Jeu de rôle par forum dans un univers futuriste et alternatif des X-Men.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Sam 19 Avr - 17:07

 Arrow Hall

Bien que Christopher croyait avoir expliqué qu'il voulait juste courir, Timour lui proposa tout de même de taper dans le ballon. Il n'était pas vraiment habitué à cet exercice et craignait beaucoup de se retrouver à terre.

-Je ne peux que faire un clone pour le moment... et pour le ballon, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée sous ce vent. Le ballon va partir tout seul.

Il sortit complètement et se retrouva vraiment sous le vent à ce moment-là. Il fit un léger pas en avant, involontairement, juste à cause du vent.

-On verra après si ça ce calme un peu.

Il commença à courir, prenant une direction un peu au hasard. Courir lui faisait du bien, mais il évita de courir trop vite, de peur que Timour n'arrive pas à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Mer 23 Avr - 21:08

Timour nota la réticence du camarade, non sans éprouver une pointe de dépit. Quel était donc son problème avec le ballon ? Pour l'Azéri, quelque peu pétri de préjugés, le physique de Christopher désignait forcément un footeux ou du moins un sportif ! Comme tous les Africains, Afro-américains ou Latino-Américain du globe ! Mais sa curiosité reprit rapidement le dessus sur sa déception quand il réalisa qu'il ne savait pratiquement rien sur Double.

Il envoya donc le ballon sur le seuil près de la porte pour ne pas en être encombré, et emboita le pas énergique du garçon.

"C'est déjà super cool un clone !"

Dit joyeusement Timour en testant lui aussi la force du vent et l'électricité régnante dans l'atmosphère orageuse.

Points fermés, menton un peu baissé, il copia l'allure de son camarade et enchaîna les foulées.

"Ça doit être trop bizarre comme pouvoir ?! T'as pas flippé à mort le jour où tu t'es dédoublé pour la première fois ?? Raconte bordel !"

Clamait-il sans trop se soucier pour l'heure de son rythme respiratoire, ni de la noirceur du ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Ven 25 Avr - 15:44

Rien ne semblait pouvoir entacher la bonne humeur de Timour, même les réponses négatives de Christopher. Celui-ci en était bien content, il fallait bien un petit rayon de soleil dans cette journée.

-C'est sûr que c'était déjà un de plus que pas mal de monde.

La course était tranquille, de toute manière c'était juste un footing, et non une course de rapidité. Par contre, cela pouvait s'apparenter à de l'endurance, car le vent n'était pas très tendre.
Son binôme du jour avait abandonné son ballon, préférant parler. Le sujet n'était pas forcément celui que l'africain préférait, mais il fallait bien répondre.


-Ça a été flippant et violent, mon clone a frappé un de mes potes... enfin ancien pote maintenant.

Le souvenir était gravé dans sa mémoire, cette expérience ayant changée pas mal de chose dans sa vie. Mais en regardant Timour, il comprit que son expérience ne devait pas forcement être la pire possible, aussi se tourna-t-il vers lui avec le sourire.

-Et toi, ça s'est passé comment, le jour où ton corps a décidé de faire ça ?

La question était plutôt pertinente, même si elle n'était pas posée de la meilleure manière.
Revenir en haut Aller en bas
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Jeu 1 Mai - 16:30

Timour pouffa de rire à la blague de son camarade et sut qu'ils étaient partis pour devenir les meilleurs amis du monde. Peut-être. En tout cas il ressentait du plaisir et plus aucune réticence vis-à-vis de la météo.

Le camarade de footing ne fut pas bavard sur les circonstances de sa métamorphose, mais l'empathe poussa une exclamation indignée pour accompagner ses brèves paroles.

Il n'eut pas le temps d'en rajouter une que Christopher se tournait vers lui et lui renvoyait la balle. L'Azéri, de nature curieuse, était plus intéressé par l'histoire du compère que par la sienne. Il poussa un soupire exagérément blasé qui lui permit aussi de reprendre une goulée d'oxygène.

"Moi c'était nul rien de spécial mec !! Comme c'était trop bizarre ... ça a commencé par les yeux genre qui grossissent et deviennent tout noir ! Ben ... j'étais à l'hosto déjà quand le reste est venu. Les docteurs m'ont pas fait chier longtemps, ... ils ont bien compris que j'étais un mutant et ils m'ont renvoyé chez moi. ... Trop nul quoi."

Allez hop, une petite inspiration saccadée avant d'enchaîner, tout en accélérant un peu la foulée. La pelouse défilait sous ses pieds dans le chemin hasardeux qu'ils avaient pris. Cupidon revint à la charge.

"Ton clone tu savais qu'il existait ? Ou genre il vivait comme ça pendant des jours sans que tu t'en rendes compte ?? Quand tu lui as parlé il a dit quoi ??"

S'écriait-il en serrant les poings avec animation. Un point de côté naissait déjà au creux de son flanc gauche. Le tonnerre gronda méchamment alors qu'on atteignait un sentier du parc.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Dim 4 Mai - 11:55

Lorsque Timour rigola, Christopher se demanda si c'était au fait de courir bêtement par ce temps ou à cause de sa remarque. Il préféra penser que c'était dû à la deuxième option. Courir par ce temps n'avait rien d'agréable et était même un peu dur lorsqu'il y avait quelques petits coups de vent. Lui qui était habitué à courir se demandait même s'il allait tenir comme ça longtemps. Néanmoins, c'était suffisant pour discuter un peu.

-Bah, c'est aussi intéressant que n'importe quelle histoire, ça montre au moins que tout le monde n'a pas mal vécu la chose.

Mais loin de le lâcher, Timour voulait en savoir plus sur son histoire. Il sentait qu'il n'allait pas le lâcher s'il ne lui racontait pas tout, surtout qu'il avait réalisé que son expérience était en réalité pire que celle de son ami, ou alors, il ne lui avait pas tout raconté.

-J'en sais rien, il l'a frappé puis il a disparu d'un coup, je n'ai pas trop compris. Ensuite je me suis enfui.

Rien de bien glorieux pour le coup. Il atteignait ensuite un sentier, même si le jeune africain ne savait pas trop où ils étaient par rapport à l'entrée.

-Et je n'ai jamais vraiment tenté de lui parler, il n'a pas vraiment de personnalité. Puis, si c'est pour me parler à moi-même, autant que je le fasse devant un miroir.
Revenir en haut Aller en bas
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Dim 18 Mai - 14:45

De plus en plus essoufflé, Timour essayait de faire bonne figure pendant encore quelques secondes. Mais chaque pas lançait une pointe aiguë dans son flanc gauche. Parler et courir ne faisaient pas bon ménage et il regretta d'être parti comme une fusée sans ajuster sa respiration. Ses pensées étaient manifestement trop occupées à imaginer toutes les possibilités d'un pouvoir de dédoublement.

L'Azéri tourna la tête vers le Sud-Africain pour voir s'il illustrait par des gestes sont récit de la découverte de sa mutation. Mais le gaillard semblait décidément peu emballé par son sujet. Il ne voyait les choses que de façon purement factuelle. Un côté de Timour en conçut de la déception. Mais les derniers mots de Christopher le firent littéralement sursauter. D'ailleurs il s'arrêta en se tenant les côtes gauches.

"Attends bordel, t'as dit quoi là ? T'as l'air trop blasé attends mec ! Faut trop savoir ce que ton double raconte ! ... Si tu penses et parles en même temps que lui c'est ..."

Mais un dernier sinistre craquement dans le ciel retentit, bientôt suivi d'un rideau de pluie battante. Les arbres de l'allée n'amortirent que modestement cette salve. Après un juron Timour s'escrima à rabattre sur son crane enflé la capuche de sweat qui avait glissé pendant la course.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Mar 20 Mai - 17:29

Le jeune africain ne savait pas s'il avait vraiment l'air blasé, mais l'Azeri avait l'air fatigué en tout cas. Il ne savait pas vraiment quoi répondre, il n'avait jamais tenté de discuter avec lui, ça lui faisait déjà bizarre de se voir lui-même, si en plus il se parlait, il se prendrait lui-même pour un fou. Déjà que le monde pensait que les mutants étaient fous...
Mais il ne put pas répondre car la pluie débarqua, assez violemment en plus. Ils allaient se faire tremper s'ils restaient là, il fallait bouger, néanmoins Christopher n'imaginait pas Timour piquer un sprint jusqu'à la maison. L'africain se déplacer alors sous un arbre, en espérant se prendre moins d'eau.


-Va falloir qu'on bouge rapidement je crois ou espérer que ça s'arrête vite.

Il savait qu'il changeait totalement de sujet, mais il ne voyait pas vraiment quoi ajouter à propos de son clone. A la limite, il lui en ferait un une fois, il pourrait au moins essayer de parler avec lui.

-Pour le clone, comme dit, j'ai jamais vraiment tenté, j'ai surtout essayé de les faire à volonté, c'est tout. Pour le reste... je suis ici pour apprendre de toute façon.

C'était bien le but de ce lieu, d'après le fascicule, il aurait sûrement toutes les réponses plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Jeu 29 Mai - 16:38

Suivant l'exemple de son camarade, Timour l'accompagna sous le couvert relatif des arbres. La douche y était un peu moins sévère, mais les deux mutants allaient rapidement devoir faire un choix entre rester et partir. Les deux options comportaient le risque de finir trempé jusqu'aux os, mais où était le moindre ?

L'empathe ne pouvait qu'approuver la volonté d'apprentissage de l'Africain. La curiosité était chez lui plus forte que les considérations climatiques, aussi continua-t-il avec empressement tout en faisant mine de regarder alentours.

"Mais quand tu te dédoubles, tu as toujours genre ton toi principal ? Si tu fais partir ton clone à gauche là ..."

Il désigne du menton le sentier détrempé.

"... et ton toi principal à droite ..."

Il montre l'autre côté.

"Tu peux choisir à la fin dans lequel tu te réincarnes et lequel tu anéantis dans le cosmos ?"

Un sinistre grondement se fit entendre dans le lointain tandis que l'averse redoublait. Cupidon étant d'humeur joueuse, il décida d'imposer à Christopher un sentiment d'amour envers la pluie.

Oui, et il s'appliqua de son mieux à semer cette graine incongrue dans le cœur du mutant, tout en guettant les réactions de son camarade à cette affection toute nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Ven 30 Mai - 13:46

Timour ne semblait pas vouloir lâcher le morceau, malgré un temps qui tendait à devenir insupportable. Christopher prit bien soin d'imaginer ce que le jeune mutant tentait de lui expliquer, histoire de réussir à lui donner une bonne réponse rapidement.

-Je reste moi, l'autre... reste un simple double de moi. Je ne peux pas changer de corps, enfin je ne crois pas.

Cela méritait peut-être réflexion, même s'il ne se sentait pas de changer de corps, l'autre restait lui après tout. Le tonnerre grondait en même temps, donnant une ambiance presque sinistre à cette discussion, de changement de corps et de disparition d'un double, mais pourtant, il commençait à apprécier, sans trop savoir pourquoi. Il était bien sous cette pluie.

-Peut-être qu'à terme, je pourrai faire ça, mais je ne sais pas, c'est pas dans mes cordes pour le moment. Je pourrai m'entraîner là-dessus, c'est pas bête comme idée après tout.

La pluie ne le gênait peut-être plus trop, mais il était tout de même mouillé et rester comme ça, immobile, sous la pluie risquait de les rendre malade.

-On fait encore un tour avant de rentrer ? On risque d'être malade à rester comme ça.

C'était plus une constatation qu'une demande, il appréciait ce temps, mais le risque était tout de même grand.
Revenir en haut Aller en bas
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Lun 16 Juin - 21:55

Christopher donnait quelques informations complémentaires sur ses capacités forcément débutantes, mais l'attention de Timour avait plutôt dérivé sur la blague qu'il infligeait au camarade. L'amour de la pluie, tous les grands poètes l'avaient magnifié. Sa propre mère avait été grande fan d'un chanteur de rock russe des années dix dont la pluie et l'automne avaient été les thèmes de prédilection, sans même parler de Pouchkine. En Azerbaïdjan aussi on avait entendu parler des grands noms de la poésie russe de jadis, par les grands parents et la remise au goût du jour de ces classiques à l'école.

Au mois de mai, j'aime l'orage.
Alors que le premier tonnerre de printemps
Joue et folâtre dans l'azur, et, par instants,
Fait la grosse voix, gronde et rage.


Ces vers de Tiouttchev revinrent approximatifs dans la mémoire de l'Azéri littéraire, et avec eux quelques souvenirs d'une enfance révolue. Il se garda évidemment de les partager avec Christopher pour ne pas se taper la honte ultime. Si on voulait se la jouer, mieux valait sortir des citations de films ou de jeux videos.

Le Sud-Africain, en revanche, n'était pas touché par la grâce du baptême aqueux. Ou plutôt, ce sentiment lui était-il à ce point étranger qu'il n'en exprimât rien ? Cupidon tombait sur un os de taille et peinait à dissimuler son étonnement. Il se sentait comme un magicien dont la baguette magique a crachoté une étincelle au lieu de produire un puissant éclair. Avant de se vexer ou d'en renvoyer une couche, l'empathe envisagea que Christopher soit juste un peu long à la détente amoureuse. Il se frotta les bras avec impatience.

"Ben ouais faut s'entraîner un max avec nos pouvoirs ! Ton double il aurait pu aller nous chercher un parapluie et se tremper à notre place ! Tu le vois comment ? Un peu comme ton esclave ? C'est hyper pratique comme pouvoi..aatcha !"

Il fut interrompu par un éternuement, qui faisaient écho aux paroles sages du jeune black.

"Ouais non on rentre direct là moi j'en ai déjà plein les baskets regarde mon sweat !! C'est trop nul pour une fois que j'étais à fond pour courir quoi ! On pique un sprint ?"

Il se mit en position de partir et guetta toujours l'évolution naturelle du sentiment qu'il avait imposé à son confrère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Vesna Jovanovic

avatar

Messages : 736
Taille : 1m68
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: A de(ux) bons arguments
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Jeu 19 Juin - 20:02

Assise contre un arbre, sur l'une de ses racines, Vesna observait la frondaison d'un air maussade. La pluie ruisselait sur son visage mais elle ne s'en souciait guère. Les éléments météorologiques, quels qu'ils soient, la laissait de marbre. Le contenu de sa fiole fétiche avalé, joua sans aucun doute son rôle dans l'impassibilité qu'elle éprouvait.

Elle foirait tout en ce moment. La soirée miss Graymalkin avait complètement dérapé et elle avait finie allongée dans l'un des canapés du salon tôt dans la soirée, sans avoir participée à l'élection dans laquelle elle s'était engagée. Le matin lui avait réservé un léger mal de crâne mais surtout une fatigue aigüe que rien ne semblait pouvoir dissiper. Les regards en biais, et les bruits de couloir lui signifièrent que tous les élèves connaissaient désormais son penchant pour la boisson.

Bien malgré elle, mais surtout pour faire cesser ses ronflements que l'alcool provoquait et qui ne manquaient pas de déranger Eden, Vesna avait commencé à diminuer sa consommation. Et puis, l'un des professeurs l'aurait sûrement convoquée et un sermon était la dernière chose que la Russe avait envie d'entendre.

Un nouvel éclair fendit les nuages. Vesna essuya ses mains trempées sur son jean et sortit les clopes de sa poche de survêtement noir. Elle dégagea une cigarette de son paquet et réchauffa l'air ambiant au bout de celle-ci pour favoriser son allumage. Le briquet fit le reste. Elle avait longtemps hésité à écrire à Roxie pour lui demander des explications ou au minimum des nouvelles. Mais rien n'avait pu la décider : après tout, elle était partie comme une voleuse et la Russe n'avait pas envie de lui courir après. Elle entendait désormais tourner la page de cette mésaventure mais sa recherche de solitude ne l'y avait pas aidé.

Comme un signe du destin, deux voix se firent entendre non loin du sentier, à deux pas de l'arbre où elle s'était installée. La première était reconnaissable à son intonation surexcitée et la seconde plus calme, que la Russe ne remit pas tout de suite. Que fabriquait Timour avec un autre élève, sous cette pluie battante? Complot? Touche pipi?

Piquée par la curiosité, Vesna se releva et vint à la rencontre des deux jeunes gens. Elle reconnu alors Christopher, qu'elle avait croisé et qui tout au plus, avait échangé quelques banalités avec elle.

"Qu'est-ce que vous faites?" Demanda-t-elle avant d'ajouter en mode "je me sociabilise même si c'est lourd" : ""J'peux en être?"

Elle essuya nonchalamment une mèche de ses cheveux, plaquée contre son front.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/t379-publicvesna-jovanovic-coup
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Dim 22 Juin - 22:20

Timour semblait perdu un petit moment dans ses pensées, Christopher en conclut naturellement qu'il cherchait d'autres questions bizarres à lui poser. Naturellement, ce fut ce qui arriva, même si ce fut coupé par un éternuement.

-Un esclave ? Disons plutôt une aide bien utile parfois...

Il n'avait en fait jamais pensé à s'en servir comme ça. C'était vrai que si ça pouvait lui permettre d'en faire un peu moins, ça ne serait pas un mal. Laisser la vaisselle à son double, lui faire faire le ménage, ses devoirs... L'idée le fit sourire, alors même que la pluie ne le gênait plus, il était même plutôt bien là.
Il leva les yeux au ciel en se décalant un peu, pour le laisser mouiller complètement par cette pluie. Ses yeux exprimaient clairement de la joie et du bonheur, alors que son sourire ne partait plus.


-Pourquoi tu veux partir ? Il faut profiter de ça, imagine que ça s'arrête, ça serait triste, non ? Je veux rester là pour toujours...

Voilà que l'Azéri voulait partir, ne pouvait-il pas comprendre comme c'était agréable d'être là ? Rien n'était plus merveilleux que de se laisser tremper comme ça. Rien ne pouvait le déranger à ce moment, pas même une jeune femme voulant faire la conversation.

-On profite de la pluie, tu veux en être ?

Christopher écarta les bras et se laissa tomber au sol, heureux, même si un peu boueux pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Lun 23 Juin - 22:14

[Yeaaah Vesna avec nous Very Happy]

Même si son visage gris et sec n'exprimait rien, Timour était ravi. Il sentait, comme si cela venait de son propre émoi, l'amour qui s'épanouissait dans le cœur de Christopher. Un amour tendre et simple pour la pluie. En quelques instants l'empathe en savait plus sur son camarade qu'en des années d'amitié intime. Il savait ce qui se passait en lui quand le petit Double tombait amoureux, lentement mais sûrement.

La façon dont il leva les yeux au ciel tout en se laissant envahir de pluie sur la tête et les épaules, ce sourire béat et admiratif. Cette sérénité dans cet élan de bonheur, et enfin ses paroles qui combinaient déjà la joie et la tristesse, comme seul l'attachement amoureux sait en produire... tout cela était magique.

Concentré benoitement sur son étude, l'empathe en jogging noir intégral trempé fut ébranlé par la voix rocailleuse féminine qui surgit des bosquets. Il quitta en un saut sa posture inutile de sprinter au départ de la course et regarda l'arrivante, tout en notant la réplique affectueuse de Christopher.

"..."


Et splatch, le Sud-Africain s'étendit au sol, heureux comme un pape. Cupidon eut un frisson, autant à cause du rhume en gestation que de l'incongruité de la situation.

"Déconne pas mec..."

Souffla-t-il avec gravité à son comparse. Puis il fixa la malheureuse alcoolo de son air insondable.

"Yes on profite de la pluie mais en fait on faisait un footing donc genre c'était pas du tout calculé le coup de l'averse qui nous tombe dessus ! T'es trop pas en tenue pour courir avec ton jean donc je pense pas que ça t'intéresse !"

Il embraya avec son débit verbal ultra-rapide habituel, tout en sautillant d'un pied sur l'autre avec agacement.

"Jovanovic tu pourrais pas genre faire arrêter la pluie ? C'est ton truc ça ! D'habitude la pluie tu lui fais sa fête quand tu veux et là tu la laisses nous rendre malade comme des bordels de chiens c'est dingue... allez sois cool sèche-nous et fais briller le soleil !"

Toujours dans l'idée d'explorer le caractère de Double, Timour guetta ses réactions mentales et physiques face à la possible disparition de sa chère et tendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Vesna Jovanovic

avatar

Messages : 736
Taille : 1m68
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: A de(ux) bons arguments
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Mar 24 Juin - 17:14

Encore un cinglé! Christopher s'étala au sol et profita avec un plaisir évident de la terre baveuse. Les bras écartés, il ressemblait à un guerrier exténué s'offrant un répit sur le champ de bataille. Drôle de façon de profiter de la pluie! Une école de fous... Se répéta mentalement Vesna, alors que son regard se posait sur l'Azéri au physique si peu...conventionnel. Il raisonna à sa façon son camarade et la Moscovite, un brin vindicative, ajouta :  

"J'ai connu un client en Russie, dont le trip ressemblait un peu au tien. Il voulait s'battre contre moi dans la boue... Un bel obsédé, lui aussi!" Vesna s'empressa d'ajouter : "C'n'est pas ton cas, bien sûr!"

Timour résuma la situation, un peu mieux que Christopher ne l'avait fait. Sans laisser le temps à la Russe de répondre, l'Azéri insista pour qu'elle interrompt la pluie et offre quelques éclaircies pour profiter du soleil. Il alla jusqu'à prétendre, que si elle n’agissait pas, elle serait responsable d'une éventuelle maladie. Ben voyons... Autant rentrer se mettre à l'abri dans ce cas-là. Mais, Vesna, peu décidée à polémiquer, mais plutôt à se montrer sociable, fut tentée de suivre les directives du petit alien. Elle ne sentait pas la force de dissiper un tel orage, tout au plus pourrait-elle stopper cette pluie et tenter d'inviter quelques éclaircies. Et puis, elle pouvait profiter de la situation comme lui n'hésitait pas à le faire quand il pensait qu'on lui était redevable. Mais il ne fallait pas que l'empathe se doute qu'elle agissait à dessein, sait-on jamais! Elle exacerba sans difficulté son sentiment de détresse, et se fit docile :

"Pas de problème, j'vais t'faire ça! lâcha la Russe avec un sourire en coin, Du moins j'vais tenter"

Dieu que ça pouvait être fastidieux que de converser avec un mutant psychique!

Levant son regard au ciel, ses yeux se teintèrent d'une lueur dorée. Vesna agit au travers des nuages pour qu'ils retiennent leur pluie et tentent une échappée autre part qu'au-dessus du parc. En quelque temps, l'averse cessa et de légères éclaircies percèrent à travers la masse nébuleuse.

"C'est bon mais ça ne devrait pas durer longtemps..." Expliqua l'ancienne stripteaseuse.

Comme Christopher paraissait prendre son pied par terre, Vesna se rapprocha discrètement de l'empathe pour lui susurrer d'une voix hésitante :

"A propos de service, tu sais...depuis que Roxie m'a lâché... j'ai un peu de mal à m'changer les idées... Je n'arrête pas d'ressasser cette sale histoire. J'me disais que tu pourrais m'guider... Genre m'aider à être un peu plus entreprenante pour retrouver quelqu'un... Ce s'rait juste pour la journée! P'tete qu'à la fin, j'serai d'nouveau en couple!"

C'était triste d'en arriver là, mais la Russe avait trop peur de ne jamais sortir de son état léthargique. Ce dérivé pouvait lui donner un sérieux coup de pouce ; c'était donc à tenter! Son courtier du cœur lui avait déjà proposé son aide et elle l'avait refusée l'après-midi de son retour. Mais maintenant, elle se sentait prête.

Histoire de faire bonne figure, Vesna tendit sa main à Christopher et lui lança d'une voix qu'elle essaya de rendre plus guillerette :

"Allez Chris, maintenant qu'on est débarrassé de la pluie, viens profiter des éclaircies en dehors que sous les arbres!"

Quelques gouttes tombaient encore des feuilles humides et c'était plutôt désagréable. Autant, on pouvait prendre plaisir avec une bonne douche autant cet égouttement répétitif était agaçant.

Hrp : Pour plus de lisibilité, je change de couleur pour les paroles de Vesna. Non, non, elle garde sa voix grave!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/t379-publicvesna-jovanovic-coup
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Ven 27 Juin - 11:27

Heureux dans sa boue, Christopher ne répondit pas de suite à Timour, tentant d'abord d'avaler quelques gouttes de pluie, avec la bouche grande ouverte.

-Je déconne pas, je suis bien là...

Il n'écouta qu'à peine les explications de l'Azéri, il savait très bien pourquoi il était là, il n'avait pas vraiment besoin d'explication. Il avait à peine réagit lorsque Vesna avait parlé d'obsédé, ce n'était pas son cas, il ne l'était pas, même si la jeune femme était sûrement agréable à regarder... mais ce n'était pas le moment-là, il devait profiter de cette eau, de cette pureté tombant sur ciel. Il se redressa juste quand il fut question de soleil.

-Hey, non !

Pas vraiment efficace pour un sou, la mutante capable de manipuler le temps fit disparaitre son plus grand amour. Il leva les bras au ciel, comme pour tenter de rattraper les nuages qui s'en allaient.

-Revenez !

Parole inutile, Christopher se sentait seul et abandonné. Il s'était rarement senti en aussi bonne compagnie et celle-ci était partie, peut-être avec un autre et peut-être à tout jamais, même si la coupable sous-entendait que ça serait de courte durée. Serait-ce toujours la même chose à son retour ?
Vesna s'approcha de lui, tentant même d'être sympa, alors qu'il ne la voyait que comme une coupable. Il refusa sa main en croisant ses bras sous son torse.


-Non merci, je vais rester là. Si ça ne doit pas durer, ça ne sert à rien de bouger, autant que je reste là à attendre qu'elle revienne.

Il leva la tête vers le ciel, priant les nuages pour qu'il pleuve à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Dim 29 Juin - 18:16

A la première remarque assez osée de Vesna, Timour comprit que la situation pourrait potentiellement déraper.

Sur Khane plus encore que sur Terre, l'empathe avait pris l'habitude d'utiliser presque automatiquement ses facultés face à un interlocuteur. Xéna n'échappa pas à la règle. Il perçut donc ce sentiment de désarroi qui amena la jeune femme à se montrer docile. Il nota cependant que ce sentiment avait un peu tardé à se manifester par rapport au moment de la demande de Cupidon, ce qui pouvait être suspect.

L'angelot alien avait encore des progrès à faire pour dissiper ces zones d'ombres de l'esprit de ses semblables. Si seulement il pouvait faire alliance et amitié avec un télépathe ! Quelle équipe de choc ! Mais autant ne plus y penser.

Il garda les yeux fixés sur ceux de Vesna, toujours fasciné par cette couleur dorée caractéristique de l'utilisation de son pouvoir atmosphérique. Puis il leva les yeux au ciel, impatient que cette pluie s'arrête réellement, contrairement à Christopher qui lui avait bien signifié son bonheur d'être là.

Impressionnant, la pluie s’étiolait autour d'eux, leur laissant peu à peu un sanctuaire au milieu de l'orage. Un brin de ciel bleu apparut même tout là-haut. Timour n'eut que le temps de refermer la mâchoire avant d'être secrètement pris à partie par la météorologue, à propos d'un soutien psychologique.

Il sourit, sans que le sens de ce sourire ne soit absolument évident pour l'observatrice.

"Ouais clair, à fond ! Hé bordel on rentre et c'est parti !"

Dit-il, à voix normale que Christopher pouvait entendre, sur un ton faussement offensé. C'était évident qu'il allait l'aider ! Ne lui avait-il pas déjà proposé son aide ? Bon elle voulait être en couple avant la fin de la journée... facile. Seulement ça devait se cogiter un peu.

Vesna tendit la main à Christopher mais celui-ci, qui serait sous influence pendant encore quelques minutes, montrait la résistance attendue. Timour se sentit ému de la solitude poignante de son camarade. Le chagrin d'amour, ou du moins ici la déception amoureuse, étaient vraiment parmi les plus cruels sentiments. L'empathe pouvait lire comme dans un livre ouvert la détresse, la nostalgie, la frustration et même le ressentiment qui fleurissaient dans l'âme du Sud-Africain. Cocktail bouleversant alors que visuellement, peu de choses le laissaient paraître.

Porté par ce partage de la solitude de son congénère, Timour lui adressa une réplique joyeuse.

"Hey mec t'inquiète elle va revenir la pluie ici et tu sais pourquoi ? Xéna va nous accompagner avec l'éclaircie jusqu'à la baraque, genre qu'on soit même pas mouillés ni rien, et la pluie va revenir toute seule ici dès qu'on sera un peu éloigné. Donc la solution c'est juste de laisser ton double ici ! Comme ça tu profiteras à la fois de la pluie avec ton double et à la fois de nous deux et du soleil !"

Tout cela avec l'emphase débordante du génie qui décroche la bonne idée du siècle.

"Allez come on guys on y go !!!"

Et Cupidon s'avança sur le sentier ramenant au bâtiment principal de Graymalkin en faisant un grand geste pour inviter les deux mutants à le suivre. Toujours guettant les émotions de ses deux cibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Vesna Jovanovic

avatar

Messages : 736
Taille : 1m68
Poids : 54

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: A de(ux) bons arguments
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Lun 30 Juin - 19:54

Au grand étonnement de Vesna, Christopher insista pour rester là où il était, dédaignant l'éclaircie à qui il préférait la pluie. A tel point, qu'il la personnifia, réclamant obstinément son retour. Qu'est-ce que ça pouvait bien lui foutre?

"Dès qu'on sera à l'abri, je te promet qu'elle sera de retour... J'pensais pas que t'y apportais tant d'importance, mec..." Avoua la Russe, un peu confuse.

Mais son trouble n'était rien comparé à la satisfaction de la jeune mutante. Elle était ravie que Cupidon ait accepté de l'aider même si elle était déçue d'attendre encore un peu pour qu'il opère sa manipulation mentale. Malgré sa patience éprouvée, Vesna décrocha pour toute réponse, un sourire aussi enthousiaste que reconnaissant. En temps normal, sa méfiance aurait sans doute été plus grande vis-à-vis de l'Azéri, mais aujourd'hui, elle avait fait place à une naïveté que nourrissait son désespoir. Certes, dans un coin de sa tête, elle avait conscience de prendre un risque mais quand elle y réfléchissait, l'opportunité d'oublier Roxie balayait tous ses doutes.

Quelque peu agacée par l'étrange comportement du duplicateur et véritablement pressée, Vesna était tentée de prendre l'intonation enjouée de l'Azéri pour le convaincre de les suivre. Mais, rien ne pouvait mieux pousser Chris, que l''ingénieux argument de l'empathe, si bien qu'il n'y avait rien à y ajouter.

Elle lui emboîta donc le pas, guère disposée à patienter plus longtemps pour un caprice aussi inexplicable. L'origine obscure de ce comportement et la présence de Timour ne parvinrent même pas à éveiller ses soupçons : déjà, elle songeait à la nouvelle vie qui l'attendait.

Tirant à nouveau sur sa cigarette, la Russe, chauffa le filtre et le jeta au moment où les flammes l'embrasèrent. En quelques secondes, il n'en resta plus que des cendres. Un instant de plaisir qui finissait en fumée. Mélancolique, Vesna songea que cette cigarette incarnait stupidement sa relation avec Roxie : aussi intense que brève.

Dans un soupir, elle espéra vivement le temps béni où tout cela prendrait fin.


Arrow Hall

_________________


Dernière édition par Vesna Jovanovic le Lun 14 Juil - 10:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/t379-publicvesna-jovanovic-coup
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Ven 4 Juil - 22:48

[HRP = désolé pour l'attente, mais oui, on peut bouger^^]

Qu'il se sentait seul, même entouré de connaissance... Timour lui proposa de laisser un clone sur place tandis que Vesna lui promettait le retour de la pluie lorsqu'ils partiraient. Il ne voyait juste pas l'intérêt de partir, si c'était pour revenir ensuite.

-Je ne vais pas laisser un clone ici, si c'est lui qui profite de la pluie, ça ne sera pas moi. A la limite, je vous colle un clone et moi je reste là.

Voyant Vesna partir, Christopher finit par comprendre qu'il n'avait pas trop le choix. S'il restait là, elle allait sûrement le laisser seul, sans sa pluie. Il se leva alors, en maugréant un peu. Il réalisa alors qu'il était crade, mouillé et un peu froid. Ça valait toujours le coup, selon lui.

-Et vous voulez aller faire quoi à l'intérieur ? Parce que je risque de tout salir comme ça...

Tout en parlant, il se dirigea vers l'Institut avec les autres.

 Arrow Hall


Dernière édition par Christopher Julan le Mar 15 Juil - 18:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Timour Abdullaev

avatar

Messages : 764
Taille : 1m66
Poids : 47 kg

Feuille de personnage
Réputation:
15/15  (15/15)
Connotation: Ennemi public n°1
Nota Bene:

MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   Dim 13 Juil - 21:36

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-heritage.forumactif.org/blogosphere-f37/privetimour-abd
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...   

Revenir en haut Aller en bas
 
03.05/14.L. Et je cours, je me raccroche...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» cours de dysenterie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Héritage :: Graymalkin Industries :: Extérieurs :: Parc-
Sauter vers: