Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 03.06/02.Sc. Cock en stock

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Mer 19 Nov - 21:52

La situation prenait une tournure encore plus inattendue que prévue. L'homme possédé était d'accord pour les aider, mais à la condition de "jouer" contre eux dans une sorte de duel de mutants, à quatre contre quatre. D'ici à ce qu'ils soient puissants grâce aux effets du Kick, il n'y aurait rien d'étonnant. Cette situation risquerait de les mettre en défaut alors qu'ils avaient d'autres priorités. Malo objectait déjà, mais celui-ci semblait prendre pour acquis que la partie allait bel et bien démarrer, ce que l'asiatique aurait préféré éviter.

Naturellement, le désavantage servait leurs adversaires et la réponse le confirma. Ils n'avaient pas assez de deux enfants gâtés dans leur équipe qu'il fallait en affronter encore davantage. Surpris, Alex subit le tremblement de terre en se demandant l'espace d'une seconde si c'était réellement l'un des mutants en face qui approchait. De toute évidence, c'était le cas. Comme le soulignait Vadim avec ironie, ils n'auraient pas à lui courir après au moins.

Ce dernier tenta d'ailleurs de quitter la pièce mais le chien semblait à présent être de la partie. De façon évidente, il valait sans doute mieux se débarrasser de lui. Les armes à feu étaient proscrites, le garde n'était donc pas le plus dangereux dans l'immédiat. Et tant qu'il était contrôlé, ce n'était pas un de ses camarades qui l'était. Ou lui-même. Dreams craignait que le mutant responsable du contrôle mental soit plus puissant que lui. Il ne pourrait donc pas le vaincre facilement, ni même récupérer le contrôle sur le garde peut-être.

Dans l'immédiat, Alexander se concentra sur le chien pour l'endormir avant de tenter timidement de tâter le terrain sur l'accessibilité du garde afin de l'endormir également à la suite. Dans le pire des cas, Vadim n'aurait plus de menace canine.

Dreams usa de son pouvoir sur le chien et aussitôt l'animal s'écroula sur le côté pour rejoindre les bras d'Hypnos. Fait étrange, il sembla tout de même remuer des pattes et japper, comme si une force mental semblait encore le contrôler mais laborieusement. Quoi qu'il en soit, l'animal n'était plus une menace pour Vadim.

Alexander évalua aussi les possibilités de son pouvoir sur le maître-chien et constata qu'il ne devrait pas trouver une résistance trop importante là aussi. L'individu à l'origine de ce contrôle n'était pas à proprement dit dans le corps de cet homme. Son esprit était ailleurs.

"C'est drôle... Ca me fait bizarre..." Indiqua le vigile en observant le chien.

Dans le bâtiment tout semblait calme pour le moment...mais dans la pièce les X-men entendirent un grouillement. C'était un son étrange mais bien présent... C'est alors que dans l'obscurité lunaire, une masse sombre sortit du conduit d'aération. Les yeux des mutants, de plus plus accoutumés à l'obscurité, perçurent rapidement de quoi il s'agissait...




Il y avait des cafards, beaucoup de cafards. Des dizaines, voire des centaines dans le conduit et tous se pressaient pour en sortir. Ils rampaient très rapidement sur le mur et semblaient très organisés... Leur taille variait de quelques minimètres à une bonne dizaine de centimètres !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonga Boudawa

avatar

Messages : 1154
Taille : 1m79/90cm
Poids : H:67kg F:6kg900 P:12kg300 D:4kg800

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Chair d'Assaut
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Jeu 20 Nov - 23:32

De son toit, le fourmilier entendait tout sans pouvoir participer. Il faisait des mouvements en long et en large de la zone, observant les alentours. Il regardait à travers les fenêtres en tentant de surveiller les bureaux visibles de sa position.
Delà où il était, il se servait pas à grand chose, alors il vérifiait ce que ses comparses voyaient.

- La taille des cafards... Bon sang. Ils sont trop organisés pour que ce soit naturel, croyez moi sur parole, je sais de quoi je parle. Ceux-là, j'ai pas envie d'y goûter.

Concrètement, seul Vadim pourrait lutter contre une ordre d'insecte. Son pouvoir sur la gravité lui permettrait de les écraser à distance, peut-être. Tonga fit l'inventaire. Ils disaient être quatre. Visiblement, il y avait une télépathe ou quelque chose d'assimilé, et un mutant qui contrôle les cafards. Ou qui se transforme en horde de cafards. Ou un truc du genre.
Il en restait deux à trouver.

Le fourmilier huma l'air, à la recherche d'une piste, d'une odeur bizarre, ou de quoi que ce soit d'inhabituel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survivor.forumactif.ws/
Vadim Leskov

avatar

Messages : 390
Taille : 1m52
Poids : 41 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: Caïd des Récrés
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Dim 23 Nov - 0:23

Vadim se figea à la vue du molosse tout crocs dehors. Barre à mine ou pas, un chien de garde prêt à mordre, ca mettait une boule dans l'estomac des petits russes téméraires. Et puis, un miracle, une aide attendue, un pouvoir formidable! Et la menace s'écroula dans les bras de Morphée! Le regard de Vadim se porta vers son camarade de chambrée avec un petit signe de tête signifiant un grand merci. Son attention se reporta sur le garde qui eut une réaction à peine étonnée, voir juste perplexe à la vue du pouvoir de Dream.
 
Le jeune russe profita de ce moment où le maitre observait son chien pour déclencher une bulle de zéro gravité centrée sur le bonhomme, d'environ 2metre de diamètre, tout en lui donnant un bon coup de barre à mine pour le pousser. Le but n'était pas vraiment de faire des dégâts : il en aurait été incapable vu sa force. Mais, au moins, le maitre-chien irait flotter ailleurs le temps que les jeunes mutants partent de la pièce.
 
Et puis, il y eut ce bruit, cette espèce de grésillement continu et de crépitements minuscules qui envahit la pièce en même temps qu'une masse sombre sortait de la bouche d'aération. Il n'eut pas besoin de s'interroger sur ce que cela pouvait être. Tonga se chargea gentiment d'expliquer la nature de la chose en même temps que ses préférences alimentaires. Intérieurement, Vadim grimaça à cause de l'une ou de l'autre... Mais l'utilisation de son pouvoir le rendait totalement inexpressif.
 
"Je pas aimer ca....", fut la seule réponse prononcée d'une voix laconique par Zero-G qui maintenait son pouvoir sur l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Dim 23 Nov - 13:50

Bon, le "jeu" était lancé et il leur fallait accepter les règles imposées par les inconnus du laboratoire. En clair, ils allaient devoir affronter des personnes dont ils ignoraient tout, sur un terrain complètement inconnu. On aurait pu rêver mieux...

Voyant le chien s'effondrer sur le sol, Malo adressa une petite grimace à Alex, autant pour détendre l'atmosphère que pour le féliciter de son intervention. Il fallait maintenant sortir de cette pièce avant qu'elle ne se transforme en piège pour eux.

"Salvador...", demanda le gamin via son communicateur. "J'viens t'chercher ? Où tu te démerdes pour nous rejoindre ?"

La partie serait quand même plus équilibrée à quatre contre quatre, d'autant que le fourmilier était un expert en insectes de toute sorte et que, contrairement à ses affirmations, ce serait assez cool qu'il se débarrasse des cafards, bien trop nombreux aux yeux du Breton.

Sans hésiter plus longtemps, Malo se dirigea vers la porte pour quitter au plus vite la salle. Une fois dehors, il faudrait repérer un peu les lieux et voir où se trouvait l'escalier permettant d'atteindre le sous-sol. Repérer s'il existait un plan de l'étage affiché à proximité, un de ces plans qui servait en cas d'alerte incendie, serait un plus et permettrait d'être un peu moins perdu. Heureusement que l'équipement des mutants intégrait les caméras permettant à chacun de "voir" ce que les autres membres du groupe voyaient et les micros permettant de correspondre entre eux à tout moment...

"Pensez à refermer la porte derrière vous.", ajouta le gamin au moment de sortir.

Ça n'arrêterait certainement pas le garde mais pouvait empêcher les plus gros cafards de se faufiler à l'extérieur...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Dim 23 Nov - 17:06

Salvador, toujours sur le toit, tenta de détecter une piste olfactive quelconque pour repérer un éventuel danger. Il repéra de nombreuses odeurs à l'extérieur, celle de Breizh toute récente, de mélanges toxiques, des gaz de la pollution mais plus intéressant, il commença à sentir une odeur de...savon ! L'odeur était diffuse mais elles provenaient des bouches d'aération. Ca sentait bon mais difficile d'en savoir plus.

Dans la salle de conférence, ZeroG usa de ses dons sur le maître-chien pour le mettre hors d'état de nuire. C'est ainsi qu'une zone où la gravité n'avait plus cours apparut à l'endroit où se trouvait le garde. Aussitôt, ses pieds quittèrent le sol et l'homme poussa une exclamation de surprise puis pouffa de rire, manifestant un plaisir évident à cet "envol". Le coup de pied de biche du jeune Russe l'envoya valser dans la zone et le garde ne broncha toujours pas. Si douleur il y avait eu, il n'avait pas l'air de s'en soucier.

Breizh profita ainsi de cette neutralisation, pour quitter la pièce et rejoignit un couloir tout à fait obscur. Heureusement, ses lunettes/caméras lui permirent d'éclairer faiblement les lieux.


Il y avait de nombreuses portes, un extincteur, des fenêtres donnant vue sur des bureaux, et des panneaux d'affichage. L'ensemble paraissait assez classique pour ce genre de bâtiment. L'intuition du jeune garçon fut la bonne : vers le fond du couloir, près des escaliers, il trouva le plan qu'il cherchait. Il l'éclaira avec ses lunettes.


Un point rouge indiquait la position actuelle de Breizh mais le plan affichait seulement le premier étage du bâtiment et les extérieurs. Malo entendit alors le bruit de l'ascenseur indiquant une arrivée. Les portes commencèrent à s'entrouvrirent...

Dans la pièce, si l'homme et le chien semblaient neutraliser, la nouvelle menace incarnée par les cafards prenait de l'ampleur de seconde en seconde. Les insectes se rapprochaient de Dreams... L'un d'eux plus rapide que les autres étaient déjà sur sa chaussure droite, débutant l'escalade très rapidement. Les cafards étaient très rapides, agiles et pas un ne montait sur l'autre. Ils semblaient totalement dans leur élément... La bouche d'aération vomissait toujours autant de blattes et leur nombre croissait de plus en plus...


HJ : Voici le plan zoomé du couloir et des pièces.



Légende :
B : Breizh
D : Dreams
Z : ZeroG
point orange : maître chien
zone grisée : zone sans gravité
points diffus marrons : cafards

Pour une question de timing, le tour sera résolu samedi prochain. Faites-moi part de vos éventuelles indisponibilités si le délais vous paraît trop juste]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Mar 25 Nov - 16:13

Dieu qu'il faisait sombre dans le secteur ! Mais, à y réfléchir, c'était plutôt rassurant en fait. Cela signifiait que leurs adversaires n'étaient pas encore arrivés. À moins que ces derniers ne puissent voir dans le noir...

Chassant vite cette idée de sa tête (on devient facilement parano dans ce genre de situation et les "méchants" n'allaient tout de même pas avoir tous les avantages), Mao observa les environs. Tandis qu'il jetait un bref coup d'oeil sur le plan de l'étage, un petit bruit caractéristique l'informa que l'ascenseur venait d'arriver à leur niveau et s'y arrêtait.

Rapidement, le jeune Breton prévint ses camarades de cette arrivée intempestive, histoire de ne pas se faire surprendre.

"À gauche en sortant,à trois mètres : un escalier et un ascenseur.", murmura-t-il dans son communicateur. "Quelqu'un arrive par l'ascenseur..."

Sa mission d'éclaireur accomplie, Breizh se plaqua contre le mur, voulant profiter de l'angle mort offert par la cage d'escalier pour rester hors de vue d'un intrus éventuel. À ses camarade d'éliminer la menace, si menace il y avait...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Mer 26 Nov - 21:57

Sans trop de surprise, le chien s'écroula mais continua à bouger étrangement. Alexander réalisa alors une erreur dans son raisonnement : là où ils pensait que seul le gardien pouvait être contrôlé et donc avoir un bouclier partagé par le mutant adverse, il se révélait que le chien aurait partagé la même défense, rendant son action risquée. Mais heureusement, ce fut beaucoup plus simple que prévu et même l'homme ne semblait pas bien difficile à éliminer dans l'immédiat, ce qui rassura Dreams.

Mais un autre ennemi se montrait à présent. Habitués à l'obscurité, son groupe n'eut aucun mal à remarquer une horde de cafards qui sortait de conduits d'aération. Evidemment, c'était loin d'être quelque chose de naturel et il ne restait qu'à déterminer si le mutant responsable pouvait lui même se transformer ou si c'était un contrôle éventuel sur les insectes. Pour le moment, il était difficile de trouver une façon simple de le vaincre et leur priorité était de déterminer qui étaient les deux derniers.

Malo venait de sortir et annonçait déjà l'arrivée de quelqu'un dans un ascenseur à leur gauche. Alexander se dirigea vers la porte, non sans remarquer qu'un cafard commençait déjà à lui grimper dessus. D'un endormissement rapide sur l'insecte, il se défit de lui tout en se plaquant contre le mur près de la porte, évitant ainsi la zone de non gravité. Puis laissant à peine dépasser son visage, il fixa l'ascenseur en question, prêt à agir avec son pouvoir sur celui qui y était, que ce soit un garde ou ce qui ressemblerait à un mutant. Pour un scientifique, il faudrait réagir ensuite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonga Boudawa

avatar

Messages : 1154
Taille : 1m79/90cm
Poids : H:67kg F:6kg900 P:12kg300 D:4kg800

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Chair d'Assaut
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Dim 30 Nov - 16:25

- Ça sent le savon. Pourquoi ça sent le savon ?

Cette odeur lui emplissant les narines venait de la bouche d'aération. Après Oggie et les cafards, voilà Le Chat Machine. Ils devaient être dans une salle vachement bien ventilée. Un dortoir. Une cuisine. Un laboratoire. N'importe quoi. Il était isolé du groupe et de l'action et pourtant, il fallait bien qu'il participe...

Il se transforma, sortit ses ailes et plana jusqu'en bas.
Un trajet simple, qui le faisait utiliser ses ailes comme un parapente plus que pour voler. Il se dirigea, bille en tête, vers la porte d'entrée principale, et chercha à entrer dans le bâtiment. Pas d'alarme, pas de gardes, pas de soucis, donc.

Il surveillait les agissements des autres. Entre une télépathe et un tas de cafards, il fallait réduire l'écart et connaître les emplacements et capacités des deux autres. Ils avaient l'avantage du terrain et connaissaient déjà au moins trois de nos quatre pouvoirs. En espérant que ZeroG soit un bon bluffeur, à présent, on maintiendrait encore un peu de peur chez eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survivor.forumactif.ws/
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Dim 30 Nov - 21:04

Deaf House by Mondkopf on Grooveshark

Les cafards étaient de plus en plus nombreux dans la pièce et si Dreams réussit à s'en écarter en rejoignant l'encadrement de la porte, ce ne fut pas le cas de ZeroG. Les blattes commencèrent à le cerner consciencieusement et une dizaine d'entre elles escaladèrent ses membres inférieurs. Certaines se faufilèrent sous son pantalon ce qui commença sérieusement à démanger le jeune homme. Il pouvait sentir leurs petits corps et leur mouvements vifs déclenchant un frisson qui lui parcourut toute l'échine. Dans quelques instants, Vadim serait complètement recouvert d'insectes s'il persistait dans son immobilisme.

Si, Alexander était pour le moment hors d'atteinte, une autre file de cafards s'était formée pour le rejoindre... Ces bestioles étaient extrêmement rapides dans cet environnement propice...

Au couloir, l’ascenseur révéla un garde, d'une trentaine d'année, matraque sortie. Aussitôt que Dreams eut un visuel sur lui, il en profita pour l'endormir et l'instant d'après, le corps du vigile s'affaissa et il tomba au sol, profondément endormi. Derrière lui, il y avait un autre individu, très étrange dans sa physionomie que le jeune mentaliste put apercevoir :


Son regard était à peine perceptible et son corps entier semblait recouverts d'inscriptions d'où émanait une aura bleue. Il releva doucement la tête et une salve d'énergie bleutée partit de son torse pour frapper de plein fouet, le mur d'en face. Un vacarme assourdissant retentit et le ciment vola en éclats, laissant à découvert la plomberie. Des fissures apparurent au plafond et sur les murs de la pièce où se trouvaient encore les deux X-men qui furent littéralement douchés par la poussière.

Dans le renfoncement près de l’ascenseur, Breizh était hors de la vue de cet étrange mutant mais le téléporteur ne pouvait pas non plus voir son ennemi. En revanche, il remarqua que, des plomberies déchiquetées, s'échappait une mousse blanche très abondante. A l'instar des cafards, elle grossissait de seconde en seconde, se répandant au sol aléatoirement. Cette mousse dégageait une douce odeur de savon qui se diffusa dans le couloir obscur, si bien que ça en devenait presque écœurant.

A l'extérieur, Salvador étendit ses ailes et quitta le toit pour rejoindre la terre ferme en planant. Le vol se déroula sans encombre car il n'y avait pas de vent ou presque pas. Tonga remarqua à son arrivée, qu'il n'y avait plus aucun garde dans le secteur. Il se dirigea vers la porte principale du bâtiment et n'eut aucune difficulté à l'ouvrir malgré la présence d'une petit terminal de sécurité.

Il se retrouva ainsi dans un hall, éclairé par des néons blancs, dans un décor à la fois sobre et élégant. A sa droite se trouvait un immense bureau avec des ordinateurs dont l'un était allumé. A sa gauche une dizaine de chaises étaient accolées au mur. Un peu plus loin se trouvaient plusieurs portes, dont une qui semblait correspondre à celle de l'ascenseur. La deuxième porte à sa gauche indiquait clairement "WC" mais les autres étaient dépourvues de toutes inscriptions

Il n'y avait personne dans cette pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Mer 3 Déc - 0:14

La situation prenait une tournure déplaisante. S'il y avait bien un garde représentant le mutant marionnettiste qui venait de s'écrouler, les cafards derrière Alexander ne manquèrent pas d'attirer son attention, qui remarqua bien vite que Vadim était déjà leur cible. Mais à peine l'asiatique eut-il le temps de penser à cet aspect qu'un nouvel adversaire entrait en jeu.

Tout de bleu inscrit, celui-ci était plutôt effrayant. Le tir bleu qu'il lança depuis sa poitrine et qui vint s'écraser contre un mur ne manqua d'ailleurs pas d'amplifier cette inquiétude alors que la poussière se dissipait. Il semblait particulièrement puissant. Mais comme beaucoup de ses camarades de Graymalkin, leurs capacités, aussi impressionnantes soient-elles, ne rimaient pas avec bouclier psychique. Malo était encore caché heureusement mais dans l'immédiat, il fallait à la fois se débarrasser du mutant bleu tout en aidant Vadim. L'étrange liquide qui sortait des canalisations explosées semblait indiquer qui était leur dernier adversaire, même si sa position restait encore à déterminer.

Repensant en une fraction de seconde aux films dans lesquels les hommes poursuivis par des abeilles se jetaient dans des lacs, Dreams rapidement indiqua à Breizh dans son communicateur :

- " Vadim est en danger, téléporte le dans de l'eau, ou trouve un extincteur contre les cafards rapidement ! "

Puis à peine sa phrase terminée, il s'éloigna de la pièce en se rendant dans le couloir et lança immédiatement un endormissement visant le mutant bleu. Au passage, il prendrait garde à s'éloigner de la mousse. Cette dernière pourrait également gêner les cafards mais l'asiatique n'était pas certain que se jeter dans un liquide ennemi soit une idée pleine de bon sens. Il fallait agir de concert avec Malo pour entreprendre cette action d'attaque et de défense simultanée !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Mer 3 Déc - 15:45

Mais pourquoi Alex s'était-il occupé d'un vulgaire garde au lieu d'endormir l'espèce de machin tout bleu qui arrivait derrière ? En plus, ce truc-là avait tout du bulldozer qui avançait en détruisant tout sur son passage.

Un instant, Malo resta décontenancé. Ce n'était pas le moment de ce mettre sur la route du monstre. Certes, les Bretons étaient réputés pour avoir la tête dure mais il n'était pas certain que ce soit suffisant pour résister à la salve d'énergie émise par le nouveau venu.

Et, comme si tout cela ne suffisait pas, voila qu'une invasion par de la mousse de savon se préparait. Après les contrôleurs, de  cafards, comme d'humains,  et l'énergie bleutée, on avait affaire à monsieur Propre. Au moins, les pouvoirs des quatre adversaires étaient identifiés et deux d'entre eux, au moins, se trouvaient à leur étage. On pouvait supposer que les contrôleurs se trouvaient ailleurs,mais, là encore, rien n'était certain.

Le seul point positif dans l'affaire venait de Tonga qui était enfin entré dans le hall et leur faisait parvenir de belles images. En cas de danger, Breizh pourrait les utiliser pour quitter rapidement un endroit trop dangereux.

Pour le moment, il fallait prendre en compte le message d'Alex et voler au secours de Vadim. Sans hésiter un seul instant, le Breton inconscient se précipita dans la pièce où se trouvait son camarade. Jaugeant en une seconde la situation, il esquissa un sourire en imaginant les bestioles remonter sous le pantalon de son camarade (au moins, Malo étant en short, il aurait bénéficié de plus de temps pour voir la progression des cafards) puis, avançant rapidement, il empoigna le petit Russe par le bras avant de se téléporter rapidement dans le couloir qu'il venait de quitter, à proximité immédiate d'un extincteur dont il s'arma aussitôt.

À Vadim maintenant de se débarrasser des insectes à l'air libre. Si son camarade avait vraiment besoin d'un bain pour être tranquille, il y avait toujours la possibilité d'aller dans une des piscines de San Francisco mais cette escapade aurait l'inconvénient d'éloigner les deux adolescents pendant de trop longues secondes.

Pour laisser la possibilité à Breizh d'aider ZeroG à se débarrasser de ses cafards, Dreams quitta la pièce pour agir aussi vite que possible sur l'étrange mutant de l'ascenseur. Le pouvoir hypnotique d'Alexander s'insinua dans l'esprit de son ennemi qui pivota lentement la tête comme pour essayer de comprendre ce qui lui arrivait. Il n'offrit aucune résistance au pouvoir psychique du jeune homme mais avant de s'endormir, il lui adressa un sourire amusé... Il s'écroula tranquillement dans l'ascenseur et referma ses poings, plongeant dans un profond sommeil.

Breizh profita de cette neutralisation pour se précipiter vers son camarade. Et en une fraction de seconde, il le téléporta vers l'extincteur qu'il avait repéré dans le couloir. Il ne restait plus qu'à Vadim d'agir en conséquence...

Dans la salle de conférence, les cafards grouillaient un peu partout et se répandirent rapidement dans toute la pièce. Ils se dirigeaient désormais vers la porte et déjà, plusieurs dizaines se trouvaient dans le couloir. Ils contournaient soigneusement la mousse savonneuse et s'organisaient pour se déplacer le plus facilement possible.

De son côté, la mousse prenait une ampleur considérable dans le couloir et il semblait aux X-men, qu'elle se disloquait en trois formes distinctes... Ce n'était pas très clair mais elle agissait anormalement pour de la mousse !

C'est à ce moment qu'Alexander ressentit une étrange sensation dans son esprit, comme un détachement... Ca ne dura que deux secondes au bout desquelles, il vit et sentit ses bras se lever sans qu'il ne puisse rien y faire. Ses jambes se mouvèrent mais il ne leur donnait aucune impulsion. Il arrivait à garder conscience de son corps mais celui-ci ne semblait plus lui appartenir ! L'esprit du jeune homme était tout à fait conscient de ce qui se passait, capable de penser et de réfléchir, mais il n'était plus qu'un simple spectateur. Étrange et terrible sensation...


"Je pensais que ce serait plus difficile mais finalement, la protection que j'ai ressentie n'était pas assez forte... C'est amusant n'est-ce pas ? Il ne faudrait pas que ce soit toujours les mêmes qui s'amusent..." Dreams se mit alors à rire nerveusement et de manière incontrôlable. Il porta sa main droite à ses lèvres comme pour dissimuler pudiquement sa bouche grand ouverte. Il finit par se calmer et indiqua : "Alors... Comment ça fonctionne..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Tonga Boudawa

avatar

Messages : 1154
Taille : 1m79/90cm
Poids : H:67kg F:6kg900 P:12kg300 D:4kg800

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Chair d'Assaut
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Jeu 4 Déc - 2:33

Tonga soufflait un peu. La descente l'avait un peu attaqué coté adrénaline, il n'était pas habitué à voir le sol se rapprocher aussi vite sur une aussi grande distance. Il avait encore un peu de mal avec ses nouvelles capacités, mais espérait secrètement en avoir encore d'autres comme celle-là.
Pas de vent, pas de bruit, il toucha le sol sans un bruit et roula pour amortir sa chute, tout en se retransformant en fourmilier classique. Il filmait tout et checkait les caméras des autres. Il n'aimait pas ça, il était maintenu en dehors du combat.
Les quatre mutants adverses était à présent plus ou moins identifiés.
Une télépathe qui fait du contrôle mental, nommons la Mindgirl, faute de mieux. C'était des quatre la plus dangereuse du point de vue de Tonga. Le contrôle mental, il en avait fait les frais, c'est jamais cool. A espérer qu'aucun des membres de l'équipe n'y soit soumis.
Un morlock bleu qui balance des rayons d'énergie, que Tonga surnomma rapidement Blueman, dans sa grande recherche de nom. C'était un danger direct, donc le plus dangereux à court terme, mais le plus facile à abattre pour lui: le combat direct étant plus simple à gérer.
La nuée de cafards était ou répondait à un mutant qu'on nommera Blatteman, parce que. Elle semblait douée de conscience rapide et s'attaquait à des objectifs différents de ceux de cafards normaux. Une nuée, c'est toujours dangereux. Il restait à espérait qu'il s'agisse bien d'un contrôleur, plus facile à neutraliser qu'un mutant capable de se nuer.
Le dernier enfin, portait l'odeur de savon que Tonga avait reniflé. Soit c'était un mutant Mia qui se transformait en mousse, soit il la manipulait à distance. La encore, Tonga espérait tomber sur un contrôleur, plus simple à neutraliser.

- Malo ? Vous êtes à quel étage ? Il se passe quoi avec Alex, tu l'as en visuel ?

Alors qu'il observait les lieux rapidement, constatant qu'aucune porte ne semblait notée d'un "Escalier", il écarta rapidement l'ascenseur. Outre le fait qu'il le savait retenu à l'étage de ses amis, c'était un pari dangereux avec des ennemis capables de le noyer sous la mousse et les cafards dans une cage suspendue au dessus du vide.
Il décida d'ouvrir une à une les portes disponibles pour trouver les escaliers. Escalier dont il monterait les marches quatre par quatre s'il le trouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survivor.forumactif.ws/
Vadim Leskov

avatar

Messages : 390
Taille : 1m52
Poids : 41 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: Caïd des Récrés
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Sam 6 Déc - 12:16

Le visage inexpressif, Zero-G maintenait sa bulle de gravité-nulle centrée autour du garde. Malheureusement, comme à chaque utilisation de son pouvoir, ses perceptions changeaient. Un nouveau sens s'ajoutait au sien, leurrant les autres : la détection des masses et de leurs mouvements. Ainsi, la nuée de cafards fut à peine perceptible, les insectes ayant une masse bien trop faible à l'unité pour rester pleinement visible au jeune mutant. Une simple petite onde parmi des vagues.
 
Mais, s'il les percevaient moins avec ses yeux, ils les sentit clairement grimper sur lui et s'infiltrer sous son pantalon. Le pauvre ado commença à danser la gigue de la blatte essayant de se débarrasser des intrus par des mouvements purement instinctifs. Les autres X-men eurent le plaisir d'entendre de magnifiques nouveaux jurons en russe poussée par une voix juvénile et apeurée!
 
Heureusement pour Vadim, cela ne dura pas. Super Malo vint à sa rescousse et le téléporta ailleurs. Son pouvoir s'interrompit immédiatement, le garde dans la pièce redécouvrant les joies d'une chute en pleine gravité. Retrouvant ses pleins moyens, Zero-G ne se posa pas de question, et attrapa l'extincteur tendu par son camarade! Il retira la sécurité et commença à s'asperger le bas du corps à grands coups de neige carbonique, ouvrant même son pantalon pour faire le ménage. Les gros mots furent à moitié couverts par le souffle de l'extincteur!
 
Le gamin repris son souffle et plissa des yeux dans la pénombre du couloir, réalisant la situation : ils étaient acculés. A vrai dire, il n'avait pas vraiment réaliser le changement de comportement d'Alex, trop occupé par l'extermination des cafards. "Malo...Toi prrendre Alex et parrtirr loin. Je gérrer eux...", souffla-t-il à son pote de chambrée. Il fallait espérer que cela n'était pas du bluff...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Lun 8 Déc - 14:22

ZeroG s'empara immédiatement de l'extincteur pour lui ôter sa goupille de sécurité. Il l'activa alors, projetant de la poudre blanche sur ses vêtements et sur sa peau avec plus ou moins de facilité pour un individu qui utilise un extincteur sur lui-même. La poudre n'était pas froide mais les agents volatiles s'éparpillèrent un peu partout autour de Vadim qui dû fermer ses paupières pour protéger ses yeux. Fort heureusement, l'utilisation de l'extincteur ne fut pas assez longue pour gêner sa respiration et rapidement les blattes tombèrent une à une sous la pression exercée. Il ne sentait plus les insectes qui devaient se trouver pour certains en bas de son pantalon, morts ou bien étourdis. Le jeune homme semblait débarrasser de cette menace mais ses jambes le démangeaient... La poudre des extincteurs devait sans doute être irritante.

Alexander toujours simple spectateur dans son corps, sentit que son pouvoir s'activait. Le mutant derrière cette manipulation semblait vouloir annuler l'effet hypnotique de son hôte sur le mutant bleu mais il n'y parvint pas. Pire, le mentaliste sentit ses jambes faiblir comme si l'exercice qu'on faisait subir à son corps était trop éprouvant...

"Tu n'es pas très utile, à ce que je vois..." Marmonna Dreams.

Dans le couloir, les trois formes de mousses s'élevaient progressivement pour dessiner des silhouettes humanoïdes. Les X-men virent deux bras, deux jambes et une tête pousser sur chacune des formes. La mousse semblait bien d'origine mutante...

Les cafards se déversaient désormais dans le couloir, mais le gros des insectes n'était pas encore sorti de la salle de conférence. Il devait y avoir une centaine de blattes dans le couloir et celle-ci filaient droit sur les deux jeunes garçons, ignorant totalement Alexander. Dans la pièce, les cafards étaient si nombreux qu'ils recouvraient le sol d'une dizaine de centimètres...

Le mutant bleu dormait toujours aussi bien dans la cage d'ascenseur dont les portes tentaient vainement de se refermer. Elles ne cessaient de buter contre le corps du garde endormi...

Au rez-de-chaussée, Salvador ouvrit toutes les portes pour trouver les escaliers et finalement, la porte située à proximité de l'ascenseur se révéla être celle des escaliers. Il les gravit aussi vite que possible et se retrouva à l'étage où ses camarades combattaient leurs ennemis. Il vit rapidement de ses propres yeux, la situation : les cafards, les trois formes humanoïdes et mousseuses...

Dans le communicateur de Breizh, Claymore indiqua :

"Il est de toute évidence très dangereux que je m'approche tant que le mutant mentaliste qui à l'air de le contrôler peut agir. Je vais tenter une autre approche... Ne communiquez aucune information à Dreams... Nos ennemis seraient sans doute au courant..."



[Hj : Plan :



Légende :

point jaune : Chien
point bleu : mutant "bleu"
grains marrons : cafards
grains bleus clairs : mousse informe
ronds bleu clair : forme de mousse humanoïde en formation
points orange : vigiles]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Ven 12 Déc - 14:49

Ce que Malo craignait était en train de se réaliser. Leur adversaire mentaliste semblait décidé à passer à la vitesse supérieure. Abandonnant le contrôle des vulgaires gardiens du laboratoire, il venait de jeter son dévolu sur Alex et n'avait eu, du moins en apparence, aucun mal à s’immiscer dans son esprit pour le faire agir à sa guise.

Voila encore un mythe qui s'écroulait. Le Breton pensait quand même que son ami possédât assez de force morale pour résister à ça. Non, il n'était en fait qu'un vulgaire pantin, tout juste capable d'obéir aveuglement aux injonctions d'un autre...

Heureusement, le manipulateur perdit d'abord du temps, effectuant Dieu seul savait quoi au lieu d'utiliser le pouvoir de Dreams pour endormir les deux jeunes adolescents qui étaient avec lui dans le couloir. Cette action aurait marqué, à coup sûr, la fin de la partie mais était peut-être trop simpliste pour les mutants adverses boostés au kick. Ceux-ci devaient vouloir une victoire incontestable.

Vadim souffla à Malo d'évacuer Alex au loin, pendant que lui-même gérait la suite. Certes, le petit Russe devait être largement capable de faire face aux cafards - il lui suffisait de "flotter" dans l'air pour échapper aux insectes - mais il allait avoir du mal face aux "hommes lessives", même avec l'aide de Tonga qui venait (enfin) d'apparaître. Et que dire du pouvoir du contrôleur mental qui pouvait neutraliser la volonté de n'importe qui...

En tout cas, ZéroG avait raison sur un point : on ne pouvait pas se permettre d'avoir Dreams dans le camp des ennemis. Y avait-il une limite de distance dans le contrôle mental ? Pour avoir la réponse, il n'y avait u'une seule façon de le savoir.

Effectuant une petite téléportation pour se retrouver juste à côté d'Alex (autant éviter de marcher alors que les cafards courraient sur le sol devant eux), Malo empoigna son camarade et tenta de se téléporter de nouveau avec lui, l'emportant hors de ce bâtiment. Il visait une arrivée dans le parc de San Francisco qu'il connaissait bien, à proximité immédiate du plan d'eau. Si l'Asiatique peinait à reprendre le contrôle de ses actes, un petit bain forcé serait sans doute de nature à lui faire retrouver les esprits...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Vadim Leskov

avatar

Messages : 390
Taille : 1m52
Poids : 41 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: Caïd des Récrés
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Sam 13 Déc - 17:05

Vadim se secoua les jambes une dernière fois, autant pour se débarrasser des cadavres de blattes poudrées que pour évacuer l'excès de poudre. Ca grattait ce machin! La bonne nouvelle, c'était que, pour le moment, les cafards et la mousse de savon semblait lents. Tonga qui venait d'arriver aurait le temps de partir à nouveau. Entre les 3 jeunes x-men et le fourmilier se trouvait la rivière de cafards et les 3 mousseux.
 
"Toi partirr! Vite! Je gerrer eux!", cria-t-il à l'adresse de la petite forme poilue sur l'entrée de l'escalier.
 
Sans attendre que Malo téléporte Alex au loin, Vadim avait reculé dans le couloir, courant sur plusieurs mètres avec son extincteur allégé par une petite bulle de gravité-nulle. Il allait devoir tenter quelques coups de poker pour attirer les ennemis. Zero-G agrandit sa bulle de gravité nulle, s'englobant à l'intérieur.  Il sortit son briquet et son paquet de clope de sa poche, sortit une clope et la glissa entre ses lèvres. Tenant son extincteur d'une main, il lévita jusqu'au plafond d'une petite poussée des pieds et alluma sa clope.

 

Et le petit russe abattit une première carte : il s'approcha d'un des détecteurs de fumée et souffla la fumée de sa clope dessus. Un premier coup de poker : soit le détecteur bipait, soit il faisait asperseur et l'étage serait bientôt trempé d'eau, soit les affreux avaient également coupé cette alarme et cela ne faisait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Dim 14 Déc - 17:20

Le danger bleu qui s'était écroulé arracha un sourire satisfait à l'asiatique. Il était le premier à en éliminer un, et espérait bien continuer sur sa lancée. Mais soudainement, une étrange sensation le parcourut, le genre qui n'arrive pas sans raison. Assez étrangement, c'était celle qu'il ressentait en s'endormant avec l'esprit qui s'embrumait naturellement. Il y sentait également quelques traces d'un malaise. De façon générale, il se sentait détaché de son corps mais ce qui était hors du commun était sa capacité à être parfaitement conscient de ce qui l'entourait avec les yeux ouverts et l'esprit clair.

Interloqué, Alexander remarqua ses bras qui se levaient devant lui sans qu'il n'en soit responsable. Encore une sensation différente de celles qu'il connaissait. Ce n'était pas ses mains qui étaient soulevées mais bien une impulsion de son propre corps qu'il n'avait pas voulu. Puis tout à coup, il comprit. Son bouclier psychique avait été brisé sans même qu'il s'en rende compte. Lui qui se pensait à l'abris de ce genre de problème avait la sensation de s'être défendu avec de la paille.

Alors qu'un malaise certain s'insinuait dans son esprit, Dreams réalisa qu'il ne devenait plus que spectateur de son propre corps alors que le contrôleur était pris d'un rire malsain. Mais comment pouvait-il se battre pour reprendre possession de ce qui lui appartenait ? Paniqué, il ressentit la soudaine faiblesse de son corps alors qu'il était tourné vers l'homme bleu. Une lueur d'espoir apparut tandis qu'il pensait être responsable de cette situation. Mais elle s'éteignit bien vite quand il comprit qu'il n'y avait aucun rapport avec lui et que cette perte de force n'était due qu'à la méconnaissance de son pouvoir de la part de l'autre mutant.

La peur prenait lentement le contrôle de sa pensée. Lui qui l'espérait être résistante à beaucoup d'attaques se retrouvait totalement dévoué à un ennemi. Au delà du simple amour propre, le malaise était réel. Lire ses pensées et prendre le contrôle de son corps n'était pas quelque chose d'évident à vivre contre sa volonté. Surtout quand on ne montrait jamais la réalité de son âme aux autres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonga Boudawa

avatar

Messages : 1154
Taille : 1m79/90cm
Poids : H:67kg F:6kg900 P:12kg300 D:4kg800

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Chair d'Assaut
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Lun 15 Déc - 3:39

Fourmilier en position, je répète, fourmilier en position.
Tonga arrivait et découvrait la situation de ses propres yeux. Alors que Malo évacuait Alex, Vadim jouait les cascadeurs et s'empaquetait tout seul dans une bulle d'anti-gravité. Les cafards grouillaient et la mousse progressait... et le monstre bleu était déjà à terre. Efficace, les gars.

- Bon.

Tonga sortit ses griffes et sa langue, montrant aux cafards qu'il était prêt à tailler dans le tas, voire à en bouffer si nécessaire. Il commençait à embrasser son coté animal, à apprécier de vivre sans trop réfléchir et à bastonner dans ce qui passait. Néanmoins, en tant qu'ainé du groupe en l'absence du prof, il avait la responsabilité de ses camarades.
Pas le temps d'attraper un communicateur, ni même d'expliquer ce qu'il allait faire, il courut et sauta au travers de la bulle d'anti-gravité, pour attraper Vadim après qu'il ait déclenché le détecteur et continuer sa course pour agrandir la distance entre eux et les ennemis

Trouver les contrôleurs était la premier priorité. Et ils étaient surement à cet étage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survivor.forumactif.ws/
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Lun 15 Déc - 18:06

Comprenant que Dreams n'était pas dans son état normal, Breizh entreprit de le téléporter loin du théâtre des opérations afin qu'il recouvre ses esprits. Après deux rapides téléportations, le jeune mentaliste et son ami se retrouvèrent au cœur du parc de San Francisco.


Ils étaient près d'un plan d'eau comme dans le souvenir de Malo, à proximité d'un promontoire rocheux. Les lampadaires éclairaient en permanence  le parc de San Francisco mais les badauds étaient rares après minuit... Les silhouettes qui se détachaient de l'obscurité n'étaient pas des plus rassurantes...

Alexander sentit avec soulagement le contrôle de son corps lui revenir. Il pouvait de nouveau se mouvoir librement et parler comme bon lui semble...

A plusieurs kilomètres de là, dans le laboratoire, ZeroG modifia la gravité sous ses pieds pour s'élever dans les airs de façon à atteindre un détecteur de fumée. Ces derniers étaient tout petits et presque indiscernables dans le noir. Il avait fallu une attention minutieuse du jeune homme pour les apercevoir. Il entreprit de les déclencher en expulsant la fumée de sa cigarette tout juste allumée.

Cet intervalle de quelques secondes permit aux formes de mousse humanoïdes de se former complètement. Face aux deux X-men se trouvaient désormais trois golems de mousse blanche, visiblement en colère... Le couloir à proximité immédiate de la salle de conférence était à présent infesté de cafards qui filaient droit sur Tonga et se massaient autour de Vadim, pénétrant même dans sa zone anti-gravité. Ils volèrent autour de lui sans pouvoir l'atteindre... Leur nombre était encore assez peu important pour que le jeune homme n'en soit pas gêné.

Deux secondes, puis trois, puis quatre et brusquement le détecteur se mit en marche à la plus grande satisfaction du jeune Russe. Un bip sonore et régulier retentit dans toute l'infrastructure et aussitôt de l'eau fut projetée abondamment au premier étage.


Vadim fut bon pour une sacrée douche et l'eau obscurcit brièvement sa vision à tel point qu'il ne vit pas la petite forme animale courir dans sa direction. C'était Salvador qui se dirigeait vers son camarade écrasant sans vergogne les cafards sous ses pattes. Ce faisant il atteignit aussi la mousse et là, ce fut une toute autre histoire. Une sensation de brulure l'atteignit à ses pieds comme s'il courait sur des braises ardentes. Heureusement, il fut assez rapide pour ne pas subir trop longtemps la douleur et réussir à se projeter dans la zone dépourvue de gravité. Dans son élan, il emporta brusquement son camarade. Tout deux sortirent de la zone en retombant lourdement au sol. La réception fut douloureuse mais pas incapacitante ; un gros bleu se formerait sans doute le lendemain sur le bras du jeune homme et une bosse sur la tête de Tonga mais rien de bien méchant...

Si les X-men étaient copieusement arrosés, les manifestations mutantes le furent tout autant... La mousse devint brusquement transparente et fondit à vue d’œil alors que les golems poussaient des grognements furieux. Leurs membres se décomposaient de plus en plus... Les cafards s'agitaient en tout sens, rejoignant les murs pour éviter de finir noyés. Leurs déplacements étaient beaucoup plus fastidieux et moins rapides, pour la plus grande satisfaction des X-men !

Salvador avait la plante des pattes arrières qui chauffait douloureusement mais il pouvait toujours marcher. L'adrénaline l'aidait sans aucun doute à supporter le douleur...cuisante.

Malheureusement, il y avait plus inquiétant... De la salle de conférence, une silhouette complètement recouverte de cafards sortit. La zone de gravité de ZeroG s'était évanouie depuis un moment déjà et le maitre-chien semblait bien décidé à prendre sa revanche...

[HJ : Plan :



Résolution du tour dimanche 21 décembre ou le 22 décembre au plus tard. Plus tôt est toujours possible !]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vadim Leskov

avatar

Messages : 390
Taille : 1m52
Poids : 41 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: Caïd des Récrés
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Mar 16 Déc - 19:53

Exhalant la fumée de ses poumons, Vadim sentit le découragement le gagner pendant 4 secondes interminables . Autour de lui, des insectes commençaient à flotter. A ses sens, c'était comme de minuscules petits points, comme des étoiles filantes. Mais il n'y prêtait pas attention, et n'en eut de toute façon pas le temps. Le visage à une dizaine centimètres du détecteur de fumée, le môme se fit rincer la bouille et le reste à grand jets! Comme tout collégien, il s'était déjà amusé à déclencher l'alarme incendie de son bahut pour éviter un contrôle. Mais jamais le bip criard et la douche d'eau chlorée ne lui avait parut si formidable!

Et puis, quelque chose le happât et le projeta hors de sa bulle. La chute fut rude, et un sentiment de déjà vu lui traversa l'esprit quand il ouvrit les yeux, se massant son bras douloureux. Tonga... Sur Khane, le fourmilier l'avait déjà chopé façon rugby pour l'empêcher de traverser un portail de téléportation en bon soldat suicide. Et bien c'était la même, en plus mouillé : un tonga, une projection, une chute, mal au bras! Cela avait eut le mérite de l'éloigner des cafards!

D'un revers de main, le russe eut le réflexe inutile de s'essuyer le visage qui fut retrempé aussitôt, avant de donner une tape amicale sur la tête du fourmilier. "merrci..." Les effets de la douche de couloir avait les effets escomptés : les golems furieux fondaient, les cafards prenaient le large sur les bords. Mais cela n'était pas terminé...

Quand la silhouette du maitre-chien sortit dans le couloir, couverte de cafards, Zero-G eut une boule au ventre. Dans la pénombre du lieu, avec son air froid et malsain, cela ressemblait à un zombi ou un monstre. Le gamin se releva en vitesse et lutta contre tout ses instincts de gosse qui lui hurlaient de partir très très loin de ce cauchemar ambulant.  Serrant l'extincteur qu'il avait gardé en main,  le x-boy abatit une deuxième carte de son jeu de poker.

D'un pas de coté, il chopa Tonga tout en se tournant dos au garde. Une bulle de gravité-nulle de 5metre de diamètre s'abattit soudainement sur la distance la distance entre eux et la sortie des escaliers, les englobant à la limite. Continuant son mouvement de relevage de fourmilier, les pieds de Zero-G décollèrent du sol, la sortie de l'extincteur pointée vers l'autre coté du couloir."Toi pas lâcher", souffla-t-il sur un ton aussi froid qu'un terminateur russe. Et il actionna l'extincteur au max.

Vadim s'empara de l'extincteur pour entreprendre une manœuvre qui bien qu'audacieuse, n'en restait pas moins téméraire : profiter du dégagement de gaz pour être propulsés lui et Salvador à travers le couloir à la gravité nulle pour rejoindre les escaliers hors d'atteinte de la mousse en décomposition et des cafards...

La création de cette zone n'offrit pas de difficulté au Russe, lui aussi boosté par l'adrénaline et la vision horrifique du maître-chien couvert de cafards. L'espace d'action du jeune homme permettait en effet de rejoindre les escaliers mais ce fut tout juste ; au-delà, ZeroG sentit qu'il ne répondrait plus de son pouvoir. Dès que la gravité disparut dans le couloir, le maître chien se sentit décoller et la mousse, encore au sol la seconde d'avant, commençait à s'élever lentement dans les airs à l'instar des quelques cafards qui n'avaient pas réussi à rejoindre les murs à temps... Chose plus étonnante encore, l'eau projetée par les détecteurs, resta en suspension en une myriade de gouttelettes virevoltant dans un élégant ballet aérien. Tout un monde en somme.

La manœuvre était difficile et il était nécessaire de ne pas bouger l’extincteur au risque de buter contre un mur où les blattes leur réserveraient sans aucun doute un accueil des plus chaleureux... Le moindre écart pouvait leur être fatal ! C'était sans compter sur la vitesse de propulsion dont Vadim n'avait pas connaissance. L'entreprise était donc doublement risquée !

Le terrain de jeu était posé, il ne restait plus qu'à entrer en piste. Vadim appuya férocement sur la poignée de l’extincteur qui cracha aussitôt son gaz à profusion. L'instant d'après, Vadim et Tonga (prit à partie dans cette expédition gravitationnelle) s'élancèrent à travers le couloir à une vitesse dangereusement élevée (proche de 20km/h). L'orientation de l’extincteur était bien droite et la poussée fut continue en l'absence de résistance. Les deux X-men traversèrent en trombe le couloir dans un panache de fumée blanche, arrosant au passage le maître-chien qui n'eut pas le temps de réagir. Ce faisant ils passèrent à travers quelques morceaux de mousse en suspension mais les deux garçons étaient si rapides qu'ils ne ressentirent aucune douleur. Ce vol propulsé fut ponctué de hurlements terrifiés qui n'avaient rien à envier à ceux d'une fillette embarquée dans un train fantôme !

De toute cela, les X-men s'en rendirent à peine compte. En revanche, ils eurent une conscience accrue de leur arrivée... A peine la zone sans gravité quittée, ils se retrouvèrent projetés à travers le reste du couloir qui s'avérait se terminer par un mur situé à deux mètres d'eux ! Dans de telles circonstances Salvador n'eut même pas l'occasion de déployer ses ailes... Les deux garçons rencontrèrent douloureusement le mur avant de s'écraser au sol. Un sinistre craquement s'était fait entendre et l'animorphe poussa un cri de douleur significatif. Son souffle se coupa alors que les larmes lui montaient aux yeux. Ca faisait très mal. Le coude de son ami s'était brutalement logé dans ses côtes lorsque tout deux avaient présenté leurs amitiés au mur de ciment...

Pour sa part, ZéroG s'était cogné la tête et le dos contre le mur et il voyait "trente-six chandelles" selon l'expression bien connue ! Le corps de ZeroG résistait pour ne pas sombrer dans l'inconscience... Trempés, endoloris, les deux X-men faisaient peine à voir.

Il était exclu qu'ils puissent reprendre leur mission aussitôt, il leur faudrait au moins une à deux minutes pour reprendre leurs esprits !

Cette propulsion avait été si rapide que leurs ennemis n'avaient pas encore réagi... Vadim avait créer sa sphère il y a moins de cinq secondes !


[HJ : Vous êtes donc à deux mètres de l'escalier, à droite, au pied d'un mur.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malo Le Pouhibec

avatar

Messages : 1924
Taille : 1m52
Poids : 39 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Terreur des Préaux
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Ven 19 Déc - 22:13

Comme prévu, Malo était arrivé à l'endroit visé avec embarquant Alex avec lui. Y'avait pas à dire : la Breizh Express Transport Compagnie, c'était quand même du sérieux ! Mais bon, maintenant qu'ils étaient en sécurité, il allait se passer quoi ?

Alors que le jeune Breton s'apprêtait à pousser son camarade dans l'eau - juste pour lui faire retrouver ses esprits, bien sûr, un léger indice dans le regard de son camarade - peut-être le fait que celui-ci paraisse un peu moins bovin que quelques secondes auparavant - l'arrêta dans son élan et l'obligea à envisager une autre option. D'autant que dans le bâtiment abritant le laboratoire pharmaceutique, les choses ne semblaient pas se passer de façon idéale pour le reste du commando resté sur place.

Grâce aux lunettes à écran intégré, les deux garçons avaient pu suivre en direct, et en 3D, les prouesses de Vadim, propulsant à travers le couloir un fourmilier volant bien malgré lui. Face à une telle cascade, on ne pouvait que rester admiratif et Malo envisagea bien un moment faire un détour par Graymalkin Industries pour aller chercher des bières et du pop-corn. Quitte à assister à un spectacle de qualité, autant se mettre à l'aise pour ça...

Mais non, les X-men avaient une mission à remplir. Sans leur aide, un de leurs professeurs allait passer le reste de ses jours dans la peau d'un "vulgaire" humain, situation propre à le rendre dépressif et insupportable vis-à-vis des élèves dont ils aurait la charge. Pour le bien être de tous les résidents de la future école pour mutants, Breizh et Deams, enfin Breizh surtout, se devaient d'agir de façon héroïque et de rétablir la situation.

"On y r'tourne !", déclara le plus jeune du duo, d'un ton sans réplique. "Essaie d'être moins nul que tout à l'heure..."

Jugeant sans doute qu'il fallait quelques précisions à son camarade, il poursuivit rapidement pour exposer une partie de son plan.

"On récupère les autres et on prend l'ascenseur. Faut qu'on aille au sous-sol, c'est surement là que les méchants se cachent..."

Puis, sans tergiverser davantage, le gamin empoigna de nouveau le bras d'Alex et se téléporta avec lui devant la porte de la cage d'ascenseur. À peine arrivé, il lâcha son camarade pour lui permettre de voler au secours des deux blessés et entreprit de dégager le corps du garde qui bloquait la fermeture de la porte.

Une fois assuré que Dreams avait bien repris ses esprits, Malo téléporta le duo dans le laboratoire au premier étage qu'il venait de quitter. En peu de temps, le décor semblait avoir bien changé ! Ils prirent connaissance visuellement et directement de la situation, constatant que leurs camarades se trouvaient mal en point sur leur droite.

Les cafards semblaient battre en retraite dans la salle de conférence et à l'endroit où les plomberies avait été arraché, là où l'instant d'avant il y avait une très grande quantité de mousse, les X-men découvrirent une silhouette humaine étendue sur le sol. C'était un homme d'une petite trentaine d'années, visiblement exténué et mal en point. Sa bouche, ses yeux, ses oreilles laissaient échapper un peu de mousse mais le plus insolite restait la difformité du corps ; l'un des bras étaient plus long que l'autre, il possédait un pied démesurément grand ou encore une oreille rachitique.

Dreams et Breizh ne s'attardèrent pas plus longtemps dans la contemplation de cet individu et Malo entreprit de faire bouger le garde qui bloquait l'ascenseur. Le poids de l'individu était important mais la ténacité du jeune Breton et une bonne minute rendirent sa tentative fructueuse. Il restait toutefois le mutant bleu dans l’ascenseur mais il dormait toujours...

"C'est bon... L'un de nous est mal en point, on s'arrête là. Vous avez bien joué..."
Annonça soudainement le maître-chien qui venait d’atterrir au sol, suite à la disparition de la sphère de Vadim. "C'était vraiment cool..." Il effectua deux trois bonds sur place comme surexcité puis annonça : "Votre récompense est aux sous-sols, niveau -1 pour l'ascenseur. Je vous y attend !"

Le chance semblait enfin sourire aux X-men, d'autant plus lorsque Lorenzo pénétra dans le couloir, le visage humide, les cheveux en pagaille. Une sacrée bosse s'était formée sur la pommette droite du professeur.

"Enfin, je vous trouve !"
Sans perdre une minute, le médecin s'occupa des deux garçons écroulés près du mur.

Il tâta rapidement le crâne de Vadim et passa sa main derrière la nuque du jeune homme pour qu'il puisse s'allonger un instant. Le Russe était encore sonné mais reprenait peu à peu et douloureusement conscience. Il n'eut d'autre choix dans son état que de se laisser faire.

"Reprends tes esprits ZeroG. Tu as une bonne commotion cérébrale..."
Sans doute plus, mais comment le dire en l'absence d'examens approfondis ?

L'état de Tonga n'était pas plus glorieux et instinctivement, l'Italien repéra le problème alors que l'animorphe avait le souffle court. Le bas du torse à droite, formait une courbe étrange.

"La côte est cassée."
Impossible de dire laquelle car Lorenzo n'y connaissait strictement rien de l'anatomie des tamanduas. "Respire par à coups... Ca aidera." Conseilla-t-il avant de se tourner vers les deux rescapés : "Filez aux sous-sols, on vous y rejoint dès qu'on en aura terminé ici..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://departement-cherub.forumgratuit.org/
Alexander Conowell

avatar

Messages : 1343
Taille : 1m65
Poids : 58 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
8/15  (8/15)
Connotation: Discrétion assurée
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Sam 20 Déc - 18:26

Sans réellement avoir le temps de comprendre ce qu'il se passait, le monde autour de lui devint une forêt. Alexander parvint à tourner la tête et reconnut le parc de San Francisco. Réalisant soudainement qu'il avait dirigé son corps, son regard se porta sur Malo. Ils étaient assez loin de leur lieu de mission, ce qui expliquait que tout était redevenu normal à une telle distance.

La pique inattendue que lui lança Malo après avoir annoncé qu'il fallait y retourner fut plutôt mal prise par l'asiatique. Qu'aurait-il pu faire de mieux s'il était si malin ? Son amour propre était déjà particulièrement amoché sans que le Breton n'en rajoute. Et s'ils y retournaient, qu'est ce qui empêcherait le contrôleur de recommencer ? Mais il n'eut même pas le temps de faire la moindre remarque que ce bougre de téléporteur l'embarquait à nouveau pour retourner en première ligne.

Dreams avait à peine eu le temps de retenir quelques tremblements nerveux qu'ils se retrouvaient d'ors et déjà près de Vadim et Tonga, mal en point. C'est d'ailleurs à ce moment là que Lorenzo arriva et s'occupa des blessés. Un regard glacial fut porté au professeur puis aux autres présents, que ce soient ses alliés ou ses anciens ennemis dont le contrôleur semblait s'être bien amusé.

La "partie" était terminée. Ce qu'ils cherchaient était au niveau -1, comme Malo l'avait annoncé avant la dernière téléportation.

- " J'y vais. " annonça-t-il avant de se diriger vers l'ascenseur.

Ce qui venait d'arriver ne devait jamais se reproduire. La manipulation mentale lui donnait l'impression d'avoir été souillé par cet espèce de mutant dégoûtant. Il faudrait qu'il se retienne de l'étriper si jamais il se retrouvait face à lui. Et pour le futur, quelle meilleure solution que de se procurer pour soi-même quelques unités de ce Kick ? Il ne devrait pas avoir de mal à en détourner. La volonté d'être tout puissant commençait à perler dans l'esprit retrouvé du X-men. Il ne voulait plus être à la merci de qui que ce soit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonga Boudawa

avatar

Messages : 1154
Taille : 1m79/90cm
Poids : H:67kg F:6kg900 P:12kg300 D:4kg800

Feuille de personnage
Réputation:
9/15  (9/15)
Connotation: Chair d'Assaut
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Dim 21 Déc - 19:56

- Vadim, qu'est ce que tu fouuuuuuuuuuus ?, lâcha-t'il alors qu'il le cramponnait en chevauchant son extincteur.

Un vrai tex Avery. Qui s'est passé super vite, d'ailleurs.
Et qui a fini dans un mur, aussi. Putain.
Alors que la vitesse passait brusquement de 100 à 0 en moins d'une seconde, Tonga essaye de se faire pousser son armure de pangolin, infructueusement et il vint s'écraser contre la paroi avec Vadim, sentant une forte douleur dans le ventre et s'évanouissant aussi sec. Fais chier.

...

A son réveil, Lorenzo était là. Ouais, on a du soutien. D'un humain. Qui risque de rendre fous les ennemis. Ouaiiiis. "Une côte cassée", qu'il a dit.

- Il m'en reste encore suffisamment en bon état, chef.

Il posa une patte instinctivement à la poitrine, tâchant de ne pas aggraver son état (ou de se perforer un poumon) et claudiqua jusqu'à l'ascenseur. Il suivait Alex du regard, bien content qu'il ait été libéré de son emprise.

- Ca va, Alex ? Ca va aller ? T'inquiètes, je sais ce que ça fait d'être manipulé mentalement., lui dit-il, se rappelant les évènements du restaurant de New York où il avait été forcé d'aider un ennemi et d'attaquer Damian. Y'avait un schéma qui se dessinait. Et si Désir était ici ? En tout cas, c'est une femme. Se faire violer l'esprit par une femme, c'est concept, en tout cas.

Femme ou pas, cobaye ou pas, si Tonga tombait dessus, il la ferait chanter. Les tripes à l'air au besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survivor.forumactif.ws/
Le Gardien
Conteur
avatar

Messages : 2451

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Pourriture d'MJ sadique
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Mar 23 Déc - 21:16

Salvador après s'être reposé quelques minutes se releva tant bien que mal et affronta vaillamment la douleur pour rejoindre l'ascenseur où se trouvait le téléporteur et le mentaliste. Claymore et ZeroG restèrent pour le moment, seuls dans le couloir, l'un tâchant d'évaluer au mieux la situation, l'autre de la subir du mieux possible. Vadim retrouvait peu à peu conscience, constatant qu'à ses côtés, se tenait le professeur dénué de ses pouvoirs. Lorenzo l'incita à se ménager, laissant les trois autres élèves poursuivre la mission. Ils pourraient toujours les rejoindre par la suite...

Maintenant que les portes de l'ascenseur étaient dégagées, le trio put se rendre aux sous-sols... Après quelques secondes de descente, une voix élégante et féminine annonça sombrement l'arrivée à l'étage inférieur et les portes s'ouvrirent aussitôt sur un long couloir.


Si les étages supérieurs étaient dans leur aménagement très conventionnels, il en allait tout autrement avec les sous-sols ; le design était ici épuré et métallique. Des souffleries diffusaient sur les côtés de la vapeur d'eau et outre les néons, des éclairages bleutés assuraient à intervalle régulier une luminosité à la fois constante et futuriste.

Un peu plus loin, le couloir semblait se diviser en deux ailes distinctes. Il n'y avait aucun plan, aucune indication, et très peu de porte dans le couloir. Néanmoins, une femme se tenait debout devant les X-men.


Elle semblait pensive, très calme.

"Je vous attendais..." La femme s'approcha tranquillement des jeunes mutants et indiqua : "L'autre petit garçon n'est pas avec vous ?" Elle afficha clairement sa déception. "Je l'aime bien... Il ne m'a pas rejeté comme le font la plupart des gens..."

Frappant compulsivement sa cuisse à deux reprises, elle esquissa une grimace et invita tranquillement ses interlocuteurs à la suivre...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vadim Leskov

avatar

Messages : 390
Taille : 1m52
Poids : 41 Kg

Feuille de personnage
Réputation:
7/15  (7/15)
Connotation: Caïd des Récrés
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   Mer 24 Déc - 13:15

Quand Vadim rouvrit les yeux et repris un peu de conscience, il était allongé. Il ne gardait aucun souvenir de sa tentative rapide et brutale de traverser le couloir en apesanteur. Un contrecoup du choc et de la commotion cérébrale surement... Pendant un moment, il ne ressentit ni l'eau qui continuait de pleuvoir des asperseurs, ni le froid mouillé qui engourdissait son corps. Il n'entendit ni l'alarme, ni ses camarades parler. Les yeux a demi-ouvert, les pupilles dilatées dans la pénombre, l'air hébété, l'ado respirait lentement.
 
Après de longues minutes, une partie de ses sens revint. Le froid d'abord, avec ses vêtements trempés collés contre son corps frêle. Sans tourner la tête, les yeux bleus de Zero-G clignèrent et se focalisèrent sur la silhouette adulte à ses cotés. Il aurait bien aimé bouger mais... trop fatigué, surement.

Avec une envie de vomir lancinante, le garçon ouvrit la bouche et lâcha une question en russe, puis grimaça. IL déglutit lentement et se concentra, et parvint à trouver les bon mots pour traduire : "Quoi...êtrre...arriver?" Comme les pièces d'un puzzle, les souvenirs du x-boy se remettaient en place, recollant l'étiquette "Prof" sur l'homme à coté de lui.

Ca n'était pas la grande forme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 03.06/02.Sc. Cock en stock   

Revenir en haut Aller en bas
 
03.06/02.Sc. Cock en stock
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pas mal de stock de gaming à vendre ou échanger
» Stock de préhistoriques à écouler !
» Stock de l'animalerie
» Programme national de cantine scolaire...
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: San Francisco :: La ville :: Banlieue-
Sauter vers: