trop direct et dangereux si on ne se trompe pas."

Elle se retourna vers Lorenzo.

"Je peux lui parler d'un faux souvenir de Chicago, et après... Nous verrons. Si elle relève mon erreur, nous seront fixés, et si elle fonce dans le tas... Alors vous pourrez juger de votre expérience pour déterminer ce qu'il faut faire."

Eden ignorait encore sur quel pied danser en vérité. Lily-Rose était physiquement elle-même, elle ne remettait pas ça en cause. Peut-être lui rappeler un autre temps où la menace extra-terrestre n'était pas d'actualité permettrait à la doyenne de reprendre ses esprits et retrouver cette bonne humeur et ce partage dont elle avait si bien fait preuve avant ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Wurtz

avatar

Messages : 1760
Taille : 1m65
Poids : 50 a 100

Feuille de personnage
Réputation:
13/15  (13/15)
Connotation: Allumeuse
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Ven 6 Fév - 22:23

Clara sur le portable d'Eden a écrit:

J s8 sur Utopia avc Malo et Lazare. on rentre rpdmt. tkt pas! on risk ri1. Beso1 de Vrifier d truc sur Mystik. fé pas confiance a LR. garde sa pr toa, stp. je t'Xplik en rentrant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.kitsune-games.fr/personnages/clara-wurtz
Frederik Baldrik
Conteur
avatar

Messages : 795
Taille : 167 Cm
Poids : 65

Feuille de personnage
Réputation:
4/15  (4/15)
Connotation: N/A
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Sam 7 Fév - 5:20

La petite pique sans réelle méchanceté à l’ intention de Ryo n’avait pas vraiment fonctionné, il fallait dire que Lorenzo ne semblait pas faire une démonstration rapide de son pouvoir. Fred accepta sans broncher la réplique cinglante de l’asiatique, il l’avait bien mérité, mais ce ne l’empêchait pas d’afficher une certaine mauvaise fois  répondant simplement :

« Si tu le dis »

Et pensant pas moins intérieurement un gnagnagna bien moins stoïque.  Entendant alors la réponse de Lorenzo a la question d’Eden, confirmant seulement un peu plus ses craintes sur la directrice tout en demandant de lui faire confiance et de ne rien tenter. Fred appréciait le professeur, mais s’il fallait faire confiance tous en restant néanmoins prudent et pas naïf fallait-il faire confiance a Lorenzo, ce dernier ne pouvait-il pas également profiter de la situation pour prendre le dessus sur la directrice et par cette intermédiaire sur l’institut. N’était-il pas celui qui savait ou se trouvait le kick ? Fred était de plus en plus perplexe, mais il tacha de mettre ses talents d’acteurs  a contribution pour ne rien laisser paraitre.

Il ne s’attendait pas vraiment à se retrouver dans se genre de situation a son retour a l’institut et ne se sentait pas encore capable d’y voir clair, ces dernières pensées venaient d’ouvrir une brèche immense.
Il observa alors Lorenzo briller d’une lumière blanche et soigner Ryo et Eden, la surprise pouvait se lire sur le visage de ces derniers :

« Bluffé ? désolé pour t’alleur Ryo ce n’était pas méchant, savais juste que t’aller pas rester dans le plâtre longtemps »

Ouep prendre du recul serait une bonne chose afin de faire le clair sur ce que Lorenzo et Eden venait de dire, sur ces entrefaites, le nouveau déboula de la plage se présentant en protecteur de Lorenzo, le pauvre n’était pas au bout de ses surprises a l’institut, il allait falloir qu’il s’habitue aux mutations et pouvoir de chacun, Fred ne put s’empêcher de voir un regard de méfiance a son encontre de la part du nouveau  le prenait-il pour coupable de la lumière de Lorenzo.

« Ouais du calme au fait moi c’est Fred et si c’était moi qui avait fait cela tu aurais vu quelque chose comme cela »


Fred se concentra faisant apparaitre une reproduction au 1/5 de Lorenzo  devant Aaron, une aura rougeâtre assez pale entourant alors le jeune homme.

« C’était en tout cas cute de te voir prendre la défense du professeur Mancini et jt’aurais bien laissé la réplique mais malheureusement.. »

Il ne termina pas sa phrase que déjà la statuette s’évapora. Ouais c’était un peu moqueur, mais pas foncièrement méchant.

Eden poursuivit alors la conversation s’épanchant largement sur ses doutes et sa non confiance en Lily Rose, cela en était trop pour Fred, alors que Ryo se défaisait de son plâtre d’une façon plutôt comique il fallait le dire, Fred ramassa sa serviette puis s’adressa directement à Eden et Lorenzo.

« J’ai bien compris ce que vous m’avez dit plus tôt professeur, mais là Eden je suis désolé c’est trop pour moi, je viens de rentrer, et  même si je sais  ce qui c’est passé ces derniers temps c’est un peu trop pour moi toute vos histoires. Je préfère me retirer pour l’instant et prendre du recul, Eden avant d’agir et de le regretter par la suite tu devrais peut-être faire de même, je ne dis pas que t’as tord mais peut-être qu’il existe des réponses logiques  a tes suspicions »

Fred inspira un grand coup, il venait de vivre une situation bien assez difficile, et ne souhaitait pas regretter son choix d’être revenus. Les paroles D’Eden était peut-être vrai, peut-être devrait-il lui aussi prendre en compte tous les éléments a sa disposition pour y voir plus clair…peut-être.

« Bon je vous vois plus tard, merci d’avoir été la pour discuter professeur et je suis content que vous ayez retrouvé vos pouvoir »

Le norvégien prit un air plus contrit, il s’était peut-être énervé ou emporté, et Eden ou Lorenzo ou même Aaron n’en n’était pas la raison mais plutôt une somme de toute ces raisons. Le blondinet prit alors la direction de la forêt afin de retourner à l’institut.  A quelque que centaines de mètres de là dans sa chambre son téléphone dans un chambre venait d’afficher un message de Jane…
Arrow [Forêt ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Mancini

avatar

Messages : 999
Taille : 1m83
Poids : 72 kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: En muto-ménopause
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   Sam 7 Fév - 12:11

Les spéculations allaient bon train et Ryoichi ne se gêna pour user de métaphore gaillardes afin de justifier une confrontation directe avec la directrice. Malgré les changements, Ouroboros était resté le même adolescent impulsif que Lorenzo avait rencontré le soir de la crémaillère. Mais comment le lui reprocher ? Claymore avait été similaire dans sa jeunesse mais l'expérience et la mort de son père, l'avaient quelque peu refroidi et il s'attachait désormais à être plus réfléchi dans ses prises de décision. Ryoichi apprendrait peut-être cela à son tour...

"Il est inutile de nier des sentiments qui nous habitent tous. La méfiance est déjà dans nos rangs... A nous maintenant de savoir si on veut l'utiliser à notre avantage ou la propager de telle sorte que les X-men se détruisent de l'intérieur." Claymore jeta un coup d’œil à l'océan et au téméraire nageur qui bravait les vagues et indiqua sombrement : "Si nous confrontons directement Lily-Rose, nous risquons de nous engager dans un combat auquel nous ne sommes pas bien préparés. Et ce, quelques que soit la véracité de nos déductions."

Si Lily-Rose était devenue l'ennemie des X-men, elle devait avoir prévu ce genre de situation et donc une riposte éventuelle. Il était dangereux de sous-estimer un adversaire et Lorenzo l'avait appris à ses dépends contre les Pères Fondateurs.

Ignorant les contorsions risibles de Ryoichi, occupé à se débarrasser de son plâtre, Lorenzo poursuivit :

"Si nous lui faisons part de nos doutes et qu'il s'avère qu'elle est notre ennemie, nous poserions cartes sur table et deviendrons de facto, vulnérables. En menant une enquête discrète, nous faisons le moins de vagues possibles et nous gardons dans une moindre mesure le contrôle de la situation. Si on se rendait compte qu'elle luttait contre nos intérêts, nous serions en mesure de lui tendre un piège bien plus efficace qu'un affrontement..."


Il apparaissait presque aberrant au Florentin de discuter de tout cela avec des élèves. Heureusement, Eden, Ryoichi et Frederik étaient des anciens mais il ne tenait à pas à ce qu'Aaron, nouveau venu, soit plongé dans toutes ces intrigues propres à lui faire quitter les X-men sur le champ. En parlant du loup... Claymore, après avoir usé de son pouvoir, se retourna vers le jeune maitre-nageur visiblement inquiet quant à son aura. A la vive interrogation de Poïesis, les craintes du médecin se confirmèrent : les élèves de l'entraînement commençaient à devenir paranoïaques.

Eden le rassura aussitôt et Frederik apaisa la situation en taquinant le jeune homme sur son instinct protecteur. Lorenzo observa la forme presque holographique que venait de créer le Norvégien non sans un certain amusement. C'était étrange de voir une figurine de soi et ça flattait l'égo, déjà surdimensionné de l'Italien ! L'aura rouge de Frederik tranchait clairement avec celle du guérisseur qui espérait ainsi voir les craintes d'Aaron s'apaiser.

"Oui Aaron, tout va bien... Ce n'était que la manifestation de ma mutation."
Inutile de débuter un cours sur le sujet. Aaron en aurait suffisamment pour ne pas que Lorenzo en rajoute durant les temps de repos. "J'ai retrouvé l'intégralité de mes pouvoirs en consommant une...substance... C'était il y a quelques minutes..." Indiqua Lorenzo à l'adresse de Ryoichi.

Autant ne pas évoquer le Kick d'emblée ou même le mot "drogue", ça pouvait clairement en surprendre plus d'un. Un professeur accroc à un produit illicite n'était pas une image très glorieuse pour les X-men.

Suite à cette brève interruption, Ouroboros partit nettoyer son bras où pullulaient joyeusement des millions de bactéries. Claymore prenait un malin plaisir à les détailler, appréciant pour la première fois depuis le retour de son pouvoir, un tel nid de germes !

Wraith exposa à son tour ses arguments en réponse à ceux du professeur qui l'écouta sans sourciller. Tant pis pour la présence d'Aaron désormais... C'était dommageable mais il était peut-être vain de créer encore plus de secret alors que Lily-Rose semblait les collectionner.

Il n'y avait pas à contredire ce fait : Eden était une jeune fille remarquable et son argumentation ne manquait pas d'intelligence. A l'image d'Emily dont la Californienne avait été l'élève. Le "Monsieur Mancini" était peut-être trop formel mais Lorenzo avait pris conscience qu'il était désormais un adulte et que ces jeunes avaient plus que jamais besoin de tels repères. C'est pourquoi, il n'en fit pas la remarque.

Lorenzo s'apprêtait à répondre quand Frederik sembla perdre patience. Claymore l'écouta à son tour, regrettant de l'avoir mêlé trop tôt à toute cette histoire. Le jeune homme venait de perdre son père et revenait dans une communauté pleine d'intrigues. Le Norvégien était partisan d'ignorer la situation pour le moment et c'était bien compréhensible dans sa position. Il choisit donc de partir et le médecin ne savait plus où donner de la tête. Il y avait tant d'élèves à aider, à suivre et il avait vraiment l'impression d'être tout seul à remplir ce rôle. Que foutait donc Lily-Rose ! Et Jean-Christophe, ne devait-il pas tenir une conduite irréprochable lui aussi ? Peut-être étaient-ils tous les deux occupés avec d'autres élèves mais le Florentin avait tellement besoin d'épancher sa colère sur quelqu'un, que ce serait sur ses confrères.

Il salua Frederik, lui assurant qu'il ne faisait que reporter une conversation qu'ils devraient avoir tous les deux. C'était bien tout ce qu'il pouvait faire dans le contexte actuel... Une fois, le jeune homme parti, Lorenzo déclara :

"Très bien Eden. Je partage effectivement tes appréhensions et tes remarques sont pertinentes... Tester anodinement Lily-Rose me semble être une bonne solution... As-tu une idée du moment propice pour le faire ?"

Aaron devait se sentir complètement perdu et le médecin ne savait plus sur quel pied danser. Fallait-il lui en parler ou poursuivre cette discussion dans son bureau ? Si l'Italien se trompait, il n'aurait fait qu'accentuer une situation déjà tendue.

"Je suis désolé Aaron, la situation actuelle est complexe et je te laisse le choix de t'y impliquer ou non. A mon avis, il est préférable que tu profites de ton arrivée pour faire connaissance avec les X-men et découvrir un peu les lieux mais ce n'est pas à moi de te dire ce que tu as à faire dans ta position. Quoi qu'il en soit, tout ceci doit rester entre nous, c'est très important."


Sur ce sujet, Lorenzo s'adressait à Eden comme à Aaron. Il en ferait part aussi à Ryoichi quand il reviendrait vers eux. Il était inutile que tous les élèves prennent part à une telle entreprise car les risques étaient bien trop importants et il fallait que le trio sur la plage en prenne conscience. Aaron était déjà mêlé à cette histoire bien malgré lui mais il avait encore le choix de faire l'autruche : décision parfois préférable dans certains cas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 03.06/03.L. Une petite baignade   

Revenir en haut Aller en bas
 
03.06/03.L. Une petite baignade
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une petite baignade [libre]
» Petite baignade de Ren et Suigintô
» [#6] Petite baignade nocturne. Un invité surprise, qui sait? [Terminé]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Graymalkin Industries :: Extérieurs :: Plage-
Sauter vers: